Renaud commandeur des arts et des lettres

Albums, livres, concerts,...
Sur Renaud bien sûr !

Modérateur : modérateurs

Répondre
la piccola
Messages : 178
Enregistré le : 26 sept. 2011, 19:35

Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par la piccola »

Coucou les aminches,

ça y est, depuis ce midi, Renaud a été décoré des insignes de commandeur des arts et des lettres par Aurélie Filippetti! Une véritable reconnaissance et un grand moment d'émotion pour ses proches, ceux qui ne s'étaient pas revus depuis si longtemps, et pour la ministre elle-même qui a offert un superbe discours.
J'étais dans mes petits souliers, et j'ai versé ma petite larme. Nous avons aussi applaudi sans discontinuer durant plusieurs minutes le discours de Renaud. Une pensée pour tous ceux qui se réjouiront ici de cette journée et de ce moment si symbolique, d'une médaille, qui, pour une fois, porte autre chose que la haine et la guerre... Je me souviendrai toujours de ce moment.

Marie la Belge, coucou spécial!
Et oui, ce satané livre va enfin être publié avant la fin de l'année! Mais patience!!!! :wink:

Bises à vous!
Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5817
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Marie la Belge »

Merci pour les news ! :)
Si le Frangin est content, j'ai contente aussi....
J'espère qu'il y aura des photos dans la presse demain.
Pas possible d'avoir le texte de son discours, par hasard ?
Et comment il va, le Frangin ?
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image
Pierre de B.
Messages : 1499
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Pierre de B. »

Marie la Belge a écrit :Merci pour les news ! :)
Si le Frangin est content, j'ai contente aussi....
J'espère qu'il y aura des photos dans la presse demain.
Pas possible d'avoir le texte de son discours, par hasard ?
Et comment il va, le Frangin ?

N'avait-il pas écrit quand il était jeune :

<< Y a eu Antoine avant moi,
y a eu Dylan avant lui,
après moi qui viendra?
après moi c´est pas fini.
On les a récupérés.
oui mais moi on m´aura pas,
je tirerai le premier,
et j´viserai au bon endroit.

J´ai chanté 10 fois, 100 fois,
j´ai hurlé pendant des mois,
j´ai crié sur tous les toits,
ce que je pensais de toi,
société, société,
tu m´auras pas. (...) >>

Pierre
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3
Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9614
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Yann quib »

ça veut rien dire , moi quand j'etais jeune, j'etais d'extreme gauche ! :D
E kreiz an avel, atao!
Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5817
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Marie la Belge »

J'ai pas de tofs, j'ai pas le discours du Frangin, alors en désespoir de cause :
http://www.culturecommunication.gouv.fr ... avril-2013
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image
Pierre de B.
Messages : 1499
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Pierre de B. »

la piccola a écrit :Coucou les aminches,

ça y est, depuis ce midi, Renaud a été décoré des insignes de commandeur des arts et des lettres par Aurélie Filippetti! (...) une médaille, qui, pour une fois, porte autre chose que la haine et la guerre (...)

Bises à vous!

Une médaille reste une médaille ...

http://www.paroles-musique.com/paroles- ... rics,p3880

<< Un pigeon s'est posé
Sur l'épaule galonnée
Du Maréchal de France
Et il a décoré
La statue dressée
D'une gastrique offense
Maréchaux assassins
Sur vos bustes d'airain
Vos poitrines superbes
Vos médailles ne sont
Que fientes de pigeons
De la merde

Un enfant est venu
Aux pieds de la statue
Du Maréchal de France
Une envie naturelle
L'a fait pisser contre elle
Mais en toute innocence
Maréchaux assassins
Le môme mine de rien
A jolimenent vengé
Les enfants et les mères
Que dans vos sales guerres
Vous avez massacrés

Un clodo s'est couché
Une nuit juste aux pieds
Du Maréchal de France
Ivre mort au matin
Il a vomi son vin
Dans une gerbe immense
Méréchaux assassins
Vous ne méritez rien
De mieux pour vos méfaits
Que cet hommage immonde
Pour tout le sang du monde
Par vos sabres versé

Un couple d'amoureux
S'embrasse sous les yeux
Du Maréchal de France
Muet comme un vieux bonze
Il restera de bronze
Raide comme une lance
Maréchaux assassins
L'amour ne vous dit rien
A part bien sûr celui
De la Patrie hélas
Cette idée dégueulasse
Qu'à mon tour je conchie >>
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3
Avatar du membre
SVPat
Messages : 4465
Enregistré le : 27 nov. 2002, 14:30
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par SVPat »


Discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors de la cérémonie de remise des insignes de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres à Renaud, jeudi 25 avril 2013


Cher Renaud,

Parce qu’il avait reconnu Etienne Lantier en vous, Claude Berri vous a fait le héros de son Germinal. Mieux que personne vous incarnez aux yeux du public français cet homme dont le coeur saigne d’amour et de révoltes. Celui qui a fait pousser les hommes en armée noire, « grandissant pour les récoltes d’un siècle futur » comme l’écrivait Zola.

C’est avec une grande fierté que je vous distingue aujourd’hui. Vous, le chanteur à succès, engagé en première ligne auprès des grévistes de Longwy en Lorraine. Le petit fils d’Oscar, « ch’timi jusqu’au bout des nuages », « syndiqué à mort, inscrit au parti ». Le petit fils d’ouvrier qui chante le Nord avec, comme ultime récompense pour cet album en patois, une victoire de la musique.

Enfant du nord ouvrier, vous êtes aussi né d’un père écrivain et poète. Un musicien amoureux de livres et des mots. Au carrefour de deux cultures, élevé entre le « socialisme bon teint et le prolétariat rouge », comme vous le dites mieux que personne, votre langue parle au coeur de tous les Français.

« Rouge gorge/ prolo ordinaire / peuple de Paris», c’est ainsi que vous vous définissez. Digne héritier de Bruant, c’est au Paris populaire que vous consacrez votre premier album, Amoureux de Paname. Puis, « Loubard parmi tant d’autres », vous chantez la jeunesse et ses révoltes. Et de Laisse béton à Marche à l’ombre, « teigneux comme un chien », vous êtes le poète insoumis des « Charognards » et des zonards.

Des « larmes plein [la] bière », de « Manu » à « Coeur perdu », vous vous faites aussi le semblable du poète de Musset dont les « déclamations sont comme des épées » où « il pend toujours quelques gouttes de sang. » Avec toujours cette même sincérité, vous chantez l’amour d’un père à sa fille, qui après les douces heures des cours de récré et des bacs à sable, dans l’incontournable « Morgane de toi », s’émeut de l’adieu à l’enfance et à l’innocence dans l’album Rouge Sang.

Cette nostalgie du temps qui passe, ce Mistral gagnant où « le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants », « les carambars d´antan et les coco-boers», les « dimanches monotones d’enfant», vous en faites des chansons « au parfum d'Amsterdamer/ Qui sortait d' la pipe en terre/ Du tonton ».

Casquette de marlou, bandana rouge et perfecto, le verbe efficace et l’argot affuté, votre popularité dérange. On vous dit chanteur énervant, faux loubard ou vrai bourgeois. Mais le public ne s’y trompe pas. Que vous chantiez vos élans du coeur ou vos états d’âme.

Que vous preniez la mer Dès que le vent soufflera, troquant vos santiags « contre un vieux ciré jaune ». Que « fatigué du mensonge et de la vérité », vous aspiriez « au silence enfin, et puis au vent ». Que vous chantiez l’Irlande ou Brassens. Que vous soyez Docteur Renaud ou Mister Renard. Après 23 albums et quelque 20 millions d’exemplaires, il a fait de vous, toutes générations confondues, l’un des chanteurs français les plus populaires.

Le coeur à gauche, vous êtes de tous les combats. Auprès, notamment, de celui auquel vous vous êtes parfois opposé mais que vous avez toujours aimé et soutenu, François Mitterrand, le « grand chêne à la fragilité des roses » que vous chantez dans « Tonton ». A l'heure aussi où tant d'hommages ont été rendus à Mme Thatcher, on se souvient du portrait que vous aviez fait de « Miss Maggie » dans les années 1980.

Homme libre que rien n’enchaîne ou n’emprisonne, vous portez haut les causes qui vous sont chères. Au gré des coups de sang et des coups de colère, dans le texte de vos chansons ou à la tribune de Charlie Hebdo. Des Restos du coeur de votre ami de toujours, Coluche, au combat écologique mené aux côtés de Greenpeace.

Vos combats sont ceux qui font l’histoire, l’Ethiopie pour laquelle vous écrivez « SOS Ethiopie », la lutte contre l’apartheid dont vous célébrez le héros « rebelle, vivant, debout », « Jonathan » ou Johnny Clegg. Mais aussi le bouleversant cri du coeur interprété avec Axelle Red, au nom de ces « deux étrangers au bout du monde, si différents/ (…) Pulvérisés sur l’autel/ De la violence éternelle » : Manhattan-Kaboul, cette chanson est le morceau le plus diffusé de l'année 2002 en France. Et plus récemment, «Dans la jungle », votre ode à la libération d’Ingrid Bétancourt.

Parce que votre talent, votre sincérité et la force de vos engagements ont su gagner durablement le coeur du public français, c’est au nom de toute cette « foule qui d’une seule voix / Assassine ‘Manu’, ‘Morgane de toi’ », que je vous rends aujourd’hui les hommages de la République.

Cher Renaud, au nom de la République française, nous vous faisons Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.


:arrow: Source
Image

Je préfère manger une pomme de terre debout qu'un steak à genoux !
>>> :arrow: > > > >Mon Boxon !
Pierre de B.
Messages : 1499
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Pierre de B. »

SVPat a écrit :
Discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors de la cérémonie de remise des insignes de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres à Renaud, jeudi 25 avril 2013



(...) votre langue parle au coeur de tous les Français. (...)



Ce discours serait presque parfait si la phrase ci-dessus avait été

"votre langue parle au coeur de (toutes les personnes comprenant le) Français".

Pierre

P.S. A part ça, je ne pense pas que c'est Aurélie Filippetti qui a écrit ce discours
(mais peu importe puisque personne au reste n'a lu, pour paraphraser Brassens dans Brave Margot)
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3
Avatar du membre
MH 971
Messages : 164
Enregistré le : 03 oct. 2006, 08:12
Localisation : NANCY 54

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par MH 971 »

En principe les long discours et moi... mais là très beau discours très bien écrit !
"Faut Dire Qu'elle Est Con Comme Un Veau..
Elle Est Facho .. "

"La Marseillaise Même En Reggae ça M'a Toujours Fait Dégueuler"

"N'oubliez Pas Que C'est Par Les Urnes Qu'est Arrivé Hitler.."
Pierre de B.
Messages : 1499
Enregistré le : 05 avr. 2006, 14:56
Localisation : Pas très loin ...

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Pierre de B. »

MH 971 a écrit :En principe les long discours et moi... mais là très beau discours très bien écrit !

D'après l'auteur de "Marchand de cailloux" aussi ...
mais c'était il y a plus de 20 ans ...

<< (...) Dis Papa, tous ces discours
Me font mal aux oreilles
Même ceux qui sont plein d'amour
C'est kif-kif-pareil
Ça m' fais comme des trous dans la tête
Ça m' pollue la vie et tout (...) >>

Pierre
l'Union europeénne vient de débloquer 2.5 millions, les Etats-Unis 250'000.- seulement;
soit de quoi financer 30 secondes de Guerre en Irak.

Suite au cyclone en Birmanie,
entendu ce 6.05.08 dans le journal de 7 heures sur Couleur 3
Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9614
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Yann quib »

elle est gentille Aurélie, surtout avec Pépé et Papa ......
E kreiz an avel, atao!
Avatar du membre
Greenpuce
Messages : 400
Enregistré le : 07 oct. 2006, 14:18
Localisation : Hauts de Seine

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Greenpuce »

SVPat a écrit :
Discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors de la cérémonie de remise des insignes de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres à Renaud, jeudi 25 avril 2013


Cher Renaud,

Parce qu’il avait reconnu Etienne Lantier en vous, Claude Berri vous a fait le héros de son Germinal. Mieux que personne vous incarnez aux yeux du public français cet homme dont le coeur saigne d’amour et de révoltes. Celui qui a fait pousser les hommes en armée noire, « grandissant pour les récoltes d’un siècle futur » comme l’écrivait Zola.

C’est avec une grande fierté que je vous distingue aujourd’hui. Vous, le chanteur à succès, engagé en première ligne auprès des grévistes de Longwy en Lorraine. Le petit fils d’Oscar, « ch’timi jusqu’au bout des nuages », « syndiqué à mort, inscrit au parti ». Le petit fils d’ouvrier qui chante le Nord avec, comme ultime récompense pour cet album en patois, une victoire de la musique.

Enfant du nord ouvrier, vous êtes aussi né d’un père écrivain et poète. Un musicien amoureux de livres et des mots. Au carrefour de deux cultures, élevé entre le « socialisme bon teint et le prolétariat rouge », comme vous le dites mieux que personne, votre langue parle au coeur de tous les Français.

« Rouge gorge/ prolo ordinaire / peuple de Paris», c’est ainsi que vous vous définissez. Digne héritier de Bruant, c’est au Paris populaire que vous consacrez votre premier album, Amoureux de Paname. Puis, « Loubard parmi tant d’autres », vous chantez la jeunesse et ses révoltes. Et de Laisse béton à Marche à l’ombre, « teigneux comme un chien », vous êtes le poète insoumis des « Charognards » et des zonards.

Des « larmes plein [la] bière », de « Manu » à « Coeur perdu », vous vous faites aussi le semblable du poète de Musset dont les « déclamations sont comme des épées » où « il pend toujours quelques gouttes de sang. » Avec toujours cette même sincérité, vous chantez l’amour d’un père à sa fille, qui après les douces heures des cours de récré et des bacs à sable, dans l’incontournable « Morgane de toi », s’émeut de l’adieu à l’enfance et à l’innocence dans l’album Rouge Sang.

Cette nostalgie du temps qui passe, ce Mistral gagnant où « le temps est assassin et emporte avec lui les rires des enfants », « les carambars d´antan et les coco-boers», les « dimanches monotones d’enfant», vous en faites des chansons « au parfum d'Amsterdamer/ Qui sortait d' la pipe en terre/ Du tonton ».

Casquette de marlou, bandana rouge et perfecto, le verbe efficace et l’argot affuté, votre popularité dérange. On vous dit chanteur énervant, faux loubard ou vrai bourgeois. Mais le public ne s’y trompe pas. Que vous chantiez vos élans du coeur ou vos états d’âme.

Que vous preniez la mer Dès que le vent soufflera, troquant vos santiags « contre un vieux ciré jaune ». Que « fatigué du mensonge et de la vérité », vous aspiriez « au silence enfin, et puis au vent ». Que vous chantiez l’Irlande ou Brassens. Que vous soyez Docteur Renaud ou Mister Renard. Après 23 albums et quelque 20 millions d’exemplaires, il a fait de vous, toutes générations confondues, l’un des chanteurs français les plus populaires.

Le coeur à gauche, vous êtes de tous les combats. Auprès, notamment, de celui auquel vous vous êtes parfois opposé mais que vous avez toujours aimé et soutenu, François Mitterrand, le « grand chêne à la fragilité des roses » que vous chantez dans « Tonton ». A l'heure aussi où tant d'hommages ont été rendus à Mme Thatcher, on se souvient du portrait que vous aviez fait de « Miss Maggie » dans les années 1980.

Homme libre que rien n’enchaîne ou n’emprisonne, vous portez haut les causes qui vous sont chères. Au gré des coups de sang et des coups de colère, dans le texte de vos chansons ou à la tribune de Charlie Hebdo. Des Restos du coeur de votre ami de toujours, Coluche, au combat écologique mené aux côtés de Greenpeace.

Vos combats sont ceux qui font l’histoire, l’Ethiopie pour laquelle vous écrivez « SOS Ethiopie », la lutte contre l’apartheid dont vous célébrez le héros « rebelle, vivant, debout », « Jonathan » ou Johnny Clegg. Mais aussi le bouleversant cri du coeur interprété avec Axelle Red, au nom de ces « deux étrangers au bout du monde, si différents/ (…) Pulvérisés sur l’autel/ De la violence éternelle » : Manhattan-Kaboul, cette chanson est le morceau le plus diffusé de l'année 2002 en France. Et plus récemment, «Dans la jungle », votre ode à la libération d’Ingrid Bétancourt.

Parce que votre talent, votre sincérité et la force de vos engagements ont su gagner durablement le coeur du public français, c’est au nom de toute cette « foule qui d’une seule voix / Assassine ‘Manu’, ‘Morgane de toi’ », que je vous rends aujourd’hui les hommages de la République.

Cher Renaud, au nom de la République française, nous vous faisons Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.


:arrow: Source

Merci, SVPat, de nous faire partager ce discours ...
Il est vraiment bien ficelé, c'est du bon boulot !
La personne qui l'a rédigé serait elle "fan" ? :wink:
Avatar du membre
Greenpuce
Messages : 400
Enregistré le : 07 oct. 2006, 14:18
Localisation : Hauts de Seine

Re: Renaud commandeur des arts et des lettres

Message par Greenpuce »

PS : s'il y a des photos qui traînent quelque part....
Merci d'avance :wink: :wink: :wink: ! ! !
Répondre