Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3782
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière » 28 févr. 2017, 13:04

Un p'tit jeune qui monte, un p'tit prodige qu' à une vision suffisamment personnelle pour être capable de relooker le genre cinématographique ? Houlà, c' est pas rien !... Je sais pas si c' est vrai mais pourquoi pas !
Xavier Dolan ? Connais pas... Ok allez, on tente.
Laurence Anyways: Ah ouais pas mal, très bien même. Et vachement bien même ! Pour un morveux de 23 ans qui en plus de réalisation se mêle de scénarisation et de dialogue ! Un sujet pas tout simple mais traité intelligemment, il prend partie mais a l' intelligence de ne revendiquer rien de réellement trancher et si ce n' est l' ouverture d' esprit (à ne pas confondre avec de la tiédeur consensuelle !) nécessaire pour s' en sortir dans un monde fait d' extrême tel que le notre. Mais c' est traité sans voyeurisme ni querelles de clochers. Et Melville Poupaud, qui ne m' avait jamais fait ni chaud ni froid, s' en sort vraiment magistralement, peut-être le rôle de sa vie.
J' ai pas voulu en resté là, j' ai vu aussi "J'ai tué ma mère", son premier. Y a beaucoup de maîtrise, mais putain de criss' de bon sang de tabernac' de bon soir, qu' est-ce que c' est pénible à suivre dès qu' ils s' engueulent ou parlent vite, ! j' hais d' rien comprendr' de leur foutu criss' langage d' osti d' tabernac' ! :D Heureusement que grâce à Charlebois et Vigneault, j' ai fait "Joual" 3ème langue ! :mrgreen:

Après j' ai vu "Les Amours imaginaires". Bien mais on sent des redondances. Franchement ça me saoulait ses scènes tournées au ralentie avec musique Pop très présente, certes c' est esthétiques et très maîtrisées, mais chiantes à la longue, surtout que sur ce point, dans ce film, le découpage est pas vraiment homogène, surtout pour un des rares réalisateurs qui fait lui-même son montage,, le montage, enfin quoi ! (Et là je dis chapeau !... j' en connais qu' un autre: Mocky !)
Après j' ai voulu voir "Tom à la ferme" mais j' ai pas dépassé les 3/4 d'heure. C' 'était peut-être voulu de la part de Dolan mais moi de voir ce brave jeune mec se faire maraver la tronche par ce sale connard de "red neck" ("Nuque rouge" en français, le soleil tapant plus volontiers sur la nuque des cul-terreux que sur les habitants des villes américaines, c' est ainsi qu' on appelle les gros cons de ploucs bas de plafond par chez eux !) sans osé la ramener, ça a dérangé mon manichéisme pourtant pas excessif.)
"Juste la fin du monde". Oh putain... comme on envie tout comme le narrateur de s' extraire de cet environnement familial tout le long du film. On n' apprend pas ce qu' il vient y faire dans ce retour familial (si ce n' est l' annonce d' une mauvaise nouvelle, maladie, mort, sida... mais en fin de compte, par dépit, il ne dit rien.) mais on est plonger dans un univers familial bien déconstruit où c' est même pas ma peine de se parler puis qu' on n' est pas comprit. Nathalie Baye est chiante à souhait et c' est tout à son honneur mais, mais la palme revient à Vincent Cassel, excellent dans le rôle du frère qui mérite des baffes ! Cette famille a toute les qualités pour ne pas se rendre sympathique aux yeux du spectateur et c' est ce qui fait la force du film. Comme pour les autres, je sais pas bien encore si j' ai aimé ou pas... mais des fois c' est plutôt bon signe si ça chamboule.
Pour le moment ma seule certitude avec Dolan c' est "Laurence Anyway", mon premier, j' ai vraiment aimé.

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 01 mars 2017, 14:36

Logan
ATTENTION LE TEXTE QUI SUIT CONTIENT DES SPOILS (en gros je raconte la fin du film) DONC SI T'AS PAS VU LE FILM ET QUE T'AS ENVIE D'Y ALLER ET QUE TU VEUX PAS SAVOIR COMMENT CA SE TERMINE SACHE QUE J'AI BIEN AIME ET ARRETE TA LECTURE MAINTENANT.

Nouveau film sur le personnage préféré des X-men pour un paquet de monde et dernière apparition de Hugh Jackman dans le rôle qui a fait sa gloire.
Alors sérieux c'est béton de béton... après le catastrophique x-men apocalypse une sorte de retour aux bases pour un film où au final y'a très peu de personnages (et pour cause à part 3 super héros les autres sont tous morts) ce qui permet de mieux centrer l'histoire.
A noter aussi un autre avantage; peu de cgi et qui ne bouffent pas tout l'écran et qui ne font pas le seul intérêt du truc.
C'est graphiquement et scénaristiquement très sombre et très adulte avec une sacrée dose de violence et de moments glauques. Le casting est hyper juste et sans révolutionner le cinéma d'action ça envoie comme y faut.
Un bon moment donc pour peu que l'on aime les comics, car on a enfin une adaptation digne de ce nom qui bien que faisant des références à l'intelligente idée de se suffire à elle même et de ne pas avoir ce format "épisode".
Par contre si on veut comprendre mieux vaut avoir vu les films précédents.
Après à titre personnel la seule inquiétude que j'ai réside dans la suite de ce film.
Car à force de faire un choix de narration non linéaire, (un film se passe dans le passé, le suivant dans le futur et le suivant dans le présent) on risque de casser l'intérêt pour les films du présent et du passé sachant que l'on sait ce qui va y passer et qui va s'en sortir.
Si encore il y avait de la qualité mais hélas les productions précédentes ont démontré que non (apocalypse restant un cas d'école dans le genre, car on sait après avoir vu "days of the future past" que personne va mourir et pire on s'en fout totalement de ce qui leur arrive vu comment c'est mal foutu).
Grosse crainte donc sur l'avenir avec probablement un film sur la période 2016-20129 (Logan se passant en 2029).... vu qu'on sait qui va crever (tout le monde sauf 3 ) y'a un gros risque que si c'est mal foutu on se tamponne aussi complètement de comment tout le monde crève.
Et viendra aussi surement ensuite un film post 2029 où là on aura ENFIN du nouveau (puisque Charles Xavier et Wolverine meurt, il ne reste que des nouveaux)
Mais d'ici là on ne boude pas son plaisir avec un film épique mélangeant western et action movie et réussissant parfaitement le truc tant dans sa forme que dans son fond.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 02 mars 2017, 18:08

Trainspotting 2
Inutile. Là ou le premier opus avait scotché tout le monde par son énergie, son inventivité, sa capacité à aller en dehors des sentiers battus et à appuyer là où ça fait mal avec comme référence ultime la pire bande de salopards possible, sa suite ne propose rien.
Enfin rien d'autre qu'une tentative de remake nostalgique et de vague copie carbone sans la rage ni l'audace.
Certes tout le film est basé sur la nostalgie et c'est là son seul message (et quel message dis donc "c'était mieux avant même quand avant était nul"....ça valait bien la peine de pondre un film pour sortir un truc que l'on peut entendre au bistrot du coin) mais était il obligé d'être aussi graphiquement identique mais avec un rythme qui a pris 20 ans donc super plus lent.
T2 c'est le premier mais regardé au ralentis et avec des vieux cons à la place des jeunes branleurs.
Et faut pas compter sur le casting pour relever le niveau puisqu'il se laisse clairement porter par le réalisateur en ayant en permanence l'impression d'être ailleurs.
Et comble, la bande originale ne sert pas le propos, n'apporte rien et se révèle absolument pas marquante (là où la première avait été un véritable électrochoc auditif).
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Yann quib » 06 mars 2017, 16:15

"Chez nous"

C'est bien au début car c'est assez nuancé et ça montre bien le nouveau visage populiste du FN, grace a Emilie Dequenne et Dussolier et malgres la pauvre Catherine Jacob qui joue vraiment tres mal, et le budget du film qui se fait sentir dans les scènes de meeting ......Apres ça part dans la démonstration avec gros sabots, la facilité et la carricature et c'est vraiment moins bon.
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 09 mars 2017, 12:52

Silence:
Déçu mais alors DECU.
Parce que bon Scorsese quand même. Le réalisateur qui a une filmographie de dingue avec des chefs d'œuvres absolus en nombre quasi illimité, le mec qui a plus rien à prouver mais qui arrive quand même à te surprendre, à innover....
et là bah non...
Bon ok au niveau des décors et des costumes c'est parfait, y'a rien à dire mais bon on sait qu'il est ultra pointilleux là dessus, on en attendait pas moins de sa part et là ouais c'est classe.
Mais alors le reste, mais au secours quoi.
Déjà y'a aucune originalité et aucune recherche dans la façon de filmer. Paye tes grosses ficelles sur les cadres, les champs/contre champs etc...
Pour un mec qui a fait taxi driver, raging bull, les inflitrés ou shutter isalnd où c'est blindé d'audace à ce niveau mais non quoi NON
Et puis alors le casting au secours. Adrew Garfield et Adam Driver ont une aura de courgette à tel point qu'on se demande comment les autres personnages peuvent leur accorder autant d'importance et Liam Neeson à l'air de se faire chier d'une force peu commune. Quand aux autres acteurs (pas retenu les noms désolé) ils sont en permanence dans le sur jeu.
Là aussi donc grosse déception parce que Scorsese d'ordinaire arrive à tirer le meilleur de son casting, à leur faire jouer d'une façon qu'on ne les attend pas à être aussi grand que ça (De Niro que personne avait vu venir et Di Caprio que personne voyait aussi bon) et là bah non tout le monde est en roue libre.
Même les personnages sont franchement pas géniaux, à la limite de la caricature.
A se demander si le père Martin est pas plus en forme quand faut mettre à l'écran des immondes salopards ou des gens totalement tarés, parce que les "gentils" ça le fait moins. Cela dit dans ce film même le méchant est foiré.
Et puis alors paye tes grosses ficelles scénaristiques qu'on voit venir à l'avance... aucune surprise non plus de ce côté là...
(là aussi un comble franchement quand on sait de quoi le mec est capable quand faut bluffer son monde).

En bref un film pas mauvais en soit si ça avait été une première réalisation.... on aurait pu se dire que oui bon ok c'est pas un GRAND film mais y'a des trucs à retenir et que ça promet pour plus tard. Mais là c'est le 26ème long métrage d'un type qui nous a tellement habitué au génial que forcément quand il fait du moyen moins ça passe pas.
Déçu je vous dit.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 13 mars 2017, 01:11

Tu ne tueras point:
Que c'est pas bon...
Gibson essaye mollement de nous faire le coup de clint Eastwood avec son "american sniper" mais là où à défaut d'avoir un fond positif la réalisation avait au moins une certaine classe et une vraie maitrise, gibson lui se plante sur toute la ligne.
En fait le seul moment où le film sort du lot reste sur les quelques scènes de bataille où la guerre est montrée sans filtre avec toute l'horreur qu'elle représente, en somme le seul instant où gibson se démarque d'Eastwood...
Pour le reste on à droit à une longue mais alors trèèèèèès longue suite de scènes chiantes où le réal essaye de créer de l'empathie pour son personnage principal mais sans jamais y arriver une seule seconde. On se fout complètement de ce qui peut lui arriver et faut bien dire que filmer x fois la même chose sous des angles différents n'aide pas vraiment à accrocher (à se demander si gibson ne prend pas le spectateur pour un gamin débile à qui il faudrait répéter plusieurs fois la même chose pour que ce soit compris).
Et quand arrive enfin le moment crucial bah on s'en fout... et on se dit que ce personnage est juste un gros benêt.
Pire à tout miser sur UN SEUL perso le réal met tous les autres de côté et n'offre que des caricatures dont on se fout aussi totalement par le fait (qui va mourir qui va s'en sortir? rien à péter on connaît pas les gars).
Le film s'offre même le luxe de ne pas répondre à une question fondamentale posée au début... alors c'est bien beau de créer du suspens mais si c'est pour, à la fin, faire un gros doigt en disant "rien à fiche je vous laisse vous demmerder" c'est pas la peine.
Pour le reste aucune audace dans la façon de filmer....
Quand au message plein de bondieuserie gibson aurait là aussi pu s'abstenir... heureusement que c'est mal fichu ça évitera à certains de tomber dans le panneau (quoi qu'avec cette surenchère de pathos larmoyant à la fin va bien y avoir des gogos pour avaler le truc).
Bref hormis les rares passages de guerre sans filtre, c'est mauvais... ah si le montage est bien fait... mais ça suffit pas du tout à sauver l'ensemble.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Yann quib » 13 mars 2017, 08:54

Monsieur et Madame Adelman


C'est drôle, insolent, cruel, intelligent et émouvant .
et puis Doria !!!!!!!
E kreiz an avel, atao!

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 13 mars 2017, 22:00

Grave:
Les avants premières ont vraiment un avantage considérable à commencer par celui de vous permettre de découvrir des films qui sortent du lot.
Et Grave clairement est de ce type.
Avec un synopsis qui pourrait faire penser à un basique film d'horreur versant dans l'hémoglobine , Julia Ducourneau surprend et prend la direction qu'on espérait mais qu'on attendais pas.
Et elle le fait avec un réel talent d'autant plus bluffant que c'est son premier long métrage.
Tout transpire le travail bien fait, tout est pensé et superbement bien maitrisé, on sent une réelle connaissance cinématographique et une envie à la fois de faire bien et de pas prendre le spectateur pour un jambon.
Un scénario ravageur et osé, plein de surprises et qui pose une véritable réflexion, une mise en image hyper chiadée, des personnages puissant et un casting de rève (Garance Marillier est ENORMISSIME et elle n'avait que 16 ans au moment du tournage, c'est dire son talent, Ella Rumpf et Rabah Naït Oufella ne sont pas en reste... des futurs grand-e-s à n'en pas douter) et surtout des vrais choix osés mais superbes.
Un film a aller voir, on en ressort surpris clairement mais séduit et totalement bluffé.
Le cinéma français n'est pas mort et pour peu qu'il continue à faire des films de ce genre il vivra longtemps.
En éspérant un vrai succès déjà parce que c'est pleinement mérité mais aussi parce que ça ouvrira (enfin) la porte à tout un pan rejeté dans les productions hexagonale... à savoir tout ce qui n'est pas soit comédie lourdingue, soit film existentiel, soit polar noir.
Ca sort mercredi... faites vous plaisir!
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
limace
Messages : 106
Enregistré le : 25 août 2005, 14:07

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par limace » 16 mars 2017, 01:23

J'ai vu silence il y a quelques temps et je suis pas d'accord avec toi. Après je sais que chacun voit scorsese à sa porte. Exemple : Première qui classe New York New York ou Cap Fear devant ceux avec Di Caprio, n'importe quoi. Bref. Autant te dire, toutes les histoire de cadrage et de forme je m'en branle comme pas deux. Si ça y est c'est un plus, sinon je m'en tape. Mais dans tous les cas visuellement je l'ai trouvé assez fort. Putain le frisson quand tu vois le Japon pour la première fois et que tu te dis mais dans quoi ils débarquent ces mecs ? Tu les lâches sur l'île de King Kong que c'est à peu près pareil.
Bien sûr ça a pas la force d'autres films de Scorsese (je me suis rematé Casino hier, on est pas dans la même catégorie) mais en même temps ça n'en n'a pas la prétention. Les acteurs ne m'ont pas marqué en mal, donc pour moi ça va. Tout le monde n'est pas obligé de se farcir LaMotta non plus. C'est plus un film d'ambiance (y a du mystère, pas mal de tension, quelques chocs ; ça m'a tenu), avec pas mal de philo sur l'altérité, la religion, le lien social... Je dis pas que c'est un scorsese que je reverrai souvent, mais il est intéressant.
Quelle joie de chanter shalala... Quelle joie le rock'n roll !

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 16 mars 2017, 04:29

limace a écrit :
16 mars 2017, 01:23
Je dis pas que c'est un scorsese que je reverrai souvent, mais il est intéressant.
Justement c'est en substance ce que je dit dans mon propos... c'est la thématique de ce que j'écris à savoir que le film en lui même est pas un mauvais film mais venant de Scorsese c'est pas digne.
Avec justement tout ce questionnement qu'en tant que spectateur on peut avoir de notre rapport au cinéma, de notre attente de la part d'un réalisateur.
Parce que volontairement ou non un film on va pas le regarder ni le percevoir pareil en fonction de si on connaît le réal, si on sait ce qu'il a fait avant, si on connaît sa "patte". Même juste de voir son nom sur l'affiche ça va nous influencer.
Après on peut avoir des surprises, ya bien des réals qui des fois font des chefs d"oeuvre au milieu d'un film franchement pas terrible (je pense à Adrian Lyne par exemple avec "l'échelle de Jacob").
Un film comme silence (et c'est valable pour n'importe quel autre film) je pense qu'à la base sans le blase de Scorsese on serait pas forcément allé le voir.Y'a un vrai gage de qualité sur ce nom là, donc fatalement une certaine attente (de façon consciente ou inconsciente).
Tu prend Guillermo del Toro par exemple s'il fait un film moyen ça va être super décevant tellement il a fait du génial jusque là.... Peter Jackson si sa trilogie du Hobbit a déçu c'est pas que les films étaient pas terrible c'est parce que comparé à ce qu'il avait fait jusque là c'est un niveau au dessous etc.
Bah Scorsese pareil dans ce cas précis.
Perso je suis hypra cinéphile donc oui je suis aussi sensible aux notions de cadre, de choix de lumières etc mais le spectateur ou la spectatrice moyen-ne aussi. Car ces choses là jouent. Tu fais passer beaucoup de chose quand t'es réal dans tes choix de filmer donc oui le spectateur va pas vivre une scène pareil si elle est filmé en noir et blanc ou en couleur, si un des personnages parle en hors champ ou dans le champ, si c'est un éclairage naturel ou artificiel etc.
Et que toi, pas spécialement porté sur l'attention aux techniques tu considère le film comme intéressant mais sans plus c'est aussi révélateur que Scorsese s'est pas foulé des masses question réalisation.
Et ça venant de lui moi ça me déçoit.
Alors que je suis sur que le même film avec un nom inconnu au générique, on aurait trouvé ça excellent... pas un chef d'œuvre intemporel mais une très bonne surprise.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 22 mars 2017, 21:18

Contrairement à l'année 2015, qui fut une excellente année cinématographique, 2016 ne fut pas un bon cru. Déçu, je fus.
Sur la cinquantaine de nouveaux films que je vis au cinéma l'année dernière, je n'en retiendrais qu'un petit top 10 (les 2 premiers sont vraiment très bons), si ça peut vous donner des idées :

Image
Comancheria (Hell or High Water) de David MacKenzie

Image
Premier contact (Arrival) de Denis Villeneuve

Image
Jodorowsky's Dune de Frank Pavich

Image
La Nouvelle vie de Paul Sneijder de Thomas Vincent

Image
Sing Street de John Carney

Image
Un jour avec, un jour sans de Hong Sang-soo

Image
Paterson de Jim Jarmusch

Image
Passengers de Morten Tyldum

Image
Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton

Image
Frantz de François Ozon



Tout en bas de ma liste, mon top 5 des plus mauvais films de l'année :

1. American Hero de Nick Love
2. Planétarium de Rebecca Zlotowski
3. Jason Bourne de Paul Greengrass
4. Captain Fantastic de Matt Ross
5. Fais de beaux rêves de Marco Bellocchio


A part ça, au rayon de mes habituelles découvertes d’actrices, je citerais volontiers : Kim Min-Hee (Un jour avec, un jour sans de Hong Sang-soo et Mademoiselle de Park Chan-wook), ainsi que sa comparse Kim Tae-ri (dans Mademoiselle), Lucy Boynton (Sing Street), Paula Beer (Frantz), Ella Purnell (Miss Peregrine), Lola Kirke et Heather Lind (Mistress America), Samantha Isler et Annalise Basso (Captain Fantastic), voire Anastasia Shevtsova (Polina) et Lily-Rose Depp (La Danseuse et Planetarium), mais, pour ces deux dernières, je ne suis pas totalement convaincu... Wait and see...

Côté confirmations de mes favorites, je suis plutôt content des prestations de Elle Fanning (The Neon Demon et Dalton Trumbo), Vimala Pons (La Loi de la jungle et Marie et les naufragés), Jennifer Lawrence (Passengers), Lou de Lâage (Les Innocentes), Alice Isaaz (Rosalie Blum), Florence Loiret-Caille (L’effet aquatique), SoKo (La Danseuse), Rooney Mara (Carol)...
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 22 mars 2017, 22:57

Et sinon, 2017 a l'air de partir aussi mal que 2016, hélas…
Ce premier trimestre hivernal ne fut pas fameux non plus.
Le meilleur truc neuf que j'ai eu à me mettre sous la dent date de… 1895 !
C'est le "documentaire" consacré aux films des Frères Lumière par Thierry Frémeaux :

Image


A part ça, je vous conseille vivement le très bon Citoyen d'honneur, des argentins Mariano Cohn et Gaston Duprat :

Image


Enfin, dans les films sympathiques à voir, je vous propose le nouveau film de l'improbable duo Tati-esque constitué de l'anglaise Fiona Gordon et du belge Dominique Abel. Après l'hilarant et poétique La Fée, ils nous pondent, dans leur veine toute personnelle, un petit Paris pieds nus tout aussi bricolé et pas piqué des vers, à consommer sans modération :

Image


Ainsi que 20th Century Women de Mike Mills (dont il faut voir aussi le précédent film, Beginners)
Dans son précédent film, il parlait un peu de son père, dans celui-ci il parle un peu de sa mère. Ça le fait aussi.
En plus, y'a trois de mes actrices préférées à l'affiche : Elle Fanning, Greta Gerwich et Annette Benning (et les acteurs sont excellents aussi !)

Image


Dans une moindre mesure, on peut voir aussi l'amusant Ouvert la nuit du toujours hilarant Edouard Baer (qui maîtrise étonnement bien son bordel ambiant dans ce film)

Image


Ainsi que L'autre côté de l'espoir du Finlandais pince-sans-rire et, à sa façon, humaniste, Aki Kaurismäki, même si ce n'est pas son meilleur film (un peu en dessous de son précédent film, le très bon Le Havre)

Image



Quant au reste de ce que j'ai vu, ça va du moyen au très mauvais :

Du moyen :

La La Land de Damien Chazelle : on passe pas un mauvais moment, m'enfin pour un amateur de comédies musicales, ça fait pâle figure à côté des modèles affichés par le réalisateur. Après le très maîtrisé et tendu Whiplash, véritable réussite, surtout pour un premier long-métrage, j'attendais bien mieux que ça de la part du jeune réalisateur. Trop jeune, peut-être. Il aurait peut-être dû mûrir un peu avant de se lancer dans ce projet. Point positif, il réussit sa fin. C'est déjà pas si mal, mais sinon, c'est dommage.

Loving de Jeff Nichols. Là aussi, ça se regarde et on passe pas un mauvais moment. J'aime retrouver la fluidité, le classicisme, l'atmosphère et la maîtrise purement cinématographique des films de Nichols, mais je suis resté un peu sur ma faim.

La mécanique de l'ombre de Thomas Kruithof. Petit film d'espionnage à la française et à l'ancienne qui a les défauts de ses qualités : celui de n'être qu'un petit film d'espionnage à la française et à l'ancienne. On a quand même fait beaucoup mieux, même récemment (cf. le très bon Le Grand jeu de Nicolas Pariser, avec Melvil Poupaud, en 2015).

David Lynch : The Art Life. Documentaire-interview original mais pas super emballant sur l'énigmatique réalisateur.

Fukushima, mon amour de Doris Dörrie. Outre ce titre français honteux (le titre original allemand et plus approprié Grüsse aus Fukushima aurait pu être traduit tel quel ou pas traduit du tout, c'eut été moins maladroit) c'est un film maladroit, justement… et assez mal fichu, voire agaçant, parfois… Mais il y a quelques bons passages et des images quasi documentaires qui font toucher du doigt la réalité de Fukushima.


Du pas très bon, voire mauvais :

Logan de James Mangold. Ultra-violent, avec un scénario assez naze truffé d'incohérences. A part ça, c'est plutôt bien joué et pas trop mal réalisé.

The Lost City of Z de James Gray. Assez chiant, insipide et moche comme du James Gray (j'aurais dû me rappeler du très surestimé The Yards avant d'y foutre les pieds…)


Du mauvais :

Nocturnal Animals de Tom Ford. Complaisance avec la violence gratuite, esthétisme tout aussi gratuit, nausée en sortant de la salle.


Du très mauvais :

Raid dingue de Dany Boon. Mal filmé, mal joué, on décoche à peine un vague sourire de temps à autre (et pourtant, je suis bon public, surtout en matière de comédie). Rendez-moi Pierre Richard et Gérard Oury, bordel !
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 22 mars 2017, 23:15

Kong: Skull Island
Imaginez un réalisateur qui est gros fan de toutes les productions des années 80 (époque où il était lui même ado) à qui on filerai un budget démentiel pour faire un gros blockbuster avec toutes les techniques de 2016 (bah oui le film a été réalisé en 2016).
Et bah vous obtenez Kong Skull Island avec des scènes d'action de malade, des monstres super impressionnants, des décors de ouf et un casting de barge mais un scénario qui n'existe pas (enfin plus exactement qui est aussi épais qu'une feuille de papier à cigarette et qui a ensuite été roulée pour faire un pétard), un montage absent, une direction d'acteur aux fraises et des dialogues qui se résument à des punch lines.
Bref ce film c'est le fantasme ultime de tout cinéphile des 80's, de l'action encore de l'action, toujours de l'action, du visuel qui t'en colle plein la gueule et de temps en temps un acteur un peu charismatique qui arrive à s'imposer parce qu'il a pas besoin d'être dirigé et le reste on s'en fout.
Pour se divertir y'a rien à dire c'est le top... si on cherche autre chose ou si on aime fouiller un peu faut oublier.
Mais bon au moins ce côté "absolument rien à foutre laissez moi faire mumuse avec mes monstres et mes décors et mes personnages" est totalement assumé par le réal qui a limite l'air étonné dans certains plans de voir qu'on lui laisse tout faire.
On est loin du génie mais quand ça essaye pas de péter plus haut que son cul c'est toujours bon à prendre... typique le genre de film qu'on adore regarder mais en assumant pas de passer un pur moment de délire dessus, le dvd que tu va acheter mais que tu le mettra pas en première ligne sur tes étagères.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Born X » 26 mars 2017, 04:02

A bras ouvert:
Normalement les avants premières c'est sympa, t'es avec des potes, y'a moyen de boire un coup, enfin bref ça le fait même si le film est moyen.
Mais là franchement en sortant de la salle j'avais tellement la nausée après ce que je venais de voir que j'avais envie de rien en dehors de mettre des coups de pelle dans la gueule du réalisateur.
Bon cela dit un film fait par le gars qui a pondu "qu'est ce qu'on a fait au bon dieu?" et "ducobu" à la base ça sentait pas le grand grand chef d'œuvre surtout avec clavier dans le rôle titre.
Donc ok je m'attendais à rien mais là j'ai juste eu droit à un amas de merde!!!!
On va passer rapidement sur la mise en scène tellement y'en a pas, enfin plus exactement tellement un étudiant en première année de cinéma aurait honte de faire des plans pareils, c'était prévisible.
On va aussi pas parler du jeux d'acteur parce que là bah forcément quand tu prends un casting composé à 90% d'acteurs pas capables à la base de faire autre chose que du sur-jeux et que tout ce petit monde est dirigé par un mec qui sait pas diriger ça va pas aider....
(ah oui vous pouvez aussi de suite oublier toute idée de bande son ou de quoi que ce soit de sympathique ou d'original dans le montage hein mais ça aussi vous vous en doutiez un peu).
LE vrai gros problème de ce film c'est son fond...enfin son fond si je puis dire (quoi que si je peux tellement il le touche le fond, et même qu'il continue de creuser ensuite)... entre des personnages mais merde quoi c'est pas possible et un scénario à vomir là ça devient plus un mauvais film ça devient un film PUANT
Je veux dire dans une comédie, qui fonctionne sur l'idée du duo on a deux personnages qui ont chacun des clichés sur l'autre et à au terme d'une série de quiproquos et de rebondissements bah les deux personnages s'apprécient et réalisent qu'en fait leurs clichés étaient faux.
Et là bah...NON On a clavier qui campe un mec odieux, un vrai sac à merde et qui a forcément pleins de clichés sur les roms... et on a les roms en face qui correspondent trais pour trais aux clichés.
Le mec va dire que les roms sont voleurs, profiteurs et sales et tout le film va nous montrer des roms sales, voleurs et paresseux.
C'est pire que pas marrant parce que ça enfonce les clichés, ça les appuis, ça montre que le mec ok il est con mais il a raison quand même... tiens même le chef du clan lui c'est quoi son évolution de personnage? bah à la fin il devient une sorte de gros connard lui aussi...voilà le message la seule intégration valable c'est de devenir soit même raciste.
Et cerise au caca sur ce gateau à la merde, les deux seuls personnages à peut prêt sympa sont..... deux militants fn.
Le seul reproche qui leur est fait dans le film c'est qu'ils sont gay (ah bah oui hein si on peut aussi faire un peu d'homophobie pourquoi se priver) mais sinon jamais leur racisme, leur mépris n'est fustigé ou caricaturé, non ils sont sympa en fait (pour des pd)...

Et nom de moi ce film va sortir à un mois du second tour!!!! un film qui cautionne le racisme mais clairement et tout ça sous l'angle de la comédie pour faire genre... le réal aurait collé un panneau "extrême-droite validation" sur l'affiche que ça aurait pas été étonnant.
Et dire que vu le casting, le nom du réal , la très large diffusion et la très grosse promo qu'il va y avoir ce film va attirer plein de monde...
Alors un conseil non seulement n'y allez pas mais prévenez un max de monde de pas y aller non plus!!!!!
Ce film est dangereux mais VRAIMENT!!!!
C'est pas juste une comédie un peu lourde c'est vraiment un film de facho.....!!!!!
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Yann quib » 27 mars 2017, 08:57

et encore, au départ ça devait s'appeler "Sivouplééé" 8/
E kreiz an avel, atao!

Répondre