De quoi faut-il faire le deuil?

Autres discussions sur Renaud

Modérateur : modérateurs

Répondre
Myr
Messages : 2394
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 30 août 2017, 14:01

dd a écrit :
30 août 2017, 13:43
Myr a écrit :
30 août 2017, 13:04

Ceci dit, est-ce que à un moment de ta vie, ça ne t'est quand même pas arrivé d'être touché par la mort d'un proche. Quelq'un de plus proche de toi que la mort d'un collège ou la mère d'un ami. Quelqu'un que tu aimais. Ça marche même avec un animal. Tu peux peut-être imaginer ça ?
À part mon père, mon frère et ma mère ( dans l'ordre) non
Donc ton père, ton frère et ta mère : oui.
Ben voilà c'est tout.
Fourmi Rouge a écrit :
30 août 2017, 13:51
Ben moi j'ai perdu pas mal de monde aussi proches ça fait mal mais je reste debout. Pas le choix de toutes manières.
Personne ne te demande de te coucher. Ça te touche, c'est normal. On est des êtres humains.

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 30 août 2017, 14:12

Après y'à l'être et le paraître... C'est pas parce qu'on montre sa souffrance qu'on souffre plus... Je vous laisse : je vais déprimer si je reste sur ce topic ;) et je refuse !!! Bizzzz

Pierre de Calvingrad
Messages : 959
Enregistré le : 05 mai 2004, 08:23
Localisation : Calvingrad pardi !

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Pierre de Calvingrad » 30 août 2017, 15:05

Fourmi Rouge a écrit :
30 août 2017, 13:51

Ben moi j'ai perdu pas mal de monde aussi proches ça fait mal mais je reste debout. Pas le choix de toutes manières.
A propos du choix (en VO dixit Lennon) :

<< Sometimes you wonder, I mean really wonder.
I know we make our own reality, and we always have a choice, but how much is preordained? (...) >>

Pierre

P.S. Je vais à l'instant lire le lien pour savoir si je déprime ou pas ...
"Il faudrait s'efforcer d'être heureux,
ne serait-ce que pour donner l'exemple"

Jacques Prévert

Pierre de Calvingrad
Messages : 959
Enregistré le : 05 mai 2004, 08:23
Localisation : Calvingrad pardi !

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Pierre de Calvingrad » 30 août 2017, 15:12

Fourmi Rouge a écrit :
30 août 2017, 13:28
Tu as raison Myr, je suis hors sujet. J'ai du mal avec la psychologie.


Bisous vous trois :coeur: :coeur: :coeur:

Et avec la résilience ...

https://www.wedemain.fr/Boris-Cyrulnik- ... a2945.html

<< (...) De la même façon, il existe aussi des facteurs de résilience qui s'exercent après le traumatisme. Par exemple, dans une société, donner la parole aux romanciers, aux journalistes, aux prêtres, à ceux qui nous permettent de comprendre ce qui nous est arrivé, de comprendre que le traumatisme fait partie de la condition humaine. Ce que permet justement la démocratie. >>
"Il faudrait s'efforcer d'être heureux,
ne serait-ce que pour donner l'exemple"

Jacques Prévert

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3181
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 30 août 2017, 15:19

Fourmi Rouge a écrit :
30 août 2017, 14:12
Après y'à l'être et le paraître... C'est pas parce qu'on montre sa souffrance qu'on souffre plus... Je vous laisse : je vais déprimer si je reste sur ce topic ;) et je refuse !!! Bizzzz
Ah ben moi celle-là elle me fait bien rire! :hehe: (je précise que ce n'est pas de la moquerie, hein , juste qu'en quelques lignes tu as expliqué clairement ce que tu tentais de dire depuis plusieurs post :wink: )
Myr a bien expliqué et bien compris d'où venait notre désaccord et donc je ne vais pas reprendre mais je pense que si tu fuis la déprime c'est que tu en as besoin, que tu te protèges du risques d'y rester trop longtemps et chacun fait comme il peut, toutefois, attention de ne pas obliger les proches à faire comme toi. Ce qui est bon pour toi ne l'est pas nécessairement pour les autres et l'illustration de dd est juste parfaite. Et qu'on ressente une petite ou une profonde tristesse, qu'on éprouve le besoin de l'exprimer ou non, peut importe du moment qu'on ne bâillonne pas ceux qui ont besoin de l'exprimer et qu'on ne les oblige pas à passer à autre chose tant qu'ils n'y sont pas prêts.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 1611
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par adieu minette » 31 août 2017, 04:25

Merci dd pour ton témoignage. Il m'est arrivé de perdre pas mal de collègues. A chaque fois, j'ai le sentiment d'être un monstre froid, car je ne suis pas du tout atterré comme mes collègues. Du coup je me sens moins seul, dd. Ça me fait tout drôle quand j'apprends la nouvelle, car on s'y attend pas. Je suis surpris mais jamais vraiment triste.
J'ai un souvenir vers 7-8 ans (c'est la séance spy) où ma maman me convoque dans le salon pour m'apprendre une "terrible nouvelle". J'étais terrifié, le chat est mort ? (j'avais déjà chialé pour le précédent écrasé...) mon père est malade ? Non, non c'est le voisin qu'on connaissait de 30 ans qui avait succombé à un AVC. Je regarde ma mère, je lui dis : "c'est tout ?" . Ça ne me touchait pas une seconde.
Comme lorsqu'une célébrité décède, même si j'admire totalement la personne. Je ne suis absolument pas triste du tout. Je repense à ce que j'ai aimé dans son œuvre, dans ce qu'elle était, faisait, etc. Mais ça s'arrête là ! Je suis même toujours effaré par les réactions publiques, que je trouve exagérées.

Si demain Renaud meurt, ou bien s'il était mort, il y a 25 ans; j'ai beau avoir usé ses CD a les écouter en boucle, je ne serais pas triste. Je serais plus nostalgique, je penserais à ce qu'il a procuré aux gens, à ce qu'il m'a procuré, apporté, je penserais à tout pleins de bons moments. Mais triste, non pas vraiment. C'est pas mon père, mon frère, mon ami. D'ailleurs, je n'ai jamais appelé Renaud, "le frangin", ou un truc du genre. J'ai déjà mes frangins, frangines, poteaux à moi, ça me suffit, je suis rassasié. Je garde mes deuils pour eux.

Il y a quand même une fois où j'ai été vraiment triste et où j'ai dû faire un travail de deuil pour une personne qui n'était pas un proche. C'est pour un élève que j'appréciais particulièrement. Putain de crabe qui vient te chercher à la fin de l'adolescence. Ce n'était pas une mort subite. Le cancer, la chimio, la greffe de moelle, le retour en cours, la rechute, une nouvelle greffe qui prendra jamais, et la fin.

Je vous dois combien monsieur le psy ?
J'attends avec impatience la signature de lucien... :mrgreen:

dd
Messages : 4367
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par dd » 31 août 2017, 07:48

adieu minette a écrit :
31 août 2017, 04:25

Comme lorsqu'une célébrité décède, même si j'admire totalement la personne. Je ne suis absolument pas triste du tout. Je repense à ce que j'ai aimé dans son œuvre, dans ce qu'elle était, faisait, etc. Mais ça s'arrête là ! Je suis même toujours effaré par les réactions publiques, que je trouve exagérées.

Si demain Renaud meurt, ou bien s'il était mort, il y a 25 ans; j'ai beau avoir usé ses CD a les écouter en boucle, je ne serais pas triste. Je serais plus nostalgique, je penserais à ce qu'il a procuré aux gens, à ce qu'il m'a procuré, apporté, je penserais à tout pleins de bons moments. Mais triste, non pas vraiment. C'est pas mon père, mon frère, mon ami. D'ailleurs, je n'ai jamais appelé Renaud, "le frangin", ou un truc du genre. J'ai déjà mes frangins, frangines, poteaux à moi, ça me suffit, je suis rassasié. Je garde mes deuils pour eux.


Je vous dois combien monsieur le psy ?
Voilà, c'est exactemnt pareil, comme je vois ici certains souffrir parce que Renaud va mal je n'arrive pas à comprendre
En fait je me fous ce que fait Renaud, et comme tu dis ce n'est ni un pote, et encore moins un frangin, le jour
Où il cassera sa pipe je ferais comme beaucoup de monde je regarderai l'émission hommage ( qu'on aura déja tous vu :roll: )
Et me dirais que ce mec là avait un putain de talent, mais pas de tristesses . Mais bon si la vieillesse est heriditaire ont va tous crever avant lui vu que son vieux est mort à plus de 90 piges :mrgreen:
Image

Fourmi Rouge

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Fourmi Rouge » 31 août 2017, 08:53

:smi: moi je meurs.

Pierre de Calvingrad
Messages : 959
Enregistré le : 05 mai 2004, 08:23
Localisation : Calvingrad pardi !

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Pierre de Calvingrad » 31 août 2017, 10:25

adieu minette a écrit :
31 août 2017, 04:25

(...)

Si demain Renaud meurt, ou bien s'il était mort, il y a 25 ans; j'ai beau avoir usé ses CD a les écouter en boucle, je ne serais pas triste. Je serais plus nostalgique, je penserais à ce qu'il a procuré aux gens, à ce qu'il m'a procuré, apporté, je penserais à tout pleins de bons moments. Mais triste, non pas vraiment. C'est pas mon père, mon frère, mon ami. D'ailleurs, je n'ai jamais appelé Renaud, "le frangin", ou un truc du genre. J'ai déjà mes frangins, frangines, poteaux à moi, ça me suffit, je suis rassasié. Je garde mes deuils pour eux.

(...)

Comme l'a dit sauf erreur Jean-Jacques Aillagon notamment à Jean-Louis Trintignant après le drame de Vilnius

"Ne pleure pas celle que tu as perdue, réjouis-toi de l'avoir connue"

Ou pour être plus léger - https://www.grrif.ch/archives/grrif-uni ... e-la-mort/

« N’oubliez pas que la terre a 4,57 mds d’années, et que vous avez eu la chance de vivre en même temps que David Bowie » merci @laRadioNova

? Clemence Roux (@laclaim) 11 Janvier 2016


Ainsi, quand Renaud partira dans son bistrot préféré, je pense que je serai soulagé
(surtout si je pars avec lui ...)
"Il faudrait s'efforcer d'être heureux,
ne serait-ce que pour donner l'exemple"

Jacques Prévert

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3181
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 31 août 2017, 10:57

La tristesse ce n'est pas nécessairement quelque chose qui submerge, cela peut -être un petit pincement qu'on chasse aussi sec.
Moi si je vous dis que je n'ai quasiment jamais pleuré pour des décès, je suis certaine que vous êtes surpris et pourtant, je n'ai pleuré qu'à la mort de ma grand-mère maternelle. Je n'ai pas pleuré à la mort de mes autres grands-parents, même pas mon grand-père paternel dont j'étais très proche. Je n'ai pas pleuré à la mort de mon chien que j'adorais. Je n'ai pas pleuré à la mort du frère de mon mari que j'ai connu quand nous étions ado, etc... Par contre au début de l'âge adulte j'ai fait un début de dépression et j'ai pleuré pour plein de petits deuils accumulés durant l'enfance et l’adolescence que je n'avais pas encore fait et qu'il était temps de faire pour devenir femme et mère. :)

A propos de la manière dont nous gérons la tristesse, dont nous dépassons nos moments de déprime, vous ne trouvez pas justement que Renaud ne fait plus comme avant? Je parle de ses chansons. Il n'a jamais été quelqu'un de très positif mais ces moments donnaient de jolies créations et probablement que cela l'aidait à les dépasser. Dans plusieurs de ses chansons "J'ai la vie me pique les yeux", "Le petit chat est mort", "Baltique" et on pourrait en citer d'autres, où il évoquait ces moments, il y a non seulement beaucoup de tendresse et même de la tendresse vis à vis de cette tristesse mais aussi beaucoup d'humour et d'ironie. Vous voyez quand j'écoute Grand Corps Malade, c'est comme un petit coup de pied au fesses parce que GCM, ses textes c'est justement voir le positif au delà de la perte; il ne prend pas le temps de l'accueillir la tristesse car le deuil est fait rapidement car très vite il perçoit déjà la "reconstruction". Pour ça je le trouve assez impressionnant. Renaud, dans ses textes, il l'accueille pleinement la tristesse, il en joue, il se moque d'elle , de lui-même ou des autres et ainsi alors elle paraît moins terrifiante. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses. :wink:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Myr
Messages : 2394
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 31 août 2017, 11:02

Parler du décès d'un mec vivant c'est quand même ballèze.
Heureusement je sais que ce n'est pas du tout l'idée du topic lancé par Sophie.

Myr
Messages : 2394
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 31 août 2017, 11:11

J'avais pas lu ton dernier message en mettant celui-ci Sophie, je répondais aux autres juste au dessus. Mais ça ne change rien, au conraire tu parles exactement de ce que je voulais dire (et qu'on a déjà dit plusieurs fois…).

On parle du Renaud auteur compositeur chanteur. De ce qu'il faisait et de ce qu'il fait. D'accepter qu'une part de lui qu'on aimait a disparue, ou tout au moins que la balance a penché d'un coté qui nous plait moins.

On ne parle du décès de personne dans ce topic. Renaud est vivant, et nous aussi. Aujourd'hui.

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 1611
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par adieu minette » 31 août 2017, 11:41

Ben oui on parle de mort, quand on parle de deuil.

Défintion de deuil :



Décès d'un parent, d'un ami.

Douleur, affliction éprouvée à la suite du décès d'une personne, état de celui qui l'éprouve.

Signes extérieurs liés à la mort d'un proche et consacrés par l'usage : Porter le deuil.


Myr, si tu veux pas qu'on parle de morts, n'utilise pas le mot deuil, ce terme est par définition même lié à la mort, c'est son sens premier. On peut toujours trouvé un sens imagé, mais pourquoi utilisé ce mot associé à la mort, pour ensuite dire " Ouh là, là, non, non, on parle de mort". C'est un peu hypocrite je trouve.

Il est donc bien difficile de ne pas faire référence à la mort. Ce n'est pas nous qui avons utilisé le mot en premier, ni lancé le topic.
J'attends avec impatience la signature de lucien... :mrgreen:

Myr
Messages : 2394
Enregistré le : 11 janv. 2016, 15:14

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Myr » 31 août 2017, 11:59

Adieu Minette, c'est pas moi qui ai utilisé le mot deuil, c'est Sophie qui a lancé ce sujet. ça fait plusieurs mois qu'il est là, et ça a été largement expliqué. Je crois que tu n'as pas lu tout simplement parce qu'elle l'a redit hier ou avant hier.
Oui le mot deuil fait référence à la mort, mais tu l'a sans doute entendu déjà dans le sens où Sophie l'utilise ici dans ce post ? Elle parle du processus de deuil, qui peut s'appliquer aussi à la façon d'un projet ou tout autre chose. Elle s'est expliqué une nombre de fois incalculable à ce sujet.

En effet, comme tu dis, ce n'est pas vous qui avez lancé le topic, mais c'est bien vous qui n'avez pas lu, parce que là c'est pas possible autrement. C'est même pas il y a 3 semaines, c'est hier.
Ça ne me dérangerait pas qu'on parle de la mort de quelqu'un qui est mort (pas de renaud donc, puisqu'il est vivant), mais il se trouve que ce n'est pas le sujet ! Et que tout simplement en faisant ça, vous zappez tout l'aspet intéressant de la question. Dommage. Elle l'a redit encore ce matin, avec des exemples de chansons.

Je ne sais pas où tu vois que je suis "un peu hypocrite" alors que tu n'as même pas fait l'effort de lire de quoi on parle, je pourrais assez facilement te dire que c'est un manque de respect de ta part. Comme je ne crois aps que tu sois un mec irrespectueux, je pense que tu as juste fais un peu la fainéasse sur ce coup-là.

Et c'est ça qui ménerve en fait. Perdre le temps de discuter sans même écouter (= lire) ce que disent les autres. Je comprends même pas le concept.

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3181
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: De quoi faut-il faire le deuil?

Message par Sophie du moulin » 31 août 2017, 12:05

adieu minette a écrit :
31 août 2017, 11:41
Ben oui on parle de mort, quand on parle de deuil.

Défintion de deuil :



Décès d'un parent, d'un ami.

Douleur, affliction éprouvée à la suite du décès d'une personne, état de celui qui l'éprouve.

Signes extérieurs liés à la mort d'un proche et consacrés par l'usage : Porter le deuil.


Myr, si tu veux pas qu'on parle de morts, n'utilise pas le mot deuil, ce terme est par définition même lié à la mort, c'est son sens premier. On peut toujours trouvé un sens imagé, mais pourquoi utilisé ce mot associé à la mort, pour ensuite dire " Ouh là, là, non, non, on parle de mort". C'est un peu hypocrite je trouve.

Il est donc bien difficile de ne pas faire référence à la mort. Ce n'est pas nous qui avons utilisé le mot en premier, ni lancé le topic.
Ah mais ce n'est pas un sens imagé c'est le vrai mot utilisé en psychologie et psychiatrie pour parler d'une perte, d'un renoncement difficile. Et c'est de plus en plus connu. Dans les magazines de vulgarisation c'est le terme utilisé! Il faut lire la presse féminine Adieu minette! :mrgreen: Après ce n'est pas de notre faute si le mot deuil désigne aussi le décès dans le langage plus courant. Le mot deuil au sens psy du terme est tout à fait adapté et même s'il évoque la mort , on parle avant tout d'une perte. Moi quand vous parlez musique et que vous utiliser des termes qui pour moi soit n'ont pas de sens soit m'évoquent tout autre chose, je ne vous dis pas : "ah mais n'utilisez pas ces termes trop précis! " :roll:

Et je recopie mon dernier post parce que du coup, ça passe inaperçu:
A propos de la manière dont nous gérons la tristesse, dont nous dépassons nos moments de déprime, vous ne trouvez pas justement que Renaud ne fait plus comme avant? Je parle de ses chansons. Il n'a jamais été quelqu'un de très positif mais ces moments donnaient de jolies créations et probablement que cela l'aidait à les dépasser. Dans plusieurs de ses chansons "J'ai la vie me pique les yeux", "Le petit chat est mort", "Baltique" et on pourrait en citer d'autres, où il évoquait ces moments, il y a non seulement beaucoup de tendresse et même de la tendresse vis à vis de cette tristesse mais aussi beaucoup d'humour et d'ironie. Vous voyez quand j'écoute Grand Corps Malade, c'est comme un petit coup de pied au fesses parce que GCM, ses textes c'est justement voir le positif au delà de la perte; il ne prend pas le temps de l'accueillir la tristesse car le deuil est fait rapidement car très vite il perçoit déjà la "reconstruction". Pour ça je le trouve assez impressionnant. Renaud, dans ses textes, il l'accueille pleinement la tristesse, il en joue, il se moque d'elle , de lui-même ou des autres et ainsi alors elle paraît moins terrifiante. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses. :wink:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Répondre