J'ai marché longtemps de Killeshandra
Aux faubourgs de la ville
Cette route me semblait autrefois
Enchantée et tranquille
Plus de vingt miles me séparent
De ma fille de Cavan
J'arrive bientôt et je vais la voir
Dans sa robe gitane

Les ombres de l'automne sont tombées
Sur les arbres décharnés
Et chaque feuille rouge-doré
Me rappelle ses cheveux
Je marche encore et le soleil
Qui brille de mille feux
Me renvoie les millions d'étincelles
Qui luisent dans ses yeux

Je vais sûrement la retrouver
Au marché du dimanche
Tout doucement je l'approcherai
Pour effleurer ses hanches
Comme chaque fois, j'aurai son sourire
Et les hommes de Cavan
Comme chaque fois vont me maudire
Et jalouser ma flamme

Je reprends la route pour Killeshandra
Et j'ai le cœur en fête
Quand je lui ai dit "Veux-tu de moi ?"
Elle a répondu "Peut-être"
Le mois prochain je reviendrai
Pour la fille de Cavan
Et j'ai bon espoir de l'épouser
Dans sa robe gitane