Il est où ce putain de topic ciné ?

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Verrouillé
Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Born X »

Saint Maïeul a écrit : on le trouve quelque part sur le net ?
dispo sur t411.ch :wink:
sinon:

Gods of Egypt: Est-ce vraiment le même Alex Proyas qui avait fait "The Crow" et "Dark City"?
Car ici on a un film visuellement parfait, avec des scènes d'action hyper bien foutu et un visuel hyper travaillé mais... bah c'est tout.
Le scénario est une vraie catastrophe à faire mourir de rire (ou rougir de honte) un Cécil B de Mille tellement il est ultra prévisible. Le casting est très loin d'être au niveau et semble totalement s'en foutre à un point qu'on se dit que le réal lui même a du leur dire de cabotiner et les personnages sont juste des clichés ambulants du gentil très très gentil et du méchant très très méchant.
Au final donc on en prend plein les yeux certes (et d'une force rarement atteinte) mais tout le budget et le temps de réalisation a clairement été mit là dessus et à laissé tout le reste de côté.
C'est en fait un énorme vidéo-clip de presque 2 heures... et encore y'a des vidéo clip ou y' un scénario.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Born X »

Aïdos a écrit :Vu The Revenant.

Violence gratuite, effets gratuits, pénible.
Poubelle.
y'a la scène de l'ours bon sang, la scène de l'ours... comment que tu crois qu'il l'a eu son oscar le léonardo. :lol:
(mais globalement c'est vrai que c'est un très mauvais film. Ultra prévisible, sauf les incohérences, long, chiant et totalement sans intérêt... bon y'a des paysages magnifiques. Mais ça a été un vrai gachis de foutre des individus devant ces paysages).
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Didier Lembrouille
Messages : 1051
Enregistré le : 28 oct. 2005, 10:11

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Didier Lembrouille »

Y en a ici qui vomissent sur Patrick Font du fait de ses antécédents pédophiles mais que cela ne gêne pas de regarder des films d'un autre pervers pèpère et qui même applaudissent à ses réalisations cinématographiques.

Seraient les mêmes qui ne disent mots sur les Baupinades quand ils ont été plus que violent contre les agissements de l'homme Tron ?

Et du coup, est-ce que les proximités politiques ne seraient pas plus fortes que le sens du jugement ?
Si les morpions votaient, vous auriez la vérole !

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Aïdos »

Born X a écrit :
Aïdos a écrit :Vu The Revenant.

Violence gratuite, effets gratuits, pénible.
Poubelle.
y'a la scène de l'ours bon sang, la scène de l'ours... comment que tu crois qu'il l'a eu son oscar le léonardo. :lol:
Pouah !!
J'ai dû tourner la tête, à certains moments...

Si c'est pour regarder un mec se faire démonter la gueule, je retourne mater Rocky.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Born X »

Aïdos a écrit :
Born X a écrit :
Aïdos a écrit :Vu The Revenant.

Violence gratuite, effets gratuits, pénible.
Poubelle.
y'a la scène de l'ours bon sang, la scène de l'ours... comment que tu crois qu'il l'a eu son oscar le léonardo. :lol:
Pouah !!
J'ai dû tourner la tête, à certains moments...

Si c'est pour regarder un mec se faire démonter la gueule, je retourne mater Rocky.
Alors que moi j'ai passé mon temps à rigoler tellement c'était débile...
" je vient de me faire défoncer grave la mouille par un grizzly, mais je sort quand même mon arme pour essayer de le buter au moment ou y me lache et s'en va, on sait jamais des fois qu'il, enfin elle en l'occurence, aurait pas compris que je suis pas mort"....faut être bien une quiche quand même.
Mais le moment le plus fun reste quand même "je croise un indien que je sait pas pourquoi y m'aide et visiblement lui non plus le sait pas mais bon il est bien fumé du cerveau parce qu'il bouffe de la viande crue alors qu'à 2 mètres y'a un énorme feu de buissons... qu'on sait d'ailleurs pas non plus pourquoi y'a ce feux mais c'est super stylé visuellement". :lol:
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Charlie Brown »

Vous comprenez rien au cinéma.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Aïdos »

J'ai passé la moitié du film à dire à ma copine :

"Mais pourquoi il fait pas cuire sa barbaque/son poisson, y a du feu ?!"

"Mais... FAIS CUIRE TON TRUC, LA !!!!! C'est dégueulasse, merde !"

Donc oui, complètement d'accord.

Mais j'ai bien aimé la cautérisation "Rambo style" de son cou qui fuit.

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Aïdos »

Charlie Brown a écrit :Vous comprenez rien au cinéma.

Ça, c'est ce qu'Inarritu croit, mais non, ses effets de manche (merci Emmanuel Lubitz) ne me feront pas prendre des vessies pour des lanternes.

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Charlie Brown »

Le propre (et le sale aussi) du cinéma, c'est de faire prendre des vessies pour des lanternes.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Aïdos »

Bien sûr.

Mais je parlais de ce qui sépare un plan nécessaire d'un autre qui n'est que le fruit d'une volonté de démontrer un savoir-faire un peu vain.

Par exemple, pourquoi insister sur la violence, sur le sang, sur la morve ?
Pour faire mal ?
Quel intérêt ?

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Charlie Brown »

Parce que la nature est hostile, et qu'il faut que tu le sentes, que tu le ressentes.
Parce que c'est un film misanthrope, que l'homme est un loup pour l'homme, et qu'il faut que tu le sentes et le ressentes aussi.
Iñarritu met sa virtuosité (car c'est un des rares cinéastes virtuoses de notre époque) au service du propos. Contrairement à George Miller ou Quentin Tarantino, par exemple, dont la virtuosité tourne à vide, je trouve. En ce sens, il est plus proche de celle d'un Steven Spielberg ou d'un Jeff Nichols, dont je causais tantôt. Du coup, je ne vois pas la gratuité ou les effets de manche aux mêmes endroits que toi.
Je ne sais pas si tu as vu The Revenant au cinéma ou pas, mais, pour moi, c'est typiquement un film à voir une fois, en salle, sur très grand écran, pour te sentir écrasé (bien sûr, il faut être dans de bonnes dispositions à ce moment-là), quitte à ne jamais le revoir un jour (ce qui sera assurément mon cas). Qu'on l'aime ou pas, c'est un film qui atteint son but et qui s'en donne les moyens.
Dans un genre légèrement différent (quoique…), ça me fait penser à Voyage au bout de l'enfer, de Michael Cimino, que j'ai vu il y a très longtemps, mais dont je garde encore le souvenir des sensations désagréables. Un film éprouvant que je ne reverrai jamais, mais dont je ne peux nier la qualité intrinsèque.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Born X »

Ah ouais? alors que non moi j'ai juste vu un film très chiant qui prend le spectateur pour une grosse buse en lui foutant des super décors pleins les yeux pour mieux cacher un énoooooooorme vide scénaristique et des costumes superbement travaillés pour mieux cacher des acteurs qui font le minimum syndical.
Rien que la scène de l'ours est révélatrice.
Déjà pourquoi qu'il attaque l'ours? il a aucune raison. Il est pas menacé et ses petits non plus. Il attaque comme ça on sait pas pourquoi... juste parce que c'est un ours donc c'est méchant? euh mouais je suis pas convaincu.
Pi donc après avoir collé sa branlée au léonardo (cela dit la scène est quand même visuellement bien foutu je dit pas) il se barre et là ce gros con de léo au lieu de rester au sol et d'attendre que l'ours soit parti il fait quoi? bah il revient à la charge. Et sans raison. Il est pas dans un délire de vengeance (pas encore) il cherche pas a avoir une peau d'ours et comme c'est un mec qui connait un peu beaucoup la nature il devrait savoir que s'il bouge pas l'ours va lui foutre la paix... mais non il y retourne... sans qu'on comprenne pourquoi.
Donc là je me suis dit "non mais sérieux il nous prend pour des cons le réal ou quoi? C'est quoi cet argument de merde pour expliquer pourquoi Léo il est blessé et que donc blablabla son fils, le méchant tout ça... à la limite il l'aurait fait tomber dans un trou qu'il a pas vu ou prendre flèche par un indien que ça aurait été plus crédible".
Bref tout au long du film moi j'ai plus eu l'impression que le mec faisait n'importe quoi juste pour montrer des supers paysages en scope. A la limite un documentaire l'aurais plus fait.

Et pour reprendre ton parallèle avec voyage au bout de l'enfer, là ouais t'as un film qui te met mal à l'aise, glauque, poisseux... mais c'est fait comme tel et tout est mit en oeuvre pour créer ce sentiment de mal être... jusque dans le background des personnages.
Alors que dans the revenant on a juste des gens qui sont des grosses quiches et dont la moitié font des trucs tu sait pas pourquoi, et pire tu t'en fout (expliquer l'amour du personnage principal pour son fils par une histoire de "sang mélé" non mais sérieux?).
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3838
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Blaise Poulossière »

Charlie Brown a écrit :(P.S. 2 : Pas un chef-d'oeuvre mais sympa, comme tu dis, Blaise, The Harder They Come, que j'ai vu il y a fort longtemps maintenant...)
Ouais, pas un chef d'oeuvre c' est sûr, mais parfois certains films, quelque soient leurs qualités ou leurs défauts, arrivent à point nommé. Comme si y avait pas de meilleur moment pour moi pour le voir ! Et ça c' est un des grands plaisirs dans la vie ! :) (et c' est pour ça que perso, le dernier Renaud, j' attends encore un peu... :mrgreen: )
Pour Saint Maïeul: Pas simple je crois, je sais plus où j' ai déniché ce film, pas en torrent en tout cas, je maîtrise pas. Mais je me souviens que j' ai eu le film et les sous-titres indépendamment. Heureusement, ça collait !

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Aïdos »

George Miller n'est jamais complaisant dans la violence.
Il utilise des ellipses, où bien il dédramatise par l'exagération, le comique.

Dans The Revenant la caméra s'attarde, se délecte de savoir si bien montrer, si complètement.

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ?

Message par Charlie Brown »

Aïdos a écrit :George Miller n'est jamais complaisant dans la violence.
Il utilise des ellipses, où bien il dédramatise par l'exagération, le comique.

Dans The Revenant la caméra s'attarde, se délecte de savoir si bien montrer, si complètement.
Miller et Iñarritu ne jouent pas sur le même registre, c'est certain.
Cela dit, pour moi, la mise en scène d'Iñarritu n'est pas gratuite et sert parfaitement son propos (comme pour Birdman, son précédent film).
Je n'y ai vu ni complaisance, ni délectation, mais un désir de montrer tout en n'oubliant pas de faire du cinéma. Et je trouve que, même si ça peut être légèrement éprouvant, il ne dépasse pas les limites du raisonnable et du supportable, ce qui est plutôt à mettre à son actif.
Comme je le disais quand j'en ai causé la première fois, je ne suis d'habitude pas très client de ce genre de cinéma, mais là, j'ai bien marché.


Born X, The Revenant, c'est aussi un film sur la connerie humaine, et plus particulièrement sur la connerie masculine (d'où, aussi, ma référence à Voyage au bout de l'enfer). La connerie, voire l'absurdité, de leurs motivations, de leurs actions, de leurs réactions, qui plus est en milieu hostile, dans des situations extrêmes, avec, entre autres, l'appât du gain et le capitalisme primitif en toile de fond, ça fait partie du lot. Enfin, moi, je le vois comme ça.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Verrouillé