Le pavé de la piccola!

Albums, livres, concerts,...
Sur Renaud bien sûr !

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3889
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Sophie du moulin » 26 mai 2015, 17:25

Yann quib a écrit : bin l'interet, c'est de comprendre l'interet du livre de Johanna....
Autant demander quel est l'intérêt de la cantologie. Moi je ne connaissais pas cette approche et j'ai trouvé ça très intéressant et donc le mieux c'est de lire le bouquin !
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Yann quib
Messages : 9560
Enregistré le : 19 oct. 2005, 12:03
Localisation : Beg Er Vil

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Yann quib » 26 mai 2015, 17:32

Sophie du moulin a écrit :
Yann quib a écrit : bin l'interet, c'est de comprendre l'interet du livre de Johanna....
Autant demander quel est l'intérêt de la cantologie. Moi je ne connaissais pas cette approche et j'ai trouvé ça très intéressant et donc le mieux c'est de lire le bouquin !
Mouais, considerer la chanson comme un véritable genre littéraire..... Renaud = Camus, Hugo ou Beaudelaire ?
E kreiz an avel, atao!

la piccola
Messages : 178
Enregistré le : 26 sept. 2011, 19:35

Re: Le pavé de la piccola!

Message par la piccola » 26 mai 2015, 18:16

Ouh la la, ça chauffe (marcel) sur le forum... Je viens de lire tous les messages depuis mon dernier post. Difficile de me demander de me justifier de l'intérêt de lire mon livre. Il suffit peut-être de lire la préface. Et puis, à la base, je crois qu'il faut lire ces quelques pages qui expliquent pourquoi j'ai fait cette thèse, tout simplement. 6 ans de travail, quelque chose d'incroyable et de fou, mais de nécessaire. La publier, c'était une autre histoire. Très très peu de thèses sont publiées, et comme elles coûtent en moyenne 80 euros, personne ne les achète. La publier, c'était aussi quelque chose d'incroyable, et plus d'un an de travail. Après, comment te dire, comment vous dire, j'avais tellement envie de faire partager tout cela à ceux qui connaissent les chansons de Renaud et les aiment. Je n'ai jamais voulu convaincre de quoi que ce soit ceux qui n'aiment pas Renaud, si ce n'est que dans le milieu universitaire et intellectuel que je connais bien ( normalienne et agrégée, ça fait peur!), la chanson n'a pas en France la reconnaissance qu'elle a dans d'autres pays, sur le plan de la reconnaissance, de la création. Il n'y a pas si longtemps d'ailleurs en France que l'on peut faire des études de cinéma ou de théâtre... On fait les choses longtemps après... Et jamais je ne dis que la chanson est un genre littéraire!! C'est un genre en soi!! On ne peut pas séparer le texte de la musique, d'une voix qui l'interprète, de l'interprète sur scène, de son rapport aux médias; c'est tellement complexe. Pour la petite histoire, lorsque j'ai rencontré Renaud après ma soutenance, c'est lui qui m'a donné des rendez-vous pour que je lui apporte ma thèse, il l'a regardé et m'a posé des supers questions dessus. Et avant de la publier, c'est lui qui m'a dit qu'il serait vraiment super content que cette thèse puisse être publiée (et croyez-moi cela n'a pas été facile.. Je ne touche d'ailleurs rien sur les 500 premiers exemplaires vendus, comme la plupart des chercheurs, et ensuite 4 pour cent du prix du livre). J'ai tout fait aussi pour apporter ce moment de joie à Renaud. Le reste,à la limite, n'a pas d'importance, depuis qu'il m'a dit que c'était sa "bible", qu'il ne pouvait pas y en avoir d'autre, et qu'un jour j'aurais mon nom gravé sur l'une des tables de la close. Je suis tellement heureuse d'avoir été jusqu'au bout de ce travail si fastidieux, si beau.
Je suis tellement fière aussi que tout ceux qui aiment les chansons puissent le lire, même si c'est dur à lire. Je me rappelle avoir gravé une soixantaine de chansons pour le jury qui accompagnaient la thèse. Car pour moi, ce n'était pas concevable que l'on puisse parler des chansons sans les écouter en même temps. C'est très fort, ce qui s'est passé. 4 heures et demie de soutenance avec des gens qui ont été épatés. La difficulté aussi, c'est de faire un travail scientifique quand on est passionnée. Je suis contente que vous vous en rendiez compte à la lecture du livre.L'intérêt de le lire, je ne sais! Comme dit Montaigne au début des Essais, ami lecteur, si cela te gonfle, ne lis pas. Les nombreux courriers et messages que je reçois attestent que cela fait plaisir de le lire, que l'on soit intello ou pas. Le jury, lui, m'a dit que ma thèse se lisait comme un roman! Et même le grand Serge Lacasse, prof à Laval et spécialiste de la musique populaire au canada, batteur de jazz, pour préparer la soutenance, a tellement aimé mes pages qu'il est allé s'acheter plein de disques de Renaud :)))
Pour répondre donc à tout ce débat enflammé, le lise qui veut, en tout cas, les passionnés de Renaud qui le lisent aiment encore plus Renaud après, et c'est se rendre compte de toutes ces petites choses qui rend l'œuvre et le mec encore plus immenses. En tout cas, j'ai grandi avec, et je ne serais absolument pas ce que je suis aujourd'hui si je n'avais pas écouté Renaud. Je crois que d'avoir publié ma thèse, c'est le plus grand cadeau et le plus beau témoignage de fidélité, d'amour et de reconnaissance que je pouvais lui apporter. C'est un peu plus éternel que le pauvre bouquet de tulipes que je lui avais jeté dans la fosse au premier rang sur la tournée "Boucan d'enfer", au zénith, lorsqu'il s'était assis sur un banc pour chanter "Mistral gagnant" :))) D'ailleurs, j'y étais tous les soirs, dans la fosse au premier rang... ;-)

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Born X » 26 mai 2015, 18:27

tu sait que t'es chiante à rédiger des messages qui foutent limite la larmichette!
Mais ça fait souvent ça quand on écrit avec le coeur et sans calcul...
Bon par contre le bouquet de tulipe c'était pas la peine hein... ce qui était encore moins la peine c'était de me bousculer ce soir là (mais gentiment) pour ce bouquet en question (cherche pas le grand crétin en bomber bleu avec son t-shirt de l'IRA qui essayait de protéger son livre de dessins de Titouan c'était moi)
Pi t'as pas à te justifier quoi merde à la fin... môme on nous demandait pas de nous justifier de notre passion pour goldorak. On aimait et c'est tout!
Bah là pareil...t'aime, t'en parle (pi 'achement bien en plus), t'écris dessus (pi 'achement super bien en plus) et comme t'es sympa tu nous en fait profiter de tes écrits... le reste, les opinions ou commentaires de pisse-froids qui ont même pas lu le bouquin mais qui savent de quoi ça cause: on les emmerde!
Moi je te dit MERCI pi c'est marre (ça vaut peut être pas un merci du frangin mais y vient aussi du coeur le mien).
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3889
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Sophie du moulin » 27 mai 2015, 09:49

Yann quib a écrit : Tu n'avais pas a te "justifier", juste expliquer en quoi ta thèse pouvait faire aimer Renaud a ceux qui ne l'aimait pas avant, c'était le sujet de notre discussion avec Sophie.
J'ai bien compris que tu l'as écrite pour toi, Renaud, et les fans, mais c'est justement ce que je disais, je ne vois pas trop qui ça peut intéresser d'autre.
T'es pas un peu réducteur là ? Je ne pense pas que dans son jury, tous étaient des fans de Renaud... Donc pour moi, cela peut intéresser tous ceux qui s'intéressent de manière plus générale à la chanson et donc à la cantologie. Bon après si le bouquin se vend bien c'est sans doute parce qu'effectivement, il est apprécié des fans. :)
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Born X » 27 mai 2015, 10:03

Yann quib a écrit : J'ai bien compris que tu l'as écrite pour toi, Renaud, et les fans, mais c'est justement ce que je disais, je ne vois pas trop qui ça peut intéresser d'autre.
Des étudiant-e-s et des profs en musicologie, en sociologie, en langue française
Des quidam qui aiment la musique, la littérature et la poséie mais pas forcément Renaud.
Et puis aussi juste des curieux...
Tiens par exemple mon propre père qui, et c'est peut de le dire, n'appréciait pas Renaud. Et bien je lui ai passé le livre et il l'a trouvé passionnant, super bien écrit, bien documenté. Il m'a même demandé de lui passer des chansons dont parle le bouquin.
Bon il est toujours pas fan, mais maintenant il écoute quelques chansons parce qu'il trouve "que les paroles elles sont très belles". Il a même acheté le livre à son tour.
Et à ceux et celles qui s'étonne qu'il ait des disques de Renaud chez lui (il en acheté 3) il leur conseille de lire ton livre ou de vraiment écouter les paroles, au delà de l'image cliché que Renaud véhicule...
Et pourtant mon père sorti du classique et du jazz il écoutait que Brel et...Bourvil.
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Saint Maïeul
Messages : 3903
Enregistré le : 11 févr. 2011, 19:01

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Saint Maïeul » 27 mai 2015, 10:28

Yann quib a écrit : J'ai bien compris que tu l'as écrite pour toi, Renaud, et les fans, mais c'est justement ce que je disais, je ne vois pas trop qui ça peut intéresser d'autre.
C'est le propre de n'importe quel travail de thèse, il n'intéresse qu'une toute petite partie des spécialistes du domaine en question. Parfois limite que les membres du jury, et encore !

Si déjà un éditeur accepte d'en éditer une version vulgarisée, c'est qu'en rapport à toutes les autres, elle peut intéresser beaucoup d'autres :)

Je l'ai toujours pas lu !

On pourrait avoir le sommaire du livre en question ?
Banalyse :)

la piccola
Messages : 178
Enregistré le : 26 sept. 2011, 19:35

Re: Le pavé de la piccola!

Message par la piccola » 27 mai 2015, 17:51

Bonjour les aminches, présenter mon livre en quelques minutes, c'est le projet de l'éditeur, on va peut-être faire un petit film!Le mieux c'est de lire l'excellente critique de Pierre Chaillan (l'organisateur du salon du livre à la fête de l'Huma) dans l'Huma au sujet de mon livre!!!! Ou mon interview de petite thésarde dans le Nouvel Obs (j'ai eu la chance de tomber sur un journaliste qui aimait Renaud) :)))

Je peux vous indiquer ici les grandes lignes de la table des matières, c'est-à-dire parties et chapitres, même si le livre peut se lire dans le désordre.

1ère partie: les fondations du paysage renaudien
chapitre 1:La voix de Gavroche
-les conditions d'un répertoire et d'une posture:une filiation, un lieu pour la chanson, des symboles
-l'entrée dans l'univers de la chanson réaliste chez Renaud: le paysage urbain comme mémoire à l'intérieur des chansons
-la future marque de fabrique de l'œuvre
-Renaud trouve sa voix:l'exemple de la première partie du spectacle à Bobino (mars 1980)
Chapitre 2: Voyage au bout de la zone
-Quelle "étiquette" pour la zone? Identification, revendication identitaire, démystification
-La mise à l'honneur d'un lieu mis au ban: une chanson microcosme
-un western périphérique, les transfigurations détournées de la banlieue
Chapitre 3: Les affinités électives
-Renaud et Brassens,ladynamique des frères amis
-Une posture héritée du folk-sng et du protest-song américain
-un panthéon d'identités plurielles:la mémoire en chantant du "bistrot préféré"

2e partie: les chansons, un laboratoire métaphorique d'une expérience du monde
chapitre 4: "Le paradis perdu":l'enfance comme Pays ou l'identité-refuge
-une temporalité problématique pour la chanson, le retour nostalgique au paradis perdu de l'enfance
-la chanson comme paysage associé: l'identité-refuge commee identité double
(de l'enfant rêvé à l'enfant créé, l'enfance comme Pays, la figure de Lolita...)
-Le cas Mistral gagnant ou "le sentiment océanique" de l'enfance
chapitre 5: une identité-contre
-la naissance de la chanson: à l'origine, la révolte
-la critique de la société ou les tensions entre utopie et idéologie
-identité-contre et réécriture: le cas du "Déserteur" de Boris vian à Renaud
chapitre 6: Dans la jungle,Renaud citoyen du monde
-Renaud citoyen du monde
-la dimension ambivalente du continent américain
-la chanson et son Dehors
Paysages du tiers monde, triviale poursuite de la chanson
-vers un humanime lyrique post-moderne
(l'humanisme désillusionné, après le Nord et le Sud, le retour à l'Irlande...)

3e partie: la réception du paysage des chansons
chapitre 7: les paysages palimpsestes de Renaud ou la "chanson-jouissance"
-Quelle vision de la chanson? La vocation d'une mise en abyme
-Entre pastiche et parodie
-à l'horizon de la chanson, un paysage qui se dé-forme
Chapitre 8: Renaud et les médias, une réception critique
-les médias dans les chansons, une place de choix pour un paysage de colère
-l'utilisation des médias par un chanteur, un dynamisme contradictoire
-du chanteur et de l'œuvre vus par les médias: une trajectoire atypique (le chanteur énervant "énervé")
Chapitre 9 Paysages en partage: les chansons sur la scène
-le paysage de la scène, une construction poétique du lieu
-la chanson incarnée de Renaud:l'évolution du corps chantant
-la marque de fabrique d'un Renaud saltimbanque: l'amour du public en partage

Voili voilou, ceci-cela... ;-)

Avatar du membre
Born X
Messages : 10109
Enregistré le : 05 oct. 2006, 11:41

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Born X » 27 mai 2015, 17:58

t'as oublié le chapitre 10:
remerciements
bibliographie
discographie
filmographie
notes et références.
:D
La première décision vient du coeur et l'intelligence, dont nous sommes tous dépositaire, doit faire ce que notre coeur décide.
La normalité n'est pas le summum de ce qui peut s'atteindre.
Anne-Claire Damaggio

Avatar du membre
Saint Maïeul
Messages : 3903
Enregistré le : 11 févr. 2011, 19:01

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Saint Maïeul » 27 mai 2015, 18:00

Merci bien pour la réponse :)
Banalyse :)

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5632
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Marie la Belge » 27 mai 2015, 18:03

L'article du Nouvel Obs, tu veux dire celui que j'avais cité ici, Johanna ?
Marie la Belge a écrit :Plus de 6 ans, regarde !
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... /etudiant/
LE PAYSAGE DES CHANSONS DE RENAUD : UNE DYNAMIQUE IDENTITAIRE

en cours en 2003-2004Johanna Copans - Université de ValenciennesFrance
Thèse de doctorat en littérature et civilisation française, réalisée sous la direction de Stephane Hirschi ; Date d'inscription au fichier central des thèses : 01/12/2003. sous le numéro 0315329Z.
:D

Contente et fière pour toi !
À relire en attendant :
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualite ... rsite.html
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... hp?t=24196
(3ème post de ce topic, 3 juin 2014. Après on s'étonne que je m'énerve quand un habitué fait semblant de découvrir le bouquin le 22 mai 2015)
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5632
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Marie la Belge » 27 mai 2015, 18:09

Et pour l'article de L'Huma, voir :
http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud ... an#p672025
Mais ce n'est peut-être qu'un extrait !
Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

la piccola
Messages : 178
Enregistré le : 26 sept. 2011, 19:35

Re: Le pavé de la piccola!

Message par la piccola » 27 mai 2015, 18:15

Merci beaucoup Marie!

la piccola
Messages : 178
Enregistré le : 26 sept. 2011, 19:35

Re: Le pavé de la piccola!

Message par la piccola » 27 mai 2015, 18:19

Je précise, oui, le sommaire est très sommaire, car la table des matières est bien plus longue... Et en regardant la tranche du livre, qui fait 625 pages, on comprend pourquoi c'est un pavé, et pourquoi Renaud l'appelle "la bible" :-)

Joyeux drille
Messages : 50
Enregistré le : 06 sept. 2010, 14:10

Re: Le pavé de la piccola!

Message par Joyeux drille » 27 juin 2015, 19:14

Pour l'accompagner dans les dernières années de sa vie, Cavanna pouvait compter sur le soutien de la petite Virginie. Désormais, Renaud peut compter sur celui de la petite Johanna. Puisse-t-elle encore longtemps lui réchauffer le coeur de sa plume admirative, de sa tendresse, de son amitié et le consoler de la bêtise humaine. Pas beaucoup, mais un p'tit peu.

Répondre