2.         Biographie

Renaud est né, le 11 mai 1952 dans le 14ème arrondissement de Paris. Il a un frère jumeau, David. Ils ne sont pas les premiers enfants de la famille Séchan.  Olivier et Solange Séchan avaient déjà trois enfants : Christine, Nelly et Thierry. Vient au monde quelques années après Renaud la cadette de la famille, Sophie.

Il est issu d’une famille plutôt modeste, d’un père professeur et écrivain. Il venait du sud protestant, et ses ancêtres étaient des pasteurs, des artistes ou des universitaires.

Sa mère était femme au foyer. Sa famille venait du Nord et travaillait dans les mines. Comme il le dit lui-même, il est le Pastis et la bière en même temps.

Renaud traîne rapidement dans les terrains vagues de la porte d’Orléans et constate, dès son plus jeune âge, que l’école ne le passionne pas du tout.

A 16 ans, lors des événements de mai 68, il quitte la maison familiale et passe un mois dans la Sorbonne occupée. Il ne manque aucune manifestation. Il faisait partie du No Man’s Land, c’est-à-dire les personnes qui se trouvaient entre les forces de l’ordre et les premiers rangs de manifestants. Leurs activités principales étaient de donner des coups de pieds dans les grenades lacrymogènes pour les renvoyer aux CRS. Il intègre le groupe gavroche révolutionnaire. Lors des réunions de ce groupe, la tâche de Renaud était de réciter des sketches de Guy Bedos. Ce furent ses premiers pas sur scène. Dès avril 1969, il quitte définitivement le lycée et trouve des petits boulots : aide boucher, vendeur dans une librairie et garçon de café.

En 1977, il rencontre sa femme Dominique à « La Pizza du Marais » et le 9 août 1980 vient au monde sa fille Lolita.

En 1982, Renaud construit son bateau pour voyager souvent mais pas longtemps. Son envie est de découvrir divers pays lointains sans devoir attendre dans les aérogares. A cette époque là, Renaud n’a navigué qu’une seule fois dans sa vie.

Mais l’aventure ne dure pas longtemps, car sa femme et sa fille avaient le mal de mer, et dès que le bateau se trouvait au port, il se transformait en bistrot. Ce n’était pas vraiment le mode de vie qu’elles espéraient.

Le parrain de sa fille, son grand copain Coluche meurt en juin 1986. Renaud lui rend hommage dans « Putain de camion ».

Fin des années 80, il participe à plusieurs actions organisées par Greenpeace. Il envahit entre autres avec quelques militants les locaux de Japan Air Lines pour protester contre le massacre des baleines au Japon. L’aventure se termine au poste de police pendant 6 heures. 

En 1989, lors de la compagne électorale, Renaud soutient activement François Mitterrand en donnant un concert dans un meeting à Strasbourg.

En mars et avril 1995, Renaud part en voyage en Bosnie-Herzégovine. Son but est de chanter pour les populations toutes religions confondues.

Puis Renaud se renferme sur lui-même, il tombe dans l’alcoolisme pendant quelques années. Après plusieurs cures de désintoxication, il nous revient avec son nouvel album "Boucan d’Enfer".

Sommaire