8 février 62: le Charonne de Renaud !

Engagements pour diverses causes, initiées ou non par Renaud...

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par Born X »

Les victimes des violences policières du 8 février 1962 au métro Charonne :
- Jean-Pierre BERNARD, 30 ans, dessinateur aux PTT;
- Fanny DEWERPE, 30 ANS, sténodactylographe;
- Daniel FERY, 15 ans, employé de presse;
- Anne GODEAU, 24 ans, agent d'exploitation aux PTT;
- Edouard LEMARCHAND, 40 ans, employé de presse;
- Suzanne MARTORELL, 40 ans, employé de presse;
- Hippolyte PINA, 58 ans, militant du PCF et de l'Union Syndicale du Bâtiment de Seine et Oise CGT;
- Maurice POCHARD;
- Raymond WINTENGS, 44 ans, imprimeur typographe.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4463
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par SVPat »

Marie la Belge a écrit :Au moins sur le HLM on se souvient, il y a pas mal de références sur ce forum, par exemple :
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... 13&t=20557
(Je vous fais grâce des autres topics, pour la plupart pourris, et devinez par qui ? :cry: )

Pas mal d'articles dans le Kiosque aussi :
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... t=charonne
Les parents de Renaud avaient participé à cette manif, d'ailleurs tous les "documentaires" qui lui sont consacrés le rappellent.
"Issu d'une famille de gauche, ouvrière par sa mère, lettrée par son père, il situe l'un de ses premiers souvenirs politiques au 8 février 1962, quand ses parents, de retour d'une manifestation pour l'indépendance de l'Algérie, lui expliquent ce qu'ils ont vu au métro Charonne." (Damien Boone)

Un article récent :
http://www.humanite.fr/ne-pas-oublier-l ... nne-564933

Deux références que Damien Boone me communique sur FB :
Ceux que la question intéresse peuvent se reporter à l'ouvrage historien de référence (Charonne, 8 février 1962, Anthropologie historique d'un massacre ; par Alain Dewerpe, fils de Fanny Dewerpe, elle-même assassinée à Charonne) et à la bande dessinée de Désirée et Alain Frappier (Dans l'ombre de Charonne), dont j'avais fait un compte-rendu ici : http://www.actuabd.com/La-rescapee-du-metro-Charonne
Curieux quand même rares soient les biographies qui indiquent l'appartenance Syndicale et Politique de ces héros:
Toutes les victimes étaient syndiquées à la CGT et, à une exception près, membres du Parti communiste :
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

dd
Messages : 4942
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par dd »

parce que il faut eviter de faire plaisir a yann quib
Image

Damien
Messages : 7
Enregistré le : 10 févr. 2015, 16:25

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par Damien »

Si je peux me permettre de chipoter sur la formulation du titre, la mémoire collective sur cet événement ne fout pas le camp, puisqu'elle n'a jamais existé, ou alors seulement à gauche. Il n'existe aucune reconnaissance officielle du massacre au niveau de l'Etat et, partant, de sa responsabilité. Seule une commémoration du parti socialiste, par Jospin en 1982, reconnaît la tragédie mais ça n'en fait pas une reconnaissance officielle, pas plus que la plaque dans la station posée par la CGT et le PCF, ou l'inauguration d'une place du 8 février 1962 par Delanoë.
Contrairement au massacre du 17 octobre 1961, que Hollande a reconnu en 2012, en tant que président de la République (sans toutefois désigner la police parisienne, Papon et De Gaulle comme responsables).
Il me semblait d'ailleurs que, pour le 50 anniversaire en 2012, Hollande (le candidat) avait évoqué le massacre de Charonne, mais il n'y a pas eu de suite, pour le moment.

Pour la petite histoire, quand j'étais étudiant, j'étais allé à une présentation du livre de Alain Dewerpe, historien qui a bossé là-dessus (et dont la mère a été tuée à Charonne). Au moment des questions du public, la plupart des intervenants expliquaient à quel point l'événement était tu dans les livres d'histoire, était un important enjeu de mémoire conflictuelle, et, du coup, la plupart - notamment les plus jeunes - disaient avoir d'abord entendu parler de Charonne par Renaud.

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par Yann quib »

dd a écrit :parce que il faut eviter de faire plaisir a yann quib
ouais, il faut retrouver ce traitre !
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par Born X »

Damien a écrit :Si je peux me permettre de chipoter sur la formulation du titre, la mémoire collective sur cet événement ne fout pas le camp, puisqu'elle n'a jamais existé, ou alors seulement à gauche. Il n'existe aucune reconnaissance officielle du massacre au niveau de l'Etat et, partant, de sa responsabilité. Seule une commémoration du parti socialiste, par Jospin en 1982, reconnaît la tragédie mais ça n'en fait pas une reconnaissance officielle, pas plus que la plaque dans la station posée par la CGT et le PCF, ou l'inauguration d'une place du 8 février 1962 par Delanoë.
Contrairement au massacre du 17 octobre 1961, que Hollande a reconnu en 2012, en tant que président de la République (sans toutefois désigner la police parisienne, Papon et De Gaulle comme responsables).
Il me semblait d'ailleurs que, pour le 50 anniversaire en 2012, Hollande (le candidat) avait évoqué le massacre de Charonne, mais il n'y a pas eu de suite, pour le moment.

Pour la petite histoire, quand j'étais étudiant, j'étais allé à une présentation du livre de Alain Dewerpe, historien qui a bossé là-dessus (et dont la mère a été tuée à Charonne). Au moment des questions du public, la plupart des intervenants expliquaient à quel point l'événement était tu dans les livres d'histoire, était un important enjeu de mémoire conflictuelle, et, du coup, la plupart - notamment les plus jeunes - disaient avoir d'abord entendu parler de Charonne par Renaud.
Sauf que la mémoire collective c'est celle du peuple... elle n'a donc pas besoin de reconnaissance par l'état et de bénédiction par les livres d'histoires.
La mémoire collective se transmet de générations en générations par les écrits de ceux qui ont vécu la chose et par l'oral aussi.
Les conditions de vie dans les mines par exemple, c'est de la mémoire collective tout pareil... la commune de Paris également tout comme les fusillés du chemin des dames ou les "malgré-nous"...
C'est l'histoire du peuple la mémoire collective... pas une histoire écrite par les dirigeants ou les "vainqueurs".
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5685
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: [Charonne] Quand la mémoire collective fout le camp...

Message par Marie la Belge »

https://www.facebook.com/HLM.des.fans.d ... 1427034893
Ils sont pas lourds en février à se souvenir de Charonne !
"Station de métro du 20e arrondissement de Paris.
Le 8 février 1962, une manifestation de la CGT (communistes) contre les attentats fascistes perpétrés par l’OAS à Paris, pendant la guerre d’Algérie y a fait 9 morts et 250 blessés, assassinés par la police de De Gaulle."
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud/hlm/lieux.html
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4463
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par SVPat »

Charonne vécu par Renaud
Image

 
Extraits de l'excellente autobiographie de Renaud "Comme un enfant perdu "
Pas la plaque hein ! :lol:


Image
Image
Image
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
Saint Maïeul
Messages : 3903
Enregistré le : 11 févr. 2011, 19:01

Re: « Se souvenir de Charonne »

Message par Saint Maïeul »

Merci SVPat !
Banalyse :)

Avatar du membre
ac2n
Messages : 3095
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:01
Localisation : Le bistrot des copains au

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par ac2n »

Y en a un par an ?
..........................(°±°)..........................

Le "coint coint" sauvera l'humanité !

Image

https://www.facebook.com/Xavisions-399600453546061/

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4463
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par SVPat »

Non l'an passé Renaud n'avait pas sorti son livre !
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4463
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par SVPat »

Devoir de mémoire
Quand la mémoire collective fout le camp
Se souvenir de Charonne

Ben mince alors, il y avait tout cela sur Charonne ?
C'est bien on oublie pas....sauf moi , comme d'hhabitude, qui oublie de consulter l es archives avant de poster ! :roll:
Merci Maïeur et ac2n de me rappeler ...que je perds la mémoire ou que je pense trop aux camarades morts pour que nous puissions vivre !
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
Saint Maïeul
Messages : 3903
Enregistré le : 11 févr. 2011, 19:01

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par Saint Maïeul »

SVPat a écrit :
08 févr. 2017, 11:52
Devoir de mémoire
Quand la mémoire collective fout le camp
Se souvenir de Charonne

Ben mince alors, il y avait tout cela sur Charonne ?
C'est bien on oublie pas....sauf moi , comme d'hhabitude, qui oublie de consulter l es archives avant de poster ! :roll:
Merci Maïeur et ac2n de me rappeler ...que je perds la mémoire ou que je pense trop aux camarades morts pour que nous puissions vivre !
J'en ai remonté que 3 mais doit y'en avoir d'autres hein !
Banalyse :)

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4463
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par SVPat »

Saint Maïeul a écrit :
08 févr. 2017, 11:55
J'en ai remonté que 3 mais doit y'en avoir d'autres hein !
Ce qui m'attriste quand même, c'est que ce ne soit pas quelqu'un d'autre qui a fait remonter ces posts ...en nous remémorant Charonne ! :snif:
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
cooks
Messages : 1502
Enregistré le : 24 mars 2005, 03:42

Re: 8 février 62: le Charonne de Renaud !

Message par cooks »

Camarade Pat, je te remercie de nous rafraichir la mémoire. :merci:

Pour ma part, je profiterai de ta piqure de rappel pour aller à nouveau lire et apprendre tout ce qui concerne ces "événements".

D'où qu'on vienne, qui que l'on soit: " ON N'OUBLIERA JAMAIS !!!" Les plus jeunes apprendront de nous. Merci Pat. :wink:

A part Renaud, qui préférera offrir une 2ème batterie à Malone que lui apprendre ce qui a contribué à ce qu'il était, quand il arrivait encore à penser.
La seule église qui illumine est celle qui brûle ! cheers

Image

Répondre