La Chance aux Chansons (1994)

Renaud est pendant deux jours consécutifs invité dans l’émission de Pascal Sevran pour présenter en exclusivité les chansons de son nouvel album A la Belle de Mai, comme il l’avait fait, 18 mois auparavant, pour son album en patois du nord Renaud Cant el’ Nord. Renaud entame l’émission avec "Le sirop de la rue". Puis Régine chante "Fais pas de l’ oeil à Lilli " et "Qu’est ce que vous voulez que j’en fasse". Ensuite, un peu d’accordéon avec Aimable qui reviendra à plusieurs reprises et Muriel qui chante la rue avec la poésie de Renaud, thème récurrent de ces deux journées de La Chance aux Chansons. Renaud revient avec sa petite préférée "Son bleu". Renaud confie à Pascal Sevran être un peu retombé en enfance avec son album et semble assez à l’aise dans cette émission. Lorsque Pascal Sevran lui dit qu’ il s’est un peu "calmé" il lui propose de chanter "La médaille" et lui confie qu'à côté de cette dernière "Le déserteur" de Boris Vian, c’est pour Dorothée ! En cadeau à Renaud, Minouche Bareilly chante "Mon amant de Saint Jean" pour Renaud la plus belle chanson du monde. Renaud qui fait aussi le programme de l’émission invite "Les Escrocs" pour chanter "Loukoum et camembert", une chanson contre le déchirement des peuples qu’il aurait aimé écrire. Puis Renaud remonte sur scène chanter "Le pt’it bal du samedi soir" non sans mal, mais il avoue ne pas l’avoir chantée depuis longtemps ! Enfin Renaud clôt la première journée par "Adios Zapata".

Pour commencer la seconde journée Renaud chante une chanson désormais classique de son répertoire "Mistral Gagnant" peut-être même son chef d’œuvre, "une chanson désormais dans le répertoire de la chanson française" et qui "s'inscrit hors du temps". C'est la seule de ses chansons qu'Yves Duteil a repris sur scène et enregistré sur un disque.

Minouche Bareilly chante une chanson très jolie "Quand il m’écrit" puis Renaud invite pour l’émission un chanteur et ami corse P. Guelfucci qui chante "Cum’ ellu he’ tristu". Renaud précise que comme P. Guelfucci il a une passion pour l'apiculture, possède 2 ruches et fait ses 3 à 4 kg de miel par an.

Ensuite place au sud et surtout à Marseille quand Josias Andrieu vient pour chanter "Le petit bal de la Belle de Mai" avant que Renaud enchaîne avec devinez quoi…"La Belle de Mai"  bien sûr ! Toujours sur le thème des chansons de la rue de Paris, Irène Berthier chante "La rue de notre amour". Renaud chante encore une chanson de son nouvel album :"Mon amoureux et Mistigris "Une petite femme de Paris".  Un petit hommage à Brassens dans l’émission avec Jean-pierre Jourdier qui joue pour sa première télévision "La marine". Toujours dans l’ambiance de l’émission Minouche Bareilly retourne chanter "Un ange comme ça" et Renaud avec "un langage que lui seul est capable de piquer" finit par "C’ est quand qu’ on va où ? ".

 

Durée

2 x 40 minutes

Diffusion

Chaîne

21 et 22 novembre 1994
France 2

Résumé

JP