Julien

Pépette, 30 balais

Depuis que j'ai 15 ans donc depuis 15 ans.

La révolte que j'avais en moi à cette époque.

Oh OUI !

Une dizaine de fois, la première fois en 1986 et la dernière fois en 2000. Chaque fois, ce furent de grandes émotions, bien que tout ait changé à des époques différentes.

Certaines fois, je n'ai pas pu y aller à cause du prix des places qui a toujours été assez excessif.

Influencée ? Je ne sais pas, mais certainement. Il m'a aidé à aimer la vie ; politiquement, à droite comme à gauche, c'est tous des escrocs.

J'ai déjà discuté avec lui .

N'importe quoi, sauf son métier et les médias.

Les chansons de révolte ? les chansons tendres, les chansons "zones", pourquoi ? y'en a plein, mais j'préfère les chansons tendres. J'adore Où c'est qu'j'ai mis mon flingue, j'adore la façon que Renaud a de se révolter dans ce texte, idem pour Hexagone. Y'a plein d'chansons qui me font marrer, comme la Pépette ou 100 ans; les chansons zones comme Marche à l'ombre me broutent un peu à la longue. P'tite conne, c'est aussi touchant que Le petit chat est mort Par contre je ne me lasserai jamais de Manu et Mistral gagnant qui sont pour moi de très grands poèmes pleins d'émotions.

Non, ses textes sont plus forts que tout le reste.

Toutes les périodes me correspondent plus ou moins à une certaine époque de ma vie.

Mon adolescence; ma vie familiale, l'amour de mes enfants etc...

J'écoute beaucoup de chansons françaises, de poésie française : Brassens, Brel, Gainsbourg, Thiéfaine, Cabrel, etc... Mais je déteste Pascal Obispo. J'écoute aussi un peu de reggae, j'aime bien ce genre de révolte (autant Bob que Sinse).

Totalement, ce sont mes goûts musicaux, donc forcément, ils ont un point commun.

Quoi qu'il fasse il a marqué une très longue période de ma vie, donc j'apprécierai toujours.

Aucun vu qu'il va en sortir un ne soyons pas pessimiste !

Je ne m'en suis pas lassée en 15 ans alors on verra !

Il a beaucoup changé comme tout le monde change, mais au fond de lui il restera toujours le révolté et le grand sentimental que l'on connaît.

en bien (rire) !

Non dans dix ans, j'aurai une tronche violacée de pochtronnée !

Parce que le temps est assassin.

 

retour