Agora: Renaud et la déchéance écologique

Votre avis, vos critiques, vos réflexions... (sortie de l'album le 23 novembre 2009)

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

Il était outrageusement beau, impertinent, irrévérencieux, hors des sentiers battus dès son premier album, celui d’Hexagone en 1976 qui fustigeait une France de beaufs digne des dessins de Cabu. Une France qui avait plus collaboré que résisté, « les Français criaient, vive Pétain, y avait pas beaucoup de Jean Moulin » qui avait aussi raté Mai 68 et que l’auteur compositeur voulait voir crever étouffée de dinde aux marrons. Il chantait Paris, « amoureux de Paname, du béton et du macadam. Un Paris qui avait failli disparaitre au profit des lubies modernistes de Pompidou qui eut le bon gout de disparaitre avant d’avoir totalement détruit la capitale. Le gaz carbonique était son hygiène et le bitume son paysage. Mais sous les pavés, ce n’est plus la plage pour lui et il désespère ceux qui l’ont adoré. Tout cela, c’était bien avant Ingrid Betancourt, l’écologie minable, le militantisme anti tabac. Le rebelle est devenu un bobo consensuel sur des valeurs de gauche de salon. Celui qui gueulait « à Longwy comme à Saint Lazare plus de slogan face aux flicards, mais des fusils, des pavés, des grenades » a mis de l’eau dans sa bière. Mais l’alcool et le reste n’expliquent pas tout. Renaud Séchan a 57 ans et il a donné son nom a une école, c’est tout dire.

Renaud à la fin des années 70 et jusqu’au milieu des 80 était à la fois Gavroche, Poulbot, Manda, l’amant de Casque d’Or et le James Dean gringalet d’une fureur de vivre parisienne. Car il était le chanteur de l’urbain parisien populaire, des banlieues pourries quand elles avaient encore quelque chose d’humain. Tout ou presque s’est arrêté après Miss Maggie et la Socialiste, Renaud, l’anarchiste gentil, le parigot séparatiste du 14ième arrondissement, celui qui se marrait doucement avec Gainsbourg et le Professeur Choron lors de la mémorable émission en direct sur le plateau de Michel Pollack, ce Renaud n’existe plus. Il est devenu un clown pitoyable, incapable d’émettre un concept de révolte. Bob Dylan avait peut-être raison, il ne faut jamais croire quelqu’un au dessus de trente ans. Renaud n’a pas eu la chance de Rimbaud qui arrêta d’écrire pour allez trafiquer sous les tropiques, il est resté, hélas pour lui, dans le show-business. Et si l’anarchie, désormais, c’est Tokio Hotel, alors Renaud a bien raison d’avoir passé son tour et Léo Ferré n’a qu’à se retourner dans sa tombe.

Renaud a perdu la spontanéité de la jeunesse. Ses chansons qui se voulaient « des caresses ou bien des coups de poing dans la gueule » se sont transformées en une soupe insipide, faite pour des biens pensants de gauche. Lui qui ne voulait « plus de slogans face aux flicards, mais des fusils, des pavés de grenades » s’est muté en chantre mou de la défense de la planète. L’ironie que l’on retrouve dans le blême HLM l’amertume du braquage qui a foiré rue Pierre Charon, la lucidité du petit nase qui fréquente une fille de bourge et les loukoums qu’il piétine chez elle avec ses bottes d’Adieu Minette, toute cette fraicheur, cette invention a définitivement disparu. Le Rimbaud des barrières, l’héritier de la Commune et de ses barricades, le Petit Prince des loubards n’est plus. Celui qui s’adressait « aux aminches, aux enfants de sa ville » et leur disait « non Paris n’est pas si moche » passe des week-ends à la campagne, en particulier à l’Isle-sur-Sorgues au milieu des branchés, ou à faire du bateau, comme ceux qu’il critiquait jadis. Il ira bientôt traire des chèvres sur le Larzac.

Il en serait même tombé féministe, alors qu’il entonnait jadis « la femme est l’avenir des cons et l’homme est l’avenir de rien ». Car il y avait du désespoir teinté d’humour dans la plupart de ses chansons. Il se tordait « le cou pour mieux s’entendre rire » selon les mots de Brel. Et l’on retrouvait Bruant, Bobby Lapointe, les Frères Jacques, Francis Blanche poindre sous ses textes avec l’apport complémentaire de l’irrévérence de la jeunesse post 68.

Rien à voir avec notre Johnny national qui n’a chanté que des daubes tout au long de sa surprenante carrière, en dehors de « Toute la musique que j’aime » qui est un véritable blues. L’un des derniers mérites de Renaud est de n’avoir pas rejoint la cohorte des « amis » de Sarkozy, même s’il a repris une fois Hexagone en duo avec Doc Gynéco. Certes, les textes récents de Renaud ont plus de consistance que du Barbelivien, mais est-ce vraiment une référence ?

Le début de la fin a été la participation plus qu’active au comité de soutien à Ingrid Betancourt en compagnie de la fille de la Colombienne dont le mot d’ordre était « Il faut libérer Maman ». Piètre message politique, pour une piètre politique qui n’a jamais intéressé plus de 5% des Colombiens. D’ailleurs, il y avait déjà de quoi se méfier quand elle se faisait filmer en voiture avec une petite bouteille d’eau minérale, de fins observateurs auraient pu commencer à douter de ses qualités politiques. Renaud s’est fourvoyé dans cette affaire comme le pourtant drôle, sympa et talentueux Thomas Dutronc dans le pitoyable feuilleton Hadopi. Et Renaud n’a même pas été invité à partager un sandwich avec l’héroïne en compagnie de Dominique de Villepin.

Quel avenir pour Renaud ? Refaire avec Jean-Jacques Goldman « Les enfoirés pour la Planète » en compagnie de Nicolas Hulot et toute la pléiade d’arrivistes de l’écologie. Il ne lui reste qu’à bêler avec Cabrel en déifiant Al Gore, Arthus-Bertrand et les autres escrocs du réchauffement climatique et à fustiger les industriels du tabac pour son addiction à la cigarette. Gainsbourg, pourtant plus âgé et aussi tombé à cause des Gitanes et de l’alcool n’est jamais arrivé aussi bas. Déjà, quand il chantait sa fille, c’était un peu gnangnan, mais on ne peut reprocher à un père d’aimer sa fille. Mais quand il fait la promotion de sa nouvelle compagne, Romane Serda, chanteuse qui aurait mieux fait de ne pas l’ouvrir, il atteint le sommet du ridicule.

Renaud est maintenant mûr pour passer chez Drucker, qui lui lèchera les santiags et le fera passer pour un avatar de Patrick Bruel. Et il plaira aux quinquas et plus qui auront la nostalgie de l’écouter ne plus rien dire. Alors il nous reste les vieux vinyles, et les reprises en DVD des anciens titres pour rêver. Mais, il « n’a pas voulu poser ses rames sur le rivage, c’est une image » et il persiste à vivoter. Alors, surtout si on l’a beaucoup aimé, on a envie de dire à Renaud, à celui que l’on appréciait pour sa poésie, sa tendresse et ses coups de gueule salutaires : ressaisis-toi ou alors « laisse béton ! » et « marche à l’ombre ! ».

Source


:arrow: http://www.maah3.com/00%20aa%20Molly%20 ... 0Agora.JPG
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Cobra
Messages : 14
Enregistré le : 13 nov. 2007, 13:06
Localisation : La Rochelle Rennes

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Cobra »

Eh bien!!
C'est pas mal écrit et puis surtout c'est très très très juste!!! Moi ça me fait de la peine depuis un bon moment de le voir se complaire dans le consensus le plus total tout en se voulant toujours subversif. Plus de réparties sailllantes, la vivacité intellectuelle d'un reptile en plein hiver sibérien, plus d'humour surtout, et puis, un peu pénible à la longue, la lassitude en étendard. La guêpe agitatrice et agaçante, en chopant le bourdon a dû perdre son dard.
L'écologie comme programme pour son prochain album, ça promet.... Et puis si le problème de l'eau qui va manquer de plus en plus le hante autant, on peut quand même se demander pourquoi il n'a pas fait figurer Pondichéry sur Rouge Sang plutôt que des daubes du type Elsa (on a beau dire, cette chanson est extrêmement mal écrite), A la téloche (lamentable texte archi consensuel), ou encore la si mièvre A la Close???

Désolé Renaud, mais c'est parce qu'on t'aime qu'il faut bien te dire les choses comme on les pense.

Mathieu

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

Sauf qu'à trop vouloir prouver, on en reste collé à nos propres renoncements !!!
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
La_prisonnière
Messages : 450
Enregistré le : 21 déc. 2008, 19:54

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par La_prisonnière »

SVPat a écrit :Sauf qu'à trop vouloir prouver, on en reste collé à nos propres renoncements !!!

Ça veut dire quoi ?

Merci SVPat pour l'article !

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

La_prisonnière a écrit :
SVPat a écrit :Sauf qu'à trop vouloir prouver, on en reste collé à nos propres renoncements !!!

Ça veut dire quoi ?

Merci SVPat pour l'article !
ou
Comme si chacun d'entre nous n'évoluait pas, plus ou moins, avec plus ou moins re revirements en tout genre, depuis l'aube de ses 17 ans !
Rester figer c'est quan même bien régresser non ?
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
Trudo
Messages : 566
Enregistré le : 27 nov. 2002, 19:35
Localisation : Belgique (L-L-N)
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Trudo »

Bien sûr, on ne peut pas donner tout à fait tort à l'auteur, même s'il exagère énormément ; Renaud, je parie, le reconnais également en partie.

Et en lisant les commentaires et ses réponses, j'ai surtout l'impression que toute l'inspiration de son texte provient d'une haine profonde des écolo et altermondialistes, ou tout du moins de certaines de leur idées en rapport avec le réchauffement climatique, de ce qu'il appelle le "lobbyisme ecolo", "la déchéance écologique".
Bien sûr, tout ce qu'on raconte est parfois un peu faussé, mais il y a bel et bien, outre le réchauffement climatique, un véritable problème de ressources et de pollution causé par l'Homme.

J'ai reçu quelques notions sur les énergies renouvellables, dont une introduction sur les ressources énergétiques actuelles et surtout futures, sur base des consommations actuelles et d'une évolution de celle-ci (que ce soit en augmentation ou en diminution, plusieurs cas de figure ayant été considérés), le constat est édifiant !
Alors, bien sûr qu'il y a un lobbyisme écologique, notamment par rapport aux émissions de CO2, car il n'y a pas que ça, loin de là ! Mais fermez les yeux et ne rien faire à cause de ça, c'est complètement con !
Et c'est bien évidemment aux pays les plus pollueurs de la planète et aux industriels de faire les premiers pas, sans jouer les faux-culs. Quand l'Europe dit qu'elle va diminuer de 20% ses émissions alors que la plupart de son industrie lourde est délocalisé en Chine ou dans d'autres pays d'Asie, ça me fait rire mais en même temps, ça me rend triste. Comment oser demander autant à la Chine ou à l'Inde dans ce cas-là ?
Ce n'est pas non plus les petits gestes quotidiens des populations comme vous et moi qui vont y changer quelque chose, mais si le geste et la volonté y est !

Claude Allègre, de part ses déclarations (je précise), est un gros imbécile, car même si le phénomène de réchauffement climatique est plus complexe que cela, et pas uniquement lié au taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, il occulte tous les autres problèmes majeurs auxquels nous sommes et seront confrontés.
Oui, le climat de la Terre a connu des cycles, oui, nous sommes actuellement dans une période "chaude" avant de retomber prochainement (dans quelques milliers d'années) dans un nouvel ère glaciaire, oui, tout cela est lié également au taux de CO2 (ou inversement) mais pas uniquement. Mais ce taux de CO2 n'a jamais été aussi élevé dans l'Histoire (enfin tout du moins jusqu'au plus loin où on peut le mesurer par carotage dans la glace) à cause de l'activité humaine (deux fois plus qu'en moyenne). Rien que cela devrait nous amener à nous poser des questions et à agir ! Au moins pour protéger la planète si vous ne croyez pas à cette thèse du réchauffement climatique...



(sinon, je trouve aussi l'idée de Renaud de prendre l'écologie comme thème pour un prochain album ridicule, je crois que lui aussi, mais qu'il n'a pour l'instant aucune thématique particulière et qu'il s'en fout un peu, voire beaucoup, dommage)

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

A croire quand même que certains journalistes n'ont même pas écoutés Molly Malone et les adaptations qu'en fait Renaud sur certaines chansons: je pense à Willie McBride , Belfast Mill....
Si ce n'est pas des engagements ???
:roll:
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Renault 5
Messages : 3
Enregistré le : 29 déc. 2009, 03:18

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Renault 5 »

Merci SVPat pour cette fulgurance... Je trouve ta charge parfois un peu lourde (citer ses vieux textes, c’est caricatural tellement les hommes et la société changent) mais dans l'ensemble je la partage et je lui roule une pelle.

Pendant 25 années j’ai aussi été du clan des fans du chanteur énervant et j’ai crié à la gloire de l’eau minérale après son come back post-pastis. Pourtant, à partir de son boucan, c’était là la vraie descente aux enfers.
S’il y a un constat évident à faire, c’est celui qu’être fan de Renaud ne revient aujourd'hui qu'à très peu de sens en terme de valeurs citoyennes.
Etre de tous les mêmes combats, ce serait la schizophrénie à tous les étages : Ecolo du genou mais rouleur en 4x4, anti-terroriste mais ultra radical dans ses engagements éphémères, anti-facho mais pro-Hadopi et ses mouchards, anti-corrida mais chantre des patrimoines culturels, anti-tabac mais pub vivante pour les cliniques de trachéo, anti-con mais dealer de Drucker et des plateaux télé, anti-bourge mais optimiseur fiscal, donneur de leçon aux niais du show-biz mais producteur de sa femme et auteur d’un album rouge gland ultra formaté, anti-social par style mais marchand du temple avec ses mignardises celtiques avant Noël … Trop de fourvoiements tuent le bon sens et la crédibilité.

Pourtant, j’ose croire qu’un artiste à presque 60 ans n’a pas laissé totalement sécher ses corones et qu’il peut encore faire bander sa conscience. Ne peut-on prétendre rester debout jusqu’au temps du déambulateur ? Qui y’a-t-il à part lui pour nous torpiller encore un ou deux albums blindés de poésie ou de vrais combats avant l’hospice ?
Moi j’ose y croire mais faudrait juste écouter la vie des quartiers d’aujourd’hui (en sautant des générations de retard), sentir le vrai besoin de justice et pas se branler l’égo sur des polémiques de seconde zone, mesurer l’inconsistance de ton et de fond de tous les pseudo-leaders d’opinion, assassiner de mots la connerie des années 2000…
Je l’en crois capable et je reste donc sympathisant du premier des bobos de France, tant qu’il garde la franchise de se reconnaitre comme leur grand ambassadeur. Par contre, faudra le prochain coup éviter de nous faire une ode au plaisir de prendre par l’anus sa dulcinée, ça faisait déjà mauvais goût la première fois et là ça ferait trop sponsorisé par Viagra en 2011 ou 2012.

Tiens, au fait, pour la route un petit commentaire sur le soutien à Hadopi de notre ami énervant Renaud :
Sais-tu (excuses-moi, je te tutoies) que sans les copies cassettes de nos années collège jamais je n’aurai eu accès à ta musique ? Sais-tu que sans cela je n’aurai jamais eu l’idée d’acheter ton intégrale avec ma première paie (le distributeur de bonbons) ? Sais-tu que le fric que je ne mets pas dans des albums trop souvent moyens me permet d’aller voir en famille de bons artistes en concert (dont toi) ? Sais-tu que je vais au ciné au moins autant qu’avant depuis l’avènement du divx (que je bénis de faire découvrir toute la palette du Cinéma) ? Te doutes-tu qu’une très large majorité d’internautes (= téléchargeurs) seraient amoureux d’une licence globale si les dirigeants et investisseurs des majors, networks et leur politiciens associés n’y voyaient pas qu’une menace court-termiste de leurs rentabilité ?
Tu pourras trouver des éléments de réflexions plus pertinents que les petits fours des ministères sur le site détourné du gouvernement : http://www.jaimelesartistes.info (le subversif n’est pas mort, inspire toi !)

Remarque complémentaire : je suis ravi de voir que dans le hlm les modérateurs ne matraquent plus à coup de censure les avis qui ne sont pas dans la droite ligne du parti. J’en avais été la victime en posant quelques critiques il y a 3 ans quand son dernier album s’amoncelait dans les caddie des csp+. Au moins ça que Sarko n’a pas gagné.

Merci encore SVPat pour ce cadrage incisif mais réel.
Modifié en dernier par Renault 5 le 29 déc. 2009, 12:26, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Rougeot
Messages : 36
Enregistré le : 04 déc. 2009, 22:20

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Rougeot »

Rahhhhhhh les Renault 5, c'est vraiment de la balle !!!!!!
Ce fut ma première voiture et cette voiture là me conduit aujourd'hui, sur le HLM, à lire un commentaire brillant, intelligent et sensible.
Alors que le chanteur me laisse aujourd'hui quelque peu de marbre, je prends toujours autant de plaisir à lire ett rencontrer certains électrons libres de son public.

Renaud a participé activement à la construction intellectuelle de toute une génération (les actuels 30-40 ans).
Aujourd'hui cette génération se sent orpheline et attend une constance, ou du moins un retour, de la Star.
Le problème c'est que nous ne réussissons pas à en faire le deuil.
Renaud a enchanté notre jeunesse, tant mieux.
Aujourd'hui il faut savoir tourner la page et se contenter d'un peu de poésie et non plus d'engagements viscéraux.
Ainsi va la vie.

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

En même temps, que reste-t-il cette " construction intellectuelle"?
Que reste-t-il de cet esprit de révolte qui a fait germer en nous cette passion pour le Frangin ?
Nombreux sont ceux qui jugent Renaud mais comme dit le dicton: il faut regarder la poutre dans son œil et pas la paille dans celle de son voisin (ou un truc comme à ça !).
Que sont vos idéaux devenu dans cette Sarkozie ?
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
Rougeot
Messages : 36
Enregistré le : 04 déc. 2009, 22:20

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Rougeot »

Benn j'ose espérer que nos idéaux sont suffisamment intacts, au moins pour pouvoir les transmettre ...

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Yann quib »

je crois que j'ai encore plus de mal avec sa voix qu'avec sa voie ....
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5666
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Marie la Belge »

SVPat a écrit :En même temps, que reste-t-il cette " construction intellectuelle"?
Que reste-t-il de cet esprit de révolte qui a fait germer en nous cette passion pour le Frangin ?
Nombreux sont ceux qui jugent Renaud mais comme dit le dicton: il faut regarder la poutre dans son œil et pas la paille dans celle de son voisin (ou un truc comme à ça !).
Que sont vos idéaux devenu dans cette Sarkozie ?
Je sais pas pour toi, Pat, mais perso les idéaux de mes 20 ans n'ont pas changé, mes combats non plus.
Et je ne suis pas la seule (je ne parle pas spécialement de fans de Renaud, là).
Même si bon avec l'âge on choisit des barricades moins hautes et des pavés moins lourds....
:wink:
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Renault 5
Messages : 3
Enregistré le : 29 déc. 2009, 03:18

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par Renault 5 »

Moi non plou yé né pa chan yé...

Mes idéaux sont beaucoup plus éclairés qu'à 20 ans. Cependant, leur direction reste la même, sans compromission. Renaud (ou la représentation que je m'en faisais) y a beaucoup contribué.

Adulte on se rend compte qu'il est pourtant impossible d'être radical pour construire quelque chose qui a du sens. L'exemple du modèle syndical à la française est le parfait exemple.
Je me suis moi même fourvoyé en pensant tout jeune que notre démocratie pouvait servir toutes les causes (mon vote écolo de 95 par exemple) alors qu'elle trie naturellement ses combats quand il ne reste que des caricatures au second tour. Je l'accepte en conscience sans fatalisme, je garde ma voix comme arme pour ma voie.
Mon métier me permet malgré ses apparences de partager et de mettre en action des valeurs que je crois humaniste (peut-être avec ma poutre dans l'oeil) et d'infléchir quelques actes du quotidien de quelques uns pour quelques autres, et ça, ça fait bander.

Donc ok, Renaud peut être que c'est mort il est récupéré (surtout par ses propres contradictions). Je suis d'accord qu'ainsi va la vie et qu'il faut faire le deuil de sa fougue militante. Mais non, on va pas s'arrêter d'être des Hommes debout pour ça.
Et merci Renaud de nous avoir guidé un temps.

Ps : Il est vraiment redevenu sympa ce hlm.

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4462
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Agora: Renaud et la déchéance écologique

Message par SVPat »

Marie la Belge a écrit :
SVPat a écrit :En même temps, que reste-t-il cette " construction intellectuelle"?
Que reste-t-il de cet esprit de révolte qui a fait germer en nous cette passion pour le Frangin ?
Nombreux sont ceux qui jugent Renaud mais comme dit le dicton: il faut regarder la poutre dans son œil et pas la paille dans celle de son voisin (ou un truc comme à ça !).
Que sont vos idéaux devenu dans cette Sarkozie ?
Je sais pas pour toi, Pat, mais perso les idéaux de mes 20 ans n'ont pas changé, mes combats non plus.
Et je ne suis pas la seule (je ne parle pas spécialement de fans de Renaud, là).
Même si bon avec l'âge on choisit des barricades moins hautes et des pavés moins lourds....
:wink:

Mais tu vois Marie, si mes idéaux n' ont pas changé non plus, je me dis quand même que j'ai dû louper quelque chose pour ne pas avoir réussit à transmettre cela à la ( les?) générations montantes ! de la génération soixantehuitarde à la génération actuelle, il me semble que c'est le grand écart concernant les grands idéaux de Paix, Justice,Liberté....
J'ai eu un petit espoir avec la lutte du CPE chez nous !

PS: je pourrais développer mais ca prendrait des plombes....
:mrgreen:
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Répondre