Go Vegan II (carotte strike back)

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
dd
Messages : 4893
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par dd »

Oui ben vaut mieux pas que te dise ce que je vais
Manger alors, sinon tu vas vraiment finir par me détester

Ceci dit en ce moment je suis plus préoccupé et investi contre la réforme des retraites que par le sort des animaux
Mais chacun son combat
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2199
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par adieu minette »

Ça ne casse pas trois dattes à un samare , il fait un temps de chêne...

Ils doivent bien se marrer quand même !
Noël au scanner...

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2199
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par adieu minette »

Mais détrompe toi dd, tu t'occupes à juste titre d'un groupe de primates du genre homo et dont la seule espèce restante est l'homo sapiens.

Et oui, nous sommes tous des homos !
Noël au scanner...

Avatar du membre
lucien
Messages : 4195
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par lucien »

Sophie du moulin a écrit :
21 déc. 2019, 15:11
A ce propos, certains végé essaient de trouver une nouvelle expression à toutes les expressions qui "malmène" les animaux, comme "ça ne casse pas trois pattes à un canard" ou "il fait un temps de chien".
Oh! putain... c'est une blague, hein? Pitoyable. C'est vraiment là, symboliquement, pour moi en tout cas, que la frontière se situe. Pire encore que l'écriture inclusiv.e.

J'espère qu'ils feront pas du travail d'arabe écrit en ptit nègre...En plus, fait vraiment un temps à ne pas mettre un migrant dehors, c'est peut être ça qui me met d'une humeur de.. non, rien.
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2199
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par adieu minette »

lucien a écrit :
21 déc. 2019, 17:22

J'espère qu'ils feront pas du travail d'arabe écrit en ptit nègre...
En pleine forme !!
Noël au scanner...

Avatar du membre
lucien
Messages : 4195
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par lucien »

adieu minette a écrit :
21 déc. 2019, 17:47

En pleine forme !!
Je me demande si c'est pas un propos à peine sexiste.. :-D T'écris vraiment comme un cochon!
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2317
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par Jeep »

adieu minette a écrit :
21 déc. 2019, 14:45
Sinon, commencez à préparer votre foie, les fêtes approchent !
Sophie du moulin a écrit :
21 déc. 2019, 15:11
Et au fait, joyeuses fêtes (sans manger d'animaux et/ou sans en jeter plein dans vos poubelles, ce sera encore mieux) :pompom: :miam:
Le Faux Gras (marque déposée) est là pour ça :

https://www.fauxgras.be/a-propos/

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3971
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par Sophie du moulin »

J'ai adoré le goût du foie gras. Maintenant que je suis végé depuis presque 5 ans, je n'en ai même plus envie donc même pas tenté par le "simili". Ceci dit, je mange parfois du pâté végétal car pratique pour se faire un sandwich vite fait et franchement ce n'est pas mauvais. C'est vrai que quand tu deviens végé, le sandwich ça devient un peu le casse-tête surtout si tu ne manges pas ou presque plus de fromage.
lucien a écrit :
21 déc. 2019, 19:31
adieu minette a écrit :
21 déc. 2019, 17:47

En pleine forme !!
Je me demande si c'est pas un propos à peine sexiste.. :-D T'écris vraiment comme un cochon!
:hehe:
lucien a écrit :
21 déc. 2019, 17:22
Sophie du moulin a écrit :
21 déc. 2019, 15:11
A ce propos, certains végé essaient de trouver une nouvelle expression à toutes les expressions qui "malmène" les animaux, comme "ça ne casse pas trois pattes à un canard" ou "il fait un temps de chien".
Oh! putain... c'est une blague, hein? Pitoyable. C'est vraiment là, symboliquement, pour moi en tout cas, que la frontière se situe. Pire encore que l'écriture inclusiv.e.

J'espère qu'ils feront pas du travail d'arabe écrit en ptit nègre...En plus, fait vraiment un temps à ne pas mettre un migrant dehors, c'est peut être ça qui me met d'une humeur de.. non, rien.
Et bien même si moi aussi, je trouve que c'est excessif, en même temps, je me dis que quand même les expressions ont tendance à nous "conditionner". Je ne suis pas raciste, pas antisémite et pourtant je me suis rendue compte que j'employais depuis l'enfance des expressions qui maintenant me choquent. Bien sûr que quand je les employais , je ne faisais aucun lien avec les mots employés au niveau conscient mais est-ce qu'au niveau inconscient on ne véhicule rien de péjoratif quand on les apprend à nos enfants ? Je n'en suis pas si certaine. Je donne un exemple: "manger en juif", je l'avais tellement entendue que je l'employais sans en entendre réellement le sens et pourtant, c'est choquant, non ? Donc, on peut se dire que quand on dit "avoir une tête de mule" ou "qu'il fait un temps de chien" on véhicule aussi des choses qui échappent à notre conscient et qui sont péjoratives à tort.
dd a écrit :
21 déc. 2019, 15:41
Ceci dit en ce moment je suis plus préoccupé et investi contre la réforme des retraites que par le sort des animaux
Mais chacun son combat
Je n'agis pas pour les retraites mais je soutiens. A mon niveau de toute manière, je ne peux agir concrètement. Je pourrais faire quoi ? Aller rejoindre les manifestants mais cela signifierai perdre des revenus et bousculer mon organisation familiale. Donc c'est ma famille qui aurait à supporter les conséquences de mon engagement. Quand je m'engage dans des trucs, il faut que cela ne dérange que moi, pas ma famille, sinon ce n'est pas tenable sur le long terme. Même si mon végétarisme dérange un peu mes enfants , je pense que cela a peu d'impact sur leur vie de tous les jours. On fait tous ce qu'on peut , chacun à son niveau. :wink: Et ma propre retraite, je me suis fait une raison depuis bien longtemps parce qu'il ne faut surtout pas croire que pour les professions libérales tout est tout beau tout rose! Congé maladie et congé maternité, on pourrait aussi en parler! :roll:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

dd
Messages : 4893
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par dd »

il était chiant ce réveillon

Image
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3971
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par Sophie du moulin »

:hehe: Ben moi je la trouve appétissante cette dinde. Pour ma grand-mère maternelle des pommes de terre à l'eau et du beurre était un de meilleurs plats et elle disait qu'elle n'avait pas besoin de plus pour être heureuse et je ne peux lui donner tort.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2199
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par adieu minette »

Spéciale dédicace à Giuseppe Arcimboldo !!
Noël au scanner...

Avatar du membre
lucien
Messages : 4195
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par lucien »

Sophie du moulin a écrit :
23 déc. 2019, 12:24

Et bien même si moi aussi, je trouve que c'est excessif, en même temps, je me dis que quand même les expressions ont tendance à nous "conditionner". Je ne suis pas raciste, pas antisémite et pourtant je me suis rendue compte que j'employais depuis l'enfance des expressions qui maintenant me choquent. Bien sûr que quand je les employais , je ne faisais aucun lien avec les mots employés au niveau conscient mais est-ce qu'au niveau inconscient on ne véhicule rien de péjoratif quand on les apprend à nos enfants ? Je n'en suis pas si certaine. Je donne un exemple: "manger en juif", je l'avais tellement entendue que je l'employais sans en entendre réellement le sens et pourtant, c'est choquant, non ? Donc, on peut se dire que quand on dit "avoir une tête de mule" ou "qu'il fait un temps de chien" on véhicule aussi des choses qui échappent à notre conscient et qui sont péjoratives à tort.
Je suis entièrement d'accord avec toi, les mots ont un réel pouvoir et véhiculent des concepts et/ou des stéréotypes, qu'on le veuille ou non... "Avoir des couilles", pour dire "avoir du courage", est un des trucs les plus horribles que je connaisse, par exemple (et exclut de fait la moitié de la population mondiale...plus un pote, opéré d'un cancer à 17 ans, et qui n'a plus qu'un testicule...il est donc à moitié courageux?).
Et les expressions sexistes, ou racistes, sont infâmes, sauf clins d'oeil entre potes et potesses... et il faut rester vigilants, (envers soi-même d'abord, sans doute).
Mais elles sont dégueulasses parce qu'elles font circuler des idées toutes faites, comme si elles allaient de soi... souvent, il m'est arrivé de me sentir "sali" par quelqu'un qui, en ma présence, employait telle ou telle expression, me rendant complice malgré moi de sa connerie ("travail d'arabe" est particulièrement parlant - surtout quand on connait le travail tout pourri des portugais... :) ).
Mais en quoi est ce que ne plus dire "ne pas casser 3 pattes à un canard" ou "temps de chien" va faire évoluer les mentalités concernant le gavage ou l'élevage intensif, ou la maltraitance des animaux? Et donc on vire aussi "rusé comme un renard", "malin comme un singe", ou "pitoyable comme un phénix"??

C'est vraiment de la pure connerie symbolique, pour moi, de l'énergie foutue en l'air, des neurones qui tournent à vide. A mon sens, c'est clairement ce genre de débilités qui décrédibilisent complètement les vegan (qui ont pourtant pas besoin de ça, les pôvres... y'a suffisamment de crétins extrémistes qui s'en chargent très bien).

Wala wala...
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2317
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par Jeep »

Concernant le pouvoir des mots.
Le pays connait des mouvements sociaux de très grande envergure depuis plusieurs semaines.

Il y a l'expression "on est pris en otage", quand métros, trains et avions sont absents ou peu nombreux.
Je ne me souviens pas avoir entendu cette stupidité avant ou durant les longues années ou des français sont restés prisonniers au Liban.
Ou quand la prise d'otage était une pratique politique (années 70) ou criminelle (braquages sanglants).
Ça apparait pendant la première cohabitation Mitterrand / Chirac avec les grèves de cette époque.

Ça remonte donc à une trentaine d'années.
Mais depuis la tragédie de l'Hyper Cacher en 2015, les politiques évitaient soigneusement d'utiliser cette expression.
Car être pris en otage c'est bien plus tangible dans l'esprit des gens.

Ça n'a pas duré longtemps.
Au premier conflit social dans les transports, députés et ministres se délectent de cette expression qui n'a même pas sa place à un comptoir de bistrot.
Jusqu'à Macron il y a moins de 6 mois quand les professeurs refusaient de rendre les copies du bac !!! Quelle petitesse venant du plus haut du pouvoir.
Et donc voilà, on a donc des centaines de milliers de personnes qui sont emmerdés par la grève, c'est un fait, mais il ne me semble pas qu'elles soient privées totalement de leur liberté ou que leur vie soit en danger pour se proclamer otage.

Il y a de vrais otages retenus au Sahel depuis pas mal de temps et pas grand monde ne s'en soucie à Matignon ou l'Elysée (ils sont français. Il y en a des centaines d'autres africains, mais on s'en fout encore plus, hein...).
Et des milliers d'autres en Amérique du Sud ou au Mexique dans les mains des cartels.
Et en Asie aussi.

Bref, être pris en otage, est une expression qui est lourde de sens (on se souviendra d'un chanteur ayant fait un titre sur une otage).

Si je poste ça ici, c'est aussi pour évoquer les décérébrés qui parlent d'Holocauste ou de génocide quand ils évoquent les abattages d'animaux.
Il faut être d'une stupidité et d'une ignorance sans limites pour utiliser ces mots en espérant faire bouger les opinions.

Un génocide c'était dans les camps de la mort en 39-45, en Arménie, au Rwanda, au Cambodge et quelques autres endroits avant.
Point barre.

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3971
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par Sophie du moulin »

Lucien, je suis assez d'accord avec toi qu'il est probable que cela nuit à la cause animale parce que cela n'est pas un message très cohérent pour la plupart des gens. Pourtant, je peux comprendre aussi que certaines expressions qui véhiculent des préjugés négatifs sur les animaux dérangent ceux qui voient en tous les êtres vivants sensibles des êtres respectables. Et il ne faut pas oublier que les vegans ne demandent pas seulement que les animaux d'élevage soient bien "traités" mais qu'il n'y ait plus d'animaux d'élevage tout court car (ce point de vue je le partage aussi), c'est inacceptable de faire naïtre des animaux uniquement dans le but de leur donner la mort et de les utiliser comme des marchandises. Il y a d'ailleurs pas mal d'incohérences qui me frappent beaucoup plus que cette histoire de "langage" c'est le fait que les gens vont chouchouter leur chien ou leur chat, leur donner une belle vie confortable avec le moins de souffrance possible, tentant même de prolonger leur vie par les soins vétérinaires et à côté de ça, ne pas s'émouvoir du sort par exemple des cochons ou des lapins d'élevage qui pourtant ont des comportements similaires aux chiens et aux chats quand on les éduque comme des animaux de compagnie. C'est tout aussi déroutant et un comportement qui les "décridibilise" complètement, non ?

Jeep, je suis d'accord avec toi sur le fait que les termes "otages", génocide", "Holocauste" utilisés à tort et à travers. Mais , à mes yeux nous vivons dans une société où la communication est "racoleuse". Même les humoristes utilisent ce décalage langagier de manière excessive, voire grossière selon moi. Par contre, je ne trouve aucun terme juste pour exprimer l'exploitation de l'animal par l'humain, la manière dont l'humain a complètement transformé la relation homme-animal, comment du petit élevage pour survivre en période de "disette", on est passé à la marchandisation de l'animal et donner la mort de manière massive , à la chaîne et déshumanisée. D'ailleurs presque plus personne dans nos pays "riches" ne tue sa propre viande et que je suis convaincue que moins d'un quart de la population serait encore capable de tuer les animaux pour s'en nourrir ou en tout cas de manière très occasionnelle. Donc le rapport à l'animal a changé mais dans le même temps, on fait l'autruche: on ne veut pas voir , pas penser que d'autres tuent pour qu'on est de la viande dans nos menus. Quand on tue soi-même pour se nourrir, forcément on ne le fait pas à la légère et on ne tue pas pour que cela finisse à la poubelle! Donc, il faut des mots forts. Il faut peut-être en inventer. As-tu une idée de termes appropriés pour parler de ces "tueries à la chaîne" , de ces animaux élevés dans le seul but d'être tués? des conditions d'élevage conçues pour réduire le coût final de cette "marchandise" ?
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
lucien
Messages : 4195
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Go Vegan II (carotte strike back)

Message par lucien »

Donc on est d'accord. mais tout de même, en quoi dire "ça casse pas 3 pattes à un canard" véhicule une image négative du canard, ou des animaux? Et surtout, si le truc m'échappe et qu'en effet, ça donne une image négative de ces braves êtres sensibles à 2 pattes, en quoi ne plus utiliser ce genre d'expression va-t-il faire prendre conscience aux gens que les animaux sont doués de sensibilité? Et donc, on arrête aussi avec "malin comme un singe"?

Putain, mais y'a pas des trucs plus urgents? La, ça ressemble fort au petit bourgeois qui se donne bonne conscience et/ou qui veut se démarquer.

Et il va de soi que je suis aussi pour l'abolition totale des élevages intensifs, et que, dans mon quotidien et avec mes moyens, je fais gaffe...
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Répondre