Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Tha_moumou
Messages : 934
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Tha_moumou »

OK OK, là je vais regarder A mort l'arbitre, ensuite je piocherai dans tout ce que vous avez suggéré. Je dois dire que le titre "la grande lessive" m'inspire pas mal.

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Oui, La Grande lessive, je ne l'ai jamais vu mais ça me tente beaucoup aussi, depuis longtemps. Et l'enthousiasme de Blaise ne fait que confirmer cette tentation. :-)


Tiens, Blaise, faut que je te cause d'un truc que je suis allé voir l'autre jour au cinoche :


Image

Je ne sais pas si c'est tout le monde de Vincent Delerm

C'est une sorte de "documentaire", ou plutôt de collage, de film expérimental, mais soft. C'est pas très long, ça dure une heure. Et c'est très bon.
Ça devrait te plaire pour plusieurs raisons, dont celles-ci : la dernière apparition à l'écran de Jean Rochefort, qui a voulu que ce soit Vincent Delerm qui le filme pour la dernière fois ; une séquence amusante et émouvante avec Alain Souchon ; l'importance d'une chanson de William Sheller... Et tant d'autres séquences étranges et belles, qui résonnent en toi et font sens, mises bout à bout. Un prolongement intéressant du travail de Delerm dans ses albums, ses photographies, ses mises en scène de concert.
Ça ne passe qu'une fois par semaine, à une seule heure, dans une seule salle dans les villes qui le distribuent (expérience de la maison de production, apparemment, que je trouve un peu étrange, mais finalement pas inintéressante). A Paris, c'est au Cinéma des Cinéastes, 7 avenue de Clichy, dans le 17ème, tous les dimanches à 11h00, si ça te tente. :wink: (Oui, je sais, ça fait un peu tôt pour un dimanche, mais bon, sait-on jamais...)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Tha_moumou
Messages : 934
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Tha_moumou »

Quand on cherche "Mocky" sur Netflix la première proposition est "La maison de Mickey."

Avatar du membre
Blaise Poulossière
Messages : 3865
Enregistré le : 12 juin 2006, 14:01
Localisation : Meyzin-Peutard (Jura)

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Blaise Poulossière »

Cherche Mocky sur Zone Téléchargement ! :-)

Oui, "La grande lessive", c'est à voir toutes affaires cessantes. Pour l'histoire, le titre "Grande lessive" a été imposer à Mocky, la mode étant aux films avec "La grande..." dans le titre (du à La grande vadrouille, la grande bouffe... tout ça.)
Charlie, si je te dis que C'est François de Roubaix qui s'occupe de la bande-son ça va te motiver je subodore. Déjà ça te me vous pose une ambiance ! :-D

(Un lien que j'avais déjà mis ici y a quelques temps, sans doute pour la mort de Mocky. Je radote, mais c'est une tuerie !)





Et "Un drôle de paroissien" aussi, c'est à voir !


Avatar du membre
Jeep
Messages : 2454
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Jeep »

The Irishman (sur Netflix seulement)

Espéré depuis des années, attendu depuis des mois, enfin !
Le casting est éblouissant, même les seconds rôles ou de brèves apparitions sont des acteurs de renom (je n'ai pas réussi à compter le nombre d'acteurs de la série The Sopranos qu'on retrouve dans le film).
Une nostalgie en voyant ces acteurs vieillissants. J'avais en tête le nom de l'opéra de Wagner en les voyant jouer : "Le crépuscule des dieux".
Scorsese réalise ça de main de maître, des plans ultra léchés (la scène en slow motion est à tomber), une photographie sublime (cela ressemble à des peintures parfois).
Mais...
On en espérait forcément trop.
On est loin des Affranchis. Très loin. Mais ce film était exceptionnel.
The Irishman est un grand moment de cinéma, mais il n'a pas atteint les sommets.
Ça reste néanmoins très au dessus de l'immense majorité des films vus au cours de cette année 2019.

Générique final, dans le défilement des artistes principaux, apparait le nom de Steve Van Zandt, guitariste et ami de longue date de Bruce Springsteen.
Je suis devenu fou pour l'identifier en repassant le film en accéléré, son rôle étant bref...

Aïdos
Messages : 903
Enregistré le : 15 janv. 2015, 11:28

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Aïdos »

J'ai un peu moins apprécié Marriage Story que d'autres films de Baumbach, je dois dire, mais cela tient sans doute au fait que j'en ai vus de plus "légers" que celui-ci.

J'ai aimé le chemin, de l'incapacité de dire jusqu'à se souhaiter frontalement la mort, puis l'essentiel redécouvert dans les mots balbutiés, heurtés, de celui qui les unit à jamais.
Peut-être le film aurait-il gagné à être un peu plus "tendu", débarrassé de moments qui appesantissent en voulant parfois alléger.

Adam Driver est formidable comme souvent, et je n'ai jamais vu Scarlett Johansson comme cela, aussi fragile et donc aussi humaine (je veux dire : on sent une fragilité qui semble captée et non plus jouée)... et de fait aussi forte.

(Dispo sur Netflix, là, tout de suite.)

Avatar du membre
ac2n
Messages : 3147
Enregistré le : 22 avr. 2005, 18:01
Localisation : Le bistrot des copains au

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par ac2n »

J'suis en train de mater la série "The Man in the hight castle" j'en suis à la fin de la 2 ème saison, et ben... si t'aime les trucs chelous, y a du niveau de cheloutisme...
..........................(°±°)..........................

Le "coint coint" sauvera l'humanité !

Image

https://www.facebook.com/Xavisions-399600453546061/

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

Au cas où vous ne sauriez plus quoi regarder entre deux épisodes de vos 987 séries télé en cours, je vous fais un petit Top 20 de ma saison cinématographique, si ça peut vous donner des idées... :-)

Allez zou ! Top 20 de l'année 2019 :


Tel Aviv on Fire, de Sameh Zoabi

Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma

Green Book, de Peter Farrelly

Les Invisibles, de Louis-Julien Petit

Grâce à Dieu, de François Ozon

Retour à Zombieland, de Ruben Fleischer

Je ne sais pas si c'est tout le monde, de Vincent Delerm

Un coup de maître, de Gastón Duprat

Qui a tué Lady Winsley ?, de Hiner Saleem

Parasite, de Bong Joon-ho

J'accuse, de Roman Polanski

A couteaux tirés, de Rian Johnson

The Dead Don't Die, de Jim Jarmusch

La Lutte des classes, de Michel Leclerc

Once Upon a Time in... Hollywood, de Quentin Tarantino

Alice et le Maire, de Nicolas Pariser

Les Faussaires de Manhattan, de Marielle Heller

Perdrix, de Erwan Le Duc

Colette, de Wash Westmoreland

Star Wars : l'ascension de Skywalker, de J. J. Abrams



Et ce que j'ai vu de plus nul cette année :

Yves, de Benoît Forgeard
Les Estivants, de Valeria Bruni-Tedeschi
Thalasso, de Guillaume Nicloux
Séduis-moi si tu peux !, de Jonathan Levine
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
fifi brindacier
Messages : 451
Enregistré le : 12 juil. 2017, 19:18

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par fifi brindacier »

« On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste »

Image

Bon c’est pas une nouveauté mais il est à voir absolument (si c’est pas déjà fait), surtout en ce moment : L’An 01 de Doillon, Resnais et Rouch. C’est l’adaptation en film de la BD de Gébé du début des années 70 parue en série dans plusieurs journaux. On y voit un tout petit peu plein de monde : Depardieu, Miou-Miou, Jugnot, Coluche, la bande de Charlie Hebdo… quand ils étaient tout jeunots !
"Je voudrais être un arbre, boire l'eau des orages
Me nourrir de la terre, être ami des oiseaux"

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

fifi brindacier a écrit :
22 mars 2020, 21:48
« On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste »

Image

Bon c’est pas une nouveauté mais il est à voir absolument (si c’est pas déjà fait), surtout en ce moment : L’An 01 de Doillon, Resnais et Rouch. C’est l’adaptation en film de la BD de Gébé du début des années 70 parue en série dans plusieurs journaux. On y voit un tout petit peu plein de monde : Depardieu, Miou-Miou, Jugnot, Coluche, la bande de Charlie Hebdo… quand ils étaient tout jeunots !

J'ai moi aussi eu une grande passion pour ce film quand j'avais environ 20 ans. :wink:
Il faisait partie de la contre-culture 60's/70's derrière laquelle je courais avidement à l'époque (fin des années 80, début des années 90), mais pas facile à dégotter... Il me semble qu'il n'en existait pas de copie en VHS. J'ai fini par tomber un jour, chez un bouquiniste, sur une édition en poche de la bande dessinée de Gébé (Editions du Square, 1972). J'ai toujours cette édition publiée par Folio en 1980. J'avais adoré !

Le film a fini par être diffusé un jour à la télé (sur Arte, il semble, aux tout débuts de la chaîne...) et je l'avais enregistré en VHS. Je l'ai bien aimé aussi (même si j'ai le souvenir que la partie filmée par Jean Rouch me faisait un peu chier... ce qui serait "normal", Jean Rouch étant essentiellement un documentariste pur et dur :-) ).
Depuis, heureusement, la BD a été superbement rééditée par L'Association au début des années 2000 (il existe même une édition avec DVD du film inclus).
Cela dit, ça doit bien faire 20 ans que je n'ai ni relu le bouquin, ni revu le film...

Récemment, sur la newsletter du Monde diplomatique, j'ai vu qu'ils avaient repris le slogan, en le tronquant légèrement. Ils ont gardé le "On arrête tout, on réfléchit", mais ils ne sont pas allés jusqu'à conserver le "et c'est pas triste". :-)
Faut dire qu'effectivement, la lecture du Monde diplomatique, c'est triste. J'avais arrêté de le lire il y a une quinzaine d'années. Je m'y suis remis fin 2018/début 2019, pendant 6 mois. C'est toujours aussi sérieux, intelligent et engagé, mais c'est vraiment pas drôle. J'ai ré-arrêté de le lire, la déprime me guettait. :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
fifi brindacier
Messages : 451
Enregistré le : 12 juil. 2017, 19:18

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par fifi brindacier »

Charlie Brown a écrit :
24 mars 2020, 12:07

J'ai moi aussi eu une grande passion pour ce film quand j'avais environ 20 ans. :wink:
Il faisait partie de la contre-culture 60's/70's derrière laquelle je courais avidement à l'époque (fin des années 80, début des années 90), mais pas facile à dégotter... Il me semble qu'il n'en existait pas de copie en VHS. J'ai fini par tomber un jour, chez un bouquiniste, sur une édition en poche de la bande dessinée de Gébé (Editions du Square, 1972). J'ai toujours cette édition publiée par Folio en 1980. J'avais adoré !
Charlie Brown a écrit :
24 mars 2020, 13:42
Sinon, rien à voir, mais comme je suis toujours en pleine réhabilitation des années 80, j'ai ressorti cet album, que mon frangin avait acheté à l'époque :


Image
Si j'ai bien compris, dans 30 ou 40 ans tu seras nostalgique des années 2010/2020 :-D
Charlie Brown a écrit :
24 mars 2020, 12:07
Il me semble qu'il n'en existait pas de copie en VHS. J'ai fini par tomber un jour, chez un bouquiniste, sur une édition en poche de la bande dessinée de Gébé (Editions du Square, 1972). J'ai toujours cette édition publiée par Folio en 1980. J'avais adoré !
J'ai aussi une édition Folio mais de 1975, avec à la fin toute l'explication sur le projet de film qui a été réalisé seulement quelques mois après que le livre ait été édité pour la première fois (enfin je pense qu'elle y est dans toutes les éditions puisque quand le livre est sorti le film était déjà en cours de réalisation).

Charlie Brown a écrit :
24 mars 2020, 12:07
Récemment, sur la newsletter du Monde diplomatique, j'ai vu qu'ils avaient repris le slogan, en le tronquant légèrement. Ils ont gardé le "On arrête tout, on réfléchit", mais ils ne sont pas allés jusqu'à conserver le "et c'est pas triste". :-)
Faut dire qu'effectivement, la lecture du Monde diplomatique, c'est triste. J'avais arrêté de le lire il y a une quinzaine d'années. Je m'y suis remis fin 2018/début 2019, pendant 6 mois. C'est toujours aussi sérieux, intelligent et engagé, mais c'est vraiment pas drôle. J'ai ré-arrêté de le lire, la déprime me guettait. :-)
Tu m'étonnes ! C'est le genre de journal qui ne me donne pas du tout envie de le lire (d'ailleurs ça m'est pas arrivé bien souvent). Je préfère les vrais journaux d'opinion, Charlie Hebdo par exemple, même si ils ont tendance à se conformer à la mouvance actuelle libérale-progressiste-à-tout-prix (tant que c'est pas pareil qu'avant c'est que c'est bien) qui m'énerve un petit peu. Mais bon, je suis abonnée depuis trois ans, à force de les lire, les journalistes font un peu partie de notre famille ! Et puis c'est à peu près ma seule source d'information sur ce qu'il se passe dehors, alors...
"Je voudrais être un arbre, boire l'eau des orages
Me nourrir de la terre, être ami des oiseaux"

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 13:07
Si j'ai bien compris, dans 30 ou 40 ans tu seras nostalgique des années 2010/2020 :-D

Tu as bien compris. :-D :wink: (même si "nostalgique" est un terme un peu fort pour moi...)
Surtout que dans 30 ou 40 ans, si j'arrive jusque là, je serai vraiment à la toute fin de ma vie... :? :-)

En fait, j'ai jamais réussi à être totalement dans mon époque. A part dans mon enfance et au début de l'adolescence. Mais dès 15/16 ans, j'ai ressenti un impérieux besoin, un truc viscéral, d'explorer les époques que je n'avais pas connues (je suis même allé jusqu'a faire des études d'Histoire à la fac...). En pleine adolescence, donc, à la fin des années 80 (je suis né en 1971), j'ai éprouvé une totale fascination pour les années 60/70 et essentiellement pour la décennie 1965-1975, plus que fascinante, hallucinante. Ça a commencé par la musique. Puis par les images (cinéma compris). J'ai écouté, j'ai regardé, j'ai lu. Du mainstream à la contre-culture, j'ai essayé d'explorer tout ce que je pouvais explorer, avec mes faibles moyens de l'époque (qu'ils soient économiques, culturels ou intellectuels). Ça a duré jusqu'à mes 30 ans, environ. D'ailleurs, pour en revenir à L'An 01 de Gébé, son point de vue faisait partie des utopies qui me bottaient bien, à l'époque. J'aurais bien aimé qu'on prenne ce bouquin comme base de réflexion pour une société future... :wink:

Pour rester dans la contre-culture des 60's/70's, je pense que si j'avais vécu les années 60/70 en tant qu'adolescent et jeune adulte, j'aurais été comme Robert Crumb ! J'aurais trouvé mes contemporains débiles et je me serais réfugié dans le blues et le jazz des années 20/30. :-)

Du fait de n'être jamais à l'aise dans mon époque, en adéquation avec elle, il m'est arrivé de la rejeter en bloc. Par exemple, tout m'insupportait dans mon époque, fin des années 80. A commencer par la musique (encore une fois). C'est pourquoi je me suis lancé depuis quelques temps dans une réhabilitation (à mes yeux) de la musique des années 80, dans laquelle il y a en fait plein de choses passionnantes, à l'image de cet album de Depeche Mode :wink:

Dans le même ordre d'idée, je ne m'adapte à la société qu'avec un grand train de retard. Par exemple, je suis passé à internet très tard, et d'abord par obligation professionnelle. J'ai longtemps été réticent à la chose. Encore pire pour le téléphone portable ! (Et d'ailleurs, je n'en ai toujours pas acheté un de ma vie ! J'ai toujours récupéré les vieux téléphones dont mes proches ne voulaient plus... :? :-) ) Etc... etc...

Mais je fais des efforts, je lutte au quotidien contre moi-même, et, bon an, mal an, j'arrive toujours à trouver des choses positives dans mon époque. :-D
(et puis je sais bien qu'on retient plus facilement le positif des époques passées que le négatif, le temps ayant fait son œuvre et trié le bon grain de l'ivraie... Sans compter que j'ai une tendance naturelle à l'idéalisation assez prononcée...)

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 13:07
J'ai aussi une édition Folio mais de 1975, avec à la fin toute l'explication sur le projet de film qui a été réalisé seulement quelques mois après que le livre ait été édité pour la première fois (enfin je pense qu'elle y est dans toutes les éditions puisque quand le livre est sorti le film était déjà en cours de réalisation).

Exact.
J'ai ressorti mon bouquin suite à notre conversation. Peut-être vais-je le relire... (et revoir le film, que j'ai en DVD)
Cela dit, pour l'avoir feuilletée en librairie, la réédition grand format par L'Association est magnifique, en plus d'être augmentée de passages qui n'avaient été inclus ni dans l'édition du Square (les Editions du Square sont une émanation de Charlie Hebdo, comme tu le sais sûrement), ni dans l'édition Folio. Mais peut-être que tu possèdes aussi cette édition de L'Association.

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 13:07
Tu m'étonnes ! C'est le genre de journal qui ne me donne pas du tout envie de le lire (d'ailleurs ça m'est pas arrivé bien souvent). Je préfère les vrais journaux d'opinion, Charlie Hebdo par exemple, même si ils ont tendance à se conformer à la mouvance actuelle libérale-progressiste-à-tout-prix (tant que c'est pas pareil qu'avant c'est que c'est bien) qui m'énerve un petit peu. Mais bon, je suis abonnée depuis trois ans, à force de les lire, les journalistes font un peu partie de notre famille ! Et puis c'est à peu près ma seule source d'information sur ce qu'il se passe dehors, alors...

Je te comprends parfaitement. J'étais comme toi, à l'époque. :wink:
J'ai lu Charlie Hebdo pendant une bonne quinzaine d'années, de sa reparution en 1992 jusqu'au départ de Philippe Val, environ (oui, je suis un des rares lecteurs de Charlie qui aimait bien Philippe Val et ce qu'il avait fait du journal. :-) ). Cela dit, dès le milieu des années 2000, je me rendais compte que je n'étais plus dans le truc... Je l'achetais encore comme un militant soutient l'organe de son "parti" même s'il ne le lit plus vraiment... :-)

Mais ce que tu dis est tout à fait vrai ! A force de le lire hebdomadairement pendant si longtemps, j'avais noué des liens tout à fait personnels avec chaque rédacteur, avec chaque dessinateur du journal. Lors de l'attentat du 7 janvier 2015, même si je ne lisais plus le journal depuis quelques années, j'ai vraiment eu l'impression de perdre des proches...

Quant au Monde diplomatique (que j'ai beaucoup lu, entre 20 et 30 ans, en même temps que je lisais Charlie Hebdo), pour moi, c'est malgré tout un vrai journal d'opinion. Il est très orienté (très à gauche), sa grille de lecture est assez lisible. Cela dit, c'est sérieux, solide, intelligent, intéressant. Ça peut même être vivifiant, par périodes. Juste, faut pas le lire trop souvent, sous peine de sombrer dans la déprime chronique... :? :-)
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
fifi brindacier
Messages : 451
Enregistré le : 12 juil. 2017, 19:18

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par fifi brindacier »

Charlie Brown a écrit :
27 mars 2020, 15:57
En fait, j'ai jamais réussi à être totalement dans mon époque. A part dans mon enfance et au début de l'adolescence. Mais dès 15/16 ans, j'ai ressenti un impérieux besoin, un truc viscéral, d'explorer les époques que je n'avais pas connues (je suis même allé jusqu'a faire des études d'Histoire à la fac...). En pleine adolescence, donc, à la fin des années 80 (je suis né en 1971), j'ai éprouvé une totale fascination pour les années 60/70 et essentiellement pour la décennie 1965-1975, plus que fascinante, hallucinante. Ça a commencé par la musique. Puis par les images (cinéma compris). J'ai écouté, j'ai regardé, j'ai lu. Du mainstream à la contre-culture, j'ai essayé d'explorer tout ce que je pouvais explorer, avec mes faibles moyens de l'époque (qu'ils soient économiques, culturels ou intellectuels). Ça a duré jusqu'à mes 30 ans, environ. D'ailleurs, pour en revenir à L'An 01 de Gébé, son point de vue faisait partie des utopies qui me bottaient bien, à l'époque. J'aurais bien aimé qu'on prenne ce bouquin comme base de réflexion pour une société future... :wink:
Tout pareil ! Mais alors, exactement pareil ! (Enfin non, je suis pas née en 1971 :-) )
Je pense que j'ai vu à peu près tout ce qu'on peut voir sur le Mai 68 français (film ou documentaire). Je m'intéressais à Mai 68 en particulier, et un peu au reste de la décennie mais surtout en France, pas tant aux Etats-Unis (enfin un peu quand même, forcément), donc plus à partir de 68.
Je pense d'ailleurs que c'est cette fascination pour les années 60/70 qui m'a poussée à aller en fac d'histoire (aussi !). Mais comme je suis dans une fac de FACeux-fidèles-à-leur-image glandeurs révolutionnaires qui sont sans arrêt en train de faire des blocages, j'ai pas beaucoup eu cours jusque là. En histoire contemporaine on était censés aller jusqu'aux années 70 à peu près, donc j'étais contente, mais on a tout juste eu le temps de finir la Première Guerre mondiale...
Tu as fait quoi comme parcours en histoire ? Une licence ? Un master ?
Charlie Brown a écrit :
27 mars 2020, 15:57
Pour rester dans la contre-culture des 60's/70's, je pense que si j'avais vécu les années 60/70 en tant qu'adolescent et jeune adulte, j'aurais été comme Robert Crumb ! J'aurais trouvé mes contemporains débiles et je me serais réfugié dans le blues et le jazz des années 20/30. :-)
Je sais pas, je me le demande souvent... C'est pas dit parce que les gens ont été changés, moulés par ces années, donc c'était forcément des gens bien :-D
Charlie Brown a écrit :
27 mars 2020, 15:57
Mais peut-être que tu possèdes aussi cette édition de L'Association.
Non, ma découverte de L'An 01 est assez récente. J'ai d'abord vu le film, puis lu la BD.
Charlie Brown a écrit :
27 mars 2020, 15:57
J'ai lu Charlie Hebdo pendant une bonne quinzaine d'années, de sa reparution en 1992 jusqu'au départ de Philippe Val, environ (oui, je suis un des rares lecteurs de Charlie qui aimait bien Philippe Val et ce qu'il avait fait du journal. :-) ).
J'aurais bien aimé connaître Charlie dans ces années (les années de son apogée d'ailleurs je pense). Wolinski, Cabu, Cavanna, Gébé, Siné, Professeur Choron, Renaud... Une sacrée équipe !
"Je voudrais être un arbre, boire l'eau des orages
Me nourrir de la terre, être ami des oiseaux"

Charlie Brown
Messages : 2266
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par Charlie Brown »

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 20:00
Tout pareil ! Mais alors, exactement pareil ! (Enfin non, je suis pas née en 1971 :-) )
Je pense que j'ai vu à peu près tout ce qu'on peut voir sur le Mai 68 français (film ou documentaire). Je m'intéressais à Mai 68 en particulier, et un peu au reste de la décennie mais surtout en France, pas tant aux Etats-Unis (enfin un peu quand même, forcément), donc plus à partir de 68.
Je pense d'ailleurs que c'est cette fascination pour les années 60/70 qui m'a poussée à aller en fac d'histoire (aussi !).

:-)

Mai 68 m'a longtemps obsédé aussi. :wink:
Et si cet événement est le départ d'une révolution culturelle, c'est aussi l'aboutissement de tout un processus de l'évolution de la jeunesse d'après-guerre, à partir du milieu des années 50. Du coup, après m'être intéressé à 68 et à l'après-68, je me suis aussi beaucoup intéressé à l'avant-68. Et donc aux Etats-Unis, surtout, et à l'Angleterre. De toute façon, comme c'était la musique qui guidait mes pas, je ne pouvais que m'intéresser à ces deux pays. :-)

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 20:00
Mais comme je suis dans une fac de FACeux-fidèles-à-leur-image glandeurs révolutionnaires qui sont sans arrêt en train de faire des blocages, j'ai pas beaucoup eu cours jusque là. En histoire contemporaine on était censés aller jusqu'aux années 70 à peu près, donc j'étais contente, mais on a tout juste eu le temps de finir la Première Guerre mondiale...

Oui, tu es dans une fac de lettres et sciences humaines normale, quoi. :-)
C'était pareil à mon époque. Some things never change...
C'est assez marrant par moments, mais c'est assez casse-couilles sur la longueur...
Cela dit, j'ai adoré la fac de lettres. Un des meilleurs moments de ma vie. :-D

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 20:00
Tu as fait quoi comme parcours en histoire ? Une licence ? Un master ?

Oh, je suis pas allé très loin. J'ai juste une licence.
Déjà, avant d'aller à la fac, je m'étais fourvoyé deux ans dans un IUT sans intérêt après avoir raté le concours d'entrée à Sciences-Po (mais bon, c'est normal, j'avais vraiment rien glandé :-) ). C'est après cette expérience débile (j'ai quand même validé mon DUT, au cas où...) que j'ai décidé de faire ce que je voulais, et donc, de l'Histoire. J'ai attaqué une maîtrise (l'équivalent du "master" d'aujourd'hui, qui consistait en une année de maîtrise et une année de DEA). A l'époque (milieu des années 90), c'était une année entièrement consacrée à l'écriture d'un mémoire. J'étais en histoire contemporaine et je bossais sur la bande dessinée. :-)

J'ai abandonné en cours de route. D'abord parce que j'avais besoin de thunes. Je venais de m'installer avec ma neuf et on n'avait pas d'argent. De plus, je devais faire mon service militaire (ou au moins national, obligatoire à l'époque). Ce qui était hors de question pour l'antimilitariste que je suis. Du coup, j'ai fait objecteur de conscience. Ce qui m'a permis d'être payé (mal, mais bon, c'était mieux que rien) et de trouver un boulot pour le reste de ma vie, vu que je bosse toujours à l'endroit où j'ai fait mon objection de conscience (je suis toujours mal payé, mais bon, c'est mieux que rien). :-), mais je bossais à plein temps et, du coup, je n'avais plus qu'un jour par semaine pour bosser sur mon corpus, ce qui était impossible. Et ensuite parce que j'étais pas sûr de vouloir ni de pouvoir terminer mon mémoire de maîtrise. D'une part, j'avais ni envie d'être prof, ni envie d'être chercheur. D'autre part, je pense que je n'avais pas les capacités intellectuelles de mener un mémoire à terme (et je pense que je ne les ai toujours pas, d'ailleurs). Moi, ce que j'ai toujours aimé, c'est apprendre. Produire, c'est pas trop mon truc... C'est pourquoi j'ai adoré la licence ! J'aurais bien fait des licences dans plein de matières pendant toute ma vie. :-D

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 20:00
Je sais pas, je me le demande souvent... C'est pas dit parce que les gens ont été changés, moulés par ces années, donc c'était forcément des gens bien :-D

Je me suis longtemps dit ça... Et puis j'ai rencontré pas mal de soixante-huitards... Y'avait pas mal de connards, dans le tas. :-)

fifi brindacier a écrit :
27 mars 2020, 20:00
Charlie Brown a écrit :
27 mars 2020, 15:57
J'ai lu Charlie Hebdo pendant une bonne quinzaine d'années, de sa reparution en 1992 jusqu'au départ de Philippe Val, environ (oui, je suis un des rares lecteurs de Charlie qui aimait bien Philippe Val et ce qu'il avait fait du journal. :-) ).
J'aurais bien aimé connaître Charlie dans ces années (les années de son apogée d'ailleurs je pense). Wolinski, Cabu, Cavanna, Gébé, Siné, Professeur Choron, Renaud... Une sacrée équipe !

A l'époque, je pensais que l'apogée était l'époque que je n'avais pas connue. Donc le Hara-Kiri des années 60 et le Charlie-Hebdo des années 70. :-) :wink:
(Juste une petite rectification : dans l'équipe des années 90, parmi les gens que tu cites, il n'y avait pas le Professeur Choron)

Cela dit, même si tu ne l'auras pas vécu en direct, si ça t'intéresse, je peux te filer toute ma collection de Charlie Hebdo (années 90 et 2000). il y a quelques lacunes, il manque quelques numéros par-ci, par-là, mais bon... Ça me prend de la place et je ne les relis jamais. J'ai voulu les refiler à la bibliothèque municipale de ma ville, mais ça ne les intéressait pas, à l'époque. Les bouquinistes n'en voulaient pas non plus. Et puis je préfèrerais les donner à quelqu'un que ça intéresserait vraiment. :wink:
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
lucien
Messages : 4332
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Il est où ce putain de topic ciné ? saison 2

Message par lucien »

Fifi acceptera-t-elle le généreux cadeau de Charlie ?? (en vrai, un vieux carton qui prend la poussière à la cave depuis des lustres, qui doit peser 30kg, et dont sa femme souhaite se débarrasser depuis... oh, depuis...Qui donc paiera les frais de port???)

Le suspens est à son comble, les amis! Attendons tranquillement la suite des aventures spatio temporelles de nos deux héros à l'aide d'un petit intermède musical:

"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Répondre