Portraits Le Soir, le par be.
Mis en ligne dans le kiosque le 23 août 2014.

Renaud, génération silence

Renaud va mal et se tait mais ses collègues publient La bande à Renaud.

Loin des yeux mais si proche du coeur. L'absence de l'être aimé suscite dans l'inconscient collectif un véritable amour. On l'a vu avec Jean-Jacques Goldman, élu personnalité préférée des Français alors qu'il n'apparaît plus sur scène qu'une fois par an, pour les Enfoirés. Et qu'il fuit aussi bien les plateaux télés que les interviews. On le voit avec Renaud qui, lui aussi mais pour d'autres raisons, se terre, se mure dans le silence.

Goldman est bien revenu dans l'actualité via ces disques Génération Goldman qui connurent un certain succès auprès des plus jeunes, les fans de M-Pokora, Shym & Co. Renaud, pour ça, a plus de chance : le casting de La bande à Renaud, dont l'album hommage est lui aussi un succès (100 000 plaques vendues en deux semaines), est tout de même plus relevé que chez JJG. Aubert, Biolay, Grand Corps Malade, Bénabar, Sirkis, Bruni, Disiz, Thiéfaine, Renan Luce... Ça a tout de même plus d'allure.

Le moteur en panne

Mais cela, ce disque imaginé par son proche pianiste Alain Lanty dans le but de remettre le Renard en selle, l'aider à remonter sur scène, n'a pas suffi. Renaud n'a plus le goût d'écrire ni de rien. Il a donné son accord à ce disque amical mais n'a pas voulu y participer même pour un petit duo. Il est fatigué de tout, de la vie même. Il se contente de boire son pastis, entre sa table de la Closerie des Lilas, à Montparnasse, et sa maison de L'Isle-sur-la-Sorgue, le regard vide, la tête emplie de questions, le moteur en panne.

Il sait ce que c'est. Cette dépression, le chanteur à la chetron sauvage l'a déjà vécue entre 1995 et 2002. Une descente aux enfers alcoolisés qui l'avait inspirée dans Boucan d'enfer, le disque du grand retour. La tournée est triomphale et s'il se soigne et se saoule aussi à l'amour des fans, il y a maintenant la petite Romane Serda qui lui redonne goût à la vie. Il lui fait deux albums et un enfant (Malone en 2006). Il sort un bel album Rouge sangen 2005, sort à nouveau ses griffes (entre bobos qui l'amusent et Sarko qu'il déteste), tourne, arrête de fumer et va même jusqu'à Dublin pour enregistrer un album (très décevant, il est vrai) de ballades irlandaises. Mais les vieux démons ont repris Renaud. L'alcool et le Renard sont de nouveau là. Romane n'en peut plus, elle jette l'éponge.

Et Renaud replonge, disparaît et boit. Encore et encore. Fatigué d'habiter sur la planète terre sur ce grain de poussière, sur ce caillou minable, chantait-il dans Fatigué. Bertrand de Labbey, son agent, déclarait récemment au : Figaro Il est mélancolique mais, à L'Isle-sur-la-Sorgue où il vit 99% de son temps, il a trouvé une sorte d'apaisement. Chaque jour, il peut mesurer l'amour que lui porte le public, et cela le rend heureux.

Quelques éclairs de bonheur traversent bien encore sa vie : il rencontre Sylvie, il se fait applaudir au Stade de France en juin dernier par le public d'Indochine qui reprend son Hexagone, il est heureux de sa bande à Renaudqui lui rend un hommage qui le touche et l'émeut vraiment. Mais cela n'y change rien.

Renaud est fatigué. L'inspiration l'a déserté. Il ne trouve pas la porte de sortie du tunnel. Lui seul, pourtant, en a la clé.

Le chanteur énervant

Naissance. Le 11 mai 1952 à Paris.
Carrière. Renaud Séchan a vendu plus de vingt millions d'albums depuis 1975. S'il n'est pas un grand interprète, ses textes et sa personnalité forte font la différence. Renaud secoue le cocotier de la bonne chanson française, il dénonce, il s'énerve... Mais, héritier de Bruant comme de Ferré, il se montre aussi d'une grande tendresse pour Manu , ses femmes, sa fille Lolita...

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter !


(ne sera pas publié)