Réponse Sonia
 

François, 37 ans

 

 


« J’écoute Renaud depuis la sortie de Laisse béton. Un copain de mon père qui me l'a offert en K7. Ensuite j'ai acheté tous les autres, en vinyle puis en CD. Je les ai tous, sauf les compils qui ne servent à rien et les Introuvables que j'aimerais bien avoir. Bref ça fait 25 ans que j'écoute Renaud.

J'aime le personnage, j'aime ses idées, j'aime l'amour et la révolte qui se dégagent de ses chansons. J'aime les vérités qu'il chante et qui devraient faire réfléchir beaucoup d'entre nous.

Concerts : Oui. Malheureusement pas très souvent. Un Olympia pour moi tout seul : génial. La Chetron sauvage : génial. Pour les autres, seulement des regrets de ne pas avoir pu y aller. J'ai loupé les occasions et j'ai eu du mal à m'en remettre à chaque fois. Le prochain, promis, je le loupe pas.

Oui forcément, Renaud m'a influencé et m'influence toujours (est-ce raisonnable à mon âge ?) sur ma façon de juger les événements et sur mes orientations politiques.
Les Charognards résume bien le jugement que l'on peut porter sur la société.
Je retrouve toujours dans les chansons de Renaud une formulation percutante des idées que consciemment ou non je souhaiterais exprimer aussi bien.

Je n’ai jamais discuté avec Renaud. Si l'occasion se présentait, j'irais me planquer sous une table tellement je serais impressionné. S'il venait me sortir de sous la table,  je parlerais de la vie et des coquillettes, du musette et de la bière. Non sérieusement je suis encore plus timide que lui, alors ???

Les chansons de révolte me marquent profondément. Les Charognards, Où c'est qu'j'mis mon flingue, Déserteur, Morts les enfants, La médaille. Voilà des chansons que je connais par coeur et auxquelles j'adhère complètement.

Les chansons tendres me touchent. Je les connais par coeur aussi.
Les chansons zones je les adore aussi.
Les chansons humoristiques me font rire.
C'est vrai, quoi, j'aime tout, voilà ! Et aussi les reprises comme Le p'tit bal du samedi soir, Cante el'Nord et Brassens.

J'aime bien sa façon de chanter. C'est pas une voix, mais les intonations n'appartiennent qu'à lui et c'est bien.
Cela étant, j'ai du mal à écouter de la chanson française si les paroles ne me plaisent pas. Donc évidement je me concentre sur ce qu'il dit.

Période dans laquelle je me retrouve le mieux  :  J'ai le droit de dire toutes ? Dans tous les albums de Renaud, il y a au moins une chanson qui tapait pile dans ce que je ressentais au moment de la sortie de l'album. Alors une période qui me correspond mieux, non, je ne vois pas.

J’écoute Higelin, Thiefaine, Téléphone, Manu Chao, Souchon, Cabrel, Voulzy, Les Beatles, Chris Rea, Peter Gabriel, Sting, et plein d'autres. C'est souvent lié aux idées que je trouve là et que je partage. Sinon, le fait que j'écoute Renaud est sûrement lié au fait que j'ai été nourri aux Brassens, Brel et Ferrat quand j'étais petit. Merci papa. Le style musical me plaît, mais j'adore les paroles. En fait, je crois que c'est les deux ensemble qui font la magie de Renaud.

Tu crois quoi toi. Évidemment je vais continuer à l'apprécier. A moins qu'il sorte un album à la gloire du Front National, vantant les mérites de l'armée et les bienfaits de la peine de mort. Le risque est faible, non ?

Le Boucan d’enfer est génial. Je ne dirais pas qu'il est dans la lignée des précédents qui n'ont jamais été aussi désespérés, désabusés.

Évidemment il a changé. La vie l'a changé comme elle change tout le monde. Allez demander au Renaud de Amoureux de Paname  de parler d'écologie  comme le Renaud de Déserteur. Allez demander au Renaud de Ma Gonzesse de chanter Mal barrés.
Mais la ligne directrice reste stable. L'attitude vis-à-vis de la vie sûrement. Mais j'espère que Renaud ne va pas Tout arrêter. En tout cas, jamais j'n'arrêt'rai de l'aimer. Faut bien dire que les changements du monde ne rendent pas particulièrement optimistes. Alors de là à se désabuser ...

C'est sa vie. On a le droit de perdre le moral une fois de temps en temps, non ? Plus le même à 50 ans qu'à 20 ? Ouais, normal. J'en connais qui ont plus mal vieilli (intellectuellement, je veux dire).

Je me bats contre l'effet les bourgeois, c'est comme les cochons, .... De là à dire que j'ai la même motivation pour changer le monde qu'il y a 20 ans, ...

Message : Renaud, laisse pas béton ! Sinon, ce soir je fais des nouilles, si tu veux, viens bouffer ... »

retour