Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Tout ce que vous voulez savoir, ou raconter sur la tournée.

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4305
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Sophie du moulin »

Yann quib a écrit :
Non mais je suis content pour lui, il est surement mieux sur scène qu'a picoler a la close, mais vu ce qu'on a connu avant, je ne vois pas trop l’intérêt d'aller le voir maintenant ... il chante (encore) moins bien et ses textes sont plus faible ....
C'est clair qu'il ne faut pas y aller pour la prestation scénique (toutefois tout à fait correcte car on comprend bien ce qu'il dit, on entend sa voix et il parle quand même un peu entre les chansons) mais plus pour le plaisir de revisiter sa discographie; il a d'ailleurs chanté plein de vielles chansons (Germaine, Etudiants poil aux dents, Chanson pour Pierrot, mon hLM bien sûr, etc...) et peu de chansons de son nouvel album. Sincèrement, les chanter avec un public plutôt que tout(e) seul(e) devant sa platine ou son lecteur ça vaut le déplacement. Et je le répète, il n'inspire pas la pitié, loin de là! Il donne de l'espoir à tous ceux qui ont touché le fond, tous ceux qui ont perdu des capacités et c'est plutôt joyeux ça , non ?
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9614
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Yann quib »

Sophie du moulin a écrit : C'est clair qu'il ne faut pas y aller pour la prestation scénique (toutefois tout à fait correcte car on comprend bien ce qu'il dit, on entend sa voix et il parle quand même un peu entre les chansons) mais plus pour le plaisir de revisiter sa discographie; il a d'ailleurs chanté plein de vielles chansons (Germaine, Etudiants poil aux dents, Chanson pour Pierrot, mon hLM bien sûr, etc...) et peu de chansons de son nouvel album. Sincèrement, les chanter avec un public plutôt que tout(e) seul(e) devant sa platine ou son lecteur ça vaut le déplacement. Et je le répète, il n'inspire pas la pitié, loin de là! Il donne de l'espoir à tous ceux qui ont touché le fond, tous ceux qui ont perdu des capacités et c'est plutôt joyeux ça , non ?
Aller le voir faire moins bien ce qu'il faisait avant, avec de nouvelles chansons faibles et des anciennes qu'il massacre, vraiment je ne vois pas l’intérêt ... je préfère rester sur un bon souvenir, après, on peut toujours positiver .... et tu le fais très bien :mrgreen:
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
La bande des modos
Messages : 926
Enregistré le : 22 sept. 2003, 18:13
Localisation : La gomme à la main

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par La bande des modos »

Salut, sinon, au niveau des C.R. de vos participations aux concerts, on en est ou ?

Merci...
En ce moment, vous êtes débordés et vous avez la tête sous l’eau ? Faîtes-vous du bien, vous murmurent les bonobos.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Myr »

Merci, on en était au récit de Sophie, suivi de celui de Kowine :-)
Il faut remonter plusieurs pages, mais y en a qui essayent de suivre !

Avatar du membre
La bande des modos
Messages : 926
Enregistré le : 22 sept. 2003, 18:13
Localisation : La gomme à la main

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par La bande des modos »

bon j'en ai enlevé quelques uns, il en reste peut être, sinon, il me semble me souvenir que, y a un topic par ici :

http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... 1&start=45

ou tu peux donner ton avis...
En ce moment, vous êtes débordés et vous avez la tête sous l’eau ? Faîtes-vous du bien, vous murmurent les bonobos.

Krapoutch
Messages : 34
Enregistré le : 06 sept. 2016, 21:19

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Krapoutch »

Bonjour. Je débarque un peu comme un poil pubien sur le potage (encore plus improbable qu'un cheveux, donc), mais je me présenterai un peu plus tard dans la section idoine, parce que quand on rentre chez quelqu'un, on essuie ses pieds et on se présente. J'étais au concert de Douai hier soir avec ma fille de (très) presque seize ans. C'est drôle, la première fois que j'ai vu le -pas encore- phénix en concert, j'avais exactement son âge, en 1983. Je lui ai fait connaître le chanteur aux cheveux jaunes il y a quatre ans environ, elle a depuis rattrapé le retard et connait désormais la quasi-totalité de la discographie. Jamais je ne pensais, en chantant du Rônô à tue-tête dans la voiture, que je pourrais lui dire un jour "si on allait le voir en concert?", ça me semblait définitivement mort, dead, kaputt. Alors ouais je n'ai pas boudé mon plaisir et fait la fine bouche quand l'opportunité s'est présentée, je me foutais de Fillon et du beatnik à clous récemment tatoué sur son dos. Juste le kif de voir ça avec ma princesse (celle que j'suis son père) en serrant dans ma main ses p'tits doigts. J'avais suivi un peu l'évolution de la tournée via le forum et des vidéos ici et là (surtout là) et je savais donc à quoi m'attendre. Niveau voix, pas de grosses surprises, on était dans un jour "pas moins bien que si c'était pire", au regard ('fin, surtout à l'écoute) des vidéos de la tournée, j'ai entendu des soirs où il était plus en voix, et des soirs bien pires (un peu paniqué par la vidéo de Bruxelles deux jours avant). Nan, là, vocalement, c'était pas mal, et ouais, comme je l'ai lu quelque part dans le forum, il donne ce qu'il a, même s'il reste peu, il est toujours debout (c'est peut être un détail pour vous, mais pour moi...). Première surprise, la chaise et le micro devant la toile blanche en arrivant, Gauvain Sers faisait la première partie alors que ce n'était, si je ne m'abuse, pas prévu. Après ce premier bon point, deuxième surprise: si la set-list était quasiment la même que ces derniers jours, un petit bonus dans le medley final: Ma Gonzesse! Ouais, pas "à la place de", mais en plus, cool, donc. Une vraiment jolie soirée, mais c'est vrai que j'y suis allé sans a priori négatif,sans santiags de plombs (à cause de mes ongles incarnés), mais avec l'idée de vivre une belle expérience. Ce fut le cas. Le sonrelativement bon, une bonne setlist, Renaud déconneur et visiblement aussi content d'être là que nous, bon public, bref: Kiffland (ou Byzance pour rester dans le thème). Et à part, et ben, ça va, s'il manque quekchose, je vous l'dira.

Avatar du membre
Ecoman
Messages : 352
Enregistré le : 26 janv. 2016, 21:40
Localisation : où habite la pluie

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Ecoman »

J'ai la chance d'exercer une profession qui me permet de me rendre le plus souvent en avance à un événement quelconque. Hier, je terminais à 17h et je me suis dit qu'en revenant chez moi et en repartant rapidement, je serais bien placé. Je n'étais pas pris par le temps.
Et Heureusement ! Car hier, lorsque je suis arrivé à 18 h 15 devant Gayant Expo à Douai, il y avait déjà 4 immenses files qui s'étaient formées.
Malchanceux, j'ai choisi la mauvaise file, je ne connaissais pas vraiment le lieu, on ne m'y reprendra plus et la fois prochaine je choisirai la file centrale, celle qui donne sur 2 portes d'ouvertures....Dans la file, des jeunes (beaucoup), des enfants (un peu), des gens de 40, 50, 60 ans et devant moi, une femme d'au moins 80 balais qui ira s'installer dans les gradins. Pas mal de personnes sont venues avec leur bandana comme on va à Bollaert avec une écharpe sang et or.
Vers 18 h 30, les files avancent. Après une fouille d'amateurs (le mauvais point de la soirée je trouve), nous entrons dans l'immense "hangar" et nous nous dirigeons dans la fosse, il est près de 19 h et je suis placé au centre de la fosse, à une vingtaine de mètres de la scène. La fosse se remplit peu à peu, il y a beaucoup d'impatience dans la salle. Les gradins seront remplis à 20 heures.
A 19 h 45, c'est la première (bonne) surprise de la soirée: Renaud prend la parole et annonce Gauvain Sers. Comme tout le monde ici , j'avais déjà écouté quelques titres (sans accrocher plus que ça...) mais hier, il a conquis une bonne partie de la salle je pense. Touche d'humour, sincérité, des textes intéressants, j'ai beaucoup apprécié ce live. Il s'est même payé le culot de chanter sa chanson sur Hénin Beaumont :lol: Bon, comme déjà dit, je trouve que c'est un mauvais exemple mais au moins, il est couillu de l'avoir fait.
A 20 h 20 environ, c'est le moment: les premières notes se font entendre en même temps que les applaudissements, le drap tombe et Renaud confirme qu'il est "toujours debout" mais avec une bronchite :D . La salle est déjà conquise d'avance, je n'ai jamais senti autour de moi des interrogations au sujet de la voix même après ce premier titre (qu'il tient plutôt bien au final même, en tout cas mieux qu'il y a 2 mois...).
Après Docteur Renaud/ Mister Renard, il fait son traditionnel appel pour faire venir les enfants au plus près: ils seront 3 ce qui fera dire à Renaud "s'il n'y a plus d'enfants dans mon public, j'arrête de chanter"; Rapidement, il nous invite à avoir un geste pour Donald Trump et je vous laisse deviner lequel :D
Les titres s'enchaînent, sa voix est un diesel et elle va s'améliorer au fil des chansons. Sur certaines, il éprouve des difficultés (les mots, son bleu, la médaille) mais on ne tombe jamais dans le pathos. J'ai eu le sentiment de retrouver une vraie communion auprès d'un chanteur très apprécié dans la région, sur certains titres on se retrouve dans un karaoké géant et sur MKaboul c'est un vrai et beau duo. La setlist n'a pas évolué mais il n'a pas chanté Adieu Minette.
J'ai trouvé Renaud en forme, mimant de nombreuses paroles, assez réactif et avec de belles expressions au visage (des petits sourires de coin nombreux, notamment lorsqu'il évoque "les saucissons, bières fraîches..." :D Il ne s'est pas trompé significativement dans les paroles, il paraissait tout à fait alerte, jouant même avec son public et ses musiciens à de nombreuses reprises. Bien sûr, il finira "fatigué" après 2 h 30 de concert, après le rappel il est revenu avec sa clope (la seule sur scène) mais je pense qu'il a passé, comme nous, un très bon moment. Physiquement, c'est certainement éprouvant, on voit bien qu'il n'est plus capable de courir un 10 mètres mais il reste intellectuellement en très bonne forme et il semble s'amuser sur scène.
Je tire mon chapeau aux musiciens, je ne suis vraiment pas un spécialiste (j'y connais rien en fait) mais j'ai une grande admiration pour ceux qui sont capables de: jouer de la mandoline, de l'harmonica, du banjo, du piano, de la flûte de la guitare... Le fait d'armes de tous les musicos est impressionnant :!: Et ils sont là pour soutenir Renaud, même Ohayon est assez discret au final (dans les chansons un peu rythmés, il sautille et met l'ambiance et c'est super). Jamais je n'ai eu envie de dévier mes yeux du décor ou de Renaud pour regarder ce que faisait les musiciens (hormis lorsque je l'avais décidé).
Le décor projeté est vraiment sympathique et moderne. Je regrette l'absence de projection sur certains titres.

Bref, j'étais conquis d'avance, comme tout le monde ici. Mais j'étais avec mon père qui lui, de l'était pas, et qui a été conquis par sa générosité et par les musiciens qui sont topissimes.
J'y retournerai en mars. :D
Modifié en dernier par Ecoman le 11 nov. 2016, 23:40, modifié 1 fois.

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4464
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par SVPat »

A Krapoutch et Ecoman

Sûr que vos CR, DOUES que vous êtes pour nous transcrire vos impressions vont se retrouver sur la Page DOUAI §
Le temps quand même de me presser lentement pour aller sur la page Doux est ce Renaud

Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
korrigan
Messages : 371
Enregistré le : 27 mai 2007, 18:01
Localisation : Hauts de Seine

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par korrigan »

Chouettes ces deux CR, on s'y croirait !
"...à part Brassens et les oiseaux, quoi écouter..."

Fifibrindaiguille
Messages : 7
Enregistré le : 03 nov. 2016, 12:17

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Fifibrindaiguille »

Ecoman a écrit :J'ai la chance d'exercer une profession qui me permet de me rendre le plus souvent en avance à un événement quelconque. Hier, je terminais à 17h et je me suis dit qu'en revenant chez moi et en repartant rapidement, je serais bien placé. Je n'étais pas pris par le temps.
Et Heureusement ! Car hier, lorsque je suis arrivé à 18 h 15 devant Gayant Expo à Douai, il y avait déjà 4 immenses files qui s'étaient formées.
Malchanceux, j'ai choisi la mauvaise file, je ne connaissais pas vraiment le lieu, on ne m'y reprendra plus et la fois prochaine je choisirai la file centrale, celle qui donne sur 2 portes d'ouvertures....Dans la file, des jeunes (beaucoup), des enfants (un peu), des gens de 40, 50, 60 ans et devant moi, une femme d'au moins 80 balais qui ira s'installer dans les gradins. Pas mal de personnes sont venues avec leur bandana comme on va à Bollaert avec une écharpe sang et or.
Vers 18 h 30, les files avancent. Après une fouille d'amateurs (le mauvais point de la soirée je trouve), nous entrons dans l'immense "hangar" et nous nous dirigeons dans la fosse, il est près de 19 h et je suis placé au centre de la fosse, à une vingtaine de mètres de la scène. La fosse se remplit peu à peu, il y a beaucoup d'impatience dans la salle. Les gradins seront remplis à 20 heures.
A 19 h 45, c'est la première (bonne) surprise de la soirée: Renaud prend la parole et annonce Gauvain Sers. Comme tout le monde ici , j'avais déjà écouté quelques titres (sans accrocher plus que ça...) mais hier, il a conquis une bonne partie de la salle je pense. Touche d'humour, sincérité, des textes intéressants, j'ai beaucoup apprécié ce live. Il s'est même payé le culot de chanter sa chanson sur Hénin Beaumont :lol: Bon, comme déjà dit, je trouve que c'est un mauvais exemple mais au moins, il est couillu de l'avoir fait.
A 20 h 20 environ, c'est le moment: les premières notes se font entendre en même temps que les applaudissements, le drap tombe et Renaud confirme qu'il est "toujours debout" mais avec une bronchite :D . La salle est déjà conquise d'avance, je n'ai jamais senti autour de moi des interrogations au sujet de la voix même après ce premier titre (qu'il tient plutôt bien au final même, en tout cas mieux qu'il y a 2 mois...).
Après Docteur Renaud/ Mister Renard, il fait son traditionnel appel pour faire venir les enfants au plus près: ils seront 3 ce qui fera dire à Renaud "s'il n'y a plus d'enfants dans mon public, j'arrête de chanter"; Rapidement, il nous invite à avoir un geste pour Donald Trump et je vous laisse deviner lequel :D
Les titres s'enchaînent, sa voix est un diesel et elle va s'améliorer au fil des chansons. Sur certaines, il éprouve des difficultés (les mots, son bleu, la médaille) mais on ne tombe jamais dans le pathos. J'ai eu le sentiment de retrouver une vraie communion auprès d'un chanteur très apprécié dans la région, sur certains titres on se retrouve dans un karaoké géant et sur MKaboul c'est un vrai et beau duo. La setlist n'a pas évolué mais il n'a pas chanté Adieu Minette.
J'ai trouvé Renaud en forme, mimant de nombreuses paroles, assez réactif et avec de belles expressions au visage (des petits sourires de coin nombreux, notamment lorsqu'il évoque "les saucissons, bières fraîches..." :D Il ne s'est pas trompé significativement dans les paroles, il paraissait tout à fait alerte, jouant même avec son public et ses musiciens à de nombreuses reprises. Bien sûr, il finira "fatigué" après 2 h 30 de concert, après le rappel il est revenu avec sa clope (la seule sur scène) mais je pense qu'il a passé, comme nous, un très bon moment. Physiquement, c'est certainement éprouvant, on voit bien qu'il n'est plus capable de courir un 10 mètres mais il reste intellectuellement en très bonne forme et il semble s'amuser sur scène.
Je tire mon chapeau aux musiciens, je ne suis vraiment pas un spécialiste (j'y connais rien en fait) mais j'ai une grande admiration pour ceux qui sont capables de: jouer de la mandoline, de l'harmonica, du banjo, du piano, de la flûte de la guitare... Le fait d'armes de tous les musicos est impressionnant :!: Et ils sont là pour soutenir Renaud, même Ohayon est assez discret au final (dans les chansons un peu rythmés, il sautille et met l'ambiance et c'est super). Jamais je n'ai eu envie de dévier mes yeux du décor ou de Renaud pour regarder ce que faisait les musiciens (hormis lorsque je l'avais décidé).
Le décor projeté est vraiment sympathique et moderne. Je regrette l'absence de projection sur certains titres.

Bref, j'étais conquis d'avance, comme tout le monde ici. Mais j'étais avec mon père qui lui, de l'était pas, et qui a été conquis par sa générosité et par les musiciens qui sont topissimes.
J'y retournerai en mars. :D
Salut ekoman
quel dommage que tu ne l ais pas vu en concert dans les années 80
moi j'ai eu cette chance quand j'avais 16 ans puis 18 ça n'avait vraiment rien à voir tu peux regarder les vidéos sur YouTube des concerts de 84-86 au zénith c'était fabuleux la j'avoue que j'étais au premier rang à Paris c'est mon idole de toujours mais il m'a fait vraiment de la peine et pitié c'est devenu une épave un poch'tron c'est triste mais c'est la vie parfois......
Maintenant je me régale à écouter toute la discographie et tous les bijoux qu il nous a ecrit

taker5962
Messages : 9
Enregistré le : 08 nov. 2016, 13:50

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par taker5962 »

Voici mon "petit" report. J'ai enregistré le concert également (audio). Comme vous le lirez, le public autour de moi était très difficile. Donc j'ai eu un peu de taf dessus. Je partage ça ce soir si possible, ou demain.

Dire que voir Renaud n’était plus qu’un rêve relève du doux euphémisme. Ayant découvert l’artiste en 2001 avec « Ma Gonzesse » diffusé sur les ondes de Rires & Chansons, j’ai loupé les deux tournées suivantes dû à mon âge trop peu avancé. J’ai donc eu tout le loisir de découvrir l’artiste, son histoire, analyser, comprendre ses textes, car il est retombé dans l’alcool après la tournée « Rouge Sang » de 2007.
Renaud faisait partie des derniers grands que je voulais voir sur scène, avec David Gilmour (vu en Juillet 2016), les Guns N’ Roses avec Slash et Duff (on croise les doigts pour 2017), ou encore Neil Young (vu en Juin 2016). Et puis c’est au printemps 2016 que le Phénix renait de ses cendres, avec comme carte postale un « Toujours Debout » partiellement rassurant (pour la voix, mais les paroles ce n’est tout de même pas du grand Renaud), et un album juste correct sobrement intitulé « Renaud ». A l’annonce des dates, j’ai préféré choisir Douai (ma ville natale) plutôt que Lille (là où je vis depuis quelques années), choix que je vais vite regretter.

Nous y sommes donc : Jeudi 10 Novembre, l’aube d’un long week end qui débute par ce concert que j’attends depuis une éternité. On arrive dans la salle un peu avant 19h45, le temps de prendre une bière, on se retrouve au milieu de la fosse. Gayant Expo affiche complet ce soir, mais pourtant la fosse restera modérément occupée tout au long de la soirée. Bon point en tout cas. Alors que la production nous avait affirmé qu’il n’y aurait pas de première partie ce soir (comme ça a été le cas sur toutes les dates dans le Nord), la voix de Renaud se fait entendre à 19h50. Il nous présente le Gauvain Sers, un auteur-compositeur-interprète originaire de la Creuse. Il est accompagné d’un guitariste soliste. Les deux hommes vont nous jouer 5 morceaux réellement bien écrits, ici de leur EP et de l’album à venir. Un texte super poignant intitulé « Mon fils est parti au Djihad », mais aussi « Pourvu », un morceau superbement tourné. Ils ne feront malheureusement pas sensation en interprétant « Hénin-Beaumont » un brûlot incendiaire contre la ville du Pas de Calais, connue pour être le fief de l’extrême droite française. Dommage que la réaction soit si mitigée, mais il faut dire que le public « beauf » et probablement dépourvu de conscience politique (en tout cas, autour de moi pendant toute la soirée), n’a pas dû apprécié une phrase du type « est-ce que 20% de chômage rend la connerie transmissible ? » En tout cas, chapeau à ces deux gamins. J’aimerai bien mettre la main sur leur EP. D’ailleurs, depuis Douai, ils ont officialisé l’ouverture de toutes les dates du Phénix Tour !

A peine dix minutes après leur sortie de scène, les lumières s’éteignent, et les premiers accords de « Toujours Debout » se font entendre ! Alors bon, le light show est super, mais la voix est caverneuse… fort heureusement, cela va vite s’arranger, déjà sur « Docteur Renaud, Mister Renard », qui réveille la foule. Renaud présente un peu son spectacle, explique qu’il fera de son mieux au niveau de la voix. Il taquine les français qui ont élus « Mistral Gagnant » comme leur chanson préféré, profitant au passage pour envoyer un doigt d’honneur à Trump. Il enchaine donc avec SA chanson préféré « En Cloque », suivit d’un très beau « La Pêche à la ligne » (avec un solo de guitare modifié). Début d’une Running Joke rigolote, un roadie apporte la guitare acoustique au chanteur, qui ne cessera de descendre cet instrument de torture. Et voici donc « Marche à l’Ombre », un des grands moments du concert. Retour sur le dernier album avec « Les Mots », la compo préféré du Phénix sur son dernier disque. Nous avons le droit à un morceau de derrière les fagots, « Etudiants Poils aux dents », un morceau rarement joué depuis la tournée « Morgane de Toi » (à vérifier cependant). D’ailleurs, Renaud se plante un peu dans les paroles (« Maman quand je serai grand, je ne voudrai pas être étudiant, bah tu seras un moins que rien, je ne sais pas moi poète »). « J’ai embrassé un flic » reçoit des réactions assez mitigé, le texte étant assez étonnant pour du Renaud. Fort heureusement, il enchaîne avec « Déserteur » et « La Médaille », remettant les pendules à l’heure ! On revient sur des morceaux un peu plus récents avec « Héloïse », agréable (notamment grâce aux animations), « A la téloche » (idem) et « Hyper Casher ». « Dans Mon H.L.M » réveille de nouveau la foule après une série de morceaux plus calmes, et l’ambiance monte d’un cran. « Ta Batterie » contrebalance complètement ce sentiment. Nous sommes déjà à 15 morceaux, et le concert prend un tournant, car place vraiment aux classiques !

Ça commence par « Morts les Enfants », que je suis très content d’entendre, le classique « Manhattan Kaboul » et le magnifique « Manu ». Grand moment de communion avec le public. Renaud sort la douze cordes pour un morceau qu’il n’arrive pas à présenter, donc qu’il ne présente pas. Donc voici « La Ballade Nord Irlandaise », probablement la meilleure ambiance de tout le concert. Retour dans les années loubards avec « C’est mon dernier bal », un petit revenant dans la set list, que le public semble apprécié. Grand moment d’émotion avec « Morgane de Toi », où étrangement, Renaud tient bien la note sur le refrain. Après un « 500 connards sur la ligne de départ » et « Son Bleu » (texte poignant pour ce dernier), Gayant Expo danse au son de « Germaine » et surtout « Dès que le vent soufflera », grosse ambiance également. Nous avons enfin le droit à la chanson préféré des français « Mistral Gagnant », avant que le show ne se termine avec « La vie est moche et c’est trop court », un morceau que je n’aurai pas choisi pour clôturer une setlist. Fait étrange, pas mal de personnes quittent la salle, et n’attendent pas les rappels… Et pourtant Renaud revient avec une clope à la main pour présenter son groupe. « Marchand de Cailloux » relance une dernière fois la foule. Renaud annonce qu’il va nous quitter avec un medley, un potpourri, voire vraiment pourri. Ça commence avec « Chanson Pour Pierrot » puis « Héxagone » et « Laisse Béton » qui nous n’aurons pas la chance d’entendre en entier. Petite surprise car « Ma Gonzesse » est jouée. C’est avec ce morceau que j’ai découvert Renaud, et je suis donc aux anges. Petite note comique avec l’excellent « It Is Not Because You Are », dernier extrait de sa période loubard. « Miss Maggie » est repris en chœur par le public, tandis que « La Mère à Titi » remporte moins de succès. « J’ai commencé mon spectacle Toujours Debout, je le termine Fatigué » ! C’est ainsi que ce clôt le show douaisien. Renaud part humblement, tandis que les musiciens sont toujours sur scène, et que le Phénix crame sur l’écran.

2h22 de concert, une set list vraiment excellente (probablement la meilleure depuis les années 90’s voire 80’s). Un light show excellent, une voix vraiment agréable hormis le premier morceau. Par contre, le gros point noir, c’est ce public… mon dieu, j’ai rarement vu des personnes aussi (ivres) et irrespectueuses ! Entre les sifflements, les gars bourrés qui hurlent les paroles 2 temps avant Renaud, ou un Jacquie qui cherche son Michel pendant le show… Franchement décevant de cette ambiance Douaisienne. Je sais déjà que je retournerai voir le Phénix en Mars, mais ce sera à Lille, et certainement pas Douai ! Alors chacun kiffe son concert comme il l’entend, ce n’est pas un problème. Mais le respect des autres peut aussi être une option agréable.

david
Messages : 132
Enregistré le : 09 août 2005, 14:50
Localisation : Nîmes

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par david »

Super CR. Merci de nous faire partager tes impressions.
"On court deux dangers spirituels à ne pas posséder une ferme. Le premier est de croire que la nourriture pousse dans les épiceries. Le second, de penser que la chaleur provient de la chaudière." Aldo Leopold

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4464
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par SVPat »

Super Reportage que je mets immédiatement dans la page Douai mais c'est toi qui est doué quand même :mrgreen: >>>>http://sharedsite.com/hlm-de-renaud/wordpress/douai/
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Fifibrindaiguille
Messages : 7
Enregistré le : 03 nov. 2016, 12:17

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par Fifibrindaiguille »

taker5962 a écrit :Voici mon "petit" report. J'ai enregistré le concert également (audio). Comme vous le lirez, le public autour de moi était très difficile. Donc j'ai eu un peu de taf dessus. Je partage ça ce soir si possible, ou demain.

Dire que voir Renaud n’était plus qu’un rêve relève du doux euphémisme. Ayant découvert l’artiste en 2001 avec « Ma Gonzesse » diffusé sur les ondes de Rires & Chansons, j’ai loupé les deux tournées suivantes dû à mon âge trop peu avancé. J’ai donc eu tout le loisir de découvrir l’artiste, son histoire, analyser, comprendre ses textes, car il est retombé dans l’alcool après la tournée « Rouge Sang » de 2007.
Renaud faisait partie des derniers grands que je voulais voir sur scène, avec David Gilmour (vu en Juillet 2016), les Guns N’ Roses avec Slash et Duff (on croise les doigts pour 2017), ou encore Neil Young (vu en Juin 2016). Et puis c’est au printemps 2016 que le Phénix renait de ses cendres, avec comme carte postale un « Toujours Debout » partiellement rassurant (pour la voix, mais les paroles ce n’est tout de même pas du grand Renaud), et un album juste correct sobrement intitulé « Renaud ». A l’annonce des dates, j’ai préféré choisir Douai (ma ville natale) plutôt que Lille (là où je vis depuis quelques années), choix que je vais vite regretter.

Nous y sommes donc : Jeudi 10 Novembre, l’aube d’un long week end qui débute par ce concert que j’attends depuis une éternité. On arrive dans la salle un peu avant 19h45, le temps de prendre une bière, on se retrouve au milieu de la fosse. Gayant Expo affiche complet ce soir, mais pourtant la fosse restera modérément occupée tout au long de la soirée. Bon point en tout cas. Alors que la production nous avait affirmé qu’il n’y aurait pas de première partie ce soir (comme ça a été le cas sur toutes les dates dans le Nord), la voix de Renaud se fait entendre à 19h50. Il nous présente le Gauvain Sers, un auteur-compositeur-interprète originaire de la Creuse. Il est accompagné d’un guitariste soliste. Les deux hommes vont nous jouer 5 morceaux réellement bien écrits, ici de leur EP et de l’album à venir. Un texte super poignant intitulé « Mon fils est parti au Djihad », mais aussi « Pourvu », un morceau superbement tourné. Ils ne feront malheureusement pas sensation en interprétant « Hénin-Beaumont » un brûlot incendiaire contre la ville du Pas de Calais, connue pour être le fief de l’extrême droite française. Dommage que la réaction soit si mitigée, mais il faut dire que le public « beauf » et probablement dépourvu de conscience politique (en tout cas, autour de moi pendant toute la soirée), n’a pas dû apprécié une phrase du type « est-ce que 20% de chômage rend la connerie transmissible ? » En tout cas, chapeau à ces deux gamins. J’aimerai bien mettre la main sur leur EP. D’ailleurs, depuis Douai, ils ont officialisé l’ouverture de toutes les dates du Phénix Tour !

A peine dix minutes après leur sortie de scène, les lumières s’éteignent, et les premiers accords de « Toujours Debout » se font entendre ! Alors bon, le light show est super, mais la voix est caverneuse… fort heureusement, cela va vite s’arranger, déjà sur « Docteur Renaud, Mister Renard », qui réveille la foule. Renaud présente un peu son spectacle, explique qu’il fera de son mieux au niveau de la voix. Il taquine les français qui ont élus « Mistral Gagnant » comme leur chanson préféré, profitant au passage pour envoyer un doigt d’honneur à Trump. Il enchaine donc avec SA chanson préféré « En Cloque », suivit d’un très beau « La Pêche à la ligne » (avec un solo de guitare modifié). Début d’une Running Joke rigolote, un roadie apporte la guitare acoustique au chanteur, qui ne cessera de descendre cet instrument de torture. Et voici donc « Marche à l’Ombre », un des grands moments du concert. Retour sur le dernier album avec « Les Mots », la compo préféré du Phénix sur son dernier disque. Nous avons le droit à un morceau de derrière les fagots, « Etudiants Poils aux dents », un morceau rarement joué depuis la tournée « Morgane de Toi » (à vérifier cependant). D’ailleurs, Renaud se plante un peu dans les paroles (« Maman quand je serai grand, je ne voudrai pas être étudiant, bah tu seras un moins que rien, je ne sais pas moi poète »). « J’ai embrassé un flic » reçoit des réactions assez mitigé, le texte étant assez étonnant pour du Renaud. Fort heureusement, il enchaîne avec « Déserteur » et « La Médaille », remettant les pendules à l’heure ! On revient sur des morceaux un peu plus récents avec « Héloïse », agréable (notamment grâce aux animations), « A la téloche » (idem) et « Hyper Casher ». « Dans Mon H.L.M » réveille de nouveau la foule après une série de morceaux plus calmes, et l’ambiance monte d’un cran. « Ta Batterie » contrebalance complètement ce sentiment. Nous sommes déjà à 15 morceaux, et le concert prend un tournant, car place vraiment aux classiques !

Ça commence par « Morts les Enfants », que je suis très content d’entendre, le classique « Manhattan Kaboul » et le magnifique « Manu ». Grand moment de communion avec le public. Renaud sort la douze cordes pour un morceau qu’il n’arrive pas à présenter, donc qu’il ne présente pas. Donc voici « La Ballade Nord Irlandaise », probablement la meilleure ambiance de tout le concert. Retour dans les années loubards avec « C’est mon dernier bal », un petit revenant dans la set list, que le public semble apprécié. Grand moment d’émotion avec « Morgane de Toi », où étrangement, Renaud tient bien la note sur le refrain. Après un « 500 connards sur la ligne de départ » et « Son Bleu » (texte poignant pour ce dernier), Gayant Expo danse au son de « Germaine » et surtout « Dès que le vent soufflera », grosse ambiance également. Nous avons enfin le droit à la chanson préféré des français « Mistral Gagnant », avant que le show ne se termine avec « La vie est moche et c’est trop court », un morceau que je n’aurai pas choisi pour clôturer une setlist. Fait étrange, pas mal de personnes quittent la salle, et n’attendent pas les rappels… Et pourtant Renaud revient avec une clope à la main pour présenter son groupe. « Marchand de Cailloux » relance une dernière fois la foule. Renaud annonce qu’il va nous quitter avec un medley, un potpourri, voire vraiment pourri. Ça commence avec « Chanson Pour Pierrot » puis « Héxagone » et « Laisse Béton » qui nous n’aurons pas la chance d’entendre en entier. Petite surprise car « Ma Gonzesse » est jouée. C’est avec ce morceau que j’ai découvert Renaud, et je suis donc aux anges. Petite note comique avec l’excellent « It Is Not Because You Are », dernier extrait de sa période loubard. « Miss Maggie » est repris en chœur par le public, tandis que « La Mère à Titi » remporte moins de succès. « J’ai commencé mon spectacle Toujours Debout, je le termine Fatigué » ! C’est ainsi que ce clôt le show douaisien. Renaud part humblement, tandis que les musiciens sont toujours sur scène, et que le Phénix crame sur l’écran.

2h22 de concert, une set list vraiment excellente (probablement la meilleure depuis les années 90’s voire 80’s). Un light show excellent, une voix vraiment agréable hormis le premier morceau. Par contre, le gros point noir, c’est ce public… mon dieu, j’ai rarement vu des personnes aussi (ivres) et irrespectueuses ! Entre les sifflements, les gars bourrés qui hurlent les paroles 2 temps avant Renaud, ou un Jacquie qui cherche son Michel pendant le show… Franchement décevant de cette ambiance Douaisienne. Je sais déjà que je retournerai voir le Phénix en Mars, mais ce sera à Lille, et certainement pas Douai ! Alors chacun kiffe son concert comme il l’entend, ce n’est pas un problème. Mais le respect des autres peut aussi être une option agréable.
Salut
Et oui comme le disait Charlie l'an dernier:" c'est vraiment
Dur d etre aimé par des cons!" Lol

Malheureusement pour notre idole il en traîne un paquet de "beaufs"à ses basques parmi ses fans....

taker5962
Messages : 9
Enregistré le : 08 nov. 2016, 13:50

Re: Le Journal du Renaud Phénix Tour. Saga 2016/2017

Message par taker5962 »

Je n'avais pas pensé à cette phrase, mais effectivement...
quand je repense à la réaction suite à la chansons Hénin-Beaumont, c'est à se demander si les spectateurs ont compris le sens et l'engagement des textes de Renaud, ou si c'est juste un chanteur drôle à leurs yeux :D

Répondre