Julien
 

Lise, 16 ans




« Je l’écoute depuis l'âge de 12 ans, c'est-à-dire depuis 4 ans, c’est mon cousin qui m’a fait connaître les chansons de Renaud.

Je ne suis jamais allée le voir en concert, mais je vais y aller cette année, à Besançon, le 13 décembre. Ce sera cool de savoir que tous ceux qui sont là aussi sont là parce qu'ils l'aiment et entendre (et voir) Renaud chanter en vrai. Oui je veux le voir en concert parce que ce n'est pas juste un CD, on entend sa voix, et il y aussi l'ambiance.

Si je le rencontrais, je ne pourrais que le regarder avec des grands yeux, sans bouger, mais après je lui demanderais de me chanter sa chanson préférée.

Sa façon de s’habiller, je trouve que c'est bien, c'est lui qui choisit comme il s'habille, il se fiche du regard des autres et a donné naissance à une nouvelle mode. Si j'y allais, je m'habillerais normalement mais j'achèterais un t-shirt ou quelque chose  comme ça.

J’aime ses chansons parce qu'elles font réfléchir sur notre vie et qu'elles  sont très belles, réalistes sincères, et poétiques : Mistral Gagnant, Morgane de toi, Manu, Boucan d'enfer, Le petit chat est mort, Ma gonzesse, Buffalo débile, Manhattan-Kaboul, etc

Il ne cherche pas à avoir une belle voix, il a son propre style, qu'on reconnaît immédiatement et qui est le plus approprié pour interpréter ses chansons. Je trouve que c'est dommage qu'il ne fasse pas attention à ça, mais il est assez grand pour savoir ce qu'il doit faire.

En cours ? Non, mais j'aurais bien voulu, et je connais des gens qui en ont étudié.

Ses cd, je les écoute très très souvent, je mets shuffle et repeat all.

Je préfère le dernier CD parce qu'il se montre sous un jour nouveau et complètement différent, pour une fois il parle vraiment de lui, mais ses premières chansons étaient plus drôles.

Je ne sais pas si je continuerai à apprécier Renaud, parce que des fois on change énormément, mais je sais que même si plus tard ce n'est plus mon chanteur préféré, j'aimerai toujours écouter ses chansons. Impossible à dire, ça dépend de lui, de ce qu'il fera et de ce que je ferai moi aussi plus tard ».

 

retour