Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Engagements pour diverses causes, initiées ou non par Renaud...

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

ouais bah au lieux de douter rencarde toi sur qui était dans la résistance au pays basque nord et qui a lutté au pays basque sud quelques années avant...
Et on parle pas d'une région mais d'un pays (divisé en 2)... d'un pays ou les militant-e-s se font tuer, frapper, arréter sans autre raison que de vouloir la liberté.
La même chose arrive en irlande tout le monde dit "ouais bravo"... mais là ça concerne une partie du territoire "français" alors de suite...
Quand aux mecs et nanas qui luttent ils luttent pour avoir le droit de vivre comme ils et elles le veulent mais pas que pour ça... leur vision de l'euskadi ce serait aussi bien de se renseigner dessus, au lieu de croire gentiment ce que les médias mainstream balancent (lesquels médias sont d'ailleurs souvent conchiés sur certains sujets mais visiblement pas sur d'autres).
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
maxx
Messages : 749
Enregistré le : 12 août 2004, 14:00

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par maxx »

Autant je connais pas plus que ça la Bretagne, autant ne crois pas m'apprendre grand chose pour ce qui concerne l'euskadi. J'ai côtoyé et croise encore occasionnellement des gens proches de ces milieux. Des gens originaires de la Soule, zone où je ne sais pour quelle raison les gens sont très ouverts d'esprit et très ouverts sur les gens de l'extérieur (ce qui n'est pas toujours le cas dans d'autres coins du Pays basque intérieur où on te sers pas à boire dans les bistrots si tu parles pas en Euskara.
Bref tout ça pour dire que le fonctionnement des groupuscules type ETA (le plus connu mais il y en a d'autres) tu ne vas pas m'apprendre comment ça fonctionne ni me faire croire que ce sont de gentils anges sur lesquels les "médias mainstream" (ça fait bien d'utiliser ce terme) s'acharnent injustement. Ces groupuscules, sous couvert de revendiquer la sauvegarde de je ne sais quoi qui serait si important*, sont pas toujours beaux à voir de l’intérieur, où beaucoup ne font rien d'autre que de se disputer en permanence le pouvoir. Au point que certains vont jusqu'à créer leur propre organisation qui revendique à peu près les mêmes choses mais dans laquelle ils peuvent tout contrôler. Sur le principe, c'est un fonctionnement assez similaire que celui de tous les crétins de la "dissidence" (ER,...)

* Ce qui est important c'est de faire vivre la langue et de préserver la culture, ce que les basques et bretons font très bien si on regarde bien les choses : ils n'ont pas attendu les modes régionalistes apparues ces dernière années (cas de l'Occitanie, qui me fait doucement rigoler... fut une époque où tu passais pour le dernier des ploucs si tu parlais comme tes grands parents mais bon...) pour se préoccuper de faire vivre la culture de leurs ancêtres.
Après lorsque tu dis qu'il est important de conserver leur pays coupé en 2 patin couffin blabla.... non, ça n'est pas du tout important, c'est pas parce qu'ils sont moins nombreux que les "français" que leur nationalisme borné est plus justifiable. Qu'ils fassent vivre leur culture, c'est tout à leur honneur, mais il n'y rien de glorieux à vouloir maintenir des frontières pour maintenir des frontières.
"Dans dix ans, j'aurai tourné la page de la chanson."
(Renaud, février 1992)

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

C'est vrai qu'on peut se demander de quoi y se plaignent les basques?
on les laisse parler leur langue (bon ok sauf dans les administrations, les écoles, les médias et la rue mais dans leurs apparts entre 18h et 19h c'est tous les jours si y veulent) on les laisse faire leur musique étrange, cuisiner leurs plats chelous et mettre leur drapeau au fenêtre pendant les féria... alors de quoi ils se plaignent hein, on leur laisse quand même vivre leur culture.
Bon ok d'accord quand en pays basque sud y'a un parti politique qui est déclaré illégal par l'espagne et ce en dépit de toutes les conventions internationales on extrade chez les ibères les militant-e-s de ce parti qui s'étaient réfugiés en pays basque nord, mais bon on va pas non plus chipoter sur des détails.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Tord
Messages : 2187
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Tord »

Ils sont majoritairement indépendantistes les basques ?

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

Tord a écrit :Ils sont majoritairement indépendantistes les basques ?
A ce niveau je crois qu'ils sont comme les corses et les bretons.
C'est les 3 endroits ou l'idée d'indépendance est quand même plutôt majoritaire
(avec cette différence pour l'euskadi que c'est divisé en 2 entre la france et l'espagne... et qu'au pays basque sud l'indépendantisme est encore plus fort qu'au nord)
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Aïdos »

Born X a écrit :C'est vrai qu'on peut se demander de quoi y se plaignent les basques?
on les laisse parler leur langue (bon ok sauf dans les administrations, les écoles, les médias et la rue mais dans leurs apparts entre 18h et 19h c'est tous les jours si y veulent) on les laisse faire leur musique étrange, cuisiner leurs plats chelous et mettre leur drapeau au fenêtre pendant les féria... alors de quoi ils se plaignent hein, on leur laisse quand même vivre leur culture.
Pour moi, oui, "de quoi ils se plaignent".

Je n'aime pas ces velléités indépendantistes basées sur la revendication d'un folklore qui ne sert qu'à délimiter un "nous" par rapport aux "autres", qui prétendument leur interdiraient d'être ce qu'ils sont.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

Aïdos a écrit :
Born X a écrit :C'est vrai qu'on peut se demander de quoi y se plaignent les basques?
on les laisse parler leur langue (bon ok sauf dans les administrations, les écoles, les médias et la rue mais dans leurs apparts entre 18h et 19h c'est tous les jours si y veulent) on les laisse faire leur musique étrange, cuisiner leurs plats chelous et mettre leur drapeau au fenêtre pendant les féria... alors de quoi ils se plaignent hein, on leur laisse quand même vivre leur culture.
Pour moi, oui, "de quoi ils se plaignent".

Je n'aime pas ces velléités indépendantistes basées sur la revendication d'un folklore qui ne sert qu'à délimiter un "nous" par rapport aux "autres", qui prétendument leur interdiraient d'être ce qu'ils sont.
on peut retourner le truc dans l'autre sens.
En quoi c'est un problème l'indépendance du pays basque?
surtout que globalement les mouvements indépendantistes sont quand même majoritairement pour l'instauration d'un pays basque social et non pas d'un pays basque nationaliste.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Tord
Messages : 2187
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Tord »

Born X a écrit :
Tord a écrit :Ils sont majoritairement indépendantistes les basques ?
A ce niveau je crois qu'ils sont comme les corses et les bretons.
C'est les 3 endroits ou l'idée d'indépendance est quand même plutôt majoritaire
(avec cette différence pour l'euskadi que c'est divisé en 2 entre la france et l'espagne... et qu'au pays basque sud l'indépendantisme est encore plus fort qu'au nord)

J'y connais rien pour les basques mais je suis à peu près sûr que l'indépendantisme corse ne fait pas la majorité et pour les bretons, j'imagine encore moins.

dd
Messages : 5079
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par dd »

oui les indépendantistes en corse ne représente que 20% (a vérifier)
Image

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

Je connait pas trop (du tout) la corse mais en Bretagne et en Euskadi en tout cas l'idée d'indépendance y'a beaucoup de monde à qui ça plait.
Après c'est pas parce que l'idée leur plait que les individus vont se reconnaitre dans des partis indépendantistes qui font le jeu de la représentativité électoraliste centraliste.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
maxx
Messages : 749
Enregistré le : 12 août 2004, 14:00

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par maxx »

Born X a écrit : on les laisse parler leur langue (bon ok sauf dans les administrations, les écoles, les médias et la rue mais dans leurs apparts entre 18h et 19h c'est tous les jours si y veulent)
Ceci est totalement faux. La plupart des mairies ont tous leurs services inscrits en basque (et "sous titré" en français). De même que certaines démarches peuvent se faire en basque. Et si tu veux tout savoir, c'est même un critère d'embauche dans beaucoup de mairies de parler l'euskara (certains vieux parlant très peu le français).
Quand aux écoles, les calandretas n'ont jamais été autant à la mode. Et pour la culture, il me semble qu'il y a encore pas mal de gaztetxe...

Je commence à me demander si tu sais vraiment de quoi tu parles.
Je connait pas trop (du tout) la corse mais en Bretagne et en Euskadi en tout cas l'idée d'indépendance y'a beaucoup de monde à qui ça plait.
Ça veut dire quoi concrètement "il y a beaucoup de monde à qui ça plait" en terme de pourcentage de population? J'ai surtout le sentiment que l'idée d'une indépendance radicale (ce qui serait au passage une immense catastrophe économique et sociale pour le pays basque, mais bon passons...) ne plait qu'à une infime minorité des concernés. En d'autres, les robins de bois indépendantistes ne combattent pas pour la liberté mais pour imposer leur façon de voir.
"Dans dix ans, j'aurai tourné la page de la chanson."
(Renaud, février 1992)

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

bah tout va bien alors y'a un pinpin qui parle le basque dans la mairie, les panneaux sont en 2 langues et y'a même des maisons de quartier (financées par les collectivités locales donc controlées par elles hein faut pas non plus déconner)...
On a de la joli culture euskara bien formatée avec tout ce qui faut de cliché, c'est bonnard... on va pas avoir de nouvelles calle boroka avant un bon moment du coup.
Y'a toujours des relou pour refuser ce genre de chose pour touriste et liées au centralisme mais bon hein après tout c'est juste des gens ultra minoritaires et sectaires et pas réalistes et qui ont pas conscience que sans la france et l'espagne l'euskadi irait en quenouille.
C'est beau le formatage quand même.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
maxx
Messages : 749
Enregistré le : 12 août 2004, 14:00

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par maxx »

Born X a écrit :bah tout va bien alors y'a un pinpin qui parle le basque dans la mairie, les panneaux sont en 2 langues et y'a même des maisons de quartier (financées par les collectivités locales donc controlées par elles hein faut pas non plus déconner)...
On a de la joli culture euskara bien formatée avec tout ce qui faut de cliché, c'est bonnard... on va pas avoir de nouvelles calle boroka avant un bon moment du coup.
non on n'a pas quoi que ce soit de "formaté" (terme qui dans ce contexte ne veut pas dire grand chose), on a simplement ce à quoi la majorité des basques aspire.
même des maisons de quartier (financées par les collectivités locales donc controlées par elles hein faut pas non plus déconner)
Ahahah le con! :D Les villages mettent à disposition des jeunes des locaux dans lesquels ils font ce qu'ils veulent. Non, il n'y a pas la BAC qui fait des rondes à chaque soirée pour mater la rébellion.Tu nages en plein délire mon pauvre. Tu n'as guère du mettre les pieds dans ce type d'endroit ni voir ce qu'il s'y passait vraiment pour avancer des inepties pareilles.
Y'a toujours des relou pour refuser ce genre de chose pour touriste et liées au centralisme mais bon hein après tout c'est juste des gens ultra minoritaires et sectaires et pas réalistes et qui ont pas conscience que sans la france et l'espagne l'euskadi irait en quenouille.
Je vois pas du tout où tu veux en venir, tu défends des revendications d'une extrême minorité alors que la grande majorité des basques trouve cela abérrant (et à mon avis ils n'attendent pas après ton avis pour savoir ce qu'ils ont à faire ou à penser). Tu dégueules sur la France et l'Espagne mais trouves pertinent de (re)créer encore de nouvelles frontières en 2016. Je crois que tu t'égares sévèrement...
"Dans dix ans, j'aurai tourné la page de la chanson."
(Renaud, février 1992)

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par Born X »

Bah ouais je suis pour l'auto détermination des peuples racines au lieu de favoriser une sorte de culture globale qui ne représente rien et qui a été crée par des dirigeants pour asservir les peuples.
et alors?
Et les gaztetxe ou j'ai triné les pieds c'était des lieux autogérés ouvert par des individus et ou aucune subvention étatique ne venait pourrir le truc. Ces gaztetxe là ont tendance à disparaitre de plus en plus (sous la pression des flics et de la justice) au profit de sorte de mjc ou c'est en gros la mairie qui file les thunes.
Et que si la direction suit pas la ligne de la mairie paf plus de thunes.
(d'ailleurs originellement y'a pas de direction dans une gaztetxe).
Et de l'euskadi oui je connait plus les rues de baïonna ou de bilbo hors saison, quand les locaux sont là et pas en pleine saison touristique ou y'a juste des jeunes abreuvés d'alcool le guerriko sur le côté qui font genre on est du coin pour vendre du cliché aux touristes.
Je connait plus negu gorriak quer la pena baionna.
je connait plus zu atrapatu arte que les pélerins de navarre.
Mais j'ai tendance à croire que les uns sont plus culture euskal que les autres.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

david
Messages : 132
Enregistré le : 09 août 2005, 14:50
Localisation : Nîmes

Re: Renaud en visite à Cargèse sur les traces d'Yvan Colonna

Message par david »

Born X a écrit : surtout que globalement les mouvements indépendantistes sont quand même majoritairement pour l'instauration d'un pays basque social et non pas d'un pays basque nationaliste.
Je ne connais pas trop le cas du Pays basque en France mais pour avoir lu un bouquin y a pas longtemps sur le nationalisme basque en Espagne, les origines du PNV (parti national basque) hégémonique sont nationalistes et ethnicistes. ça a commencé à s'ouvrir ensuite pour des raisons historiques.
Mais aujourd'hui l'importance de partis comme Bildu etc confirment en effet la tendance sociale et écologique du mouvement basque.
Contrairement aux autres "régionalismes", précisons que les Basques sont un vrai peuple, l'un des plus anciens d'Europe, dont la langue n'appartient pas aux autres familles de langues en Europe. S'il y a bien un territoire dont le désir de souveraineté semble légitime, c'est le Pays Basque (côté espagnol en tout cas car la culture est vivante). Mais bon, j'ai de la sympathie mais c'est aux Basques de décider, on peut avoir un avis mais pas leur donner de leçons je pense.
Par contre, c'est sûr que si les Catalans arrivent à leurs fins, ça va revigorer leurs revendications.
Ceci dit, je m'interroge sur la résurgence de toutes ces aspirations, à un moment où l'Europe souhaite supplanter les Etats-nations. Ecosse, Catalogne, et demain ? Flandres, Italie du Nord, Bavière...
Certains mouvements regroupent parfois des gens aux aspirations bien différentes.
"On court deux dangers spirituels à ne pas posséder une ferme. Le premier est de croire que la nourriture pousse dans les épiceries. Le second, de penser que la chaleur provient de la chaudière." Aldo Leopold

Répondre