Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3740
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin » 28 nov. 2017, 19:06

Myr a écrit :
27 nov. 2017, 11:17

Qui qu'il en soit, je suis d'accord avec toi sur le rôle des proches, non seulement des parents mais aussi d'autres adultes (ce que j'ai énuméré sans savoir vraiment qui est le mieux placé pour le faire) en cas de proches qui ne savent parler de ça avec des jeunes, ce qui peut se comprendre, aussi, ne serait-ce que par bonnes intentions (peur d'embêter les mômes avec ça par ex), ou parce que eux même n'ont jamais eu de discussion avec leurs propres parents.
Et je pense qu'il ne faut surtout pas oublier les filles, pour qu'elles sachent se positionner plus vite, avant que ça dégénère trop. Et parce que les ados amoureux seront à mon avis plus à même de dialoguer et de se comprendre du coup.
Je suis d'accord avec ça mais les réserves que j'avais émises plus haut c'est aussi parce qu'à mon sens , parents ou éducateurs (au sens large, prof et autres personnes encadrant des jeunes) ne peuvent faire passer un message si eux-même n'ont pas suffisamment réfléchi à la question. Les interventions auprès des jeunes sur des sujets sur lesquels on souhaite faire de la prévention ne sont pas toujours à la hauteur parce que justement les comportements des adultes sont contradictoires avec les points sur lesquels on communique. Je ne suis pas une experte sur ces sujets mais je pense que par exemple, tant que les adultes dans leur ensemble , n'avaient pas un regard critique sur le tabagisme et les lobbies du tabac, les interventions auprès des jeunes étaient peu efficaces.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 28 nov. 2017, 21:24

Sophie du moulin a écrit :
28 nov. 2017, 19:06
Je suis d'accord avec ça mais les réserves que j'avais émises plus haut c'est aussi parce qu'à mon sens , parents ou éducateurs (au sens large, prof et autres personnes encadrant des jeunes) ne peuvent faire passer un message si eux-même n'ont pas suffisamment réfléchi à la question. Les interventions auprès des jeunes sur des sujets sur lesquels on souhaite faire de la prévention ne sont pas toujours à la hauteur parce que justement les comportements des adultes sont contradictoires avec les points sur lesquels on communique. Je ne suis pas une experte sur ces sujets mais je pense que par exemple, tant que les adultes dans leur ensemble , n'avaient pas un regard critique sur le tabagisme et les lobbies du tabac, les interventions auprès des jeunes étaient peu efficaces.
Oui tout à fait, C'est pour ça que je disais que je ne savais pas exactement qui et où. Je sais que certains adultes peuvent le faire car j'en connais. Mais sous quelel forme cela pourrait se faire, je ne sais pas, mais je crois que c'est important.
Pour reprendre ce que disait Jeep, la différence entre les générations est énorme, ce induit forcément des difficultés pour les parents. Mon entourage à moi était très différent du sien : plutôt tendance post-68, et dans mon coin les taureaux et le pastis sont plus vénérés que Jésus sur sa croix. Pour autant il y avait déjà un grand fossé entre ce que nous vivions nous ado et ce que eux avaient vécu, et du coup ils nous disaient juste rien. Ils étaient assez naifs je crois. Ou chanceux, je sais pas. Toujours est-il que je n'ai jamais pensé à leur parler en cas de problèmes, tellement ils ne me semblaient pas concernés par tout ça, loin, venus de pays où ça n'existe pas.

à propos d'adultes qui parlent aux mômes, j'ai vu ce mec dans l' émission sur les viols sur mineur par des adultes, le mec qui faisait du rugby qui a été violé jeune et qui a cré une asso. Il ont l'air (vu depuis internet…) de faire un travail formidable, dans son domaine. Avec son associaton (colosse aux pieds d'argile ou quelque-chose comme ça), il va dans des clibs de sports pour faire de la prévention et repérer les problèmes. Il a dit qu'à chaque groupe il trouve des victimes. C'est juste l'halu.

Pas le même sujet que ce dont on parle avec le sfilms porno, mais si on transpose au problème, je pense qu'on peut trouver des adultes qui peuvent le faire, après est-ce qu'ils sont assez nombreux, je sais pas. M'enfin, même si c'est pas parfait, ça me parait mieux que rien. Parce que les dégats, ils sont déjà là.

Juste pour info, je vous mets le lien de l'asso du rugbyman :
http://www.colosseauxpiedsdargile.org
C'est con, mais notamment sur le site, y a un tableau descriptif des différentes agressions sur mineurs du point de vue juridique. Viol, atteinte, agression. La durée de prescription, la durée de la peine maximum etc. à titre personnel, ça m'a beaucoup aidé.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 28 nov. 2017, 21:38

Sophie du moulin a écrit :
28 nov. 2017, 18:27
Vous pouvez créer un topic. :)
Ceci dit on est dans le sujet des maltraitances qu'on banalise aussi et qu'on justifie toujours alors qu'en fait rien ne justifie des maltraitances. Ce n'est pas pareil un facteur qui favorise un comportement avec la cause d'un comportement. Ce n'est pas parce que les hôpitaux sont gérés comme des entreprises et que les soignants doivent faire des actes (et non donner du temps qui n'est pas un acte rénumérateur) que cela justifie les maltraitances; cela en fait le lit. Les soignants doivent soutenir les usagers de santé pour refuser ce système, de la même manière que les hommes doivent s'unir aux femmes pour dénoncer les comportements inacceptables .
Bah non je vais pas créer de topic, vu que l'argent et l'entreprise, n'étaient pas l'objet de mon message :-D Mais bon, vas-y dd, cré le topic :ange:
Les soignants que je rencontre, moi je les trouve très humains dans l'ensemble, et j'ai un peu mal au cœur pour eux, tellement ils se sentent impuissants parfois.

En tous les cas ma question, c'était sur les opérations chirugicales, et je me la pose toujours, sincèrement.

Est-ce qu'on a un corps médical qui globalement opére à tout va, sans que ça soit toujours justifié, hommes et femmes confondus, ou est-ce que certaines problématiques féminines concentrent plus ce problème ???

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3740
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin » 29 nov. 2017, 15:16

Belle initiative cette asso. C'est vrai que les clubs sportifs sont des lieux propices aux comportements de harcèlements.

Moi je vous propose un lien vers une nouvelle petite BD d'Emma sur le sujet: https://www.facebook.com/pg/EmmaFnc/pho ... 8084348074
Je la trouve bien faite, même si je dois avouer que je ne me reconnais pas beaucoup dans le vécu notamment sur l'enfance (comme quoi, l'éducation doit avoir beaucoup d'impact) et que sans doute beaucoup de mecs ne se reconnaîtront pas mais cela illustre bien la manière dont les choses se mettent en place au fil de notre jeunesse. Je me souviens qu'au collège il y a eu une année où les garçons n'arrêtaient pas d'avoir les mains baladeuses et où chacune d'entre nous ne réagissions pas de la même manière. Moi qui suis timide, je me souviens très bien que j'osais riposter et que certains se sont pris une baffe ou une main aux fesses et que cela les a déstabilisé. :mrgreen:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Fofie
Messages : 709
Enregistré le : 08 sept. 2008, 17:30

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Fofie » 29 nov. 2017, 16:36

Le harcèlement sexuel c'est aussi une main au cul pendant "Germaine" à la Cigale.
Ah que de souvenirs...
La femme est libérée, la mère est piégée.

dd
Messages : 4745
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par dd » 29 nov. 2017, 16:39

Myr a écrit :
28 nov. 2017, 21:38
Sophie du moulin a écrit :
28 nov. 2017, 18:27
Vous pouvez créer un topic. :)
Ceci dit on est dans le sujet des maltraitances qu'on banalise aussi et qu'on justifie toujours alors qu'en fait rien ne justifie des maltraitances. Ce n'est pas pareil un facteur qui favorise un comportement avec la cause d'un comportement. Ce n'est pas parce que les hôpitaux sont gérés comme des entreprises et que les soignants doivent faire des actes (et non donner du temps qui n'est pas un acte rénumérateur) que cela justifie les maltraitances; cela en fait le lit. Les soignants doivent soutenir les usagers de santé pour refuser ce système, de la même manière que les hommes doivent s'unir aux femmes pour dénoncer les comportements inacceptables .
Bah non je vais pas créer de topic, vu que l'argent et l'entreprise, n'étaient pas l'objet de mon message :-D Mais bon, vas-y dd, cré le topic :ange:
Les soignants que je rencontre, moi je les trouve très humains dans l'ensemble, et j'ai un peu mal au cœur pour eux, tellement ils se sentent impuissants parfois.
non je ne vais pas le créer le topic, mais juste te dire que quand je parle qu'un hosto est géré comme une entreprise, je ne parle pas
bien sur des soignants ou des infirmière qui en chient grave mais plutôt du patron de cette hôpital qui à pour seul but, par exemple, de supprimer des lits et de gagner du fric
et crois-moi j'ai fais assez d'action dans les hôpitaux autour de chez moi pour m'en rendre compte
voila j'étais HS, promis j'arrête :wink:
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 29 nov. 2017, 17:34

dd a écrit :
29 nov. 2017, 16:39
Myr a écrit :
28 nov. 2017, 21:38
Sophie du moulin a écrit :
28 nov. 2017, 18:27
Vous pouvez créer un topic. :)
Ceci dit on est dans le sujet des maltraitances qu'on banalise aussi et qu'on justifie toujours alors qu'en fait rien ne justifie des maltraitances. Ce n'est pas pareil un facteur qui favorise un comportement avec la cause d'un comportement. Ce n'est pas parce que les hôpitaux sont gérés comme des entreprises et que les soignants doivent faire des actes (et non donner du temps qui n'est pas un acte rénumérateur) que cela justifie les maltraitances; cela en fait le lit. Les soignants doivent soutenir les usagers de santé pour refuser ce système, de la même manière que les hommes doivent s'unir aux femmes pour dénoncer les comportements inacceptables .
Bah non je vais pas créer de topic, vu que l'argent et l'entreprise, n'étaient pas l'objet de mon message :-D Mais bon, vas-y dd, cré le topic :ange:
Les soignants que je rencontre, moi je les trouve très humains dans l'ensemble, et j'ai un peu mal au cœur pour eux, tellement ils se sentent impuissants parfois.
non je ne vais pas le créer le topic, mais juste te dire que quand je parle qu'un hosto est géré comme une entreprise, je ne parle pas
bien sur des soignants ou des infirmière qui en chient grave mais plutôt du patron de cette hôpital qui à pour seul but, par exemple, de supprimer des lits et de gagner du fric
et crois-moi j'ai fais assez d'action dans les hôpitaux autour de chez moi pour m'en rendre compte
voila j'étais HS, promis j'arrête :wink:
bah je fais du hs, j'assume, mais comme je suis d'accord, je me dis que le HS ne devrait pas durer trop longtemps, c'est juste pour dissper le malentendu.
Je suis d'accord dd, si je parlais des soignants, c'était en réponse à Sophie, et pas à ce que tu avais dit avant sur la gestion des hôpitaux. Et je sais très bien que ça ne vient pas d'eux, c'est pour ça que j'ai parlé de ce sentiment désagréable d'impuissance à la fin de la phrase que tu cites. Parce qu'ils font tout ce qu'ils peuvent. Donc je dis exactement comme toi.
Et comme j'ai dit aussi, j'ai eu à fréquenter l'hopital, moi aussi, et j'ai vu des conditions que je n'oseais pas décrire tellement ça fait peur. Donc on est d'accord. Notament sur la supression des lits qui en résulte de laisser plusieurs jours aux urgences dans des conidtions lamentables des personnes extrêmement fragiles.
Mais, et c'est uniqumeent ce que j'ai voulu dire, le mot "entreprise" désigne aussi des modèles totalement différents, et tous ne sont pas aussi crétins. Parce que le but d'uen raie entreprise est de se rappeller de sa mission et de faire en sorte qu'elel soit rentable, pas d'arnquer tout le monde (même si la plupart le font, je suis d'accord). Un indépendant est une entreprise, et crois-moi, j'en connais plein qui gagne nettement moins que le smic, qui n'ont droit ni au chomage, ni aux congés payés et qui font tout ce qu'ils peuvent pour aider les gens pour qui ils travaillent, parfois à perte. Et ils sont nombreux. Et pourtant, ce sont aussi des entreprises. Je crois que c''est la source de notre malentendu.

Bon promis, j'arrête aussi, mais je trouvais dommage de croire qu'on était en désaccord, alors que sur l'hopital, on est d'accord.

dd
Messages : 4745
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par dd » 29 nov. 2017, 18:36

Ah mais rassure toi, je suis completement d'accord avec ce que tu dis puis bien sûr que je ne range pas
Toutes les entreprises dans le même sac, je parlais des grandes entreprises, celle que Valls aime, celle qui ne pensent qu'au
Fric et à la rentabilité, sans se préoccuper des conditions des salariés et si il n'y avait pas des lois iraient encore plus loin
Et tu verras avec la loî macron ils vont s'en donner à coeur joie
Quand aux indépendants je leurs tire mon chapeau, car beaucoup, comme tu dis ,ne gagne meme pas le smic et pour 60 h par semaine
Bon j'arrête ce coup-ci, sinon on se faire pourrir par Sophie et la bande des modos 😬😀
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 29 nov. 2017, 19:04

Bon j'arrête aussi, mais on est 100 % d'accord :-) :-D

Pierre de B.
Messages : 1407
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Pierre de B. » 30 nov. 2017, 11:29

Marie la Belge a écrit :
27 nov. 2017, 16:55
memberlist.php?mode=viewprofile&u=4446
"Ajouter à ma liste d’ignorés"
memberlist.php?mode=viewprofile&u=1183
"Ajouter à ma liste d’ignorés"

C'est fait, me voilà tranquille ! cheers
Tant mieux Marie.

Bon courage à vous
(sauf erreur, même s'il est sans doute passé en invité depuis la veille de la Fête Nationale de la bière, du chocolat, des gaufres, de la BD et des frites -entre autres, Patk ne poste plus non plus).

Et Merci à celles et ceux qui savent encore ce qu'est la démocratie ...

P.S. Je préfère la méthode douce; lire (de moins en moins) en diagonale vos messages (très) souvent insignifiants, garantie "Guetteurs du Passé"
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3740
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin » 30 nov. 2017, 18:12

Fofie a écrit :
29 nov. 2017, 16:36
Le harcèlement sexuel c'est aussi une main au cul pendant "Germaine" à la Cigale.
Ah que de souvenirs...
Voilà donc un exemple que même au sein du HLM, le harcèlement sexuel existe! :P12

dd, myr, non, je serai mal placée pour rouspéter et puis ceci dit il y a quand même un lien entre les maltraitances et les dégradations des conditions de travail des soignants mais disons que là les maltraitances touchent toutes la population , indistinctement hommes et femmes.
Ca me fait penser Myr que tu avais demandé si les femmes étaient davantage touchées par les maltraitances hospitalières que les hommes. Je ne saurais répondre objectivement mais je sais qu'il y a des problématique propres aux femmes pour lesquelles elles sont en position de "vulnérabilité" et où donc les maltraitances sont fréquentes. Une femme qui accouche se retrouve souvent infantilisée et comme sa situation physique la rend vulnérable par définition, cela contribue à maintenir ce genre de comportements. Depuis plusieurs décennies la médecine et son système patriarcal a doucement donné à la population une vision pathologique de la grossesse et de l'accouchement pour mettre la main sur ce qui auparavant était géré par des femmes. Les sages-femmes ont actuellement un rôle bien moins important. Elles deviennent de simples rouage de protocoles hospitaliers où l'accouchement est standardisé (dès que cela dure trop longtemps, donc moins rentable, on accélère le travail par des injections d'ocytocine, les déclenchements sont de plus en plus fréquents, la position pour accoucher reste dans la majorité des cas la position gynéco avec une poussée dirigée par les soignants, etc...) et les sages-femmes qui revendiquent le droit d'accompagner des accouchements à domicile , de faire un accompagnement plus global en suivant la femme de la grossesse à l'accouchement subissent diverses pressions (entre le coût des assurances qui est le même que pour un obstétricien alors que les revenus sont complètement différents et la manière dont une partie des médecins rabaissent leurs qualifications ou encore refus de leur donner accès à des plateaux techniques au sein des hôpitaux).
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 30 nov. 2017, 21:31

Sophie du moulin a écrit :
30 nov. 2017, 18:12

Ca me fait penser Myr que tu avais demandé si les femmes étaient davantage touchées par les maltraitances hospitalières que les hommes. Je ne saurais répondre objectivement mais je sais qu'il y a des problématique propres aux femmes pour lesquelles elles sont en position de "vulnérabilité" et où donc les maltraitances sont fréquentes. Une femme qui accouche se retrouve souvent infantilisée et comme sa situation physique la rend vulnérable par définition, cela contribue à maintenir ce genre de comportements. Depuis plusieurs décennies la médecine et son système patriarcal a doucement donné à la population une vision pathologique de la grossesse et de l'accouchement pour mettre la main sur ce qui auparavant était géré par des femmes. Les sages-femmes ont actuellement un rôle bien moins important. Elles deviennent de simples rouage de protocoles hospitaliers où l'accouchement est standardisé (dès que cela dure trop longtemps, donc moins rentable, on accélère le travail par des injections d'ocytocine, les déclenchements sont de plus en plus fréquents, la position pour accoucher reste dans la majorité des cas la position gynéco avec une poussée dirigée par les soignants, etc...) et les sages-femmes qui revendiquent le droit d'accompagner des accouchements à domicile , de faire un accompagnement plus global en suivant la femme de la grossesse à l'accouchement subissent diverses pressions (entre le coût des assurances qui est le même que pour un obstétricien alors que les revenus sont complètement différents et la manière dont une partie des médecins rabaissent leurs qualifications ou encore refus de leur donner accès à des plateaux techniques au sein des hôpitaux).
Alors ce n'était pas exactement ma question. Mais je n'ai pas été très précise.
Sur l'accouchement en particulier, oui c'est évident qu'il y a une situation particulièrement vulnérable, en fait plus que vulénérable même.
Sur ce qu'il se passe avec les sages-femmes, je suis d'accord avec toi.
Après, est-ce que ce n'est pas une extension de notre système médical (qui est à la fois très bon et très mauvais, selon mon humble avis ;-) ) ?

Ma question était sur les préoblèmes que rencontrent plus souvent les femmes, de manière générale : ablation de l'utérus de manière trop rapide et pas forcélent justifié, ablation de la thyoride qui amèen en situation de dépendance vital par rapport à un médicament à vie (et donc les aléas tel qu'on a vu récemment… des gens qui ne peuvent plus bosser ) cause d'un labo qui change sa formile du jour au lendemain), les acouchements etc. Cette impresiosn qu'on pousse très très très vite à l'opération, en faisant peu de cas de le personne humaine.
C'est peut-être général, et aussi pour les hommes ? Je ne sais pas, car je n'ai pas rencontré de problèmes d'hommes, par contre ce que j'ai cité, je l'ai rencontré, moi mes amies, ma sœur ma mère, des collègues etc.

Je n'e sais absolument pas, c'était vraiment une interrogation.

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5615
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Marie la Belge » 02 déc. 2017, 11:44

Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3740
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Sophie du moulin » 02 déc. 2017, 13:06

Myr a écrit :
30 nov. 2017, 21:31

Alors ce n'était pas exactement ma question. Mais je n'ai pas été très précise.
Sur l'accouchement en particulier, oui c'est évident qu'il y a une situation particulièrement vulnérable, en fait plus que vulénérable même.
Sur ce qu'il se passe avec les sages-femmes, je suis d'accord avec toi.
Après, est-ce que ce n'est pas une extension de notre système médical (qui est à la fois très bon et très mauvais, selon mon humble avis ;-) ) ?

Ma question était sur les préoblèmes que rencontrent plus souvent les femmes, de manière générale : ablation de l'utérus de manière trop rapide et pas forcélent justifié, ablation de la thyoride qui amèen en situation de dépendance vital par rapport à un médicament à vie (et donc les aléas tel qu'on a vu récemment… des gens qui ne peuvent plus bosser ) cause d'un labo qui change sa formile du jour au lendemain), les acouchements etc. Cette impresiosn qu'on pousse très très très vite à l'opération, en faisant peu de cas de le personne humaine.
C'est peut-être général, et aussi pour les hommes ? Je ne sais pas, car je n'ai pas rencontré de problèmes d'hommes, par contre ce que j'ai cité, je l'ai rencontré, moi mes amies, ma sœur ma mère, des collègues etc.

Je n'e sais absolument pas, c'était vraiment une interrogation.
Je pense qu'effectivement il y a plusieurs facteurs qui amènent à des interventions non justifiées et cela ne concerne pas que les femmes mais si on prend le problème au regard du système très patriarcal qu'est la médecine, les femmes sont doublement la cible d'actes non justifiées. Mais il est vrai que probablement on pourrait aussi dire cela des personnes "vulnérables", comme les handicapés mentaux, les personnes âgées etc... mais regarder les "maltraitances médicales" faites aux femmes sous le prisme du sexisme permet de mieux en comprendre les enjeux et rouages. Et il n'y a pas que lors de la grossesse ou de l'accouchement que la femme peut être en position de vulnérabilité mais déjà comprendre que les diverses étapes de sa sexualité comme la grossesse et l'accouchement font d'elle une personne plus vulnérable face aux médecins détenteurs du "savoir" est important pour trouver des solutions. Mais par exemple, au début de sa vie sexuelle, une jeune femme est confrontée à des actes médicaux auxquels les garçons ne sont pas confrontés et ça déjà ça a probablement ensuite un impact aussi sur le reste. Puisqu'il est admis qu'une toute jeune femme soit dans l'obligation d'accepter d'un ou d'une inconnue un toucher vaginal pour démarrer sa vie sexuelle....cela fait entrer dans les têtes déjà qu'une femme doit accepter des choses sur son corps différente d'un garçon et pourtant... rien n'est obligatoire! Pourquoi continuer à le laisser croire ???
Marie la Belge a écrit :
02 déc. 2017, 11:44
Voilà voilà.....
http://lesobservateurs.ch/2017/11/29/gr ... utiennent/
Je pense que beaucoup de femmes féministes ont lu ces contes à leurs filles en y ajoutant quelques commentaires critiques :mrgreen: Moi je sais que ma mère le faisais et que je l'ai moi-même fait! Je n'ai pas des filles qui se "rêvent" en princesse, ni d'ailleurs de garçons qui se "rêvent" en prince charmant. D'ailleurs, le prince charmant il a souvent un rôle un peu cucul, il faut bien dire! :mrgreen: Tant mieux si beaucoup de gens regardent d'un œil critique ces contes mais de toute manière, les contes c'est fait pour faire parler nos peurs inconscientes, des choses inavouables mêmes parfois et c'est Disney qui a rendu ça un peu cucul la praline. :P12 Donc bon, je ne pense pas qu'il faille arrêter de lire ces contes aux plus jeunes mais peut-être les faire relire aux ado en leur demandant d'avoir un regard critique ça, ça serait une bonne idée et puis davantage aussi lire des contes d'autres cultures pour comparer les regards!
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: Reconnaitre ce qu'est le harcèlement sexuel

Message par Myr » 02 déc. 2017, 20:10

Je crois qu'il serait plus utile de s'occuper des relations des vrais gens dans la vraie vie, que des contes.
Je ne sais pas si réellement les contes que l'on regarde enfant influent sur notre être devenu adulte, mais si c'est le cas (je ne sais pas du tout perso), je trouverais plus productif de créer des nouveaux contes, jolis comme tout, qui plaisent aux enfants, et qui si besoin trouveront leur place à coté où à la place de la belle au bois dormant. Mais interdire un conte, je trouve ça idiot.

Mais pas de problème !!! Bientôt le disque de Renaud pour faire rêver la marmaille :diable: (en plus c'est pas complètement à coté de la plaque ce que je dis, car j'écoutais Renaud à l"école primaire, et lui a surement eu autant d'influence sur moi, si ce n'est plus, que la belle au bois dormant. Je crois aussi que à un moment les enfants choiisent inconsciemment leurs contes et histoires, en fonction de ses valeurs à lui. Du moins à un certain age.

C'était Myr en direct de bisounoursland.

Répondre