Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 10 août 2019, 23:27

Je change de page pour aborder le sujet Netflix. :? :-)

Jeep a écrit :
10 août 2019, 14:10
Film de l'année 2018, "Roma" de Cuaron.
Je poste ça pas spécialement pour m'étendre sur la beauté plastique du film récompensé dans des festivals.
Mais refusé à Cannes car c'est une production Netflix non diffusé sur les grands écrans.

Tout comme "La ballade de Buster Scruggs" des frères Coen, une série de sketchs jouissifs se passant au temps du far west.
Sorti sur Netflix quasiment en même temps que Roma.

Et dans quelques mois, un des films les plus attendus de l'année, "The Irishman" de Scorsese avec De Niro, Al Pacino et Joe Pesci ne sera visible que sur Netflix (qui a accordé un très gros bugdet à Scorsese).

Comme les deux premiers, je "volerai" où il faut ce Scorsese cet automne, je me refuse d'engraisser une plateforme VOD qui est en train de déstabiliser le cinéma qui est bien fragile en dehors des grosses artilleries merdiques destinées à des ados.

Yeah !

Je vais même plus loin. Je refuse de les voir tout court ! (Et pourtant, c'est pas l'envie qui m'en manque…).

Je hais Netflix. Je hais ce que Netflix est en train de faire au cinéma.
Netflix est en train de débaucher tous les grands réalisateurs de cinéma, en interdisant leurs films de toute sortie en salle (ou alors une fois de temps en temps, au compte goutte, souvent un seul jour à une seule heure, pour un événement exceptionnel : festival, soirée thématique. Oui, parce que s'ils ne veulent pas jouer le jeu de la sortie en salle, ils veulent quand même rafler des prix dans les grands festivals de cinéma, ces gougnafiers ! Le beurre, l'argent du beurre, et le cul de la crémière. Heureusement que de plus en plus de responsables de festivals refusent de jouer à ce jeu de cons). Ils mettent l'argent sur la table, font des ponts d'or, pour avoir l'exclusivité du produit. Et ce que je trouve triste, c'est que ces réalisateurs (dont certains que j'adore, dont je vois tous les films en salle à leur sortie, comme les frères Coen, par exemple) jouent le jeu.

Je m'en foutrais si Netflix s'offrait l'exclusivité pour x jours, x semaines ou x mois, du moment qu'ils finiraient par sortir ces films en salle. Mais ce n'est pas le cas. Or, ce que j'aime, c'est voir les films en salle. C'est comme ça que je les ressens le mieux, que je les vis le mieux (oui, je les vis !). Pour moi, les films sont d'abord faits pour être vus au cinéma. Priver un film de cette dimension, et de sa sortie publique en salle, c'est vouloir la fin du cinéma.
Ils me méprisent en tant que spectateur (de cinéma), je les méprise en tant que producteurs. Qu'ils crèvent !


Jeep a écrit :
10 août 2019, 14:10
Dans quelques semaines, Apocalypse Now sortira à nouveau au cinéma et quelques jours après en Blu Ray et DVD.
Restauré en 4K, il s'agira de la troisième mouture du film, Coppola ayant fait une version 2019 "ultime" à mi chemin entre l'originale de 1979 et la version Redux de 2001 vraiment trop longue.

Entre la VHS, les deux versions DVD, et le BR déjà restauré une première fois avec une kyrielle de bonus, ça sera mon 5 ème achat du même film... :hurt1:

T'es un grand malade ! :-D

Je l'ai subi une fois au cinéma (en version redux, même !), ça m'a suffit.
C'est pas que c'est mauvais, non, loin de là, mais c'est tellement éprouvant. Typiquement le genre de film que je ne peux voir qu'une fois.
Je ne sais pas comment tu fais, même si je comprends. :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2148
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep » 11 août 2019, 10:31

Que Roma n'ait pas eu droit à une sortie en salles est à désespérer.
Cuaron a du se battre avec Netflix simplement pour une petite sortie à Mexico, sa ville de de naissance et lieu où se déroule le film.
Charlie Brown a écrit :
10 août 2019, 23:27
T'es un grand malade ! :-D
Je l'ai subi une fois au cinéma (en version redux, même !), ça m'a suffit.
C'est pas que c'est mauvais, non, loin de là, mais c'est tellement éprouvant. Typiquement le genre de film que je ne peux voir qu'une fois.
Je ne sais pas comment tu fais, même si je comprends. :-)
En l'espace de deux semaines (septembre 1979) étaient sortis deux films qui m'ont marqué à jamais : Alien et Apocalypse Now.
J'ai 16 ans et demi et je vais prendre deux claques monumentales.
Putain, 40 ans...
Ça explique pas mal la fascination envers ce film. Il y a aussi une bande originale de haut niveau. La longue séquence avec The End des Doors est mythique.

(Alien avec les coffrets, les sorties DVD, BR, etc j'ai du l'acheter au moins autant de fois que l'autre.
Et ce fut aussi mon premier piratage vidéo : il était sorti en VHS au début uniquement en location dans les vidéo clubs. On avant branché deux magnétoscopes reliés par du câble coaxial aux entrées et sorties antenne. La qualité de l'image était dégueu, mais je pouvais voir Alien quand je voulais. :lol: )

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 12 août 2019, 15:07

Jeep a écrit :
11 août 2019, 10:31
En l'espace de deux semaines (septembre 1979) étaient sortis deux films qui m'ont marqué à jamais : Alien et Apocalypse Now.
J'ai 16 ans et demi et je vais prendre deux claques monumentales.
Putain, 40 ans...
Ça explique pas mal la fascination envers ce film. Il y a aussi une bande originale de haut niveau. La longue séquence avec The End des Doors est mythique.

Je comprends que ça t'ait marqué !
A cet âge-là, ça doit faire des dégâts irréversibles... :-)

(En septembre 1979, je n'ai que 8 ans et demi et je n'ai vu qu'un film au cinéma, Peter et Elliott le dragon, l'année d'avant. Je ne mettrai d'ailleurs quasiment jamais les pieds dans un cinéma avant mes...16 ans, justement, en 1987 ! Avant le lycée, je n'ai vu qu'une demi-douzaine de films au cinéma. Mais, quelle que soit leur qualité, ça m'a marqué à chaque fois. Je me rappelle de tous. Preuve de la puissance de l'expérience cinématographique en salle.)

Jeep a écrit :
11 août 2019, 10:31
(Alien avec les coffrets, les sorties DVD, BR, etc j'ai du l'acheter au moins autant de fois que l'autre.
Et ce fut aussi mon premier piratage vidéo : il était sorti en VHS au début uniquement en location dans les vidéo clubs. On avant branché deux magnétoscopes reliés par du câble coaxial aux entrées et sorties antenne. La qualité de l'image était dégueu, mais je pouvais voir Alien quand je voulais. :lol: )

Je crois qu'on a à peu près tous fait ça, à l'époque, dans les années 80. :-D
Et tu as raison, la qualité de l'image, déjà moyenne sur la VHS originale, devenait vraiment dégueu une fois transférée sur la copie. Alors quand en plus la VHS venait d'un vidéoclub qui avait déjà loué la K7 des dizaines de fois, fallait être dingue du film et ne pas avoir d'autre solution pour en arriver à ces extrémités. :? :-)

Cela dit, j'adorais aller au vidéoclub.
On a eu notre premier magnétoscope à la maison très tard, par rapport à la moyenne des gens. Vers fin 1987-début 1988, je dirais, si mes souvenirs sont bons. Donc, encore une fois, vers la fin de mes 16 ans. Ce qui me permettra, quelques temps plus tard, d'enregistrer les films diffusés dans le cadre du "Ciné-Club" d'Antenne 2 et du "Cinéma de Minuit" de FR3. Ça m'a ouvert des horizons cinématographiques insoupçonnés ! :-)
Mais pour les "nouveautés" (je mets des guillemets, car, à l'époque, les films ne sortaient en vidéo que deux ans après leur sortie en salle, à peu près), que je ne pouvais pas voir au cinéma (trop loin, trop cher), j'allais de temps en temps dépenser mes sous au vidéoclub de mon village. Il était installé dans une vieille cave qui sentait un peu le moisi et le renfermé. Les K7 reposaient sur les étagères en bois de récupération, grossièrement faites à la main et fixées à la va-comme-je-te-pousse contre les murs des salles voûtées. Il y avait 3 salles. Dans la première, sous les yeux de l'employé, les nouveautés, les "blockbusters" (on disait plutôt "grands succès"), et films "grand public". Dans la deuxième, les "vieux" films et les films dits "d'art et essai". Dans la dernière, les films dits "adultes". Porno quoi. Autant dire que je n'y jetais qu'un coup d'œil furtif, je n'y mettais jamais les pieds, j'aurais eu bien trop honte. Et comme je n'étais pas encore cinéphile, je ne m'attardais pas dans la deuxième salle non plus. En revanche, j'ai pas mal fréquenté la première, fin des années 80-début des années 90. De bons souvenirs, vraiment. :-)
(Je me souviens d'ailleurs d'y avoir loué Alien, justement, et de n'avoir pas aimé. Bon, en dehors du fait que ce n'est pas mon genre de film, le découvrir en VHS sur une télé de 50 cm, ça n'a pas dû aider non plus... :? :-D . Surtout que l'image est très sombre. Cela dit, dans les mêmes conditions, avec une image tout aussi sombre, j'avais loué Blade Runner et j'avais adoré ! Comme quoi, le genre de film, ça compte un peu quand même... :-) )
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 09 sept. 2019, 23:38

Image

Once Upon a Time in... Hollywood de Quentin Tarantino


Comme vous le savez, je ne suis pas très adepte du cinéma de Quentin Tarantino. Alors pourquoi suis-je allé voir ce film ? Parce que, pour la première fois depuis longtemps, la bande annonce vue par hasard au cinéma m'a donné envie de lui redonner une chance. J'y ai senti un truc plus personnel que d'habitude, qui a titillé ma curiosité. J'ai bien fait d'y aller !

Once Upon A Time in... Hollywood, c'est, enfin !, Tarantino qui a un truc à dire. Un Tarantino qui met ses références, sa culture cinématographique, musicale, voire historique, au service d'une solide histoire originale, et pas l'inverse. C'est Tarantino qui ose enfin assumer son talent et les moyens qu'on lui donne pour essayer de faire le grand film classique que j'attendais de lui, même si tout n'est pas parfait, loin s'en faut. Par exemple, il craque avant la fin, ne pouvant s'empêcher de nous gratifier d'une dernière saillie "tarantinesque", une "tarantinerie" d'environ 10 minutes de violence grand-guignolesque et "B-moviesque" comme il les affectionne, même si, pour une fois, je trouve ça moins gratuit et plus cohérent avec l'ensemble.

J'ai aussi toujours un peu de mal avec ses réécritures de l'Histoire. Comme dans le très mauvais Inglourious Basterds, il se venge de l'Histoire, mais il le fait ici de façon moins gratuite et moins bêtement potache. C'est beaucoup plus fin, beaucoup plus subtil.
Cela dit, je serais Roman Polanski, je ne sais pas comment j'aurais pris le film... Même si ça part d'un sentiment bienveillant visant à venger la mort atroce de Sharon Tate (en gros : "Si seulement Charles Manson et sa secte de hippies dégénérés s'en étaient pris à un "Rick" DiCaprio et à un "Cliff" Pitt plutôt qu'à une Sharon Tate enceinte entourée de ses amis, voilà comment ça se serait passé !"), et même si je respectais l'idée de licence artistique, ça m'aurait probablement choqué qu'on aborde, d'une part, et qu'on réécrive ainsi, d'autre part, un épisode aussi tragique de ma vie. Bref...
Sans compter que, même si on comprend que Tarantino a beaucoup d'admiration pour le cinéma de Polanski, sa façon de mettre en scène le personnage dans le film est grotesque et débile. D'ailleurs, toutes les personnes ayant réellement existées (ou étant encore en vie) sont bêtement tournées en ridicule dans le film. Bruce Lee est aussi grotesquement croqué que Roman Polanski, Sharon Tate passe pour une potiche... etc... Seul Steve McQueen est plus légèrement à son avantage.

Sinon, c'est un film qui offre plusieurs niveaux de lecture, dont une lecture "méta", qui met en abyme et interroge Tarantino lui-même, ainsi que son cinéma. C'est très intéressant.
Ça fonctionne aussi bien au premier degré (l'histoire de deux "ringards" réacs – un acteur et sa doublure cascades – en voie de "has-beenisation" définitive, dans l'univers du cinéma de série B et des séries télévisées des années 60 américaines) qu'à des niveaux supérieurs, le film brossant le portrait d'une époque charnière, abordant subtilement la transition entre la fin laborieuse de l'âge classique de Hollywood, auquel appartiennent nos deux lascars, et la naissance de ce qu'on appellera bientôt le "Nouvel Hollywood", duquel on pourrait raisonnablement penser qu'ils devraient être plus que probablement exclus, n'était la toute fin du film, onirique parce qu'uchronique, laissant poindre l'espoir de jours meilleurs...

Quand on possède les références cinématographiques, musicales et historiques mises en branle dans le film, celui-ci n'en est que plus subtil, plus savoureux et plus profond. Mais je pense qu'il peut marcher aussi au premier degré, même si j'ai ouï-dire que pas mal de gens s'étaient fait chier ! A leur décharge, il faut dire que le film prend son temps et dure quand même 2h40, ce qui peut paraître extrêmement long si on s'attend à un Tarantino habituel et qu'on n'a pas le bagage culturel qui permet de faire des liens dans sa tête tout en goûtant le spectacle et l'histoire au premier degré.

Bref, un bon film de Tarantino, enfin plus personnel, et un bon film réac comme on les aime (L'inspecteur Harry n'est jamais très loin...), avec un duo Leonardo DiCaprio-Brad Pitt aux petits oignons, impeccable.

"Putains de hippies de merde !" :-)
Modifié en dernier par Charlie Brown le 10 sept. 2019, 14:21, modifié 1 fois.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
lucien
Messages : 4095
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par lucien » 10 sept. 2019, 06:31

Hé ben! Sacrément bien écrit! Je suis persuadé que ça aurait sa place dans les magasines de ciné (pas de Siné, hein...ça manque de cul).

Quant au film, mes 3 enfants l'ont vu ensemble, et j'en ai eu 3 versions différentes... :-D
s.i.g.n.a.t.u.r.e

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 10 sept. 2019, 14:18

lucien a écrit :
10 sept. 2019, 06:31
Quant au film, mes 3 enfants l'ont vu ensemble, et j'en ai eu 3 versions différentes... :-D
Celle de celui qui aime Tarantino et tous ses films, quoi qu'il fasse ; celle de celui qui aime généralement Tarantino mais qui a été déçu par ce film ; et celle de celui qui s'en fout un peu et qui a trouvé ça moyen ? :-)
Non mais, en fait, ça m'intéresserait d'avoir des retours, si tu te rappelles vaguement de ce qu'ils t'ont dit. :wink:
(Et toi, pourquoi n'es-tu pas allé avec eux ? Tu ne voulais pas le voir ? Tu ne pouvais pas ? Ou bien c'est juste parce que tu ne mets plus les pieds dans un cinéma que pour voir le nouveau film de Jim Jarmusch et puis c'est tout ? :-) )


(Edit : Rien à voir, mais, en reparcourant vite fait mon post précédent, je me rends compte que j'ai écrit Steve McQuinn au lieu de Steve McQueen ! Quelle honte ! Je m'en vais corriger ça tout de suite)


(Edit 2 : Ah, et si "ça manque de cul", comme tu dis, c'est juste qu'il n'y en a pas dans le film. Et c'est tant mieux. De toute façon, Tarantino ne sait pas filmer ce genre de scènes.)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
lucien
Messages : 4095
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par lucien » 12 sept. 2019, 19:21

Je n'étais pas avec eux, ils étaient tous les 3 chez le grand frère. Mais, en effet, je ne vais pas au cinéma. Pour faire un parallèle avec la musique, autant je ne me vois pas écouter de la musique sur un smartphone (même si avec des bons écouteurs ou casque, le son est parfois surprenant, ça reste compressé, et ça se sent!) ou sur des enceintes d'ordi, ni même avec une chaîne compact (je n'ai pas du super matos: un ampli Marantz dans les 1er prix, des enceintes JBL idem, la source est mon ordi (pas de lecteur cd), et pour les 33 tours, j'ai honte, mais j'ai une vraie bouse, mais avec toujours un diamant neuf...dès que mon banquier est ok, je remédierai à ça - avec, bien entendu, une petite demande de coup de main à ceux qui savent, Jeep, Blaise et toi(?? pas si sur, je ne me souviens pas...))), autant regarder un film en streaming, ou DVD ou à la télé ne me gêne pas. Je peux comprendre l'attirance pour les salles de cinéma, mais c'est définitivement pas mon truc (tout comme le cinéma lui même)...

Pour les 3 versions, vague souvenir:
- c'est dommage que ça s'arrête comme ça! j'avais l'impression que le vrai début, c'était justement la...
- c'était looong...
- j'ai pas tout compris, mais c'est presque un documentaire sur le cinéma, et la période de ta jeunesse...

Bon, je résume vite fait, c'était bien entendu plus nuancé. Aucun des trois ne connait vraiment Tarantino (ils ont vu Pulp fiction, c'est sur, et sans doute Kill Bill, et Reservoir dogs?). Leur mère leur fait découvrir des trucs, bien plus que moi qui n'y connait rien, mais ce n'est pas la génération à suivre un réalisateur...en tout cas pas mes enfants.
Je leur redemanderai. :wink:
s.i.g.n.a.t.u.r.e

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 15 sept. 2019, 15:21

lucien a écrit :
12 sept. 2019, 19:21
Je n'étais pas avec eux, ils étaient tous les 3 chez le grand frère. Mais, en effet, je ne vais pas au cinéma. Pour faire un parallèle avec la musique, autant je ne me vois pas écouter de la musique sur un smartphone (même si avec des bons écouteurs ou casque, le son est parfois surprenant, ça reste compressé, et ça se sent!) ou sur des enceintes d'ordi, ni même avec une chaîne compact (je n'ai pas du super matos: un ampli Marantz dans les 1er prix, des enceintes JBL idem, la source est mon ordi (pas de lecteur cd), et pour les 33 tours, j'ai honte, mais j'ai une vraie bouse, mais avec toujours un diamant neuf...dès que mon banquier est ok, je remédierai à ça - avec, bien entendu, une petite demande de coup de main à ceux qui savent, Jeep, Blaise et toi(?? pas si sur, je ne me souviens pas...))), autant regarder un film en streaming, ou DVD ou à la télé ne me gêne pas. Je peux comprendre l'attirance pour les salles de cinéma, mais c'est définitivement pas mon truc (tout comme le cinéma lui même)...
Oui, j'avais bien compris ta relation avec le cinéma... Mais je me disais que, l'occasion faisant le larron, tu pouvais épisodiquement y mettre les pieds. Avec ta progéniture au complet, par exemple, ou pour voir un nouveau Jarmusch (Tiens, du coup, tu n'est pas allé voir The Dead Don't Die, je supppose...)


En ce qui me concerne, je peux voir des films à peu près n'importe comment (au cinéma, sur un écran de télé, voire, au max, sur une tablette – mais pas sur un téléphone, faut pas déconner !), mais l'expérience cinématographique en salle n'a pas d'équivalent et reste mon premier plaisir, ma première et principale façon de les voir.

Quant à la musique, idem. Je peux en écouter n'importe comment. Et de plus en plus en streaming, d'ailleurs, vu qu'on peut quasiment tout découvrir et écouter par ce biais. Mais quand j'aime vraiment un truc, je finis souvent par l'acheter quand même en CD pour l'écouter sur ma chaîne hi-fi, parce que c'est quand même rudement meilleur. C'est une Technics, éléments séparés, de milieu de gamme. Je l'ai achetée en 1990, pour mes 19 ans, et elle est toujours impeccable, avec un très joli son, même si ce n'est pas le summum, évidemment.

Pour les vinyles, j'ai récupéré la platine Yamaha de mon père il y a une bonne vingtaine d'années. Une platine de la fin des années 70-début des années 1980, qui fonctionne toujours bien même si elle grésille un peu (faudrait sûrement changer quelques câbles) et si certaines voix crachotent sur certaines fréquences (et surtout les voix, la musique, elle, est quasiment toujours nickel ! je comprends pas). Contrairement à Blaise, Jeep ou Moum, je ne m'y connais pas très bien en platines vinyles et en réglage de celles-ci. J'adore écouter mes disques vinyles, mais je n'en ai plus acheté depuis la fin des années 80. J'ai gardé tous mes disques de l'époque et j'ai récupéré ceux de mon père et d'un de mes oncles. Autant te dire que les années 70 sont surreprésentées ! :-)

lucien a écrit :
12 sept. 2019, 19:21
Pour les 3 versions, vague souvenir:
- c'est dommage que ça s'arrête comme ça! j'avais l'impression que le vrai début, c'était justement la...
- c'était looong...
- j'ai pas tout compris, mais c'est presque un documentaire sur le cinéma, et la période de ta jeunesse...

Bon, je résume vite fait, c'était bien entendu plus nuancé. Aucun des trois ne connait vraiment Tarantino (ils ont vu Pulp fiction, c'est sur, et sans doute Kill Bill, et Reservoir dogs?). Leur mère leur fait découvrir des trucs, bien plus que moi qui n'y connait rien, mais ce n'est pas la génération à suivre un réalisateur...en tout cas pas mes enfants.
Je leur redemanderai. :wink:
Non, non, te casse pas, merci. :wink:

La "période de ta jeunesse", ça m'a fait rire. L'action du film se passe en 1969. Je dirais que tout au plus, c'est ta petite enfance, non ? (Cela dit, la jeunesse, ça commence tôt. :-D Et ça finit toujours trop tôt... :? :-) )
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
lucien
Messages : 4095
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par lucien » 17 sept. 2019, 19:47

Alors si, je me suis "cassé".

Le grand frère (21 ans): pas encore discuté avec lui, juste 2 minutes au téléphone. Il aurait en effet préféré que ça parte de la...(la fin)
La frangine (19 years old): "j'ai du mal à répondre! ce que j'en ai retenu, le message? je sais pas, moi... en tout cas, même si c'était long, je ne me suis pas ennuyée une seconde! Je te dirai mieux la prochaine fois" (j'vais la croire, tiens!) :-D
Le plus jeune (17): une espèce de documentaire sur les tournages de films à Hollywood, et la vie des acteurs et de leur doublure. C'est très bien foutu, on est dedans. Une critique des hippies, aussi, qui semblent trop décalés. J'avais aimé Django Unchained, parce que le message était plus clair, il se positionnait davantage (je ne savais pas qu'il connaissait Tarantino mieux que moi!!).

Et un truc en commun, que tu vas peut être pouvoir m'expliquer: tous les 3 m'ont dit qu'à la fin, Manson et sa bande se sont sans doute trompés de maison...??? Pas compris leurs explications, assez peu claires, pour le coup.

A suivre... je désespère pas de tirer les vers des nez des plus grands! :wink: (en tous les cas, j'ai ressenti une espèce d'incapacité à une réflexion perso, à la suite du film. Comme le sentiment que leur monde est vraiment du consumérisme: on vit l'instant, et on passe au suivant. Le temps de l'analyse, du ressenti ou de l'introspection me parait révolu, vieux con que je suis, qui prend les choses au sérieux...j'ai eu l'impression de les emmerder, et de les prendre au dépourvu, avec mes questions...mais comme dit, je vais les torturer! ;) )
s.i.g.n.a.t.u.r.e

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2148
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep » 18 sept. 2019, 14:24

lucien a écrit :
17 sept. 2019, 19:47
Et un truc en commun, que tu vas peut être pouvoir m'expliquer: tous les 3 m'ont dit qu'à la fin, Manson et sa bande se sont sans doute trompés de maison...??? Pas compris leurs explications, assez peu claires, pour le coup.
Je n'ai pas vu le film de Tarantino mais en ce qui concerne la boucherie de 1969, les disciples de Manson ne se sont pas trompés de maison.
L'adresse était bonne, mais la cible visée par Manson avait déménagé et c'est Polanski et son épouse qui habitaient les lieux depuis peu de temps.

Après son ultime sortie de prison, Manson pensait avoir un avenir de chanteur et s'était vu refouler par un producteur. C'est ce dernier qui aurait du périr dans son ancien domicile.

Il y a eu un long documentaire sur Arte le mois dernier qui est toujours visible :
https://www.arte.tv/fr/videos/089993-00 ... hollywood/



(écouter ça c'est un peu comme regarder un tableau d'Adolf H.)

Avatar du membre
lucien
Messages : 4095
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par lucien » 18 sept. 2019, 14:42

Mais c'est carrément excellent! Dommage qu'il ait écrit "mein kampf", ça désacralise un peu le truc... :-D

Oui, c'est ça, Jeep... je viens de comprendre maintenant, avec tes explications. Pas de "maison", mais "d'habitants" de la dite maison. Ok. Merci, les pièces du puzzle prennent leur place, là. :wink:
s.i.g.n.a.t.u.r.e

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2148
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep » 18 sept. 2019, 16:50

lucien a écrit :
18 sept. 2019, 14:42
Oui, c'est ça, Jeep... je viens de comprendre maintenant, avec tes explications. Pas de "maison", mais "d'habitants" de la dite maison. Ok. Merci, les pièces du puzzle prennent leur place, là. :wink:
Je n'ai pas trop insisté pour ne pas me faire "spoiler" le jour où je verrai le film, mais Tarantino a pris une voie complètement différente de ce qui s'est passé réellement en août 1969.
Pas mal de critiques lui reprochent ça.
Je ne vais pas plus loin dans les articles, mais il est donc possible que tes enfants aient bien vus ce qu'ils t'ont dit.

Tout comme dans Inglorious Basterds où Tarantino réécrivait l'histoire en faisant disparaître Hitler et beaucoup d'autres nazis.

Charlie Brown
Messages : 2102
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown » 18 sept. 2019, 22:22

lucien a écrit :
17 sept. 2019, 19:47
Alors si, je me suis "cassé".

Le grand frère (21 ans): pas encore discuté avec lui, juste 2 minutes au téléphone. Il aurait en effet préféré que ça parte de la...(la fin)
La frangine (19 years old): "j'ai du mal à répondre! ce que j'en ai retenu, le message? je sais pas, moi... en tout cas, même si c'était long, je ne me suis pas ennuyée une seconde! Je te dirai mieux la prochaine fois" (j'vais la croire, tiens!) :-D
Le plus jeune (17): une espèce de documentaire sur les tournages de films à Hollywood, et la vie des acteurs et de leur doublure. C'est très bien foutu, on est dedans. Une critique des hippies, aussi, qui semblent trop décalés. J'avais aimé Django Unchained, parce que le message était plus clair, il se positionnait davantage (je ne savais pas qu'il connaissait Tarantino mieux que moi!!).

Et un truc en commun, que tu vas peut être pouvoir m'expliquer: tous les 3 m'ont dit qu'à la fin, Manson et sa bande se sont sans doute trompés de maison...??? Pas compris leurs explications, assez peu claires, pour le coup.

(Attention, je vais spoiler un max ! Jeep, ne clique pas sur "Afficher le texte" ! Ou alors clique, mais ferme les yeux juste après ! :-) )

► Afficher le texte

Ta fille a raison sur le fait que, malgré sa durée, on ne s'ennuie jamais pendant le film. A condition de goûter le film pour ce qu'il est : un grand film classique. Et non en y allant pour voir le Tarantino "puéril" habituel, plein de violence et d'hommages exécutés à grands coups de références tenant lieu de scénario (auquel cas on peut s'ennuyer ferme).
Et ton plus jeune a raison aussi, pour ce qui est de la lecture du film au premier degré. :wink:

lucien a écrit :
17 sept. 2019, 19:47
A suivre... je désespère pas de tirer les vers des nez des plus grands! :wink: (en tous les cas, j'ai ressenti une espèce d'incapacité à une réflexion perso, à la suite du film. Comme le sentiment que leur monde est vraiment du consumérisme: on vit l'instant, et on passe au suivant. Le temps de l'analyse, du ressenti ou de l'introspection me parait révolu, vieux con que je suis, qui prend les choses au sérieux...j'ai eu l'impression de les emmerder, et de les prendre au dépourvu, avec mes questions...mais comme dit, je vais les torturer! ;) )

Noooonnn ! Je ne veux pas être responsable de leur calvaire et de ta transformation en bourreau ! :shock: :? :-D
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3777
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière » 28 sept. 2019, 13:57

Je suis en train de me refaire tout Klapisch.

Répondre