Réflexion de Fabrice sur Renaud, sur les femmes en général et les femmes dans les chansons de Renaud (28 mars 2000)

Comment ne pas faire un rapport entre les chansons de renaud sur les (sa) femmes et sa détresse actuelle !

Un de ses chefs d'œuvre de Renaud : "me jettes pas". Cette chanson est clairement une demande de pardon après un coup de canif dans le contrat ; renaud dit clairement : " j'ai fauté mais je t'aime toujours, pardonnes moi, nous les mecs on est comme ça ! "

Je me trompe peut-être mais je n'ai aucun doute sur le caractère autobiographique de ses chansons d'amour .

Dans son "oeuvre", l'homme est souvent considéré comme le fauteur de troubles, la cause de beaucoup de malheurs, il est hypocrite et lâche. La femme , elle, sort grandie dans beaucoup de chansons. Cette vision des choses éloigne le "monde" de renaud de celui de Brel, par exemple, pour qui la "femme" était souvent la cause de grands tourments.

Malgré cette différence écoutez "ne me quittes pas " et "me jettes pas" ainsi que "jeff" et "manu" et vous pourrez y trouver quelques similitudes intéressantes.

Renaud aussi grand que brel ou brassens?

Nous sommes sûrement plusieurs sur cette RML a pensé ainsi, mais je me demande pourtant très souvent pourquoi il est aussi ignoré des médias même spécialisés et pourquoi on le réduit si souvent à l'auteur de "laisses béton"

il ne fait peut-être pas beaucoup d'efforts pour être reconnu, il a tendance à se fâcher avec beaucoup de monde même s'il se réconcilie ensuite : Bruel, Goldman, Nagui, Bedos...

Mais peu importe ces brouilles ridicules, la qualité de ses textes dépasse de loin beaucoup de ses contemporains adulés (goldman, obispo, bruel) et pour moi seuls souchon et cabrel sont à son niveau en tant qu'auteurs.

J'aimerais tant qu'il soit définitivement considéré comme un grand de la chanson française....

 

fabrice