[Article presse divers] Album Molly Malone

Votre avis, vos critiques, vos réflexions... (sortie de l'album le 23 novembre 2009)

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
La_prisonnière
Messages : 450
Enregistré le : 21 déc. 2008, 19:54

[Article presse divers] Album Molly Malone

Message par La_prisonnière » 15 nov. 2009, 18:27

Pierre Derensy a déjà signé plusieurs articles sur Renaud. Là, un article publié sur son blog, le 3/11/2009 :
En ce moment, mon moral est au plus bas. Plus le temps passe, plus je me lasse. De tout. Je sais que cela ne va pas aller en s’arrangeant. Je sais que mon coté taciturne va prendre le dessus sur mon coté bon vivant. Dans la logique des choses, plus j’en apprends sur tout, moins j’ai envie d’en savoir. Je ne sais pas comment font les gens pour marcher droit toute une vie, la tête haute, le sourire aux lèvres. J’ai horreur de ces insupportables optimistes. Quand on me demande ce dont j’aspire pour mon futur, j’imagine plutôt être assis, dans l’ombre, avec un verre de n’importe quoi sauf de l’eau et pas carbonisé des poumons pour griller encore quelques cigarettes. Surtout ne pas parler, bougonner pour commander.



De la famille j’en ai fais le tour, des amis j’en ai fais le tour, de moi-même j’en ai fais le tour aussi. Je m’estime parfois heureux pour une raison simple : la nostalgie ne m’a pas encore gagné. Quand cette salope viendra sonner le rappel : je serais vraiment dans la cave avec les rats. Ma parade c’est de ne pas me retourner, sur rien. Si je le fais, je suis carbonisé. Je suis une vieille poubelle contaminée, qui prend la rouille, qui pue.



La semaine dernière j’ai vu Renaud. Mon Renaud. A la Closerie. Pour son prochain album qui va sortir bientôt. Un bien beau disque basé sur des ballades irlandaises. Depuis le temps qu’on lui réclame à corps et à cris. Un « bis » dans l’ambiance Irish Coffee. Sans dévoiler les courbes de la sculpture avant que le drap tombe, il ne s’est pas foutu de la gueule des Dubliners. Comme pour les gens du Nord, comme pour ceux du Sud et comme lorsqu’il place ses pas dans la pipe au vieux Georges : on sent que c’est le cœur qui cause à la vitesse de sa plume. C’est une question de choix mais je le préfère dans la chanson touchante que dans le coup de sabot au cul du fermier ou de sa vache Carla. Je l’aime quand il me prend la main et moins quand il me montre son poing. S’il fallait trouver un sous-titre à son « Molly Malone » et qu’il illustrerait un film de John Ford ce serait « L’homme Tranquille » plutôt que « Le Mouchard » ou « The Plough and the Stars ».

Avec des copains du coin de là-bas : il s’est crée son I.R.A à lui. L’Incroyable.Renaud.Attachant. Celui qui cause des petites gens bien plus grand que ces imbéciles heureux d’être des stars de l’audimat. Celui qui reprend l’histoire d’un peuple qui pourrait être l’histoire du monde. Celui qui sobrement rentre dans les chaumières pour rallumer le feu de l’amitié et des bons moments. Celui enfin, qui ne perd pas de vue la beauté d’une femme ou d’un combat si celui-ci ou celle-là, n’a qu’un seul but : aimer la liberté d’aimer la liberté d’aimer…. C’est peut être, surement, l’un de ses plus beaux albums depuis « Marchand de Cailloux ». A croire que l’Irlande ça revigore son homme dans son costume de tweed.



Pourtant, lui non plus c’est pas l’Olympie en pleine fête. Dans sa parka me faisait penser à un ours en peluche. De ceux qui ne sentent plus le besoin de se faire câliner mais qui en ont encore sous la pédale si le besoin se faisait sentir… sait on jamais. Enfermé dans ses pensées, ses calots bleus brillaient d’une flamme tenace dans la pénombre de sa tanière. Du bistrot cela donnait une photo comme ça : Le vieux renard désabusé d’un coté avec son Ricard frappé et moi le jeune louveteau pas beaucoup plus vaillant avec ma Moresque (le Ricard des gonzesses). On formait un beau duo.



Renaud, c’est la seule nostalgie que je m’accorde. Parce qu’il est encore plus admirable au présent qu’au passée et que peut être, par miracle, on pourrait tous les deux se mettre à croire au futur.

source : http://pierrederensy.over-blog.com/arti ... 64532.html

Avatar du membre
Trudo
Messages : 566
Enregistré le : 27 nov. 2002, 19:35
Localisation : Belgique (L-L-N)
Contact :

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par Trudo » 15 nov. 2009, 20:46

Je crois que l'article est assez clair, dans un ton plus franc et direct (à défaut peut-être de lucidité par rapport à la qualité de l'album), ça change d'Hugues Aufray...

On comprend aussi E.M.I. qui a sans doute reçu un superbe "Ouais, ' m'en fous", pour réaliser son plan marketing d'enfer.

Cobra
Messages : 14
Enregistré le : 13 nov. 2007, 13:06
Localisation : La Rochelle Rennes

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par Cobra » 16 nov. 2009, 10:34

Ben alors, il n'a pas l'air d'avoir la pêche le Renaud! Pourtant, avec le petit Malone dans les pattes, un nouveau disque à défendre, ça devrait le faire?.... Quelqu'un sait-il ce qui lui arrive? Dépression chronique? Problèmes d'ordre personnel? Ca fait de la peine d'apprendre des trucs comme ça alors qu'il avait l'air d'avoir pris le dessus... Enfin bon, j'espère que ce n'est que passager.

PatK
Messages : 1816
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par PatK » 16 nov. 2009, 11:39

En même temps si tu lis un peu mieux , tu comprendras que c'est le journaleux qui à la déprime... et pas Renaud... enfin y m'semble !

guigui
Messages : 1347
Enregistré le : 13 août 2005, 11:49
Localisation : Limoges

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par guigui » 16 nov. 2009, 12:40

Oui mais le journaliste en question il dit ça aussi : "Pourtant, lui non plus c’est pas l’Olympie en pleine fête." et ça : "Le vieux renard désabusé d’un coté avec son Ricard frappé".

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par SVPat » 18 nov. 2009, 11:56

Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

dd
Messages : 4609
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par dd » 18 nov. 2009, 12:49

après que Renaud est massacré des chansons irlandaises, les verts se feront-ils massacré par les bleus ?
Image

Avatar du membre
LeKevin
Messages : 1702
Enregistré le : 16 sept. 2006, 18:39
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par LeKevin » 18 nov. 2009, 13:44

La question ne se pose même pas... Ils ont pris un but chez eux, alors au match retour ça ne sera que pire. Renaud aurait mieux fait de se taire.

Et puis c'est juste qu'il trouve que l'équipe de France est composée de trop d'étrangers, du coup il préfère celle d'Irlande.
Tha_moumou et Peps a écrit :Plus ça va et plus je te trouve sympa, mon kevinounet.
Milou ! a écrit : :lol: :lol: :lol: Moi j'aime bien Le Kevin 8)
deyssambre a écrit :Je t'aime Lekevin, et ton cousin aussi.

dd
Messages : 4609
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par dd » 18 nov. 2009, 13:51

LeKevin a écrit : Et puis c'est juste qu'il trouve que l'équipe de France est composée de trop d'étrangers, du coup il préfère celle d'Irlande.
une equipe de france composée d'étrangers, c'est plutôt étrange non
Image

Bruno

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par Bruno » 18 nov. 2009, 14:02

On s'en foooooooooooooooooooot!

guigui
Messages : 1347
Enregistré le : 13 août 2005, 11:49
Localisation : Limoges

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par guigui » 18 nov. 2009, 14:32

Parles pour toi. Dis "je m'en fous", moi ça me fait beaucoup rire que Renaud soutienne l'Irlande, ce qui ne m'empêchera pas ce soir de soutenir les bleus soit dit en passant.

Avatar du membre
La_prisonnière
Messages : 450
Enregistré le : 21 déc. 2008, 19:54

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par La_prisonnière » 19 nov. 2009, 20:13

http://www.nostalgie.fr/musique-422/act ... aise-.html
RENAUD AU RYTHME DE LA MUSIQUE IRLANDAISE 19/11/2009 -
--------------------------------------------------------------------------------
Après son dernier album, « Rouge Sang » (2006), écoulé à 700.000 exemplaires, Renaud est de retour avec un nouvel opus, « Molly Malone - Balade irlandaise ». Un opus pour lequel Renaud est allé puiser dans le répertoire irlandais de véritables petits joyaux.

--------------------------------------------------------------------------------

16 ans de réflexion… C’est le temps qu’il aura fallu à Renaud pour mener à bien son projet d’adapter en français des classiques de la chanson irlandaise.
Après un banc d’essai en 1991 avec un premier single, « La balade nord-irlandaise », dans lequel il dévoilait déjà sa passion, Renaud revient, cette fois, avec un album tout entier dédié à la musique de l’île britannique.


Les raisins de la colère

« Molly Malone - Balade irlandaise », qui sort ce lundi 23 novembre, rassemble treize standards irlandais revus par Renaud.
Le chômage, l’exil et la difficulté ou à l’inverse la joie de vivre sont au cœur de ces ballades qui sont reprises en chœur depuis la nuit des temps dans les pubs irlandais.
Le titre, pour le moins bourlingueur, « Vagabonds » est le premier extrait de cet opus, enregistré en Irlande évidemment, à Dublin, dans les studios Windmill Lane qui accueillirent jadis The Rolling stones, U2, Kate Bush, Sinead O'Connor, REM ou encore Van Morrison.

Parmi les autres morceaux de ce disque : « Molly Malone » évidemment, l'hymne officieux de Dublin, qui narre les vicissitudes d'une belle poissonnière de la ville, ou encore « Te marie pas, Mary », une chanson initialement féministe qui, revisitée par Renaud, évoque un homme qui préféra, sans doute, épouser ses combats plutôt que de demeurer fidèle à sa belle.
Vous retrouverez également sur ce CD les titres : « A Carlingford », « Incendie », « Belfast mill » ou encore « Je reviendrai ».

Découvrez en exclusivité « Molly Malone - Balade irlandaise »

Autant de chansons qui seront à découvrir en avant-première ce samedi 21 novembre dans les pubs irlandais de l’hexagone à : Marseille (O’Brady’s), Lyon (Paddy’s corner) Toulouse (Mulligans), Bordeaux (Le Molly Malone), Lorient (Galway inn), Brest (Tara inn), Rennes (Pub Gall'), Nantes (Buck Mulligan's), Paris (Kitty O'Shea's) Strasbourg (Molly malone) et Lille (L'Irlandais).

Histoire de l'album « Molly Malone - Balade irlandaise » (vidéo)
http://www.emi-artistes.com/renaud/epk/


Caroline LEBENBOJM
Et puis sur le magazine Virgin :

http://www.mandor.fr/media/01/02/504383863.9.JPG qui se trouve là :

http://www.mandor.fr/archive/2009/11/19 ... enaud.html

Avatar du membre
Jérôme
Messages : 41
Enregistré le : 09 nov. 2009, 22:22
Contact :

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par Jérôme » 20 nov. 2009, 11:17

communiqué de presse a écrit :France-Irlande : 1-0 sur une main de Thierry Henry.
Pour la peine Renaud sort un album de chansons Irlandaises :p
lol

Avatar du membre
La_prisonnière
Messages : 450
Enregistré le : 21 déc. 2008, 19:54

Re: [Article presse divers] Album Molly Malone

Message par La_prisonnière » 20 nov. 2009, 22:24

http://levif.rnews.be/actualite/culture ... t-mal.html

Merci Infra !
Renaud chante mal, atrocement mal
20/11/2009 13:19

En prenant à bras-le-corps ses amours celtes dans Balade irlandaise, Renaud réalise un vieux fantasme. Dommage que sa voix déraillante ne satisfasse pas le nôtre.

Lorsqu'il enregistre son album Boucan d'enfer aux studios ixellois de l'ICP en 2000-2002, Renaud est dans un sale état sentimental. Forcément aggravé par un alcoolisme en roue libre: une bouteille de Suze dès le matin, une de Ricard pour finir la journée. Si les sessions d'enregistrement sont si longues, c'est aussi parce que Renaud n'a pas seulement perdu ses illusions en route, il a également égaré une bonne partie de sa voix. D'où d'interminables séances pour redonner au larynx fatigué un semblant de tonus et de justesse. Vive le Pro Tools. Non pas que ces divers épisodes pénibles freinent le moins du monde la vente de Boucan! Celle-ci, boostée par le superbe duo Manhattan-Kaboul, atteint le chiffre astronomique de 2.200.000 exemplaires.

Avec l'album suivant paru en 2006, Rouge sang, un "nouveau" Renaud, moins assoiffé, nouvellement marié et chantant Les Bobos, ne réalise qu'un tiers des ventes précédentes. Et il n'est pas sûr que la nouvelle Balade irlandaise enraie la dégringolade des chiffres.

A défaut d'être originale (il a déjà enregistré un titre du genre en 1991), l'idée de partir en Irlande débusquer des standards du répertoire celtique peut être revigorante. Pays de la mélancolie et de la fête absolues, nourri par ses propres déchirements (l'exil obligé en Amérique, l'interminable guerre civile), l'Irlande est un véritable puits d'histoires mises en chansons. Renaud y a donc puisé treize titres, les a traduits ou adaptés en français, et y a croisé ses thèmes de prédilection: la nécessaire fierté du monde ouvrier (Belfast Mill), les rêves spacieux des mineurs (Adieu à Rhondda), la famille courageuse dans la misère (Incendie), ou encore la violence absurde de la guerre (Willy McBride).

Aucune force
Le tout est produit par l'Ecossais Thomas Davidson et l'Irlandais Pete Briquette, ancien complice de Bob Geldof au sein des Boomtown Rats. Le son ne s'écarte d'ailleurs pas un instant d'une jolie carte postale, verte et pluvieuse, où les pipes locales vont taquiner le violon alors que spleen et Guinness passent à la troisième mi-temps.

On a déjà compris que le problème ne vient pas du son du disque, ni aventureux, ni médiocre, mais de l'interprétation du chanteur. Dès les premières mesures du premier titre, le constat est implacable: Renaud chante mal, atrocement mal. Aucune force, aucune constante, aucune harmonie; à certains moments, c'est proprement insupportable (La Fille de Cavan). Le pompon est sans doute atteint dans Dubliners, hommage rendu au fabuleux groupe irlandais fondé en 1962: Renaud est totalement incapable de suivre la ligne mélodique du morceau, déraillant dans les bas-côtés comme rarement entendu dans un enregistrement "professionnel".

On sait depuis toujours que le "chanteur énervant" n'a rien d'un grand interprète, mais là il a très certainement atteint son point vocal le plus bas. Difficile dans ces conditions d'apprécier un tant soit peu l'atmosphère de cette très bancale Balade irlandaise...

Philippe Cornet

C'est le genre de critique assassine qui risque d'inaugurer le début d'une série !

On attend l'article de Libération !


Répondre