Sybille par ze_bestiole

Tu étais une petite fille comme les autres,
si ce n'est que dans tes yeux et dans ta bouche
il y avait cette gentillesse et cette innocence qui
faisaient de toi quelqu'un de très attachant.

Tourmentée par l'adolescence, tu l'étais, amoureuse de la
vie, aussi.
De te connaître, au long de ces années, aura été pour moi
quelque chose de précieux.
Lorsque je passais te prendre chez toi et que nous partions rejoindre les autres potos, nous rigolions bien ...

Je te vois encore, le nez et la poitrine écrasés contre le thorax de ton petit ami, Christian qui, le jour de ton enterrement, t'a rendu hommage d'une façon très touchante ...

Malicieuse, douce et rigolote, personne ne s'attendait à ce que le "destin" fasse déraper ta moto sur cette autoroute près de Berne et t'arrache de notre ère alors que tu n'avais pas encore eu 20 ans ...
Espérons qu tu n'ais pas souffert, puisque 2 vertèbres cervicales se sont fendues ...

Etais-tu consciente, souffrais-tu ? Toujours est-il que tu cligna des yeux un jour après ton accident et qu'à l'aube de ton deuxième jour d'hospitalisation, après avoir détecté la présence d'un oedème dans ta petite tête toute fragile, les médecins, en accord avec ta famille déchirée, décidèrent d'arrêter la machinerie qui te tenait en vie et de stopper le respirateur qui rempolissait et vidait tes petits poumons ...

Petite fleur envolée, je ne t'oublierai jamais.
S'il est une chose que ta disparition m'a enseignée, c'est qu'il faut être bien avec les gens tant qu'il sont là ... Un jour ces gens s'en vont et là, on s'apperçoit qu'ils nous manquent beaucoup ...

Est-il donc si nécessaire de se déchirer, souvent pour des conneries ? La vie n'est que futilité, mais elle n'est donnée qu'une fois ...
Une flamme s'éteint, mais ça ne change pas la course des étoiles .. on a que nos yeux pour pleurer ...

Sybille, si un jour je te rejoint - s'il est possible de rejoindre les défunts - je te répèterai ces quelques mots ...

Tu me manques.

retour