Julien

Danielle, 42 ans

"J'écoute Renaud depuis l'année 1979, je l'aime pour ses mots, sa façon de parler de la vie, des gens. Je suis allée en concert à plusieurs reprises, les tout premiers, en 1979, il y avait 50 personnes dans un tout petit cinéma désaffecté de quartier et plus le public augmentait, plus Renaud s'éloignait de lui ...

Hélas non, je n'ai jamais discuté avec lui. Si cela arrivait, je parlerais de la vie en général.

Ma chanson préférée c'est Mistral  Gagnant, pour les mots, pour la musique, pour ce qu'il dit de l'enfance. Ses mots dits par d'autres n'ont pas la même saveur. Je préfère la période Morgane de Toi.  J'écoute également Souchon, Cabrel, Clerc, Goldmann, la bande quoi ...

Les paroles et la musique, c'est indissociable.

Je continuerai à écouter Renaud, bien sûr, impossible de s'en éloigner, même si c'est plutôt lui qui s'éloigne de nous, non ? J'ai le coffret intégral, j'écoute les CD en boucle et mes filles de 15 et 13 ans aussi. Se lasser? non, jamais.

Politiquement, je ne sais pas, mais vis-à-vis de la vie, des gens, c'est sûr, il m'a influencée.

Bien sûr, il n'est plus le même et c'est peut-être ce qui lui  complique tant la vie. Difficile d'assumer ses idées et ce qu'il est devenu par la force des choses et la force du fric ! Cela est peut être dû à l'âge, on s'installe dans la vie, et on a souvent de plus en plus de mal à y trouver un intérêt renouvelé. Cela me parait logique de ne plus être le même qu'à 20 ans, c'est normal et même sain. Le tout est d'arriver à gérer cette évolution, sans péter les plombs. Et c'est sûr que la vie modifie la vision qu'on a du monde".

Message : "Tiens bon et reviens-nous vite car l'image des Victoires de la Musique 2001 fait de la persistance rétinienne au fond de mes yeux, et je n'ai pas envie de la garder plus longtemps !"

 

retour