La java sans joie  
(Renaud Séchan)

[Em] Moi j'aime bien chanter la rac[B]aille,
la mauvaise herbe des bas-quart[
Em]iers,
les mauvais garçons, la ca[
B]naille,
ceux qui sont nés sur le pa[
Em]vé.
J'ai bien du mal à les chan[
B]ter
tell'ment qu'elles sont tristes mes his[
Em]toires,
mais celle que j'vais vous racon[
B]ter,
elle fait même pleurer ma gui[
E]tare.

Refrain :

Ecoutez-la, ma java sans [F#m] joie,
c'est la [
B] java d'un p'tit [E] gars,
écoutez-la, ma java sans [
F#m] joie,
la java d'un p'tit [
B] gars qu'était sans foi ni [E] loi.

Sa mère l'avait eu un beau soir,
alors qu'elle s'y attendait pas,
il est né près des grands boul'vards,
sur le pavé humide et froid.
Il a jamais su l'nom d'son père,
puisque sa vieille vingt fois par jour,
pour dix sacs s'envoyait en l'air,
dans un boxon d'la rue du Four.

Refrain

Après avoir quitté l'école,
où qu'y s'est pas trop attardé,
il s'est mis dans la cambriole,
avec ses copains de Saint-Mandé.
Il a voyouté quelque temps
avec Dédé-le-Surineur,
avec Julot-d'Ménilmontant,
et toute la bande du Sacré-Coeur.

Refrain

Il commençait à s'faire un nom,
et dans les petits bals musette,
lorsque jouait l'accordéon,
on voyait tourner sa casquette.
Il butta son premier larron
alors qu'il avait pas vingt ans,
le crime c'était sa vocation,
l'arnaque c'était son tempérament.

Refrain

Dans l'quartier où i'f'sait son beurre,
y'a des gens qui l'appelaient ³Monsieur²,
mais les flics ces petits fouineurs
ne le quittaient jamais des yeux.
Quand il a eu un peu trop d'sang
sur ses doigts couverts de bijoux,
ils l'ont ficelé sur du bois blanc
et ils lui ont tranché le cou.

Refrain

Ad. Lib.