Je vis caché

Je vis caché

 
Intro: D / F#m / Bm / Bm7 / G / A4 / A / D

 Loin des proj[D7M]os, loin des tél[Bm]és
Et des an[Bm7]imateurs blaire[G]aux
De ces crét[G7M]ins dégénér[Em7]és
Fringués, coiff[A]és comme des prox[D]os.
Loins des journ[D7M]eaux et des rad[Bm]ios
Des interv[Bm7]iews conform[G]istes
Par des zomb[G7M]is mogolit[Em7]os
Un peu n[A]azes, souvent fumi[D]stes
Loin des quest[D7M]ions parfois obsc[Bm]ènes
Ridicules [Bm7]ou bien vicel[G]ardes
Des nullos [G7M]de la bande F.[Em7]M.
Rois de la musique ring[A6]arde[A]

Pour vivre heur[G]eux je vis caché
Au fond de m[D]on bistr[D7M]ot pein[Bm]rd
Dans la lum[G]ière tamis[D]ée
Loin de ce m[Em7]nde de bava[A4]rds[A]



Loin des boîtes, des fêtes branchées
De la jet-set et du showbizz
Des pétasses cocaïnées
Et des bellâtres à la dérive
Loin des premières où tout Paris
Vient poser sans aucun scrupule
Pour quelques pauvres paparazzi
Qui aiment mitrailler les nuls
Loin des cocktails, dîners
Des mondanités imbéciles
Entre starlettes d'un seul été
Au QI frisant le débile

Pour vivre heureux, je vis caché
Au fond de mon bistrot peinard
Avec mes potes, des vrais de vrais
Loin de ce monde de fêtards

Loin des meetings, des réunions
Des manifestations de rues
J'écoute la colère qui fond
Sur nos dirigeants corrompus
Mais bouger mon cul, m'engager
C'est pas demain que vous m'y reprendrez
A part peut-être José Bové
Qui pourrais-je jamais aimer ?
Je rêve d'un monde plus humain

Et je laisse parler ce brave
Les pétitions c'est plutôt bien
Mais vous n'y verrez plus mon blaze

Pour vivre heureux, je vis caché
Au fond de mon bistrot peinard
Taciturne, désabusé
Loin de ce monde de barbares

Loin des conversations minables
Sur les charmes surfabriqués
De quelques ados improbables
Dans un loft télévisé
Très loin des stars académiques
Et des popstars de mes deux
Qui sont un peu à la musique
Ce que le diable est au bon dieu
J'irai pas prendre quelques bâtons
Pour servir la soupe à ces branques
Les télés vous prennent pour des cons
J'irai pas chanter pour ces glands

Pour vivre heureux, je vis caché
Au fond de mon bistrot peinard
Dans la lumière tamisée
Loin de ce monde de ringards

Pour vivre heureux, je vis caché
Au fond de mon bistrot peinard
Dans la lumière tamisée
Loin de ce monde de ringards

De ringards …

(Renaud Sechan/Jean-Pierre Bucolo)