2310 articles, 404 journaux et 12 genres
dernier ajout le 29 décembre 2017

Suivez Le kiosque à journaux

Partager

  • Ajouter ce flux à Yahoo! RSS
  • Ajouter ce flux à Netvibes RSS
  • séparateur
  • Digg
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Technorati
  • Friend Feed
  • Sphinn
  • Mixx
  • StumbleUpon
  • Klaku - via demokratia amaskomunikilo
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Yoolink

24 articles publiés dans le kiosque pendant l'année 2008.

14 novembre 2008

PurePeople.com
  • 18 octobre 2008, Renaud : un passé qui passe mal... Renaud n'apprécie pas sa bio (Renaud Biographie, Flammarion), écrite par Christian Laborde, déjà auteur d'un livre sur la vie de Claude Nougaro. Selon Le Figaro d'aujourd'hui, le chanteur est mécontent des pages, trop nombreuses à son goût, que Laborde a consacrées à son grand-père maternel, qui fut membre du PPF, le Parti populaire français, un des principaux partis fascistes sous l'Occupation (1940-1944). Manque de bol, toujours pendant la guerre, le père de Renaud travaillait à Radio Paris, la grande radio collabo parisienne (brocardée à l'époque par Pierre Dac, qui chantait "Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand" sur l'air de "La Cucaracha"). Renaud, qui a toujours eu le c½ur à gauche, a manifestement du mal à assumer ces encombrants aïeux. Aussi a-t-il purement et simplement refusé de participer à la promotion de sa biographie, bien qu'il se soit engagé à le faire auprès de son éditeur. Depuis plusieurs mois, Renaud se montre de plus en plus mystérieux, et semble fuir les apparitions publiques. C'est ainsi que, malgré son engagement pour la libération d'Ingrid Betancourt, il était absent lors des réceptions données à l'arrivée de l'ex-otage franco-colombienne à Paris. article original
    • Livre Renaud Briographie
    • Olivier Séchan
    • Christian Laborde

18 octobre 2008

Figaro
  • 17 octobre 2008, Confidentiel : Renaud n'assume pas sa biographie Contrairement aux engagements fermes qu'il avait pris auprès de l'éditeur, le chanteur ne participe à aucune des émissions qui étaient programmées pour la sortie de «Renaud», biographie écrite par l'écrivain Christian Laborde et sortie chez Flammarion en septembre. Renaud, dit-on, serait mal à l'aise avec ce récit qui revient sur les vies de son grand-père maternel, membre du PPF de Doriot, et de son père, qui travaillait pendant la guerre à Radio-Paris. La famille n'apprécie pas ce retour sur le passé. Membre du comité pour la libération d'Ingrid Betancourt, pour qui il a composé une chanson - « Dans la jungle » -, l'artiste a été étrangement absent lors des réceptions entourant l'arrivée de l'ex-otage franco-colombienne en France. article original
    • Ingrid Betancourt
    • Livre Renaud Briographie
    • Christian Laborde
    • Chanson Dans la Jungle

12 octobre 2008

PurePeople.com
  • 7 octobre 2008, Renaud et Romane : inséparables et amoureux malgré les rumeurs... L'été passé, la rumeur les disait au bord de la rupture. Renaud, 56 ans, et sa jeune femme Romane Serda, 37 ans, épousée en août 2005, multipliaient, paraît-il, les désaccords, et certains insistaient sur le fait qu'on ne les voyait plus guère ensemble. Le chanteur avait quant à lui "disparu" : il n'était même pas venu accueillir Ingrid Betancourt à son arrivée en France, et on s'interrogeait sur sa vie de reclus. Du coup, Renaud, avait même dû se fendre d'un communiqué précisant que tout allait bien pour lui. Effectivement, tout cela n'était que suppositions, comme le souligne Ici Paris, qui publie une série de photos du couple en balade dans Paris avec leur fils, Malone, âgé de deux ans. On découvre un Renaud new look, le cheveu très court et arborant des lunettes rondes en écaille, qui lui donnent un petit air d'Olivier (l'ex-comparse de Kad). Les deux parents multiplient les attentions à l'égard de leur bout de chou. Une famille normale, quoi. Comme le dit le proverbe, les gens heureux n'ont pas d'histoires, et c'est très bien comme ça. Article original
    • Romane Serda

9 septembre 2008

PurePeople.com
  • 9 septembre 2008, Renaud, le retour : Il enregistre un nouveau disque... Après son absence remarquée lors du retour d'Ingrid Betancourt (libérée des mains des Farc le 2 juillet dernier), avec laquelle il ne s'était finalement entretenu que par téléphone, Renaud, 56 ans, refait un peu parler de lui. Le chanteur prépare actuellement un album à son domicile. Un disque d'adaptations en français de chansons tirées du folklore irlandais. Il s'agira de son seizième album studio. Le dernier, Rouge Sang, sorti en 2006, s'était vendu à 700 000 exemplaires. Par ailleurs, toujours selon le Parisien, une biographie baptisée Renaud Briographie paraîtra le 17 septembre chez Flammarion. Elle sera écrite par Christian Laborde. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Livre Renaud Briographie
    • Christian Laborde
Le Parisien
  • 9 septembre 2008, Renaud s'est remis au travail. Après une absence remarquée cet été lors de la libération d'Ingrid Betancourt, le chanteur Renaud planche en ce moment chez lui sur un album d'adaptations en français de chansons tirées du folklore irlandais. D'autre part, une biographie intitulée « Renaud Briographie » écrite par Christian Laborde paraîtra le 17 septembre chez Flammarion. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Ingrid Betancourt
    • Livre Renaud Briographie
    • Christian Laborde

27 juillet 2008

PurePeople.com
  • 24 juillet 2008, Renaud a parlé à Ingrid Betancourt... Le chanteur Renaud s'est entretenu par téléphone avec Ingrid Betancourt, seulement, il n'a pas souhaité s'exprimer publiquement, a-t-il fait savoir à l'AFP par voie de communiqué. Il lui a dit "son bonheur indicible" de la voir libérée, lors d'une longue conversation. Son absence de la scène publique avait suscité bon nombre de rumeurs sur son état de santé et autres... Mais le chanteur souhaite rétablir les choses : il affirme avoir fait passer un communiqué afin de faire cesser ces rumeurs ridicules autant que mensongères. C'est pour faire briller l'adage 'pour vivre heureux vivons cachés' que Renaud n'a pas souhaité monter à Paris ni répondre aux nombreuses demandes d'interviews, poursuit le communiqué transmis par sa maison de disques Virgin (EMI). Renaud n'est pas sur son lit de mort, mais, au contraire, en parfaite santé et il passe d'excellentes vacances avec Romane (son épouse) et leur fils Malone... Dont acte ! article original
    • Ingrid Betancourt
Le Parisien
  • 25 juillet 2008, Renaud donne de ses nouvelles Il était le grand absent des festivités pour la libération d'Ingrid Betancourt. Le chanteur Renaud, très actif dans le mouvement de soutien à la Franco-Colombienne avant sa libération, a finalement donné signe de vie hier, via un communiqué à l'Agence France Presse. Il explique qu'il a longuement parlé à l'ex-otage au téléphone pour lui dire « son bonheur indicible » de la voir libre mais n'a pas souhaité s'exprimer publiquement. C'est pour faire briller l'adage pour vivre heureux vivons cachés ! que Renaud n'a pas souhaité monter à Paris ni répondre aux nombreuses demandes d'interviews à la suite de la libération d'Ingrid Betancourt , indique le texte, transmis par l'intermédiaire de sa maison de disques, Virgin (EMI). L'absence de réaction publique de Renaud, 56 ans, avait suscité des interrogations et des rumeurs sur son état de santé. Le chanteur affirme avoir écrit son communiqué « afin de faire cesser ces rumeurs ridicules autant que mensongères ». « Renaud n'est pas sur son lit de mort mais, au contraire, en parfaite santé et il passe d'excellentes vacances en Provence avec Romane (NDLR : son épouse Romane Serda) et leur fils Malone », indique le texte.
    • Ingrid Betancourt
Gala
  • 26 juillet 2008, Renaud va bien, merci pour lui Le chanteur avait créé la surprise en ne se manifestant pas au moment de la libération d’Ingrid Betancourt. On l’attendait au moins au concert organisé par Ingrid Betancourt dimanche 20 juillet au Trocadéro, Renaud a choisi l’Agence France Presse pour rassurer ses fans...
    • Ingrid Betancourt

21 juillet 2008

Zataz
PurePeople.com
  • 18 juillet 2008, Renaud : une étrange absence... Dimanche, nous vous le disions, aura lieu à Paris un concert organisé par Ingrid Betancourt et Bertrand Delanoë, en faveur des otages encore retenus dans la jungle colombienne. Et bien que cela puisse paraître bizarre, le chanteur Renaud, pourtant si investi lors de la détention d'Ingrid Betancourt, n'y participera pas. A-t-il un autre concert prévu ? Un souci de santé ? Un problème familial ? Est-il en Angleterre où il réside la moitié du temps ? Quoi qu'il en soit, d'autres artistes partageront l'affiche de ce concert exceptionnel : Renan Luce, Yuri Buenaventura, Michel Delpech, Khaled, Camille Bazbaz, Adrienne Pauly, Alain Chamfort, Tcheky Karyo, Hugues Aufray et bien sûr Juanes qui est très populaire dans son pays, la Colombie. En duplex avec Bogota, le spectacle parisien devrait rassembler les animateurs Laurent Baffie et Raphaël Mezrahi, au Trocadéro. Mais pas de Renaud... Extrêmement pudique par nature, préfère-t-il, maintenant qu'Ingrid Betancourt est libérée, s'effacer ? article original
    • Ingrid Betancourt

2 mars 2008

Ouest-France
  • 2 mars 2008, Inquiétude pour Ingrid Betancourt après la mort d'un chef des Farc Lorenzo (à droite), le fils d'Ingrid Betancourt, et les personnalités qui militent pour la libération de l'otage franco-colombienne sont très inquiets. Photo : AFP. Des manifestations ont eu lieu hier après-midi, devant l'Ambassade de Colombie à Paris et à Grenoble, à l'initiative du Comité de soutien de libération d'Ingrid Betancourt. Des personnalités se sont jointes au mouvement comme le chanteur Renaud et la journaliste Florence Aubenas. Au même moment, l'annonce de la mort de Raul Reyes, N°2 présumé des Farc, a accru l'angoisse des proches d'Ingrid Betancourt. Son fils Lorenzo s'est déclaré « très inquiet ». Raul Reyes était l'un des sept membres de la direction des FARC. Les familles des otages craignent un durcissement de la guérilla, le pouvoir espère la forcer à des concessions. Il était « exactement 0 h 25 », dans la nuit de vendredi à samedi, quand l'armée de l'air colombienne a bombardé le campement guérillero, près de la frontière sud du pays. Après les combats et une riposte désespérée des rebelles, réfugiés côté équatorien, les troupes héliportées ont trouvé les corps de 17 combattants des FARC. « C'est le coup le plus dur qui ait été porté à ce groupe terroriste », s'est félicité hier Juan Manuel Santos, le ministre de la Défense colombien. Porte-parole international de la guérilla marxiste, Reyes comptait parmi les aspirants à la succession de son chef légendaire, le septuagénaire Manuel Marulanda - ce qui lui valait d'être présenté à tort comme un « numéro 2 ». C'était souvent lui qui annonçait les décisions et réactions de l'organisation à propos de leurs otages politiques et militaires, comme Ingrid Betancourt. De nombreuses familles de séquestrés ont reçu avec angoisse la nouvelle de sa mort. Elles craignent, comme le sénateur de gauche Gustavo Petro, qu'elle ne provoque un « durcissement politique et militaire des FARC ». Même si la parlementaire pro-gouvernementale Gina Parody a insisté en exigeant une libération immédiate et « sans contrepartie » des otages, la mort de Reyes semble éloigner encore la possibilité d'une libération négociée.
    • Ingrid Betancourt

29 février 2008

Et oui, aujourd'hui, nous sommes le 29 ! Cela n'arrive que tous les 4 ans.

Le Journal du Dimanche
  • 29 février 2008, Hénin-Beaumont : Renaud soutient la gauche Renaud a apporté cette semaine son soutien à la liste de gauche à Hénin-Beaumont, laquelle sera notamment confrontée au Front national emmené par le duo Steeve Briois-Marine Le Pen. Je défend toujours les forces de gauche face à la peste brune, au fascisme, à la droite extrême, a déclaré le chanteur, petit-fils de mineur lensois. Sur Marie-Noëlle Lienemann, appelée à la rescousse à Hénin-Beaumont, Renaud la considère comme une femme honnête, intègre et courageuse et digne. Je la soutiens de tout mon coeur, a-t-il encore lancé. article original
    • Politique

26 février 2008

Reuters
  • 23 février 2008, Renaud, énième soutien d'une longue liste à Razzy Hammadi à Orly PARIS (Reuters) - Dernier d'une longue liste de soutiens politiques et médiatiques, le chanteur Renaud apporte samedi son écot à la campagne de Razzy Hammadi, jeune tête de liste municipale socialiste à Orly (Val-de-Marne). Dans une vidéo mise en ligne, l'artiste dont le "c½ur est à gauche" salue la campagne de l'ancien président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), l'un des plus jeunes candidats à briguer une ville de 20 000 habitants. La jeunesse n'est pas toute dés½uvrée, pas toute délinquante ou toute bobo. Il y en a qui se battent, qui militent, qui luttent pour les autres, se félicite Renaud au côté de Razzy Hammadi, l'une des figures de la lutte contre le CPE au printemps 2006. La gauche, à Orly et dans les autres banlieues, c'est pas que du béton, des rolex et du bling bling, ajoute Renaud qui s'affiche à Orly après une flopée de dirigeants socialistes, tous courants confondus. François Hollande, Benoît Hamon Henri Emmanuelli mais aussi Pierre Moscovici, Harlem Désir et le Vert Noël Mamère ont récemment fait le déplacement pour soutenir le jeune candidat engagé dans un combat difficile. Au total, quatre listes de gauche entre lesquelles les tensions sont vives se présentent à Orly, une ville qui a voté à plus de 60% pour Ségolène Royal lors de la présidentielle. Bertrand Delanoë, qui l'avait approché pour une place sur une liste municipale à Paris, est également venu tenir une réunion publique à Orly, une ville dont le nom est synonyme d'aéroport pour la plupart des Français. Un temps annoncé face au Front national à Hénin-Baumont (Pas-de-Calais) où Marine Le Pen est numéro deux de liste, l'actuel secrétaire national du PS chargé de la riposte à la droite a fait fi des embûches depuis qu'il a choisi le Val-de-Marne. La fédération départementale lui colle l'étiquette de "parachuté" par la direction du PS - il est originaire de Toulon et n'habite la ville que depuis l'automne. A 29 ans, son principal adversaire s'appelle Gaston Viens, de 55 ans son aîné. A 84 ans, cet ancien communiste qui se présente cette fois sous le label Divers gauche a été élu pour la première fois en 1965. Deux autres listes de gauche briguent la ville de 20.000 habitants, qui gère une manne de près de 40 millions d'euros de taxe professionnelle via l'aéroport. C'est le paradoxe d'Orly, l'une des villes les plus riches d'Ile-de-France avec la population la plus pauvre, souligne le candidat estampillé PS. article original
    • Politique
    • Politique Noël Mamère
    • Politique Bertrand Delanoë

24 février 2008

Libération
LCI
  • 23 février 2008, Municipales - Renaud soutient la gauche à Orly Le chanteur salue la campagne de Razzy Hammadi, ancien président du Mouvement des jeunes socialistes, l'un des plus jeunes candidats à briguer une ville de 20.000 habitants. La jeunesse n'est pas toute dés½uvrée, pas toute délinquante ou toute bobo. Il y en a qui se battent, qui militent, qui luttent pour les autres, se félicite Renaud.
    • Politique

20 février 2008

Ramdam
  • 19 février 2008, Concert de soutien pour Ingrid Betancourt Le 23 février 2008 marquera les six ans de détention de la franco-colombienne Ingrid Betancourt par les forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). A cette occasion, ce vendredi 22 février, veille de ce triste anniversaire, se tiendra un concert de mobilisation au Cabaret Sauvage de Paris. L'événement sera animé par les comiques Raphaël Mezrahi et Laurent Baffie. De nombreux artistes participeront à l'événement comme Renan Luce, Jeanne Cherhal, Romane Serda, Aldebert, Clarika et Bénabar. Ce rendez-vous est soutenu par le chanteur Renaud, "qui reste la figure emblématique de cette mobilisation" selon la formule du communiqué qui annonce l'événement. Renaud sera bien évidemment présent samedi sur la scène du Cabaret Sauvage. Selon la Fédération Internationale des Comités Ingrid Betancourt (FICIB), ce concert s'inscrit dans "une série d'actions de mobilisation pour imposer l'idée des accords humanitaires entre l'État colombien et les FARC et pour refuser que soit utilisée l'option militaire pour libérer les otages". article original
    • Ingrid Betancourt
  • 23 octobre 2008, Renaud en CD et DVD live Le "chanteur énervant" Renaud proposera un rappel de sa tournée live "Rouge Sang" avec la sortie d'un CD le 19 novembre et d'un DVD le 3 décembre. L'album Rouge Sang, le dernier en date de l'artiste, remonte à l'année passée. A l'occasion de ces deux sorties futures, Renaud rééditera en single son fameux titre Hexagone qui avait été interdit d'antenne en 1980. Hexagone apparaissait sur le premier album de Renaud en 1975, Amoureux de Paname, et critiquait assez durement les tares du peuple français, avec le style corrosif qui est la marque de fabrique de l'artiste. Le titre peut être écouté via ce lien. Un nouveau clip de ce morceau est visible dans la section Opendisc sur le site officiel de Renaud, pour autant que vous disposiez de l'album. Enfin, rayon télévision, notons que Renaud sera l'invité principal de l'émission Taratata le 16 novembre sur France 4 et le 30 novembre sur France 2. article original
    • Tournée Rouge Sang

5 février 2008

Le Journal du Dimanche
  • 28 janvier 2008, Tauromachie : Renaud saisi Darcos Renaud, chanteur engagé et parrain de l'Alliance Anticorrida, vient de saisir Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale. Il lui demande de se positionner sur la question de la propagande tauromachique en milieu scolaire. Selon un dossier "Protection de l'enfance" de la fondatrice de l'Alliance Anticorrida, il existe une bienveillance complice dont bénéficient certains toreros, invités dans les établissements scolaires pour y donner des leçons de corrida. Renaud déclare, en tant qu'artiste, mais aussi en tant que parent : Je soutiens l'initiative de l'Alliance Anticorrida, qui demande, depuis des années, la mise en ½uvre d'une circulaire interdisant le prosélytisme en faveur de la corrida dans les établissements scolaires. article original
    • Corrida
MaVille.com

14 janvier 2008

Figaro
  • 14 janvier 2008, Bové et Cohn-Bendit soutiennent Baupin Les Verts ont publié une liste de personnalités apportant leur soutien pour les municipales à leur chef de file à Paris Denis Baupin, parmi lesquelles le militant altermondialiste José Bové, le député européen Daniel Cohn-Bendit et le chanteur Renaud. Parmi ces soutiens figurent aussi le professeur Albert Jacquard, la physicienne indienne Vandana Shiva, prix Nobel alternatif 1993, Juan Carlos Lecompte, mari d'Ingrid Betancourt, le professeur de cancérologie Dominique Belpomme, l'écrivain Susan George, la militante écologiste et pacifiste Simone Paris de Bollardière, l'élue verte du Grand Londres Jenny Jones et le journaliste Claude-Marie Vadrot. Selon le communiqué des Verts, Guy Bedos, l'acteur Gérard Depardieu, les chanteurs Sanseverino et Sapho ont également apporté leur soutien à la liste verte du IIème arrondissement. Denis Baupin organise le 15 janvier dans le IIIème un meeting où Daniel Cohn-Bendit et des membres du comité de soutien seront présents. article original
    • Politique

11 janvier 2008

MaVille.com
  • 10 janvier 2008, Renaud présidera les plaidoiries des lycéens Au Mémorial de Caen, le 1er février, l'un des deux jurys du concours de plaidoiries des lycéens sera présidé par le chanteur. Vingt lycéens vont plaider au Mémorial de Caen le 1er février pour la finale devant deux jurys. L'un, composé de personnalités, sera présidé par le chanteur Renaud ; l'autre de lycéens. L'équipe gagnante partira pour trois jours à New York pour une visite du siège de l'ONU. Ce concours est soutenu par la région Basse-Normandie. Voici la liste des sélectionnés. Samy Attioui, Mehdi Alami, Mehdi Benchekroun : « L'esclavage moderne, cas des petites bonnes au Maroc » (lycée Lyautey de Casablanca, Maroc). Andreea Badea, Anthony Kojalavicius : « Tchétchénie, le silence des cendres » (lycée européen de Villers-Cotterêts, Crépy-en-Valois) (60). Virginie Bourguin : « Un pays sans nom, pour un peuple oublié de tous » (lycée Notre-Dame de Guingamp) (22). Amandine Boyer : « La peine capitale et la dénigrement de la vie humaine » (lycée Paul-Moreau de Bras-Panon. La Réunion). Pauline Busonera : « Afrique : les enfants sacrifiés à la superstition » (lycée Michelet de Marseille) (13). Marie Demiere : « Que faire le 08.08.08 ? » (lycée Jean-Rostand de Caen). Marie-Tiphanie Descours, Bertille Piot : « Et si Orwell voyait juste... » (lycée privé Champagnat de Saint-Symphorien-sur-Coise) (42). Hélène Dufour : « Maman, pourquoi l'Afrique a disparu ? » (lycée de la communication Alain-Colas de Nevers) (58). Anne Horvath, Gilles Coqueau : « Les livres de l'espoir » (lycée Ribot de Saint-Omer) (62). Lise Mauran : « Enfants soldats : quand les fils tuent les pères... » (lycée international Victor-Hugo de Colomiers) (31). Daniel Rausier : « L'esclavage sentimental » (lycée Voltaire d'Orléans) (45). Céline Rhodde, Emmanuel Lhomond : « Poison jaune pour les Antilles » (lycée Antoine-de-Saint-Exupéry de Terrasson) (24). Pierre Sarron : « J. O. Pékin, l'illusion à la Potemkine » (lycée Saint-Jean de Besançon) (25). Lucie Simon : « Comment écrire sans papier ? » (lycée J.-B Dumas d'Alès Saint-Félix-de-Pallières) (30). article orignal

6 janvier 2008

Merci à Marie pour ce premier article de 2008

La Provence

4 janvier 2008

Bonne année aux lecteurs du kiosque !

AFP

Voir les archives des articles publiés dans le kiosque les années précédentes :