Julien
 

Colombe, 16 ans



« J’écoute Renaud depuis que j'ai 12 ans. Je l’ai connu par personne et tout le monde... Mes parents écoutent de la chanson française, déjà ça met dans le bain. Et puis Renaud c'est connu. Un jour j'ai écouté l'album Morgan de toi et depuis je suis fan (mais dans le bon sens du terme, comme ceux qui font ce site !).

Je l’ai vu deux fois en concert. Je ne sais pas si on peut faire un classement de choses aussi géniales ! Évidement, si j'y suis allée c'était pour le voir lui, pour l'entendre, pour le soutenir parce que je savais qu'il n'allait pas bien mais l'ambiance est géniale aussi.
Rencontrer Renaud ! Ce serait formidable et affreux à la fois. Formidable parce que je verrai mon idole mais affreux parce que j'aurais peur de me montrer comme fan chiante.
J'aime bien sa façon de s'habiller, il s'habille comme il le sent, c'est le plus important.
J'y suis allé tout à fait normalement, se "déguiser" ce serait prendre le mauvais côté des fans, enfin pour moi. Parce que j'adore aller à des concerts et voir des gens habillés comme Renaud, je trouve ça rigolo.

Je l’apprécie simplement parce que j'aime la poésie, sa façon de dire les choses, de les voir même. J'aime son sens de l'humour. J'aime tout.

Oui, bien sûr, j’ai des chansons préférées, mais c'est jamais les mêmes, elles sont tellement nombreuses mes préférées qu’elles changent tous les jours, voir toutes les heures (en fait, c'est la première qui me vient à l'esprit).

Je trouve qu'il chante bien, en tout cas mieux que moi... Même si je sais que "ce n'est pas un chanteur à voix mais un chanteur à paroles". Et ça m'est totalement égal !

En français, j'ai étudié les 4 ou 5 premiers vers des Aventures de Gérard Lambert.

J’écoute tout le temps mes CD en boucle, c'est d'ailleurs ce que je suis en train de faire!

Ils ont tous leur particularité et leur charme.

Si je l’aimerai encore plus tard, bien sûr, je ne vois pas pourquoi je ne l'aimerais plus. Ah si, un lavage de cerveau.

S’il ne change pas, et je n'en n'ai pas l'impression, il reflétera encore ma pensée ».

 

retour