Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Albums, livres, concerts,...
Sur Renaud bien sûr !

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
23-6-89
Messages : 528
Enregistré le : 12 oct. 2010, 23:30
Localisation : Espagne
Contact :

Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par 23-6-89 »

Dans le numéro 2 du magasine Serge (par Didier Varrod), interview de Renaud ! (en kiosque à partir du 22/11/2010)

Scans de l'article ci-dessous !

Image

Renaud, il chante plus, il boit (presque) plus, mais il cause.
Le chanteur énervant préféré de l’hexagone se fait très rare depuis quelques années, aussi bien dans les médias que sur disque. Simple pas de côté, mise à l’écart ? A l’occasion de la publication d’une intégrale en vinyle, Renaud sort exceptionnellement de sa tanière.
Image


"Ma femme voulait un jardin pour le bébé, comme un con j'ai accepté [....] je me meurs à petit feu, loin de mes potes.. "

source : http://www.sergemagazine.fr/ et http://twitter.com/celinekallmann


Scans de l'article ci-dessous ! (page 22 à 27 du magazine)

Une introduction en photo (par Olivier Roller) :

Image
Image

3 pages d'interviews émouvantes !

Image
Image
Image

et une photo d'Olivier Roller pour terminer l'article :)

Image

Trancription de l'article :
LE CHANTEUR ÉNERVANT PREFERE DE L'HEXAGONE SE FAIT TRÈS RARE DEPUIS QUELQUES ANNÉES, AUSSI BIEN DANS LES MÉDIAS QUE SUR DISQUE. SIMPLE PAS DE CÔTÉ, MISE A L'ÉCART ? A L'occASIoN DE LA PUBLICATION D'UNE INTEGRALE EN VINYLE, RENAUD SORT EXCEPTIQNNELLEMENT DE SA TANIÈRE.


Mais où était donc passé Renaud? Bien sûr, il y a eu l'an dernier la sortie de Molly Malone, un album de reprises de chansons traditionnelles irlandaises, mais le “vrai” Renaud, celui qui chante mieux que personne l'amour et la rébellion, parfois dans la même chanson, avait disparu des radars depuis 2006 et l'album Rouge Sang. Renaud ne fait plus guère de boucan, d'enfer ou pas. Tapi dans sa taníère banlieusarde, le renard encore ensommeillé est atteint du syndrome de la “désabusion” chère à Nino Ferrer. Mais le docteur Renaud n'a pas dit son dernier mot. Des crises, il en a eu, des pannes d'inspiration aussi. Alors, derrière cette apparente mélancolie automnale, se cache sûrement un prochain retour en grâce. Renaud, l'Hexagone est morgane de lui depuis trente-cinq ans et il reste l'une des références incontournables de la nouvelle scène française. Illustration la plus récente en cette fin d'année, les radios ne cessent de diffuser la chanson de Raphaël “Le Patriote", où l'on entend ces mots: “Mon pote Renaud tu nous manques tant putain/Réveille-toi car la
France/C'est devenu salement déprimant/Depuis qu't'es parti en vacances". Ce silence veut peut-être aussi dire beaucoup. Face à une France bien malade, il est difficile d'être enragé lorsqu'on n'est soi-même pas bien portant. Mais Renaud est rusé. Il tire ça du renard qui dort en lui. Il finit toujours par retrouver son flingue. La preuve: soudain, l'animal a j'ailli, il a dit “oui” à Serge. Il voulait bien nous rencontrer a l”occasion de la sortie en vinyles de L'Intégrale remastérisée de tous ses albums studio. Et même se prêter à une séance photo. Rendez-vous fut pris dans son “bistrot préféré" La Closerie des Lilas, à deux pas de ce XIVe arrondissement qu'il affectionne tant.

Serge: Pourquoi sortir cette intégrale vinyle alors qu'il existe déjà une intégrale CD ?

Renaud: Il y a une nostalgie pour le vinyle de la part de mes fans qui ont une passion pour ce bel objet. Mais les jeunes sont aussi attirés par ce format. Et puis c'était l'occasion de faire parler de moi, de relancer ma carrière.

Vous trouviez qu'on ne parlait pas assez de vous ?

Mon dernier vrai album date de quatre ans, je ne suis donc pas dans l'actualité. Quand on parle de moi, c'est sur Internet, pour me démolir, sur ces petits sites et blogs où des milliers de frustrés se prennent pour Pierre Desproges ou Antoine de Caunes et éprouvent un malin plaisir à m'allumer, pour des raisons artistiques ou politiques.

C'est bizarre d'accorder de l'importance à cela alors que Molly Malone s'est vendu à plus cle 200 000 exemplaires, ça prouve que beaucoup de gens vous aiment...

Tous les jours, je reçois des témoignages de gens qui m'airnent et me disent que je leur manque. Je leur réponds: “Qu'est-ce qui vous manque: ma voix pourrie qui se désagrège d'année en année ? Mes chansons ? Mes textes ?” Je ne sors plus de disques parce que je suis en panne d'inspiration. Je n'ai pas écrit de chansons originales depuis quatre ans. C'est un peu frustrant, et sur scène, étant donnée ma voix qui se détériore (merci, Monsieur Marlboro), je n'ai pas tellement envie de chanter.

<< RENAUD, SERGE ET GEORGES...
Vous me dites que Brassens est au purgatoire ? C'est sûr qu'un Gainsbourg était plus rock, dans l'attitude. Dans notre histoire, il est plus présent car plus contemporain pour la génération des 40/60 ans. Mais Brassens est quand même très souvent cité par les jeunes auteurs qui débutent. Comment écrire des chansons quand tu n'as pas été bercé par Brassens ? Brassens, c'est une œuvre, une humanité entière qui est développée dans tous ses titres. C'est la tendresse, l'amitié, le temps qui passe et l'injustice. Avec toujours une écriture flamboyante et une musique tellement riche. En apparence, elle peut paraître monotone par son côté minimaliste: guitare et contrebasse, mais tous ceux qui composent savent la force de ses mé1odies sublimes. Dans mon panthéon personnel, il y a d'abord Brassens et puis Gainsbourg. Gainsbourg me fatiguait un peu, mais il arrivait toujours finalement a me toucher. >>

Pourquoi cette panne d'inspiration ?

Chanteur, c'est avant tout une voix. Après, seulement, il y a l'écriture. Mais j'ai l'impression que ça se tarit, même si chaque jour des sujets d'actualité me mettent en colère et pourraient me donner des idées de chansons. Pourtant, commenter ce monde, le critiquer, me paraît totalement futile aujourd'hui.

Ne rien faire, ça ne revient pas à donner raison à ceux qui vous critiquent?

Quand j'entends un gars comme Raphaël, ce gentil garçon, qui me rend hommage en disant “Renaud, arrête tes vacances on a besoin de toi", citant comme exemple “Hexagone”, une chanson où je saisis mon flingue, je me dis qu'il est bien gentil mais que c'était il y a trente ans. Áujourd'hui, j'ai 58 ans et j'ai pris des coups dans la gueule.

C'est toujours d'actualité “Hexagone” ?

C'est prétentieux de le dire mais c'est une chanson éternelle. Si je devais l'écrire aujourd'hui, je la referais telle quelle. Mais composer un “Hexagone” actuel pour parler des grèves et du droit àla retraite, je ne me sens pas de le faire. Si des jeunes rappeurs ont envie de prendre le relais, je le leur laisse bien volontiers.

Et des chansons plus personnelles comme “Mistral gagnant", vous en sentez-vous capable ?

Je ne sais plus faire, j'ai perdu la sève. Même mon fils de 4 ans qui devrait m'insipirer de belles chansons, pour parler de son avenir, de la société dans laquelle il Va évoluer, et bien, non, ça ne m'inspire pas. Les chansons d'amour, c'est pareil. J'ai beau vivre amoureux en couple, en famille, la vie quotidienne ne m'inspire pas beaucoup depuis que j'aí quitté Paris, mon XIVéme arrondissement où j'ai vécu pendant cinquante-cinq ans.

Pourquoi avez-vous quitté Paris ?

Ma femme voulait un jardin pour le bébé, elle voulait vivre en banlieue. Et moi, comme un con, j'ai accepté de bonne grâce de trouver une maison, très belle d'ailleurs, où je m'étiole, où je meurs à petit feu. Je suis loin de Paris, de mes potes, de mes petits bistrots.

Vous êtes toujours un amoureux de Paname ?

Toujours. (il énumère) le XIVéme, Denfert-Rochereau, Montparnasse, le XVéme, le square Georges Brassens. En banlieue, j'habite une rue qui donne sur un cimetière, avec comme voisin le plus proche un marbrier. Il n'y a pas une boutique dans la rue, pas un bistrot à moins de 500 mètres à pied. Par contre, c'est très joli, très calme, manquerait plus qu'il y ait de la délinquance! (rires)

Ça fait quoi de voir grandir son fils ?

Ça fait plaisir et ça fait peur. On s'angoisse tous les jours pour son avenir, qu'il soit déçu, abîmé par la vie, qu'il ait des soucis comme on en a tous eu à Padolescence: être suicidaire, tomber dans la dope, sans parler de la vraie drogue, le tabac et l'alcool. Pour l'instant, il est dans l'insoucíance de ses 4 ans.

Vous apprenez des choses avec lui que vous n'aviez pas apprises avec Lolita ?

J'avais des rapports plus proches avec ma ?lle, parce que c”était une ?lle. Lui est plus tourné vers sa mère, mais il m'a demandé l'autre jour: “Est-ce qu'il va pleuvoir hier ?" Tant qu'il y aura de la poésie comme ça à la maison...

Qu'aimeriez-vous lui transmettre ?

Que chanteur, c'est le plus beau métier du monde, au moins au début. Je vais l'encourager à faire de la musique: à 5 ans, il jouera du piano ou de la guitare, de gré ou de force. Même s'il abandonne au bout d'un moment, il aura les bases. Moi, je n'aí jamais appris, mes parents ont essayé de m'apprendre la musique à 6 ou 7 ans et j'ai renoncé. Ils n'ont pas eu l'autorité de me forcer à continuer, et je le regrette.

Où en êtes-vous avec votre double Renard ?

Il revient de temps en temps montrer son museau. La preuve... (il montre son verre)

Il a certainement moins de chances de revenir à Meudon qu'à Paris...

Si j'étais à Paris tout seul, je replongerais comme j'aí plongé au début de la décennie où je buvais un litre de pastis par jour. J 'en suis loin aujourd'huí. Cette période a duré trois ans et depuis je me fais sans cesse traiter d'alcoolique par tous les médias qui veulent m'assassiner. Pourtant personne ne peut se vanter de m'avoir vu en état d'ivresse depuis six ans.

C'est aussi parce que vous n'avez jamais caché cette faiblesse...

J'aurai dû fermer ma gueule. Personne n'aurait rien su. Je n'étais même pas alcoolo, j'étais ivrogne. Je prenais ma petite cuite de temps en temps. Mais je vivais bien et paradoxalement c'était une période heureuse de ma vie, même si j'étais malheureux en amour. Je vivais à la Closerie des Lilas, ce bistrot magnifique, je rencontrais plein de gens, il y avait Étienne Roda-Gil, mon compagnon de table... Je n'ai pas de mauvais souvenirs de cette époque. Sauf physiquement parfois, des difficultés à me réveiller le matin. J'étaís bien... sauf que j'étais malheureux parce que ma blonde m'avait quitté. Puis j'en ai trouvé une autre qui m'a sorti du trou.

Est-ce que ça vous a sauvé la vie ?

Par la force des choses. Elle n'était ni autoritaire, ni excessive, mais catégorique: soit tu arrêtes de boire, soit on ne se voit plus. Comme je voulais la Voir et l'aímer tous les jours dans mon lit, j'ai arrêté de boire. Et là, depuis quelques mois, je repique au truc tout doucement, au lieu de boire un pastis par jour, j'en bois deux.

Qu'est-ce qui vous a empêché de tomber dans la drogue ?

J 'aime rester maître de ma conscience et la dope altère ma conscience: une taffe de joint c'est comme un LSD pour d'autres, je ne supporte pas. Je préfère trois petits pastis peinard. Mais je suis esclave du tabac et victime de cette mafia du crime organisé (il tousse) qui a fait 100 millions de morts au XX* siècle et qui en fera 1 milliard au XXIéme.

En produisant Romane Serda, votre femme, vous lui avez en quelque sorte renvoyé l'ascenseur...

C'était un acte d'amour que de produire financièrement et artistiquement ses deux albums, notamment le premier que j'ai
adoré. Elle en est au troisième, je suis toujours là pour produire financièrement mais, artistiquement, je ne m'en occupe
plus trop. Elle a préféré prendre ses distances. Comme beaucoup de gens, elle pensait que ma présence était encom-
brante pour sa carrière.

Vous avez également produit Benoît Dorémus.

Je le reconnais comme mon fils spirituel: par ses influences, son style d'écriture,
quelque chose de flamboyant, en même temps critique de la société, et qui fournit un portrait de la jeunesse d'aujourd'hui tellement lucide.

Vous suivez ce qui se passe en chanson française ?

Je suis ce que j'entends à la radio quand je suis en bagnole. J'ai honte de le dire, mais j'écoute Chérie FM et Chante France. Je préfère écouter trois bons vieux Joe Dassin ou un Mike Brant que le dernier Saez. J'aime bien Rose, Élodie Frégé, Jeanne Cherhal, Clarika et chez les garçons Raphaël, Bénabar, Doremus, Renan Luce, Benjamin Biolay, Vincent Delerm.

Est-ce que vous vous intéressez encore à la politique ?

Je n'aime pas la France selon Sarkozy, mais je n'ai pas une grande confiance dans l'opposition et dans ses leaders. Au premier tour de toutes les élections, je vote écolo même si aujourdihui le choix d'Eva Joly est un peu iconoclaste. Je l'ai connue quand elle était juge antiterroriste et qu'elle faisait chier les Basques. J'ai un peu de mal avec elle. Je suis désabusé comme pas mal de Français mais ils continuent à manifester dans les rues et ã bloquer les raffineries. C'est encourageant de voir que tout le monde ne baisse pas les bras comme moi.

La politique était au centre de la biographie écrite par Christian Laborde (Renaud - Briographie), notamment
sur les liens de certains membres de votre famille avec l'extrême droite...

Je lui ai parlé de secrets de famille en lui disant que c'était off record et il les a publiés. Tout ce que je lui ai raconté sur ma carrière et mes chansons, il l'a un peu zappé. Il s'est répandu sur le passé de mon grand-père qui était militant communiste mais qui a mal viré pendant la guerre en étant pour Jacques Doriot, le collaborateur, créateur du Parti populaire français. Il est allé chercher des arguments dans un ouvrage sorti par une officine d'extrême droite. Il a raconté aussi en long et en large que mon père était un collabo. Alors que pendant deux ans, il n'était qu'un obscur traducteur d'allemand à Radio Paris au cinquième sous-sol, où il ne traitait que des nouvelles d'informations
générales et rien qui eût trait àla guerre. Tout ça m'a valu de me faire traiter de petit-fils et fils de SS.

Est-ce vous regrettez que les journalistes ne vous parlent pas plus de vos chansons ?

Ils ne me parlent jamais de mes chansons. Ils ne me parlent que de politique ou de polémique. Le grand sujet qui dure depuis deux ans c'est pourquoi je n'étais pas à la libération d'Ingrid Betancourt. J 'étais dans mon petit Village à L'lsle-sur-la-Sorgue (où le chanteur possède une résidence secondaire, ndlr) quand j'ai appris qu'elle était libérée. Carla Bruni m'a envoyé un texto me disant : “On vient te chercher". J'ai répondu non, je suis en vacances, je ne remonte pas à Paris. J'ai fait mon boulot avec des dizaines de concerts de solidarité, j'ai filé de l'argent, je me suis dépensé corps et âme. Je ne voyais pas l'intérêt de me mélanger à Ingrid et sa famille et à des dizaines et des dizaines de journalistes et d'hommes politiques qui venaient parader à sa libération. Quand j'ai vu les images à la télévision, je n'ai pas regretté de ne pas y être allé.

En fin de compte, est-ce que vous n'êtes pas bouffé par la nostalgie ?

C'est épuisant de passer ses jours et ses nuits à repenser à son enfance et a son adolescence. Chaque année qui passe, la
nostalgie se rapproche. Je pense de moins en moins à la petite enfance mais aux années 80 par exemple, et dans dix ans ce sera les années 00. Il y a aussi cette chanson, la première que j'ai écrite depuis quatre ans, qui s'appelle “Tous ceux qui tombent” : “Tous ceux qui tombent autour de moi / C 'est l'hécatombe, c'est Guernica/Tous ceux qui tombent à tour de bras/ Et moi et moi je suis toujours là." Ça tombe autour de moi à vitesse grand V, des AVC, des sidas. Je me dis que j'ai une constitution assez robuste, entre ce que je fume et ce que je sirote.

Les Vinyles- Intégrale studio 1975-2070 (Virgin) - les albums studio remastérisés '
Le Plein de super (Virgin) - best-of en trois CD's
http://www.renaud-lesite.fr

Transcription FC
Modifié en dernier par 23-6-89 le 26 nov. 2010, 15:27, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par Yann quib »

En gros : il a plus d'inspiration , une voix de merde a cause de Mr Marlboro , il pense a arreter de chanter, il s'emmerde a Meudon et il repicole de temps en temps, mais sans prendre de grosse muflé ....
E kreiz an avel, atao!

PatK
Messages : 1884
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par PatK »

Yann quib a écrit :En gros : il a plus d'inspiration , une voix de merde a cause de Mr Marlboro , il pense a arreter de chanter, il s'emmerde a Meudon et il repicole de temps en temps, mais sans prendre de grosse muflé ....
Je te soupçonne de pas avoir lu :-)

tatatsin.0290.renaud
Messages : 99
Enregistré le : 24 nov. 2009, 16:40

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par tatatsin.0290.renaud »

qu'est qu'il dit
il a albums en préparation??? :D :D :D
ca suffat comme ci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Avatar du membre
bast
Messages : 316
Enregistré le : 28 sept. 2008, 15:16

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par bast »

tatatsin.0290.renaud a écrit :qu'est qu'il dit
il a albums en préparation??? :D :D :D
Euh j'l'ai pas lu mais ca m'etonnerait ....

tatatsin.0290.renaud
Messages : 99
Enregistré le : 24 nov. 2009, 16:40

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par tatatsin.0290.renaud »

je vais voir si je peut l'acheter :wink:
ca suffat comme ci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Avatar du membre
krys
Messages : 326
Enregistré le : 13 déc. 2007, 10:54
Localisation : Index du Forum

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par krys »

Image

Avatar du membre
23-6-89
Messages : 528
Enregistré le : 12 oct. 2010, 23:30
Localisation : Espagne
Contact :

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par 23-6-89 »

Merci Krys pour l'article de Libération qui relate l'article de Serge !

J'ai mis au début de ce post les scans de l'article de Serge.

De bien belles photos ! Un article émouvant !

Avatar du membre
SVPat
Messages : 4464
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par SVPat »

Merci pour les Scans !
Je bigophone à mon libraire pour annuler les photocopies !

Et comme dit la Pub:
Si le HLM ( et son Forum)- n'existait pas , il faudrait l'inventer !
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !

Avatar du membre
23-6-89
Messages : 528
Enregistré le : 12 oct. 2010, 23:30
Localisation : Espagne
Contact :

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par 23-6-89 »

Je retiens pour ma part :

1 - Renaud doit se faire grave chier ! Je comprends mieux qu'on trouve toujours son adresse sur le net, et qu'il la donne là dans cet article (ou quasiment). Aprés avoir raconté à longueur d'article qu'il habitait Meudon, en précisant là "j'habite une rue qui donne sur un cimetière, avec comme voisin le plus proche un marbrier", ça laisse plus trop de doutes de là où il habite (même si y'a deux cimetières à Meudon) ! On dirait qu'il veut qu'on aille le voir chez lui ! Mais bon, il fréquente toujours la Closerie des Lilas, comme il dit, on peut aussi aller le voir là, semble t'il ! Enfin bon quant on m'a dit que suite à ma virée à Meudon et mes quelques photos (qu'on m'a demandé gentillemnent de retirer du forum - voir ici : http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... =6&t=17855), que ce n'était en fait pas là sa barraque, ben y'a pourtant un marbrier juste à côté :p )

2 - "Quand on parle de moi, c'est sur Internet, pour me démolir, sur ces petits sites et blogs où des milliers de frustrés se prennent pour Pierre Desproges ou Antoine de Caunes et éprouvent un malin plaisir à m'allumer, pour des raisons artistiques ou politiques.". On l'a quand même pas obliger à fréquenter ce forum pendant plus de 2 ans, tout en allumant copieusement ses fans ! (voir ici ses interventions : http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... =5&t=10402 )

3 - Régis Chevandier appréciera sans doute. En parlant de Christian Laborde et sa "briographie" sur lui, il dit "Tout ce que je lui ai raconté sur ma carrière et mes chansons, il 'a un peu zappé. Il s'est répandu sur le passé de mon grand-père qui était militant communiste mais qui a mal viré pendant la guerre en étant pour Jacques Doriot, le collaborateur, créateur du Parti Populaire Français. Il est allé cherché des arguments dans un ouvrage sorti par une officine d'extréme droite". Il me semble, sauf erreur, que le premier à avoir évoqué cela est justement Régis Chevandier dans son ouvrage "Renaud, Foulard Rouge, Blouson de cuir", publié chez L'Harmattan (voir le post consacré à ce livre ici : http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... =5&t=17880 ), qui au demeurant n'est en rien lié à l'extréme droite. Ou alors il fait référence à un autre bouquin, mais alors lequel ? je serai curieux de l'apprendre !

Sinon, l'article est émouvant, ça fait trés "grand chanteur qui a fait sa carrière et qui parle librement, prenez en de la graine les petits".

Merci Renaud :)

Avatar du membre
OlivierWeb
Messages : 85
Enregistré le : 23 nov. 2002, 19:51
Localisation : France

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par OlivierWeb »

Je viens de mettre dans le kiosque quelques articles qui traitent de cet entretien.

Si il y a quelqu'un qui peut retranscrire le tout en texte, je suis preneur pour le kiosque !
Vous pouvez aussi le passer à la reconnaissance de caractères (j'ai testé Yagf, mais il a souvent besoin de scans très détaillés).

Olivier
Ancien artisan du forum et des sections kiosque à journaux et les fans créent

"Qu'est-ce qui faut pas chanter comme connerie édifiante
pour espérer un jour entrer au TOP 50"

PatK
Messages : 1884
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par PatK »

Ben, moi je retiens qu'il a quand-même écrit une chanson... on se raccroche à l'espoir qu'on peut.

Et même si ce que je viens de lire me déprime passablement, je refuse de croire qu'on entendra et ne verra plus Renaud ! j'ai vécu plus des 2 tiers de ma vie avec ses chansons, j'ai pas l'intention de m'arrêter.

Et si la logique de l'âge fait qu'il quitte ce monde avant moi, je fais la promesse solennelle que même en fauteuil roulant je serai devant l'église comme Baltique !!

Vous voyez ! en écrivant ces quelques lignes, j'ai des larmes qui embuent mon regard. Et bien je les assume pleinement. Et je me fous éperdument de l'image que je donne. Comme toujours !

Putain, chanteur, reviens !!!!!!!!!!!!!!

Avatar du membre
23-6-89
Messages : 528
Enregistré le : 12 oct. 2010, 23:30
Localisation : Espagne
Contact :

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par 23-6-89 »

PatK a écrit : Et si la logique de l'âge fait qu'il quitte ce monde avant moi, je fais la promesse solennelle que même en fauteuil roulant je serai devant l'église comme Baltique !

Il manquerait plus que ça , que ses funérailles soient à l'église ! Encore au temple, je dis pas, puisqu'il se revendique protestant ! et encore...

PatK
Messages : 1884
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par PatK »

MAHEUDE a écrit :Dire que le livre de Chevandier -dont il avait dit lui-même que c'était le meilleur jamais écrit sur lui-sort d'une officine d'extrême-droite,alors qu'il est préfacé par l'universitaire Pascal Ory,précisément engagé dans le dénpnciation du pétinisme et des collabos,c'est un petit peu fort!!!!!
Aussi fort que de minimiser le rôle du papa;je ne savais pas,moi,qu'il avait bossé à Radio_Paris :evil:
"Radio-Paris ment,Radio-Paris ment,Radio-Paris est allemand";chantait Pierre Dac sur la BBC...... :mrgreen:
Bien sûr qu'il n'est pas responsable de toutes ces turpitudes,mais personne ne lui demandait de le raconter;off the record ou pas;s'il l'a fait,c'est probablement que ça compte dans son état de déprime.....Les secrets de famille,les mots cachés sous le tapis,ça peut empoisonner la vie......

Mais TA GUEULE CONNASSE :twisted: :twisted: :twisted:

Avatar du membre
lucien
Messages : 4323
Enregistré le : 20 déc. 2005, 12:12

Re: Renaud dans Serge, mise au point ! Interview 22/11/2010

Message par lucien »

Perso ça fait bien longtemps que j'écoute plus du tout Renaud, même les trucs que j'adorais étant plus jeune, et sans parler des derniers disques... mais ce que je retiens de ces articles, c'est que c'est vraiment un mec bien, avec une honnêteté et une sincérité presque maladives. Comme un gamin, il est incapable de (se) cacher des choses.
C'est carrément touchant, comment il doit en chier...
"Le patronat nous pisse dessus et les journaux nous disent qu'il pleut" :mrgreen:
Jacques.

Répondre