Passages Radios et Audios de Renaud - Album 2016 - Mini Site HLM Fans Renaud
Mini-site du HLM des fans de Renaud - Toujours debout

  

Sur cette page :

Passages radios à venir

Europe 1 - 07/04/2016 (20h00 à 22h00) - Emission sur Renaud de 2 heures

D'après le site web lalettre.pro le 30/03/2016 :

A la veille de la sortie du nouvel album de Renaud, Europe 1 retracera les 40 années de carrière de ce chanteur engagé à l’occasion d’une soirée spéciale intitulée "Toujours debout", le jeudi 7 avril de 20h00 à 22h00. L’occasion de découvrir également un duo virtuel inédit entre Renaud et Georges Brassens sur le titre "J’ai rendez-vous avec vous".

A l’occasion de son grand retour marqué par la sortie d’un nouvel album le 8 avril prochain et dont le titre "Toujours debout" est issu, Europe 1 proposera une émission dédiée au chanteur. Cette programmation composée de ses chansons et émaillée d’extraits d’archives d’actualités, reviendra en musique sur les prises de position et les combats de Renaud, une mise en perspective qui permet de redonner tout leur sens aux chansons. L’émission débutera notamment, avec le titre contestataire "Société tu m’auras pas", datant de 1975, suivi de la chanson "Hexagone" (1975) chronique au vitriol de la France des années Giscard.

Ses convictions humanistes trouveront leur place avec "Ethiopie" écrit pour Chanteurs sans frontières et "Morts les enfants", deux titres sortis en 1985 ainsi que le morceau "Jonathan" daté de 1988 sur fond d’apartheid. Ses prises de position politiques seront également illustrées par "Miss Maggie" (1985) et des d’archives sur Margaret Thatcher, et par "La ballade Nord-Irlandaise" (1991), ode pacifiste alors que la guerre civile fait rage. Ses chansons révèlent aussi sa sensibilité : de son amitié indéfectible pour Coluche, disparu tragiquement en 1986 et auquel il a dédié, en 1988, la chanson "Putain de camion", à l’affection qu’il porte à François Mitterrand avec "Baltique" (2002) écrit après l’enterrement de l’ancien Président.

Passages radios et audios avec Renaud

Europe 1 - 27/03/2016 (à 8h00)- Europe 1 Week-End - Interview de Renaud par Wendy Bouchard - 3'25"

Lien vers le podcast d'Europe 1 (ficher MP3 de 4,3 Mo)
Renaud, depuis Bruxelles, évoque le groupe I Muvrini et sa solidarité "Je suis Bruxelles" avec les belges suites aux attentats du 22 mars. Il évoque sa tentative de visite dans un hôpital. Il parle de sa fraternité avec les belges, depuis les débuts de sa carrière. Il évoque les chansons qu'il chante en concert avec I Muvrini, La ballade-nord irlandaise (avec un passage en basque) et Mistral Gagnant.

FM Radio Déclic - 18/03/2016 - Emission Toute l'actu - Interview de Renaud par des élèves de CM2 - 18 minutes

Interview de Renaud sur la radio FM Radio Déclic (radio indépendante de Lorraine) par les élèves de CM2 de Pagney-derrière-Barine dans le cadre de la Semaine de la Presse. Interview en direct par téléphone de Renaud. Cet interview a été réalisé à l'initiative de Christiane DAYNAC.

Première diffusion le 18/03/2016 à 12h00. Rediffusion le 18/03/2016 à 18h00 et le 19/03/2016 à 6h00 et 8h00.

Cette émission de 2 heures commence par l'interview de Renaud (18 minutes) puis 20 minutes plus tard (40éme minute) est rediffusée une émission de 1998 où Renaud est interviewé par des enfants et des jeunes.

A la demande des enfants, Renaud répond qu'il sera présent à la Fête de la Com à L'Arsenal de Toul le vendredi 20 mai 2016.

L'interview :


La liste des questions des enfants ( Fiona, Marie-Léontine, Etienne, Matéo, et Victor )

- Préfères-tu qu'on te tutoie ou qu'on te vouvoie ?
- Quel chanteur aimes-tu ?
- Lis-tu Charlie Hebdo ? Si oui, écris-tu toujours pour Charlie ?
- Pourquoi mets-tu beaucoup d'accordéon dans tes chansons ? est-ce toujours le cas dans ton nouvel album ?
- Est-ce que tu as mis beaucoup d'accordéon dans ton nouvel album ?
- Est-ce que tu trouves que ta chanson Morts les enfants est toujours d'actualité ?
- Est-ce que tu portes toujours ton bandana ? si oui, pourquoi ?
- Pourquoi tu as choisi d'être chanteur ?
- Est-ce que ton fils Malone a toujours une batterie ?
- Ou étiez vous à l'école ? As tu des bons ou mauvais souvenirs de ces moments ?
- Combien de temps mets-tu pour écrire une chanson ?
- Est-ce que ça a été difficile de placer la phrase "Il nous restera ça" dans la chanson de Grand Corps Malade ?
- Est-ce que dans ton nouvel album tu parles du terrorisme ou des attentats ou encore de la Syrie et des réfugiés comme dans Manhattan-Kaboul ?
- Qu'as-tu ressenti la première fois que tu as chanté devant un public ?
- Pour la chanson Mistral gagnant de quoi tu t'es inspiré ?
- Le 20 mai, c'est l'anniversaire de Radio Déclic, on fait une grande fête à laquelle participe 2500 enfants, ça s’appelle la fête de la com. On t'invite, on serait content si tu pouvais venir nous faire un petit coucou. Ça se passe à Toul , est-ce que tu viendrais ?
- Est-ce que tu écris des chansons pour les autres chanteurs ?
- Dans notre village, il y a un célèbre pub-rock qui s’appelle Chez Paulette tu connais ?
- Tu pourrais venir y chanter , on viendrait te voir et on chanterait avec toi, on pourrait préparer des chansons en commun ça te dit ?
- As-tu écris d'autres livres pour enfants à part "La petite goute" ?
- Aimes-tu te faire interviewer ?

Transcription partielle de l'interview

- Combien de temps mets-tu pour écrire une chanson ?

- Oh,je mets entre dix, vingt minutes et dix ans. Ça dépend. Y'a des chansons qui naissent comme ça sur un coup de foudre, un coup de coeur, une idée, qui me vient à la tête, un titre, une chanson qui me vient à la tête, qui m'inspire une chanson que des fois j'écris en vingt minutes une demi heure et je reviens jamais dessus. Et des fois je traine une idée pendant 10 ans, je fais un brouillon, puis deux, puis trois, puis quatre, et puis je finis par arriver à faire une chanson, au bout de 10 ans comme c'est arrivé sur mon dernier album où j'ai une chanson ou deux qui datent de..., les mots ou la vie est moche et c'est trop court, une chanson que je trainais dans mes brouillons depuis des années et des années et que j'ai fini par terminer, affiner et que j'ai enregistré.

[...]

- Est-ce que tu écris des chansons pour d'autres chanteurs ?

- [...] Et puis récemment, je viens d'écrire mon rêve de ma vie, j'ai écrit une chanson pour Johnny Hallyday mais je sais pas s'il va la prendre, ça s’appelle Johnny Cash blues, il faudrait que tu demandes à ton instituteur, à ton professeur des écoles qu'il explique qui était Johnny Cash, et qu'il te raconte un peu sa vie, comme il allait chanter dans les prisons aux Etats-Unis, en Amérique, à Folsom, à la prison de Folsom, Folsom prison. Et je raconte un peu cette histoire dans une chanson que j'aimerais bien voir chanter par Johnny Hallyday mais il y a beaucoup d'intermédiaires entre lui et moi et j'ai du mal à lui faire parvenir.

[...]

- As-tu écris d'autres livres pour enfants à part "La petite goute" ?

- [...] J'ai écrit deux contes pour enfants, les deux aux éditions Naïve. Et j'envisage d'en écrire un autre sur la corrida et les enfants, sur ce spectacle barbare et terrifiant qui n'est pas ce qu'on voudrait, qui n’est pas interdit aux enfants et qu'on voudrait qu'il soit interdit aux enfants. Voilà, j'ai fait un petit conte là dessus. Bientôt. [...]

Youtube du compte Henri Loevenbruck - 11/03/2016 - Publicité pour le festival de bikers Gerardmer Motordays 2016 dont Renaud est le parrain



Renaud est annoncé comme parrain de ce festival dès le 8 février 2016. Renaud devrait participer au jury du bike show, et devrait dédicacer son livre "Chroniques de Renaud parues dans Charlie Hebdo (et celles qu'on a oubliées)" qui paraît le 6 avril 2016. Renaud devrait être présent à ce festival du 27 au 28 mai aprés-midi, devant participer le 28 mai 2016 au soir à la Fête de la Dette à Paris . A noter que dans le monde des bikers, Renaud a participé à la soirée du 20 février 2016 des Boozefighters MC North East 176 à Merclin (Lorraine) avec Henri Loevenbruck. Ce festival est co-organisé par l'écrivain, ami de Renaud, Henri Loevenbruck.

Renaud déclare dans cette publicité :
Salut c'est Renaud, je vous donne rendez-vous du 27 au 29 mai pour les Gerardmer Motordays, le plus grand festival biker dans l'est de la France. Préparez vos bécannes et vos oreilles car on va faire un boucan d'enfer dans les montagnes des Vosges. .

France Inter - 26/01/2016 - Interview de Renaud Séchan par Didier Varrod pour la promotion du single Toujours debout - 9'40"




Transcription de cet interview de Renaud

Didier Varrod - Bonsoir Renaud

Renaud - Bonsoir

Didier Varrod - Comment ça va ? On a envie de te poser la question hein...

Renaud - Ben mieux ce serait indécent.

Didier Varrod - C'est à dire ?

Renaud - C'est à dire qu'on peut pas aller mieux que moi. Je me lève à pas d'heure. C'est à dire très très très tôt le matin, deux heures et demi ce matin, trois heures et demi ce matin, je lis, je rattrape le temps perdu de ces années noires pendant lesquelles je n'ai pas lu un livre donc j'ai lu trois livres ce matin, entre trois heures et demi du matin et midi...

Didier Varrod - Dont un livre sur l'économie quand même ?

Renaud - Tout en fumant cigarette sur cigarette malheureusement. Dont un livre sur l'économie, sur la dette, sur le capitalisme, et tout ce genre de choses qui foutent les gens à la rue, qui licencient, qui font des profits énormes sur ces licenciements soi-disant économiques. Un livre de Christophe Alévéque : "On marche sur la dette". 

Didier Varrod - Christophe Alévéque qui est un de tes grands potes ? Là, je viens d'écouter le nouveau single de Renaud qu'on a découvert depuis ce matin sur France Inter, tu peux nous en parler de cette chanson ? Tu dis tout dans cette chanson finalement ?

Renaud - Oh, je dis quoi, je dis mes colères, c'est une chanson contre qui finit par un hommage à mes fans et à mon public chéri d'amour, que j'aime et qui m'aime infiniment, qui me l'ont prouvé pendant toutes ces longues années où j'étais absent de Paris. J'étais dans le Vaucluse à l'Isle-sur-la-Sorgue, une petite île comme son nom l'indique, plantée au milieu de cette rivière. Tous les jours, tous les jours au bistrot, j'étais en terrasse au soleil, été comme hiver, et venaient et revenaient des fans des admirateurs qui venaient du nord de la France : "Bonjour Renaud, je suis ch'timi (non transcrit) j'ai fait 700 bornes pour venir te voir hein". Une fois, des belges aussi beaucoup, et des suisses aussi, et des canadiens, et des français beaucoup qui venaient me demander des nouvelles de ma santé, de mon moral, de quand est-ce que je remontais sur scène, quand est-ce que je ferai un nouveau disque ? et j'avais tendance à répondre, je ne chanterai plus, je ne ferai pas de nouveau disque, j'ai plus d'inspiration j'ai plus d'idées j'ai plus le moindre poil de cul d'amorce de début de chanson

Renaud - Et puis un jour en rentrant à Paris, j'ai rencontré Grand Corps Malade qui m'a fait enregistrer un texte sur une musique à lui, j'ai fait un slam qui s’appelle "Ta batterie", "Tape, tape sur mon amour, tape, tape, la nuit, le jour". Tout le monde a trouvé ça émouvant paraît-il, mais bon elle leur a plu, et donc ça m'a redonné le goût à l'écriture, le dragon qui sommeille au fond de moi s'est réveillé et a commencé à cracher sa flamme, son feu d'écriture, et en 15 jours j'ai torché 14 chansons, dont le premier single extrait de cet album qui sortira début avril et qui s’appelle Toujours debout. Toujours debout. 

Didier Varrod - Alors le texte il est incroyable, il est frontal, il s'adresse directement effectivement à tes fans, mais aussi aux journalistes qui t'ont un peu enterré, surtout les paparazzis qui ont pas toujours été très cool avec toi.

Renaud - Paradoxalement, alors que je m'étais fait rare et disparu des médias, les médias n'ont pas cessé de parler de moi, de délirer sur moi, de faire des 50 Minutes Inside, des 7 à 8, des émissions de ce style, et ce qu'ils m'ont fait de pire, c'est Un jour Un destin, comme si j'étais mort. Un jour, un destin : Renaud. La veille ils avaient fait Édith Piaf, l'avant veille Charles Trenet.

Didier Varrod - Un peu tous morts ? 

Renaud - Un peu tous morts. Ils en ont même fait un sur Patrick Bruel. Non, il est pas mort, faut pas déconner. 

Didier Varrod - Ah oui on sent que tu as la verve et le sens de l'humour. Tu le dis d'ailleurs dans cette chanson, t'as la banane quoi.

Renaud - J'ai la banane, toujours debout, toujours vivant, rassurez-vous. J’envoie un peu balader les médias en général, radio, presse, presse écrite, tous ces sites internet qui fleurissent sur moi, autour du moi, m'ont un peu gonflé, même si récemment, ils ont annoncé une simple petite nouvelle sur le site des fans Soutenons Renaud Séchan, que sortait mardi un nouveau single, le buzz a fait que 3 millions 500000 personnes ont eu cette information et l'ont commentée sur internet, donc y'a le pire et le meilleur sur internet. 

Didier Varrod - Alors la grande différence avec Ta batterie, Renaud quand même, c'est que la voix là , les auditeurs de France Inter pourront le constater, elle est revenue, qu'est ce qui s'est passé ?

Renaud - Il s'est passé que j'ai arrêté de boire tout simplement depuis 128 jours, depuis plus de 4 mois, ce soir j'ai la voix un peu éraillée parce que j'ai beaucoup fumé, depuis l'aube, depuis l'heure où je me suis levé jusqu'à maintenant. Oui, la voix est revenue, parce que je suis arrivé à Bruxelles, au bout de 3 jours de ricard, pastis, à raison d'un litre par jour, je pouvais pas chanter, je pouvais pas parler, je parlais comme ça (grr) je bougonnais, écroulé sur un canapé, et je rendais les gens malheureux autour de moi. 

Je suis allé en clinique pour voir un addictologue, magnifique, je lui dis "Vous voulez que j’arrête de boire ? - ok j’arrête", à cette heure-ci j'ai arrêté de boire, et je n'ai pas bu une goutte d'alcool depuis et la voix est revenue. Au bout de 8 jours je commençais à chanter, pas mal, le lendemain un peu mieux et le surlendemain de mieux en mieux. Mais j'avais retrouvé du coffre, du souffle, de l'énergie, la banane, l'envie de chanter, l'envie d'écrire. J'ai chanté, chanté, chanté, écrit, écrit, écrit. 

Didier Varrod - Et cette photo qui va accompagner l'album, elle est magnifique parce que t'as un regard droit, fier, serein. Y'a l'histoire du phénix, cher Renaud, tu peux expliquer un petit peu ?

Renaud - Non, parce que je suis un petit peu un phénix qui renaît de ses cendres, ses cendres de la vie de tous les jours et là vous me voyez rayonnant, j'allais dire splendide, m'exprimant avec une certaine assurance, et surtout m'exprimant beaucoup beaucoup beaucoup, ce que je ne faisais pas avant depuis prés de 7 ans.

Didier Varrod - Tu rattrapes le temps perdu ?

Renaud - Je rattrape le temps perdu, et maintenant quand les gens me voient, ils ressortent de là, heureux, ils ont la banane comme moi, heureux de me voir dans cet état là, avec cette tête là, je n'ai plus de cernes sous les yeux, je marche droit, je ne titube plus je marche même plus vite que mes potes parfois ils me font le reproche.

Didier Varrod - Alors rendez-vous en avril, Renaud, avec 14 nouvelles chansons c'est ça ?

Renaud - 13 nouvelles chansons plus une chanson cachée qui est une chanson un peu spéciale, puisqu' il s'agit d'un slam que j'ai écrit un matin au bar au bistrot et que le soir j'interprétais sur la scène du Café Culturel de Saint-Denis dirigé par Grand Corps Malade avec l'ami Karim, un slameur de très très grand talent.

Didier Varrod - C'est un slam un petit peu fleuri, on peut le dire ?

Renaud - C'est un slam avec de l'humour, c'est ce que je reproche aux slameurs actuellement dans ce slam en question, c'est de manquer un peu d'humour, de poils, bites, couilles, et de nichons, et de pifs derrière la basilique de Saint-Denis.

Didier Varrod - Et c'est de ça dont il est question ?

Renaud – Voilà

Didier Varrod - Et après on te retrouvera sur scène à la rentrée ?

Renaud - En octobre, dés le 1er octobre, en province d'abord, puis 10 jours au Zénith, re en province, re 6 jours au Zénith de Paris, et en province , que des Zenith, ou des grands sales, des amphithéâtres ou des plein-airs, des festivals d'été, tournée qui se conclura par une petite tournée en Belgique où je suis particulièrement aimé et au Québec où je suis particulièrement apprécié, et en Suisse aussi, où on m'aime bien aussi.

Didier Varrrod - Le Phénix au Zénith, c'est ça ?

Renaud - Le Phénix au Zénith, Phénix Tour 2016-2017, une tournée qui m’emmènera jusqu'au printemps prochain.

Didier Varrod - Merci Renaud. Un petit mot pour les auditeurs de France Inter en particulier ?

Renaud - Prochain, prochain

Didier Varrod - Prochain, 2017 hein ?

Renaud - 2017

Didier Varrod - Un petit mot pour les auditeurs et auditrices de France Inter en particulier, qui vont être contents de t'entendre enfin ?

Renaud - Un petit mot d'amour et d'amitié parce que je sais que les auditeurs de France Inter sont des gens qui lisent des livres, qui écrivent, qui se tiennent au courant de l'actualité culturelle de notre pauvre petit pays de France, ce sont pas des auditeurs à la con, ce ne sont pas des consommateurs de pubs, et de musiques approximatives, mais j'étais un chanteur qui buvait, maintenant je suis un buveur qui chante.

Didier Varrod - Merci Renaud

Renaud - Merci à toi Didier.

RTL - 07/01/2016 - RTL Midi - 5'17" - Interview de Renaud par Anthony Martin

Le fichier son en mp3 pour écouter cette interview

Transcription de cet interview de Renaud

Anthony Martin - Bonjour Renaud

Renaud - Bonjour Anthony

Anthony Martin - Merci d'accepter de dire quelques mots à RTL. Dans la foulée de ce message posté sur une page de soutien à Renaud Séchan sur Facebook, message dans lequel vous annoncez que vous allez bien, que vous pétez la forme je vous cite, et que votre album sortira en mars prochain, est-ce que vous pouvez nous en dire plus déjà sur votre forme, vous pétez la forme, c'est ce que vous dites.

Renaud - Absolument, j'ai passé 4 mois à peu près en Belgique pour l'enregistrement de mon album. J'en ai profité pour me faire hospitaliser rapidement, de jour, en clinique privée, étage V.I.P, fumeur, la totale. J'ai profité pour voir un addictologue pour arrêter de boire. Je ne bois plus depuis 108 jours. Et j'en ai profité pour faire un check-up complet de la tête aux pieds. Du virus HIV jusqu'au cholestérol, aux Gamma GT, aux Trans-Aminases, et toutes ces sortes de choses. Tout est absolument négatif après de multiples scanners, prises de sang, et IRM. Tout allait bien sauf que j'avais un taux de potassium très très bas, c'est à dire que j'étais à deux doigts à cause du ricard, du pastis, de subir des problèmes cardiaques, voire une attaque cardiaque. Je suis ressorti de cette clinique remis sur pieds, pleine pleine forme, je marche droit, je ne titube plus, je n'ai pas bu une goutte d'alcool, comme je viens de vous le dire, depuis 108 jours, je suis passé de deux paquets et demi, c'est à dire 50 cigarettes par jour à 15 maximum, et je vous dis je suis rayonnant de bonheur et de santé, et de joie de vivre. J'en profite pour vous souhaiter à tous et toutes, auditeurs de RTL, une belle année 2016 qui ne peut malheureusement pas être pire que 2015 qui a été marqué par des attentats sanglants à Charlie Hebdo et au Bataclan entre autres. Y'a Christophe Alévéque qui organise un rassemblement républicain ce soir Place de la République, en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et de tous les attentats parisiens et je vous convie à y venir.

Anthony Martin - Vous aimeriez y être Renaud ?

Renaud - Mais j'y serai.

Anthony Martin - Vous y serez tout à l'heure

Anthony Martin - Oui, vous nous dites ça fait 108 jours que j'n'ai pas bu une goutte d'alcool

Renaud - Et je n'ai absolument aucun manque.

Anthony Martin - Et on sent de la fierté dans ce que vous nous dites là.

Renaud - Oui, je me suis autoproclamé, au lieu de Renaud le renard, avec mon côté ange et mon côté démon, au lieu de Renaud le grincheux comme m'appelaient mes amis depuis quelques temps, je suis Renaud le phénix qui renaît de ses cendres

Anthony Martin - Il y a eu un déclic ?

Renaud - L'écriture de ma toute première chanson depuis près de 7 ans, à savoir Ta batterie en duo avec Grand Corps Malade, Fabien qui est venu me mettre le pied à l'étrier en m'écrivant les deux premières lignes de cette chanson, j'ai écrit la suite, et j'ai enregistré ce slam, entre guillemets, et ça m'a redonné le goût de l'écriture, dans les jours qui ont suivi, j'ai écrit 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 chansons dans les quinze jours qui ont suivi, et l'envie est revenue miraculeusement je ne sais pas comment. 

Anthony Martin - Et qu'est ce qu'il y aura alors dans l'album? vous pouvez nous donner un avant-goût des chansons, des thèmes que vous aborderez ?

Renaud - Les thèmes, il y aura bien sûr le thème des victimes de tous les attentats parisiens et autres, bruxellois en l’occurrence, il est dédié aux amis qui m'ont soutenu toutes ces années noires, sombres, quand je les rencontrais je les rendais malheureux par mon comportement , j'étais presque un autiste, plein de pastis, je grognais au lieu de parler, maintenant non seulement j'ai retrouvé ma voix qui est sur l'album, une voix des beaux jours, des grands jours et je parle, je parle, je parle, je suis trop bavard.

Anthony Martin - Mister Renard, il est sorti de votre vie ?

Renaud - Il est sorti de ma vie, pour toujours j'espère. Et il y aura bien sûr une tournée pour accompagner dans les mois qui suivront la sortie de mon album, dans une salle qui reste à définir.

Anthony Martin - Et donc ça veut dire, l'album en mars, la tournée dans la foulée. Le titre de l'album vous pouvez nous le livrer, il s’appellera comment cet album ?

Renaud - Non je ne peux pas vous le livrer, c'est la surprise.

Anthony Martin - Mais ce qu'on peut dire c'est que c'est le retour d'enfer.

Renaud - Exactement, j'ai failli l'appeler Retour d'enfer.

Anthony Martin - Merci beaucoup Renaud d'avoir...Merci beaucoup

Renaud - Je vous en prie

Europe 1 - 07/01/2016 - Europe 1 Midi - 6'58" - Interview de Renaud de par Mathieu Charrier


Renaud : "Mon album est, sans prétention... par Europe1fr

Transcription de cet interview de Renaud de 5'33".

Renaud - Je vais très très très bien, sauf qu'aujourd'hui c'est un jour triste, un jour de recueillement pour nos amis de Charlie Hebdo qui sont morts, précisément un an aujourd'hui, donc Christophe Alévéque organise un grand rassemblement Place de la République à Paris à 18H00, et je souhaite, j'espère que mes fans, entre guillemets, seront nombreux à venir à cet hommage rendu à nos potes de Charlie.

Mathieu Charrier - Et votre album ?

Renaud - Je vais très très très bien, mon album est sans prétention magnifique mon plus bel album depuis Mistral Gagnant il y a 25 ans. A mes yeux. C'est peut être prétentieux de ma part de dire ça, mais je crois que ça va faire du bruit. Et j'ai retrouvé ma voix des grands jours, à savoir la voix de Marchand de Cailloux par exemple, un album qui a plus de 15 ans, et je ne suis plus à parler comme ça, errhh errrh, à dire ouais, ouais, ouais Je suis en pleine santé, j'ai passé quelques jours en clinique à Bruxelles, pour faire un check-up complet, du sida au moindre rhume, de la cétose, problème avant la cirrhose : négatif ! Scanner, IRM, du cerveau, de tout les organes, le foie, la rate. Tout va très très bien. Je suis en pleine forme, je marche droit, je ne titube plus dans la rue, je ne bois plus, je marche, et je suis un nouvel homme, voilà. Je suis un phénix qui renaît de ses cendres.

Mathieu Charrier - Et vous voulez remonter sur scène ?

Renaud - Et j'envisage de remonter sur scène avec une idée de décor magnifique, si ça se fait, si mon budget me le permet, j'envisage un décor qui va laisser tout le monde sur le cul, pour être poli.

Mathieu Charrier (rire) - Et alors vous dites sur votre page Facebook "plus d'alcool, moins de cigarettes" ?

Renaud - Infiniment moins. Plus d'alcool du tout, et aucun manque. Et cigarettes encore 15 par jours, c'est encore beaucoup, j'aimerai descendre à 10. Mais je me maintiens à 15, c'est mieux que 2 paquets et demi naguère.

Mathieu Charrier - L'image du phénix est tellement belle avec ce que vous venez de traverser j'imagine.

Renaud - Oui, j'ai vécu quelques années difficiles, où je buvais beaucoup, où je parlais peu, ou voire plus du tout, où je me contentais de grogner. Et je rendais les gens malheureux autour de moi. Aujourd'hui, je les rends heureux. Tous les amis que j'ai vus de passage à la Closerie, et qui viennent me voir, ressortent de là heureux, avec la banane, en disant "putain j'ai vu Renaud, il est dans une forme éblouissante, il a retrouvé sa voix, non seulement il parle juste, il parle, mais il parle surtout". Avant je ne parlais plus, j'étais muet comme un tombeau, aujourd'hui je reparle, je revis, je renais, je vous dis ça peut pas aller mieux, mieux ce serait indécent.

Mathieu Charrier - Et alors, qu'est ce que vous allez nous raconter dans cet album ?

Renaud - Ah là là beaucoup de choses, une chanson qui fait vaguement en partie allusion à la disparition de mes amis, de toutes façons il est dédié à toutes les victimes des attentats parisiens et autres. J'ai une chanson qui s’appelle Hyper Cacher, une autre qui s’appelle J'ai embrassé un flic, suite à la manif du 11 janvier dernier où il y avait prés de 4 millions de personnes, et des chansons d'amour bien sur, et une ou deux chansons fantaisistes.

Mathieu Charrier - Et ça va toujours être dans le style Renaud on imagine ?

Renaud - Toujours, toujours mon style.

Mathieu Charrier - Vous avez repris la guitare ?

Renaud - Oui j'ai repris la guitare. Mais je n'ai pas composé la moindre musique sur cet album. Le résultat est exceptionnel, à mes yeux.

Mathieu Charrier - Et comment vous avez fait Renaud pour remonter la pente, qu'est ce qui vous a permis de repartir ?

Renaud - Je suis allé à Bruxelles, j'y ai passé 4 mois, je suis allé 15 jours dans une clinique pour addictologie pour voir un addictologue, une personne qui se charge de vous faire décrocher de l'alcool, du tabac ou de la drogue, en l’occurrence moi c'était l'alcool. J'ai passé une journée avec cet addictologue, et les jours qui ont suivi, j'ai fait un check-up complet, de la tête aux pieds, je suis ressorti de là, requinqué comme un nouveau né.

Mathieu Charrier - Qu'est ce qu'on peut vous souhaiter maintenant ?

Renaud - Ben une belle année 2016 qui ne peut pas être pire que celle de 2015, avec tout ces attentats, tous ces morts, toutes ces victimes. Une belle année 2016 voilà. Et de retomber amoureux surtout.

Mathieu Charrier (rire) - Oui, c'est ce qu'il manque maintenant, il manque plus que ça?

Renaud - Oui il manque plus que ça à mon bonheur.

Mathieu Charrier - Merci Renaud, on se donne rendez vous en mars alors pour l'album et la tournée ?

Renaud - Je reviendrai vous voir en mars.

RTL - 20/06/2015 - Le journal inattendu de Philippe Robuchon - Interview de Renaud par Anthony Martin - 2'25"

Le fichier son en mp3 pour écouter cette interview

Transcription de cet interview :

Anthony Martin - Bonjour Renaud

Renaud - Alors oui

Anthony Martin - Bonjour Renaud, nous sommes à l'antenne effectivement sur RTL dans le Journal Inattendu et on parlait de vous Renaud, avec cette nouvelle qui nous vient par les journaux disant que vous aviez retrouvé le chemin de l'écriture, et on se réjouissait depuis quelques minutes de cette nouvelle, vous nous confirmez ?

Renaud - Oui je confirme que depuis quinze jours je me suis remis à écrire, et que ça avance bien. Et chaque idée m'en emmène une autre et chaque chanson m'en emmène une autre.

Anthony Martin - Qu'est ce qui vous a donné le déclic pour reprendre l'écriture ?

Renaud - C'est de travailler, collaborer avec Grand Corps Malade qui avait un projet d'écriture en commun avec plein d'artistes et qui m'a sollicité.

Anthony Martin - On parle de plus d'une dizaine de textes déjà écrits, c'est le cas ?

Renaud - Un peu plus.

Anthony Martin - Ah oui, donc y'a matière à faire un album ?

Renaud - Oui y'a de quoi largement, mais le studio où je voulais aller à Bruxelles n'est pas disponible en ce moment malheureusement.

Anthony Martin - Et les musiques sont prêtes aussi ?

Renaud - Les musiques sont prêtes aussi. Elles ont été faites par mon arrangeur qui est mon ex-guitariste Michaël Ohayon et Renan Luce m'a fait 4 musiques sur 4 beaux textes.

Anthony Martin - Renan Luce votre gendre, qui a donc collaboré, un travail qui s'est fait en famille, ça veut dire l'année prochaine vous serez de retour parmi nous en chanson ?

Renaud - Bien avant l'année prochaine, en septembre.

Anthony Martin - En septembre, enregistrement prévu ?

Renaud - Ouais

Anthony Martin - Ça c'est une formidable nouvelle, vous vous rendez compte Renaud que ça fait plaisir à des centaines de milliers de fans qui espèrent depuis 9 ans que vous refassiez un album ?

Renaud - Ben je m'en rends compte si j'en crois le nombre de personnes qui viennent me taper sur l'épaule, me demander un autographe, ou voire une photo, etc etc... et c'est tous les jours tous les jours, c'est Saint-Trop ici, c'est plus le Lubéron c'est plus le Vaucluse, c'est plus la pays de Sorgue, ça devient infernal.

Passages radios sur Renaud

RTL - 23/02/2016 - RTL Soir - Interview de Gérard Biard ( rédacteur en chef de Charlie Hebdo ) par Marc-Olivier Fogiel au sujet du retour de Renaud en tant que chroniqueur à Charlie Hebdo

Gérard Biard déclare entre autres :
C'est la nouvelle du jour. Renaud l'a lui-même annoncé récemment sur Facebook. C'est une très bonne nouvelle et on est ravi qu'il revienne parmi nous. [...] Son premier texte est déjà écrit. Je ne vais pas tout vous dévoiler mais en gros il raconte pourquoi il a choisi de revenir à Charlie [...] On commence sur une chronique tous les deux semaines mais si il le souhaite, il peut écrire à chaque parution, c'est vraiment lui qui voit
MP3 à écouter sur le site de RTL (9 minutes) : sujet sur Renaud à partir de 7'30"



France Inter - 12/02/2016 - L'instant M - Chronique de Philippe Vandel sur le traitement médiatique TV lors de la sortie du single Toujours debout

(entre 5'00" et 7'30")

France Musique - 02/02/2016 (8h48)- Emission Figures - 4'20" - Chronique sur le retour de Renaud par Quentin Girard

Nostalgie - 26/01/2016 - Nostalgie diffuse le mardi 26/01/2016 à 00H00 trois fois de suite la chanson Toujours debout

France Inter - 25/08/2015 - Journal de 8h00 de Marc Fauvelle - Interview de Didier Varrod (de 14'45" à 16'05")

Transcription de la séquence :

Marc Fauvelle - Après six ans de silence, c'est confirmé, Renaud est bien en ce moment même en studio à Bruxelles, malgré les déclarations contradictoires de son entourage ces derniers jours, le chanteur l'a confirmé au directeur de la musique de France Inter, Didier Varrod qui l’a eu au téléphone hier, sortie de l’album prévue avant Noël.

Didier Varrod - Ce qu’il faut retenir de cette histoire c’est que Renaud est en studio. Il est arrivé à l’ICP, un studio que Renaud fréquente à Bruxelles depuis un certain nombre d’années. Il travaille avec principalement avec Michel Ohayon son guitariste qui a fait pas mal de chansons et c’est lui est en train de mettre en forme pour l’instant ce qu’on appelle les instrumentaux, ou les play-backs. Voilà y’en a pour deux à trois semaines et ensuite Renaud s’attaquera au chant, qui sera la partie la plus compliquée pour lui. Mais voilà, il a l’énergie pour y arriver. En tout cas il est très, très confiant, il m’a donné comme petit scoop qu’il y avait une chanson donc sur son fils qui s’appellera Petit bonhomme, voilà il est heureux. Alors, si tout va bien l’album devrait sortir avant Noël effectivement, mais comme le dit Renaud c’est un processus de création, il faut prendre son temps. Derrière une fois que l’album est enregistré et mixé, il faut quand même choisir une pochette, un visuel donc, si ça doit sortir en janvier ce sera pas la fin du monde.



Europe 1 - 20/06/2015 - Journal 12h30 - Séquence de 5 minutes où le frére de Renaud, Thierry Séchan annonce qu'il vient d'écrire 14 chansons