Oh, Dublin, tu es ma "City"
Ma ville, mon pays
Coupée en deux par la Liffey si sombre
Et j'aurai beau courir partout
Dessus ce vaste monde
Je reviendrai creuser ma tombe ici

Les Dubliners comme moi
S'essayent toute la vie
De rester, d'une bière brune
Les plus fidèles amis
Et quand sonne l'heure
Comme un glas sur nos cœurs
Du dernier verre, autour de minuit
'Vont chanter un poème
Aux étoiles lointaines
Vers la Porte sacrée de Saint-James

Oh, Dublin, tu es ma "City"
Ma ville, mon pays
Coupée en deux par la Liffey si sombre
Et j'aurai beau courir partout
Dessus ce vaste monde
Je reviendrai creuser ma tombe ici

La Liffey qui déchire
Notre belle ville en deux
Est si boueuse que, bientôt
Nous marcherons sur l'eau
Et sur Foley Street, quand les voyous se frittent
Avec les Bobbys, c'est à mains nues
Et pourtant les journaux
Déversent dans leurs mots
Plus de sang que tous les caniveaux

Oh, Dublin, tu es ma "City"
Ma ville, mon pays
Coupée en deux par la Liffey si sombre
Et j'aurai beau courir partout
Dessus ce vaste monde
Je reviendrai creuser ma tombe ici

Ma Dublin, sous la pluie
S'innonde de lumière
Car le sourire des gens d'ici Illumine la terre
Et Molly Malone qui pousse son chariot
En chantant 'alive, alive oh !'
Est de bronze tout comme
Le noble cœur de ces hommes
Dubliners comme moi à jamais

Oh, Dublin, tu es ma "City"
Ma ville, mon pays
Coupée en deux par la Liffey si sombre
Et j'aurai beau courir partout
Dessus ce vaste monde
Je reviendrai creuser ma tombe ici

Dublin, tu es ma "City"
Ma ville, mon pays
Coupée en deux par la Liffey si sombre
Et j'aurai beau courir partout
Dessus ce vaste monde
Je reviendrai creuser ma tombe ici