Toujours envie d'embrasser un flic ?

Engagements pour diverses causes, initiées ou non par Renaud...

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Lilibellule
Messages : 1534
Enregistré le : 08 janv. 2016, 11:17

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Lilibellule »

Aïdos a écrit :http://www.humanite.fr/tout-est-mis-en- ... ere-606373
« Tout est mis en place pour que ça dégénère »
Violences policières
ENTRETIEN RÉALISÉ PAR MAUD VERGNOL
MERCREDI, 4 MAI, 2016
L'HUMANITÉ
1mai2016.jpg

Photo : AFP
Entretien. Gardien de la paix au renseignement territorial, secrétaire général de la CGT police, Alexandre Langlois dénonce une volonté délibérée de « dégoûter les manifestants ». Il raconte les coulisses des violences.

Comment analysez-vous les violences policières qui ont marqué les dernières manifestations contre la loi El Khomri ?

Alexandre Langlois Tout est mis en place pour que les manifestations dégénèrent. Côté renseignement, on constate depuis une dizaine d’années une double évolution, avec des manifestants beaucoup plus pacifiques qu’avant, mais des casseurs toujours plus violents, organisés de manière quasi paramilitaire. Certains de ces groupes sont identifiés avant qu’ils intègrent les manifestations. Mais aucune consigne n’est donnée pour les interpeller en amont.

Vous parlez d’une « volonté délibérée » que les manifestations dégénèrent. Comment cela se traduit-il pour vous, sur le terrain ?

Alexandre Langlois Prenons l’exemple du 9 avril. En fin de journée, nous savons qu’un groupe de casseurs dangereux vient d’arriver gare du Nord pour aller perturber Nuit debout, à République. Une compagnie de CRS se trouve sur leur passage, prête à intervenir. Mais l’ordre leur est donné par la préfecture de se pousser dans une rue adjacente ! Les collègues leur signalent l’imminence de l’arrivée du groupe de casseurs. Mais ordre leur est confirmé de les laisser gagner place de la République, avec les conséquences que l’on connaît ! Par contre, quand il s’est agi d’aller protéger le domicile privé de Manuel Valls, ce soir-là, cette fois les ordres ont été clairs…

Au-delà des casseurs, comment expliquez-vous les ruptures de cortèges, l’usage systématique de gaz lacrymogènes, voire les brutalités policières gratuites ?

Alexandre Langlois C’est important de rappeler que, dans les manifestations, tous les collègues sur le terrain n’interviennent que sur ordre. Si certaines, comme le 1er Mai, se terminent en « souricière » place de la Nation, c’est que l’ordre en a été donné. Le message qui est passé, c’est « casseurs venez, vous pourrez agir en toute impunité, et manifestants ne venez plus avec vos enfants, car c’est dangereux pour vous ». Et à la fin de la journée, les médias ne parlent que des violences, et surtout plus des raisons pour lesquelles les citoyens manifestent. Le pouvoir politique instrumentalise la police, qui sert de bouc émissaire. Cela permet au gouvernement de faire diversion.

Comment les policiers vivent-ils cette situation ?

Alexandre Langlois Nous sommes épuisés. Les collègues souffrent d’une perte de sens de leur métier. Aujourd’hui, on leur demande du rendement statistique et d’exécuter des ordres qu’ils jugent incompréhensibles ou injustes. La police est déshumanisée. On compte un suicide en moyenne par semaine dans notre profession. À la CGT police, nous défendons l’idée d’une force publique à l’usage du peuple, celle de la déclaration des droits de l’homme de 1789, une « force pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée ».
Ah ben voilà pourquoi Renaud soutient les flics...c'est eux les opprimés maintenant! :D

guigui
Messages : 1347
Enregistré le : 13 août 2005, 11:49
Localisation : Limoges

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par guigui »

Yann quib a écrit :
Didier Lembrouille a écrit :
Yann quib a écrit :
c'est totalement stupide, on ne gouverne pas avec des sondages.

Mwarf ! C'est donc pour ça que tous les ans au moment des élections les partis font faire des sondages à la con qui permettent aux moutons de suivre celui qui est le plus haut dans les sondages (à la con car qui peut faire croire qu'avec un échantillon de 1001 personnes on arrive à avoir une idée exacte de ce que 62 000 000 de personnes pensent).

En fait les sondages ne font qu'orienter les glands incapables de penser par eux mêmes dans la direction que l'on souhaite leur faire prendre.

Pour le reste, no comment. Comme d'hab, Quib fait une analyse de comptoir en oubliant sciemment d'expliquer pourquoi dans ces 2 pays, il y a autant de travailleurs et surtout de travailleuses pauvres. C'est du Valls-Macron-Gattaz tout craché.
déja c'est pas moi mais bon:

"En Allemagne, la majorité des 7,5 millions de minijobbers sont, encore aujourd’hui, des mères au foyer, des retraités et des étudiants. 30% sont des salariés classiques qui trouvent là un complément de revenus (exemple type : le prof de sport se faisant quelques centaines d’euros de plus pour entraîner l’équipe de foot du village pendant le week-end). Et moins de 7% sont des chômeurs, qui cumulent salaire et aides sociales. Au bout du compte, 70% des ­minijobbers se disent ravis de leur sort, d’après les sondages réalisés sur le sujet."

le taux de chômage est de 5,4% contre 10,9% chez nous, les moins de 25 ans sans boulot sont deux fois moins nombreux (12% contre 25%) et le taux d’emploi y dépasse aujourd’hui 72%, soit dix points de plus que chez nous.
bref, Ils préfèrent inclure un maximum de personnes dans l’emploi, même précaire, plutôt que d’entretenir des chômeurs.
Entretenir des chômeurs...

T'es quand même fortiche quand il est question de confirmer ta connerie.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Myr »

Lilibellule a écrit :
Aïdos a écrit :http://www.humanite.fr/tout-est-mis-en- ... ere-606373
« Tout est mis en place pour que ça dégénère »
Violences policières
ENTRETIEN RÉALISÉ PAR MAUD VERGNOL
MERCREDI, 4 MAI, 2016
L'HUMANITÉ
1mai2016.jpg

Photo : AFP
Entretien. Gardien de la paix au renseignement territorial, secrétaire général de la CGT police, Alexandre Langlois dénonce une volonté délibérée de « dégoûter les manifestants ». Il raconte les coulisses des violences.

Comment analysez-vous les violences policières qui ont marqué les dernières manifestations contre la loi El Khomri ?

Alexandre Langlois Tout est mis en place pour que les manifestations dégénèrent. Côté renseignement, on constate depuis une dizaine d’années une double évolution, avec des manifestants beaucoup plus pacifiques qu’avant, mais des casseurs toujours plus violents, organisés de manière quasi paramilitaire. Certains de ces groupes sont identifiés avant qu’ils intègrent les manifestations. Mais aucune consigne n’est donnée pour les interpeller en amont.

Vous parlez d’une « volonté délibérée » que les manifestations dégénèrent. Comment cela se traduit-il pour vous, sur le terrain ?

Alexandre Langlois Prenons l’exemple du 9 avril. En fin de journée, nous savons qu’un groupe de casseurs dangereux vient d’arriver gare du Nord pour aller perturber Nuit debout, à République. Une compagnie de CRS se trouve sur leur passage, prête à intervenir. Mais l’ordre leur est donné par la préfecture de se pousser dans une rue adjacente ! Les collègues leur signalent l’imminence de l’arrivée du groupe de casseurs. Mais ordre leur est confirmé de les laisser gagner place de la République, avec les conséquences que l’on connaît ! Par contre, quand il s’est agi d’aller protéger le domicile privé de Manuel Valls, ce soir-là, cette fois les ordres ont été clairs…

Au-delà des casseurs, comment expliquez-vous les ruptures de cortèges, l’usage systématique de gaz lacrymogènes, voire les brutalités policières gratuites ?

Alexandre Langlois C’est important de rappeler que, dans les manifestations, tous les collègues sur le terrain n’interviennent que sur ordre. Si certaines, comme le 1er Mai, se terminent en « souricière » place de la Nation, c’est que l’ordre en a été donné. Le message qui est passé, c’est « casseurs venez, vous pourrez agir en toute impunité, et manifestants ne venez plus avec vos enfants, car c’est dangereux pour vous ». Et à la fin de la journée, les médias ne parlent que des violences, et surtout plus des raisons pour lesquelles les citoyens manifestent. Le pouvoir politique instrumentalise la police, qui sert de bouc émissaire. Cela permet au gouvernement de faire diversion.

Comment les policiers vivent-ils cette situation ?

Alexandre Langlois Nous sommes épuisés. Les collègues souffrent d’une perte de sens de leur métier. Aujourd’hui, on leur demande du rendement statistique et d’exécuter des ordres qu’ils jugent incompréhensibles ou injustes. La police est déshumanisée. On compte un suicide en moyenne par semaine dans notre profession. À la CGT police, nous défendons l’idée d’une force publique à l’usage du peuple, celle de la déclaration des droits de l’homme de 1789, une « force pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée ».
Ah ben voilà pourquoi Renaud soutient les flics...c'est eux les opprimés maintenant! :D
J'y vois autre chose : le gouvernement entretient volontairement la violence et fait tout pour que la situation se dégrade. Ils sont donc responsables et d'une, et de deux ils font passer les "gauchos" pour de dangereux extrémistes, pour se déresponsabiliser, style lui fait tout ce qu'il peut pour protéger "les citoyens honnêtes" contre ces casseurs (ça c'est le discours de Renaud donc). C'est sacrément violent, et pour les électeurs (qui gobent, c'est ça le pire, je le vois bien autours de moi) et pour les manifestants, en essayant de les décribiliser. Sauf que !a énerve encore plus les jeunes, qui sur ce coup sont pas cons, et ça me fait bien plaisir qu'il y ai des gens éveillés en france.
Ça avait fait ça avec la cop 21 juste après les attentas, l'état d'urgence a été utilisé'à des fins politiques, des magouilles socialistes (les autres auraient peut-être pas fait mieux…), histoire de ramener sa partie droite vers elle aux prochaines élections, en comptant sur la gauche molle pour voter socialiste malgré tout. Les images dans les médias avaient carrément transformé la réalité : les bougies et mémorial aux victimes des attentats avaient été piétinés, mais pas par ceux qu'on croit, les médias (qui sont à la botte du pouvoir) s'étaient débrouillés pour faire croire que c'était les manifestants (ces écolos utopistes qui ne comprennent pas que le terrorisme c'est plus grave que leurs petits problèmes !!). Le soir même tout le monde était choqué sur Facebook s'en être capable de prendre une minute de recul pour voir la manipulation, parce que c'était quelques jours après les attentas, beaucoup d'émotion…
À mon avis, faut pas confondre la perversité de ce gouvernement avec la servilité de la police.

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Yann quib »

guigui a écrit :[q

Entretenir des chômeurs...

T'es quand même fortiche quand il est question de confirmer ta connerie.

bin oui, pourvoir aux dépenses d’une personne, je ne vois pas en quoi c'est blessant, puisque qu'ils y on droit...

et j't'emmerde
E kreiz an avel, atao!

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Charlie Brown »

J'ai envie d'embrasser un flic. :D


(Et sinon, merci Cooks et Born X pour vos réponses et posts, mais vous êtes un peu flippants comme mecs... :? )
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Yann quib »

Charlie Brown a écrit :
J'ai envie d'embrasser un flic. :D


(Et sinon, merci Cooks et Born X pour vos réponses et posts, mais vous êtes un peu flippants comme mecs... :? )

j'ai envie d'acheter Pif :D


(ils sont surtout bien flippés :roll: )
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
cooks
Messages : 1537
Enregistré le : 24 mars 2005, 03:42

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par cooks »

Born X a écrit :Ca a l'air trop classe la suisse quand même... je préfère celle de cooks à celle de patk sérieux :D
En france on peut pas dire que ça a été pareil... bon je vais parler de ce que je connait à savoir Paris... et sur les périodes que je connait donc en gros à partir de 86.
bref dans les 80's sur Paris t'avais clairement des manif ou c'était super chaud. A la fin y avait systématiquement des affrontements avec les flics, des banques ou des voitures de riche qui prenaient.
Mais c'était pas hyper carré... en fait y avait quand même encore un gros mouvement "autonome" issu des squats et de la scène musicale alternative. Des mecs (très majoritairement) qui venaient en manif avec les cocktails sous le blouson et le casque de moto sous le coude.
Me souvient la manif suite à la mort de malik oussekine super tendue... à la base il y avait eu un accord pour qu'il y ait pas de flic le long du cortège mais bon à une intersection y avait des crs de présent... une fois que le so officiel était passé ça avait volé comme rarement.
Et les so à l'époque ça rigolait pas... on se plaint de maintenant mais sérieux en 86-87 même le service d'ordre de l'unef-id tu le respectait.
Cela dit sur des fins de manif j'ai aussi vu le SO qui distribuait le matos à qui le demandait pour aller au taf sur les bleus (là aussi ça a changé).
Mais les groupes "totos" c'était très faible en nombre... plus des bandes de gars qui se connaissaient entre eux mais qui connaissaient pas la bande d'à côté. Donc chaque petit groupe faisait son petit truc dans son coin en s'occupant pas des autres groupes (faut dire c'était vachement affinitaires les groupes et tu savais jamais si dans l'autre groupe y avait pas des "appariteurs")
Puis fin 80 début 90 y'a eu un changement... déjà après 2 ans de droite et de répression permanente le nombre d'autonomes avait franchement diminué...
Et les jeunes motivé-e-s avaient quasi tous été fagocités par sos racisme ou autre.
Bref les années 90 la seule casse en manif c'était les mecs de banlieue qui venaient pour piller.
Aucune visée politique dans leurs actes (même la logique de réapropriation ça leur passait au dessus, eux ils voulaient juste "des trucs gratos").
Sur cette décennie là à paname pas souvenir d'une seule manif ou y a eu des actions vraiment carrées radicales.
Des fois ça pétait mais bon quelques projectiles sur les flics et basta, aux premières lacrymo tout le monde filait.
Puis y'a eu Gènes qui a marqué beaucoup de monde... pour tout un tas de raisons.
A partir de là beaucoup de contacts ont été pris, à l'étranger surtout et les infos sur ce qui se passait ailleurs ont vraiment commencées à circuler.
De là y'a une nouvelle génération qui a commencé à se conscientiser sur des bases politiques radicales.
A voir ce qu'il fallait faire et comment fallait le faire.
C'est monté petit à petit (me souvient que c'est vers 2004 que j'ai revu des fins de manifs tendues qui duraient avec des bagnoles de bourges qui crament ou des tags explicites).
Et avec les histoires des ZAD, internet, les portables les contacts se sont fait de plus en plus et surtout de plus en plus de monde a capté l'importance de la force du nombre.
Résultat en 2016 on est arrivé à un point ou y'a le nombre, la logique politique, les habitudes et les techniques... donc là ouais forcément c'était évident que ça allait vriller.
Et pas un peu.
Une manif sauvage comme j'en ai vu à Paris, de nuit avec 300-400 personnes radicales ou y'a que des banques, des comico, des agences qui prennent et sans aucune arrestation au final, y'a 25 ans c'était même pas envisageable... même y'a 15 ans on y pensait pas.
Mais voilà maintenant ça arrive.
Et çA fait bien plaisir de voir ça, une conscientisation et des actions.

Y'a des jours je me dit que je suis né trop tard et là me suis dit que je suis né trop tôt... parce que bon à mon âge je peux plus trop faire ça (pour tout un tas de raisons, physiques, personnelles etc)... mais ça m'empêche pas de regarder et d'apprécier ce que je voit.
+ 1 Je me retrouve dans plein de tes propos. Pour ma part, je regrette de pas avoir bougé plus en Europe et en Suisse alémanique (principalement Zurich et Berne). C'est vrai que je me rappelle qu'après Gênes, ça c'est durci spontanément dans nos rangs.

Et je regrette de ne plus trop connaître le mouvement squat actuellement, mais des potes me disent que ça bouge toujours partout, et alors que je pensais que la tendance était au dread locks vegan, il parait qu'il y a toujours des générations de jeunes crêteux.

Bref, rien n'a changé. L'occasion fait le larron. Mais comme toi, pour diverses raisons, dont le travail par exemple, et mes médiocres performances en course à pied, me font également regarder ces mouvements de loin avec nostalgie. Avec quand même 1 ou 2 exceptions, mais c'est plus les mêmes délires.

Et tout n'est pas rose. La promenade Antifa de Berne, c'était un classique des années 2000, mais ils se font emmerder à priori (pas tout suivi, mais c'est le genre de truc à faire, même si on dirait que ça devient de plus en plus fliqué) : https://renverse.ch/Berne-10-10-Balade-antifasciste-324 (je savais pas qu'ils avaient arrêté en 2010.... :oops: Puis repris. Une année, je ne sais plus laquelle, on avait retourné Berne. Mémorable. :mrgreen: Peut-être 2003 ? :mrgreen:

http://switzerland.indymedia.org/fr/2004/03/20062.shtml

Image
La seule église qui illumine est celle qui brûle !

Image

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Aïdos »

Myr a écrit : J'y vois autre chose : le gouvernement entretient volontairement la violence et fait tout pour que la situation se dégrade.
C'est TOUT ce qu'il y a à retenir.
Merci.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Born X »

Yann quib a écrit :Allez, Cadeau
Et ouais des fois tu gagnes... pi des fois tu perd.
(bon après c'est sur que c'est moins facile de gagner quand tu te retrouve à jouer tout seul et que y'a plus ton équipe pour t'épauler).
D'ailleurs comme le chante les Brixton Cats:
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Tord
Messages : 2181
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Tord »

cooks a écrit : Image

'tain mais même le docteur Gang d'inspecteur Gadget, il a pas une banderole qui fait aussi flipper. Vous devriez écrire "on mange les enfants" dessus.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Born X »

Charlie Brown a écrit : (Et sinon, merci Cooks et Born X pour vos réponses et posts, mais vous êtes un peu flippants comme mecs... :? )
Et encore cooks et moi on est les plus gentils de l'équipe... faut voir les autres. :D
J'ai connu sur Paris vers 87-88 des types plus agés que moi bah j'ai pas été surpris quand j'ai su qu'ils avaient fait quelques temps plus tard de la taule ferme... ce qui a pas empéché que je les croise quelques années plus tard dans Gènes ou Goteborg et pas dans les cortèges progressistes (c'est bon c'était y'a plus de 15 ans y'a prescription :D ).
Même si globalement avec le temps tout ce petit monde se calme. Pi comme le dirait W. (une des rares filles dans les 80's qui considérait que "lancer de cocktails molotov devrait être une épreuve du bac" et qui si ça avait été le cas aurait eu la mention très bien sans problème) "quand on a des idées comme les notres à un moment soit on prend du recul niveau action soit on fini dans la lutte armée."
Mais c'est pas parce qu'on est moins dans l'action qu'on change au niveau des idées...
Pi y'a toujours une génération derrière pour prendre la relève.

Et moi la génération actuelle je l'aime bien. Elle est nombreuse, active, sans concession, unie et elle a su écouter les erreurs qu'on avait fait pour pas les reproduire tout en prenant aussi ce qu'on avait fait de bien.
On a peut être pas gagné mais quand je voit ce que font ceux et celles qui nous suive je me dit qu'on a pas non plus complètement chié dans la colle.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
cooks
Messages : 1537
Enregistré le : 24 mars 2005, 03:42

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par cooks »

Ca me fait penser à "la nuit du chaos", chaque année à Berlin.

Il parait que c'était (c'est encore ?) juste monstrueux. On en parlait tout le temps, on connaissait tous quelqu'un qui y était allé en stop. Ca, je me demande toujours pourquoi je ne m'y suis pas retrouvé.

Peut-être un jour, avec Charlie Brown ?
La seule église qui illumine est celle qui brûle !

Image

Avatar du membre
lucien
Messages : 4297
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par lucien »

cooks a écrit : Peut-être un jour, avec Charlie Brown ?
:D :D
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Avatar du membre
cooks
Messages : 1537
Enregistré le : 24 mars 2005, 03:42

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par cooks »

:D

Sinon, faut bientôt lire le Figaro pour savoir ce qu'il se passe chez moi. :oops:

C'était le w-e passé, j'étais même pas au courant.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ ... -berne.php

Vidéo des dégâts: http://www.suisse21.tv/detail.asp?subje ... TQjV8.dpbs
La seule église qui illumine est celle qui brûle !

Image

Avatar du membre
Lilibellule
Messages : 1534
Enregistré le : 08 janv. 2016, 11:17

Re: Toujours envie d'embrasser un flic ?

Message par Lilibellule »

Quelle idée de tout casser comme ça gratuitement! Je vois pas l'intérêt, aucune revendication, rien...ces mecs là en Suisse c'est souvent des jeunes bourges étudiants qui ne manquent de rien...nul.

Répondre