M


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

La Marsiale : (A la Belle de mai) Marseille
Macadam : (Amoureux de Paname, Gueule d'aminche) revêtement des voies fait de pierres concassées et de sable agglomérés au rouleau compresseur. Nom de son inventeur Mc Adam (ne pas confondre avec Mc Donald quoi que ce qu'il a inventé n'est pas plus mangeable)
Macho : (P'tit pédé, Morgane de toi) pour un homme jouer les durs et dominer les femmes - et dans certains cas les hommes, être très fier de soi
Madone des machines agricoles : (Le retour de la Pépette) c'est la star des expositions de machines agricoles, en fait une nana pas trop belle et bien ordinaire mais qui plait dans les campagnes profondes, c'est péjoratif évidemment
Madur : (A la Belle de mai) voir fada(provençal)
Magot : (Un chat qui miaule) somme d'argent cachée
Magouiller : (Si t'es mon pote) tricher, trafiquer
Malaise (pas de) : (Ma chanson leur a pas plu) pas de problème
Maldonne : (Manu) malentendu
Manche : (La boum, Trois matelots) bête comme un manche (de pioche, par exemple, qui n'aurait pas la pioche au bout et donc serait inutile), maladroit
Mandale : (Mon amoureux, Fallait pas, Laisse béton) gifle
Manouche : (Salut Manouche, Mon amoureux) Gitan
Maqué (être ou se maquer) : (P'tit pédé, Manu, Mimi l'ennui) être - ou se mettre - en couple
Maquer (ou se) : (L'entarté, P'tit pédé, Gueule d'aminche, Manu) vient de maquereau/souteneur, vivre en ménage
Maquereau : (Etudiant poil aux dents) souteneur
Marche à l'ombre : (Marche à l'ombre) fais toi tout petit, ôte-toi de mon soleil, change de trottoir
Mariole : (Adieu minette, Marche à l'ombre, Morgane de toi, Etudiant poil aux dents) petit malin, rusé
Marlou : (La butte rouge,  Gueule d'aminche) voyou
Marmot : (Cent ans, Docteur Renaud, Mister Renard, C'est quand qu'on va où ?, Morgane de toi) enfants
Marner : (P'tit déj' blues, Etudiant poil aux dents) travailler
Marre (en avoir) : (Welcome Gorby, Si t'es mon pote, Etudiant poil aux dents) en avoir assez
Marrer (ou se) : (Docteur Renaud, Mister Renard) L'entarté, Mistral gagnant, En cloque, J'ai raté télé-foot) s'amuser, se tordre de rire
Marron : (Pochtron) coup
Mater : (Mal barré, Deuxième Génération) regarder mais pas toucher
Matos : (Deuxième Génération) matériel

Matraqueurs image du site antimilitariste http://www.chez.com/antimilitariste/

 

 

 

 

 

 

 

 


Snif, mon cendrier !

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Matraqueurs assermentés qui fignolèrent leur besogne : (Hexagone) les matraqueurs assermentés, ce sont les flics ou les CRS, et fignoler leur besogne, ça veut dire qu'ils effectuent au mieux leur travail. Ce qui veut dire qu'ils se permettent de flinguer, car lorsqu'on les a assermentés, on leur a filé un port d'arme, ce qui leur permet d'assassiner impunément
Maudit bum de Montréal : (Ma chanson leur a pas plu) voyou, maudit garçon, pire que les autres parce que Montréal est la seule grande ville du Québec québécois
Mauvais plan : (Dans ton sac) pas une bonne idée
Mauvaise herbe : (La java sans joie) ou mauvaise graine : qui ne peut rien faire de bon
Mec : (Ma gonzesse, Welcome Gorby, Touche pas à ma soeur, A quelle heure on arrive ?, Manu, Mon beauf') homme
Mecton : (Laisse béton, La java, Ma chanson leur a pas plu) p'tit mec
Méfi : (A la Belle de mai) Attention en langage Renaudien : fais gaffe quand même !
Mégot : (Mon bistrot préféré, Jojo le démago, La java, Trois matelots, La mère à Titi) reste de cigarette ou de pétard pour la mère à Titi
Merde : (Putain de camion, Deuxième génération, Trois matelots, Allongés sous les Vagues, Touche pas à ma soeur) en général tout ce qui n'est pas bon
Merdique (banlieue) : (La chanson du loubard) banlieue ennuyeuse et difficile
Mettable : (Toute seule à une table) baisable
Mettre les bouts : (Doudou s'en fout, Banlieue rouge) partir
Meuf : (Le retour de Gérard Lambert) fille, femme (verlan)
Meule : (La boum) moto
Miches de rat : (Morgane de toi) petites fesses
Micheton : (La java) client d'une prostituée, les femmes des riches sont des femmes entretenues finalement qui ont juste le petit «plus» de la «légalité» ! ! !
Midinettes : (La coupole, Le p'tit bal du samedi soir) jeune ouvrière ou vendeuse parisienne de la couture ou de la mode, frivole
Mijoter : (La plus bath des javas) préparer en douce
Milice rurale : (C'est mon dernier bal) troupe de police supplétive qui remplace ou renforce les forces de l'ordre. Egalement service militaire en Belgique
Minable : (Toute seule à une table, Viens chez moi, j'habite chez une copine, Pochtron) médiocre, insuffisant, nul, se mettre minable : se saouler
Minaudant : (La menthe à l'eau) prendre des manières affectées pour séduire
Miner (se) : (Welcome Gorby) se faire du souci
Minot : (Mistral gagnant, Willy Brouillard, A la Belle de mai) vient de minoun petit chat et désigne les enfants gamin
Mioche : (Le sirop de la rue, La médaille) enfant
Miro : (Cheveu blanc) qui ne voit pas clair, myope
Miteux : (La chanson du loubard) misérables
Mitrailler : (Je vis caché) image : tirer des photos rapidement et en quantité
Moche : (Zénobe, Marche à l'ombre, Ecoutez-moi les gavroches, Mon amoureux, Mimi l'ennui) pas beau mais on l'a déjà dit
Moitié : (Coeur perdu) épouse
Môme : (L'aquarium, Marchand de cailloux, La médaille, Morgane de toi) enfant
Morgane de toi : (Morgane de toi) origine gitane : amoureux de toi
Moquer du tiers comme du quart (se) : (Docteur Renaud, Mister Renard) se foutre de tout
Mort aux vaches : (Le petit chat est mort) mort aux flics
Morue : (C'est mon dernier bal) injure signifiant prostituée, fille
Morve : (Le sirop de la rue) humeur visqueuse (pouah !) qui s'écoule du nez
Mouchard : (Le camionneur rêveur) enregistreur de vitesse dans un véhicule, espion
Moufter : (L'auto-stoppeuse) parler, protester, ne pas moufter = se taire
Moumoute : (La menthe à l'eau) perruque
Moutons : (Hexagone) connards qui vont aux urnes, référence aux moutons de Panurge
Muflée : (Pochtron, Loulou), ivrogne, cuite, se saouler
Muscadin : (La butte rouge) jeunes élégants - nom donné sous la Révolution aux royalistes qui se distinguaient par leur élégance recherchée
Musette : (C'est un mauvais garçon) bal musette, bal avec de l'accordéon
Musette : (Pochtron) muflée, gueule de bois, saoûlerie
Musicos : (A quelle heure on arrive?) musiciens
N
Nana : (Manu) fille (origine : Zola)
Naze : (Coeur perdu, Elle a vu le loup, Je vis caché, Touche pas à ma soeur, Fanny de la Sorgue, Tant qu'il y aura des ombres)  mal, fou, pas bien dans sa tête, imbécile
Négoce : (Adios Zapata) commerce, trafic
Négro : (Adios Zapata) personne de race noire
Nénesse : (La java) femme, épouse
Niaiseuse : (Ma chanson leur a pas plu ) fille stupide (québécois)
Nibards : (Marche à l'ombre) La poitrine
Nine : (A la Belle de mai) une fille (provençal)
Niquer : (P'tit pédé, Mistral gagnant, Le retour de la Pépette) bousiller, abîmer, mais aussi posséder une femme ou un homme, baiser
Nistons : (A la Belle de mai, Willy Brouillard) gamins (provençal)
Nonne : (Ma chanson leur a pas plu) bonne soeur

Nounjak' : (Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ?) nounchakou : arme blanche, composer de deux barres de fers, reliées par une chaîne
Nous nous sommes fait mettre : (Le tango des élus) : on s'est fait avoir
Nouvel Obs' : (Marche à l'ombre) Nouvel Observateur, hebdomadaire soit-disant de gauche, tendance intello
Nullos : (Je vis caché), sans aucun intérêt, très mauvais, très nul
O

Occase : (Coeur perdu, Banlieue rouge) occasion; opportunité
Oindre : (Le retour de la Pépette) s'oindre : s'enduire d'huile
On leur fait la peau : (Marchand de cailloux) on les tue
Opinel : (Laisse béton) couteau - Opinel est une marque très connue de couteau savoyard
Ouailles : (Fallait pas) mot utilisé pour désigner les « brebis » d'en prédicateur (dans ce cas, d'un gourou) par extension ceux qui suivent avec foi un leader
Ouallou : (Banlieue rouge) rien de rien nada, niente
P
P'tite : (Manu) terme affectueux fille, copine, petite amie
P4 : (La boum) cigarettes de tabac brun, très bon marché, vendues par paquets de quatre ; cela n'existe plus
Paddock : (En cloque) lit
Pain : (Adieu minette, Baby sitting blues) coup de poing
Faire passer le goût du pain : (Mon nain de jardin) enlever l'envie de recommencer, (autrefois : tuer)
Paletot : (La plus bath des javas, Marche à l'ombre) manteau, pardessus
Palper du blé : (Deuxième génération) toucher du fric
Paname : (Amoureux de Paname, Le retour de Gérard Lambert, Le gringalet, Adieu minette, Trois matelots, Rouge Gorge) Paris
Panard : (Le retour de Gérard Lambert, Welcome Gorby, Déserteur) le pied, c'est l'panard, c'est très bien (voir prendre son pied)
Panier : (Le retour de Gérard Lambert) fesses
Paniquer : (Baby sitting blues, Le retour de Gérard Lambert) avoir peur
Papé : (A la Belle de mai) grand-père (provençal)
Papou : (Mon amoureux) terme affectueux Papa
Parano : (Docteur Renaud et Mister Renard) attitude agressive et délire de persécution
Parigot : (Trois matelots, Oscar, Banlieue rouge) parisien
Parpaings : (Welcome Gorby, Le père Noël noir) morceaux de béton, également coup de poing
Partouze : (La boum) séance collective de relations sexuelles

Pastaga
Passer le goût du pain : (Mon nain de jardin) tuer
Pastaga
: (J'ai raté télé-foot) pastis
Pastisson : (A la Belle de mai) une raclée, une baffe, ou un pastis (provençal)
Patchouli : (Marche à l'ombre, Oscar, Germaine) viens de l'anglais patch : nom indien de la plante. Plante très parfumée dont on fait des essences. A l'époque hippie ce parfum était très en vogue, cela allait avec la mode vestimentaire et les Krisna
Pâte Oméga : (La plus bath des javas) pâte d'affûtage
Pat'lins : (Société tu m'auras pas, La butte rouge) petite ville, petit village
Paumé : (C'est un mauvais garçon, Willy Brouillard, Le retour de Gérard Lambert) perdu
Pauv'mec : (Père Noël noir) pauv'con, raté
Paxonne : (Jojo le démago) mis pour pacson : liasse, paquet d'argent
Peau (faire la ) : (Marche à l'ombre) tuer
Peau d'balle : (Père Noël noir) rien du tout, nada, niente
Peau (avoir dans la) : (Germaine, Gueule d'aminche) aimer avec passion
Pébron, pébronnasse : (A la Belle de mai) en fait, c'est un piment, qualifie la rougeur de quelqu'un ou s'utilise comme une insulte gentille équivalente à couillon (provençal)
Pédé : (P'tit pédé, Camarade bourgeois, L'auto-stoppeuse) homosexuel
Pégal : (A la Belle de mai) aller au pégal : aller au diable (provençal)
Pègre : (Camarade bourgeois) truand, voleur, criminel, par extension le monde des voleurs et des criminels
Peinard : (Docteur Renaud et Mister Renard, Laisse béton, Le petit chat est mort, Le sirop de la rue, Le retour de Gérard Lambert ) tranquille
Pelles (se rouler des) : (Mal barré) s'embrasser
Pénéquet : (A la Belle de mai) une sieste, une halte (provençal)
Pépère : (Le sirop de la rue, En cloque) tranquille
Péquenots : (Jojo le démago) paysans, rustres
Perdreaux : (La tire à Dédé) gendarmes

Perfecto
Perfecto : (Peau aime) coupe s'inspirant des blousons destinés aux troupes allemandes motorisées. La ceinture à la taille et le zip croisé servaient à limiter la pénétration du froid et de l'air
Perlot : (Du gris) tabac
Peroxyde : (L'entarté) le peroxyde est un oxyde qui contient plus d'oxygène que l'oxyde normal -> décolorée à outrance
Perroquet : (Peau aime) pastis / menthe
Pétard : (A quelle heure on arrive ?, C'est un homme, Déserteur, Docteur Renaud, Mister Renard) grabuge, scandale, dispute, joint, chichon
Pétasse : (Je vis caché, Olé) femem vulgaire, pute débutante ou occasionnelle, conne
Péter (les fusibles) : (Welcome Gorby) devenir fou
Petite frappe : (Loulou) petit voyou sans envergure
Phocéens : (A la Belle de mai) marseillais, Marseille étant la cité phocéenne (grec)

Piano à bretelles : "mariage entre un aspirateur et une machine à écrire"
Renaud
Piano à bretelles : (Le tango de Massy-Palaiseau) accordéon
Piaule : (Etudiant poil aux dents) chambre
Picoler : (Morts les enfants, L'auto-stoppeuse) boire avec excès, être un alcoolique
Picon-bière : (Pochtron) Picon : sorte de liqueur à base d'oranges amères, qui donne un goût à la bière tout en augmentant le degré d'alcool. à consommer avec modération, certains disent que le picon rend fou
Pied : (P'tit pédé, Dès que le vent soufflera) c'est l'pied : c'est bien
Pied (prendre son) : (Adieu minette, Camarade bourgeois) jouir, être content de quelque chose
Pieu : (Manu, Deuxième génération) lit
Pieuter (se) : (Willy Brouillard) se coucher
Pige : (Loulou) année
Pigeon : (Loulou) naïf, gogo
Piger : (Etudiant poil aux dents) comprendre
Piller : (Willy Brouillard) cambrioler, tout voler
Pinard :(Hexagone, Père Noël noir) vin
Piocher : (Welcome Gorby) choisir au hasard
Pioncer : (La tire à Dédé) dormir
Pions : (Hexagone) gouverner comme des pions (un pion n'a guère d'importance dans le jeu d'échecs par exemple) voir aussi gouvernés par des cons, Renaud a changé les paroles
Pipe : (Du gris) une cigarette
Piquer : (Morgane de toi) voler
Pisser : (Baltique, Miss Maggie, La médaille, En cloque) uriner
Pisseuse : (Me jette pas, Près des auto-tamponneuses) fille jeune
Plan : (Viens chez moi, j'habite chez une copine, Loulou) occupation, projet
Planqué : (Trois matelots, L'aquarium, Dans ton sac, Je cruel) qui a trouvé un emploi à l'abri, qui est caché
Planquer : (Mon amoureux) cacher
Planter dans son froc : (En cloque ) en érection et personne pour l'aider!

Planter image du site antimilitariste http://www.chez.com/antimilitariste/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Planter (se) : (La chanson du loubard, A quelle heure on arrive ?) sortir de la route, se tromper, avoir un accident grave, se tuer
Planter : (Si t'es mon pote, Putain de camion) abandonner, laisser seul
Plombe : (Toute seule à une table, Les aventures de Gérard Lambert, A quelle heure on arrive ?, Père Noël noir) heure
Plumard : (Docteur Renaud, Mister Renard, J'ai raté télé foot) lit
Plume : (La pêche à la ligne) plumard, lit
Pocharde : (Du gris) ivrogne
Pochtron : (Pochtron) : alcoolique, soûlard PAS NOUS
Pognon : (Viens chez moi, j'habite chez une copine, Mimi l'ennui) argent
Poilus : (La boum) mecs (initialement : viril) militaires
Pointer (se) : (Déserteur) se présenter
Pomme : (Tel qu'il est) tête visage, ma pomme = moi
Pompe : (Cent ans, Mon beauf', Pochtron) chaussure
Populo : (Welcome Gorby) les gens, la foule
Porno : (C'est mon dernier bal) film classé X
Pote : (P'tit pédé, Tout arrêter, Elle a vu le loup, Laisse béton, Loulou, L'auto-stoppeuse, Willy Brouillard , Si t'es mon pote, Socialiste, Déserteur, Boucan d'enfer) copain, camarade, ami
Poteau : (P'tit voleur) copain
Potins : (Devant les lavabos) rumeurs, histoires que l'on raconte, et qui ne sont pas toujours vraies
Pouf' : (La mère à Titi) fille ordinaire cf pouffiasse
Poufiasse : (Marche à l'ombre, Doudou s'en fout) femme facile, prostituée, par extension fille très vulgaire
Poulailler : (A la Belle de mai) commissariat de police 
              Poule : (C'est un homme) femme entretenue, prostituée
Poulet : (Willy Brouillard) voir con en uniforme
Pov' Souche : (J'ai la vie qui m'pique le yeux) Alain Souchon
Prem' en rédac' : (Mon amoureux) premier en rédaction
Prendre quelques bâtons : (Je vis caché) risquer de nuire à son image, des coups de bâtons au figuré évidemment
Presse : (La jeune fille du métro) du monde, c'est la bousculade
Profonde : (C'est un homme) poche
Projo : (Je vis caché) projecteur
Prolo : (Mal barré, Rouge gorge, Etudiant poil aux dents) prolétaire, ouvrier
Proxo : (Mal barré) proxénète, maquereau
P'tit con Chevignon : (Mon amoureux) fils à papa ne portant que des fringues de marques, et se croyant le meilleur, et le plus beau malgré ses boutons sur la tronche, Chevignon est une marque de vêtements pour petits bourgeois endoctrinés
P'tite frappe : (Loulou) petit voyou
P'tits machos : (Morgane de toi) petits garçons se sentant déjà «hommes» avec tous les défauts liés à un excès de confiance en soi et de sentiment de supériorité par rapport aux filles
Puces : (Loulou) marché aux puces Porte de Saint-Ouen à Paris, où l'on trouve de tout, surtout des fripes et de l'occasion, de la brocante aussi
Puer : (Marche à l'ombre, Chanson dégueulasse) sentir mauvais
Purotin : (La java) qui vit dans la misère, dans la purée
Putain : (Etudiant poil aux dents, Miss Maggie, Cheveu blanc, Fatigué, Doudou s'en fout) prostituée, est par extension devenu un juron

Putain de camion : (Gassian)
Putain d'camion : (Putain d'camion) le 19 Juin 1986 Coluche (qui était un des meilleurs amis de Renaud) a été tué "accidentellement", par ce putain d'camion, sur une petite route du sud de la France, où il roulait à moto
Pute : (Cent ans, Mon beauf ') prostituée, la vie est une pute car elle blesse surtout quand on a 100 ans