De quoi faut-il faire le deuil?

Autres discussions sur Renaud

Modérateur : modérateurs

Répondre
Avatar du membre
adieu minette
Messages : 1808
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par adieu minette » 27 août 2017, 14:53

Myr versus Quasi Myr ....
J'attends avec impatience la signature de lucien, qu'il aurait soit-disant trouvée, :mrgreen:

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 28 août 2017, 14:14

:ghee: :modo:

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3378
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 28 août 2017, 17:55

Sophie du moulin a écrit :
08 sept. 2016, 15:26
Bon même si ça va faire râler quelques uns qui vont dire qu'on se croirait sur un forum "médical", je me dis que ça peut être intéressant pour ceux qui ne les connaissent pas d'informer sur les différentes étapes du deuil, sachant que des retours en arrière sont possible et que parfois certaines étapes ne sont jamais franchies. Alors, selon les auteurs et d'après ce que je sais , le nombre varie de 5 à 7 mais en fait pour ceux qui résument à 5 étapes, on retrouve quand même les 7 notions.
1) Le choc. Donc là par rapport à notre topic on pourrait dire que ce sont les informations diverses qui nous montrent un changement de cap . Sinon, pour tout deuil, c'est le moment de l'annonce (on vous annonce qu'une personne est décédée ou que vous avez une maladie grave, etc....)
2) Le déni. Là c'est la phase où on ne veut pas y croire. Donc par rapport à notre topic, c'est quand on dit: "mais non Renaud n'a pas changé, il est le même qu'avant". Dans le cas d'une annonce d'une maladie grave, on va douter de la parole du médecin ou des résultats d'examens.
3) La colère. Bon , pas besoin d'expliquer ce que c'est que la colère hein. :wink: Pour le sujet de notre topic, ce sont ceux qui s'énervent , que ce soient ceux qui ne décolèrent pas contre Renaud que ceux qui ne décolèrent pas contre ceux qui se montrent trop critiques. C'est sympa ça; ils ne sont pas d'accord mais en fait ils en sont au même point. :D
4) Le marchandage. Bon ça c'est une notion que je maîtrise mal. Si quelqu'un sait expliquer, qu'il le fasse. En gros moi ce que j'ai compris, on commence à y croire mais on tente comme un coup de poker avec son cerveau pour ne pas voir la réalité dans toute sa dureté. Je pense qu'on peut dire que pour notre sujet, c'est quand on dit: "ok, mais c'est pas si important que ça; la maladie y est pour beaucoup; ça va passer; il faut lui laisser du temps".
5) La tristesse, déprime. Donc là la réalité , on se la prend en pleine face et le chagrin arrive.
6) La reconstruction. C'est l'amorce de la phase suivante. La personne cherche à sortir de sa tristesse. Comme dans notre topic, on discute, on partage nos ressentis quoi. :wink:
7) L'acceptation. La réalité est acceptée et la personne reprend le cours de sa vie et la "réorganise" en fonction de cette perte. La tristesse peut encore être un peu présente mais elle ne fait plus souffrir.

ps: Petits ou gros deuils, ils passent tous avec plus ou moins de rapidité par ces phases. Nous faisons certains deuils rapidement et n'auront peut-être même pas le sentiment, le souvenir d'en avoir fait un.
Je remets ce post parce que cela éclairera mon propos. Alors Casimir , je crois que tu dois souvent être dans la phase de déni lors d'un deuil.... Fuir tous les deuils d'une vie (je le rappelle, il peut s'agir d'un divorce, d'un projet qui nous tenait à cœur qui ne voit pas le jour, l'annonce d'une maladie grave , une fausse couche, un amour qui ne voit jamais le jour etc....), je crois que c'est casse-gueule.
Par ailleurs, c'est un processus normal , le deuil, Fourmi rouge.... Après, comme on l'a dit au cours des pages, certains n'auront pas de deuil à faire concernant Renaud et c'est tant mieux ou tant pis mais je suis certaine que tu as dû faire des deuils divers, comme cités plus haut et la "déprime" fait juste partie du processus. Ca me fait penser à ces gens endeuillés qui se voient prescrire des antidépresseurs dès les premiers jours du décès par leur médecin traitant, alors qu'ils sont simplement très tristes ! Mais quoi de plus normal que d'être triste? On vit dans une société où la tristesse n'a pas sa place. Tout va pour le mieux, circulez!
Et pourtant, quand le processus de deuil est fini, on peut même en rire! ::d
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 30 août 2017, 02:14

Sophie la tristesse appelle la tristesse comme la joie appelle la joie. (pour soi-même et pour son entourage)
Je suis dans le dénie de toutes peines même si parfois elles me rattrapent et que c'est assez violent, ça ne dure pas.
Il y a toujours plusieurs possibilités dans l'existence face aux drames que l'on traverse.
ça ne demande pas de force particulière c'est juste une philosophie à appliquer.
Quand on a conscience d'avoir le choix il faut faire le bon.
S'écrouler et crever à petit feu ou marcher, sourire et lever le doigt aux emmerdes et aux drames.
La vie est trop courte pour sombrer. Le sourire est la plus belle preuve d'amour qu'on puisse donner aux autres.
Je ne sais pas si la tristesse a sa place dans la société ou pas mais qu'elle se tienne loin de moi : je la refuse autant que je peux.


Modifié en dernier par Fourmi Rouge le 30 août 2017, 02:40, modifié 1 fois.

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 30 août 2017, 02:20

adieu minette a écrit :
27 août 2017, 14:53
Myr versus Quasi Myr ....
:super: Bien vu...

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3378
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 30 août 2017, 10:38

Fourmi Rouge a écrit :
30 août 2017, 02:14
Sophie la tristesse appelle la tristesse comme la joie appelle la joie. (pour soi-même et pour son entourage)
Je suis dans le dénie de toutes peines même si parfois elles me rattrapent et que c'est assez violent, ça ne dure pas.
Il y a toujours plusieurs possibilités dans l'existence face aux drames que l'on traverse.
ça ne demande pas de force particulière c'est juste une philosophie à appliquer.
Quand on a conscience d'avoir le choix il faut faire le bon.
S'écrouler et crever à petit feu ou marcher, sourire et lever le doigt aux emmerdes et aux drames.
La vie est trop courte pour sombrer. Le sourire est la plus belle preuve d'amour qu'on puisse donner aux autres.
Je ne sais pas si la tristesse a sa place dans la société ou pas mais qu'elle se tienne loin de moi : je la refuse autant que je peux.


Je crois qu'il y a une mauvaise compréhension de ce que j'ai expliqué plus haut. Un deuil ne peut se faire sans passer par la phase de déprime , c'est tout bonnement IMPOSSIBLE! Par contre d'une personne à l'autre les différentes phases n'ont pas la même durée et chez une personne de nature optimiste , ce qui semble te correspondre, la phase de déprime peut être très courte. Je ne suis pas en désaccord avec toi sur le fait que la tristesse appelle la tristesse et que la joie appelle la joie mais par contre ne pas savoir recevoir la tristesse de quelqu'un, la nier, c'est un manque de bienveillance et cela peut parfois blesser une deuxième fois la personne. Je prends un exemple: un médecin a annoncé plusieurs semaines auparavant à un patient qu'il a une maladie grave. Lors d'une visite, le patient explique au médecin qu'il ne va pas bien qu'il a des idées noires et le médecin lui dit: "ne vous plaignez pas, il y a pire que vous!". Accueillir la joie c'est agréable, accueillir la tristesse, c'est nécessaire pour avancer.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

dd
Messages : 4526
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par dd » 30 août 2017, 12:01

qu'est ce que tu appelles déprime ? j'en ai pas mal chié dans la vie, j'ai vécu des trucs que peu de personnes ont dû vivre
mais rien du tout à coté d'autres et je ne crois pas avoir déprimer
je plutôt d'accord avec fourmi rouge
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3378
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 30 août 2017, 12:14

dd a écrit :
30 août 2017, 12:01
qu'est ce que tu appelles déprime ? j'en ai pas mal chié dans la vie, j'ai vécu des trucs que peu de personnes ont dû vivre
mais rien du tout à coté d'autres et je ne crois pas avoir déprimer
je plutôt d'accord avec fourmi rouge
Il ne faut pas confondre déprime et dépression. Voici une définition qui me paraît bien: http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Deprime
Et je le répète chez certaines personnes cette étape est très brève et donc ils n'en gardent pas un souvenir tenace et tout moment de déprime n'est pas nécessairement, je pense, le signe qu'on fait un deuil. Par contre le "souci" des personnes très positives c'est que justement parfois, elles sont maladroites et ne reconnaissent pas la tristesse chez les autres et coupent court à toute expression de celle-ci, ce qui fait que l'autre se trouve encore plus en repli sur sa tristesse.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 30 août 2017, 12:40

Je crois que vous ne parlez pas de la même chose (Sophie et Fourmi rouge).
Sophie ne parle pas de sombrer. Elle parle juste d'accepter la tristesse lorsqu'on perd quelqu'un ou quelque chose qui nous est cher. ça n'est pas forcément se lamenter, juste accepter la séparation et la fin de quelque-chose. Et en effet c'est une étape trannsitoire nécéssaire à certains moment. Pour aller vers d'autres choses.

Et evidemment aussi, oui dans des moments diffciles, il est nécéssaire aussi de rassembler son courage, puiser dans ses forces, et voir l'espoir et le beau coté des choses. C'est juste pas la même situation que celle évoquée par Sophie dans ce topic. En effet face à tout ce qui peut nous arriver, notre façon de réagir va jouer sur notre résilience. je suis d'accord avec dd et fourmi rouge là-dessus. Mais…
… Est-ce que il faut vous rappeller que ce n'est pas nous qui sommes dépréssifs et alcooliques ? mais c'est bien Renaud ! C'est donc à lui, si par hasard l'idée le branche de regarder la vie du bon coté. Vous confondez les 2 situations. Nous on a juste éventuellement à accepter que l'image d'un chanteur qu'on aimait est belle et bien du passé.
Le mec est vivant mais l'image est morte, sauf dans nos souvenirs.
Encore faut-il pour ça l'avoir suivi il y a 30 ans et s'être senti proche de ce qu'il véhiculait à travers ses chansons, sesprises de positions, ses concerts, tout.

dd
Messages : 4526
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par dd » 30 août 2017, 12:46

Oui t'as pas tort sur la fin, c'est exactement ce que je ressent quand par exemple un collègue perds son père ou sa mère en fait je n'ai aucune tristesse. J'ai collègue qui à sauté de la fenêtre au boulot, je m'entendais bien avec lui mais bon c'était pas un pote non plus, l'équipe était complètement défaite, les nanas n'arrêtais pas de chialer, les mecs ont déprimés et ils ont voulu arrêter de travaillé, même si je n'étais pas d'accord j'ai suivi le mouvement, par solidarité, le fait d'avoir arrêter de bosser faisait qu'on ne pensaient qu'à ça, le fait de travaillé nous auraient occupé l'esprit. Une psychologue est venue le soir encore une fois j'y suis allé par solidarité et parce que je délégué du personnel et c'est moi qui avait demandé l'intervention d'un psy au CE mais je ne sentais pas du tout concerné d'ailleurs je ne suis pas allé au la deuxième fois
Image

dd
Messages : 4526
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par dd » 30 août 2017, 12:47

Je répondais à Sophie
Image

Myr
Messages : 2483
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 30 août 2017, 13:04

Bah je m'incruste et je te réponds à dd, même si tu réopnds à Sophie. parce que je suis curieuse.
Déjà le truc c'est qu'on ne réagit pas tous pareil aux êvenements, donc ça serait compliqué de dire si y a un comportement plus ok qu'un autre. On réagit différemment et puis c'est tout. Et en effet , dans le cas précis que tu évoques dd, c'est un peu cn que tu n'aies pas pu travailer si ça t'aurait occupé l'esprit. Après y en a qui ne peuvent pas occuper leur esprit au travail dans ces cas là. Juste pas.
Ceci dit, est-ce que à un moment de ta vie, ça ne t'est quand même pas arrivé d'être touché par la mort d'un proche. Quelq'un de plus proche de toi que la mort d'un collège ou la mère d'un ami. Quelqu'un que tu aimais. Ça marche même avec un animal. Tu peux peut-être imaginer ça ?

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 30 août 2017, 13:28

Tu as raison Myr, je suis hors sujet. J'ai du mal avec la psychologie.


Bisous vous trois :coeur: :coeur: :coeur:

dd
Messages : 4526
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par dd » 30 août 2017, 13:43

Myr a écrit :
30 août 2017, 13:04

Ceci dit, est-ce que à un moment de ta vie, ça ne t'est quand même pas arrivé d'être touché par la mort d'un proche. Quelq'un de plus proche de toi que la mort d'un collège ou la mère d'un ami. Quelqu'un que tu aimais. Ça marche même avec un animal. Tu peux peut-être imaginer ça ?
À part mon père, mon frère et ma mère ( dans l'ordre) non
Image

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 30 août 2017, 13:51

dd a écrit :
30 août 2017, 13:43
Myr a écrit :
30 août 2017, 13:04

Ceci dit, est-ce que à un moment de ta vie, ça ne t'est quand même pas arrivé d'être touché par la mort d'un proche. Quelq'un de plus proche de toi que la mort d'un collège ou la mère d'un ami. Quelqu'un que tu aimais. Ça marche même avec un animal. Tu peux peut-être imaginer ça ?
À part mon père, mon frère et ma mère ( dans l'ordre) non
Ben moi j'ai perdu pas mal de monde aussi proches ça fait mal mais je reste debout. Pas le choix de toutes manières.

Répondre