J'ai vu Renaud et j'suis patraque

 

(par Mary Burlot)

J'ai vu Renaud et j'suis patraque
'J'l'ai vu, enfin j'ai croisé son regard. Pas capable de dire un mot, j'lui
ai tendu un paplare, écrit plus pour moi que pour lui. Dans mes rêves,
depuis toujours j'lui parle, y m'raconte aussi des belles histoires, y
m'écoute, y m'trouve classe. Dans mes rêves, il a pas d'visage, j'parle
juste à ses chansons.
Renaud a toujours eu une place d'honneur dans mon univers parallele, la ou
j'ai mis Boby Lapointe, Serge Gainsbourg, Daniel Belanger, George Brassens,
Francis Cabrel, Thomas Fersen, Miossec, Mano Solo et quelques autres.

Quand j'lai vu l'autre soir, il a lu mes mots qu'arrivaient pas à dire ce
qui m'amenait dans son bistrot.
J'venais d'acheter son boucan d'enfer, j'étais encore dans ses chansons,
j'me doutais pas que j'le verrai, comme ca vivant, bien réel.
J'suis restée la, à cote d'lui, a le maté de coté vivre sa vie. P'tete bien
que j'l'ai fait chier, p'tete  bien que j'aurai du me casser. Lui c'est
barré, mais moi j'ai pas pu bougé. J'suis restée la 5 heures, seule, en état
de choque, inanimée. J'voulais pas quitter ce monde si étrange, si loin de
ma réalité.

J'essaye depuis 5 jours de remettre Renaud à coté des autres, mais il est
rebelle et reste la planté devant mes yeux, à la place de l'écran.

Pour moi Renaud c'est un grand Monsieur et mon esprit, mon coté bôheme, est
nourri par lui et par tout ceux qui savent manier les mots.
Pis c'est tout