Julien

Cédric, 24 ans

  "J'écoute Renaud depuis plus de dix ans, pour la magie des paroles et des mélodies.... Un juste et succulent dosage.... Je l'ai vu en concert à deux reprises en 1996 et 2000. Le concert se résume en un seul mot : magique.... Sa communication avec le public est tout simplement extraordinaire....

Où commence l'influence, et où y a-t-il simplement convergence d'opinion ? Toujours est-il que je ne partage pas toutes ses idées, mais étant moi-même pas mal anti-militaire, je mettrai, par exemple, une mention spéciale aux Trois matelots.

Je ne l'ai malheureusement pas rencontré, mais ça me plairait, bien sûr.  De quels sujets discuter avec lui ? Ma foi, aucune idée, mais vraisemblablement de généralités (plus que discuter sur ses opinions, c'est plus l'homme en tant qu'être humain que je voudrais voir.... et non pas le chanteur engagé qu'il est à merveille dans ses œuvres).

J'apprécie plus particulièrement ses chansons tendres, car il sait vraiment combiner des mots, des sentiments, des rythmes qui touchent profondément..... Ce sont souvent des chansons qui peuvent s'écouter la larme à l'œil.....

Pour moi, dans une chanson, le texte, la musique et la façon de chanter sont importants.

La période la plus récente me plaît davantage, car elle touche une actualité que j'ai vécu directement (même si beaucoup de ses chansons sont toujours bien actuelles.....).

En parallèle, je suis un grand fan de Brassens (que j'ai connu avant d'entendre Renaud), mais j aime un peu tous les styles.

J'adore Renaud, mais il n est pas non plus le nombril de ma pensée.

Paroles et musique : les deux sont aussi importants, il fait partie des artistes dont les chansons ont cette particularité : la musique naît avec les paroles chantées, et les paroles chantées suivent la musique..... C'est donc un tout indissociable pour moi.

Dans le futur, je pense continuer à apprécier son œuvre.

J'avoue attendre avec impatience la sortie de cet album (surtout que la chanson pour sa femme qui l'a quitté était vraiment poignante d'émotion, et m'a touché profondément au niveau de l'intensité de la douleur qu'elle laissait transparaître... Mais quand on aime vraiment une œuvre pour ce qu'elle est, et non pas pour un rythme éphémère qu'elle engendre, on continue à l'aimer... C'est d'après moi la force de cette œuvre que d'être vivante par son texte et sa musique...

Je pense que de rebelle à l'état pur, sans concession, il a plus évolué vers un rebelle plus constructif. Il y a moins de brutalité directe dans ses paroles, moins de rejet systématique. Pour exemple, je pense que le rebelle du début aurait assassiné Willy Brouillard sans jugement, alors que dans sa chanson, s'il continue à critiquer, il ne lui trouve pas moins un cœur et des raisons d'être ce qu'il est devenu, justifiant même son choix.....

Il a peut être acquis une plus grande maturité dans la compréhension des événements.... Pas trop d'idées en fait…

La façon de penser de chacun est influencée par ses propres expériences, son  vécu....

Comme il le dit lui même très bien dans un des articles que vous avez retranscrit dans le site, le fait de changer d'avis prouve qu'il y a une réflexion de faite.

 

Le mot pour Renaud : "Continue à nous faire des concerts et des chansons telles que toi seul sait si bien les faire... Si la voix a changé et est peut-être un peu cassée, cela donne un nouveau cachet à tes chansons qui est loin d'être sans charme.....".

 

 

 

retour