Chanson dégueulasse  
Paroles:Renaud Séchan Musique : J.L. Roques

Intro:
E7 / E7 / D / A

Il
[E]s'appelait Hugues, il était[A] pas moche[E]
Pas trop con
[B] non plus[E], y vi[B]vait tout seul[E]
Il
[E]avait pas la langue[A] dans sa poche[E]
Sinon
[B] c'est sa poche[E] qu'aurait pué[B] d' la gueule[E]

L'av
[B]ait en effet un pro[A]blème sévère[E]
Qui de
[B]puis tout p'tit lui causait[A] souci[E]
Il
[B]avait l'haleine d'un vieux [A]camenbert[E]
Le sou
[B]ffle violent d'un prin[A]temps pourri[E4]

Comme un gars qu'aurait bouffé du vautour
Roulé des galoches à un troupeau d'hyènes
Y r'foulait du goulot comme si d'puis toujours
L'avait embrassé les idées d' Le Pen

Ca schlinguait un peu comme une morgue en grève
Comme un sac poubelle longtemps oublié
Comme un poisson mort échoué sur la grève
Comme une charogne au fond d'un fossé

[E]Chanson dégu[A]eul[E]asse [A]mais chanson pro[E]fonde[A][E]
[B]Chanson un[E] peu[B] crasse[A] comme le monde[E]

Il aimait Julie et la Julie donc
L'aimait en retour, elle qui jamais
N'avait pu conquir le coeur de quiconque
Accepta l'amour que le Hugues offrait

La jolie Julie avait elle aussi
Un problème grave, majeur et sérieux
Qui depuis petite lui causait souci
Elle puait des pieds - d'un seul ? non, des deux

Comme quelqu'un qu'aurait marché dans la tête
A Ducon-Pauwels ou à B.H.L.
Comme quelqu'un qu'aurait taillé ses chausettes
Dans un vieux Libé aux pages culturelles

Ca schlinguait le vestiaire du Parc des Princes
Comme un chien mouillé mort depuis huit jours
Comme un barbecue dimanche en province
Comme un maillot jaune à l'arrivée du tour

Chanson dégueulasse mais chanson jolie
Chanson un peu crasse comme la vie

Tous les deux d'affairent le soir de leurs noces
A se nettoyer ratiches et arpions
Lui frotte ses dents 'vec un balai brosse
Les rince au gas-oil, mange du savon

Elle s'est enfermée dans la salle de bains
Se nettoie les pieds au fer à souder
Y verse dessus les plus doux parfums
Shalimar, Opium et Ajax W.C.

Arrivés au lit, malgré leurs efforts
L'odeur est immonde, prenante, torride
Suffocante en diable, débandante à mort
Leur premier amour risque d'être un bide

Il lui dit: Chérie, je dois t'avouer
Mon drame impossible, ma douleur secrète
Elle lui dit: “ T'inquiète, je l'ai deviné
Mon amour tu as bouffé mes chaussettes

Chanson dégueulasse mais chanson d'amour
Chanson un peu crasse comme l'amour

(bis)