C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Discuter de tout et de rien

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 03 mai 2018, 20:42

Si une formation, BTS, IUT, prépa considère que le dossier est trop mauvais, on a tout à fait le droit de ne même pas classer le dossier. Ca a dire que même si tout les autres candidats se désistent, le candidat malheureux ne sera jamais pris, le dossier part à "la poubelle".
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Avatar du membre
lucien
Messages : 4032
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par lucien » 04 mai 2018, 10:05

Ok, je comprends mieux. Merci pour ces précisions. Et quand vous vous répartissez les dossiers entre collègues de la même filière, vous vous donnez un quota chacun (par ex. toi, sur tes 24?), ou vous vous réunissez par la suite pour harmoniser les critères de passage?
s.i.g.n.a.t.u.r.e

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 04 mai 2018, 13:46

Non, pas de quota, mais on a une petite grille par candidats, avec des critères communs , où on met des points.

Par exemple, si l'élève a fait un bac en rapport avec la formation on met 2 pts, sinon 0.

Selon les appréciations on met de 0 à 3 pts.

Pour la lettre de motivation on met de 0 à 2 pts. Moi je mets 2 pts à tout le monde car je trouve ça ridicule...

Et ainsi de suite. Puis on fait le total. Pour les candidats que tu ne veux pas voir, tu écris "non classé sur la fiche".

Ensuite, on remet toutes nos fiches ensemble, les fiches sont triées du candidat qui a le plus de point au moins de point. Ce qui ne sont pas classés ne sont pas rentrés dans la machine. Je t'avoue qu'il y a un côté super aléatoire, selon le prof qui remplit la grile.... Là où j'arrive à 15 pour un candidat, peut-être qu'un collègue arriverait à 12 et un autre à 17 poûr le même candidats.

Cette année, (si ça marche, mais je doute...). Les 32 premiers vont recevoir une réponse positive. Mais si dans le lot, certains ont plusieurs réponses positives, s'ils jouent le jeu (on va rire...), ils doivent ne garder qu'un voeu, et si Parcourusp fonctionne bien (.... no comment), ensuite une réponse automatique positive devrait être envoyée au 33 ième et ainsi de suite au fur et à mesure des désistements.
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Myr » 04 mai 2018, 13:53

adieu minette a écrit :
04 mai 2018, 13:46
Cette année, (si ça marche, mais je doute...). Les 32 premiers vont recevoir une réponse positive. Mais si dans le lot, certains ont plusieurs réponses positives, s'ils jouent le jeu (on va rire...), ils doivent ne garder qu'un voeu, et si Parcourusp fonctionne bien (.... no comment), ensuite une réponse automatique positive devrait être envoyée au 33 ième et ainsi de suite au fur et à mesure des désistements.
Alors moi j'y connais rien à ce truc, et j'ai découvert ce mot sur ce forum, c'est pour vous dire…
Ceci dit sur ce petit point précis, il doit me manquer quelque-chose, car je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire.
à mon époque, en sortant du bac on a tous passé des concours dans plusieurs écoles, et si on était pris à plusieurs, on disait aux écoles concernées si on venait ou pas, et ils envoyaient les réponses à ceux qui étaient sur liste d'attente.
Y a quoi de nouveau du coup là ?

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 04 mai 2018, 14:12

Comme je le disais.
L'avantage d' APB (l'ancienne mouture), c'est que le logiciel gérait directement en fonction du voeu le mieux classés du candidats.

Là il y a disons 700 000 jeunes (en gros, je sais même pas), et donc des millions de voeux positifs à gérer en même temps, contre un voeu par candidat le mieux classés auparavant. Je ne suis pas du tout certain (ce sont des gens qui bossent pour Parcoursup qui craignent le crash...) que des testent suffisants aient été pratiqués pour s'assurer que Parcousurp fasse bien le job.

Deuxième gros problème, le ratio du nombre candidats par rapport au nombre de places.

Pourquoi APB fonctionnait mal l'an passé, pourquoi de nombreuses jeunes se retrouvaient sans rien, ce n'est le problème d'APB, c'est le problème du nombre de places, comme je l'évoquais plus haut.

Sur le principe, il n'y a effectivement rien d'extra-ordinaire, ça revient un peu à ce qui existait il y a longtemps en effet. Sauf que ce n'était pas géré par Parcoursup. Il y avait un être humain qui dans ton Ecole, gérait les appels et courriers uniquement de ses candidats, et cet être humain n'avait pas des millions de voeux à coordonner, sans aucun essai avec un truc improviser en novembre.. C'est ça qui est une peu extra-ordinaire !
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Myr » 04 mai 2018, 14:25

D'accord, le problème en fait n'est pas le principe, mais comment on le gère : un "logciciel" pas forcément adapté. En tout cas pas assez testé avant un lancement en conditions réelles.
Bah c'est quand même des choses que l'on devrait pouvoir faire en 2018… Cette histoire m'échappe totalement, je préfère donc sortir de la conversation, mais merci pour l'explication :-)

Tha_moumou
Messages : 908
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Tha_moumou » 04 mai 2018, 19:41

Pour la fac, si, le problème c'est le principe.

C'est ptete pas nouveau, mais c'est bien contre la sélection que les étudiants se mobilisent.

D'ailleurs la mobilisation étudiante n'est pas nouvelle non plus.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 04 mai 2018, 19:53

Pour donner une petite idée de la médiocrité de nos gouvernants, et la gestion à la petite semaine de Blanquer. (C'était pas mieux avant, j'ai des exemples à la pelle d'absurdité de l'E.N.)

Avec cette réforme, ils ont pondu à l'arrache une fiche dialogue sur l'orientation à examiner pour lors du conseil de classe du premier trimestre. Pourquoi pas. Ils l'ont sorti tellement tard, et le temps que ça arrive partout, qu'une petite partie des conseils de classe de terminale avait déjà eu lieu et n'ont donc pas utilisé la fiche de dialogue. Mauvais timing.
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 04 mai 2018, 20:00

@Thamoumou,
et bien non, car le nouveau principe de Parcoursup aurait pu se faire sans selection à la fac, comme les années précédentes.

Comme on aurait pu garder APB et rajouter une selection à la fac, c'était tout à fait possible.

Le nouveau principe de fonctionnement de Parcoursup n'est pas lié à la selection ou non à la fac. Il est surtout lié, à la fin de la graduation des voeux, et l'affectation en fonction du voeu le mieux classé. Ils ont certes en plus rajouter la selection à la fac, comme les autres formations BTS, IUT, CPGE qui sélectionnen. Mais ce n'est aucunement lié, en tout cas pas directement au nouveau principe de fonctionnement des affectation.s

Je n'ai pas été clair... mauvaise pédagogie de ma part. :pleur4:
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Myr » 04 mai 2018, 20:49

Tha_moumou a écrit :
04 mai 2018, 19:41
Pour la fac, si, le problème c'est le principe.

C'est ptete pas nouveau, mais c'est bien contre la sélection que les étudiants se mobilisent.

D'ailleurs la mobilisation étudiante n'est pas nouvelle non plus.
La mobilisation étudiante, en effet, c'est pas nouveau, c'est même un principe :-D

ok, mon exemple c'était des écoles (publiques), pas la fac. Ceci dit j'ai passé un an à la fac il y a 25 ans, dans une section où il y avait une sélection à l'entrée (sur dossier), en première année de fac. Si on était refusé, ya avait toujours une place à coté dans la même fac, de toute façon. Mais, si je comprends bien, l'idée là est de généraliser ça à plus de filières, alors que ce n'était pas le cas jusque là ?

Tha_moumou
Messages : 908
Enregistré le : 13 oct. 2005, 13:17

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Tha_moumou » 05 mai 2018, 09:20

Si je comprends bien, oui, c'est d'en faire un principe. J'ai pu discuter en AG avec des enseignants de la fac de Nanterre, à qui on demande, semble-t-il de trier les dossiers. Peut-être qu'ils ont la possibilité d'accepter tout le monde, mais comme il n'y a pas les moyens nécessaires, ça revient à "forcer" la sélection. Tout ça c'est "sauf erreur de ma part".

J'imagine qu'à moyens constants (et même en baisse, globalement) on puisse sélectionner les élèves dans les écoles primaires (n'en garder que 95 % par exemple), je vois déjà qui passerait à la trappe. Et c'est clair que ça ferait sans doute le plus grand bien à tout les autres. Mais quand même ce serait dégueulasse par principe.
adieu minette a écrit :
04 mai 2018, 20:00
@Thamoumou,
et bien non, car le nouveau principe de Parcoursup aurait pu se faire sans selection à la fac, comme les années précédentes.

Comme on aurait pu garder APB et rajouter une selection à la fac, c'était tout à fait possible.

Le nouveau principe de fonctionnement de Parcoursup n'est pas lié à la selection ou non à la fac. Il est surtout lié, à la fin de la graduation des voeux, et l'affectation en fonction du voeu le mieux classé. Ils ont certes en plus rajouter la selection à la fac, comme les autres formations BTS, IUT, CPGE qui sélectionnen. Mais ce n'est aucunement lié, en tout cas pas directement au nouveau principe de fonctionnement des affectation.s
Ok, je ne savais pas. Mais c'est bien contre la sélection, que ça râle (du moins à la fac de Nanterre).

Et avant, les profs du secondaire avaient un avis à donner sur les voeux ?

Avatar du membre
Tord
Messages : 2149
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Tord » 05 mai 2018, 09:50

adieu minette a écrit :
04 mai 2018, 20:00
Le nouveau principe de fonctionnement de Parcoursup n'est pas lié à la selection ou non à la fac. Il est surtout lié, à la fin de la graduation des voeux, et l'affectation en fonction du voeu le mieux classé.
Voilà, ça c'est complètement con. Par contre la sélection à la fac étant donné qu'elle est déjà supposée exister (le bac avec un niveau qui descend de plus en plus), je vois pas en quoi c'est un problème.

Tha_moumou a écrit :
05 mai 2018, 09:20
J'imagine qu'à moyens constants (et même en baisse, globalement) on puisse sélectionner les élèves dans les écoles primaires (n'en garder que 95 % par exemple), je vois déjà qui passerait à la trappe. Et c'est clair que ça ferait sans doute le plus grand bien à tout les autres. Mais quand même ce serait dégueulasse par principe.
Une sélection qui ferait qu'un enfant de CM2 qui ne sait pas écrire ne peut pas aller en 6eme ? Ce serait plutôt logique.
Ou mettre de côté les enfants qui ont des gros problèmes de comportement. Un peu comme les classes poubelles des collèges.

Avatar du membre
Tord
Messages : 2149
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:14
Localisation : Prout

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par Tord » 05 mai 2018, 10:16

Mais sinon le dé roulait assez vite et j'ai décidé d'aller il y a un an à Montbéliard.


Mouais bon, passons...

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 05 mai 2018, 16:15

Tha_moumou a écrit :
05 mai 2018, 09:20

Ok, je ne savais pas. Mais c'est bien contre la sélection, que ça râle (du moins à la fac de Nanterre).
Complètement.
Tha_moumou a écrit :
05 mai 2018, 09:20
Et avant, les profs du secondaire avaient un avis à donner sur les voeux ?
Oui, mais pas sur les voeux fac, car les élèves y étaient en principe automatiquement admis s'ils le plaçaient en voeu numéro 1, à condition qu'il y ait de la place... dans les filières dites "en tension".

Cette année, on emet un avis sur les voeux université aussi. Sous entendu, il faut qu'à la fac ils les lisent, et fassent un classement.
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2006
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: C'est quand qu'on va où ? (L'école)

Message par adieu minette » 05 mai 2018, 16:20

Tord a écrit :
05 mai 2018, 09:50
adieu minette a écrit :
04 mai 2018, 20:00
Le nouveau principe de fonctionnement de Parcoursup n'est pas lié à la selection ou non à la fac. Il est surtout lié, à la fin de la graduation des voeux, et l'affectation en fonction du voeu le mieux classé.
Voilà, ça c'est complètement con. Par contre la sélection à la fac étant donné qu'elle est déjà supposée exister (le bac avec un niveau qui descend de plus en plus), je vois pas en quoi c'est un problème.
Le problème de la selection à la fac, est un problème idéologique (ce n'est pas péjoratif du tout...)

Le vai gros, gros problème, mais on s'en fout car ça concerne surtout les bac technos, et les bac pros que tout le monde méprisent, c'est le manque de places en BTS, IUT.... alors qu'on a une explosion du nombre de bacheliers.

Si on augmente les places dans ces filières, la fac ne sera plus engorgée.

D'ailleurs quand on parle de la réforme du bac, on parle toujours implicitement du bac général, voire même du S uniquement.
My make-up may be flaking
But my smile still stays on.

Répondre