Rouge Sang par le chanteur Antoine !

Votre avis, vos critiques, vos réflexions... (sortie de l'album le 2 octobre 2006)

Modérateur : modérateurs

Galahad
Messages : 212
Enregistré le : 29 juin 2007, 00:06

Message par Galahad » 03 nov. 2007, 10:47

Je note qu'il a mis un onze et un douze, j'en deduis qu'il note sur vingt, et qu'il a par conséquent bien écouté l'album.

Cléa Molette
Messages : 87
Enregistré le : 14 nov. 2007, 19:36
Localisation : Laqueue

Message par Cléa Molette » 16 nov. 2007, 08:16

SVPat a écrit :Image
:arrow:
http://www.editionsbdl.com/BATAILLE_Chroniques.html
Si vous passez croyant être sur un site Fédérateur des fans de Renaud :roll:
La mer est ingrate! Elle nous a pris Tabarly et nous laisse Antoine !
Y a un marteau qui cherche sa serpette !

Avatar du membre
Vincent 34
Messages : 143
Enregistré le : 02 oct. 2005, 14:54
Localisation : Montpellier
Contact :

Message par Vincent 34 » 16 nov. 2007, 08:24

Cléa Molette a écrit :
SVPat a écrit :Image
:arrow:
http://www.editionsbdl.com/BATAILLE_Chroniques.html
Si vous passez croyant être sur un site Fédérateur des fans de Renaud :roll:
La mer est ingrate! Elle nous a pris Tabarly et nous laisse Antoine !
elle pouvait pas nous prendre Antoine ? :roll:
Image

Avatar du membre
La bande des modos
Messages : 925
Enregistré le : 22 sept. 2003, 18:13
Localisation : La gomme à la main

Message par La bande des modos » 18 nov. 2007, 11:58

Bataillesse a écrit :Bonjour,

ce message pour vous annoncer la sortie du livre "Chroniques de luxe" (40 chanteurs francophones chroniquent le dernier album de 40 chanteurs francophones), dans lequel "Rouge Sang" est chroniqué par Antoine le long de 11 pages décapantes et pleines d'humour.

Extraits :

"Renaud t’as une blonde d’enfer, qui nous fait tous envie, alors laisse un peu tomber tes potes, enfin, les pochtrons, les clopeurs et les clampins, tu te rappelles la dernière fois que tu les a mis dans ta vie de couple chez toi ou sur ton bateau ?"

"J’avais un copain, célèbre producteur de spectacles, entre autres ceux de Charles Aznavour, qui me disait « Quand un auteur-interprète est heureux, il n’écrit pas de bonnes chansons ; il faut qu’il en bave pour en faire de bonnes »… Là, Renaud nous prouve le contraire !"

Et c'est comme ça pendant toute la chronique. Le livre contient de très nombreux moments forts par ailleurs : Sarclo chronique "New YorCoeur" de CharlElie Couture, Couture chronique "A l'origine" de Benjamin Biolay, Didier Wampas chronique "Ma vérité" de Johnny Hallyday, Kaolin chronique "5.55" de Charlotte Gainsbourg, Eiffel chronique "A plus tard crocodile de Louise Attaque, etc...

Un livre à découvrir donc pour tous les passionnés de musique, de mots, et pour tous les fans de Renaud surtout, qui voient le dernier album du chanteur énervant avoir les honneurs de la plus longue chronique de l'ouvrage .

Bien cordialement

Sébastien Bataille
En ce moment, vous êtes débordés et vous avez la tête sous l’eau ? Faîtes-vous du bien, vous murmurent les bonobos.

Avatar du membre
Styx
Messages : 611
Enregistré le : 23 avr. 2005, 21:50
Contact :

Message par Styx » 18 nov. 2007, 12:28

Un livre à découvrir donc pour tous les passionnés de musique, de mots, et pour tous les fans de Renaud surtout, qui voient le dernier album du chanteur énervant avoir les honneurs de la plus longue chronique de l'ouvrage .
Bah c'est sûr que s'il a chroniqué toutes les chansons... tous les albums ne sont pas des doubles albums avec 30 chansons.

Charlie Brown
Messages : 2097
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Message par Charlie Brown » 19 nov. 2007, 00:28

Antoine a écrit : Renaud a commencé sa carrière en chantant «Avant moi y'a eu Antoine, avant lui y'a eu Dylan, la société les a récupérés, société, tu m'auras pas ».
Oh putain, ça commence mal ! Même pas foutu de citer correctement quelques passages mythiques.
Antoine a écrit : Je ne sais pas vous, mais moi je trouve que le CD est un mode d'écouter de la musique totalement dépassé !
Antoine, c'est Tha_moumou ?
Antoine a écrit : Découvrant un jour sur un site Internet la sortie de l'album "Rouge Sang" de Renaud, j'ai tout de suite voulu voir si les choses avaient évolué ; bonne surprise, l'offre incluait, outre les 25 titres pour la version complète, un livret graphique épais et tentant, et une vidéo d'une dizaine de minutes ; j'y suis donc allé de mes quinze euros, et je n'ai pas été mécontent de l'investissement
Je sais pas où il l'a acheté, mais le double à 15 euros, je l'ai jamais vu !
Antoine a écrit : Ce sont ces valeurs ajoutées qui inciteront à acheter des versions « légales » plutôt que de télécharger des versions piratées, bordéliques, incomplètes, parfois de mauvaise qualité, mais plus faciles à obtenir- c'est tout de même un comble ! - que les versions légales, vendues trop cher et pas simples à utiliser avec leurs DRM stupides et vains.
Oups je meaculpe... Au temps pour moi... Antoine n'est pas Tha_moumou (excuse Tha-moum' !)
Antoine a écrit : Passons donc aux chansons, en commençant par les messages personnels de Renaud : là, y'a pas de doute, il nage dans le bonheur (ce qui doit en énerver quelques-uns) ; après avoir longuement raconté sa déprime des années passées, voilà qu'il porte aux nues sa Romane. J'avais un copain, célèbre producteur de spectacles, entre autres ceux de Charles Aznavour, qui me disait « Quand un auteur-interprète est heureux, il n'écrit pas de bonnes chansons ; il faut qu'il en bave pour en faire de bonnes »- Là, Renaud nous prouve le contraire !
Qu'on dise un truc pareil de Vincent Delerm, je comprends... mais de Renaud, merde !
Antoine a écrit : Excusez-moi si ça fait un peu « prof », mais le nombre des chansons est si élevé que j'ai choisi de donner à chacune d'elles une note sur dix pour le « fond » (sujet, propos) et une seconde pour la « forme » (musique, paroles).
Il est des nôôôôtreeeuuuuhhh !
Antoine a écrit : Sa Blonde :

Ma blonde
Depuis toujours, au Québec, on dit « ma blonde » même pour une brune ; ici Renaud parle vraiment de sa (vraie) blonde, la défend contre les mauvaises blagues blondistes- il perd un peu son temps, c'est comme si les Belges avaient lutté contre les histoires belges- Fond ? Allez, 4 pour le propos ; mais la forme, un rock sympa, me plait, en particulier, apparemment une grande première, un solo de guitare saturée par Renaud lui-même ! forme : 8
lol

Cela dit, sur le fond, il a pas tort...
Antoine a écrit : Je m'appelle Galilée
Chanson érotico-poétique ; on a tous envie d'écrire un truc dans le genre pour la femme qui vous fait bander ; Renaud le fait plutôt bien, mais les images qu'il utilise, ce n'est pas non plus « la petite mort » ni « l'origine du monde »- Uranus rime avec- mont de Venus- Renaud s'est arrêté un peu trop tôt. Quand à la mélodie, répétitive, elle ne me fascine pas- Faudrait un pont, un putain de pont qui nous emporte quelque part sur la planète Romane, le petit passage orchestral ne fait pas l'affaire. Fond : 6, forme : 4
Je savais pas que tous les chanteurs avaient envie "d'écrire un truc dans le genre"... Je suis consterné !

Antoine a écrit : Danser à Rome
Jolis, les anagrammes, marrante l'ambiance, on dirait un peu du Vian ou du Bobby Lapointe. Amusante parodie de canzonette napolitaine. Une information utile : la voix italienne qui dit « Viens, viens jeune fille, allons à Rome », ajoute à la fin « -culo, testa di cazzo, finocchio », des jurons qui veulent dire à peu près « - cul, tête de n ud, pédé » ! Fond : 7, forme : 7
Assez d'accord...
Sauf qu'à la fin il dit "Bucolo, testa di cazzo, finocchio !"... ce qui a quand même plus de sel !
Antoine a écrit : Rien à te mettre
La mélodie te prend toute suite, et les images de sa blonde en petite culotte me vont très bien ; généreux, le Renaud, de partager ces petites scènes intimes avec ses millions de fans ; à quand une jolie séance de photos de charme de Romane, photos prises par Renaud ? Il suivrait l'exemple de son maître Gainsbourg, qui avait photographié Jane Birkin nue menottée à un radiateur ; fond : 8, forme : 8
Bon Dieu !... Antoine chronique un album en faisant l'éloge du livret et il oublie de regarder les crédits des chansons ! Je rêve !
Quant aux "photos de charme de Romane" (sic !!!), ça me laisse sans voix... L'âge rendrait-il libidineux à ce point ?
Finalement ouais, si j'en juge par "Galilée", y'a vraiment eu Antoine avant Renaud, et ils ont l'air salement irrécupérables...
Antoine a écrit : RS et RS
L'ambiance de l'intro est tout de suite très Renaud, et l'ambiance entière de ses chansons, comme Mistral Gagnant et d'autres ballades dont il nous a régalés au fil des décennies. Bon, graver son nom dans l'écorce d'un arbre, ce n'est pas joli joli, je n'ai jamais aimé les gens qui laissent des traces de leur amour, aussi brûlant soit-il, dans le paysage. Donc Fond : 5, forme : 9
Putain, comparer RS & RS avec Mistral gagnant, y'a vraiment des baffes qui se perdent !
Le reste du commentaire m'afflige.
Antoine a écrit : Jusqu'à la fin du monde
Jolie intro guitaristique ; mais tout de suite un paquet d'images un peu trop convenues, « tes yeux sont comme des pierres précieuses »- La mélodie du refrain est très jolie, et la russification du prénom de l'intéressée me plait. L'ambiance de la guitare saturée est plaisante. Bon, enfin, « ton corps est un arc en ciel éternel », c'est un peu fort, vous oseriez dire ça à votre doudo ? J'aime bien « c'est pour lui qu'on a inventé les dentelles ». Mais la mélodie ne va pas très loin Fond : 8, forme : 6
"La mélodie ne va pas très loin" et "les images sont trop convenues" (ce qui est vrai) mais ça ne l'empêche pas de foutre une moyenne de 7.
En fait, Antoine aime la daube. (je ne peux pas lui jeter la pierre non plus, même si celle-là, de daube, je ne l'aime pas vraiment...)
Antoine a écrit : Sa fille :

Adieu l'enfance
Musicalement, le genre de rock que je préfère ; Renaud essaie de retrouver un peu l'inspiration de Mistral Gagnant ou de C'est quand qu'on va où ?; sa nostalgie de l'enfance ne me fait pas rêver, car je n'en ai aucune pour les cours de récré de mon enfance, et l'enfance, j'étais plutôt content d'en être sorti. Fond : 6, Forme : 8
En fait, Antoine, il aime pas le rock !
Antoine a écrit : Son fils, Malone :

Malone
On retrouve la voix d'un Renaud d'antan ; message d'espoir et de découragement aussi (cette planète moribonde). Pour moi, ce n'est pas une grande chanson, mais allez faire un tour sur le site de la Fondation Malone http://www.fondation-malone.fr. J'espère qu'elle se développera, et que son fils Malone la reprendra quand il sera grand, un peu comme France, la fille de Brel a pris les rênes de la fondation Jacques Brel.
C'est peut-être pas une "grande chanson", mais c'est quand même autre chose que RS & RS ou Jusqu'à la fin du monde !... Ne serait-ce que musicalement... Entre Lanty et Bucolo, y'a pas photo !
Antoine a écrit : Ses Parents :

Nos Vieux
Très jolie ballade ; j'adore « ses omelettes aux oeufs » (à manger avec un sandwich au pain ?) ; on a du mal à imaginer que dans la première chanson, jamais enregistrée, je crois, que Renaud ait écrit de sa vie, il chantait « Crève, salope » à son père ! Pas beaucoup de mélodie non plus, mais assez attachante quand même. Fond : 9, forme : 7
J'accroche pas trop mais bon... affaire de goût...
Antoine a écrit : Son bistrot préféré, la Closerie des Lilas :

A la Close
Putain, il lui aura fait de la pub à ce bistrot, qu'auraient hanté des gens comme Hemingway (le nombre de bistrots hantés par Hemingway dans le monde m'a toujours stupéfié !). Le coté récital au piano désuet sert bien la chanson, et le refrain a un air de vieille chanson française, on imagine bien le public le reprendre en choeur.
Tiens, je suis quasiment d'accord... J'aime bien ce morceau.
Antoine a écrit : Social :

Les Bobos
L'ambiance musicale est agréable, mais le gentil pamphlet sur les bobos ne me semble pas à la hauteur de la provocation habituelle de Renaud, ça ne vaut pas Mon HLM, ni d'autres chansons de ce disque-ci ; en fait, lesdits bobos doivent être ravis que Renaud leur dédie cette apologie. Fond : 6, Forme : 7
Bah ça n'avait la prétention d'être autre chose qu'un "gentil pamphlet"...
Antoine a écrit : Arrêter la clope
Bravo Renaud, il fallait qu'il y ait quelqu'un qui se décide à attaquer cette « putain de came en vente libre »- Y'avait que Renaud pour le faire ; la guitare est d'enfer, et le refrain parfait ; comment peut-il y avoir encore des bureaux de tabac après ça, « avec leur carotte pour te faire marcher » ? Y'a qu'un truc qui me déplait, il y associe sa blonde et ses potes.. Renaud t'as une blonde d'enfer, qui nous fait tous envie, alors laisse un peu tomber tes potes, enfin, les pochtrons, les clopeurs et les clampins, tu te rappelles la dernière fois que tu les a mis dans ta vie de couple chez toi ou sur ton bateau ? Enfin chacun fait les conneries qu'il veut ; cette chanson, en tout cas devrait être sponsorisée par la Santé publique. Fond : 9, forme : 9

[...]

Poésie :

Les Cinq sens
Doisneau, Brassens, Charles Trenet, on connaît déjà ça chez Renaud, avec la petite ritournelle d'accordéon, et les jolies images, pas la plus importante des chansons de l'album ; allez, joli quand même. Fond : 7, forme : 8 pour le joli cul les seins bien ronds- allez Renaud, tu nous les montres ?
Et allez, vas-y, rajoutes-en une couche mon pervers pépère !
Antoine a écrit : Pamphlets :

Dans la jungle/en la Selva
Je suis toujours un peu défrisé par le paradoxe d'émettre des demandes politiques, sociales ou humaines sur des chansons, qui sont tout de même liées à des gains financiers ; mais si cette chanson peut aider à atteindre le but visé par Renaud, Bravo ; et bravo d'avoir fait l'effort de la traduire en espagnol pour qu'elle ait une chance d'atteindre ceux à qui elle est destinée, les ravisseurs d'Ingrid Betancourt ; Fond : 10, forme : 10
Ouais, je comprends que ça puisse défriser...
En revanche, il aurait pas dû pas la chanter lui-même en espagnol, et surtout, il aurait carrément pu la virer de l'album pour y mettre Pondichéry par exemple à la place.
Parce que là c'est une catastrophe.
Antoine a écrit : J'ai retrouvé mon flingue
Malgré l'enfer du Ricard et le paradis de Romane, Renaud nous sort une merveille, dont chaque parole est à méditer, sur Bush et l'Amérique fasciste, et sur les religions (Imagine ?). Alors sans aucun doute, fond : 11, forme : 11
Imagine de John Lennon maintenant... Pffff...
Y veut ma mort là hein le Toinou ! Dîtes-moi qu'il le fait pas exprès, hein, dîtes-le moi...
Antoine a écrit : Filles de Joie
Dommage, cette chanson attaque les bimbos et les chanteuses kleenex ( il y en aurait autant à dire pour les chanteurs idem) des émissions de télé réalité- mais elle ne rend pas hommage à celles qui sont de vraies prostituées en l'ayant choisi, et qui pratiquent une profession à mon avis aussi honorable que bien d'autres, mais couverte d'opprobre par des milliers d'années de religions judéo-chrétiennes. A quand une chanson véritablement à la gloire des femmes qui ont choisi le métier de donner du plaisir aux autres, Renaud ? Peut-être que ton fond huguenot s'y oppose ? La musique un peu inspirée du Dutronc des débuts n'est pas terrible non plus. Fond : 8, forme : 4
Il en a encore combien de cet acabit, dans sa musette, le priapique ?
Antoine a écrit : A la Téloche
Cette chanson là aussi il fallait que quelqu'un la fasse- Peut-être Renaud a-t-il comme moi échappé dans son enfance à cette autre drogue en vente libre qu'est la télé, qui vous fascine, vous hypnotise, vole trois à cinq heures de votre vie chaque jour ; j'aurais aimé une musique plus intéressante que cette sorte de cornemuse et ce rythme ternaire un peu fest-noz ou celte- Les paroles en perdent de leur valeur pourtant extraordinairement ciblées- « Ces animateurs qui nous prennent pour des cons, des cibles, des clients- nous font les poches »- fond : 10, mais forme : 6
Dénigrer toutes les compos de Lanty et encenser celles de Bucolo en dit quand même long sur les goûts et les propos d'Antoine non ?
Antoine a écrit : Elle est Facho
Dans la lignée de Mon HLM ; je suis d'accord avec tout ce que Renaud dit, sauf en ce qui concerne le voile, qui me semble quand même être, dans les cultures qui l'imposent, une façon de plus pour les hommes d'asservir les femmes. Dans la bande dessinée qui accompagne le disque, des policiers fascistes viennent chercher Renaud avec un mandat d'arrêt de la « L.F.H.O » (« elle est facho) ; ça me ramène au L N A HO de Polnareff, au L H O O Q de Marcel Duchamp en 1919-Si Georges Perec était encore en vie, il pourrait écrire un livre entier dans ce langage, largement utilisé dans les SMS et les chats, par exemple : « a12c4 » pour « à un de ces quatre »- Je propose :
7éT GéT O IMN, GBZFI éGMSA.
"une façon de plus pour les hommes d'asservir les femmes"...
Alors que faire l'apologie de la sodomie, des prostituées, de l'attachement de Jane Birkin au radiateur... etc... et demander à cors et cris à Renaud des photos de sa femme à poil parce qu'elle est trop bonne, c'est juste prouver que la femme est autre chose qu'un objet sexuel au service de l'homme...
Connard !
Antoine a écrit : Pondichéry
Le bonus, le cadeau, et pour moi la plus belle et la plus essentielles des chansons de l'album. Fond : 12, forme : 12 ; on devrait l'enseigner à tous les enfants des écoles, à tous les connards et à tous les génies, aux hommes politiques et aux SDF, aux chanteurs, aux camionneurs et aux navigateurs. Apparemment, elle est donnée en bonus à ceux qui achètent la version luxe du CD... à quoi ça rime ? Elle devrait être donnée gratuitement, envoyée en flux à chacun d'entre nous tous les matins-
Ouais bon faut p't'être pas exagérer non plus...
Mais c'est sûr qu'elle avait plus sa place sur l'album que la moitié des chansons réunies ici...
Antoine a écrit : Rouge Sang
En fait de chanson anti-corrida, j'avais tendance à préférer celle de Cabrel, mais les corridas ne sont toujours pas arrêtées, alors allez-y, Renaud, les autres aussi, faites des chansons contre ce truc barbare et préhistorique ; musicalement, ne me fascine pas. Fond : 9, forme : 6
Musicalement elle est pourtant cool... Ah mais ouais, c'est pas du Bucolo, c'est sûr... (même s'il parvient à glisser sa guitare dedans...)
Antoine a écrit : Elsa
Encore une ballade dont je ne sais pas trop à quoi ou à qui elle fait référence- Sans doute un message personnel à quelqu'un que Renaud connaît ; l'art du poète est de généraliser les émotions personnelles, que tout le monde les ressente comme lui, Renaud n'y arrive pas trop dans cette chanson dont je ne retiens pas grand-chose. Fond : 6, forme : 6 ; dommage.
Je suis, hélas, assez d'accord... et les rimes en "a" sont fatigantes... Dommage oui.
Antoine a écrit : Bon, je crois que je n'en ai pas oublié- En tout cas, je l'ai dit, un grand album de Renaud, il continuera sans doute longtemps à nous énerver et à nous émerveiller (je propose donc le néologisme : énerveiller).
Un petit message personnel : on t'a vu, Renaud, faire l'apologie du « téléchargement légal » ; D'accord, il faut que les créateurs soient rémunérés pour ce qu'ils créent- mais quel était le salaire du patron de Vivendi, déjà, et combien de stock options il a emportées ? Tu n'as plus besoin des multinationales pour nous communiquer tes uvres, Renaud ; réconcilie-toi avec les 80 % de tes fans qui ont téléchargé de façon prétendument illégale ton album ; tu as la chance de pouvoir vivre confortablement des revenus de tes spectacles vivants, qui ne sont pas « copiables », eux ; les gens qui dépensent à deux 60 ou 80 euros pour aller voir ton spectacle ne devraient- ils pas avoir droit à ton prochain album gratuitement ? Ton prochain album, fais-le aussi magnifique que celui-ci, mais sans avoir recours à EMI, Universal ou SonyBMG, sois un héros, sois le premier à le mettre en téléchargement gratuit sur ton site Internet, éventuellement avec l'aide d'un sponsor honorable pour payer les enregistrements et la SACEM (la publicité dans ce domaine n'a rien de plus déshonorant que la coopération avec ces grosses multinationales). Et comme ça, cent pour cent des possesseurs de ton disque, pas seulement vingt pour cent, seront en parfait accord avec toi.
N'importe quoi !


Que Renaud reste chez EMI, peu importe et je dirais même tant mieux pour lui, car là n'est pas le problème.
Le problème, c'est surtout qu'il arrive à sortir un véritable "grand album" comme il dit l'Antoine. Parce que là, c'est pas vraiment ce que j'appelle un "grand album".


Pour ce faire, quelques pistes :

1- Il faudrait d'abord qu'il se remette à travailler vraiment ses textes, le père Renaud.

2- La force de Renaud, c'était de raconter des petites histoires, des tranches de vie qui, sans être moralisatrices, n'étaient pas dénuées de morale pour autant. Des histoires d'où chacun pouvait tirer une morale, pas forcément celle que Renaud voulait nous asséner, comme ça l'est de plus en plus.

3- Quand il employait le "je", c'était pas forcément pour raconter sa vie (ce qui n'est pas inintéressant au demeurant...), mais pour se glisser en partie dans la peau d'un personnage capable faire naître une émotion en nous.

4- Virer Bucolo des manettes des arrangements semblerait salutaire. Maintenant qu'il vit en Angleterre, pas loin des studios d'Abbey Road, ça serait peut-être sympa de tenter des trucs avec des techniciens anglais.

5- il serait souhaitable aussi qu'il se remette sérieusement à la composition, vu que sur le dernier album, les meilleurs compos sont les siennes et celles de Lanty.

6- Quitte à ce qu'il n'y ait que 10 titres sur le prochain album, je trouverais personnellement cool que ces 10 titres soient 10 morceaux aux textes travaillés (c'est son boulot merde !... et c'est ce qu'il sait faire de mieux d'habitude), aux compos abouties et aux arrangements soignés.
Par pitié, pas de Rouge sang 2 !

7- Renaud, je t'aime toujours, mais sors-toi les doigts du cul et aies confiance en toi, bordel !
Et écoute plutôt ta fille qui trouvait à juste titre que Bucolo avait un peu bousillé Adieu l'enfance et qui, elle aussi il me semble, t'enjoignais de tester les zicos ou, au moins, les techniciens de studio anglais... et surtout, surtout, n'écoute pas Antoine quand il essaye de te passer de la pommade tout en te demandant la vaseline pour faire la fête à ta meuf !

Bises, mon cher Renaud.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Peps
Messages : 4005
Enregistré le : 22 juin 2006, 16:39

Message par Peps » 19 nov. 2007, 09:11

Antoine a écrit : Ton prochain album, fais-le aussi magnifique que celui-ci, mais sans avoir recours à EMI, Universal ou SonyBMG, sois un héros, sois le premier à le mettre en téléchargement gratuit sur ton site Internet
Trop tard, y a eu Radiohead.

Et si Renaud s'y met, Charlie va encore s'énerver, et c'est pas bon, ça.
Soundtrack of my life

"Le réalisme est la bonne conscience des salauds"
George Bernanos.

Avatar du membre
Bigmeus
Messages : 182
Enregistré le : 16 août 2006, 18:03
Localisation : 78

Message par Bigmeus » 28 nov. 2007, 19:06

Monsieur et Madame Aitincon ont un fils comment s'appelle t'il ?


























Antoine !


















je sais elle est minable mais bon ...
Image

Répondre