Ingrid Betancourt est "très malade", ...

Engagements pour diverses causes, initiées ou non par Renaud...

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
SVPat
Messages : 4464
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Ingrid Betancourt est "très malade", ...

Message par SVPat »

Ingrid Betancourt est "très malade", selon une ex-otage

CARACAS (Reuters) - Ingrid Betancourt est "très malade" et dans une situation "extrêmement difficile", ont déclaré mercredi deux des quatre otages libérés dans la journée par les Farc colombiennes et remis à une délégation vénézuélienne.

Luis Eladio Perez a précisé avoir vu Betancourt pour la dernière fois il y a 23 jours, pendant quelques minutes.

"Nous travaillerons sans repos pour obtenir la liberté pour tous, et en particulier celle d'Ingrid Betancourt, qui est en ce moment dans une situation extrêmement difficile", a-t-il dit à son arrivée à l'aéroport international de Maiquetia, près de Caracas, quelques heures après avoir été libéré.

Gloria Polanco a ajouté qu'Ingrid Betancourt était "très malade" dans un camp rebelle installé dans la jungle.
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

Chávez demande à Marulanda de changer les conditions de détention d'Ingrid Betancourt

TeleSUR _27/02/08



Les ex congresistes libérés ont parlé du péoccupant état de santé de la franco - colombienne Ingrid Betancourt et il ont demandé la mise en oeuvre de tous les efforts possibles pour sauver Ingrid Betancourt. "L'espoir absolu est en vous Monsieur le président (Chávez) et Madame la Sénatrice Piedad Cordoba", a dit Gloria Polanco.
Le président vénézuélien, Hugo Chávez, a directement demandé ce mercredi au commandant en chef des Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie (FARC), Manuel Marulanda, qu'il change impérativement les conditions de détention de l'ex candidate à l'élection présidentielle Ingrid Betancourt, qui comme les ex congresites libérés se trouve en très mauvais état de santé.

En remerciant au chef du FARC pour la libération unilatérale des quatre ex parlementaires, il a ajouté : "Marulanda, première chose que je te demande c'est d'écouter ton coeur, il faut que tu changes l'emplacement où est Ingrid, dans un commando plus proche, tandis que nous continuons à ouvrir le chemin vers leur liberación".

suite ici

http://www.telesurtv.net/especiales/acu ... ?ckl=24869

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

Chavez demande à Marulanda de transférer Ingrid Betancourt en lieu sûr

CARACAS -
Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a demandé mercredi au chef des Farc, Manuel Marulanda, alias "Tirofijo", de transférer de toute urgence en lieu sûr la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, retenue en otage par la guérilla colombienne depuis 2002 et qui est "dans une situation extrêmement difficile".

"Marulanda, la première chose que je te demande de tout coeur est de la confier à un commando plus proche de toi (...) dans la perspective de sa libération définitive", a déclaré M. Chavez réagissant à la remise en liberté mercredi de quatre ex parlementaires colombiens.

"Je crois que c'est urgent", ajoute-t-il.

Le président vénézuélien a expliqué qu'il allait envoyer un message par les canaux dont il dispose pour tenter d'obtenir la libération de l'ancienne candidate à l'élection présidentielle colombienne parce qu'elle est "l'unique femme qui reste aux mains des Farc".

Un des otages relâchés mercredi par les Farc en Colombie a affirmé qu'Ingrid Betancourt était dans "une situation extrêmement difficile", dans une déclaration diffusée par la télévision vénézuélienne. Luis Eladio Perez a affirmé avoir rencontré pour la dernière fois le 4 février dernier la Franco-Colombienne, enlevée le 23 février 2002.


http://www.romandie.com/ats/news/080228 ... cqt21h.asp

Avatar du membre
Styx
Messages : 611
Enregistré le : 23 avr. 2005, 21:50
Contact :

Message par Styx »

Pourquoi ils envoient pas Mac Gyver la chercher ?

J'avais cru comprendre que les pays occidentaux avaient des unités armées spéciales pour extraire n'importe quelle personne de n'importe quel endroit dans le monde (foret équatoriale, haute altitude, etc). Ils seraient pas aussi efficaces que ce qu'on dit :p malgré tout le bardage technologique !

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

T'as pas compris...que les actions militaires ne mênent à rien ...pfff

Pierre de B.
Messages : 1481
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Message par Pierre de B. »

Il se peut aussi que des actions soient menées loin des caméras, des médias.

Car comme le disait un certain ... Renaud il y a une vingtaine d'années :

"je ne manifeste plus car je pense que l'essentiel est que les personnes soutenant des causes que je considère comme légitime savent que je suis solidaire de leurs causes"
(ce n'est pas la citation exacte).

Pierre
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

L' Amérique latine tient à célébrer la libération des ex congressistes colombiens


TeleSUR _ 28/02/08



Depuis la Bolivie, le président Evo Morales a salué la libération des quatre ex congressistes colombiens et a plaidé pour la recherche d'un accord politique qui donne une solution au conflit que vit la Colombie.
"Les solutions des alliances se feront avec des accords, des accords et il n'y aura pas de solutions militaires, il n'y aura pas de solutions de guerre, je suis arrivée à cette conclusion", a exprimé.

Dans une conférence de presse dans le palais Brûlé présidentiel, le mandataire bolivien a considéré que le geste de la libération unilatérale des ex congressistes "est un échantillon du FARC devant l'État de la Colombie, que les solutions vont par le dialogue et non par la répression"

"Il est important que les États, l'État colombien comprenne ce décollement, de de comme chercher des solutions dans le cadre d'un accord politique".

Pour sa part, le président du Nicaragua, Daniel Gélinotte, a aussi manifesté son approbation devant la libération effectuée mercredi et a assuré que l'acte unilatéral du FARC est une occasion extraordinaire de trouver le chemin vers la paix.

Pour Gélinotte, la libération par le FARC permet de créer "des conditions plus favorables pour qu'on puisse déjà consigner les bases (...) pour travailler dans sérieux, l'échange de de toutes les retenues, d'un et autre côté, et que cela de lieu à auquel il peut aussi travailler pour atteindre la paix en Colombie et mettre fin à la guerre".

suite ici:


http://pazcolombie.blog.20minutes.fr/



---------



Betancourt sera "chef de la Colombie"


L'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt "sera un jour présidente de Colombie", a déclaré aujourd'huià radio Caracol le sénateur Luis Eladio Perez, libéré mercredi avec trois autres parlementaires par les guérilleros des Farc.

"Ingrid est une femme courageuse, vaillante, qui a un vrai projet politique et nous l'accompagnerons dans la construction d'un nouveau pays, d'une nouvelle Colombie", a proclamé l'ancien sénateur qui fut pendant près de sept ans de détention dans la jungle le meilleur ami de la Franco-Colombienne.

"Ingrid a de vraies propositions pour changer le pays. Elle a compris que l'on peut détruire par la force le Secrétariat des Farc (organe dirigeant de la guérilla), mais pas la misère dans ce pays", a-t-il poursuivi.



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/ ... lombie.php

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

La détresse du clan Betancourt

Par Marie DESNOS



Aussi ses proches ont-ils appelé, de toutes leurs forces, et à plusieurs reprises, à tout mettre en oeuvre pour qu'une discussion humanitaire s'ouvre avec les Farc dans les zones de Pradera et Florida, dans le sud-ouest de la Colombie, comme le souhaitent les rebelles. Fabrice Delloye a insisté sur le fait que cette exigence des geôliers d'Ingrid relevait d'une simple "considération stratégique". Il s'agit pour eux d'être dans une zone assez "reculée, rurale, montagneuse" pour qu'ils puissent "surveiller aux jumelles" et "se retirer si jamais l'armée colombienne leur tendait un piège", a-t-il expliqué, rappelant le caractère "traditionnel" de l'armée des Farc, qui n'en est pas une "à proprement parler". "Il n'y a pas d'endroit plus propice pour eux en Colombie", a-t-il martelé, appelant les "chefs d'Etats du monde entier" à se mobiliser afin que le président colombien, Alvaro Uribe, accepte cet accord humanitaire.

Uribe sur le grill

A leurs yeux, cette chance de sauver Ingrid est la seule et probablement la dernière. Les nouvelles rapportées par les quatre ex-captifs ont transformé leur combat de patience et d'espoir en une véritable "course contre la mort", selon l'expression employée par Consuelo Gonzales, également présente lors de cette conférence. La parlementaire libérée avec Clara Rojas il y a maintenant un mois et demi a, à son tour, insisté sur l'importance de trouver une "solution immédiate". S'exprimant en espagnol, elle a presque supplié, ne retenant plus ses larmes, Alvaro Uribe, son homologue vénézuélien Hugo Chavez, et la communauté internationale, à "donner la main aux familles des otages". Si Alvaro Uirbe accepte, "ce sera une décision non pas de lâcheté mais d'un immense courage", a affirmé Fabrice Delloye, qui a en revanche fait valoir que dans le cas contraire, la mort des otages relèverait de sa responsabilité.

Depuis l'Afrique du Sud, Nicolas Sarkozy a lui-même appelé les Farc à "libérer sans délai Ingrid Betancourt". "Il y aura ceux qui auront tout fait pour sauver Ingrid et il y aura ceux qui porteront la responsabilité de sa mort", a-t-il lancé jeudi. Il s'est également dit "prêt à aller [lui]-même à la frontière entre le Venezuela et la Colombie chercher Ingrid Betancourt, si ce devait être une condition qui était mise par les Farc". Le chef de l'Etat français a ensuite remercié son homologue vénézuélien. Ce dernier a personnellement exhorté le chef des Farc, Manuel Marulanda, à faire transférer Ingrid Betancourt. "Marulanda, la première chose que je vais te demander de tout mon coeur c'est que tu changes Ingrid de lieu, que tu la déplaces vers un commandement plus proche de toi (...) pendant que nous continuons à nous charger d'ouvrir la voie à sa libération définitive. Je crois que c'est urgent", a-t-il déclaré.

Les trois intervenants, accompagnés d'Alexandre Sanchez Pérez, le neveu de Luis Eladio Pérez, avaient également longuement remercié les différents acteurs ayant contribué à la libération des séquestrés, et oeuvrant à la libération des 41 restants. Et Lorenzo de qualifier ce combat de "dernier tournant. Un tournant pour la vie, pour la liberté, pour la démocratie". "On a peu de temps: agissons".

(*)Fabrice Delloye a commencé par lire l'"Appel de Paris pour un accord humanitaire immédiat" (voir par ailleurs).

http://www.lejdd.fr/cmc/international/2 ... 98860.html

Avatar du membre
jul
Messages : 313
Enregistré le : 16 déc. 2002, 16:31

Message par jul »

tsonaqua a écrit :
MAHEUDE a écrit :
tout ça
qui part de très bonnes intentions
arrive à l'effet exactement contraire,c'est-à-dire la saturation,le ras-le-bol
Il n'y a que toi dans ce cas,alors ce n'est vraiment pas grave ! ..

Bon vent ! :arrow:
euh...moi je suis un peu d'accord avec Maheude. peut-etre pas ral bol, mais lassitude, oui surement. J'espere me tromper et que finalement, cette mobilisation soit tres utile...
http://www.cordeverte.c.la
Lucyanne a écrit :
Jul, je t'aime.... :oops: :oops: :D
Image

Avatar du membre
Tord
Messages : 2187
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Message par Tord »

:D

Avatar du membre
tarpediem
Messages : 29
Enregistré le : 27 févr. 2008, 18:07

Message par tarpediem »

tsonaqua a écrit : Le président des Français prêt à aller chercher Ingrid Betancourt.

et les autres , ils preuvent crever
c'est vraiment lamentable ce chauvinisme de merde
on dirait que sa vie est plus importante que celle des autres

c'est beau l'humanisme sélectif beurk

@+

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »

Comprendre les réalités géopolitiques de la colombie contemporaine..
Monsieur X émission de France Inter a diffusé plusieurs programmes très intéressants et bien documentés sur la colombie...


--------

les Farc


On ne cesse de parler d’elles… Mais qui sont-elles exactement ? Je veux parler des FARC qui font tous les jours l’actualité. Ces Forces armées révolutionnaires de Colombie qui, malgré un récent petit espoir, détiennent toujours un millier d’otages dont le plus célèbre est la Franco-colombienne Ingrid Betancourt, retenue quelque part dans la jungle depuis février 2002.

Cette guérilla, l’une des plus anciennes au monde, est aussi dirigée par le plus vieux guérillero, Marulanda, bientôt 80 ans. De son vrai nom, Pedro Antonio Marin, Marulanda répond aussi au sobriquet de « Tirofijo », « Tire au but » parce qu’autrefois, il aurait tué un policier à 500 mètres de distance.

D’inspiration marxiste, les FARC regroupent à peu près 15.000 combattants, dont une moitié de femmes, et sont présentes sur plus d’un tiers de la Colombie, essentiellement au sud du pays. Riches, grâce au trafic de drogue et à l’industrie de l’enlèvement, les FARC tiennent tête à l’armée colombienne, aux paramilitaires et aussi aux forces états-uniennes chargées, en principe, d’éradiquer les cultures de coca. Mais que veulent-elles exactement ? Combattent-elles encore pour s’emparer un jour du pouvoir ? Protègent-elles toujours les plus pauvres ? Ou se contentent-elles d’exister et de se livrer à un fructueux trafic de drogue ? Bref, ses militants sont-ils des Robin de Bois ou des mafieux ? A moins que la vérité ne se trouve à mi-chemin…


http://www.radiofrance.fr/franceinter/e ... vousavecx/...



--------



Les paramilitaires colombiens

On l’a sans doute un peu trop oublié ces dernières semaines : les FARC, qui détiennent des centaines d’otages, ne sont pas le seul mouvement armé qui sévit en Colombie. Et je ne parle pas de la petite ELN, l’Armée de Libération nationale, une guérilla guevariste qui pratique aussi la prise d’otages mais semble en perte de vitesse…

Non, je veux évoquer ici tous ceux que l’on classe sous le nom de «paramilitaires»… Des milices armées qui, en toute impunité, ont terrorisé le pays sous le prétexte de lutter contre les guérillas d’extrême gauche. Alliées du pouvoir et même complices de ce pouvoir, elles ont peu à peu pris en main une grande partie du narcotrafic. Et bien souvent, leurs confrontations armées avec les guérilleros des FARC ont d’abord eu pour objectif la conquête de nouveaux territoires dévolus à la culture des cocaïers.

Plusieurs initiatives politiques ont permis d’aboutir à des démobilisations progressives (et très avantageuses) de ces unités paramilitaires qui sont responsables de milliers d’assassinats et de disparitions, mais à chaque fois, elles ont ressurgi, toujours aussi meurtrières, toujours aussi cruelles. Malgré les scandales et malgré les enquêtes de certains magistrats et journalistes courageux.

Des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des politiciens appartenant à l’entourage du président colombien Uribe ont été mis en cause et emprisonnés. Le scandale de la parapolitique est dévoilée au grand jour. Sans autre dommage pour Uribe que ses concitoyens ont appelé « le président Teflon », le président sur lequel tout glisse… Mais, au moment où l’on ne cesse de découvrir de nouveaux charniers des victimes des paramilitaires, la Justice est loin d’en avoir terminé avec ce cancer qui continue à miner la société colombienne… Après m’avoir longuement parlé des FARC il y a quelques semaines, Monsieur X tente de percer quelques-uns des secrets de ces redoutables paramilitaires.


http://www.dailymotion.com/relevance/se ... amilitaire...

http://www.radiofrance.fr/franceinter/e ... vousavecx/...



-------------

Le plan Colombie

On l’a appelé le « Plan Colombie »… Un plan élaboré par les autorités états-uniennes en collaboration avec Bogota et destiné à éradiquer la culture des plants de cocaïers sur le territoire de la Colombie, premier producteur de cocaïne au monde.

Ce plan, initié sous la présidence de Bill Clinton, a été doté dès le départ de milliards de dollars. C’est dire l’importance qu’y attachaient les Etats-Unis, premier pays victime de la propagation démesurée de cette drogue en Occident. Mais, nous en avons parlé tout récemment avec Monsieur X, cette lutte se heurte à de nombreux obstacles. Et d’abord, en Colombie même, à l’existence de deux forces armées qui vivent du trafic de drogue.

Il y a bien sûr les FARC, les Forces armées révolutionnaires de Colombie, une guérilla enracinée depuis des décennies et qui, à côté des prises d’otages, tire ses principales ressources du commerce de la drogue. En face, on trouve ses ennemis irréductibles : les unités paramilitaires… Des milices privées surarmées qui bénéficient de la complicité des autorités colombiennes et qui, sous prétexte de combattre la guérilla, se livrent elles aussi au trafic de cocaïne.

Un prétexte, oui… Mais ce « Plan Colombie » qui répond en principe à des motifs louables n’a-t-il pas été utilisé par Washington pour tenter de venir à bout d’une guérilla marxiste jugée intolérable. Surtout depuis que George Bush a déclaré la guerre totale au terrorisme ?

Et que penser des acteurs de ce combat contre la drogue ? Toutes ces entreprises nord-américaines, dont la puissante société Monsanto, qui ont été associées à l’opération et ont largement profité des subsides accordés par les Etats-Unis.


http://www.radiofrance.fr/franceinter/e ... vousavecx/...

---------

San José de Apartado, dans la région de Antioquia au Nord-Ouest de la Colombie, est une communauté de paix (Communidad de paz) perdue au milieu des bananeraies.

Symbole de lutte, ce petit village a été construit en 1997 par des paysans lassés d’être terrorisés. En dix ans, 185 villageois ont été tués : 20 par la guerilla, et le reste par les paramilitaires...
Pour écouter les reportages de Daniel Mermet journaliste à france Inter:

aller ici:

http://www.la-bas.org/mot.php3?id_mot=188

http://pazcolombie.blog.20minutes.fr/ar ... ntemp.html

Avatar du membre
JP
Messages : 370
Enregistré le : 17 oct. 2005, 01:43

Message par JP »


Avatar du membre
SVPat
Messages : 4464
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Message par SVPat »

Restons optimiste et disons-nous que tout se remue-ménage fait autour des conditions scandaleuses dans lesquelles se trouve Ingrid
(et hélas, il faut le penser, d'autres otages!) toute cette colère exprimée ou contenue, tous ces appels à négocier, tous cette volonté de " faire quelque chose" , tous ces "engagements" pris ou évoqués ,etc..., je me dis que les FARCs n'ont aucune raison de ne pas les entendre!
Au delà de l'émotion légitime, tentons de prélever le positif de ce que vient de se passer ( libération unilatérale d'otages par les FARCs )et servons-nous en de levier pour pousser plus fort et ouvrir enfin d'autres grilles sur d'autres libérations !
Les seules batailles que l'on gagnera pas sont celles qu'on abandonne !
Restons debout pour continuer le combat !
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

dd
Messages : 5094
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Message par dd »

la vie d'une seule personne vaut elle la vie de centaine d'autres ?????
Quand il n’y aura plus que l’absence
Quand il n’y aura plus que silence
Quand tu te seras éloignée
Quand il n’y aura plus de nous
Quand il n’y aura plus de toi
Que restera-t-il de moi ?
Que restera-t-il de toi ?

Répondre