MARCHAND DE CAILLOUX

Cette chanson est consacrée à l'opposition entre
les pays en voie de développement et les pays développés.
Renaud dénonce ici la supériorité des pays développés :
" Pourquoi des mômes crèvent de faim
Pendant qu'on étouffe
D'vant nos télés comme des crétins
Sous des tonnes de bouffe
[…] J'peux lui en r'filer un peu
Pour ceux qu'en ont b'soin
J'en ai r'çu tellement mon vieux
Qu'j'peux en donner tout plein
J'veux partager mon Mac Do
Avec ceux qui ont faim
J'veux donner d'l'amour bien chaud
A ceux qu'ont plus rien "

En conclusion, cette chanson est consacrée à la
supériorité des pays développés sur les pays en voie
de développement.


Paroles et musique : Renaud Séchan
Extrait de l'album Marchand de cailloux
Edition Mino Music, Virgin, 1991