SEUL AU NORD

(Nico)  
 
J'avais jamais senti le vent 
De la porte se r'fermant sur moi 
On a passé d'si bons moments 
Que le malheur, j'connaissais pas 
J'avais depuis qu'j't'ai rencontré 
Toujours en moi l'goût du bonheur 
Des amis qui se sentent aimés 
A qui la vie ne fait pas peur 
A qui la vie ne fait pas peur
  
 
Des copains j'en ai pas des tonnes 
Ce sont que des potes de passage 
Mais depuis qu'est venu l'automne 
Tu m'as laissé sous les nuages 
De ce pauvre ciel gris du Nord 
Où l'on ne connaît que la pluie 
Et qui attriste c'foutu décor 
Depuis que toi tu es parti. 
Depuis que toi tu es parti
 
  
J'pensais pas que viendrait ce jour 
Où t'es parti, toi mon copain
Et que viendrait si vite mon tour 
D'pleurer jusqu'à la Saint Glinglin 
En pensant à toutes nos conn'ries 
En m'répétant cette vérité 
Que prétendent les poètes maudits 
" les meilleurs partent tous les premiers " 
" les meilleurs partent tous les premiers "
  
 
T'es loin d'mes yeux, toi mon poteau 
Mais bien présent, là dans mon cour 
D'penser à toi ça me tient chaud 
Même si souvent j'finis en pleurs 
T'a toujours ta place dans ma piaule 
Tu manques aussi à mes parents 
Et à mon frère qu'en a ras-l'bol 
De m'entendre t'app'ler en dormant 
De m'entendre t'app'ler en dormant
 
   
Y'm'reste plus qu'mon envie d'mourir 
Ou d'm'en aller te retrouver 
Mais j'aurais du mal à choisir 
T'aurais jamais dû me quitter 
Heureusement il reste ici 
Un ange qui veille toujours sur moi 
Grâce à qui j'évite les conn'ries 
A elle j'y tiens autant qu'à toi. 
Et la porte se referme sur moi