Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Charlie Brown
Messages : 2229
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Blaise Poulossière a écrit :
23 oct. 2018, 00:59
Fait gaffe hein... "fun" et "cool" en moumouserie, ça veut peut-être pas dire pareil que comme tu l'entends dans ta propre tête à toi ! :-)

C'est clair. J'en suis bien conscient. :-)
Mais, parfois, il arrive qu'on tombe d'accord sur certains films. Du coup, ça ajoute un obstacle de plus à ma valse-hésitation... :? :-)

Blaise Poulossière a écrit :
23 oct. 2018, 00:59
Pareil, Europa, marquant, vu en VHS y a moult, puis un autre idiot plein d' idiots, puis celui avec Bjork en 2000 mais la camera sur l' épaule d' un épileptique qui file la gerbe, merci bien... Vive Tati ! Je me suis vite dit que l' ami Lars, aussi intéressant qu'e je présume qu il puisse être je peux très bien me passer de lui, quitte à rater des trucs, tant pis !

Oh putain ! J'avais oublié cette gabegie, ce truc horrible : le Dogme ! (ou Dogme95, puisque ce manifeste fatiguant fut pondu par Lars von Trier et Thomas Vinterberg en 1995)

En voici le "Vœu de chasteté" (retrouvé sur Wikipedia) :
Vœu de chasteté

Je jure de me soumettre aux règles qui suivent telles qu'édictées et approuvées par Dogme 95.

1. Le tournage doit être fait sur place. Les accessoires et décors ne doivent pas être apportés (si l'on a besoin d'un accessoire particulier pour l'histoire, choisir un endroit où cet accessoire est présent).
2. Le son ne doit jamais être réalisé à part des images, et inversement (aucune musique ne doit être utilisée à moins qu'elle ne soit jouée pendant que la scène est filmée).
3. La caméra doit être portée à la main. Tout mouvement, ou non-mouvement possible avec la main est autorisé. (Le film ne doit pas se dérouler là où la caméra se trouve ; le tournage doit se faire là où le film se déroule).
4. Le film doit être en couleurs. Un éclairage spécial n'est pas acceptable. (S'il n'y a pas assez de lumière, la scène doit être coupée, ou une simple lampe attachée à la caméra).
5. Tout traitement optique ou filtre est interdit.
6. Le film ne doit pas contenir d'action de façon superficielle. (Les meurtres, les armes, etc. ne doivent pas apparaître).
7. Les détournements temporels et géographiques sont interdits. (C'est-à-dire que le film se déroule ici et maintenant).
8. Les films de genre ne sont pas acceptables.
9. Le format de la pellicule doit être le format académique 35mm.
10. Le réalisateur ne doit pas être crédité.

De plus, je jure en tant que réalisateur de m'abstenir de tout goût personnel. Je ne suis plus un artiste. Je jure de m'abstenir de créer une « œuvre », car je vois l'instant comme plus important que la totalité. Mon but suprême est de faire sortir la vérité de mes personnages et de mes scènes. Je jure de faire cela par tous les moyens disponibles et au prix de mon bon goût et de toute considération esthétique.

Et ainsi je fais mon Vœu de Chasteté.

Copenhague, Lundi 13 mars 1995

Au nom du Dogme 95

Lars Von Trier, Thomas Vinterberg

Après avoir vu Breaking the Waves à sa sortie en 1996, je suis tombé sur ce manifeste, et j'ai mieux compris ma douleur... :? :-D
Du coup, quand j'ai su que Les Idiots radicalisaient le principe, je me suis dit : "Même pas en rêve !". Idem pour Dancer in the Dark.
Même si aucun des réalisateurs signataires n'est apparemment jamais arrivé à appliquer la totalité des 10 "commandements", ça me fatiguait d'avance... J'ai boycotté tous les films estampillés "Dogme95".

Mais quand même, je dois avouer, Dogville (non estampillé "Dogme", mais qui en respecte pas mal de principes), quel film !

Blaise Poulossière a écrit :
23 oct. 2018, 00:59
Et pis "The house that Jack built", pour moi, ça ne voudra jamais rien dire d' autre que ça: :-P

Image

:-D

C'est aussi un de mes épisodes préférés ! :wink:


Cela dit, pour moi, The House That Jack Built, c'est aussi ça :



Un des meilleurs morceaux d'Aretha Franklin ! Je peux l'écouter sans fin (et sans faim) ! :-D
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2370
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep »

Blaise Poulossière a écrit :
23 oct. 2018, 00:59
Et pis "The house that Jack built", pour moi, ça ne voudra jamais rien dire d' autre que ça: :-P

Image
Bon j'aurai bien aimé parler de mon épisode préféré "A touch of brimstone" mais ça sera pour une autre fois. :inlove:

Charlie Brown
Messages : 2229
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit :
23 oct. 2018, 13:49
Bon j'aurai bien aimé parler de mon épisode préféré "A touch of brimstone" mais ça sera pour une autre fois. :inlove:

Tu peux rougir, petit canaillou ! :-)

Cela dit, même si ce n'est pas mon préféré, c'est vrai que c'est un bon épisode, A Touch of Brimstone (aka Le Club de l'enfer) et qu'il a marqué tous les fans de la série à cause de la tenue sado-masochiste d'Emma Peel (on est quand même en 1966, dans une série télé grand public !).
Personnellement, dans le registre "déguisé", je préfère Diana Rigg dans sa tenue style Robin Hood, dans l'épisode A Sense of History (aka L'Econome et le sens de l'histoire), autre grand moment d'émotion vestimentaire de la série.

D'ailleurs, à ce niveau-là, la 4ème saison (1965-1966), en noir et blanc, est beaucoup plus audacieuse que la 5ème (1967) et plus célèbre saison, en couleur. Quand j'étais gamin (et tu dois t'en souvenir aussi, bien évidemment), on n'avait pas accès aux 4 premières saisons en noir et blanc, qui n'avaient jamais été diffusées en France. A la fin des années 70 et dans les années 80, j'ai vu et revu tous les épisodes couleurs des saisons 5 (Emma Peel) et 6 (Tara King, 1968-1969), ainsi que celles des New Avengers de 1976-1977 (Purdey), mais il m'a fallu attendre le début des années 90 et l'émission Continentales sur FR3, si je me souviens bien, pour que la saison 4 (Emma Peel noir et blanc) soit enfin diffusée, en VO ! Que d'émotions pour l'amoureux de la série (et l'amoureux d'Emma Peel) que j'étais (et que je suis toujours !... En même temps, quel fan de la série n'est jamais tombé amoureux de Diana Rigg en Emma Peel, hein ?) ! C'était comme accéder à un trésor englouti, un truc que tu as fantasmé pendant des années et qui devient réalité. Et sans déception en plus, cette saison 4 étant magnifique !

J'eus aussi le plaisir de découvrir quelques épisodes des saisons 2 et 3 avec Honor Blackman en Cathy Gale, mais, sans être mauvais, loin de là, c'était pas encore au niveau des épisodes Emma Peel. Et puis, bon, j'aime bien Honor Blackman, mais à côté de Diana Rigg, elle faisait pas le poids... (alors que j'ai toujours eu une grande passion pour Linda Thorson en Tara King... :oops: :-) )
Dès la sortie des DVD au tournant des années 2000, je me suis fait offrir le coffret" cabine téléphonique" de la saison 5 (1967), et puis j'ai petit à petit acquis toutes les saisons pour des heures de bonheur renouvelé ! (Oui, je suis un peu un grand malade sur le sujet, parce que c'est un peu ma série "culte", Chapeau melon et bottes de cuir. Je suis tombé dedans vers 7 ou 8 ans, et le choc esthétique, scénaristique, humoristique, jonhsteedique et emmapeelesque de la série est à l'origine de pas mal de mes passions et de ma fascination pour une Angleterre à jamais mythifiée dans les Swinging 60's ! :-D )



Illustration (avec des images de qualité fort médiocre, hélas) du premier paragraphe de ce post :

Diana Rigg/Emma Peel dans A Touch of Brimstone :




Diana Rigg/Emma Peel dans A Sense of History :

C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2370
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep »

Charlie Brown a écrit :
24 oct. 2018, 11:47
Quand j'étais gamin (et tu dois t'en souvenir aussi, bien évidemment), on n'avait pas accès aux 4 premières saisons en noir et blanc, qui n'avaient jamais été diffusées en France. A la fin des années 70 et dans les années 80, j'ai vu et revu tous les épisodes couleurs des saisons 5 (Emma Peel) et 6 (Tara King, 1968-1969), ainsi que celles des New Avengers de 1976-1977 (Purdey), mais il m'a fallu attendre le début des années 90 et l'émission Continentales sur FR3, si je me souviens bien, pour que la saison 4 (Emma Peel noir et blanc) soit enfin diffusée, en VO !
Si, si, la saison 4 a été diffusée en 1967 en France, mais pas dans sa totalité.
Alex Taylor lorsqu'il a présenté la série en VOSTFR dans "Continentales" a donc passé à l'antenne plusieurs épisodes de cette saison 4 jamais diffusés en France.
Je me souviens très bien que lors de la diffusion de "A Touch of Brimstone" il avait dit qu'on allait voir l'épisode dans sa totalité car il avait été en partie censuré (on imagine bien quelles scènes ont été supprimées) au Royaume-Uni lors de sa première diffusion et lors de rediffusions ultérieures.
Episode jamais diffusé non plus aux Etats-Unis à cette époque.
J'imagine bien que s'il n'a pas été diffusé non plus en France en 1967 c'est que l'ORTF de De Gaulle a du avoir du mal à avaler le python de Miss Peel.

Je ne peux pas dire à partir de quelle année j'ai découvert la série.
Probablement aperçue déjà très jeune mais sans avoir été encore captivé. Bien plus d'intérêt dans les années 70.

La série qui m'a marquée alors que j'étais vraiment très jeune est "Le Prisonnier", diffusé en 1968.
Vu qu'elle n'a pas été rediffusée avant "Temps X" et les Bogdanoff presque 10 ans après, j'en conclus qu'il est certain que le mystérieux ballon blanc géant et les costumes étranges m'avaient fasciné à une époque où Zorro ou Belle et Sébastien étaient alors plus dans mes goûts télévisuels.

En coffret DVD je m'en suis tenu aux 2 des années Emma Peel et celui avec Tara King.
Les épisodes avec Purdey je n'arrive plus à les regarder.
Cathy Gale je n'ai jamais trop accroché.

Quant à Diana Rigg, ça fait toujours un petit pincement au cœur de la voir maintenant dans la série "Game of Thrones"...50 ans plus tard.

Charlie Brown
Messages : 2229
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit :
24 oct. 2018, 18:28
Si, si, la saison 4 a été diffusée en 1967 en France, mais pas dans sa totalité.

Au temps pour moi, je ne savais pas !
Je suis né en 1971 et j'ai dû voir mes premiers épisodes de la série à la toute fin des années 70 (bon, j'avais peut-être pas 7 ans, mais disons 8 ou 9. Je suis sûr d'avoir craqué dessus avant mes 10 ans, quoi qu'il en soit...). Et comme à ce moment-là et pendant toute la première moitié des années 80 ils ne diffusaient "que" les saisons Emma Peel couleur, Tara King et Purdey/Gambit en boucle, je ne me suis jamais douté que quelques épisodes de la saison Emma Peel noir et blanc avait été diffusés un jour en France. Merci pour l'info.

Jeep a écrit :
24 oct. 2018, 18:28
Je ne peux pas dire à partir de quelle année j'ai découvert la série.
Probablement aperçue déjà très jeune mais sans avoir été encore captivé. Bien plus d'intérêt dans les années 70.

La série qui m'a marquée alors que j'étais vraiment très jeune est "Le Prisonnier", diffusé en 1968.
Vu qu'elle n'a pas été rediffusée avant "Temps X" et les Bogdanoff presque 10 ans après, j'en conclus qu'il est certain que le mystérieux ballon blanc géant et les costumes étranges m'avaient fasciné à une époque où Zorro ou Belle et Sébastien étaient alors plus dans mes goûts télévisuels.

Si j'ai bien tout suivi, tu dois avoir à peu près 10 ans de plus que moi, donc je comprends que tu aies été trop jeune en 67 et que ton intérêt s'éveilla durant les années 70...
Mais je vois que tu n'étais pas insensible à l'esthétique typiquement britannique des 60's vu ton souvenir du Prisonnier ! (Ce qui est une indéniable preuve de goût. :-) )

Le Prisonnier (qui est ma deuxième série "culte", forcément) a longtemps été un mythe, pour moi. J'en ai très tôt connu l'existence sans jamais pouvoir y accéder. Je n'ai aucun souvenir de son passage dans Temps X (mais je n'ai pas suivi Temps X à ses tout débuts, en 1979, seulement un peu plus tard, ceci expliquant peut-être cela... En revanche, j'ai quelques souvenirs de La Quatrième dimension et de Cosmos 1999), mais je me souviens bien de sa première diffusion sur M6 à la fin des années 80. Et je n'ai pas été déçu ! L'amateur de Chapeau melon et bottes de cuir que j'étais s'est tout de suite senti dans son élément naturel ! :-D

Sans aller jusqu'au "culte" mais pour rester dans le "So British" 60's (même si début 70's), j'étais aussi très client d'Amicalement vôtre, à l'époque. :-)
Pour avoir mon véritable troisième choc "culte" en matière de séries, il me faudra attendre le tout début des années 90 et la diffusion du Mystères à Twin Peaks (elle était diffusée sous ce nom, sur La Cinq) de David Lynch ! Quelle claque magistrale !

Quant au quatrième et dernier choc "culte", il n'eut lieu qu'avec la création d'Arte (en lieu et place de La Cinq, donc), qui eut l'excellente idée de diffuser l'intégralité du Monty Python's Flying Circus !

Chapeau melon et bottes de cuir, Le Prisonnier, Monty Python's Flying Circus et Twin Peaks forment le carré d'as à l'aune duquel je mesure toutes les autres séries. Autant dire que je n'ai plus jamais eu de telles émotions de toute ma vie en la matière. :-)


Jeep a écrit :
24 oct. 2018, 18:28
Quant à Diana Rigg, ça fait toujours un petit pincement au cœur de la voir maintenant dans la série "Game of Thrones"...50 ans plus tard.

Je n'ai jamais vu Game of Thrones...
En revanche, j'ai moi aussi ressenti ce petit pincement au détour de The Crimson Horror, un épisode de la saison 7 (Matt Smith/Jenna Louise Coleman) du reboot de Doctor Who, dans lequel Diana Rigg tient un rôle conséquent.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3855
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

:-)
Ah que de souvenir me reviennent... Le Prisonnier sur M6, "Continental" d' Alex Taylor sur la 3, avec The Avengers, et Monty Python's Flying Circus l' été suivant... Je m' en souviens comme si c' était hier ! :-P Je m' y revois, avec mes cassettes VHS, au taquet, près à appuyer sur "enregistrement" le moment importun ! :-)
Ça et, quelques années plus tard, Twin Peaks en Vostfr sur je sais plus quelle chaîne du cable, c' est vraiment mes derniers souvenir de télé. Après j' i laissé tomber, j' en avais même plus !

Enfant, j' ai de vagues souvenirs de Tara King, un peu plus de Purdey et Gambit (Et Steed, mais qu' avait pris du bide houlaladisdonc!). Il a fallu Alex Taylor pour que je découvre et savoure vraiment cette série, avec l' incroyable, l' incontournable, l' inénarrable Miss Peel !
Quand au "Prisonnier", je me suis revu ça avec enthousiasme il y a pas même un an puisque pour la première fois de ma vie en Vostfr ! Et bien c' est mieux, certes, mais pas autant que j' imaginais. Je me dit qu' elle était pas fichue mal cette VF du coup !

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2370
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep »

Charlie Brown a écrit :
24 oct. 2018, 21:57
Je suis né en 1971 et j'ai dû voir mes premiers épisodes de la série à la toute fin des années 70 (bon, j'avais peut-être pas 7 ans, mais disons 8 ou 9. Je suis sûr d'avoir craqué dessus avant mes 10 ans, quoi qu'il en soit...). Et comme à ce moment-là et pendant toute la première moitié des années 80 ils ne diffusaient "que" les saisons Emma Peel couleur, Tara King et Purdey/Gambit en boucle, je ne me suis jamais douté que quelques épisodes de la saison Emma Peel noir et blanc avait été diffusés un jour en France. Merci pour l'info.


Si j'ai bien tout suivi, tu dois avoir à peu près 10 ans de plus que moi, donc je comprends que tu aies été trop jeune en 67 et que ton intérêt s'éveilla durant les années 70...
Mais je vois que tu n'étais pas insensible à l'esthétique typiquement britannique des 60's vu ton souvenir du Prisonnier ! (Ce qui est une indéniable preuve de goût. :-) )
Je suis né en 1962.
Alors concernant les épisodes diffusés dans les années 70 il m'est impossible de dire si c'étaient ceux de la saison 4 ou 5.
Car si mes grands parents avaient une télé couleur dès 1968 (que je regardais chez eux d'abord le jeudi avant que le jour de repos scolaire ne devienne le mercredi), chez nous elle n'est arrivée qu'en 1973 si je me souviens bien.
Et en 1973 il n'y avait que la 2ème chaîne en couleur, la première était en NB jusqu'en 1975.
Quand FR3 est créée en 1975, les deux anciennes chaines de l'ORTF deviennent TF1 et Antenne 2.
TF1 est toujours en NB mais vu que FR3 ne diffuse rien l'après midi, le signal de TF1 est repris en couleur sur le canal de FR3. En fin d'après-midi on retourne au moyen-âge sur TF1 en NB.
Le passage en couleur des vieux émetteurs diffusant TF1 va durer 7 années pour que toute la France soit enfin couverte.
Paris est en couleur dès l'année 1975.
La région de Marseille a du avoir la couleur sur le canal de TF1 vers 1977 ou 1978.
Donc pendant plusieurs années il fallait jongler avec les boutons de la télé (pas encore de télécommande) pour voir de la couleur sur la chaine principale.

Dans les années 70 il y avait "La Une est à vous" devenue "Samedi est à vous" quand TF1 a été créée, une émission de plusieurs heures.
Une émission où les téléspectateurs téléphonaient pour choisir les séries qui allaient être diffusées dans l'après-midi.
Il fallait appeler le SVP 11 11. Mais on n'a eu le téléphone que bien plus tard.
J'avais oublié que Le Prisonnier faisait partie des propositions à cette époque, mais c'était très rare et j'étais tout le temps déçu.
Un aperçu de ce qui était proposé :
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Une_est_%C3%A0_vous

Chapeau Melon, Amicalement Votre, Mission Impossible, Cosmos 1999 et les Envahisseurs étaient bien plus souvent diffusés.
Et vu que l'émission du samedi se prolongeait jusqu'en début de soirée, la ou les dernières séries étaient en NB chez moi...
C'est donc à cette époque que j'ai commencé à devenir un sériephile.

Et comme le souligne Blaise, les versions françaises étaient vraiment bien faites.
Même maintenant je suis encore surpris d'entendre un Columbo ou un Amicalement Votre en VO. Pareil pour Le Prisonnier.

Twin Peaks.
On l'a déjà évoqué l'an dernier, si je pars là dessus je ne m'arrête plus.

Claque lors de la diffusion sur La Cinq en 1991, la chaîne va enchainer les deux saisons la même année alors que la saison 1 avait été diffusée aux Etats-Unis en 1990. J'avais passé quelques semaines là-bas juste après la diffusion de l'épisode de fin de saison et c'était une folie médiatique.
Quand on ne sait pas en plus pourquoi tant de personnes se promènent avec des t-shirts "Qui a tué Laura Palmer", ça laisse pantois.

C'est la chaîne Série Club qui a diffusé Twin Peaks en VO en 1994 ou 1995.

Si j'ai pris une claque en 1991, puis avec le film en 1992, David Lynch m'a atomisé l'an dernier avec "The Return" ou saison 3 si on préfère.
Plus d'un an après la diffusion de l'ultime épisode il est impossible de démêler ce monument qu'il a créé avec Mark Frost.
Si Mulholland Drive, Inland Empire ou Lost Highway sont difficiles à cerner ce n'est rien par rapport à ces 16 heures filmées par Lynch en 2015 et qu'il a mis presque toute l'année 2016 à monter avant que cela soit diffusé en 2017.
Avec des chronologies ou des mondes parallèles et probablement une complète remise en question de l'histoire (et du meurtre) qui a été diffusée 25 ans avant, il y a de quoi alimenter les nombreux forums ou pages Reddit ou Facebook pour de très nombreuses années.
J'ai passé ainsi de très nombreuses heures sur internet, mais j'ai levé le pied depuis quelques semaines.
Lynch a ainsi créé la cathédrale de sa carrière alors qu'il n'avait plus rien tourné de conséquent depuis une dizaine d'années.

Mais il faut aussi reconnaître qu'avec ce Retour il a laissé sur le bord de la route énormément de fans de la série des années 1990 qui se sont perdus dès les premiers épisodes diffusés au printemps 2017.
Ça gueulait salement aux Etats-Unis et aussi en France.

Charlie Brown
Messages : 2229
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Jeep a écrit :
25 oct. 2018, 18:31
Je suis né en 1962.
Alors concernant les épisodes diffusés dans les années 70 il m'est impossible de dire si c'étaient ceux de la saison 4 ou 5.
Car si mes grands parents avaient une télé couleur dès 1968 (que je regardais chez eux d'abord le jeudi avant que le jour de repos scolaire ne devienne le mercredi), chez nous elle n'est arrivée qu'en 1973 si je me souviens bien.
Et en 1973 il n'y avait que la 2ème chaîne en couleur, la première était en NB jusqu'en 1975.
Quand FR3 est créée en 1975, les deux anciennes chaines de l'ORTF deviennent TF1 et Antenne 2.
TF1 est toujours en NB mais vu que FR3 ne diffuse rien l'après midi, le signal de TF1 est repris en couleur sur le canal de FR3. En fin d'après-midi on retourne au moyen-âge sur TF1 en NB.
Le passage en couleur des vieux émetteurs diffusant TF1 va durer 7 années pour que toute la France soit enfin couverte.
Paris est en couleur dès l'année 1975.
La région de Marseille a du avoir la couleur sur le canal de TF1 vers 1977 ou 1978.
Donc pendant plusieurs années il fallait jongler avec les boutons de la télé (pas encore de télécommande) pour voir de la couleur sur la chaine principale.

C’est amusant. Je ne connaissais pas toutes ces subtilités 70’s.

Quand j’ai commencé à vraiment regarder la téloche, vers 7 ans (en 1978, donc), on n’avait qu’un poste noir et blanc, à la maison. Un de ces trucs qu’il fallait faire chauffer quelques minutes avant d’avoir un début d’image (on n'a eu un poste couleur qu'à partir de 1981, si mes souvenirs sont bons). 3 chaînes qui ne commençaient pas à émettre avant midi (et qui s’arrêtaient vers minuit). C’était aussi le tout début des grandes émissions spécialement dédiées aux enfants (L’île aux enfants, Les Visiteurs du mercredi, Récré A2, Croque-vacances... Oui, je suis vraiment de ce qu’on a appelé la "Génération Télé". J’ai été élevé avec elle :-) ).

En ce qui concerne les épisodes de Chapeau melon et bottes de cuir de ma génération, je suis à peu près sûr que ceux diffusés quasiment en boucle entre 1978 et la moitié des années 80 (disons 1986, juste avant la privatisation de TF1) étaient ceux des saisons 5 et 6, plus ceux des New Avengers, car lorsque je découvris la saison 4 dans l’émission Continentales d’Alex Taylor au début des années 90, je me souviens que je n’avais vu aucun de ces épisodes auparavant !


Jeep a écrit :
25 oct. 2018, 18:31
Claque lors de la diffusion sur La Cinq en 1991, la chaîne va enchainer les deux saisons la même année alors que la saison 1 avait été diffusée aux Etats-Unis en 1990. J'avais passé quelques semaines là-bas juste après la diffusion de l'épisode de fin de saison et c'était une folie médiatique.
Quand on ne sait pas en plus pourquoi tant de personnes se promènent avec des t-shirts "Qui a tué Laura Palmer", ça laisse pantois.

C'est la chaîne Série Club qui a diffusé Twin Peaks en VO en 1994 ou 1995.

Si j'ai pris une claque en 1991, puis avec le film en 1992, David Lynch m'a atomisé l'an dernier avec "The Return" ou saison 3 si on préfère.
Plus d'un an après la diffusion de l'ultime épisode il est impossible de démêler ce monument qu'il a créé avec Mark Frost.
Si Mulholland Drive, Inland Empire ou Lost Highway sont difficiles à cerner ce n'est rien par rapport à ces 16 heures filmées par Lynch en 2015 et qu'il a mis presque toute l'année 2016 à monter avant que cela soit diffusé en 2017.
Avec des chronologies ou des mondes parallèles et probablement une complète remise en question de l'histoire (et du meurtre) qui a été diffusée 25 ans avant, il y a de quoi alimenter les nombreux forums ou pages Reddit ou Facebook pour de très nombreuses années.
J'ai passé ainsi de très nombreuses heures sur internet, mais j'ai levé le pied depuis quelques semaines.
Lynch a ainsi créé la cathédrale de sa carrière alors qu'il n'avait plus rien tourné de conséquent depuis une dizaine d'années.

Mais il faut aussi reconnaître qu'avec ce Retour il a laissé sur le bord de la route énormément de fans de la série des années 1990 qui se sont perdus dès les premiers épisodes diffusés au printemps 2017.
Ça gueulait salement aux Etats-Unis et aussi en France.

Je n’ai toujours pas vu la saison 3 ("The Return"), vu qu’elle est passée sur Canal+ et que je n'ai toujours pas cherché à faire mon retard depuis, mais étant donné ce que tu en dis, ça me ferait un peu penser à un pendant "sériesque" de Inland Empire, une sorte d'abstraction imbitable voire fatiguante après les "lumineux" et fascinants Lost Highway et Mulholland Drive réalisés quelques années plus tôt (je considère un peu ces trois films comme une sorte de "trilogie", dans la filmographie de David Lynch). Cela dit, si ça se trouve, contrairement à Inland Empire, j’adorerais peut-être la saison 3 de Twin Peaks 25 ans après... (même si, vu les années 2000 de Lynch après le chef-d’œuvre Mulhollland Drive, j’en doute un peu... :? :-) )


Blaise Poulossière a écrit :
25 oct. 2018, 01:53
Enfant, j' ai de vagues souvenirs de Tara King, un peu plus de Purdey et Gambit (Et Steed, mais qu' avait pris du bide houlaladisdonc!). Il a fallu Alex Taylor pour que je découvre et savoure vraiment cette série, avec l' incroyable, l' incontournable, l' inénarrable Miss Peel !
Quand au "Prisonnier", je me suis revu ça avec enthousiasme il y a pas même un an puisque pour la première fois de ma vie en Vostfr ! Et bien c' est mieux, certes, mais pas autant que j' imaginais. Je me dit qu' elle était pas fichue mal cette VF du coup !

Oui, les VF étaient plutôt bonnes.
Le plus célèbre exemple étant celui d’Amicalement vôtre, qui eut plus de succès en France qu’en Angleterre grâce au magnifique doublage de Tony Curtis par l’excellent Michel Roux et aux touches d’humour ajoutées dans les dialogues de la version française. :-)


Blaise Poulossière a écrit :
25 oct. 2018, 01:53
:-)
Ah que de souvenir me reviennent... Le Prisonnier sur M6, "Continental" d' Alex Taylor sur la 3, avec The Avengers, et Monty Python's Flying Circus l' été suivant... Je m' en souviens comme si c' était hier ! :-P Je m' y revois, avec mes cassettes VHS, au taquet, près à appuyer sur "enregistrement" le moment importun ! :-)
Ça et, quelques années plus tard, Twin Peaks en Vostfr sur je sais plus quelle chaîne du cable, c' est vraiment mes derniers souvenir de télé. Après j' i laissé tomber, j' en avais même plus !

En ce qui me concerne, c'était aussi les derniers soubresauts de ma véritable période télé. Même si, contrairement à toi, j'ai toujours un poste de télévision chez moi :wink: (à tube cathodique, certes, mais quand même... :-D )

A partir de 1987, j’ai commencé par lâcher définitivement les dessins animés (je crois que le dernier que j’ai suivi était Cobra), puis, progressivement, le reste des émissions et séries que je regardais. A part Le Prisonnier, Twin Peaks et le Monty Python’s Flying Circus, donc (oh et puis Fawlty Towers aussi, maintenant que j'y pense... :-D), comme je le disais plus haut, ainsi que quelques films et quelques matches de football, mais, comme je l’ai raconté aussi un jour, j’ai abandonné et boycotté le foot pendant quasiment toutes les années 90, pour n’y revenir qu’au début du 21ème siècle.

A partir de 16 ans, je commençais donc à passer plus de temps à écouter de la musique et à bouquiner qu’à regarder la télé. C’est aussi l’époque où j’ai commencé à aller régulièrement au cinéma et où ma cinéphilie naissante, bien encouragée par l’achat de notre premier magnétoscope, me poussait à enregistrer quelques films du Cinéma de minuit sur FR3 et du Ciné-club sur Antenne 2. :-)

Je suis revenu un peu aux dessins animés plus ou moins de mon époque au milieu des années 90, parce que ma meuf aimait bien regarder une émission entièrement consacrée aux dessins animés japonais le dimanche matin sur TMC. J’ai alors découvert des trucs excellents à côté desquels j’étais passé depuis la privatisation de TF1 en 1987 et la création de La Cinq et TV6, future M6 : Dragon Ball, Nicky Larson, Juliette je t’aime, Dr. Slump, Lamu... Je renouais aussi peu à peu avec les séries et les sitcoms, car elle était fan de Friends et d’X-Files (j’adorais la première, mais pas la seconde). Puis j’ai aimé Buffy contre les vampires, Ally McBeal, That 70’s Show... etc... Mais rien qui ne me refit l’effet que produirent mes 4 séries "culte" mentionnées dans mon post précédent...

Enfin, depuis une quinzaine d'années, je ne regarde quasiment plus la télé. Un match de foot de temps en temps, un très vieux film ou un film que j'ai loupé au cinoche de temps à autre, un épisode de série ou de sitcom par-ci par-là, au hasard, un jour d'affalement devant le poste, La Grande Librairie ou un petit Burger Quiz (depuis son retour) quand ça me prend, mais c'est à peu près tout. Entre la lecture, le cinoche, internet, et l'écoute de musique ou d'émissions de radio, ça fait longtemps que je n'ai plus trop le temps, ni l'envie, de regarder la téloche. :-)

Et puis aujourd'hui, disons depuis une dizaine d'années (si ce n'est depuis le début du siècle), si tu veux voir de bonnes séries, faut s'abonner à tout un tas de choses (le câble/satellite, des bouquets thématiques, Netflix... etc...) ou télécharger comme un porc (ce dont je suis totalement incapable, et je m'en fous même carrément) voire regarder un streaming de qualité approximative, ou encore acheter des coffrets DVD... Autant dire que tout ça ne m'intéresse absolument pas.

Les rares séries que j'ai suivies assez régulièrement ces dernières années, sur la TNT donc, ça doit se résumer à Sherlock, Broadchurch, The Wrong Mans, ainsi que quelques saisons de Doctor Who et de Downtown Abbey (anglophilie oblige :-) ), Real Humans chez les Scandinaves et Les Petits meurtres d'Agathie Christie pour ce qui concerne les productions françaises (oui, bon, ok... Mais j'aime beaucoup ! :-) )
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2234
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par adieu minette »

Image
Noël au scanner...

Charlie Brown
Messages : 2229
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Yeah ! :-D
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4020
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Sophie du moulin »

:mdr3:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3855
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

"Fawlty Towers", j' ai pas vu ça à la télé et je sais pas non plus quand ça a pu être diffusé. J'en ai découvert l' existence grâce à Wikipédia y a quoi... une petite dizaine d'année, guère plus ! Mais j'ai adoré bien évidement et c' est précieusement conservé dans mes disques durs. :-)
Osé-je l' avouer, je me souviens très mal de "Amicalement votre" et j' ai jamais revu depuis. Y a certainement moyen maintenant, grâce aux flibustiers du net, faudra que je m' y penche...
Comme Jeep, Je n' ai jamais trop accroché aux épisodes avec Cathy Gale, mais ça vient pas d'elle. La série n' avait pas encore pris ses marques, elle est encore assez inégale à cette époque (Pas encore trouvé ses marques ?, faute de moyen ?...). Faut vraiment attendre Emma Peel pour que ça tienne bien la route.
"Columbo", j' ai tout revu y a moins de dix ans, et en vost s' il vous plait ! Y a pas, c' est mieux, largement mieux, surtout pour les autres acteurs et les bruitages d'ambiance, même si sa voix française, Serge Sauvion (qu'on aperçoit en commissaire face à Lino Ventura dans le pré-générique de "Ne nos fâchons pas".) est excellente.
Pour les dessins animés, je suis resté fan de "Tom Sawyer, Heidi, Rémi et Ulysse 31". (Et, par nostalgie de ces temps bénis et bien longtemps après mes vertes années guillerettes et insouciantes à jamais disparues, j' ai eu plaisir à lire Mark Twain, Johanna Spyri, Hector Malot et une version abrégée d' Homer... d'ailleurs 's'rait p't'êt' temps que je m' envoie "L' Illiade" et "L'Odyssée" pour de vrai maintenant, pourquoi pas ?!) Mais sinon je m' en tape un peu du reste. Très déçu de revoir "Goldorak, Candy, Albator" ect... , comme ça, à la débottée, une fois adulte. Sans parler de San Ku Kaï, Spectroman, X Or... qui sont, faut reconnaitre, de vraies bouses ! (Pourtant j' adorais San Ku Kaï ! A l' époque, dans le champ derrière la maison, y avait un gros tas de souches d'arbres arrachés (le remembrement qui débutait, sans doute !), c'était mon vaisseau de San Ku Kaï ! Et j' aime autant vous dire que j' en ai dégommé des Stressos, du haut de mon tas de bois ! :-D )
J' adorais les "Muppet Show" aussi, tu fais bien de les mentionner Adieu Minette ! :-) J' ai mis du temps à comprendre que comme c' était ricain on connaissait jamais les invités et pourquoi on y voyait pas Carlos, Demis Roussos, Dalida, Gérard Lenormand, Annie Cordy... ou autres du même acabit.

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3855
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Charlie Brown a écrit :
26 oct. 2018, 15:27
Oui, les VF étaient plutôt bonnes.
Le plus célèbre exemple étant celui d’Amicalement vôtre, qui eut plus de succès en France qu’en Angleterre grâce au magnifique doublage de Tony Curtis par l’excellent Michel Roux et aux touches d’humour ajoutées dans les dialogues de la version française. :-)
Alors tu vois, étant passé à côté à l' époque, aujourd'hui j' aurai du mal à "accepter" Michel Roux en vf. J' arrive en quelque sorte tout neuf et ça ne me fait pas du tout envie. Je suis devenu un peu un intégriste au fil des années. Aujourd'hui, surtout pour les trucs typically british comme "Amicalement Votre" ça va de soit que ça sera vost ou rien !
Pour moi, mon plus célèbre exemple et peut-être le seul, c' est "Le prisonnier".

Et j' oubliais... pour ce qui est des "à côtés" des Monty Python, connais-tu aussi "Medieval Lives" de Terry Jones ? :-) C' est moins loufoque que pédagogique, mais un peu quand même, y a une volonté d' instruire en s' amusant, c' est sympatoche !

En v'là un (sans sous-titres, certes, mais le ton est là.)


Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 4020
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Sophie du moulin »

Moi aussi Blaise , j'aime bien revoir les Colombo. :)
Sinon hier , je suis allée voir Le jeu de Fred Cavayé. En fait on est allé voir ce film un peu par "dépit" parce que L'amour flou ne passe pas dans mon secteur et que Voyez comme on danse ne passait pas à la bonne heure pour être "compatible" avec le film qu'allait voir mes enfants.. Comme quoi des fois, il faut juste se laisser porter par le hasard :wink:
Et bien, ce fut plutôt une bonne surprise. :) Bon, ceux qui aiment les effets cinématographiques n'auront peut-être pas le même avis que moi parce que finalement on a plus le sentiment de regarder une pièce de théâtre ; le film respecte la règle des trois unités: temps, lieu, action. On ne s'ennuie pas du tout car le rythme est bon et les dialogues percutants; on passe du rire aux larmes (j'ai ri et pleuré vraiment) et la fin est d'ailleurs , je trouve, très théâtrale! Je crois qu'en plus le fait d'être allée voir ce film en amoureux avec mon chéri a donné une résonance particulière au sujet :wink: La vision du couple et de l'amitié est un peu corrosive mais les personnages attachants , particulièrement celui joué par Stéphane De Groodt :coeur:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Tha_moumou
Messages : 930
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Tha_moumou »

Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31


N'essaye pas de me prendre par les sentiments... :-)
The Voices était un très bon film, mais, connaissant l'oiseau, je doute que Lars von Trier réussisse là où Marjane Satrapi n'échoua pas : me faire marrer intelligemment avec un sujet glauque, voire effrayant.
C'est sûr, c'est pas exactement un film comique. J'ai lu je ne sais quel critique qui y voit une sorte d'essai sur l'art. Possible mais en tout cas c'est drôle à plusieurs niveaux. Certaines situations sont drôles (presque au sens de Scary Movie pour l'une d'entre elles), et l'emballage du film est drôle. Et alors l'épilogue...
Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
(Et puis bon, y'avait Gemma Arterton et Anna Kendrick, chez Satrapi ! :oops: :-D ). Bon, là, j'ai bien vu qu'il y avait Uma Thurman et Riley Keough au générique du Lars von Trier, mais je suis pas sûr que ça fasse le poids... :-) )


Celui qui tombe amoureux devant The house that Jack Built devrait aller consulter, voire se rendre au commissariat le plus proche, effectivement.
Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Je l'avais découvert en 1991, avec Europa. Le film m'avait laissé perplexe. Je l'avais trouvé visuellement intéressant mais je n'ai jamais su que penser du fond. Trop de sentiments contradictoires.


Pas vu.


Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Aussi, en 1996, je me laissais tenté par son film suivant, Breaking the Waves. Encore une fois impressionné par l'esthétique, la maîtrise technique (même si la caméra à l'épaule, dont il abuse gravement, c'est pas trop mon truc), la direction d'acteurs et par le jeu des acteurs (magnifique Emily Watson). Mais cette fois-ci, en plus de la caméra à l'épaule, le fond me déplut fortement. Il n'est pas trop fort de dire que j'avais détesté.


Je l'ai vu par hasard, d'ailleurs j'avais jamais vu un film de Lars Von Tirier, et de manière générale je regardais très peu de films à cette époque bénie où je pesais 13 kilos de moins, et j'avais beaucoup aimé. Mais je pense que je vois assez bien ce qui peut être insupportable, comme dans Dancer in the dark.


Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Du coup, en 2000, je fis l'impasse sur le suivant, Dancer in the Dark. Pourtant, il y a avait Björk dedans, et j'aimais beaucoup Björk à l'époque. Mais le souvenir cuisant de Breaking the Waves me retint, malgré d'excellentes critiques (les mêmes qui avaient encensé Breaking the Waves, sans doute).


Bien vu parce que Dancer in the dark c'est pire.

Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Je décidais d'oublier Lars von Trier et passait à côté de Dogville et Antichrist.
Pas vu Dogville, mais Antichrist est probablement le seul film qui m'ait mis mal à l'aise au ciné (et bon j'ai vu les Noé, tout de même). En dehors des merdes dont la projection m'a gêné au nom de l'humanité.

Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Sans me donner du tout envie de voir Antichrist, ça m'a quand même donné envie de laisser une nouvelle chance à son auteur, et, bien motivé par la présence de Kirsten Dunst au générique, je n'hésitai pas à aller voir Melancholia. Quelle déception. Une daube emphatique, boursouflée, grotesque. Encore plus grotesque que le finale de Breaking the Waves.
Je zappais donc sans regrets les deux volets de Nymphomaniac, bien aidé par le fait que le sujet racoleur ne m'encourageait pas à mettre les pieds dans la salle...
Pas vu Melancholia. Vu le premier volet de Nymphomaniac, je sais pas du tout quoi en penser. De fait je suis pas allé voir le deuxième.
Charlie Brown a écrit :
22 oct. 2018, 23:31
Et voilà que tu débarques en clamant que Lars von Trier, c'est cool. Et que The House That Jack Built est même fun. Et même que, histoire de titiller ma curiosité, tu me balances du The Voices dans la face (et, sans avoir vu le film, je vois même pourquoi tu fais ce parallèle). Du coup, même en sachant qu'on a rarement les mêmes goûts, me revoilà à hésiter, à tergiverser, à me demander si je dois redonner une chance au monsieur. Hier, j'étais même à deux doigts de mettre un pied dans la salle, puis, au dernier moment, j'ai choisi d'aller voir First Man de Damien Chazelle. J'aurais peut-être mieux fait d'aller voir The House That Jack Built... :? :-)
(Chazelle continue de chuter… Après un excellent départ – oui, Whiplash m'avait beaucoup plu – le médiocre La La Land m'avait un peu refroidi, et First Man fait encore baisser la température... :-? . C'est pas fondamentalement inintéressant, mais, sans compter les partis pris, esthétique et scénaristique, auxquels j'adhère peu, c'est un peu chiant... Cela dit, tu devrais peut-être l'essayer, y'a des chances que ça te plaise... :-) )
Whiplash hahaha. Soyons sérieux.

Répondre