Les femmes dans les chansons de Renaud

Autres discussions sur Renaud

Modérateur : modérateurs

Avatar du membre
Jeep
Messages : 2260
Enregistré le : 15 janv. 2011, 11:28

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Jeep » 07 nov. 2019, 16:28

Renaud a fait une chanson de cul, celui de Fanny de la Sorgue (pas spécialement un titre que l'on écoute souvent).

http://www.paroles.cc/chanson,fanny-de-la-sorgue,11111


dd
Messages : 4863
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par dd » 07 nov. 2019, 16:42

Sophie du moulin a écrit :
07 nov. 2019, 15:08
Je suis d'accord que le libertinage n'a pas grand chose à faire dans ce topic, effectivement :lol:
dd a écrit :
07 nov. 2019, 12:18
oui donc c'est un truc de cul

je laisse le soin à cook de répondre :wink:
Ah bon tu trouves ? :o J'ai quand même l'impression que quand une femme évoque les relations libres (sentimentales et/ou sexuelles), tu vas un peu vite à rabaisser cela à de simples histoires de cul et bizarrement quand c'est Cooks, tu trouves ça marrant et cool quand c'est moi, tu trouves ça ennuyeux. 8/
houla, j'ai pas dit que je trouvais ça ennuyeux, je plaisantais, puis franchement j'ai toujours pris la défense des femmes qui avaient des relations libres
qu'elle soit sentimentale ou de cul, j'ai jamais compris qu'on traite de salope une femme qui se fait un mec un soir alors qu'un mec qui fait exactement la même chose est considéré comme un bon coup, tu devrais venir écouter les conversations que j'ai avec mes collègues masculin sur ce sujet, tu serais surprise

après dans les chansons de Renaud on en a déjà parler, alors qu'il prenne la pépettes, pas d'accord avec le thème petite vertue, c'est pas une pute, une idiote surement ne me gène pas le moins du monde parce que des femmes comme ça il en existe, tout comme des autos stoppeuse, puis bon c'est pas parce que il chante ces chansons que forcement il le pense, il s'est sans doute inspiré de tas de chose.

j'aime beaucoup dans ton sac et je pense que sur ce coup là il montre vraiment l'amour qu'il a pour DOMINIQUE et en aucun cas une possession

et pourrait aussi parler de adieu minette, la chanson hein ! une de mes préférées
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3893
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Sophie du moulin » 07 nov. 2019, 17:15

C'est vrai Jeep, je l'avais oubliée celle-ci mais comme cette chanson lui a été inspirée d'une histoire du pays, c'est un peu différent des autres textes. Mais je reconnais que Renaud a plutôt bien traité le sujet et qu'il semble dire qu'il aime les femmes libres.

dd, je reconnais que j'y suis allée un peu fort pour parler de possession pour la chanson "Dans ton sac" (sans doute que j'avais un peu oublier les paroles) mais il y a quand même le passage:
"Alors j'les garde bien fermés
Comme ça j'garde aussi les clés
D'la bagnole"
qui peut laisser supposer qu'il ne veut pas qu'elle se "sauve" et là encore on ne sait pas si le fait qu'il ne trouve rien dans le sac c'est que la femme aimée est "parfaite" "au dessus de tout soupçon" ou bien si'l essaie de se rassurer :wink:

Pour Adieu Minette, j'ai déjà expliqué que c'était une chanson chère à mon coeur parce que mon mec la mettait à plein volume dans le quartier pour que je l'entende depuis ma fenêtre (je n'avais pas le droit de le voir) mais les paroles me font grincer des dents.
"T'avais une cervelle de pigeon
Mais j'aimais ça" (moi ça me fait penser qu'il souhaite profiter de sa "naïveté")
"Je t'ai culbuté dans la paille" C'est lui qui a le rôle actif et en plus il s'envoie des fleurs puisque ensuite c'est:
"t'a pris ton pied"
et puis le mépris et/ou l'infantilisation: "Arrête une minute de chialer". Ca je trouve ça super violent en fait!
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

dd
Messages : 4863
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par dd » 07 nov. 2019, 18:03

Je garde les clés de la bagnole je le prends comme de l’humour.
Pour adieu minette, t’avais une cervelle de pigeon
Je pense que c’est surtout à la classe sociale de la minette
Après tu me dis je t’ai culbute de la paille il s’arroge pas le bon rôle , tu veux qu’il le dise comment, on a fait l’amour dans la grange? Ça va plus avec le style Renaud, gauvain sers sûrement. Ben oui t’as pris ton pied toi là petite bourgeoise avec un loubard, encore pour moi un fait sociétal. Après chialer normal il l’a largué. Ensuite sur cette chanson y a juste la minette en personnage mais pour moi c’est une chanson contre les Bourges an aucun cas contre les femmes.
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3893
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Sophie du moulin » 07 nov. 2019, 19:02

Tu as tout à fait raison qu'il peut s'agir d'humour mais il peut s'agir aussi de "sexisme ordinaire" (donc pas vraiment conscient) et le doute reste . Or, il semble qu'on en a déjà parler sur d'autres topic, le souci avec l'humour sur ce type de sujets quand le doute subsiste c'est que cela va conforter les sexistes dans leurs idées.
Pour les paroles "arrête de chialer", ce n'est pas chialer qui me dérange mais "arrête", comme s'il parlait à une gamine et puis ça veut dire : " souffre en silence!" Je suis d'accord qu'il a voulu critiquer la bourgeoisie et qu'il a choisi l'angle de la bourgeoise plutôt que du bourgeois mais le souci c'est que dans le même temps par ces paroles il légitimise un certain sexisme.
Au fait, à propos de la Pepette, "petite vertu" est mal choisi mais n'est nullement sexiste dans ma bouche. J'aurais dû dire comment en fait ? Une fille qui a facilement des relations sexuelles ? Bref, ce qui me dérange c'est le fait qu'il associe ce type de filles à "cervelle de pigeon" mais là encore, on peut se dire que c'est juste pour que le personnage soit plus humoristique, je suis d'accord. Tout le problème est le doute qui plane...
Et pour l'histoire de "je t'ai culbuté dans la paille", c'est vrai que j'aurais préféré: "on a pris notre pied dans la paille". Bon d'accord, ça ne fait pas pareil mais bon Pierre Perret (oui oui, je sais ça tourne à l'obsession :mrgreen: :hehe: ) lui justement, il arrive à dire ce genre de trucs sans que cela laisse de doute et en plus c'est drôle.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

dd
Messages : 4863
Enregistré le : 07 mai 2006, 14:06

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par dd » 07 nov. 2019, 19:15

Si il avait dit « arrête de pleurer » je suis sûr que tu l’aurais mieux pris non?
Pour la pepette une fille MMA, Mais Moi l’A, zéro blabla, zéro tracas 😀
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3893
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Sophie du moulin » 07 nov. 2019, 19:33

dd a écrit :
07 nov. 2019, 19:15
Si il avait dit « arrête de pleurer » je suis sûr que tu l’aurais mieux pris non?
C'est vrai que ça ne fait pas le même effet mais le résultat est le même sur le plan psychologique quand tu dis ça à quelqu'un. C'est le genre de phrase à la con qu'on peut dire tous à un moment où un autre mais qui empêche une personne d'exprimer son besoin primaire d'évacuer la tristesse, mais "chialer" ça fait plus penser aux gamins et donc je crois que c'est ça qui me fait dire que c'est infantilisant. Alors bien sûr qu'il l'aurait dit probablement aussi à un mec mais les femmes on les infantilise plus que les mecs. C'est ça le souci.
dd a écrit : Pour la pepette une fille MMA, Mais Moi l’A, zéro blabla, zéro tracas 😀
:hehe: Je ne connaissais pas et effectivement, cela peut se conjuguer à tous les genres! :wink:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Avatar du membre
adieu minette
Messages : 2155
Enregistré le : 02 févr. 2016, 06:30
Localisation : Au coeur de la Bretagne.

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par adieu minette » 07 nov. 2019, 20:03

On parle de moi... :mrgreen:
On devient grand le jour où on commence à battre papa aux échecs.
On devient adulte le jour où on le laisse gagner.

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Charlie Brown » 07 nov. 2019, 23:07

Sophie du moulin a écrit :
07 nov. 2019, 10:49
Pour le moment vous êtes plutôt laconiques. :lol:
Il y a un point que j'aurais bien abordé personnellement: beaucoup de textes de Renaud évoque l'anarchie mais les textes sur les femmes... vous la voyez vous l'anarchie relationnelle ? :-/ A part Germaine et elle date , sinon je ne vois pas trop personnellement.

Ben, c'est juste que c'est pas son truc et qu'il y connaît pas grand-chose (moi non plus, d'ailleurs, avant que t'en parles et qu'on te pose des questions, je savais même pas que ça existait "l'anarchie relationnelle").
En gros, c'est ce qu'on appelait "l'amour libre", à l'époque, non ?

Quant à Germaine, c'est juste le portrait d'une baba cool/hippie des 70's. Donc, l'amour libre, forcément...

Sophie du moulin a écrit :
07 nov. 2019, 15:08
Bon en gros moi je trouve que les femmes dans les chansons de Renaud ne sont pas franchement libres mais ça vous le savez déjà et quand elles sont un trop libres, comme dans l’auto-stoppeuse, il les vire

Dans L'Auto-stoppeuse, il la vire pas parce qu'elle est libre mais parce qu'elle est chiante (un peu comme l'auto-stoppeur de Coluche, et peut-être même comme tous les auto-stoppeurs du monde, d'ailleurs :-) ). Du coup, le personnage joué par Renaud aurait préféré que, tant qu'à être chiante, elle soit aussi "vicieuse voire allumeuse", il se serait moins fait chier (tant qu'à faire dans la provoc', autant y aller à fond). Il se met dans la peau du gars qui veut rendre service mais qui se fait envahir et qui pète un câble, en devenant la caricature de l'image qu'on se fait du mec de base, quoi. Et c'est hilarant.

Sophie du moulin a écrit :
07 nov. 2019, 17:15
Pour Adieu Minette, j'ai déjà expliqué que c'était une chanson chère à mon coeur parce que mon mec la mettait à plein volume dans le quartier pour que je l'entende depuis ma fenêtre (je n'avais pas le droit de le voir) mais les paroles me font grincer des dents.
"T'avais une cervelle de pigeon
Mais j'aimais ça" (moi ça me fait penser qu'il souhaite profiter de sa "naïveté")
"Je t'ai culbuté dans la paille" C'est lui qui a le rôle actif et en plus il s'envoie des fleurs puisque ensuite c'est:
"t'a pris ton pied"
et puis le mépris et/ou l'infantilisation: "Arrête une minute de chialer". Ca je trouve ça super violent en fait!

Ben oui, mais, là encore, il se glisse dans la peau d'un personnage. Un personnage bien relou. Il va pas mettre les formes alors qu'il fait parler un relou. Comme il le fait souvent, il brosse le portrait de pauvres gens (la "minette" comprise). Ça suppose d'observer, de digérer et de rendre en peu de mots (c'est une chanson), des personnages, des caractères, des situations, des contextes... etc... Et en cela, il excelle, je trouve. Et toujours avec humour (pince-sans rire, ici).

Perso, je trouve que quand on écoute ses chansons, on prend surtout conscience de la connerie (et de l'humanité) des personnages qu'il brosse, qu'on a d'ailleurs rarement envie de prendre pour modèles. Et je trouve même qu'à ce titre, les hommes ne sont pas mieux lotis que les femmes (j'irais même jusqu'à dire que, dans l'ensemble, il sont encore moins bien lotis).


(Pour le reste, je suis à peu près d'accord avec les posts de dd.)


Pour moi, les plus beaux portraits de femmes (et les plus beaux portraits tout court !) faits par Renaud, ce sont ceux de femmes seules, abîmées par la vie : celles de Mimi l'ennui et de Banlieue rouge, deux chefs-d'œuvre.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

PatK
Messages : 1868
Enregistré le : 18 mars 2003, 15:50

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par PatK » 08 nov. 2019, 08:28

Pour moi, sa plus belle chanson sur les femmes, c'est : Me jette pas

Avatar du membre
Marie la Belge
Messages : 5642
Enregistré le : 24 juil. 2006, 12:10

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Marie la Belge » 08 nov. 2019, 11:01

PatK a écrit :
08 nov. 2019, 08:28
Pour moi, sa plus belle chanson sur les femmes, c'est : Me jette pas
Pareil !

Elle quitte le vilain phenix mais aimera toujours Renaud.
Image

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3893
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Sophie du moulin » 08 nov. 2019, 19:11

PatK a écrit :
08 nov. 2019, 08:28
Pour moi, sa plus belle chanson sur les femmes, c'est : Me jette pas
Ah bon pour toi c'est une chanson sur les femmes ? :o Il parle beaucoup de lui. Pour moi c'est une chanson sur le thème du couple mais moi je ne la mettrais pas sur le thème des femmes. Sinon je l'aime beaucoup aussi. :)
Charlie Brown a écrit :
07 nov. 2019, 23:07
Sophie du moulin a écrit :
07 nov. 2019, 10:49
Pour le moment vous êtes plutôt laconiques. :lol:
Il y a un point que j'aurais bien abordé personnellement: beaucoup de textes de Renaud évoque l'anarchie mais les textes sur les femmes... vous la voyez vous l'anarchie relationnelle ? :-/ A part Germaine et elle date , sinon je ne vois pas trop personnellement.

Ben, c'est juste que c'est pas son truc et qu'il y connaît pas grand-chose (moi non plus, d'ailleurs, avant que t'en parles et qu'on te pose des questions, je savais même pas que ça existait "l'anarchie relationnelle").
En gros, c'est ce qu'on appelait "l'amour libre", à l'époque, non ?

Quant à Germaine, c'est juste le portrait d'une baba cool/hippie des 70's. Donc, l'amour libre, forcément...
Je n'ai pas demandé pourquoi Renaud n'abordait pas la question de l'amour sous l'angle de l'anarchie relationnelle, je voulais juste souligner qu'après tout on pourrait s'attendre à ce que ce soit le cas vu qu'il a souvent mis en avant l'anarchie dans ses chansons. Et je ne suis pas spécialiste mais il semble que les premiers à parler d'amour libre n'étaient justement pas les hippies mais les anarchistes. Je laisse le soin aux spécialistes de confirmer ou de rectifier. En tout cas, quand j'écoute Germaine, je me dis que cette chanson bien qu'écrite plusieurs années après mai 68 semble venir de ses souvenirs de cette période, période à laquelle il devait cotoyer ses premiers anarchistes, non ?
Charlie Brown a écrit : Dans L'Auto-stoppeuse, il la vire pas parce qu'elle est libre mais parce qu'elle est chiante (un peu comme l'auto-stoppeur de Coluche, et peut-être même comme tous les auto-stoppeurs du monde, d'ailleurs :-) ). Du coup, le personnage joué par Renaud aurait préféré que, tant qu'à être chiante, elle soit aussi "vicieuse voire allumeuse", il se serait moins fait chier (tant qu'à faire dans la provoc', autant y aller à fond). Il se met dans la peau du gars qui veut rendre service mais qui se fait envahir et qui pète un câble, en devenant la caricature de l'image qu'on se fait du mec de base, quoi. Et c'est hilarant.
On peut penser que c'est parce qu'elle est chiante mais on peut penser qu'il la vire parce qu'elle n'a pas voulu être ce qu'il attendait d'elle à savoir "vicieuse voire allumeuse". Si c'était un mec, il n'aurait pas dit qu'il aurait préféré qu'il soit vicieux, si ? 8/ Cela reste bien entendu un personnage mais ce qui me dérange c'est que la chanson est tournée de telle manière qu'on a plus de sympathie pour le chauffeur (probablement parce qu'il utilise le "je") que pour l'auto-stoppeuse.
Charlie Brown a écrit : Ben oui, mais, là encore, il se glisse dans la peau d'un personnage. Un personnage bien relou. Il va pas mettre les formes alors qu'il fait parler un relou. Comme il le fait souvent, il brosse le portrait de pauvres gens (la "minette" comprise). Ça suppose d'observer, de digérer et de rendre en peu de mots (c'est une chanson), des personnages, des caractères, des situations, des contextes... etc... Et en cela, il excelle, je trouve. Et toujours avec humour (pince-sans rire, ici).
Je ne suis pas convaincue.
Charlie Brown a écrit : Perso, je trouve que quand on écoute ses chansons, on prend surtout conscience de la connerie (et de l'humanité) des personnages qu'il brosse, qu'on a d'ailleurs rarement envie de prendre pour modèles. Et je trouve même qu'à ce titre, les hommes ne sont pas mieux lotis que les femmes (j'irais même jusqu'à dire que, dans l'ensemble, il sont encore moins bien lotis).
Effectivement, ce serait intéressant de faire le comparatif mais je crains fort que les personnages masculins soient plus valorisés et pas attaqués sur des choses liées au genre, au sexe. Si tu me montres que je me trompe, tant mieux, j'en serais même plutôt contente parce que Renaud, je ne l'ai pas aimé, je l'ai adoré! :)
Charlie Brown a écrit : Pour moi, les plus beaux portraits de femmes (et les plus beaux portraits tout court !) faits par Renaud, ce sont ceux de femmes seules, abîmées par la vie : celles de Mimi l'ennui et de Banlieue rouge, deux chefs-d'œuvre.
Bof, Mimi l'ennui, je l'ai déjà dit n'est pas du tout une chanson qui me touche. Et finalement pour toi, les beaux portraits de femmes sont ceux où elles sont faibles, avec un sentiment d'échec, dégoûtée de la vie. Moi de manière générale (je ne parle pas des chansons de Renaud) j'aime bien les portraits de femmes fortes, de femmes qui malgré les déceptions , les emmerdes, dégagent une force, une sagesse. Peut-être justement parce que c'est rare! ::d Marre qu'on mette toujours comme qualité en avant la fragilité féminine! :rougefaché:
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Lambert
Messages : 57
Enregistré le : 10 févr. 2019, 08:44
Contact :

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Lambert » 08 nov. 2019, 19:45

Renaud a toujours cherché a s’identifier à des symboles dont il était à 100 000 lieux. Donc pour moi il n’est pas plus anarchiste qu’un creteux devant Strummer en 77. Il se dévoile quand il parle des momes .

Charlie Brown
Messages : 2184
Enregistré le : 06 sept. 2005, 21:19

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Charlie Brown » 08 nov. 2019, 23:17

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
Je n'ai pas demandé pourquoi Renaud n'abordait pas la question de l'amour sous l'angle de l'anarchie relationnelle, je voulais juste souligner qu'après tout on pourrait s'attendre à ce que ce soit le cas vu qu'il a souvent mis en avant l'anarchie dans ses chansons.

Ah bon ?

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
Et je ne suis pas spécialiste mais il semble que les premiers à parler d'amour libre n'étaient justement pas les hippies mais les anarchistes. Je laisse le soin aux spécialistes de confirmer ou de rectifier. En tout cas, quand j'écoute Germaine, je me dis que cette chanson bien qu'écrite plusieurs années après mai 68 semble venir de ses souvenirs de cette période, période à laquelle il devait cotoyer ses premiers anarchistes, non ?

Les premiers à en parler, je sais pas (c'est sûr que les hippies étaient pas mal influencés par les idées anarchistes, elles-mêmes influencées par... etc... etc... Ça faisait partie du package), mais les premiers à avoir voulu faire de l'amour libre une arme pour faire une "révolution", changer les mentalités et le monde, et à en avoir fait une expérimentation de masse, c'est sûrement eux. D'ailleurs, l'expérience s'est révélée un échec total et c'est une des principales causes de l'effondrement du mouvement et du rêve hippie.

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
On peut penser que c'est parce qu'elle est chiante mais on peut penser qu'il la vire parce qu'elle n'a pas voulu être ce qu'il attendait d'elle à savoir "vicieuse voire allumeuse". Si c'était un mec, il n'aurait pas dit qu'il aurait préféré qu'il soit vicieux, si ? 8/ Cela reste bien entendu un personnage mais ce qui me dérange c'est que la chanson est tournée de telle manière qu'on a plus de sympathie pour le chauffeur (probablement parce qu'il utilise le "je") que pour l'auto-stoppeuse.

Si Renaud avait été homo (ou s'était mis dans la peau d'un homo), il aurait très bien pu écrire la même chose avec un auto-stoppeur chiant. Mais bon, il est hétéro, alors il a choisi de mettre en scène une fille à la place. En plus, j'en sais rien, hein, mais je le soupçonne d'avoir voulu faire un pendant en chanson au sketch de Coluche (en tout cas, dans mon esprit, à l'époque, je faisais toujours le parallèle entre l'un et l'autre). Dans le sketch de Coluche, c'est un auto-stoppeur. Il aurait donc choisi une auto-stoppeuse pour faire une variation sur le même thème, avec, du coup, une allusion sexuelle pour rendre plus vraie la caricature du mec de base qu'il fignole. Ce qui m'a toujours fait marrer.
Et comme pour le sketch de Coluche, l'auditeur/spectateur se met à la place du conducteur, cette chanson, comme ce sketch, ayant pour vocation de montrer les personnages relous que peuvent parfois (souvent ?) être les auto-stoppeurs, expérience que tout un chacun, ou presque, a pu expérimenter une fois dans sa vie, surtout dans les années 70 où l'auto-stop était un véritable phénomène de société.

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
Charlie Brown a écrit : Ben oui, mais, là encore, il se glisse dans la peau d'un personnage. Un personnage bien relou. Il va pas mettre les formes alors qu'il fait parler un relou. Comme il le fait souvent, il brosse le portrait de pauvres gens (la "minette" comprise). Ça suppose d'observer, de digérer et de rendre en peu de mots (c'est une chanson), des personnages, des caractères, des situations, des contextes... etc... Et en cela, il excelle, je trouve. Et toujours avec humour (pince-sans rire, ici).
Je ne suis pas convaincue.

Bon.

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
Charlie Brown a écrit : Perso, je trouve que quand on écoute ses chansons, on prend surtout conscience de la connerie (et de l'humanité) des personnages qu'il brosse, qu'on a d'ailleurs rarement envie de prendre pour modèles. Et je trouve même qu'à ce titre, les hommes ne sont pas mieux lotis que les femmes (j'irais même jusqu'à dire que, dans l'ensemble, il sont encore moins bien lotis).
Effectivement, ce serait intéressant de faire le comparatif mais je crains fort que les personnages masculins soient plus valorisés et pas attaqués sur des choses liées au genre, au sexe. Si tu me montres que je me trompe, tant mieux, j'en serais même plutôt contente parce que Renaud, je ne l'ai pas aimé, je l'ai adoré! :)

Ben non, je trouve pas. Au contraire, je trouve qu'ils sont pas très "valorisés" sur le sujet. Et quand ils semblent l'être, c'est pour mieux les tourner en ridicule.
(Si tu ne le voies pas, je pense que je pourrais peut-être essayer de te le "montrer", à coups de citations de chansons, mais ça me prendrait des plombes et je sais pas si j'en ai le courage, là, tout de suite...)

Sophie du moulin a écrit :
08 nov. 2019, 19:11
Charlie Brown a écrit : Pour moi, les plus beaux portraits de femmes (et les plus beaux portraits tout court !) faits par Renaud, ce sont ceux de femmes seules, abîmées par la vie : celles de Mimi l'ennui et de Banlieue rouge, deux chefs-d'œuvre.
Bof, Mimi l'ennui, je l'ai déjà dit n'est pas du tout une chanson qui me touche. Et finalement pour toi, les beaux portraits de femmes sont ceux où elles sont faibles, avec un sentiment d'échec, dégoûtée de la vie. Moi de manière générale (je ne parle pas des chansons de Renaud) j'aime bien les portraits de femmes fortes, de femmes qui malgré les déceptions , les emmerdes, dégagent une force, une sagesse. Peut-être justement parce que c'est rare! ::d Marre qu'on mette toujours comme qualité en avant la fragilité féminine! :rougefaché:

D'abord, je ne trouve absolument pas que les personnages féminins brossés par Renaud dans Mimi l'ennui et Banlieue rouge soient "faibles". Bien au contraire. Ils ont juste été abîmés par la vie.
Quant à la "fragilité", comment dire ?... Je ne l'apprécie pas seulement chez les femmes, je l'apprécie aussi chez les mecs. Je me fous des femmes fortes autant que je me fous des mecs forts. Et c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'aime Renaud. Renaud, il met souvent en scène des hommes "fragiles" (il les connaît bien, il en fait partie), et quand il met en scène des hommes censés être "forts", il ne manque jamais d'en révéler les fêlures, les "faiblesses", sur un versant positif, voire les petitesses, les bassesses, sur un versant négatif.
C'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

Avatar du membre
Sophie du moulin
Messages : 3893
Enregistré le : 22 sept. 2013, 13:26
Localisation : oise

Re: Les femmes dans les chansons de Renaud

Message par Sophie du moulin » 09 nov. 2019, 11:42

Alors, je ne vais pas reprendre chaque points parce que forcément nous analysons sous le prisme de nos ressentis et de nos histoires et personne n'a tort forcément puisque chaque histoire est unique. :wink:
Je revins juste sur un point, je ne disais pas que j'aimais les portraits de femmes de personnalités fortes mais les femmes qui parce qu'elle ont été malmenées, "cassées", sont devenues fortes. C'est très différent. De manière générale sinon, je pense qu'on aime bien quand même les personnages "charismatiques" et tu as raison de dire que Renaud a chanté des personnages "non charismatiques" et les a très bien traités.

Pour que tout le monde se fasse sa propre opinion, je propose de faire la liste de toutes les chansons qui sont des portraits de femmes et toutes celles qui sont des portraits d'hommes.

PORTRAITS DE FEMMES:
Adieu Minette
L'auto-stoppeuse
Banlieue rouge
Dans ton sac
Devant les lavabos
Doudou s'en fout
Germaine
Elle est facho
La mère à Titi
Ma gonzesse
Ma blonde
Mélusine (bon pas vraiment un portrait..)
Miss Maggie
Olé!
Près des auto tamponneuses
P'tite conne
Le retour de la Pépette
Socialiste

PORTRAITS D'HOMMES
Buffalo débile
La bande à Lucien
La blanche
La ballade de Willy Brouillard
Les aventures de Gérard Lambert
Les charognards
La tire à Dédé
L'entarté
La teigne
Deuxième génération
Jojo le démago
Jonathan
Gueule d'aminche
Loulou
Manu
Mon beauf
Oscar
Petit pédé
P'tit voleur
Le retour de Gérard Lambert
Tonton
Salut Manouche
Son bleu

Moi je trouve que certes, il y a beaucoup de portrait au vitriol ou en demi-teinte des hommes mais il y a quelques hommes qui sont beaucoup valorisés. D'ailleurs dans la société, on admire beaucoup d'hommes et très peu de femmes. Citer une femme célèbre en histoire c'est assez compliqué. c'est pour cela que je parle de sexisme ordinaire et non un sexisme propre à Renaud.
J'ai parfois la vie qui me pique les yeux mais je n'envie pas ceux qui gardent les yeux secs....
Image

Répondre