Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Engagements pour diverses causes, initiées ou non par Renaud...

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5516
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Marie la Belge » 26 juil. 2016, 19:36

À 19H, sur les 2 chaînes de la RTBF (chaîne publique belge), émission spéciale sur "l'attentat de Rouen".
Oui y a des morts, oui c'est grave et tout ça, mais 2 émissions spéciales ?????
Demain, émission spéciale "Un colis suspect sur la place de l'Étang à Marche-en-Famenne" ?
Et après-demain, émission spéciale "Un chien écrasé sur la Nationale 5 à hauteur de Genappe, Daesch a revendiqué l'attentat" ?????
Merde, on fait de la pub aux empaffés, c'est tout !!!!!
Modifié en dernier par Marie la Belge le 26 juil. 2016, 21:32, modifié 1 fois.
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Avatar du membre
Saint Maïeul
Messages : 3903
Enregistré le : 11 févr. 2011, 19:01

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Saint Maïeul » 26 juil. 2016, 19:53

Ben le sport c'est fini, tant que y'a pas les JO, alors faut bien occuper l'antenne :)
Banalyse :)

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Myr » 26 juil. 2016, 19:54

Ça dépend du contenu des émissions en question.
Il se trouve que la majorité des français (je ne sais pas pour les belges) ne sont en réalité pas informés. Et… ça s'apprend pas en seulement 2 émissions spéciales, donc on est pas rendus, mais je trouve qu'il est super important aujourd'hui que l'info, passe, car c'est très grave ce qui est en cours.
On lit n'importe quoi sur les réseaux sociaux, tellement les gens sont à coté de la plaque. S'il y a une vraie information dans ces émissions c'est utile, non pas par rapport à cet attentat en particulier, mais sur les réelles intentions et le potentiel de l'EI, et du coup ce qu'on peut faire, car c'est ça qui est important. Qu'est-ce qu'on peut faire ?
Que l'EI utilise les médias pour recruter à chaque attentat, c'est certain aussi… mais on est pour le moment plus nombreux qu'eux, donc il est grand temps de se réveiller.
Un seul exemple : si les gens savaient s'informer, ils ne croiraient pas aux complots, hors, les théories complotistes fumeuses prolifèrent… Et à qui ça profite les théories du complot ??? Et oui au terrorisme.
Réfléchir, je suis d'accord.
Si ça tourne en boucle sur Rouen sans décoller comme souvent, je suis d'accord avec toi. Si par contre ça prend du recul, c'est bien.

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3443
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Sophie du moulin » 26 juil. 2016, 19:55

C'est clair que ce serait plus constructif de réunir des spécialistes sur la question de l'endoctrinement et de sensibiliser tout le monde à ça plutôt que de passer en boucle des images, des reportages des attentats. Daesch veut semer la terreur et attirer encore plus l'attention et les médias les aident. :?
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Born X
Messages : 10104
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Born X » 26 juil. 2016, 20:37

Parce que vous pensez encore que le but des médias c'est de réellement informer, voir de faire réfléchir les individus?
La france a peur... et cela satisfait tout le monde.
daesh ou l'ei ou les barbus posent leur cul sur la commode peut importe... le but c'est que les gens regardent pas ailleurs... il leur faut un ennemi on leur sert.
Les cramés d'allah si vraiment fallait les stopper définitivement en 6 mois c'est torché.
Mais voilà y'a plus de péril rouge et y'a pas encore de danger jaune.... on a un ennemi actuellement qui est top bien, pourquoi s'en priver?
Les médias vont donc pas arréter les clichés, tout comme les tarés vont pas arréter les meurtres.
A vous de voir si vous voulez tomber dans la paranoia ou tout simplement vivre et construire vos vies sans vous préoccuper de ces merdes.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Myr » 26 juil. 2016, 21:30

Born X a écrit : Les cramés d'allah si vraiment fallait les stopper définitivement en 6 mois c'est torché.
Ça, je ne crois pas du tout. Ils ne sont d'ailleurs pas cramés d'Allah, mais cramés tout court. Par contre leurs dirigeants, eux, savent ce qu'ils font.

Ou alors oui qu'une guerre les lamine, mais l'idéologie circule et ne se détruit pas sans politique. C'est une question politique et pas religieuse à mon avis.

Les médias répondent tout simplement à la demande. Quand les gens demanderont de la connaissance, ils seront obligés d'en donner, ça sera ça ou crever. Mais là les gens demandent à auto-alimenter leur émotions de peur et de colère, avec une séquence pub au milieu. Et je ne sais pas si un jour ils demanderont autre chose d'ailleurs…

Je ne tombe pas dans la paranoïa, mais je trouve que regarder à coté sans regarder en face le problème, c'est pas mieux. Et je constate que beaucoup de gens sous-informés ont encore plus peur et c'est d'autant plus facile de leur faire gober n'importe quoi. Et du coup ils disent connerie sur connerie sur les réseaux sociaux, ce qui alimente le truc. Bref.

Et ma vie t'inquiète, je la prend en main.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10104
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Born X » 26 juil. 2016, 22:10

Ce que je voulais dire c'est que ceux qui aujourd'hui se posent comme les têtes de file de la lutte contre les cramés sont les mêmes qui ont filés du fric, des armes et du pouvoir à ces cramés....
Et toute organisation fonctionne pareille.
Tu coupe la tête, le reste du corps meurt.
Sans les têtes pour dire les merdes et pour les monter, les "petites mains" finiront par ne plus s'activer.
Mais c'est pas prévu... et les médias font ce qu'il faut eux aussi.
C'est pas les gens qui demande ce qu'il doit y avoir dans les médias. Ce sont les médias qui leur disent ce qu'ils doivent penser et ce qu'ils vont aimer ou détester (c'est pas non plus un hasard si le web est devenu un lieu ou on trouve tout et n'importe quoi et surtout n'importe quoi, vite torché sans analyse ni réflexion... c'est que les gens ont bien été formés à accepter tout ce qui peut trainer sans prendre le temps de l'analyse).
Alors nous on peut faire quoi d'autre que d'envoyer se faire foutre les décideurs?
On peut rien faire d'autre... pas les écouter et marcher sans baisser les yeux et continuer à vivre.
Et ça va emmerder autant les décideurs que les cramés...
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3443
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Sophie du moulin » 27 juil. 2016, 10:37

Myr a écrit : Les médias répondent tout simplement à la demande. Quand les gens demanderont de la connaissance, ils seront obligés d'en donner, ça sera ça ou crever. Mais là les gens demandent à auto-alimenter leur émotions de peur et de colère, avec une séquence pub au milieu. Et je ne sais pas si un jour ils demanderont autre chose d'ailleurs…
Les médias comme le grand public cherche juste la "facilité". Les médias, la facilité pour faire de l'audimat et le public la "facilité de ne pas chercher à comprendre". Quand nous sommes face à un problème douloureux dans notre vie, souvent, on ne cherche pas trop à comprendre, on ignore souvent le problème mais par contre la colère, la frustration, on l'exprime parfois même à tort et à travers. Un groupe d'humains a aussi ce même fonctionnement et quand certains essaient d'ouvrir les yeux aux autres, ça échoue souvent car c'est un processus coûteux en énergie et puis certains vont justement répondre tout de suite par la colère, la haine.
Myr a écrit :Je ne tombe pas dans la paranoïa, mais je trouve que regarder à coté sans regarder en face le problème, c'est pas mieux. Et je constate que beaucoup de gens sous-informés ont encore plus peur et c'est d'autant plus facile de leur faire gober n'importe quoi. Et du coup ils disent connerie sur connerie sur les réseaux sociaux, ce qui alimente le truc. Bref.
Et ce que tu dis c'est exactement ça. Quelque uns vont être capables psychiquement d'analyser et de prendre du recul, mais beaucoup non. Et des gens qui analysent avec recul , ça ne suffit pas si effectivement sur le plan politique, personne ne tend l'oreille vers ceux qui sont capables de recul.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5516
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Marie la Belge » 27 juil. 2016, 10:52

Les pauvres Belges qui ont regardé les émissions spéciales ne risquent pas d'être sur-informés. Ni d'avoir appris à réfléchir.
C'étaient les mêmes salades que sur vos chaînes d'info. Des images en boucle, des tweets d'hommes politiques, le discours de votre général en chef, ah non pardon de votre président, des micro-trottoirs (jusqu'aux JMJ, les micro-trottoirs !), un festival de "serait" et"aurait" et bien entendu les immanquables avis des experts en expertise.
Je pensais les Belges à l'abri de ce gâchis médiatique, mais non hélas.
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

dd
Messages : 4565
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par dd » 27 juil. 2016, 12:44

un texte trouvé sur un blog, je pense qu'il mérite d'être lu


Je m’étais toujours dit que tu n’aurais pas ta place ici, que jamais je n’écrirais pour toi. pour moi, tu ne mérites pas qu’on écrive à ton sujet. Tu ne mérites même pas que l’on s’arrête sur toi.
On te voit assez partout pour ça. Pas besoin d’en faire des tonnes. Tu as réussi à hanter certaines de mes nuits pour que je daigne perdre mon temps à parler de toi. De toute façon, je n’estime pas avoir la plume qu’il faut pour écrire à ton sujet. D’autres le font bien mieux.
C’est déjà bien suffisant à mon avis. Tu as déjà fait bien assez de mal, en arrachant la vie à des milliers d’innocents à travers le monde.
Oui, mais voilà, comme on dit chez nous, « Y’a qu’les cons qui n’changent pas d’avis » (soit dit en passant, toi, tu dois être sacrément con).
Et, de toute manière, il me semble bien que, là, tous mes principes, mes repères foutent le camp.
Tu sais, enfin si tu sais quelque chose, je ne suis pas la fille qui montre vraiment ses émotions, au grand malheur de mes proches. Mais là, tu as été trop loin, mec/tas d’immondices…
Avant hier, je faisais ma maligne en scandant qu’il ne fallait pas céder à la peur, qu’il fallait [essayer] de continuer à vivre « normalement »(quoique tu fais disparaître, petit à petit, le sens de ce mot) même si, comme bien des gens, je fondais en sanglots devant l’horreur des images journalistiques vendant du scoop et du sensationnel à tout va. Comme la plupart, qui n’a pas vécu ton ignominie et tes actes abjectes, le lendemain, la vie reprenait son cours, avec un peu de vague l’âme, je reprenais le cours de ma vie. J’allais faire mes courses, j’emmenais mes enfants au parc, au zoo, je sortais, sans craindre grand chose. Je restais l’Humain lambda qui pense que ça se passera toujours chez les autres. Je voulais, par simple protection psychologique, rester à penser que tu n’étais qu’une ombre éloignée.
Avant hier, les « et si » n’étaient que pipi de chat. Ils étaient là, oui, c’est sûr, mais ils étaient bien vite balayés devant l’attrait de mon occupation. Oui, c’est vrai dimanche, lors d’une sortie familiale , un petit « et si tu frappais, là, maintenant » est venu me hanter. J’ai eu un peu peur, pendant quelques secondes mon coeur s’est accéléré, jusqu’à ce que je me fonde dans la foule et me laisse emporter par l’ambiance générale.
Avant Hier, je me suis couchée, paisible et heureuse d’avoir vécu ce moment de joie, de convivialité.
Avant hier, j’étais naïve, ou humaine, au choix.
Sauf que…
Hier, tu m’as faite passer de l’autre côté.
Hier, alors que je dormais paisiblement, j’ai été réveillée par des explosions. Je me suis dit, naïvement, que ce n’étaient que des pétards.
Hier, mon fils est venu me rejoindre dans mon lit, pour me faire un câlin.
Hier, il m’a aggripé au cou, quand nous avons entendu une deuxième série d’explosions. Sauf que, j’étais bien éveillée. J’ai déjà entendu ce type d’explosion. Dans les films. Il s’agissait de tirs en rafale.
Hier, j’ai bondi du lit, comme jamais je n’ai bondi. Instinctivement, j’ai fermé toutes les fenêtres.
Hier, j’ai pris mon téléphone. J’avais 8 SMS, des tas de MP. 8 SMS où l’on me demandait où j’étais, si j’étais à l’abri avec les enfants, si ça allait.
Hier, j’ai d’abord pensé à une course poursuite dans le quartier, c’est déjà arrivé. Ça ne m’a pas plus paniqué
Hier, je n’ai pas.compris.
Puis, j’ai branché ma télé, machinalement, sur BFM. C’est presque devenu naturel comme geste, en fait.
Hier, mon père m’a appelé apeuré pour nous. Il m’a tout expliqué. Je n’ai pas compris tout de suite.
Hier, j’ai vu le nom de ma ville partout à la télé, sur des bandeaux, dans la bouche des journalistes.
Hier, j’ai compris
Hier, nous avons dû nous barricader chez nous, pendant 9h. Nous avons dû interdire à notre fils de s’approcher des fenêtres.
Hier, tu as privé mon fils de voir ses arrières grands-parents. Hier, toi, sombre con, tu as fait pleurer mon enfant à maintes reprises parce qu’il voulait simplement, du haut de ses 3 ans, aller jouer dans le jardin de son papy, comme on le lui avait promis la veille.
Hier, tu nous a forcés à devoir parler à ce trop petit Être du monde qui l’entoure. Tu as dû nous faire lui dire les atrocités qui règnent sur cette planète à cause de toi. Nous avons utilisé des mots simples pour te nommer même si bien d’autres, bien moins mignons, me venaient en tête. Il a compris que la police nous protégeait, que nous le protégions. Une fois tes sbires « neutralisés » et le déminage fait, il a passé son temps à aller voir par la fenêtre si la police était toujours là, parce que lui, il voulait s’en aller.
Hier, tu as volé l’innocence de mon fils. Et, pour ça, je te hais.
Hier, tu as entaché des souvenirs d’enfance dans cette église où l’on se pelait les os, à Noël, pour entendre les couacs musicaux de ma petite soeur clarinettiste. J’étais adolescente, ça me faisait grave chier d’y aller, surtout pour entendre « Le Pont de la rivière Qwai » pour la millième fois, mais on se marrait. C’était un truc de famille. Ma sœur, du haut de ses 12 piges était fière de montrer ses progrès. C’était beau à voir malgré tout ce que je pouvais dire à l’époque.
Hier, tu as égorgé un homme bon, généreux et simple. Un homme qui a bercé mon enfance et qui nous racontait des histoires sur un type chelou qui transformait l’eau en pinard, type, qui j’en suis encore plus sûr, aujourd’hui, n’existe pas. Mais bordel qu’il était gentil et bon.
Mais, putain, mec, t’as déconné sévère là, tu butes des gamins, des familles et un vieillard sans histoire de 80 ans. Tu le vis comment? T’as pas trop honte?
Hier, j’ai vécu l’horreur.
Hier, j’ai dû me contenir pour ne pas céder à la panique et faire peur à mes enfants.
Hier, j’ai vu des militaires en tenue de combat, armés jusqu’aux dents. J’ai vu des hommes, aussi musclés que la Montagne, encagoulés et vêtus de noir. J’ai vu des dizaines de policiers. J’ai vu des camions de pompiers par dizaine. J’ai vu la sécurité civile. J’ai vu la BRI. J’ai vu tout ça. J’ai vu tout ça, en bas de chez moi, putain. Mon fils a vu tout ça.
Hier, j’ai sursauté au moindre bruit suspect.
Hier, mon cœur s’est arrêté 12 fois au moins. Ma tension était proche de l’explosion. Mes mains tremblaient. Les larmes montaient.
Hier, j’ai réalisé.
Hier, je n’ai pas réalisé que c’était réel.
Hier, j’ai réalisé que je n’arrivais pas à réaliser.
Hier, mon cerveau a freezé devant tant d’émotions et de ressentis contradictoires. Il lui faudra du temps pour réaliser l’irréalisable.
Hier, le temps s’est arrêté.
Hier, tu m’as projetée en première ligne.
Hier, tu m’as fait comprendre que nous n’étions plus en sécurité nul part.
Hier, et je l’avoue, tu as bien réussi ton coup là dessus, tu m’as fait voir ce qu’était la peur.
Hier, tu m’as fait perdre à tout jamais ma naïveté et le peu d’insouciance qu’il me restait.
Hier, tu as touché ma ville.
Hier, tu as touché l’église située à 2 mètres de l’école de mon fils.
Hier, tu m’as fait comprendre que l’on pouvait mettre Paris en bouteille. Qu’enfin de compte, les « et si » étaient bel et bien réel.
Hier, tu étais à 50 mètres de chez moi.
Hier, tu es entré dans ma vie. Tu as violé mon quotidien, mes habitudes.
Hier, j’ai pris conscience de ce que tu avais fait quand les photos de profil de mes contacts se sont parés d’un « Je suis ». Sauf que, cette fois, il y avait le nom de ma ville, celle où j’ai grandi, celle où j’ai joué, ri, beaucoup, dansé, énormément, celle où mon amoureux a grandi, celle où mes enfants grandissent, jouent, rient et dansent, à leur tour.
Et, pourtant, hier, j’ai réalisé qu’il y avait encore de l’humanité. J’ai réalisé que beaucoup de gens nous aimaient et s’inquiétaient pour nous. J’ai réalisé que même, malgré la distance, beaucoup se sont enquéris de savoir si nous allions bien. Beaucoup nous ont tenu compagnie grâce aux réseaux sociaux et au téléphone. Des personnes qui, je le savais, seraient là, et d’autres à qui je ne parle pas (assez) régulièrement. J’ai été énormément touchée. Alors ne te leurre pas, sombre crétin, tu n’as pas totalement gagné la bataille.Toutes ces personnes m’ont montré que l’Amour l’Amitié ,l’Humanité, la compassion, l’altruisme, la solidarité existaient encore, et qu’il faut continuer à se battre pour ça.
Aujourd’hui, je réalise tout ça.
Aujourd’hui, je réalise que le monde devient fou.
Aujourd’hui, je réalise ce monde que nous sommes en train de léguer à nos enfants.
Aujourd’hui, je réalise que je suis fatiguée de tout ça.
Aujourd’hui, je réalise que nous avons eu beaucoup de « chance » de ne pas être blessés, ou pire. Je réalise le travail de tous ces hommes et femmes qui ont magnifiquement fait leur travail, et, qui nous ont permis d’être sain et sauf. Et du haut de cette petite missive, je les en remercie du plus profond de mon coeur.
Aujourd’hui, je réalise, plus que tout, qu’il faut s’aimer les uns, les autres, sans penser à demain, qu’il y a des gens qui nous aiment et que c’est tout ce qui compte.
Aujourd’hui, je réalise qu’il faudra travailler dur pour que la nouvelle génération change toute cette haine.
Aujourd’hui, je réalise que je suis concernée, que ça ne se passe pas que chez les autres.
Aujourd’hui, je réalise que tu es lâche, pleutre et sans vergogne.
Aujourd’hui, je te hais, bien plus qu’hier et bien moins que demain.
Aujourd’hui, je réalise qu’il y a eu hier, et, que plus rien ne sera jamais comme avant hier.

PS : J’aurais aimé qu’il y ait une pronom neutre, comme en anglais, pour te nommer, hors, le français n’a pas cette particularité, à mon grand regret. À mon sens, tu ne mérites pas qu’on te tutoie. Ce n’est pas grave, je suis passée outre. J’ai utilisé le « tu », même si tu n’as pas de visage. En revanche, je je n’utiliserai jamais ton nom, je ne te ferai pas le plaisir d’écrire ton nom.
Image

PatK
Messages : 1816
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par PatK » 27 juil. 2016, 13:46

Il semble, selon les medias, qu'il y a 13 personnes dangereuses fichées S qui ne sont pas en détention préventive. Parmi elles un est mort hier. Par conséquent il reste 12 salopards dans la nature, et ce n'est sûrement pas un bracelet électronique qui va les empêcher de passer à l'acte.

Si Sarkozy a beau jeu avec ses discours, lui qui du temps de son règne, n'a pas fait mieux, je pense cependant qu'il a raison au moins sur un point et qu'il serait nécessaire de mettre hors d'état de nuire toutes les personnes connues comme radicalisées. Par ailleurs, qu'attendent-ils pour fermer toutes les mosquées salafistes et expulser ceux qui les fréquentent ?

Mais comme vous, je pense qu'il y a d'autres intérêts en jeu qui nous dépassent et qui probablement aux yeux de nos super politiciens de tous pays, justifient tous ces morts. Ce n'est que le début. La terreur va gagner et on n'y peut rien !!! à part éventuellement se procurer un flingue et tirer à vue... ce qui n'est pas une solution très satisfaisante !

Moi j'ai fait presque 2 tiers de ma vie, alors bon, je relativise, mais nos enfants, nos petits enfants, c'est quoi leur putain d'avenir ??? :(

Avatar du membre
cooks
Messages : 1130
Enregistré le : 24 mars 2005, 03:42

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par cooks » 27 juil. 2016, 13:56

PatK a écrit : Moi j'ai fait presque 2 tiers de ma vie, alors bon, je relativise, mais nos enfants, nos petits enfants, c'est quoi leur putain d'avenir ??? :(
Bein déjà, en ce moment, je foutrais pas mes gosses pour une carrière dans l'Eglise. Déjà, ça me ferait chier d'avoir un pédophile dans la famille, et au vu du récent événement, on se rend compte que tu bosses jusqu'à 86 ans pour finir égorgé, c'est pas très social comme taf.

Donc, au niveau orientation professionelle, je pense qu'il faut procéder par élimination. Perso, je ferais aussi gaffe dans le secteur "Gérant de magasin franchisé vendant des produits kasher". Après, il reste plein de trucs, faut pas désespérer. A la limite, c'est le moment d'investir dans le kebab hallal à Zermatt. :mrgreen:

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Yann quib » 27 juil. 2016, 15:10

Born X a écrit :Ce que je voulais dire c'est que ceux qui aujourd'hui se posent comme les têtes de file de la lutte contre les cramés sont les mêmes qui ont filés du fric, des armes et du pouvoir à ces cramés....
Et toute organisation fonctionne pareille.
Tu coupe la tête, le reste du corps meurt.
Sans les têtes pour dire les merdes et pour les monter, les "petites mains" finiront par ne plus s'activer.
Mais c'est pas prévu... et les médias font ce qu'il faut eux aussi.
C'est pas les gens qui demande ce qu'il doit y avoir dans les médias. Ce sont les médias qui leur disent ce qu'ils doivent penser et ce qu'ils vont aimer ou détester (c'est pas non plus un hasard si le web est devenu un lieu ou on trouve tout et n'importe quoi et surtout n'importe quoi, vite torché sans analyse ni réflexion... c'est que les gens ont bien été formés à accepter tout ce qui peut trainer sans prendre le temps de l'analyse).
Alors nous on peut faire quoi d'autre que d'envoyer se faire foutre les décideurs?
On peut rien faire d'autre... pas les écouter et marcher sans baisser les yeux et continuer à vivre.
Et ça va emmerder autant les décideurs que les cramés...

bin ouais on est con, on pouvait pas laisser Bachar massacrer tranquillement son peuple, non? il a fallut qu'on s'en mêle, et bin voila le resultat ! :roll:
E kreiz an avel, atao!

PatK
Messages : 1816
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par PatK » 27 juil. 2016, 15:16

c'est pas nouveau que les "occidentaux" se mèlent de ce qui ne les regardent pas !

Bokassa, Amin Dada, Kadhafi, Khomeini, El Assad, et j'en oublie sans doute plein. Et comme par hasard, à part peut-être l'Iran, dans tous ces pays là, y a encore de la merde aujourd'hui !

Avatar du membre
Cédric
Messages : 980
Enregistré le : 27 mars 2003, 23:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Faudrait s'arrêter et réfléchir, non ?

Message par Cédric » 27 juil. 2016, 16:38

PatK a écrit :c'est pas nouveau que les "occidentaux" se mèlent de ce qui ne les regardent pas !

Bokassa, Amin Dada, Kadhafi, Khomeini, El Assad, et j'en oublie sans doute plein. Et comme par hasard, à part peut-être l'Iran, dans tous ces pays là, y a encore de la merde aujourd'hui !
.

Parce que tu crois que le vie est rose en Iran ?
N'oubliez jamais que la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie...

Répondre