Ils vivaient comme ils pouvaient

(Sarah Maillard)

Ils vivaient comme ils pouvaient.
Ils ne demandaient presque rien.
Ils ne voulaient que la liberté,
Celle de la pensée et du bien.
Il ne voulait pas.
C'est à lui et voilà tout.
Et puis chez eux, c'est là-bas.
Ils n'ont cas y r'tourner et voilà tout.

Refrain: Il a décidé tout seul.
Il a dit: "j'ai raison".
Alors il a installé la peur.
Et ils ont fui leur maison.
Ils pensaient trouver la paix.
Ils trouvent une prison.

Le ciel s'est mis à gronder.
Puis il a changé de couleur.
Soudain il s'est enflammé.
Alors est apparu le malheur.
Les balles ont sifflé.
Les bombes ont explosé. Le courage s'est envolé, Le jour où la peur les a pénétrée.

Refrain: Il a décidé tout seul.
Il a dit: "j'ai raison"
Et il est devenu le dealer
D'la mort et ses fauss' raisons,
De tous ces enfants tués,
La larme à l'oeil, ou l'arme au poing.