Entrevues La Libre Belgique, le par be.
Mis en ligne dans le kiosque le 16 décembre 2005.

Un Renaud sachant renauder

Avec un nouveau simple, Renaud embrasse la cause d'Ingrid Betancourt, otage des FarC en Colombie. La chanson est traduite en plusieurs langues. Pour 2006, lui et sa femme, Romane Serda, attendent un bébé, et un disque chacun.

ENTRETIEN

Bauweraerts L'amour fait des miracles, Renaud en est la preuve vivante. Par rapport à l'état dans lequel il errait il y a à peine trois ans, à la sortie de son Boucan d'enfer déprimé et dionysiaque, le chanteur est aujourd'hui en grande forme, apollinien ou quasi: Depuis deux ans, je ne dors plus, lance-t-il dans un sourire malicieux, j'ai tellement envie de vivre, je suis tellement heureux que je ne veux pas gâcher ma vie à la dormir.

Requinqué, marié de frais à la charmante Romane Serda, et bientôt papa, l'homme vit à trois cents à l'heure. Son actualité brûlante, c'est la sortie du simple Dans la jungle, pour soutenir Ingrid Betancourt, otage des FarC, Forces armées révolutionnaires de Colombie, depuis bientôt quatre ans. Cela fait longtemps qu'il y pensait, mais, comme il dit, à ce moment-là, je n'étais pas en état de m'intéresser au sort, à la souffrance des autres, puisque j'étais moi -même en pleine souffrance.

Le déclic a été le passage à la télé, il y a un an, de la fille d'Ingrid, Mélanie Betancourt, 20 ans: Je l'ai vue si digne, si belle; physiquement, elle me faisait penser à ma fille, et j'ai fait un transfert affectif, j'ai imaginé Lolita, qui a l'âge de Mélanie, privée de sa maman depuis plus de trois ans. Voilà, ce sont des raisons irrationnelles, affectives qui m'ont poussé à m'engager.

Ce n'est bien sûr pas la première chanson militante du Séchan, coutumier du fait de renauder, de se mettre en pétard, mais cette fois, la cause est une femme libre, combattante, qui a lutté pendant 15 ans de sa vie contre la misère et la corruption, face à ces 200000 morts, ces 2 millions et demi de personnes déplacées, etc. En plus, elle n'est pas toute seule dans la jungle, elle est avec trois, quatre mille otages, dont certains le sont depuis sept ans.

Le chanteur a, entre-temps, bien réfléchi au sujet, dont il mesure tous les enjeux, tous les paradoxes. Car Ingrid Betancourt combat un double ennemi, à savoir les FarC et le pouvoir corrompu. Les premières pratiquent un kidnapping de masse, une méthode qui discrédite tout combat, sans parler de leur collusion avec les narco-trafiquants pour s'armer. D'un autre côté, le pouvoir corrompu jusqu'à la moelle, en cheville avec les paramilitaires qui commettent des exactions abominables, avec les mafias, les cartels de la drogue, ce que dénonce Ingrid depuis plus de dix ans en tant que députée, sénatrice et candidate à la présidence. Sa détention arrange doublement le gouvernement, pour lequel elle reste une opposante farouche et crainte, tout en discréditant les FarC aux yeux de l'opinion publique mondiale.

Dans cette histoire, l'on n'est pas à un paradoxe près, car, pour d'aucuns, je défends Ingrid la Rouge, pour d'autres, je crache sur ces glorieux révolutionnaires marxistes que sont les FarC et fais le jeu du pouvoir colombien... Un débat stérile quand il ne devrait être question que de liberté, d'humanité...

Le coeur plus que l'esprit

A sa façon, Renaud se reconnaît dans cette femme si courageuse, qui défend des valeurs que j'ai tenté de défendre avec mes petits moyens. Ces idées, j'essaie de faire en sorte qu'elles soient exprimées et défendues le plus joliment possible dans mes chansons, et en tout cas avec du sentiment plus qu'avec des théories ou de l'idéologie. Je réagis avec mon coeur plus qu'avec mon esprit.

Il ne peut les embrasser toutes mais quand il défend une cause, le gars Renaud y va à fond: la chanson est déjà adaptée en corse et en espagnol d'Amérique du Sud. La version anglaise est en préparation avec le grand James Taylor, icône du folk rock; Herbert Gronemeyer la chantera en allemand et la turbulente Valencienne Bebe en espagnol. D'ores et déjà, plusieurs événements sont prévus autour du 23 février, date anniversaire du rapt d'Ingrid Betancourt, à Paris, mais aussi au Zénith de Rouen, où sera Renaud. Le 24 février aura lieu, au stade Pierre de Coubertin à Paris, une manifestation sportive rassemblant journalistes, hommes politiques, stars du football, tel Dominique Rocheteau.

Le comité de soutien belge prépare, quant à lui, un événement le 13 février à Louvain -la-Neuve, et une soirée à Bruxelles le 25, à laquelle je vais essayer de participer aussi.

Entre-temps, le chanteur enregistre son nouvel album, comme d'hab au studio ICP à Bruxelles, avec l'ingénieur-son Phil Delire. Ce sera un double, avec 23 ou 24 titres, dont huit doivent encore être mis en boîte. Terminé fin janvier, début février, l'ouvrage devrait sortir en mai. Un double album car, toujours grâce à Romane, à la joie et au bonheur qu'elle m'apporte, j'ai retrouvé le goût de l'écriture et l'inspiration qui avaient disparu dans les vapeurs anisées de la dépression.

Paris-Bruxelles-Londres

Non contents de cela, le monsieur et sa gente dame multiplient les allers-retours avec Londres - où ma femme et moi avons un petit pied-à-terre depuis peu -, pour y enregistrer le deuxième album de Romane, un peu plus folk rock que le premier. Romane qui, depuis deux mois, porte aussi son et leur premier enfant: Aux dernières nouvelles, d'après la première échographie, il mesure 18 centimètres. D'ailleurs, sait-on ce que ça donne ensemble, Romane et Renaud? Mon renardeau ! rigole le désormais boute-en-train.

Quelle année 2006 en perspective donc pour les Séchan-Serda. Et si Ingrid, née un 25 décembre, était libérée entre-temps? «Ce serait le plus beau cadeau de Noël de ma vie.»

Single «Dans la jungle», Virgin/EMI.

Webhttp://www.betancourt.info

Webhttp://www.ingridbetancourt.com

Les comités de Belgique se sont regroupés en une association: Ingrid Por La Paz asbl, dont le président est Armand Burguet. (0)474.50.80.04.

article original

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter !


(ne sera pas publié)