2310 articles, 404 journaux et 12 genres
dernier ajout le 29 décembre 2017

Suivez Le kiosque à journaux

Partager

  • Ajouter ce flux à Yahoo! RSS
  • Ajouter ce flux à Netvibes RSS
  • séparateur
  • Digg
  • MySpace
  • del.icio.us
  • Google Bookmarks
  • Technorati
  • Friend Feed
  • Sphinn
  • Mixx
  • StumbleUpon
  • Klaku - via demokratia amaskomunikilo
  • LinkedIn
  • Reddit
  • Yoolink

205 articles publiés dans le kiosque pendant l'année 2009.

18 décembre 2009

Première
  • 15 décembre 2009, Renaud, le rouge et le noir Après sept ans d'absence, Renaud revenait, en 2002, avec un nouvel opus, «Boucan d'enfer», sans doute le disque le plus intimiste de sa carrière et d'ores et déjà son plus grand succès, avec plus de 1,5 millions d'albums vendus. Le duo avec Axelle Red, «Manhattan Kaboul», s'inscrit dans la lignée de ses meilleures chansons, comme «Marche à l'ombre», «Morgane de toi» ou encore «Mistral gagnant». Dans ce document, Renaud a accepté de se raconter. Il propose, en outre, de nombreuses archives personnelles inédites, relatant sa carrière, depuis ses débuts militants de l'après mai 68, qui illustrent parfaitement le lien qui unit ses chansons au peuple de France. article original
    • Émission Le Rouge et le Noir

16 décembre 2009

Merci à Marie pour ces derniers articles

Rue89
  • 10 décembre 2009, Renaud, reflet des orphelins de la gauche ? Récemment, je suis tombé sur une vidéo de Renaud sur le blog de Thomas Clément. Il y évoque ses réussites, ses malheurs, le crabe tapi dans chaque clope fumée, ses interrogations sur les « fatwas numériques » de certains internautes et blogueurs.. Un beau moment sensible et intelligent du Net. Mais quelque chose me gênait. J'ai donc visionné la vidéo une seconde fois. Soi-disant courtois, versé dans la dérision et détestant les procureurs, l'interprète de « Mon Beauf » se met d'un seul coup à dégueuler avec une profonde haine sur le Nouvel Obs et les Inrockuptibles. Même s'ils ont eu des critiques peu amènes à son endroit, ces deux organes de presse (que je n'affectionne pas particulièrement) n'ont pas à être traités à la « casse toi pov » con ! ». Sont-ils contraints par décret à adorer les chansons de Renaud ? (Voir la vidéo) Renaud tomcasté !par clemtom Puis, évoquant ses photos de mariage offertes à Paris Match - hebdo encensé par le chanteur -, Renaud allume Johnny et Yannick Noah, accusés de tirer la couverture de ce magazine uniquement à leur profit. Alors que lui, bon prince, aurait vendu ses photos intimes pour 15 000 euros reversés à l'association Perce Neige. Côté caritatif auto-promotionnel, ses collègues semblent avoir perdu une bataille. Règlement de compte à O.K Show biz. A critiquer une telle icône, je m'attends évidemment à recevoir une volée de commentaires bien verts. Quoique d'autres sujets soient plus importants que les variations d'humeur d'un rocker... Mais je persiste et signe : d'émouvante, cette vidéo de Renaud - même avec quelques réflexions intéressantes - vire finalement au pathétique. Et un tantinet triste pour l'auteur de « Morgane de toi » qui mérite mieux. Seconde soirée de victoire au Fouquet's en 2012 ? Bien que tourné avant les dernières présidentielles, ce film me paraît être le reflet du climat actuel de perte de confiance des électeurs. Le refrain « Tous pourris » revient souvent dans les conversations d'anonymes croisés dans les gares, rues, bars... Et l'opposition, bouffée par des querelles d'égos, n'est pas dans un meilleur état qu'avant le 7 mai 2007. Après tout, cette gauche très occupée à s'autodétruire a peut-être déçu le chanteur, comme beaucoup de citoyens. Mais Renaud, sorte de Johnny de gauche, a une parole publique très écoutée, ce qui lui confère une certaine responsabilité (sauf s'il se contente de chanter sans afficher ses convictions politiques). Ses propos peuvent aider - ou pas - Nicolas Sarkozy à réserver le Fouquet's pour une seconde soirée de victoire au printemps 2012. À moins que des millions d'électeurs lui fassent annuler sa réservation... Pourquoi écrire sur cette interview - un inconvénient du Net qui conserve le pire et le meilleur de chacun d'entre nous - déjà datée ? Pas si importante que ça au fond ; autant changer alors de sujet. Espérons toutefois que notre gavroche officiel, dont la chanson « Hexagone » pourrait servir de vaccin contre l'inoculation collective de grippe identitaire, s'extirpe de son anarcho-populisme de luxe qui fait le lit de ses ennemis politiques. Et retrouve le goût de ses « Mistrals gagnants ». Personne n'est propriétaire de la poésie et des idéaux que Renaud brandit comme des baux à perpétuité. Avant d'écrire ou de parler, il faut vérifier avoir au moins un double de ses doutes. Surtout quand on se prétend chanteur-poète et héritier de grands poètes. A l'approche de Noël, quelques conseils de lecture Pour revenir à la culture pas bling bling, je vous recommande la lecture de Franck Magloire. Auteur de « Ouvrière » aux éditions de l'Aube, il a écrit « En Contrebas » chez le même éditeur. Son roman, huis clos de quelques heures dans une gare, met en scène des personnages en prise avec leur réalité quotidienne. Sans concessions, l'auteur décortique les mécanismes de notre société très carnassière pour les plus faibles. Dans ce livre, chaque lecteur retrouvera ses lâchetés, ses contradictions, ses vanités, ses turpitudes&... Réduite au silence dans le « Boucan d'enfer » de notre monde, la beauté jamais absente du texte continue de survivre sous la boue. Combien de temps encore ? Si votre budget de Noël n'est pas bouclé, un livre poétique à déposer au pied du sapin. Et si, après les achats de la dinde et de la bûche, il vous reste encore de quoi dépenser pour la culture, précipitez-vous au spectacle musical de la compagnie « Barok Théâtre ». Elle propose des textes de Mahmoud Darwich (poète palestinien apprécié des musulmans, juifs, chrétiens, athées...). Un pari difficile en période de crispations communautaires. Malgré les dires de certains lui reprochant même sa mort dans un hôpital américain, Mahmoud Darwich restera un poète universel. Et un individu chargé de questions. Ca fait plaisir de terminer pour une fois un billet sur des propositions. D'ailleurs, si vous laissez des commentaires positifs ou négatifs, pourquoi ne pas proposer dans le même temps aux autres internautes la lecture du livre d'un auteur connu ou inconnu (avec ou sans actualité), d'un CD, d'un spectacle, d'un recueil de poésies ? article original
    • Association Perce-Neige
    • Journal Le Nouvel Obs
    • Journal les Inrockuptibles
Blogs
Suite101
  • 26 novembre 2009, Renaud, une belle carrière de 35 ans La sortie de « Molly Malone » ce 23 novembre est l'occasion de revenir sur une carrière riche, autour de plusieurs albums en public, de 12 albums studios.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 30 novembre 2009, Renaud chante les grandes causes de sa vie Les grands combats de la vie du chanteur en paroles. Si l'on trouve dans la quasi-totalité de ses albums des titres dédiés à sa femme et à sa fille, d'autres thèmes lui ont été chers tout au long de sa carrière.
    • Chanson Banlieue Rouge
    • Chanson Camarade Bourgeois
    • Chanson Deuxième Génération
    • Chanson Fatigué
    • Chanson Hexagone
    • Chanson L'Aquarium
    • Chanson La Chanson du Loubard
    • Chanson La Médaille
    • Chanson La ballade Nord-Irlandaise
    • Chanson La ballade de Willy Brouillard

14 décembre 2009

AgoraVox
  • 14 décembre 2009, Renaud, ou la déchéance écologique Il était outrageusement beau, impertinent, irrévérencieux, hors des sentiers battus dès son premier album, celui d'Hexagone en 1976 qui fustigeait une France de beaufs digne des dessins de Cabu. Une France qui avait plus collaboré que résisté, les Français criaient, vive Pétain, y avait pas beaucoup de Jean Moulin qui avait aussi raté Mai 68 et que l'auteur compositeur voulait voir crever étouffée de dinde aux marrons. Il chantait Paris, amoureux de Paname, du béton et du macadam. Un Paris qui avait failli disparaître au profit des lubies modernistes de Pompidou qui eut le bon goût de disparaître avant d'avoir totalement détruit la capitale. Le gaz carbonique était son hygiène et le bitume son paysage. Mais sous les pavés, ce n'est plus la plage pour lui et il désespère ceux qui l'ont adoré. Tout cela, c'était bien avant Ingrid Betancourt, l'écologie minable, le militantisme anti-tabac. Le rebelle est devenu un bobo consensuel sur des valeurs de gauche de salon. Celui qui gueulait à Longwy comme à Saint Lazare plus de slogan face aux flicards, mais des fusils, des pavés, des grenades a mis de l'eau dans sa bière. Mais l'alcool et le reste n'expliquent pas tout. Renaud Séchan a 57 ans et il a donné son nom a une école, c'est tout dire. Renaud à la fin des années 70 et jusqu'au milieu des 80 était à la fois Gavroche, Poulbot, Manda, l'amant de Casque d'Or et le James Dean gringalet d'une fureur de vivre parisienne. Car il était le chanteur de l'urbain parisien populaire, des banlieues pourries quand elles avaient encore quelque chose d'humain. Tout ou presque s'est arrêté après Miss Maggie et la Socialiste, Renaud, l'anarchiste gentil, le parigot séparatiste du 14ième arrondissement, celui qui se marrait doucement avec Gainsbourg et le Professeur Choron lors de la mémorable émission en direct sur le plateau de Michel Pollack, ce Renaud n'existe plus. Il est devenu un clown pitoyable, incapable d'émettre un concept de révolte. Bob Dylan avait peut-être raison, il ne faut jamais croire quelqu'un au dessus de trente ans. Renaud n'a pas eu la chance de Rimbaud qui arrêta d'écrire pour allez trafiquer sous les tropiques, il est resté, hélas pour lui, dans le show-business. Et si l'anarchie, désormais, c'est Tokio Hotel, alors Renaud a bien raison d'avoir passé son tour et Léo Ferré n'a qu'à se retourner dans sa tombe. Renaud a perdu la spontanéité de la jeunesse. Ses chansons qui se voulaient des caresses ou bien des coups de poing dans la gueule se sont transformées en une soupe insipide, faite pour des biens pensants de gauche. Lui qui ne voulait plus de slogans face aux flicards, mais des fusils, des pavés de grenades s'est muté en chantre mou de la défense de la planète. L'ironie que l'on retrouve dans le blême HLM l'amertume du braquage qui a foiré rue Pierre Charon, la lucidité du petit nase qui fréquente une fille de bourge et les loukoums qu'il piétine chez elle avec ses bottes d'Adieu Minette, toute cette fraîcheur, cette invention a définitivement disparu. Le Rimbaud des barrières, l'héritier de la Commune et de ses barricades, le Petit Prince des loubards n'est plus. Celui qui s'adressait aux aminches, aux enfants de sa ville et leur disait non Paris n'est pas si moche passe des week-ends à la campagne, en particulier à l'Isle-sur-Sorgues au milieu des branchés, ou à faire du bateau, comme ceux qu'il critiquait jadis. Il ira bientôt traire des chèvres sur le Larzac. Il en serait même tombé féministe, alors qu'il entonnait jadis la femme est l'avenir des cons et l'homme est l'avenir de rien. Car il y avait du désespoir teinté d'humour dans la plupart de ses chansons. Il se tordait le cou pour mieux s'entendre rire selon les mots de Brel. Et l'on retrouvait Bruant, Bobby Lapointe, les Frères Jacques, Francis Blanche poindre sous ses textes avec l'apport complémentaire de l'irrévérence de la jeunesse post 68. Rien à voir avec notre Johnny national qui n'a chanté que des daubes tout au long de sa surprenante carrière, en dehors de « Toute la musique que j'aime » qui est un véritable blues. L'un des derniers mérites de Renaud est de n'avoir pas rejoint la cohorte des « amis » de Sarkozy, même s'il a repris une fois Hexagone en duo avec Doc Gynéco. Certes, les textes récents de Renaud ont plus de consistance que du Barbelivien, mais est-ce vraiment une référence ? Le début de la fin a été la participation plus qu'active au comité de soutien à Ingrid Betancourt en compagnie de la fille de la colombienne dont le mot d'ordre était Il faut libérer Maman. Piètre message politique, pour une piètre politique qui n'a jamais intéressé plus de 5% des colombiens. D'ailleurs, il y avait déjà de quoi se méfier quand elle se faisait filmer en voiture avec une petite bouteille d'eau minérale, de fins observateurs auraient pu commencer à douter de ses qualités politiques. Renaud s'est fourvoyé dans cette affaire comme le pourtant drôle, sympa et talentueux Thomas Dutronc dans le pitoyable feuilleton Hadopi. Et Renaud n'a même pas été invité à partager un sandwich avec l'héroïne en compagnie de Dominique de Villepin. Quel avenir pour Renaud ? Refaire avec Jean-Jacques Goldman « Les enfoirés pour la Planète » en compagnie de Nicolas Hulot et toute la pléiade d'arrivistes de l'écologie. Il ne lui reste qu'à bêler avec Cabrel en déifiant Al Gore, Arthus-Bertrand et les autres escrocs du réchauffement climatique et à fustiger les industriels du tabac pour son addiction à la cigarette. Gainsbourg, pourtant plus âgé et aussi tombé à cause des Gitanes et de l'alcool n'est jamais arrivé aussi bas. Déjà, quand il chantait sa fille, c'était un peu gnangnan, mais on ne peut reprocher à un père d'aimer sa fille. Mais quand il fait la promotion de sa nouvelle compagne, Romane Serda, chanteuse qui aurait mieux fait de ne pas l'ouvrir, il atteint le sommet du ridicule. Renaud est maintenant mûr pour passer chez Drucker, qui lui léchera les santiags et le fera passer pour un avatar de Patrick Bruel. Et il plaira aux quinquas et plus qui auront la nostalgie de l'écouter ne plus rien dire. Alors il nous reste les vieux vinyles, et les reprises en DVD des anciens titres pour rêver. Mais, il « n'a pas voulu poser ses rames sur le rivage, c'est une image » et il persiste à vivoter. Alors, surtout si on l'a beaucoup aimé, on a envie de dire à Renaud, à celui que l'on appréciait pour sa poésie, sa tendresse et ses coups de gueule salutaires : ressaisis-toi ou alors « laisse béton ! » et « marche à l'ombre ! ». article original

13 décembre 2009

Merci à Vincent « 20 100 »

Le Soir
  • 2 décembre 2009, Renaud a le c½ur irlandais Quand Renaud, 57 ans, sort un album entièrement dédié à l’Irlande et à ses sortilèges, on n’a qu’une envie : l’envoyer “ballader”.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Belfast Mill
    • Chanson Molly Malone
    • Pays Irlande
    • Relations avec les médias
    • Robert McLiam Wilson
    • Vie Amour

12 décembre 2009

Merci à Franck et à Vincent « 20 100 »

Ozap
  • 11 décembre 2009, Disques : Vanessa Paradis (ne) détrône (pas) Renaud Les subtilités des classements publiés par le SNEP continuent de produire des classements pas vraiment fidèles à la réalité des ventes. A nouveau cette semaine, l'album le plus vendu en France n'est pas le même que l'album qui occupe la pole position du classement des meilleures ventes d'albums... Il s'agit en fait du "Best of" de Vanessa Paradis, considéré comme une compilation, et qui ne figure pas dans le classement albums. Du coup, Renaud est toujours techniquement numéro un... Paradis en tête des ventes Après un démarrage décevant la semaine dernière, Renaud confirme en deuxième semaine : son album "Molly Malone : Balade irlandaise" voit ses ventes chuter de 37% à 21 601 exemplaires, une chute limitée mais assez parlante à quelques semaines de Noël, quand les ventes s'envolent généralement. Mais l'album le plus vendu de la semaine est le "Best of" de Vanessa Paradis, dont les ventes n'ont reculé que de 13% en deuxième semaine à 25 522 exemplaires. (..) article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Actu24
Le Soir
  • 25 novembre 2009, Renaud l'Irlandais C'est un vieux rêve qu'a réalisé Renaud Séchan. Tout un disque constitué d'airs traditionnels irlandais, adaptés par ses soins en français, et gravés à Dublin, au Windmill Lane studio (immortalisé par U2). Molly Malone n'hésite pas à reprendre La ballade nord-irlandaise de 1991, ainsi que Pete Briquette, l'ancien bassiste des Boomtown Rats, déjà aux commandes de Marchand de cailloux. Dédié à son fils Malone et à sa fille Lolita, ce disque est une balade au c½ur du patrimoine d'un pays et d'un peuple que Renaud a depuis longtemps adoptés. THIERRY COLJON Renaud, Molly Malone (EMI). Le Soir Mad du 25 novembre 2009 article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

11 décembre 2009

MusicActu

10 décembre 2009

P'tit Blog.net
  • 10 décembre 2009, Succès au rendez-vous pour le retour de Renaud Nous vous l'annoncions il y a quelques semaines, Renaud propose au public un nouvel album, sur le thème des balades irlandaises. Dès sa première semaine dans les bacs, l'album irlandais de Renaud, « Molly Malone », se plaçait déjà en tête des ventes d'albums en France ! Une très belle performance qui clouera certainement le bec à tous ceux qui pensaient que ce retour serait un désastre. Cet album est un hommage à l'Irlande et son peuple, "Molly Malone" reprenant l'hymne officieux de la ville de Dublin. Pour le chanteur, il s'agit aussi d'un clin d'½il à son fils de trois ans, Malone. Découvrez le making-off de l'album « Molly Malone », posté par EMI MUSIC France ! Quatre ans après l'album « Rouge Sang », Renaud est de retour. Le premier extrait de l'album, « Vagabonds », a déjà séduit le public. En attendant de découvrir le clip, voici quelques paroles : « J'ai croisé des hommes aussi démunis que moi Des bêtes de sommes qui se demandaient pourquoi Pourquoi ce système qui s'écroule aujourd'hui Fait s'écrouler les rêves de toute une vie Vagabonds nous étions sans un rond Et aux quatre vents nous bourlinguions Nous avions laissé dernière nous l'Ulster Pour une vie de routard de misère » Voici le tracklisting de l'album « Molly Malone » : - Vagabonds - Belfast Mill - Johnston's Motor Car - Je reviendrai... - Adieu à Rhondda - La fille de Cavan - Te marie pas, Mary ! - A Carlingford - La ballade Nord-irlandaise - Dubliners - Willie McBride - Incendie - Molly Malone Pour en savoir plus sur Renaud, visitez son site officiel ! article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Le Petit Journal
  • 10 décembre 2009, Renaud à l'irlandaise vu par Robbie Harris Le nouvel album de Renaud, "Molly Malone, balade irlandaise", est sorti le 23 novembre. Il reprend des chansons traditionnelles irlandaises que le chanteur a adaptées ou traduites en français. Pour enregistrer cet album, Renaud s’est entouré de musiciens irlandais. Rencontre avec Robbie Harris, le percussionniste de l’album
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

9 décembre 2009

Merci à SvPat, Franck et Thomas et Yagf

Stratégies
  • 3 décembre 2009, Pour Renaud, Leg ne mollit pas La mob a quitté le macadam de Paname pour les collines de l'Irlande. Pour le lancement du nouvel album de Renaud, Molly Malone, balade irlandaise, adaptation de 13 classiques du cru, l'agence Leg, qui ...
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Ozap
  • 3 décembre 2009, Disques : Renaud en tête, Susan Boyle ne cartonne pas Il se passe enfin des choses dans les charts français, mais on reste très loin des chiffres atteints par les numéros un les années précédentes. En tête du classement albums, Renaud domine le classement mais n'atteint pas les 35 000 ventes, et moins de 10 albums dépassent la barre des 10 000 ventes, une situation inquiétante à trois semaines de Noël. Le constat n'est pas meilleur côté singles, malheureusement... Petit numéro un pour Renaud Bye bye Diam's. Numéro un la semaine dernière, la rappeuse française chute en troisième position avec son "S.O.S.", qui affiche 15 111 ventes en deuxième semaine, soit 51% de repli. Elle est remplacée en pole position par Renaud, dont l'album "Malory Malone, balade irlandaise", a séduit 34 436 acheteurs. On est très loin des 168 000 exemplaires écoulés par "Rouge Sang" à sa sortie il y a à peine trois ans, en 2006. Renaud devance un autre vétéran de la scène française, Eddy Mitchell. Le chanteur s'installe en deuxième position avec l'album "Grand Écran", qui a séduit 17 547 acheteurs. Derrière Diam's, troisième, Johnny Hallyday complète ce trio d'anciens avec "Tour 66 Stade de France 2009", qui recule d'une place avec 14 584 ventes, en baisse de 35%. Gérald De Palmas prend quant à lui la cinquième position. En deuxième semaine, "Sortir" perd trois places et voit ses ventes diminuer de 42%. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
France Dimanche
Rock'n'France
  • 30 novembre 2009, Renaud - Molly Malone - Balade irlandaise Qu'il a paru long le temps sans Renaud ! Trois ans se sont écoulés depuis la sortie de son dernier album Rouge sang. Autant cet album sonnait le retour du Renaud aux allures révolutionnaires, autant le tout nouveau paru le 23 novembre sonne comme une sorte de capitulation. Plus de Renaud vindicatif, plus de Renaud tranchant, abandonné le Renaud de Ou c'est qu'j'ai mis mon flingue ... Pour mon plus grand désespoir. Qui mieux que Renaud peut entretenir votre Renaud ? A tous les admirateurs de ce chanteur à la patte gouailleuse et engagée, qui marquait enfin l'avènement de la chanson révolutionnairement engagée. Ce gavroche à la voix nasillarde, portant le mégaphone et les revendications contre ceux qui ont du bois à la place de la langue, a soudainement perdu de son écorce activiste. Plus vraiment enclin à parler des problèmes politiques ou moraux de nos années ( pourtant Dieu sait combien il y aurait à dire ), Renaud a substitué à son élan utopique sa sagesse de quinquagénaire dépassé. Renaud n'a pas cent ans pour autant , mais ca y ressemble tristement. En témoigne ce nouvel album, sympathique au demeurant, mais bien inoffensif. En somme, très loin de ce que tout fanatique de Renaud étant en droit d'attendre. Loin de cette fameuse balade nord-irlandaise, reprise d'ailleurs de façon bien innocente dans ce nouvel album, Renaud a choisi, plutôt que de planter un oranger sur cette Terre en friche, de verser une goutte d'eau dans la mer... de s'évader, le temps de treize chansons,de l'habituelle actualité alarmiste. Le problème, c'est qu'on attend Renaud là ou il est le mieux. On attend Renaud du côté des mots. Lui seul à le pouvoir de faire vivre les mots contre les maux, alors si l'on perd le Renaud qu'on a connu, que nous reste-t-il de ce Renaud? Eh bien, il nous reste ce Molly-Malone symbole de sa capitulation. Des textes écrits, certes, avec talent, mais sans cette flamme qui résisterait à toutes les tempêtes. Ainsi les chansons se succèdent sans qu'on y prête trop d'attention , et alors qu'on ne l'avait certainement pas remarqué, l'album se termine, après treize chansons... sans qu'il ne reste rien. Pour sûr, cet album est parfait en tant que fond sonore, pendant que vous discutez avec votre ami devant un café, mais quand on s'y penche un peu plus, il n'y a rien de bien intéressant à se mettre sous la dent. En somme, Renaud vieillit et ses chansons avec. Les textes, ni pauvres ni riches de sens, les musiques, sympathiques mais pas transcendantes, seul sa voix, inimitable, reste la preuve enfouie que cet homme a un passé, des plus resplendissants. D'aucuns retiendront surement l'incroyable contribution que cet artiste a laissé à la chanson engagée. Véritable pilier, self-made man, ne reposant que sur ses textes et ses musiques, Renaud a marqué une génération. Il semble pourtant que son talent inimitable pour dépeindre les injustices de la société se soit éteint entre 2006 et 2009. Renaud a vieillit, c'est indéniable, et l'envie de se faire porte-parole s'est peut-être estompée. Quoiqu'il en soit, ce nouvel album n'en reste pas moins agréable et savoureux, mais à des milliers d'années lumières de ce que toute personne connaissant Renaud pouvait espérer. Renaud s'est assagi,certes, mais il a laissé dans cet apaisement momentané tout ce qu'il a construit derrière lui. Y'a pas de doute, le temps est un chien... 08/20 article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Le Télégramme
  • 3 décembre 2009, Renaud. «Molly Malone» Si l'initiative pouvait laisser sceptique, force est de reconnaître que Renaud ne s'est pas fourvoyé en adaptant en français treize chansons et traditionnels irlandais. Sa voix élimée, brisée, souffre souvent pour trouver la note, mais jamais l'émotion juste. Remarquablement traduites - on dirait souvent du Renaud - les protest-songs et ballades sélectionnées abordent des thèmes universels et contemporains : amour, exil économique, mal du pays, nostalgie, colère, révolte, affection pour les petites gens... Un vrai album de blues d'Europe, déchirant et capable d'être joyeux, bien vivant, tellement humain ! De solides musiciens traditionnels irlandais accompagnent le papa du petit Malone (trois ans) dans son hommage sincère à la verte Erin. «Molly Malone - Balade irlandaise» de Renaud (Virgin) article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Sefronia
  • 2 décembre 2009, Renaud - Molly Malone Note: 5.0 La sortie de "Molly Malone", le premier album de Renaud chroniqué dans Sefronia est l'occasion de dire tout le bien, tout l'amour même, que Renaud nous a toujours inspiré. Avant tout auteur, de textes aussi grinçants que tendres, d'opinions aussi justes qu'engagés, et, posés sur des mélodies toujours bien troussées, ses "Hexagone", "Banlieue rouge", "Chanson pour Pierrot" ou "P'tit voleur", "Morgane de toi", "Miss Maggie" ou "Manu", l'ont érigé à ce statut de frangin de gauche, de pote naturellement complice à qui on est reconnaissant d'avoir existé dans le paysage musical français. Réconfortant. C'est le Renaud qu'on aime. Se ramener (se réduire ?) au statut de simple interprète est une option qui n'a pour cette raison guère de sens, et "Renaud cante el' Nord", l'album de chansons traditionnelles du Nord chantées en ch'ti, fut une entreprise "ethnologiquement" intéressante, mais juste anecdotique, et elle n'apportait strictement rien à son aura, pas plus que ses versions de Brassens. Le problème de "Molly Malone" est que Renaud y est simplement doublement absent. D'abord, les chansons sont une nouvelle fois des reprises, et même si leur choix est celui d'un amoureux de l'Irlande (airs traditionnels popularisés autrefois par les Chieftains ou les Dubliners pour les plus connus), et même si leurs paroles sont adaptées en français, permettant de les actualiser et d'aborder thèmes politiques et sociaux (famine, guerre, chômage, IRA), elles restent des reprises. Mais encore faudrait-il - deuxième problème - que "Renaud l'interprète" puisse les chanter. Or il n'en est - et c'est très triste - plus du tout capable. L'album est bien produit et arrangé, par des "authentiques" (Pete Briquette et Thomas Davidson Noton, sur place . article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
France Inter
PurePeople.com

8 décembre 2009

Merci à VinVin

Télé Star Belgique
  • 12 décembre 2009, Site internet de la semaine Site internet de la semaine du 12 au 18 décembre 2009 : RENAUD : www.renaud-lesite.fr : Mister Renaud sort Molly Malonne (EMI Music). qui fleure bon l'Irlande. Photos d'ambiances, studios, news ou vidéo... par içi la souris !
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

5 décembre 2009

PurePeople.com
  • 3 décembre 2009, Le chanteur Renaud, mis à l'honneur... Alors qu'il est au c½ur d'une polémique sur la qualité de sa voix sur son dernier album Molly Malone (sorti le 23 novembre), Renaud sera prochainement mis à l'honneur. L'homme qui tacle plus vite que son ombre (Nicolas Sarkozy en a fait les frais) sera au centre de Le rouge et le noir, documentaire prochainement diffusé sur Virgin 17. Malgré les reproches, rappelons qu'il est N°1 au top 10 cette semaine ! Ce portrait, programmé pour le 13 décembre en prime time sur la chaîne de la TNT, retracera le parcours souvent chaotique de cette référence de la chanson française. A 57 ans, cet écorché vif particulièrement engagé (pour la libération d'Ingrid Bétancourt notamment) se mettra à nu dans cette émission en abordant tous les sujets, sans tabou : son ex-femme Dominique qui l'a quitté dans les années 90, son alcoolisme, son passage au cinéma et son bonheur d'être papa. Aujourd'hui heureux en amour (avec Romane Serda), Renaud est un papa comblé : sa fille Lolita, 29 ans, s'est mariée avec Renan Luce et le petit Malone, 3 ans et demie, continue de grandir. La vie est belle pour Renaud ! article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Émission Le Rouge et le Noir
  • 5 mars 2009, Renaud, sa femme Romane et leur petit Malone : une jolie pause tendresse ! Le chanteur Renaud, 56 ans, et sa femme Romane Serda, 37 ans, épousée en août 2005, forment un couple uni, pour qui tout va pour le mieux. Renaud qui ne s'est pas manifesté publiquement à la libération d'Ingrid Betancourt, bien qu'il se soit beaucoup investi pour elle (c'est un homme discret), ne vit que pour sa famille. Sa femme, ses deux enfants sont tout son univers. Heureux parents d'un adorable petit Malone, 2 ans et demi, le mois dernier, ils avaient décidé de l'emmener faire un voyage dans un pays imaginaire, histoire de prendre une bouffée de couleurs et d'amour ! Pour la Saint-Valentin, c'est donc à Disneyland Paris - à l'instar de Cyril et Alexandra de Secret Story ! - que Renaud et sa femme se sont rendus avec leur bout'chou, afin qu'il découvre le monde de Mickey, et qu'il puisse faire le plein de rêves ! Durant un week-end entier, il a pu se régaler dans un univers enchanté, attractif et rempli de personnages issus de ses dessins animés préférés ! Vêtu d'une doudoune et muni de bonnes chaussures afin de braver tous les interdits et de résoudre les mystères des parcours féeriques, le trio a sillonné le parc d'attractions dans la joie, la bonne humeur et a savouré avec délice le bonheur d'être ensemble ! article original
    • Malone
    • Romane Serda

2 décembre 2009

PurePeople.com
  • 2 décembre 2009, La chronique d'Emma d'Uzzo : Rien de tel qu'un chanteur qui a de la... bouteille ! (..) Renaud, et ce malgré de très dures critiques, prend la pôle position des charts cette semaine avec son album Molly Malone. Comme quoi, même quand on ne chante pas juste, on peut être au top et premier du Top. Cela laisse une porte ouverte à tous les "inoubliables" de Nouvelle Star qui vont à nouveau pouvoir rêver au succès et à la gloire ! Tous aux abris !!!! Sympa Renaud... (..) article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Charts in France
  • 2 décembre 2009, Tops Albums : Renaud entre n°1 des ventes Si Renaud entre n°1 du Top Albums avec "Molly Malone - balade irlandaise", c'est Vanessa Paradis qui se classe seconde des meilleures ventes de disques en France avec son Best Of, renvoyant ainsi Grégory Lemarchal sur la troisième marche : décryptage.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Europe 1
Staragora.com
  • 27 novembre 2009, Renaud au Grand Journal : il a pris un sacré coup de vieux Les apparitions médiatiques du chanteur Renaud se font maintenant de plus en plus rares. Après des années d'absence, c'est sur le plateau du Grand Journal qu'il a refait surface hier soir, et sa visite ne nous a pas échappé. En effet, c'est un Renaud vieilli qui nous est apparu en deuxième partie de l'émission : des cheveux courts grisonnants, des petites lunettes de papy et une voix tremblante... Renaud a pris un sacré coup de vieux ! A 58 ans, l'interprète de Mistral Gagnant, accuse aujourd'hui les écarts d'une douloureuse période durant laquelle le chanteur avait sombré dans l'alcool, de son propre aveu. Lors de cette interview, Renaud, toujours pas habitué à être sous les projecteurs d'un plateau télé, admet son anxiété avant chacun de ses passages télévisés. Mais Michel Denisot et son équipe étaient là pour l'aider à assurer la promotion de son nouvel album, Molly Malone, C'est donc avec un album franco-irlandais, que Renaud revient sur le devant de la scène, même s'il a bien changé... article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Vie Vieillir
Canoë
  • 19 janvier 2001, Renaud en spectacle à Québec Le chanteur Renaud revient au Québec pour une série de spectacles. Il était à Québec hier soir. Renaud est de retour même s'il n'a pas de matériel neuf à présenter, ce qui en dit long sur la fidélité de son public ici. Le chanteur poursuivra sa route en province durant le prochain mois. Il sera de passage à Sherbrooke le 26, à Saint-Jean-sur-Richelieu le 27 et Joliette le 31. Il fera enfin une escale au Spectrum de Montréal le 2 février. Son spectacle s'intitule simplement «Une guitare, un piano, Renaud». article original
    • Pays Québec
    • Une guitare, un piano et Renaud
  • 18 novembre 2000, Renaud de retour au Québec Renaud revient au Québec après dix ans d'absence. Il va offrir un concert en trio intitulé «Une guitare, un piano, un Renaud» le 2 février prochain au Spectrum de Montréal. Il s'agira donc d'une soirée intimiste lors de laquelle il promet de faire redécouvrir sa poésie et sa tendresse ainsi que sa révolte dans ses chansons engagées. Le chanteur français sera ensuite à l'oeuvre ailleurs en province, dont Québec le 18 janvier, Sherbrooke le 26, St-Jean-sur-Richelieu le 27 et Joliette le 31. article original
    • Pays Québec
    • Une guitare, un piano et Renaud

1er décembre 2009

Nord Éclair
24 heures
  • 27 novembre 2009, Renaud mousse à Dublin La voix courte et rocailleuse, Renaud se fait plaisir en honorant les chants des pubs irlandais dans un nouvel album.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Belfast Mill
    • Chanson Vagabonds
    • Chanson Adieu Rhondda
Télérama
  • 28 novembre 2009, Molly Malone La voix fait-elle le chanteur ? Oui, dans la mesure où elle est son premier média ; non, puisqu'en matière de chanson, il ne sert à rien d'avoir une « grande voix » pour transmettre ses émotions. Ce qui compte, c'est la force de l'interprétation : Jane Birkin de toute éternité, Daniel Darc aujour­d'hui, Barbara à la fin de sa vie ont su jouer de leurs défaillances vocales. Renaud aussi, pendant longtemps. Plus maintenant. Les adaptations de chants irlandais auxquelles il consacre ce nouvel album (seize ans après avoir effleuré le genre avec sa Ballade nord-irlandaise) auraient pourtant pu être le support idéal à son timbre brisé - d'autant qu'il est allé enregistrer sur place avec des musiciens du cru. Mais sa voix douloureuse génère un tel brouillage sonore qu'on en oublie tout le reste, les jolies mélodies et les textes en français qui contiennent quelques trouvailles inspirées. Hier, on ne s'y serait sans doute pas attardé. Aujourd'hui, c'est si flagrant qu'il serait absurde et malhonnête de faire comme si on n'avait rien remarqué. Cela ferait presque passer le chanteur des Pogues pour Caruso. Telerama n° 3124 - 28 novembre 2009 article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
TéléMoustique
TV Magazine
  • 27 novembre 2009, Renaud lève le voile sur Virgin 17 Le 13 décembre à 20h35, Virgin 17 diffuse « Le Rouge et le noir », un documentaire exceptionnel sur Renaud. Ce portrait retrace, en toute intimité, la carrière et la vie du chanteur, depuis ses débuts comme comédien jusqu'aux succès qui l'ont imposé comme une grande star de la chanson française. Le chanteur revient entre autres sur sa dépression qui l'a fait sombrer dans l'alcoolisme et se remémore des moments beaucoup plus heureux avec vidéos inédites à l'appui. Il dévoile des anecdotes liées à ses tubes comme Laisse Béton, sa rencontre avec sa femme Dominique, son aventure Germinal, et son bonheur d'être papa. A noter que Renaud a sorti son dernier album, « Molly Malone » le 23 novembre dernier dans lequel il adapte à sa manière des chansons populaires irlandaises. article original
    • Émission Le Rouge et le Noir

30 novembre 2009

Merci à SVPat et Thomas pour ces articles

Midi Libre
  • 29 novembre 2009, Renaud : naufrage irlandais Côté voix et variété, nouvel opus de Renaud, chanteur énervé devenu un tantinet énervant malgré un capital "sympathie" hors du commun. Il revient à d'anciennes amours, cette verte et fascinante Irlande où l'on compte plus de pubs que de jours de pluie, plus de tonitruants éclats de rire que de morts de tous les combats. Valeur refuge évidente pour qui aime la fraternité, la solidarité, l'héritage musical commun et la bière à la pression. L'album est la concrétisation logique de la tournée modeste que le chanteur avait entreprise en 97 et qui lui valut cette affichette vraiment "collector" sur la porte d'un pub de Limerick : Tonight, Renaud, French gipsy political troubadour. Il n'y a donc pas que les bistrotiers du vieux port qui exagèrent ! Le résultat est inégal, pour tout dire un peu monotone et laborieux même si dans l'esprit le chanteur semble bien au diapason. Quand ça s'emballe un peu notamment, comme avec Johnston's Motor Car ou Adieu à Rhondda. Banjo et fiddle qui avaient déjà pour haute fonction de faire oublier la misère (des Irlandais) parviennent parfois à nous faire oublier celle de sa voix. Mais dès que le "french troubadour" s'essaie à la ballade, c'est vraiment la cata. L'intention y est sans doute, l'étincelle est sûrement dans l'½il, mais certains titres (les flûtes cette fois n'y peuvent rien) ressemblent à des naufrages (La Fille de Cavan). Si le disque est à ranger à côté de celui que Renaud avait consacré aux Ch'tis (Avant que ce ne soit la mode), on s'en souviendra d'abord comme d'un salut sincère. Mais comment dire à un chanteur qu'on aime qu'il devrait écrire plus et chanter moins ? Renaud, "Molly Malone", CD 13 titres. Distr. Emi Music article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
La Voix du Nord
  • 28 novembre 2009, La voix fatiguée, Renaud chante l'Irlande, ses ouvriers, la liberté Trois ans après « Rouge Sang », Renaud prend l’Eire et puise dans le terroir de la chanson traditionnelle irlandaise pour offrir « Molly Malone », un disque où sa voix lâche parfois, mais où il renoue avec les thèmes qu’on aime l’entendre interpréter : le monde ouvrier, l’exil, la misère, la révolte et la liberté.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
L'Humanité
  • 27 novembre 2009, Renaud. Vagabondage irlandais Depuis la Ballade nord-irlandaise, 
en 1991, on savait que Renaud aimait l’Irlande. Aujourd’hui, il sort l’album Molly Malone, 
et nous invite 
à une promenade 
en terres celtes 
en reprenant treize chansons traditionnelles témoignant de l’histoire de ce pays.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 27 juillet 2007, Renaud : « Le rouge est le symbole de la gauche et des révolutions » Grande scène . Plus de vingt ans que Renaud ne s’est pas produit à la Fête. C’est dire si sa venue, dimanche 16 septembre à La Courneuve, est un événement.
    • Album Rouge Sang
    • Ingrid Betancourt
  • 27 novembre 2009, Renaud. Par amour de l'Irlande Avec « Molly Malone », Renaud signe un très bel album tout entier dédié à ce pays qu’il aime profondément.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 26 novembre 2009, Renaud reverdit On était quasiment sans nouvelles de Renaud depuis deux ans, et sa remarquable prestation à la Fête de L'Humanité 2007. Le « chanteur énervant » refait parler de lui avec son nouvel album Molly Malone – Balade irlandaise, composé de treize chansons, des classiques irlandais, interprétés en français par l'auteur de Marchands de cailloux (1991). La voix, certes enrouée, du poète traduit une certaine mélancolie, mais aussi l'amour pour ce peuple et ce pays dont il affectionne l'esprit rebelle. Même s'il s'agit d'un album de reprises, Molly Malone ne dépare pas du reste de son oeuvre. Les thématiques abordées (chômage, exil, fermetures d'usine, misère, qui sont les thématiques de l'Irlande, comportent néanmoins une certaine universalité, en ces temps de crise. Et si Renaud nous suggérait, en nous faisant découvrir le folklore irlandais, de transformer notre désarroi en révolte ? De mêler cette révolte à une combativité festive, qui permet de fédérer entre eux les damnés de la terre. Face à la fatalité ambiante, Molly Malone nous invite à devenir des insoumis. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Télé 2 Semaines
  • 30 novembre 2009, Renaud Comme son nom l'indique, (Molly Malone est le titre d'une chanson traditionnelle qui raconte l'histoire d'une poissonnière de Dublin), cet album tranche avec l'univers parisien et quasi rock du chanteur. Il puise son inspiration dans le folklore celte et les ballades irlandaises. Récréatif et cohérent, ce disque est beaucoup plus qu'une simple parenthèse. page 186 du magazine Télé 2 Semaines N° 5688
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
France Dimanche

26 novembre 2009

Influ Media
Télé-Loisirs
  • 26 novembre 2009, Renaud : Son portrait sur Virgin 17 Le dimanche 13 décembre en prime-time, Virgin 17 proposera Le Rouge et le noir, un documentaire retraçant la carrière et la vie de Renaud. Docteur Renaud, Mister Renard. La vie mouvementée du chanteur a toujours fasciné le public. Sa carrière, faite de hauts et de bas, également. Pour (re)découvrir le destin exceptionnel de Renaud, ne ratez pas le documentaire qui lui sera consacré le dimanche 13 décembre, à partir de 20h35, sur Virgin 17. Intitulé Le Rouge et le noir, il retracera le parcours de l'artiste, de ses débuts à son accession au statut de grande star de la chanson française. "En guise d'introduction, Renaud nous livre ses blessures et revient sur les raisons qui l'ont fait plonger dans l'alcool, explique Virgin 17 dans un communiqué. Accompagné de vidéos inédites et rares, Renaud partage des moments plus heureux : son enfance partagée avec son père et ses frères, son envie de devenir comédien, la politique, qui a joué un vrai rôle dans sa vie". Ecrit par Didier Varrod et réalisé par Eric Guéret, ce document a déjà été diffusé en décembre 2002 sur France 3 (il avait réuni 5,35 millions de téléspectateurs). Ce n'est pas un hasard si Virgin 17 décide de le reproposer aujourd'hui : Renaud vient de sortir un nouvel album, intitulé Molly Malone. Précisons qu'il s'agit de son 23ème opus ( ! ), une discographie imposante saluée par la vente de 15 millions de disques... article original
    • Émission Le Rouge et le Noir
7Sur7
  • 26 novembre 2009, Renaud chante de plus en plus mal Renaud est un homme touchant. On le sait pour l'avoir déjà rencontré à plusieurs reprises. Il a toujours reconnu sans honte que sa voix n'est plus ce qu'elle était. Ses fans avaient déjà pu le constater sur scène, notamment lors de sa dernière tournée: des années de clopes et d'alcool ont complètement détruit ce qui lui restait de voix. Et là, sur son nouveau disque, Molly Malone - Balade irlandaise, c'est tout simplement abominable. Du coup, on ne comprend pas la démarche. Certes, l'artiste s'est offert un petit plaisir en allant débusquer des standards irlandais, -ça fait un moment qu'il y pensait-, et il nous offre musicalement une jolie carte postale, verte et pluvieuse. Pour le reste, au secours! Sa voix ne suit pas les mélodies, se décroche tant et plus, et ça fait juste mal aux oreilles. Renaud est intelligent, il a dû se rendre compte que le résultat était difficilement audible. On se demande même si ce disque va réellement faire plaisir aux fans indulgents du... chanteur... Qu'ils n'hésitent pas à se manifester si c'est le cas. Renaud - vagabondspar athle51
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Nouvel Observateur
  • 26 novembre 2009, Les sorties disques de la semaine (..) Renaud: "Molly Malone balade irlandaise" (EMI). Renaud a toujours eu une affection pour "la Verte Irlande". En 1991, il avait déjà publié la fameuse "Ballade nord-irlandaise", qui figure d'ailleurs dans ce nouveau disque de reprises. Elle cohabite avec une sélection de douze autres chansons, "adaptées en français" et extraites du meilleur de la tradition irlandaise. La voix abîmée du chanteur, qui sera une gêne pour certains, sera un atout pour d'autres, car elle procure une réelle émotion sur des titres portés par des instruments acoustiques chaleureux comme les violons, les banjos et les flûtes irlandaises. Les thèmes évoqués sont en phase avec la personnalité de l'artiste: la fraternité humaine, la dignité malgré la pauvreté, l'exil, l'insularité, la rébellion... Le premier extrait du disque "Vagabonds" parle de l'errance, "Dubliners" évoque l'indestructible attachement, "Belfast Mill" dénonce le drame d'une ville, coupée en deux, "Johnston's Motor Car" évoque les combattants de l'IRA alors que "Molly Malone" dresse le portrait d'une femme obligée de se prostituer pour subsister. D'autres textes sont plus légers comme "Te marie pas, Mary!". A l'instar de "Rouge Sang" paru en 2006, Renaud promet que le prochain ne contiendra que des inédits. (..) article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

25 novembre 2009

France Soir
La Montagne
ConcertAndCo.com
  • 24 novembre 2009, Le nouvel album de Renaud est disponible Enregistré avec des musiciens irlandais, "Molly Malone - Balade Irlandaise", le nouvel album de Renaud, est constitué de reprises de folklore. Renaud ne tournera pas pour promouvoir ce disque... Chanteur énervant certifié depuis 35 ans : d'abord anar, il énervait les vieux de droite, à présent bobo, il énerve les jeunes de gauche. Il sait cependant toujours taper là où ça fait mal, entre deux bluettes dédiées à ses nouvelles amours... article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Europe 1
  • 24 novembre 2009, Studio Europe 1 - 24/11/09 édition du 24 Novembre 2009 Michel Drucker et Wendy Bouchard reçoivent ce mardi, Renaud, à l'occasion de son dernier album "Molly Malone", ainsi que Thomas Dutronc qui nous présente le film musical "Comme un manouche sans guitare". article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Première

24 novembre 2009

PurePeople.com
  • 23 novembre 2009, Renaud n'aurait plus de voix ? Son nouvel album... divise les critiques ! Renaud sort aujourd'hui son nouvel album où il revient à l'une de ses passions : l'Irlande et ses chants populaires. A cette occasion, il a récemment été interrogé par Le Parisien sur plusieurs faits d'actualité, et avait, souvenez-vous, notamment déclaré à propos de Nicolas Sarkozy : "Sa seule réussite, c'est d'avoir épousé Carla Bruni." Quel impertinent ce Renaud, qui fait toujours du bruit là où il passe ! Aujourd'hui, Molly Malone, balade irlandaise est à peine dans les bacs qu'il créé encore une mini polémique : si il n'a pas sa langue dans sa poche, il n'aurait également plus de voix ! Beaucoup de médias s'accordent à dire que le chanteur a perdu de son panache comme L'Express, et d'autres sont allés encore plus loin comme BFM TV qui a qualifié le chanteur "d'énervant" : "L'album a un effet carte postale (...) Mais sur ce son plutôt bon se pose la voix fatiguée, enfumée du chanteur. L'interprétation est décevante, et les fausses notes trop nombreuses." Les journalistes de la chaîne info n'y vont pas de main morte dans le reportage dédié à l'album aujourd'hui et que nous vous proposons de voir ici. Sur le site internet L'Express.fr, le journaliste souligne cependant que la voix de Renaud est offerte brute sur le disque, sans retouches numériques comme il est de coutume aujourd'hui. Au moins il n'y a pas d'esbroufe et si le souffle n'y est plus, "le ton est convaincant." Pour vous faire une idée, écoutez ci-dessus Vagabond, le premier extrait de cet album. Qu'en pensez-vous ? A.D. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Le Post

23 novembre 2009

Merci à Marie pour ces articles. Le kiosque a désormais passé le chiffre des 1000 articles.

Merci à tous les contributeurs. Bonne écoute du dernier album de Renaud.

Femmes.com
L'Express
  • 23 novembre 2009, Renaud, Molly Malone Les tribulations musicales de Renaud le ramènent vers les terres celtes presque vingt ans après cette Ballade nord-irlandaise qui avait tant marqué - et entraîné le chanteur de Mistral gagnant dans une tournée des pubs de Dublin à Belfast (1997). Mauvaise nouvelle : Renaud a perdu sa voix, qui, donnée brute et sans retouches numériques - c'est to ut à son honneur - s'écorche, déraille et s'abîme. Ses fans suivront. Mais les autres ? Cela dit, reprenons. Trois ans après Rouge sang, Renaud poursuit donc, dans ce nouveau disque, Molly Malone. Balade irlandaise - enregistré à Dublin par Pete Briquette et Thomas Davidson Noton - sa promenade au fil d'airs traditionnels déjà entonnés avant lui par les Chieftains ou les Dubliners. Les mélodies pleines de cornemuses, de flûtes, de violons font rebondir ses mots blêmes. Car Renaud chante la famine et l'exil, les usines fermées, les enfants fauchés par la guerre, la mémoire des pères et les combattants de l'IRA. Ce sont des chansons amples en noir et brumes, aux choeurs fervents, qui explorent les thèmes familiers de la littérature irlandaise (Frank McCourt ; Robert McLiam Wilson, etc.). Le "chanteur énervant" y peint les villes industrielles sinistrées avec une colère très contemporaine. Sa voix ne porte plus, mais le ton reste convaincant. Renaud. Molly Malone. Balade irlandaise (Emi). NOTE : PAS MAL article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 15 février 2007, Renaud en Angleterre, ses impôts en France Renaud vivra désormais en Grande-Bretagne, mais il continuera de déclarer ses revenus au fisc français. Une pierre dans le jardin de Johnny Halliday, son collègue moins "solidaire"
    • Pays Grande-Bretagne
  • 25 octobre 2007, Renaud-Sarko, « Je me contente de tailler des costards » C'est la tempête dans un verre d'eau du moment politique, déclenchée par une chanson du dernier album de Renaud, Elle est facho. Selon les partisans de Nicolas Sarkozy, montés en ligne comme un seul homme, elle insulte leur champion, assimilant le ministre de l'Intérieur à l'extrême droite la plus contestable. Faux, nous a répondu le chanteur, qui se défend de pratiquer l'amalgame
    • Album Rouge Sang
    • Politique Nicolas Sarkozy
Charts in France
  • 23 novembre 2009, Renaud : « Molly Malone » est en bacs Le nouvel album de Renaud, "Molly Malone - balade irlandaise" est en bacs depuis ce lundi. Un disque dans lequel le chanteur adapte des standards irlandais, à sa sauce, et dont le premier single extrait, "Vagabonds", est actuellement en radios.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
MediaPart
  • 23 novembre 2009, La ballade irlandaise de Renaud Renaud la ballade nord irlandaisepar mescaleros Aujourd'hui, 23 novembre, le chanteur Renaud sort son nouvel album, Molly Malone, enregistré avec des musiciens irlandais - et la musique irlandaise. Amoureux de l'Irlande depuis les années 1990, il avait déjà chanté en 1991 une vieille ballade nord-irlandaise (voir vidéo), qui chante les vertus de la paix retrouvée dans un pays déchiré - et ce, bien avant les Accords de paix du Vendredi Saint de 1998. Le nouvel album "irlandais" de Renaud a été élaboré à partir d'une base de plus de 300 chansons irlandaises collectées au fil des ans par le chanteur. Aidé par un traducteur, Renaud s'en fait l'interprète : aucune n'est chantée en anglais - chaque mot est traduit en français. Ce qui, comme dans la "Ballade nord-irlandaise" de 1991 demande parfois un travail sur le rapport des mots avec la musique plus que sur la véritable traduction. Renaud ne s'en cache pas : il se sent proche de l'esprit irlandais - et nord-irlandais - dans son envie furieuse de liberté, de rebellion et d'instinct de (sur)vivre. Toutes ces chansons du répertoire historique irlandais, qui parlent de misère, de famine, d'émigration forcée, de colonisation subie et d'humiliation, le touchent. Et les Irlandais lui plaisent, c'est évident. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Web-libre.org
  • 23 novembre 2009, Renaud, album d'Irlande Depuis « Rouge Sang », Renaud se faisait rare et dans un entretien accordé à Ouest France, il avoue lui-même qu'il n'est pas passionné par les médias et qu'il les utilise uniquement pour faire de la promotion. Que ses fans se rassurent, son dernier album « Molly Malone, ballades irlandaises » sort aujourd'hui dans les bacs. Il a été nommé ainsi en l'honneur de son petit garçon de 3 ans nommé Malone. Dans cet album qui comprend 13 titres, Renaud reprend des chansons irlandaises en Français et l'on peut déjà entendre « vagabonds » depuis plus d'un mois sur les plateformes consacrées au téléchargement légal. C'est dans sa villa située dans la banlieue parisienne que Renaud a mis au point ce projet qui trottait dans sa tête depuis 25 ans. Passionné par l'Irlande, sa géographie, ses paysages, son histoire, Renaud a connu pour la première fois ce pays en 1985. C'est donc un Renaud bien assagi qui nous offre une jolie compilation même si l'homme est toujours engagé dans les causes humanitaires bien plus qu'en politique. Il y reprend pourtant « la ballade nord-irlandaise » qui fut sortie en 1991 mais dans une version acoustique. Dans « Molly Malone, ballades irlandaises », Renaud a dû faire un choix parmi 400 chansons irlandaises et c'est un bien joli cadeau que Renaud nous a offert là !
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Ozap
  • 23 novembre 2009, Renaud, chanteur 'énervant' et aux 'fausses notes' (vidéo) C'est aujourd'hui que sort dans les bacs "Molly Malone", le nouvel album de Renaud dans lequel il adapte des ballades irlandaises. Ce disque ne bénéficie pas d'un très bon accueil critique, alors que le chanteur s'est montré très discret avant ce retour. Une des critiques les plus négatives revient sans doute à BFM TV, qui a diffusé aujourd'hui un sujet dans lequel Renaud en prend pour son grade. « L'album a un effet carte postale (...) Mais sur ce son plutôt bon se pose la voix fatiguée, enfumée du chanteur. L'interprétation est décevante, et les fausses notes trop nombreuses » explique la chaîne infos, qui ne nous avait pas habitués à de tels jugements critiques. « Le chanteur énervant traite toujours des sujets qui lui sont chers : exil, chômage, amour. Moins assoiffé mais aussi moins inspiré, l'interprète a quelque peu perdu de son panache et c'est vraiment dommage » renchérit le commentaire. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 11 novembre 2009, Ingrid Bétancourt : Renaud ne voulait pas saluer Sarkozy Le chanteur Renaud sort de son silence... à l'occasion de la promotion de son nouvel album, qui parait le 23 novembre prochain. L'artiste s'était en effet totalement retiré depuis de longs mois, y compris en juillet 2008, lors de la libération d'Ingrid Bétancourt. Le chanteur s'était pourtant beaucoup investi pour sa libération, en signant notamment une chanson de soutien. Hier sur RTL, Renaud a justifié ce silence. « Le jour de sa libération, j'étais en province à 700 kilomètres de Paris, et je n'ai pas souhaité faire le déplacement, avec tout ce monde, ce bazar, ces médias pour aller attendre un éventuel "merci" ou "bravo". Et je me voyais mal aller serrer "la louche" à Sarkozy à l'occasion de cette libération. Je ne considérais pas qu'il avait fait un travail extraordinaire pour sa libération. Carla Bruni, elle, avait beaucoup milité pour la libération d'Ingrid » a-t-il expliqué à Anthony Martin. « J'ai eu Ingrid au téléphone le jour de sa libération. Elle m'a remercié, et souhaité qu'on se rencontre dans les semaines qui suivent. Effectivement, trois semaines après, on s'est rencontré en tête à tête avec mon épouse, dans un petit restaurant tranquille, hors des caméras et des micros » a ajouté Renaud, sur RTL. article original
    • Ingrid Betancourt
BFM TV
  • 23 novembre 2009, Nouvel album de Renaud Le chanteur populaire Renaud fait son retour. Son nouvel album sort ce lundi, ça s'appelle Molly Malone-Balade et ce sont des ballades irlandaises enregistrées en studio.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Ouest-France
  • 23 novembre 2009, Renaud revisite la chanson irlandaise On ne vous voit plus, on ne vous entend plus, que vous arrive t-il ? Je n'ai pas envie d'aller en télé pour faire de la télé, parler de tout et de rien. Il n'y a que des artistes comme Johnny, ou des stars de la télé, qui sont en promotion permanente. Comme Souchon, Cabrel ou Axelle Red, en dehors des périodes de promotions, je préfère me retirer pour me ressourcer, vivre, prendre du temps pour ma vie familiale, mon bébé (Malone, 3 ans, NDLR). C'est un petit garçon. Je vois la différence avec une petite fille. Il est infiniment plus rebelle et un peu plus agité. Vous vivez aujourd'hui à Paris ou à Londres ? J'ai quitté mon 14e arrondissement chéri, où je vivais depuis 55 ans, pour une banlieue proche de Paris, avec un jardin, pour le petit. A Londres, je vais de temps en temps, mais je n'envisage plus trop de vivre. Un moment, on voulait faire l'éducation de notre enfant dans une école londonienne et puis on a changé notre fusil d'épaule. On a trouvé une belle petite école maternelle, pas loin de la maison. Mais vous, l'enfant de Paris, vous ne vous ennuyez pas en dehors ? Ah si ! Je m'étiole un peu en banlieue. Je vois venir. On verra. Je travaille un peu, pas beaucoup. Sur cet album. Avant d'attaquer la phase d'écriture pour le prochain, remis pour l'instant aux calendes grecques… quand l'inspiration viendra. Pour l'instant, elle ne vient pas. Je n'ai encore aucune chanson. J'ai des prémisses, des débuts, des idées, rien d'écrit. Vous vivez donc un peu en dehors du monde, loin du show-biz ? Très loin du show-biz, oui, surtout celui que je vois à la télévision. Et je m'en porte pas plus mal. Oui, je vis quasiment en ermite, en famille et en ermite, même si j'ai quelques copains qui passent me voir de temps en temps. Mais ils me disent, c'est loin… C'est ce qui me convient aujourd'hui. L'actualité vous fait toujours réagir ou vous en vous en foutez ? Je m'en fous. Je vois seulement que depuis que Sarkozy est là, il y a 30 % de chômeurs en plus. Je ne milite que dans mon bulletin de vote. Pourtant, je ne dis pas qu'intérieurement… Mais je suis plus touché par le milliard d'individus qui n'a pas accès à l'eau potable que par le destin des fonctionnaires français, même s'il n'est pas drôle. Déçu que la France ait battu l'Irlande ? Non seulement, j'étais pour l'Irlande, mais ils ont été battus sur une injustice flagrante. L'Irlande, c'est un pays de c½ur. Quand on voit le comportement des supporters avant, pendant et après le match, d'autres auraient tout cassé dans Paris. Ils ont été d'un fair-play admirable. Et je trouve qu'ils ont mieux joué. Les performances de la France depuis dix ans ne sont pas dignes de ce qu'elle a été en 1998-2000. Ce n'est pas une équipe qui fait rêver. Alors, comme je ne suis pas chauvin, notamment dans le sport… Votre premier voyage en Irlande ? En 1985-1986, avec une équipe télé de Canal +, qui m'avait amené avec Sardou dans le Connemara ! J'avais peur qu'il y ait un malaise entre nous car je n'avais pas été tendre avec lui. Et j'ai rencontré un garçon éminemment sympathique, et drôle. Ce pays me faisait déjà rêver. J'aimais sa géographie, mais surtout son histoire. Peuple rebelle, insoumis, qui a connu l'occupation britannique, la révolte des catholiques, qui a souffert de la famine au 18e siècle. Un peuple d'exilé, toujours attaché à sa terre, à ses racines. Chaleureux, fraternel, avec une joie de vivre… J'y ai ensuite fait une tournée des pubs, en 1997. Votre première chanson irlandaise, « La ballade nord-irlandaise », date de 1991. Pourquoi, sur ce disque, une nouvelle version ? Quand j'ai entendu cette chanson pour la première fois, elle m'a bouleversé. Mon public aime l'entendre sur scène. J'avais envie d'une version plus acoustique. Et je pensais qu'elle était indispensable à cet album. C'est un thème universel : planter un arbre de liberté dans un pays déchiré par la guerre. C'est vrai qu'aujourd'hui la paix est revenue là-bas avec ce gouvernement de coalition. « La ballade nord-irlandaise » avait été enregistrée en 1991 à Londres ? C'est cette année là qu'est née, en quelque sorte, cet album. Je me suis mis à écumer les boutiques de disques à la recherche de musique traditionnelle irlandaise. Je me suis constitué une petite discothèque de chansons irlandaises. Et je m'étais promis, un jour, entre deux albums, de me pencher sur des adaptations de ces chansons. Je pense que c'était la bonne époque. Mon précédent disque était un double, avec 26 chansons. J'étais un peu en mal d'inspiration. J'écoutais beaucoup de musique irlandaise. Mon précédent album datait d'il y a trois ans. Je ne voulais pas rester dans le silence. Je voulais donner des nouvelles à mon public. C'est la quatrième fois que vous jouez les interprètes ? Mais j'aime bien sortir des albums d'interprète. Il y avait eu « Le p'tit bal du samedi soir… et autres chansons réalistes » (1981). Puis, « Renaud cante el'nord » (1993) et aussi « Renaud chante Brassens » (1996). Prêter sa voix à des chansons, connues ou pas, pour essayer de les faire découvrir ou redécouvrir, me plaît. D'autres envies viendront peut-être. Pourquoi pas les chansons de Mikis Theodorakis ? J'aime bien la musique grecque. Comment avez-vous démarré ce travail ? J'avais 300 à 400 chansons irlandaises. Ce sont des merveilles musicales. J'ai d'abord choisi les mélodies. Ensuite, avec un copain traducteur anglophone, on a cherché l'osmose entre la musique et l'idée que j'avais du texte. Parfois, je suis resté proche de l'original, parfois, je me suis écarté. Ainsi, « Te marie pas, Mary ! » était une chanson féministe. J'en ai fait une chanson plus personnelle. C'est un travail d'un an et demi, par périodes. Mais ce travail de traduction et d'adaptation, je l'avais mené il y a une vingtaine d'années sur des chansons de Springsteen. J'en avais fais trois ou quatre. Je voulais le faire découvrir aux Français. Et puis « Born in the USA » est arrivé. Que vous inspirent les mélodies irlandaises ? Elles donnent envie de chanter, danser, cogner les pintes de Guiness l'une contre l'autre. Les Irlandais ont un sens de la mélodie et des arrangements que j'aime, avec violon, banjo, flûtes, cornemuses irlandaises, guitares acoustiques. J'ai choisi de travailler avec l'arrangeur de « Marchand de cailloux », en 1991, Pete Briquette, qui a collaboré avec un copain français Thomas Davidson Noton. C'est le bassiste des Boomtown Rats. Il y a même eu un moment dans l'air, l'idée d'un duo avec Bob Geldof. C'est Pete qui a choisi les musiciens, le guitariste des Pogues, le banjo des Dubliners… Vous avez donc pensé, sur certains titres, à des duos ? Au tout début, mais je n'ai pas vraiment trouvé et je n'ai pas voulu, cette fois, sacrifier à la mode des duos. Il faut dire aussi que peu de textes se prêtaient à une double interprétation. Vous n'avez pas repris « Dirty Old Town », célèbre chanson des Pogues ? Le texte ne m'a rien inspiré. Je ne savais pas quoi dire sur cette belle musique. Avez-vous envisagé de reprendre ces chansons juste en anglais ? Non, il n'y avait pas d'intérêt pour moi de les chanter en anglais. Même si je trouve qu'elle sont mieux en anglais, plus mélodiques. Elles sont dures, parfois carrément tristes ? Elles ne sont pas très drôles. A part « Johnston's Motor Car » écrite, j'imagine, par des sympathisants ou membres de l'IRA. Je voulais pas leur rendre hommage, mais chanter une chanson de rebelles irlandais. Les personnages sont sympathiques. Je suis personnellement d'identité protestante mais pas de religion. Quand je suis en Irlande du Nord, je me sens proche des catholiques. Parce que c'est une minorité, exploité, opprimée, face aux protestants qui tenaient tous les leviers de l'économie, avec au milieu l'armée anglaise d'occupation. Ce sont ce qu'on appelle des « protest songs » ? Oui. Elles parlent de chômage, de misère, d'exil, de difficulté de vivre, de la nostalgie du pays quitté où l'on espère revenir plus riche qu'avant. Avec quelques chansons d'amour. Trois ou quatre chansons de cet album ont été écrites il y a plus de 50 ans. « Willy McBride » est une chanson particulièrement touchante, non ? C'est une chanson violemment antimilitariste sur la guerre 14-18. Énormément de soldats britanniques, dont des Irlandais, ont péri dans les tranchées de la Somme. C'est la chanson la plus longue de mon répertoire. Elle dure plus de sept minutes. Bon, le problème, c'est un peu votre voix, non ? Elle ne va pas mieux ? Je trouve que sur ce disque là, je me défends pas mal… Enfin, pour un chanteur dont on dit qu'il a la voix pourri. J'ai pris du grain, du graillonneux, de la nicotine surtout. Je n'ai jamais réussi vraiment à arrêter. Je suis toujours dépendant, esclave de l'industrie du tabac. Pour soigner mes cordes vocales, il faudrait que j'arrête de fumer pendant un certain temps et que je prenne des cours de chant. Mais bon, je n'en ai pas vraiment envie. Mais je pense que mes fans ne seront pas déroutés par ma voix sur cet album. Elle n'est pas pire que sur le précédent. Et c'est vrai qu'il y avait une chanson de plus que l'on a pas mise sur le disque à cause des difficultés vocales que j'avais à la chanter. Envisagez-vous de partir sur scène avec ce disque ? Non. Peut-être quand elles seront devenues d'anciennes chansons et que les gens auront envie de les entendre, parce qu'elles leur rappelleront des souvenirs, des anecdotes, des moments heureux, désespérés, qu'elles feront partie de leur mémoire. Pour l'instant, ils aiment essentiellement les anciennes chansons. Leur acharnement à vouloir « Hexagone » et « Mistral gagnant » me désespère un petit peu. C'est dur d'imposer une nouvelle chanson sur scène. Même pas le festival interceltique de Lorient ? Pour des raisons économiques, c'est difficile de monter un unique concert. Faire venir des musiciens irlandais pour des répétitions, avec le coût qui va avec. Pour tout vous dire, le festival interceltique m'a déjà proposé de venir faire trois ou quatre chansons. J'y réfléchis. J'aime toujours autant la Bretagne. Et aujourd'hui, j'ai dans la famille un petit Breton, par alliance, Renan, de Morlaix (Renan Luce est devenu son genre, N.D.L.R.). Renan, j'adore. Ses chansons, son écriture, sa voix, son personnage. Parmi les nouveaux, c'est l'un des plus grands. Vous écoutez toujours de la musique ? Les artistes de ma génération m'ont un peu déçu ces derniers temps. Sauf Cabrel, dont j'ai aimé le dernier album. Mais le dernier Souchon m'a laissé de marbre, le dernier Julien (Clerc) m'a un peu déçu, le dernier Bashung aussi. Je penche plus vers la génération suivante : Clarika, Jeanne Cherhal, Vincent Delerm, Emily Loizeau, Romane Serda aussi (sa femme, N.D.L.R.). Elle a envie de chanter. Elle prépare un troisième album à la maison. On a un petit home-studio et elle bosse sur ses prochaines chansons, d'auteurs inconnus. Elle peut tout fait mener sa carrière sans Pygmalion… Est-ce qu'en vieillissant, on devient forcément moins rebelle ? Je pense. On est de plus en plus désabusé, de plus en plus désespéré. On a de moins en moins envie de l'ouvrir, on prend du recul, sur la vie, les choses, les gens. C'est le temps qui passe, l'époque. Ce sont les gens qui tombent, les amis, célèbres ou anonymes, décimés par des cancers, des AVC. J'en ai vu tomber, régulièrement… ça me fait pas peur mais ça me désespère. J'aurais aimé que ces gens là continuent à m'enchanter, comme ils m'ont enchanté de leur vivant, les Roda-Gil, Claude Berri, Bashung, Frédéric Dard, Coluche, Desprogres, Jean-Claude Brialy… Et tant d'autres… Malheureusement, la plupart de ses gens là sont morts bien avant l'âge. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

22 novembre 2009

Merci à Bérika pour l'article de Le Monde Magazine

Le Monde Magazine
  • 21 novembre 2009, Renaud « ''Molly Malone'' sera mon chant du signe » RENAUD Un album en 2006. un concert en 2007, puis le silence. Mais le voici qui revient, interprète emballant de chansons irlandaises. Le voici qui revient. sans plus de gouaille ni de cynisme, métamorphosé semble-t-il, en paix peut-être enfin. Entrevue, rare désormais, pour « Le Monde Magazine ».
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
La Montagne
  • 20 novembre 2009, « Molly Malone-Balade irlandaise » de Renaud sort le 23 novembre prochain (Relaxnews) - Le chanteur populaire Renaud fait son retour, le 23 novembre prochain, avec un nouvel album studio baptisé Molly Malone-Balade irlandaise. Passionné de l'île britannique, il reprend ici de grands classiques irlandais adaptés en français. Molly Malone est l'hymne officieux de la ville de Dublin, narrant l'histoire d'une belle poissonnière qui travaillait dans les rues de la ville. Molly Malone est composé de treize chansons dont le premier extrait est Vagabonds. Renaud avait déjà montré son affection pour l'Irlande à travers un single sorti en 1991 et baptisé La ballade nord-irlandaise. Il aura fallu deux ans de travail pour que le chanteur parvienne à adapter ces classiques irlandais en langue française revus à sa manière. Le dernier opus de Renaud, Rouge Sang, s'était écoulé à 700.000 exemplaires. Le chanteur s'est fait connaître à la fin des années 70 avec sa chanson Hexagone où il se gausse de la France d'alors. Ses titres les plus connus sont notamment Ma gonzesse, Marche à l'ombre, Dans mon H.L.M., Manu, Mon beauf', Mistral Gagnant ou encore Morgane de Toi. Site : www.renaud-lesite.fr article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 22 novembre 2009, Comme un grand bol d'Eire C'est pas l'homme qu'a pris l'air, c'est l'Eire qu'a pris l'homme ! Tatatssin ! Y s'en souvient très bien, c'était en 91. Un mardi ? Un vendredi ? S'en rappelle plus vraiment, mais c'est sûr, ça l'a plus lâché !
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Ouest-France
  • 18 novembre 2009, Molly Malone de Renaud en écoute au Galway - Lorient Renaud sortira un nouvel album entièrement consacré à la musique irlandaise, lundi 23 novembre. Les producteurs du disque ont le nez assez fin pour lancer Molly Malone en avant-première dans un certain nombre de pubs irlandais en France. Celui de Lorient, c'est le Galway Inn tenu par Padrig Larkin. L'avant-veille de la sortie du disque et trois jours après le match retour Irlande-France au Stade de France, des écoutes des treize titres de l'album seront ainsi proposées au public dans le cadre chaleureux d'un vrai pub irlandais en terre bretonne. Samedi 21 novembre, à 17 h, au pub The Galway Inn, 18, rue de Belgique. Gratuit. Informations et inscriptions sur www.renaud-lesite.fr. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Voila.fr
  • 29 août 2009, Renaud revient ! Trois ans après Rouge Sang et sept ans après le carton de Boucan d'enfer, Renaud revient avec un nouvel album dédié à son fils et à l'Irlande. Appelé Molly Malone, ce nouvel opus conjugue des paroles d'amour pour son fils Malone (né le 14 juillet 2006) et des musiques traditionnelles irlandaises. Renaud reste donc fidèle à sa tradition de rendre hommage à ses enfants par ses chansons comme il l'avait déjà fait pour sa fille Lolita, avec l'inoubliable Morgane de toi. L'Irlande n'est pas une terre inconnue pour Renaud puisqu'il y avait déjà enregistré, en pleine Guerre du Golfe ("leur sale guerre"), l'album pacifiste Marchand de Cailloux. Le quotidien Le Parisien relate dans ses colonnes le retour du chanteur en Irlande pour enregistrer son nouvel album, parti sur les traces des grands groupes comme les Chieftains ou les Dubliners. Le "chanteur énervant", comme il s'est lui-même surnommé s'est même payé le luxe d'avoir comme guitariste celui des Pogues, Terry Woods. Encore un peu de patience pour les fans, l'album sortira le 23 novembre. (Photo © Abaca) article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 12 novembre 2009, Renaud explique son silence depuis la libération d'Ingrid Betancourt Dire que Renaud est un chanteur engagé est un doux euphémisme... Fervent militant de la libération d'Ingrid Betancourt, femme politique franco-colombienne otage des FARC durant six ans, Renaud ne s'était pourtant pas exprimé le jour de sa libération, le 2 juillet 2008. Dans une interview accordée à RTL, il s'explique sur les raisons de son "mutisme" : Le jour de sa libération, j'étais en province à 700 kilomètres de Paris, et je n'ai pas souhaité faire le déplacement, avec tout ce monde, ce bazar, ces médias pour aller attendre un éventuel merci ou bravo. Fidèle à ses principes politiques, l'homme évoque également d'autres raisons... Et je me voyais mal aller serrer la 'louche' à Sarkozy à l'occasion de cette libération. Je ne considérais pas qu'il avait fait un travail extraordinaire pour sa libération. Carla Bruni, elle, avait beaucoup milité pour la libération d'Ingrid. (...) ajoute-t-il. Pour autant, Ingrid Betancourt n'a pas manqué de remercier Renaud pour son activisme durant ces longues années de captivité : (Sa libération) était un grand moment de ma vie. J'ai eu Ingrid au téléphone le jour de sa libération. Elle m'a remercié, et souhaité qu'on se rencontre dans les semaines qui suivent. Effectivement, trois semaines après, on s'est rencontrés en tête à tête avec mon épouse (Romane, ndlr.), dans un petit restaurant tranquille, hors des caméras et des micros. (...) Des médias qu'il tance gentiment lorsqu'il évoque toute la période d'euphorie qui a suivi la libération de la député colombienne, balayée d'un revers de main à la sortie des livres et des nombreuses révélations quant au côté sombre d'Ingrid Betancourt : Les médias en ont fait une icône à sa libération. Quelques mois plus tard, ils en ont fait une diablesse, suite à certains écrits ou révélations de ses compagnons de geôle. J'ai trouvé ça un peu ingrat de la part de certains médias qui ne parlaient pas d'elle, qui ne venaient pas aux concerts, qui ne venaient pas aux manifestations, de lui offrir des pleines pages et des couvertures de magazines à sa libération... 'Sainte Ingrid'. A l'image de l'homme, discret au quotidien, sa rencontre avec l'une des figures emblématiques des dernières années sera restée un moment d'intimité, loin des médias qui jouent parfois un double jeu peu apprécié du chanteur... (Photo © Angeli) article original
    • Ingrid Betancourt
    • Politique Nicolas Sarkozy
IZDI
  • 19 novembre 2009, Renaud soutient l'équipe d'Irlande de football Alors que l"équipe de France de football jouera ce soir sa qualification pour la Coupe du Monde 2010, le chanteur à contre-courant Renaud vient de déclarer sur l'antenne d'Europe 1 qu'il soutenait les Verts plus que les Bleus. "Je suis traditionnellement derrière l'Irlande, pays que j'aime, peuple que j'aime". Cette déclaration intervient alors que Renaud sortira la semaine prochaine son nouvel opus Molly Malone - Balade Irlandaise dans lequel il rend hommage aux chansons traditionnelles irlandaises. En guise de teaser, le label Virgin diffuse sur sa chaîne YouTube officielle un extrait du nouveau single Vagabonds. Découvrez-le dès maintenant ! Vagabondspar virginmusicfrance article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 24 octobre 2007, Renaud prépare un album live pour novembre Le 19 novembre 2007, Renaud sortira l'album live Tournée Rouge Sang - Paris-Bercy Hexagone enregistré à Bercy (Paris) du 27 au 30 mars 2007. Ce live paraîtra en DVD le 3 décembre 2007. En guise de teaser, le chanteur sort le single Hexagone, titre qui avait été censuré et interdit de passage à la radio en 1980. Le label Virgin en diffuse un extrait sur le web. Pour le (re)découvrir, suivez ce lien! article original
    • Tournée Rouge Sang
  • 3 avril 2007, Photos : Renaud à Bercy (Paris, 2007) Alors que son album Rouge Sang s'est déjà écoulé à plus de 180 000 exemplaires, Renaud se produisait du 27 au 30 mars 2007 à Bercy (Paris). Devant un public conquis d'avance et prêt à taper dans les mains à la moindre occasion, Renaud a présenté ses nouvelles chansons (Les Bobos, Arrêter la clope, Les Cinq Sens...) mais aussi ses incontournables Mistral Gagnant, 500 Connards sur la Ligne de Départ, Morgane de toi ou encore Docteur Renaud, Mister Renard. Au passage, Renaud a annoncé que ce serait sa dernière tournée. Les concerts du 29 et du 30 mars 2007 étaient d'ailleurs filmés dans l'optique d'un futur DVD live. IZDI était sur place et a ramené une poignée de photos. Renaud poursuit actuellement sa tournée dans l'Hexagone. Il sera de passage au festival de Bourges le 3 avril 2007, au Zénith de Limoges le 4 avril 2007, à la Patinoire Mériadeck (Bordeaux) le 5 avril 2007, au Parc Expo d'Angoulème le 6 avril 2007, au Hall Rhenus (Strasbourg) le 10 avril 2007, au Micropolis (Besançon) le 11 avril 2007, au Zénith de Dijon le 12 avril 2007, au Zénith de Nancy le 13 avril 2007, au Parc Expo d'Agen le 18 avril 2007, au Zénith de Toulouse le 19 avril 2007, au Zénith de Pau le 20 avril 2007, au Zénith de Montpellier le 21 avril 2007, au Palais des Spectacles (Saint Etienne) les 24 et 25 avril 2007, à la Halle Tony Garnier (Lyon) le 26 avril 2007, au Forest National (Bruxelles) le 3 mai 2007, au Zénith de Lille les 4 et 5 mai 2007, au Penfeld (Brest) le 9 mai 2007, au Musik Hall (Rennes) le 10 mai 2007, au Zénith de Nantes le 11 mai 2007, au Zénith de Rouen le 23 mai 2007, au Zénith d'Orléans le 24 mai 2007, à l'Arena (Geneva) le 29 mai 2007, au Summum (Grenoble) le 30 mai 2007, au Parc Expo de Bourg en Bresse le 3& mai 2007, à la Halle Polyvalente de Valence le 1er juin 2007, au Dôme (Marseille) le 2 juin 2007, à la Halle (Martigues) le 3 juin 2007, au Nikaia (Nice) le 5 juin 2007, au Zénith de Toulon le 6 juin 2007, au Zénith de Clermont Ferrand le 8 juin 2007, au Zénith de Caen le 12 juin 2007, à l'Athanor (Montluçon) le 14 juin 2007, au Hall des Expo de Chateauroux le 16 juin 2007, au Millesium (Epernay) le 19 juin 2007, au Kursaal (Dunkerque) le 20 juin 2007, au Megacité (Amiens) le 22 juin 2007, au Galaxie (Amneville) le 26 juin 2007, au Francofolies de La Rochelle le 11 juillet 2007, aux Théâtres Romains (Lyon) le 13 juillet 2007 et au Francofolies de Spa le 21 juillet 2007. (photos de Joëlle Rasoarivelo) article original
    • Tournée Rouge Sang
  • 16 février 2007, Renaud s'installe à Londres sans échapper au fisc Dans une interview accordée à Paris-Match, Renaud vient d'annoncer qu'il allait s'installer à Londres avec sa femme Romane Serda et son fils Malone. Le motif ? Avoir plus de tranquillité qu'à Paris. Le chanteur a affirmé qu'il ne partait pas pour des raisons fiscales comme Johnny Hallyday. Même si demain je pouvais fiscalement m'installer en Angleterre, je ne le ferais pas. Le pays qui m'offre 80% de mes revenus, c'est la France. Je suis fraternel et solidaire de ce pays qui m'a vu naître, que j'aime et que je ne méprise pas sous prétexte que je vais vivre huit mois par an à Londres. Renaud a déclaré qu'il trouvait honteux que des "artistes milliardaires" osent se plaindre de la fiscalité. Il précise qu'il paye 60% d'impôts en France ainsi que l'ISF. Le prochain single de Renaud, après Les Bobos et Arrêter la Clope, sera Les Cinq Sens. Le chanteur est actuellement en tournée. Il sera au Zénith de Caen le 23 février 2007, aux Docks Océanes (Le Havre) le 14 mars 2007, au Parc Expo de Laval le 16 mars 2007, à l'Elispace (Beauvais) le 20 mars 2007, au Parc Expo de Tours le 21 mars 2007, à l'Antarès (Le Mans) le 23 mars 2007, au Parc Expo de La Rochelle le 24 mars 2007, à Bercy (Paris) du 27 au 30 mars 2007, au Chapiteau (Bourges) le 3 avril 2007, au Zénith de Limoges le 4 avril 2007, à la Patinoire Mériadeck (Bordeaux) le 5 avril 2007, au Parc Expo d'Angoulème le 6 avril 2007, au Hall Rhenus (Strasbourg) le 10 avril 2007, au Micropolis (Besançon) le 11 avril 2007, au Zénith de Dijon le 12 avril 2007, au Zénith de Nancy le 13 avril 2007, au Parc Expo d'Agen le 18 avril 2007, au Zénith de Toulouse le 19 avril 2007, au Zénith de Pau le 20 avril 2007, au Zénith de Montpellier le 21 avril 2007, au Palais des Spectacles (Saint Etienne) les 24 et 25 avril 2007, à la Halle Tony Garnier (Lyon) le 26 avril 2007, au Forest National (Bruxelles) le 3 mai 2007, au Zénith de Lille les 4 et 5 mai 2007, au Penfeld (Brest) le 9 mai 2007, au Musik Hall (Rennes) le 10 mai 2007, au Zénith de Nantes le 11 mai 2007, au Zénith de Rouen le 23 mai 2007, au Zénith d'Orléans le 24 mai 2007, à l'Arena (Geneva) le 29 mai 2007, au Summum (Grenoble) le 30 mai 2007, au Parc Expo de Bourg en Bresse le 3& mai 2007, à la Halle Polyvalente de Valence le 1er juin 2007, au Dôme (Marseille) le 2 juin 2007, à la Halle (Martigues) le 3 juin 2007, au Nikaia (Nice) le 5 juin 2007, au Zénith de Toulon le 6 juin 2007, au Zénith de Clermont Ferrand le 8 juin 2007, au Zénith de Caen le 12 juin 2007, à l'Athanor (Montluçon) le 14 juin 2007, au Hall des Expo de Chateauroux le 16 juin 2007, au Millesium (Epernay) le 19 juin 2007, au Kursaal (Dunkerque) le 20 juin 2007, au Megacité (Amiens) le 22 juin 2007 et au Galaxie (Amneville) le 26 juin 2007. article original
    • Johnny Hallyday
    • Pays Grande-Bretagne
  • 8 décembre 2009, Renaud, Yannick Noah, Olivia Ruiz présents au Téléthon Le 8 décembre 2006, la 20ème édition du Téléthon débutera à partir de 18h50 sur France 2. Pendant 30 heures que durera cette émission, de nombreux artistes s'engageront pour récolter un maximum de dons. Renaud, Yannick Noah, Olivia Ruiz, Pascal Obispo, Lara Fabian, Yann Tiersen, Axelle Red ou encore la troupe du Roi Soleil se produiront sur scène. En 2005, l'AFM (Association Française contre les Myopathies) avait récolté 104,1 millions d'euros. Cette année, les parrains Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte espèrent faire plus. Si vous le souhaitez, vous pourrez faire vos dons par téléphone au 3637 et par internet au http://www.telethon.fr/. article original
    • Téléthon
Rock'n'France
  • 17 octobre 2006, Interview de Renaud A ma naissance, à peine le cordon ombilical coupé, ma mère me demanda si je tenais à m’appeler Renaud. Je trouvais ça sympa pour un premier rendez-vous mais j’eu toutes les peines du monde à lui expliquer que de Renaud, il n’y en avait qu’un, surtout que j’avais longuement eu le temps de potasser la question en l’écoutant au chaud pendant 9 mois. Non, j’allais pas lui piquer son blaze, déjà que j’étais parti pour lui piquer son flingue. Une trentaine d’années plus tard, le bien nommé Séchan a retrouvé son gun avec un album tout en nuance qui s’intitule « Rouge Sang » et moi, j’ai rencontré une sorte de demi-frère... d’armes.
    • Album A la Belle de Mai
    • Album Mistral Gagnant
    • Album Rouge Sang
    • Bruxelles
    • Bénabar
    • Chanson Danser à Rome
    • Chanson Manhattan-Kaboul
    • Chanson Mistral Gagnant
    • Chanson Nos vieux
    • Chroniques Charlie-Hebdo
  • 2 avril 2007, Renaud - Rouge Sang Bercy le 30 mars 2007 Je déteste les madones comblées par leurs enfants, qui nous font partager leur bonheur dans un wagon saturé. Il me faut rapidement une cigarette pour couper court à ce diktat de la femme épanouie par sa marmaille, en voyage d'affaire. Coulé pour coulé, je vais l'asphyxier pour qu'elle se taise. Moi, je ne veux parler à personne. Je ne veux pas partager ma joie. Je suis un égoïste centriste. Tout pour ma gueule. Là pourtant, j'ai des volatiles qui piaillent dans mon c½ur, car je me fais conduire vers le chanteur énervant, qui l'est beaucoup moins que ces 4 représentants d'une France bleu-blanc-ségo. Il est 12 h et je file sur Bercy. Pas le ministère mais le POPB. « Palais Omnisports » pour cet athlète des bars parallèles, ils ne pouvaient pas trouver meilleure résidence. En règle générale, j'ai quelques prédispositions pour lui ravir la médaille d'or de pilier de bistrot mais là je reste sobre comme un chameau pour profiter du spectacle. De plus, mon budget serré et la bière à 5 euros condamne mes chances. 20 h 30 : super bien placé, positionné en sniper pour en prendre plein les oreilles et les yeux, je profite de ma chance en mode panorama. Je remarque qu'après avoir investi une place de village pour la tournée précédente, voici le gentil Séchan qui envahi et s'approprie les toits de Paris. « Rouge Sang » était son double blanc à lui, les concerts de cette année auront pour décor les cimes grises de la capitale, pour ce poulbot de Paname qui, plus jeune, se présentait au pied d'un arbre, c'est justice et preuve d'une adolescence éternelle. Un petit clin d'½il de plus au dernier concert des Beatles, une photo sépia de Doisneau pour l'éclairage et un constat que la nuit, tous les chats sont gris et les renards ont 7 vies. Le voilà, j'oublie la folle du train, mes problèmes de billet qui m'ont fait craindre le pire : c'est à dire de ne pas assister à cette dernière passe d'amour gargantuesque parisienne avant évidement de me retaper la cerise sur ses chansons en le retrouvant en province. Le drapeau noir flotte sur la marmite et les cheminées ne fument plus. On se rend compte d'ailleurs qu'il a stoppé ou diminué la clope car Renaud n'a jamais aussi bien chanté. Oui il chante ! (il y a 3 ans il parlait fort juste remis depuis peu sur la bonne voie). Hé bien là j'assume. Bluffé en ouverture avec « Malone ». Fini « Pochetron », plus d'actualité et c'est tant mieux. La musique est un art mineur. Majoré de ce constat, c'est aussi le meilleur moyen de retrouver les siens. Renaud repique à ses balades irlandaises, notamment avec un gai « Sir » multi-instrumentiste qui s'appelle Geoffrey Richardson (cf Marchand de Cailloux) et un joueur de pipes Ronan le Bar (déjà entendu chez Eicher, comme quoi dans ma vie tout se tient). Soudain avec ce climax particulier et quelques autres musiciens tout aussi bons, la musique eighties de Bucolo devient merveilleuse et les mélodies d'Alain Lanty douces et gracieuses prennent des élans pour sauter les précipices. Aucune track-list dans cet article, aucun démontage de chapiteaux en dévoilant certains secrets de fabrication du spectacle. Juste : si vous aimez : il faut y aller. Parfois ça nostalgise et les larmes montent aux yeux mais ce sont des larmes de joie alors encaisse et soit fort comme un être humain qui prend du bon temps. La canaille n'a pas encore tiré sa révérence même s'il se la joue Sardou ou Brel, je mise ma chemise qu'il pourra jamais nous quitter ou alors, ce serait trop dur pour lui comme pour nous, cela signifierait aussi que je me serais trompé sur le lascar et je ne veux pas me tromper. Vu la qualité du spectacle, il a repris goût à la vie (merci « la blonde »), il nous lègue quelques miettes, non : des tartines entières beurrées de son bonheur qui contenterait pour une bonne année le plus rassasié des hommes. Ca ne gave jamais l'estomac, mais ça rempli le c½ur de joie. Car chez Renaud, quand on aime on ne compte pas : on partage. Cela permet aussi de s'imaginer que la vie est belle même avec une matrone et quelques moutards dans un TGV. Je parie que dans quelques années, eux aussi se souviendront du sirop de la rue, des oiseaux, de la terre et de Renaud.
    • Salle Agora
    • Tournée Rouge Sang
  • 18 août 2003, Renaud - Boucan d'Enfer Tout commence par un Hexagone en arabe chanté par je ne sais qui vu qu'il est pas là et que c'est craché dans la sono sans voir le vrai Renaud. Puis soudain, tout s'éclaire et le messie arrive. Bon il a pris quelques rides et le bide est quand même rembourré mais bizarrement la voix s'est améliorée, le perf est toujours là et il faut que je l'avoue : il est unique. C'est un copain qui revient à la maison. On démarre sur les chapeaux de roue avec un Docteur Renaud - Mister Renard sorte d'oraison funèbre car selon le chanteur, il ne « broierait » plus que de l'eau et aurait tué le Ricard le renard. Effectivement il semble en forme. Il emmêle ses « vieilles chansons » comme il dit avec ses nouvelles. Tout est ciselé, tressé au poil. Dans l'unique but de faire oublier que le père Séchan est déjà à 30 piges de carrière : le Picon-Bière et les gitanes ça conserve apparemment. Bien sur on ne l'empêchera pas de jouer les démagos dans ses interpellations au public mais c'est pour servir de l'amour à une salle entière. Quand il enchaîne des Germaine des Marche à l'ombre ou des Manhattan Kaboul c'est toute l'assemblée qui reprend en c½ur. Et il aime ça le cabot ! Il aurait même plus besoin de chanter tellement les c½urs sont puissants. Un sacré disque live en perspective vu que Lille a été choisi pour illustrer la tournée en CD et en premier DVD de sa carrière. Sachant s'entourer de musiciens hors paire, on voudrait faire durer la nuit ad vitam etcetera, mais point trop ne faut et c'est au bout de 2h30 de concert qu'il quitte la scène pour aller j'espère faire du sport aux bars parallèles. Je conseille à tous ceux qui ont le blues, qui ont un c½ur cassé, qui ont besoin d'amour d'aller voir ce mec, il a un effet thérapeutique incroyable. Je le sais j'en ai bénéficié. Encore une fois mais tu le savais déjà : on t'aime Renaud ! 8 ans à attendre de ses nouvelles, et le voilà, de retour, changé, meurtri mais vivant. Léo Ferré disait le bonheur c'est du chagrin qui se repose et bien Renaud c'est du bonheur de l'entendre parler de son chagrin. Nous causer de son bel amour, sa domino, qui est partie laissant le Docteur Renaud et le Mister Renard à son Ricard à l'eau. Je sais c'est dégueulasse mais il a jamais si bien chanté, il a jamais si bien écrit, il vient sûrement de faire son meilleur album. Parce que ce sont des histoires de bistrots, des histoires d'homme blessé qu'il nous raconte là. Bien sur il garde ses quelques chansons tatata comme l'entarté une mise en abîme de BHL et une mise en avant du gloupier, ou encore mon nain de jardin mais Renaud à 50 balais c'est autre chose, il doit se confesser, parler de ses années noires, sans amour, seul avec sa peine accoudé à un bar cherchant dans ses disparus (mon bistrot préféré) si cher à son c½ur, un moyen de se consoler. Avec la seule désabusion (dixit Séchan). Il entonne des couplets toujours brillants sur Je vis caché, Tout arrêter, pour finir par dépasser Le maître, son maître : le grand Georges dans une chanson on ne peut plus magnifique, magistrale, grandiose Coeur perdu. A elle seule, l'achat de l'album ne se discute pas. Que dire des musiques de son poto Bucolo pour le coté énervé, et le petit nouveau Alain Lanty qui colle à merveille à ces textes du mal-vivre. Mais Renaud restera toujours Renaud et s'en va également défendre des petit pédé pour faire un contre-champ contemporain à l'éternel Comme ils disent. A peine peut-on critiquer le duo inutile avec Axelle Red pour revenir aussitôt à l'essentiel. Renaud est à nouveau là et sa présence va à coup sûr faire un boucan d'enfer dans l'hexagone. article original
    • Album Boucan d'Enfer
  • 1er février 2004, Renaud - Tournée d'Enfer Après un Boucan d'Enfer qui s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires, le retour triomphant du blond à la mèche décolorée passait fatalement par une tournée gigantesque. C'est dans un zénith de Lille chauffé à blanc que le Séchan décida d'enregistrer une captation de sa prestation scénique. Le disque est beau et bouge tout seul, les chansons sont archi-connues, rabâchées en nostalgie camarade, sans prise de risque, son orchestre égraine tous les titres phares et les derniers connus du rebelle consensuel. 24 chansons et toutes les périodes revisitées post-poivrades. De Docteur Renaud-Mister Renard à Dans mon HLM sa voix devient péniblement audible mais ce n'est pas ce qu'on recherche chez lui n'est ce pas ? On ne pourra que regretter qu'il persiste à enlever sur son Live ce qui fait son succès sur scène, c'est à dire les apostrophes avec son public. On aime entendre Renaud en vrai pour s'entendre raconter une histoire de balloches du samedi soir ou pour écouter l'énième version d'un pernod-ricard sur le comptoir d'un bar nouvellement construit sur la scène d'un zénith de province. Ce disque n'est pas indispensable et ne contentera que les fans dont je fais parti. Il est à noter qu'une version studio remix de Elle a Vu le Loup vient conclure ce double-live. Restant vigilant sur la suite, je dirais simplement que ce disque est trop grand, trop majestueux, préférant le DVD du même spectacle car les images sont plus rares que le son chez Renaud. Vivement qu'il revienne avec un piano, une guitare et son perfecto tout usé pour enregistrer en pirate sa blague à deux francs sur les bars parallèles. Titres de l'album de Renaud 1 Docteur Renaud, Mister renard 2 Pochtron ! 3 En cloque 4 Le pêche à la ligne 5 Coeur perdu 6 Mon nain de jardin 7 Laisse béton 8 Germaine 9 La mère à Titi 10 Baltique 11 500 Connards sur la ligne de départ 12 Le déserteur 1 Manhattan-Kaboul 2 Morts les enfants 3 It is not because your are 4 Morgane de toi 5 Marche à l'ombre 6 Manu 7 Mon bistrot préféré 8 Marchand de cailloux 9 Dès que le vent soufflera 10 Mistral gagnant 11 Dans mon H.L.M. 12 Elle a vu le loup (nouvelle version) article original
    • Chanson Elle a vu le loup
    • Tournée d'enfer 2002-2003

21 novembre 2009

Merci à Franck pour ces articles.

SudPresse
Le Vif, l'express
  • 20 novembre 2009, Renaud chante mal, atrocement mal En prenant à bras-le-corps ses amours celtes dans Balade irlandaise, Renaud réalise un vieux fantasme. Dommage que sa voix déraillante ne satisfasse pas le nôtre.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Sonneries.org
  • 20 novembre 2009, Renaud chante l'Irlande avec « Molly Malone » Renaud, l’interprète de « Mistral gagnant » et de « Manhattan Kaboul », revient en force avec son nouvel album « Molly Malone ». Le chanteur et interprète y fait l’apologie de la musique irlandaise. On peut dire que sa sortie tombe à pic en cette période de football où la France joue son match retour contre l’Irlande ce soir. Avec des chansons à textes ne laissant personne indifférent, « Molly Malone » devrait ravir les fans de Renaud.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Blog de Pierre Derensy
  • 3 novembre 2009, Molly Malone de Renaud En ce moment, mon moral est au plus bas. Plus le temps passe, plus je me lasse. De tout. Je sais que cela ne va pas aller en s'arrangeant. Je sais que mon coté taciturne va prendre le dessus sur mon coté bon vivant. Dans la logique des choses, plus j'en apprends sur tout, moins j'ai envie d'en savoir. Je ne sais pas comment font les gens pour marcher droit toute une vie, la tête haute, le sourire aux lèvres. J'ai horreur de ces insupportables optimistes. Quand on me demande ce dont j'aspire pour mon futur, j'imagine plutôt être assis, dans l'ombre, avec un verre de n'importe quoi sauf de l'eau et pas carbonisé des poumons pour griller encore quelques cigarettes. Surtout ne pas parler, bougonner pour commander. De la famille j'en ai fais le tour, des amis j'en ai fais le tour, de moi-même j'en ai fais le tour aussi. Je m'estime parfois heureux pour une raison simple : la nostalgie ne m'a pas encore gagné. Quand cette salope viendra sonner le rappel : je serais vraiment dans la cave avec les rats. Ma parade c'est de ne pas me retourner, sur rien. Si je le fais, je suis carbonisé. Je suis une vieille poubelle contaminée, qui prend la rouille, qui pue. La semaine dernière j'ai vu Renaud. Mon Renaud. A la Closerie. Pour son prochain album qui va sortir bientôt. Un bien beau disque basé sur des ballades irlandaises. Depuis le temps qu'on lui réclame à corps et à cris. Un « bis » dans l'ambiance Irish Coffee. Sans dévoiler les courbes de la sculpture avant que le drap tombe, il ne s'est pas foutu de la gueule des Dubliners. Comme pour les gens du Nord, comme pour ceux du Sud et comme lorsqu'il place ses pas dans la pipe au vieux Georges : on sent que c'est le c½ur qui cause à la vitesse de sa plume. C'est une question de choix mais je le préfère dans la chanson touchante que dans le coup de sabot au cul du fermier ou de sa vache Carla. Je l'aime quand il me prend la main et moins quand il me montre son poing. S'il fallait trouver un sous-titre à son « Molly Malone » et qu'il illustrerait un film de John Ford ce serait « L'homme Tranquille » plutôt que « Le Mouchard » ou « The Plough and the Stars ». Avec des copains du coin de là-bas : il s'est crée son I.R.A à lui. L'Incroyable.Renaud.Attachant. Celui qui cause des petites gens bien plus grand que ces imbéciles heureux d'être des stars de l'audimat. Celui qui reprend l'histoire d'un peuple qui pourrait être l'histoire du monde. Celui qui sobrement rentre dans les chaumières pour rallumer le feu de l'amitié et des bons moments. Celui enfin, qui ne perd pas de vue la beauté d'une femme ou d'un combat si celui-ci ou celle-là, n'a qu'un seul but : aimer la liberté d'aimer la liberté d'aimer…. C'est peut être, sûrement, l'un de ses plus beaux albums depuis « Marchand de Cailloux ». A croire que l'Irlande ça revigore son homme dans son costume de tweed. Pourtant, lui non plus c'est pas l'Olympie en pleine fête. Dans sa parka me faisait penser à un ours en peluche. De ceux qui ne sentent plus le besoin de se faire câliner mais qui en ont encore sous la pédale si le besoin se faisait sentir… sait on jamais. Enfermé dans ses pensées, ses calots bleus brillaient d'une flamme tenace dans la pénombre de sa tanière. Du bistrot cela donnait une photo comme ça : Le vieux renard désabusé d'un coté avec son Ricard frappé et moi le jeune louveteau pas beaucoup plus vaillant avec ma Moresque (le Ricard des gonzesses). On formait un beau duo. Renaud, c'est la seule nostalgie que je m'accorde. Parce qu'il est encore plus admirable au présent qu'au passée et que peut être, par miracle, on pourrait tous les deux se mettre à croire au futur. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Nostalgie
  • 20 novembre 2009, Renaud au rythme de la musique irlandaise Après son dernier album, « Rouge Sang » (2006), écoulé à 700.000 exemplaires, Renaud est de retour avec un nouvel opus, « Molly Malone - Balade irlandaise ». Un opus pour lequel Renaud est allé puiser dans le répertoire irlandais de véritables petits joyaux.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Virgin
  • 4 novembre 2009, Molly Malone - balade irlandaise On se souvient de la Balade nord-irlandaise que chantait Renaud en 1991. Aucun doute, l'idée d'enregistrer son album irlandais le titillait depuis longtemps. Interprété avec des musiciens qu'il est allé chercher à Dublin, il propose 13 titres qui mêlent adaptation fidèle et réinterprétation libre de classiques de la chanson réaliste irlandaise. Cet univers-là se marie parfaitement avec celui de Renaud. Les thèmes abordés sont les mêmes : liberté, amour, révolte contre l'oppression, mélancolie, exil, la nostalgie du monde ouvrier et les mineurs (déjà rencontrés dans son album hommage aux Ch'tis). Renaud honore un peuple d'insurgés et d'insoumis, un peuble qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Le chanteur était irlandais dans une autre vie. Preuve en est. Éditeur : EMI Date de sortie : 23 novembre 2009
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Le Journal du Dimanche
  • 21 novembre 2009, Renaud avec l'Irlande Le chanteur réalise un vieux rêve avec Molly Malone, album de ballades irlandaises adaptées en Français.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Ingrid Betancourt
    • Malone
    • Philippe Val
    • Politique Nicolas Sarkozy
    • Sport Football
    • Vie Argent
PurePeople.com
  • 21 novembre 2009, Renaud tacle Nicolas Sarkozy : « Sa seule réussite c'est d'avoir épousé Carla Bruni ! » Il se fait souvent rare alors quand il parle, on l'écoute !
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Ingrid Betancourt
    • Politique Nicolas Sarkozy
    • Sport Football
    • Vie Famille
    • Vie Fumer
  • 29 février 2008, Renaud soutiendra une liste aux municipales à Orange... Alors qu'on pensait le voir s'engager sur une liste parisienne (lire ici) à l'occasion des municipales, le chanteur Renaud a finalement choisi de soutenir la liste de rassemblement démocratique et républicain d'Orange, menée par Jean Gatel. article original
    • Politique
  • 25 octobre 2007, Renaud candidat ? Renaud, dans une chanson récente, l'affirme : « les bobos font leurs courses dans les marchés bio et votent écolo ». C'est pourquoi René Dutrey, candidat des Verts aux municipales dans le 14è arrondissement de Paris, voudrait Renaud sur sa liste électorale (mais pas en tête de liste, et par conséquent non éligible). Le Vert voudrait aussi obtenir le soutien de Fred Vargas ainsi que celui de Shirley et Dino. Ça sera tout ? article original
    • Politique
Le Post
  • 16 novembre 2006, Renaud « Ma vie privée, j'la vends pas, j'la donne ! » Rencontre avec le chanteur Renaud, à l'occasion de la sortie de son nouvel album "Rouge Sang" (Virgin). Un Renaud en pleine forme, remonté à bloc et qui ne mâche pas ses mots. Je découvre un Renaud profondément blessé par les critiques de la presse de gauche (Le Nouvel Obs notamment) à l'encontre de son nouvel album "Rouge Sang" (Virgin). Nous parlons des blogueurs, des rappeurs, de la difficulté pour un artiste de gérer sa carrière sur la longueur, de son mariage avec Romane vendu à Paris Match, de son dégoût profond pour les peoples qui se font du blé en faisant de la pub pour des slips. Renaud m'avoue son respect pour ceux qui s'engagent en politique à droite comme à gauche (même si certains le font plus "pour être sur la photo"). Enfin, je découvre son incroyable addiction au web. Et si Renaud était un blogueur ? Renaud tomcasté !par tomcast article original
    • Album Rouge Sang
    • Fans de Renaud
    • Relations avec les médias
La Presse
  • 21 novembre 2009, Le Parisien celtique En 1991, Renaud avait adapté et interprété le classique celtique The Water is Wide, devenu La ballade irlandaise. Cette fois, le chanteur français a traduit 12 chansons de la verte Irlande, qu'il a réunies sur un album enregistré dans les «studios de U2» et baptisé du nom de la plus populaire héroïne de chanson irish : Molly Malone. Renaud a bien voulu nous en parler.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Malone
Le Parisien

19 novembre 2009

Merci à Marie pour ces derniers articles

PresseOcéan.fr
  • 16 novembre 2009, Le nouvel album de Renaud en écoute en avant-première samedi à Nantes Renaud sort son nouvel album de musique irlandaise "Molly Malone" le lundi 23 novembre. En avant-première, sa maison de disque organise samedi des écoutes de l'album dans des pubs irlandais un peu partout en France. A Nantes, cela aura lieu au pub Buck Mulligan's à 16h (12, rue du Château). C'est gratuit et ouvert à tous. Le pub proposera ensuite après l'écoute de faire gagner quelques lots (le nouvel album entre autres). Infos et inscriptions sur www.renaud-lesite.fr article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Ouest-France
  • 16 novembre 2009, Le nouvel album de Renaud en écoute au pub Buck Mulligan's à Nantes Le nouvel album de Renaud, « Molly Malone », sortira le lundi 23 novembre. Parce que ce nouvel opus est fait de musiques irlandaises, sa « promo » propose une série d'écoutes de l'album en avant-première dans des pubs irlandais un peu partout en France. A Nantes, ça se passera le samedi 21 novembre au pub Buck Mulligan's, 12, rue du Château, à Nantes. C'est gratuit et ouvert à tous. Infos et inscriptions sur www.renaud-lesite.fr article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Europe 1
  • 18 novembre 2009, Renaud : « je suis derrière l'Irlande » Au matin du match France-Irlande, décisif en vue de la Coupe du monde de football 2010, le chanteur a dit préférer les "Verts" aux "Bleus".
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Pays Irlande
    • Politique Front National
    • Politique Nicolas Sarkozy
    • Sport Football
Toulouse 7 news
  • 18 novembre 2009, Le nouveau disque de Renaud fête l'Irlande Quelques jours après la rencontre qualificative pour la Coupe du Monde de football, Renaud signe un come back très attendu. L'auteur de plusieurs monuments de la chanson française de « mistral gagnant » en passant par « Putain de camion » ou « marche à l'ombre », sort donc son nouvel album de musique irlandaise sobrement intitulé « Molly Malone » le lundi 23 novembre (EMI Music). En pleine actualité footballistique franco-irlandaise, sont organisées le samedi 21 novembre des écoutes de l'album en avant-première de la sortie dans des pubs irlandais un peu partout en France. A Toulouse, cela aura lieu au pub Mulligan's à 17h (34 Grande rue St Michel). C'est gratuit et ouvert à tous. Infos et inscriptions sur www.renaud-lesite.fr Les fans de Renaud -et ils sont nombreux- sont invités à s'imprégner de l'ambiance irlandaise pour découvrir ce nouvel album. Le pub proposera ensuite après l'écoute de faire gagner quelques lots (le nouvel album et d'autres...). Mistral gagnant Renaud à son meilleur : Mistral Gagnantpar MadMoiZaileMaude pour l'ambiance irlandaise : Pogues - Dirty Old Townpar mamilyna article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

14 novembre 2009

Merci à Marie et à Franck pour ces derniers articles

SIX media marketing
FranceInLondon.com
Télévision Suisse Romande
  • 18 février 2007, Imposé en France, Renaud part à Londres Renaud va vivre la plupart du temps à Londres. Mais il continuera de payer ses impôts en France, a-t-il annoncé jeudi, alors que l'exil fiscal de grandes fortunes suscite la polémique dans le pays en pleine campagne présidentielle.
    • Johnny Hallyday
    • Pays Grande-Bretagne
    • Romane Serda
  • 16 février 2003, Renaud triomphe aux 18es Victoires de la Musique Renaud sort grand vainqueur des 18es Victoires de la musique remises samedi à Paris. Il en rafle trois: interprète masculin, album pour Boucan d'enfer et chanson de l'année pour Manhattan Kaboul, le duo avec la chanteuse belge Axelle Red.
    • Georges W. Bush
    • Victoires de la Musique
France-Jeunes.net
  • 1er juillet 2002, Le retour de Renaud Après près de 7 ans d'absence, 7 ans de galère à se perdre dans des vapeurs d'alcool, Renaud, le chanteur populaire, revient sur le devant de la scène avec un nouvel album : "Boucan d'enfer"...
    • Album Boucan d'Enfer
  • 19 février 2003, Renaud : Un très grand concert... Renaud, le chanteur, est en ce moment, et jusqu'en juin, en tournée dans toute la France. Il était à Strasbourg le 5 février 2003, et moi aussi...
    • Tournée d'enfer 2002-2003
Hermaphrodite
  • 21 octobre 2006, Renaud Séchan, couleur Rouge Sang Entretien tes bottes elles me bottent mon pote
    • Album A la Belle de Mai
    • Album Mistral Gagnant
    • Album Rouge Sang
    • Bruxelles
    • Bénabar
    • Chanson Danser à Rome
    • Chanson Manhattan-Kaboul
    • Chanson Mistral Gagnant
    • Chanson Nos vieux
    • Chroniques Charlie-Hebdo
Métro
  • 13 novembre 2009, Sélection CD du 23 au 29 novembre (J-10) : Renaud sort « Molly Malone, Balade Irlandaise » Le choix de la rédaction parmi les albums sortant du 23 au 29 novembre 2009.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 1er août 2007, Renaud contre la corrida Le "chanteur énervé" est toujours en colère. Contre la corrida cette fois. Il a prêté sa voix à un spot de la Société protectrice des animaux (SPA) , dénonçant la violence faîte aux taureau lors de ces spectacles. Le bureau de vérification de la publicité n'a pas donné son aval à ces publicités, qui ne devraient donc pas passer sur les télévisions françaises. Voir les spots. Spot contre la corrida - Renaudpar SPA75 Spot contre la corrida - Renaudpar SPA75 article original
    • Corrida
Le Journal du Dimanche

12 novembre 2009

PurePeople.com
  • 10 novembre 2009, Renaud s'exprime enfin sur son absence après la libération de celle qu'il a tant soutenue : Ingrid Betancourt ! Grand soutien de la femme politique franco-colombienne Ingrid Betancourt, le chanteur Renaud n'avait pas voulu s'exprimer publiquement lorsque celle-ci a été libérée le 2 juillet 2008. Près de six mois après, il parle au micro d'Anthony Martin sur RTL. "(Sa libération) était un grand moment de ma vie. J'ai eu Ingrid au téléphone le jour de sa libération. Elle m'a remercié, et souhaité qu'on se rencontre dans les semaines qui suivent. Effectivement, trois semaines après, on s'est rencontré en tête à tête avec mon épouse (Romane, ndlr.), dans un petit restaurant tranquille, hors des caméras et des micros. (...)" "Le jour de sa libération, j'étais en province à 700 kilomètres de Paris, et je n'ai pas souhaité faire le déplacement, avec tout ce monde, ce bazar, ces médias pour aller attendre un éventuel merci ou bravo. Et je me voyais mal aller serrer la 'louche' à Sarkozy à l'occasion de cette libération. Je ne considérais pas qu'il avait fait un travail extraordinaire pour sa libération. Carla Bruni, elle, avait beaucoup milité pour la libération d'Ingrid. (...)" Il revient sur la médiatisation de la libération et la progressive dépréciation de l'image renvoyée par l'ancienne captive à travers les médias. Renaud ne rentre pas dans le détail quant à son opinion précise, sachant qu'il a soigneusement évité de se rendre aux concerts post-libération, mais juge plutôt le comportement de la presse. "Les médias en ont fait une icône à sa libération. Quelques mois plus tard ils en ont fait une diablesse, suite à certains écrits ou révélations de ses compagnons de geôle. J'ai trouvé ça un peu ingrat de la part de certains médias qui ne parlaient pas d'elle, qui ne venaient pas aux concerts, qui ne venaient pas aux manifestations, de lui offrir des pleines pages et des couvertures de magazines à sa libération... 'sainte Ingrid'. " article original
    • Ingrid Betancourt
RTL
  • 11 novembre 2009, Renaud sur RTL : « Je ne me voyais pas serrer la louche à Sarkozy » Il avait été l'un des artistes les plus engagés en faveur de la libération d'Ingrid Bétancourt, mais aussi l'un des plus discrets après sa libération le 2 juillet 2008. Le chanteur Renaud qui avait même fait une chanson en faveur de l'otage des FARC, avait gardé le silence depuis le retour d'Ingrid Bétancourt. Il parle donc pour la première fois et c'est sur RTL, il raconte à Anthony Martin, le pourquoi de son mutisme. article original
    • Ingrid Betancourt
Le Post
  • 11 novembre 2009, Renaud revient sur la libération d'Ingrid Bétancourt : « Je me voyais mal serrer la louche à Sarkozy » A l'occasion de la promotion de son nouvel album, album qui paraît le 3 novembre, Renaud s'est exprimé hier sur RTL au micro d'Anthony Martin. Il est revenu sur sa longue période de silence, notamment sur la libération d'Ingrid Bétancourt pour qui il s'était très investi: "Le jour de sa libération, j'étais en province à 700 kilomètres de Paris, et je n'ai pas souhaité faire le déplacement, avec tout ce monde, ce bazar, ces médias pour aller attendre un éventuel "merci" ou "bravo". Et je me voyais mal aller serrer "la louche" à Sarkozy à l'occasion de cette libération. Je ne considérais pas qu'il avait fait un travail extraordinaire pour sa libération. Carla Bruni, elle, avait beaucoup milité pour la libération d'Ingrid." Renaud sur le Ventoux pour Ingrid Bétancourtpar hmimages (Envoyé sur dailymotion par hmimages) Ils se sont rencontrés quelques semaines après sa libération : "J'ai eu Ingrid au téléphone le jour de sa libération. Elle m'a remercié, et souhaité qu'on se rencontre dans les semaines qui suivent. Effectivement, trois semaines après, on s'est rencontré en tête à tête avec mon épouse, dans un petit restaurant tranquille, hors des caméras et des micros." La chanson qu'il avait écrit et composé pour Ingrid Bétancourt. Renaud pour Ingrid Bétancourtpar couettelouloutte article original
    • Ingrid Betancourt

3 novembre 2009

La République du Centre

31 octobre 2009

Volubilis
  • 15 octobre 2006, Interview Renaud A ma naissance, à peine le cordon ombilical coupé, ma mère me demanda si je tenais à m'appeler Renaud. Je trouvais ça sympa pour un premier rendez-vous mais j'eus toutes les peines du monde à lui expliquer que de Renaud, il n'y en avait qu'un, surtout que j'avais longuement eu le temps de potasser la question en l'écoutant au chaud pendant 9 mois. Non, j'allais pas lui piquer son blaze, déjà que j'étais parti pour lui piquer son flingue. Une trentaine d'années plus tard, le bien nommé Séchan a retrouvé son gun avec un album tout en nuance qui s'intitule « Rouge Sang » et moi, j'ai rencontré une sorte de demi-frère... d'armes. Renaud : «Tu fais déjà tourner ton bidule ? (mon dictaphone) » Pierre : Oui car je tenais tout de suite à rentrer dans le vif du sujet et te dire que si je suis là, au titre de journaliste musical, c'est en partie grâce à toi... En effet, quand j'étais encore un minot, et suite à tes articles dans Charlie-Hebdo, je t'avais envoyé quelques textes et tu m'avais répondu fort gentiment : « Y a encore du boulot mais accroche toi ». Renaud : Tu sais je répondais à tous les courriers. C'était pas dur de toute manière : je recevais soit des insultes du style « enfoiré pourquoi t'écris pas ce que j'ai envie que tu écrives... on s'en fout de ta femme et de ton chien, parle nous de la Bosnie» soit des lettres tellement émouvantes que je répondais aussi. En ce qui te concerne : si j'ai servi qu'à ça c'est déjà pas mal ! Pierre : Je voudrais commencer par te dire que pour moi ce « Rouge Sang » a toutes les formes des romans de René Fallet ! Renaud : Ho là c'est le plus beau compliment de toute ma carrière ! celui là et celui de Brassens quand je l'ai rencontré il y a 20 ans et qu'il m'a dit que mes chansons étaient merveilleusement bien construites. Je radote je sais, j'ai déjà du le dire dans 1000 interviews mais c'est ma légion d'honneur à moi, c'est ma vraie victoire de la musique, mon vrai disque de diamant... cette petite phrase de Brassens. Maintenant si tu me dis que mon album ressemble à un roman de René Fallet, je suis aux anges ! Pierre : Tu sais pourquoi ? Renaud : Non mais vas y dit ? Pierre : Parce que tout comme lui dans ses livres, chez toi il y a cette veine whisky et cette veine beaujolais... Renaud : La veine whisky c'est quoi c'est la colère ? et la veine beaujolais c'est la veine bistrot comptoir, café du commerce, propos politico-sociaux, méchants et agressifs, désespérés et anarchistes ? Pierre : Je suis pas tout à fait d'accord... Renaud : Propos primaires alors ? c'est ce que je lis dans certaines critiques, qui sont parfois même intelligentes. Comme redondant ou convenu. J'ai une très belle critique d'un mec de RFI qui me qualifiait de sincère mais convenu (NDK Voir l'article de Ludovic Basque). Et je ne peux que souligner que mes colères sont des engagements convenus. J'ai convenu à l'âge de 15 ans avec ma conscience d'être réfractaire à l'injustice, à la misère et à l'oppression et je continue depuis, je les dénonce toujours. Pierre : Mais en même temps tu n'hésites pas à avouer tes paradoxes ? Renaud : Je les assume en tout cas. J'essaye de les expliquer. En essayant de les justifier je me les explique à moi même. Le plus grand des paradoxes, de la part de mes adversaires actuellement en ce qui me concerne, c'est d'être soi disant écolo et de rouler en 4x4. Je peux leur citer mille exemples de contradictions chez les écolos ! J'ai au moins cet honneur dans ma vie de dire que je suis écolo : je suis hyper sensible aux menaces et aux massacres de l'environnement, aux pollutions des forêts et des rivières. Alors oui je roule en 4x4 non pas parce que j'aime les grosses voitures mais parce que j'ai un gros chien, un bébé, une poussette avec des roulettes d'un coté et des nacelles de l'autre, plus une poussette canne, plus 2 guitares et 3 bagages. De toi à moi, si tu savais ce que les blondes emportent pour un week-end, tu ne peux pas imaginer ce qu'elles peuvent prendre pour deux mois. J'ai besoin d'être en sécurité quand je fais 30 000 bornes par an. De toute manière mon 4x4 doit moins polluer que les vieilles R5 pas révisées depuis 10 ans. Pierre : Tes contradictions sont celles de tout un chacun ? Renaud : Cela fait partie des conflits internes que j'assume. Celui qui n'est pas plein de contradictions dans sa gestion de vie quotidienne, celui là et lui seul peut me jeter la première pierre. Il n'y a pas de règles : on peut être anti-américain et boire du coca ! Quand tu sais les ravages occasionnés par Coca en Inde sur les nappes phréatiques au détriment des petits agriculteurs qui n'ont plus d'eau parce que Coca se sert de cette eau pour faire sa merde. L'écolo qui m'interpelle parce que j'ai cette voiture et qui boit cette pisse est ridicule. Tu vois, on peut chipoter et enculer les mouches longtemps eux et moi. Pierre : Les USA, ils sont ultra libéraux mais ils ont... (il me coupe) Renaud : L'Amérique c'est un pays de merde mais ils ont inventé Bruce Sprinsteen, Woody Allen, etc... tu prends n'importe quel anonyme dans une foule américaine et c'est un acteur né. Tous les rôles secondaires aux US sont aussi bons que nos stars d'ici ! Toute médaille à son revers. Il y a la grandeur de ce pays : tout ce qu'il a appris au monde en matière de développement économique, culturel, de liberté mais parallèlement, c'est une terre de puritain, où les armes sont en vente libre, engendrant des massacres tous les jours, c'est un pays qui vient de rétablir la torture sous prétexte de terrorisme. C'est la porte ouverte à toutes les bavures. Enfin c'est un pays noir et blanc, barbare et géant. Je pourrais faire une chanson sur tout ce que j'aime en Amérique, je pourrais parler d'Hemingway, de Faulkner. Je pourrais parler de la littérature américaine, de scientifiques, de l'art contemporain, bref de milliards de choses mais là c'était un brûlot que j'écrivais sur le coté noir de ce pays. Einstein disait que c'était le seul pays qui soit passé directement de la barbarie à la décadence, sans connaître la civilisation. Pierre : Je voulais savoir Renaud, pourquoi il y avait pour ce dernier disque : un album de 17 titres et un autre de 24 ? Renaud : Parce qu'en général, quand je rentre en studio, j'ai à peu près 10, 12 ou 14 chansons finies. Bizarrement pendant que les musiciens jouent, que les ingénieurs du son règlent la technique pendant des plombes, moi je m'emmerde donc j'écris... et je compose même parfois. Souvent des chansons naissent en studio comme « Mistral Gagnant » ou « Manhattan-Kaboul ». En l'occurrence j'avais beaucoup de textes pas tout à fait finis, Bucolo m'avait fait des musiques vierges de mots sur lesquelles j'ai écrit genre « Nos Vieux ». J'ai écrit et composé la musique de « Danser à Rome » qui n'était pas prévu mais dont j'avais le texte sous le coude. Arrivé à 18 chansons je me suis dit, allez encore 2 et à la limite je peux faire un double. 2 fois 10 chansons. Je suis parti dans cette idée. Pierre : Entre l'idée de le faire et le réaliser, il y a un grand pas à franchir ? Renaud : A l'époque, j'étais 20 heures par jour en communication avec 2 sites de fans dont le HLM et un forum privé que j'ai créé avec les meilleurs du premier. C'est un forum que tu trouveras jamais sur Google parce que l'adresse est privée avec un code pour y accéder. J'ai pris les plus méchants, les plus gentils, les plus drôles, les plus intelligents et littéraires, et j'ai parlé avec ces gens là pour évoquer mon prochain disque. Je ne confonds pas le grand publique et les fans, ce sont deux choses totalement différentes. Les fans sont à la fois les plus amoureux et les plus critiques et chiants comme la mort. En leur demandant leurs envies, car moi j'avais peur que ce soit indigeste, d'une manière générale : 95 % m'ont encouragé à le faire. Ce ne sont pas eux qui ont déterminé ma décision mais ils m'ont conforté dans l'idée. Pierre : Personne n'a essayé de te faire changer d'avis ? Renaud : Bucolo était totalement opposé à ça, il voulait que je garde les 15 meilleurs dont 10 à lui bien sûr ! Et la maison de disque me disait : des doubles ça ne marche pas, ça ne se vend pas. Ils m'ont dit aussi (sic) que les journalistes n'écoutent déjà pas attentivement les albums simples, alors imagine un double, et surtout ils vont s'attacher aux chansons les moins réussies. Mais bon chez Mozart ou les Beatles il y a du très bon, du passable et du meilleur... heu je ne me compare pas à eux mais c'est un peu mon album blanc à moi. Pierre : Avec donc du bon et du moins bon ? Renaud : Là dedans il y a du chef d'½uvre, du clément et du mauvais. Commercialement, selon les responsables de la maison de disque, c'est très dur à vendre. Ça ne tient pas dans les bacs, ça va être plus cher, le public va être échaudé par le prix prohibitif. Mais pas du tout. Il est franchement pas cher : je crois qu'il est à 22 euros, 25 chansons, 84 pages de livret c'est moins cher que si tu vas le télécharger. Ce livret je le trouve magnifique. Je rend hommage à Kiloffer d'ailleurs chaque fois que je le peux. Donc j'ai transigé, je leur ai demandé de faire un double pour au moins les plus acharnés et les plus amoureux de mes chansons en tirage limité et puis le simple pour les médias, le grand publique et les journalistes qui ont raté quelques brûlots et je le regrette car cela aurait suscité d'autres polémiques. Les plus fidèles auront pour quasiment le prix d'un simple : un double dont l'écrin est magnifique. Le contenu, je ne sais pas si c'est un bijou mais l'écrin est beau. Pierre : Après un disque de crayons de couleur en fer pour « La Belle de Mai », un disque de peinture pour « Boucan d'Enfer », se retrouver en personnage de Bande-Dessinée c'est un chouette projet ? Renaud : D'une manière générale ce beau disque me protège du téléchargement. J'apporte un soin jaloux au contenant. Que celui ci soit aussi beau et agréable à regarder que le contenu à écouter éventuellement. Aujourd'hui avec le recul, je me dis que je n'aurais dû sortir qu'un double ! Imposer ce disque. Mais bon la maison de disque m'a fait peur, non pas en me disant que cela n'allait pas marcher et ne pas se vendre, mais en me promettant qu'artistiquement ce n'était pas une bonne idée. Je ne saurais jamais si j'aurais eu tord ou raison, mais vraisemblablement d'ici une quinzaine de jours, Virgin va annoncer qu'il n'y a plus un seul double sur le marché. Et tu vas voir qu'à Noël, ils vont nous refaire un tirage de 150 000 doubles albums. Et là j'aurais ma revanche (rire), je leur dirais que je n'aurais pas dû les écouter, qu'ils sont tous des enfoirés. Je me vois déjà leur dire : « Vous avez tord et le renard a toujours raison car il a du flair et de l'instinct ». Pierre : Quel est le combat ordinaire à toi, celui de tous les jours ? Renaud : Mon espoir, toutes les nuits, c'est de me réveiller vivant le matin. Qu'il fasse jour et que l'hiver nucléaire ne soit pas tombé sur l'humanité. Que je sois vivant et en bonne santé. Pierre : Je vois par contre même si tu chantes « Arrêter la Clope ! » que tu n'as pas stoppé totalement ce vice ? Renaud : C'est un de mes sujets d'inquiétude qui me fait penser que parfois je pourrais ne pas me réveiller. Pierre : C'était peut être aussi important de diminuer ta consommation de clopes pour ta voix lors de tes concerts ? Renaud : Je fume encore plus qu'à l'époque de « Boucan d'Enfer » ! Depuis quelques mois, avec la naissance du môme, la vie quotidienne, la vie amoureuse et la promo, la sortie du disque, je dois être à 3 ou 4 paquets par jour ! J'ai retrouvé ma voix un petit peu même si elle reste toujours aussi pourrie. J'ai lu dans un article que je chantais avant délicieusement faux et qu'aujourd'hui je chante juste faux ! Pierre : Ces critiques ont l'air de te toucher beaucoup plus pour cet album là que pour les autres ? Renaud : Oui ! Tout d'abord car pour les autres il y en a eu très peu. Les gens qui ont été unanimes, à tresser des louanges sur « Boucan d'Enfer » se renient aujourd'hui en disant que c'était de la daube, que je me complais dans l'auto dénigrement et l'autosuffisance. Ceux qui criaient au génie explique que mes chansons sont tristes, dépressives et alcooliques. Ils me reprochent que « Boucan d'Enfer » fut un album nombriliste, où je n'avais plus de colère et perdu mon flingue et ils continuent en démolissant « Rouge Sang » avec une férocité, limite de la calomnie. Cette presse bobo de gauche parisienne est tellement excessive que je sens non pas une cabale, mais je sais au moins où sont mes vrais ennemis. Toute la presse populaire m'encense et la presse de gauche bourgeois bohème, ou plutôt bourgeois-bourgeois, dite de gauche parisienne qui ne va pas en province, qui ne touche pas le c½ur des gens dans les banlieues où les cités, me reproche à moi d'avoir perdu toute légitimité populaire. C'est à mourir de rire. Qui de eux ou moi vendent dans les banlieues et les provinces, les campagnes ? Tu crois qu'on lit Libé là bas ? non on lit Charlie, on écoute Bénabar, on écoute des radios à la con mais pas cette presse bourgeoise, conformiste, bien pensante, moralisatrice, politiquement correcte. Pierre : Mais ce combat dure depuis tes débuts chez Virgin ? Renaud : Non ! depuis toujours ! Pierre : A partir du moment où tu as montré beaucoup plus ta tendresse on t'es tombé dessus, et c'est peut être là, où tu t'es retrouvé dans le gris, dans le ni trop, ni pas assez que les gens se sont sentis trahis ? Renaud : Depuis 20 ans j'en ai pris plein la gueule. La majorité des artistes ont le c½ur à gauche, expriment des idées de gauche... cite moi un artiste de droite qui chante des chansons de droite à part Sardou ? Mais ces chanteurs qui sont aussi populaires que moi, qui gagnent leur vie aussi bien que moi , n'ont pas un article pour décrire leur patrimoine immobilier dans le Point et leur marque de voiture ! C'est une tentative de destruction avec moi. Surtout qu'ils savent que je n'assume pas bien l'argent, la réussite sociale, économique et le pognon. A cause de mon éducation et des mes convictions fraternelles. Ils me poussent connement à me justifier de comment j'emploie mon argent. Certains placent leurs droits d'auteurs dans les CICAV ou comme d'autres, dans des Boeing de compagnie aérienne, moi je préfère acheter des maisons dans des endroits de la planète où j'aime vivre, où je trouve la culture, l'histoire extraordinaire : en Angleterre, au Maroc, dans le sud de la France.. Pierre : Bruxelles peut être où se trouve le studio ICP là où tu enregistres tes 2 derniers disques, pour moi c'est ton Jaligny sur-Besbre pour faire encore un clin d'½il à Fallet ? Renaud : C'est un peu mon Jaligny à moi mais Romane est pas tout à fait aussi amoureuse que moi de Bruxelles. J'adore cette ville, je la connais depuis 30 ans, depuis 73 même. Pierre : Bon on revient sur « Rouge Sang » ? Renaud : Attends ! j'ai pas fini avec mes rapports aux médias. On me reproche vraiment tout et n'importe quoi. L'autre jour, j'ai entendu une chronique drôle, sympathique et rigolote d'un chroniqueur de chez Stéphane Bern qui conclue par « ouais mais bon il fait chier, il nous emmerde avec ses dérapages, ses compromissions et ses erreurs de comportements... mais ensuite il cite dans sa réprimande générale d'avoir invité à mon mariage Alain Dominique Perrin le PDG de chez Cartier. D'abord il est PDG du groupe Richemont, mais surtout me reprocher mon mariage qui fut tout sauf people avec 100 personnes dont 3 peoples : Perrin, Drucker qui m'a toujours soutenu proprement, dignement, dont on pense ce qu'on veut mais qui est un amoureux des artistes et qui fait bien son métier même si c'est pas Michel Pollack. Pierre : Il fait quand même un peu de lèche le Michel ! Renaud : Ouais mais moi aussi quand je rencontre quelqu'un que j'admire ! et le troisième c'était Hugues Aufray, l'idole de mes 15 ans. Donc on me reproche d'avoir invité un ami dont le seul crime est d'être riche et patron. C'est hallucinant de juger les gens sur leurs fréquentations, leurs amis ? Ils vont être étonnés quand ils vont savoir que j'ai des amis à droite ! Non seulement du patronat mais de droite ! (rire) en plus lui c'est un mec bien, mécène, je n'ai pas connaissance qu'il soit exploiteur de ses milliers d'employés. Il ne fait pas fabriquer ses stylos Mont-Blanc à Taïwan ou en Chine. C'était un ami de Coluche. Pierre : ton disque... Renaud : Mais on en parle, je te parle que de ça depuis tout à l'heure. Je veux dire qu'on critique l'homme et pas l'artiste et ça m'énerve. Je suis jugé artistiquement par des gens qui n'ont pas qualité à le faire, ils n'ont jamais écrit une ligne de poésie de leur vie et n'y sont pas sensibles, ils me jugent politiquement d'être de gauche et d'avoir voté « oui » à la constitution comme Hollande, alors qu'eux ont voté « non » comme Le Pen, et ils me jugent donc humainement et globalement. La teneur de leurs critiques c'est Renaud : poivrot, alcoolo, pochetron. Pierre : Stop Renaud ! maintenant parle moi de la production de ton disque : tu es reparti avec la même fine équipe car tu t'es dit ce sont les meilleurs ? Renaud : Non ce ne sont pas les meilleurs. C'est une option de facilité, de flemme. Pour moi une chanson c'est une mélodie et un texte. Tout le reste je m'en fous un peu. J'ai la fainéantise de chercher un arrangeur anglais magnifique. J'ai essayé en écoutant deux, trois disques que l'on me conseillait mais je me suis dit que j'allais reprendre les mêmes que la dernière fois par amitié, par fidélité, parce que Bucolo qui est réalisateur est aussi compositeur et qu'il m'avait fait de jolies musiques sur « Boucan d'Enfer » et il m'en a fait sur celui là aussi. C'est vrai que depuis 2 albums, j'ai peut être perdu mon identité musicale avec beaucoup moins d'accordéons et des musiques un peu plus pop-rock désuètes des années 80, slide-guitare et tout... Pierre : Tu peux comprendre qu'on attend toujours Renaud dans des tons proches de « Marchand de Cailloux » qui est un chef d'½uvre ? Renaud : Mais ce disque était un album concept. Avec des sonorités irlandaises. « La Belle de Mai » c'était un album totalement acoustique, sans batterie, sans synthé, fait à la maison. Pour beaucoup, ces 2 disques sont des albums cultes. Là avec « Rouge Sang » tout du moins musicalement, je suis loin de la réussite de ces 2 albums. Musicalement c'est vrai que je suis un peu déçu par Bucolo qui est un peu variet-rock. Je ne sais pas si en 30 ans de carrière, il y a eu un son Renaud, mais je pense que oui, disons qu'on pourrait qualifier ça de rock-musette et effectivement je l'ai un peu perdu depuis ces 2 derniers disques. Pierre : L'univers musical de « Rouge Sang » ne te convainc pas tout à fait ? Renaud : Ma fille de 26 ans m'a dit qu'elle était très déçue. Elle aimait le Renaud musette qu'elle retrouve plus et semble gaver par les slide-guitare de Bucolo limite californien. Par exemple, une chanson comme « Adieu L'Enfance » qui lui est dédiée, je lui ai chanté avant de la soumettre au public (à une époque quand je parlais d'elle, je ne lui soumettais pas mais aujourd'hui je suis obligé (rire)) donc elle a adoré ma version guitare-voix dans ma cuisine mais elle n'aime plus du tout la version finale. Elle me dit souvent de prendre des jeunes gamins, des arrangeurs à Londres, et c'est ce que je vais faire pour le prochain album. Mais malgré tout, je garderais sûrement des mélodies de Lanty et Bucolo. Notamment de Lanty qui sait de par mes textes amener de l'émotion musicale. Personnellement j'y arrive de moins en moins, même si sur ce dernier j'ai retrouvé l'envie de composer. Dont « Elsa » et « Rouge Sang ». Pierre : « Elsa » je vais te dire : je suis obligé de la passer tellement elle est touchante cette chanson ? Renaud : Tu vois il y a 5 ans le chorus de guitare au milieu cela aurait été un chorus d'accordéon. Pierre : Justement à travers cette chanson, as tu parfois peur de livrer des histoires vraies au public ? Renaud : (catégorique) Jamais ! plus c'est perso, plus ça vient du c½ur et des tripes et de l'âme et plus j'ai envie de le livrer. Un artiste c'est comme une streapteeseuse : on montre notre cul, notre âme. On les vend même comme une streap vent son cul. C'est un métier totalement impudique et indécent. Etre sur scène, plus haut que les autres, avec un micro quand les autres n'en ont pas, éclairé quand les autres sont dans l'ombre, c'est quelque chose d'incohérent que mon épouse, par exemple, qui démarre ses premières tournées, a beaucoup de mal à assumer. Dans mes chansons, comme dans les interviews, je donne tout et j'y mets jusqu'à ma vie privée car ma vie privée, contrairement à ceux qui pensent qu'elle est sacrée, moi j'adore l'offrir. Ce que je ne supporte pas c'est qu'on me la vole. Et je n'ai pas envie de la vendre non plus. Je l'ai offerte notamment à Paris-Match. Je leur ai offert moyennant quoi : je leur ai demandé de faire un geste sympa envers une association humanitaire quand j'ai cru comprendre, et je ne le savais pas, que ce genre de reportage people d'artistes se monnayait. Je vais pas te citer les noms et les sommes que untel et untel ont touché pour des vacances à l'île Maurice avec leurs enfants, pour les 14 pages du baptême de la fille adoptive et les zéros rajoutés aux sommes dérisoires que moi j'ai touché pour mon mariage, en l'occurrence 15 000 euros. Quand tu sais que « bip » a pris 1 million de francs pour ses vacances avec ses mômes mineurs sans leur demander leurs avis... qu'on me fasse le procès ensuite comme dans le Nouvel Obs, d'avoir touché le pactole pour vendre mon mariage. Si on me voit dans Voici, Closer, Public, c'est avec des photos volées et sans mon accord. Pierre : Je t'ai lu méchant une fois... Renaud : Ça m'arrive ! Pierre : C'est lorsque tu déclarais pour expliquer le succès de « Boucan d'Enfer » que les gens en avaient peut être marre avant ton retour, de ne pas entendre de bonnes chansons ? Renaud : J'ai dit ça ? j'ai peut être dit ça mais sûrement pas comme ça. J'ai seulement dit que les gens étaient peut être gavés de mielleuses star-académiciennes ou de chanteurs un peu formatés, de hip-hop et de rap poutre apparente. Je voulais dire que peut être j'avais manqué au public. Je t'avoue en toute humilité que les gens manquaient de bonnes chansons et que « Boucan d'Enfer » était un disque de bonnes chansons. Globalement ce que j'écris moi même, c'est ce que j'ai envie d'entendre et je trouve mes chansons belles. Je ne vais pas te dire qu'elles sont moches ? si ? ce serait honteux de produire des titres que le créateur en personne trouve moche ! juste pour le plaisir d'essayer de les vendre. Belles, drôles ou intéressantes. C'est vrai que mes chansons colères sont rarement belles. Elles sont importantes mais ce n'est pas facile de faire de la poésie avec des mots de violence, avec Georges Bush ou Tchernobyl ou Sarko... faire rimer facho et Sarko, immigration et délinquance, cela fait une moins belle chanson que lorsque tu fais rimer Uranus et Anus et Copernic avec Je te nique. C'est ce qu'on me reproche d'ailleurs dans Libé aujourd'hui. Pierre : Ha ? Renaud : Je les cites : « Renaud en est réduit à de la poésie de merde ». Ce qui est marrant, c'est qu'il y a quelques années, ils aimaient justement ma manière de malmener la langue française, d'y intégrer de l'argot et de l'enrichir de cette manière. Il y a quelques temps cela les aurait fait marrer de me voir faire rimer Copernic et Nique. Pierre : Tu es vraiment très très remonté ? Renaud : Oui parce que ces cons là arrivent parfois à me mettre le doute. Pierre : Je vais être sincère, ce dernier disque n'est pas le meilleur mais pas le moins bon Renaud : Pareil ! C'est peut être le plus riche avec des thèmes assez différents. Contrairement à ce que disent les crétins qui pensent que je ne chante que des chansons d'amour pour mon bonheur retrouvé. Il me semble que les textes sont assez diversifiés. C'est peut être excessif d'avoir fait 6 chansons d'amour pour ma Romane mais c'est ma manière de le dire après des années où j'en manquais. Je souffrais d'un manque d'amour ou plutôt, je ne croyais plus à l'amour ou au couple en tout cas. Quand je lis que je suis mort, que je suis un poète foireux aux musiques indigentes, cela me fait rigoler. De toute façon, le plus important c'est que ce disque fasse pleurer aussi bien les filles que les garçons, ces gens qui retrouvent tout ce qu'ils ont toujours aimé chez moi : de la tendresse, de la colère, l'enfance, la nostalgie, l'humour, l'érotisme, le jeu avec les mots de la chanson. Pierre : En fait, je crois que tu ne te rends pas compte du nombre impressionnant des gens qui t'aiment ! Renaud : Si ! même si je prétends que je ne souhaite pas que mes chansons plaisent à tout le monde et que je suis fier d'avoir des ennemis. Quand ils m'attaquent je deviens parano. Et je me demande ce que j'ai bien pu faire pour engendrer autant de haine ! Je me dis que la constance de mes engagements montrent à quel point eux ont renoncé. C'est peut être mégalo de dire ça mais je le pense. Je suis triste, malheureux mais pas fâché contre eux. J'ai de la compassion et de la pitié pour ces gens dont la haine habite le c½ur. Je ne suis pas un curé hein ! (rire) mais je suis assez interloqué. Pierre : Et le petit Malone il va bien ? Renaud : Super ! Pierre : Pourquoi il s'appelle pas Pierrot alors ! Renaud : Parce que là j'aurais succombé ! cette chanson a trop été chantée, elle est galvaudée d'une certaine manière. Il aurait pu s'appeler Pierrot mais Malone c'est un prénom mixte, un prénom qui plaisait aussi bien à Romane qu'à moi. Il aurait pu s'appeler Malone-Pierrot Séchan mais je l'ai appellé Malone-Olivier Séchan car mon père est mort quelques jours avant, pour que ma mère se sente pas jalouse de l'amour que je porte à mon père j'ai rajouté Oscar, le nom de son père à elle. Pierre : Et l'album de ta chérie ? Renaud : Il est presque terminé. Je lui ai écrit des chansons d'amour et 2 ou 3 à thème sociétal. 2 sont à mes yeux, et je ne sais pas si je peux avoir un jugement objectif sur mon écriture, mais ces deux là sont certainement les deux plus belles de ma carrière. Il y en a une c'est « Pleure pas » sur l'avortement et l'autre c'est « Dylan » sur un gamin qui se viande en sortant de boite de nuit. Je les mets dans mon panthéon des chansons que j'aime avec « Petite Conne » et « La Teigne » et « La Blanche » et « Rouge Gorges » et enfin « En Cloque ». Pierre : Personnellement, j'ai adoré ta tournée dans tes moments difficiles où tu venais sur scène avec un pianiste et un guitariste, penses tu retrouver ce genre d'intimité ? Renaud : Je te réponds oui j'aimerais le refaire, je vais peut être le refaire, cela dépend de ma vie personnelle et professionnelle, de l'harmonisation de ma vie et de celle de Romane. J'aimerais partir en tournée dans des petits théâtres en laissant du monde à la porte malheureusement. Avec un accordéon, une caisse claire : en petite formation acoustique. Pierre : Et ton fameux roman c'est l'arlésienne ? Renaud : Il paraît que la FNAC l'annonce incessamment sous peu. Il est fou mon éditeur. Ce roman en est à 150 pages et je dois encore en écrire une centaine. Avec tout ce que j'ai eu à faire, j'ai jamais le temps de l'écrire. Je devais déjà lui rendre en Juin dernier, en Septembre et on ne le verra pas en librairie avant Février-Mars. Pierre : Il va parler de quoi ? Renaud : Des années noires, et éventuellement je ferais un petit chapitre qui résumera les 4 années qui ont suivi, sur ma renaissance, si ce n'est artistique mais au moins humaine... et médicale. J'étais mourant et je suis en parfaite santé... En 2002 j'étais encore un peu dépressif, totalement paranoïaque avec des dépenses de mes droits d'auteurs dans des détectives privés parce que je me sentais suivi, on voulait m'assassiner. J'ai arrêté de boire 8 mois après la sortie du disque, j'ai arrêté en fait quand j'ai décidé de vivre ma vie avec Romane. Pierre : Tu pètes la forme là ? Renaud : A l'époque je dormais 12 heures par nuit, j'allais me coucher crevé et je me réveillais fatigué... depuis 3 ans, je me couche à 2 heures en pleine forme, je m'endors en 15 secondes et je me réveille à 7 heures en pleine forme ! Quand je parle de mon bonheur aujourd'hui, j'ai toujours l'impression que les gens pensent que j'ai vécu toute ma vie malheureux mais non : j'ai vécu 20 ans de bonheur et de passion amoureuse et familiale auprès de mon ex et de ma fille. Je n'ai vécu que 3 années noires sur ma vie. Pour certains, cela s'étale sur 30 ans, moi ça été regroupé sur 3. Globalement j'ai été comblé par l'amour. Je veux aussi par ce livre, rendre hommage aux gens qui m'ont soutenu pendant cette période et ça se termina quand Romane a poussé la porte à tambour de cette Closerie des Lilas où nous nous trouvons. article original
    • Album A la Belle de Mai
    • Album Mistral Gagnant
    • Album Rouge Sang
    • Bruxelles
    • Bénabar
    • Chanson Danser à Rome
    • Chanson Manhattan-Kaboul
    • Chanson Mistral Gagnant
    • Chanson Nos vieux
    • Chroniques Charlie-Hebdo
Nouvel Observateur

22 octobre 2009

De nombreuses vidéos du site de l'INA, entre autres recensées par FranckCaco99, merci à lui.

INA
  • 3 août 1981, Plateau Renaud, Jacques ARMAND MIDI 2 - 03/08/1981 - 18min45s Renaud pense avoir une double personnalité, s'explique sur sa façade de zonard, est choqué par attitude du gouvernement Britannique à propos problèmes des grévistes de L'IRA, attend beaucoup de choses positives du nouveau gouvernement, ne pense pas être trop récupère, pose question sur la Pologne, donne son avis sur le SAC qui est pour lui un sac poubelle, fait sa propre revue de presse, commente situation au Salvador, parle de son désir d'être comédien, du phénomène de la drogue, de son album qui va sortir en septembre, de son futur départ en bateau, chante "la blanche ". Jacques ARMAND explique comment il a pensé à dessiner BD à partir des chansons de Renaud Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Merigaud, Gérard article original
    • Bateau La Makhnovchtchina
    • Chanson La Blanche
    • Chanson Les Aventures de Gérard Lambert
    • Langue Argot
    • Livre BD Les aventures de Gérard Lambert
    • Pays Grande-Bretagne
    • Pays Pologne
    • Téléfilm Neige de Noël
  • 13 octobre 1985, Concert La Courneuve JA2 20H - 13/10/1985 - 01min43s Bilan du concert des "Chanteurs sans Frontières" à La Courneuve au bénéfice de l'aide alimentaire pour l'Ethiopie : beaucoup moins de public que prévu. - Extrait du concert avec Enrico MACIAS, Johnny Halliday, - Interview d'un père de famille qui explique que le prix des places est trop élevé pour les familles. - Interview de Renaud sur le contrôle de l'utilisation des dons par un audit et sa bonne destination en l'Éthiopie. Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Sicard, Roland interprète : Macias, Enrico participant : Renaud-chanteur
    • Concert des "Chanteurs sans Frontières"
    • Pays Ethiopie
  • 9 septembre 1988, Plateau invites : Michel DRUCKER et Renaud MIDI 2 - 09/09/1988 - 10min24s Renaud qui se qualifie de "chanteur énervant" et Michel DRUCKER qui fête ses 25 ans de télévision sont les invites du 13h. Renaud sera l'invite de "champs Elysées" samedi 10. Renaud s'explique sur la rareté de ses apparitions depuis 2 ans. Il préfère faire des promotions intelligentes et sélectives. Quand je n'ai plus fait de promo du tout, je me suis rendu compte que je faisais de la peine aux gens qui m'aimaient et je faisais plaisir aux gens qui me détestent. Interroge sur les 6 chaînes généralistes : "il suffit d'en gerber deux. il en reste 2 biens et 2 bonnes émissions de TV ". Rend hommage à Drucker "animateur professionnel, propre et talentueux". - Michel DRUCKER fête ses 25 ans de télévision. A cette occasion "show magazine" lui consacre un numéro spécial avec de nombreuses photos qui retracent sa carrière. Lemeyrgie lit rapidement une lettre que Renaud à écrit pour "show magazine" en hommage a drucker. - leymergie présente quelques photos NB : - drucker, alors journaliste sportif, a cognac jay. - photo NB 1963 : drucker, présentateur de l'émission "tilt magazine "produite par Michèle ARNAUX. - photo NB équipe dé football avec belmondo, Yves BONSERGENT, Adolphe DRHEY, borelli, Claude BRASSEUR. - photo NB "les rendez vous du dimanche" : drucker avec de niro. - photo NB : Drucker avec PAUL MAC carthney et sa femme Linda, avec Romy SCHNEIDER, Lino VENTURA, Renaud aux cotes de miss monde. - Lemeyrgie offre à Drucker une lithographie originale de wolinski qui représente sa chienne zaza. - Drucker demande à Patricia CHARNELET pour quand est le bébé, et débouche une bouteille de Champagne. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Leymergie, William ; Charnelet, Patricia participant : Drucker, Michel ; Renaud-chanteur article original
    • Télévision Michel Drucker
  • 11 mai 1992, Casino de Paris : concert Renaud Actualités 12h30 - 11/05/1992 - 02min28s Renaud remonte sur scène pour ses quarante ans, il a choisi le Casino de Paris. Répétition sur scène, off il explique ce qui le différencie des hommes politiques, il assume ses contradictions, sa maladresse et ses erreurs. (Différents plans) des musiciens et de Renaud sur scène. Extrait de sa chanson "socialiste". Interview de Renaud, son éducation le pousse aveuglément vers les victimes. Extrait de la répétition. Suite de l'interview, il aimerait que ses chansons amènent une prise de conscience, son rôle est d'embellir la vie. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : France Régions 3 Paris Générique journaliste : Ariche, Victor ; Stampfler, Thierry participant : Renaud-chanteur article original
    • Chanson Socialiste
    • Salle Casino de Paris
    • Chanson Welcome Gorby
  • 12 septembre 1993, Fête de l'Humanité : L'équipe de « Germinal » JA2 20H - 12/09/1993 - 01min35s La FÊTE DE L'HUMANITÉ accueillait ce dimanche 12 septembre à LA COURNEUVE une partie de l'équipe du tournage du film GERMINAL. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Predali, Jean Baptiste article original
    • Fête de l'Humanité
  • 27 septembre 1993, Duplex Renaud + Berry JA2 20H - 27/09/1993 - 09min22s EN DUPLEX DE LILLE, BRUNO MASURE ENTOURE DE L'ÉQUIPE DU FILM "GERMINAL"DONT LE METTEUR EN SCÈNE CLAUDE BERRI ET LE CHANTEUR-ACTEUR RENAUD QUI VIENNENT PRÉSENTER LE FILM EN AVANT-PREMIÈRE. - CLAUDE BERRI : "JE SUIS OPTIMISTE SUR LE FILM... J'AVAIS ENVIE DE FAIRE "GERMINAL"... FILM SUR LA MÉMOIRE, LE PASSé, MAIS CE N'EST PAS UN FILM PASSéISTE..." - VG BRUNO MASURE ENTOURE D'ANCIENS MINEURS AVEC LEUR CASQUE SUR LA TÈTE. - RENAUD : "ON A EU LES LARMES AUX YEUX QUAND ON NOUS A OFFERT LA MÉDAILLE DES MINEURS DES SYNDICATS DES TRAVAILLEURS DE LA TERRE, A CLAUDE ET A MOI, EN MEMOIRE DE MON GRAND-PERE QUI A TRAVAILLE DANS LA MINE." MASURE LUI PARLE EN CHTIMI ET RENAUD LUI REPONDANT DE MEME. - RENAUD CONTENT DE LA PRÉSENCE DU PRÉSIDENT MITTERRAND A CETTE SOIRÉE : "CE FILM A UNE VALEUR DE SYMBOLE... C'EST LA LUTTE DES ESCLAVES CONTRE LES NANTIS... REGRET DE NE PAS AVOIR ÉTÉ AUSSI BON QUE JE L'AURAIS VOULU.." - MASURE POSE QUESTION SUR LES ACCORDS DU GATT ET LA CONCURRENCE AVEC LA SORTIE DE "JURASSIC PARK". - BERRI RÉPOND SUR LA MÉDIATION AUTOUR DE "GERMINAL. - MASURE FINIT SUR UN DE SES JEUX DE MOT : "FILM PAS INTERDIT AUX MINEURS" (SIC) Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Masure, Bruno participant : Berri, Claude ; Renaud présentateur : Masure, Bruno article original
    • Claude Berri
    • Politique F.Mittérand
  • 27 septembre 1993, Suite duplex Renaud et Berri en direct de Lille JA2 20H - 27/09/1993 - 03min29s Suite duplex de Lille où Bruno Masure, entouré des mineurs, interviewe Renaud et Claude Berri, à propos de son dernier film Gérminal. Pour Claude Berri , ces mineurs ne sont pas des simples figurants mais le "coeur du film" Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique participant : Berri, Claude ; Renaud-chanteur ; Masure, Bruno présentateur : Claude, Hervé article original
    • Claude Berri
  • 27 septembre 1993, Claude BERRI à propos de « Germinal » JA2 20H - 27/09/1993 - 04min16s En direct de Lille, Bruno Masure ,entouré des mineurs, interviewe Renaud et Claude Berri, à propos de son dernier film Gérminal. Pour Claude Berri , ces mineurs ne sont pas des simples figurants mais le "coeur du film" Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique participant : Berri, Claude ; Renaud-chanteur ; Masure, Bruno présentateur : Claude, Hervé article original
    • Claude Berri
  • 27 septembre 1993, Mineurs / Germinal JA2 20H - 27/09/1993 - 01min37s EXTRAIT DU FILM DE CLAUDE BERRI "GERMINAL" AVEC ANCIENS MINEURS AYANT DES RÔLES DE FIGURANT. ITW ANCIEN MINEUR SUR SA PARTICIPATION, ÉTAIT TRÈS ÉMU. - VG ANCIENS MINEURS REVENANT SUR LES LIEUX OU ILS TRAVAILLAIENT. - GP DERNIER BLOC DE CHARBON QU'UN MINEUR A REMONTE EN 1989. - AUTRE EXTRAIT DU FILM. - AUTRE TÉMOIGNAGE MINEUR SUR FATALITÉ DU TRAVAIL A LA MINE POUR PLUSIEURS GÉNÉRATIONS. - VG RENAUD ET LES FIGURANTS MINEURS PENDANT POSE DU TOURNAGE MANGEANT ENSEMBLE AUTOUR DE TABLE ET CHANTANT "LES CORONS". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Perrin, Eric article original
  • 22 novembre 1994, RENAUD, A la belle de mai JA2 20H - 22/11/1994 - 02min17s RENAUD a enregistré un nouvel album "A la belle de mai". Tournage du clip dans une banlieue, dans un décor de stand de tir des années 50. DP du tournage, décor. Itw de Renaud sur les thèmes de son album, enfance, fraternité, amitié, colère, tendresses... Tournage, il chante "C'est quand qu'on va où". Il marche dans la banlieue (fume, jean déchiré et cuir). ITW sur les raisons qui l'ont poussé à enregistrer son disque chez lui. DP des dessins de son album. ITW sur le plus beau métier du monde, celui d'écrivain, comme son père. Il aimerait que ses chansons fassent 300 pages. Tournage, caméra fixe Renaud. GP son album Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Bonnot, Marie Hélène interprète : Renaud-chanteur article original
    • Album A la Belle de Mai
    • Chanson C'est Quand Qu'on va où ?
  • 15 avril 1996, Duo Pascal SEVRAN et RENAUD « J'ai rendez-vous avec vous » La chance aux chansons - 15/04/1996 - 02min30s Pascal SEVRAN et RENAUD interprètent "J'ai rendez-vous avec vous" de Georges Brassens. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Marchadier, Gérard auteur de la chanson originale : Brassens, Georges interprète : Sevran, Pascal ; Renaud-chanteur article original
    • Georges Brassens
    • Télévision Pascal Sevran

21 octobre 2009

INA
  • 10 avril 1975, Renaud « Camarade Bourgeois » Midi première - 10/04/1975 - 01min51s 1ère Télévision de Renaud. RENAUD chante en direct « Camarade bourgeois » en s'accompagnant à la guitare, coiffé d'une casquette de gavroche. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Teisseire, André interprète : Renaud-chanteur article original
    • Chanson Camarade Bourgeois
    • Télévision TF1
  • 27 mai 1978, Renaud « Laisse béton » Numéro un - 27/05/1978 - 02min21s Renaud chante « Laisse béton » Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Sanders, Dirk producteur : Carpentier, Maritie ; Carpentier, Gilbert interprète : Renaud-chanteur article original
    • Album Laisse Béton
  • 5 juillet 1980, Renaud questions à Roland Nungesser BRAVO - 05/07/1980 - 04min35s Renaud pose quelques questions cocasses à Roland Nungesser : A t-il une mobylette ? Est-il pour la légalisation de la Marijuana ou pour la réouverture des maisons closes ? Envisage t-il de raconter des histoires vraies dans l'avenir ? Pourquoi lui, Renaud, n'a jamais été invité au grand échiquier de Jacques Chancel, trop de talent ou trop vulgaire ? Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Barizien, Jean Pierre participant : Renaud-chanteur ; Nungesser, Roland article original
  • 9 février 1981, Renaud et l'argot D'HIER ET D'AUJOURD'HUI - 09/02/1981 - 01min48s Interview de Renaud à propos de l'argot qu'il utilise comme langage, appris enfant, ce langage s'est renforcé en fréquentant la rue. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Masson, Dominique journaliste : Couderc, Claude participant : Renaud-chanteur article original
    • Vie Argent
  • 23 mars 1981, Renaud « Viens chez moi, j'habite chez une copine » LES NOUVEAUX RENDEZ VOUS - 22/03/1981 - 02min29s RENAUD chante "Viens chez moi, j'habite chez une copine". Il modifie légèrement les paroles de la chanson en fin de prestation afin d'interpréter MIOU MIOU, l'invitée de l'émission. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 producteur exécutif : Producteur, Bry sur Marne : Société Française de Production Générique réalisateur : Grumbach, Rémy producteur : Grumbach, Rémy ; Ruggieri, Eve interprète : Renaud-chanteur article original
    • Chanson Viens chez moi, j'habite chez une copine
    • Miou-Miou
  • 22 février 1984, Renaud et Jacques Armand L'ACADEMIE DES 9 - 22/02/1984 - 01min55s Jean Pierre Foucault reçoit dans "L'Académie", Renaud et Jacques Armand à propos de leur bande dessinée "Les aventures de Gérard Lambert". Renaud accuse Jacques Armand de lui avoir "volé" un personnage de sa chanson. Jacques Armand explique leur collaboration, bien que Renaud ne participe pas au deuxième album. Il reconnaît que Renaud est lent mais ils travaillent ensemble la suite. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Pradines, Roger participant : Renaud-chanteur ; Armand, Jacques article original
    • Livre BD Les aventures de Gérard Lambert
  • 21 janvier 1986, Renaud et Madame Thatcher Effraction - 21/01/1986 - 02min03s Renaud explique ses positions par rapport à François Mitterrand et pourquoi il déteste autant Madame Thatcher. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : France Régions 3 Paris Générique participant : Renaud-chanteur présentateur : Bachmann, Philippe article original
    • Politique F.Mittérand
    • Politique Thatcher
  • 21 janvier 1986, Renaud et Coluche Effraction - 21/01/1986 - 02min27s Coluche et Renaud parlent de leur rencontre, à l'époque du Café de la Gare. Renaud explique pourquoi il n'a pas très envie, malgré les demandes, de faire du cinéma. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : France Régions 3 Paris Générique participant : Desproges, Pierre ; Coluche ; Renaud-chanteur présentateur : Bachmann, Philippe article original
    • Coluche
  • 1er avril 1986, Renaud au Zénith C'est encore mieux l'après midi - 01/04/1986 - 05min09s Renaud avant son spectacle au Zénith. avec ses amis, mangent, font des farces, des batailles d'eau. répétition 3 heures avant. Dans sa loge Renaud se fait maquiller. Les fans dans la salle. Renaud se prépare à entrer sur scène, il doit téléphoner à sa fille avant qu'elle s'endorme. Il vérifie la guitare, Sa femme est arrivée, il peut donc commencer. Il a le trac, il entre en scène et chante. Interview post concert, il aimerait donner encore plus. Renaud sur scène. A la fin du concert, retour à la loge. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Chammings, Patrick interprète : Renaud-chanteur article original
    • Zénith
  • 9 octobre 1989, Renaud son héritage d'amour Du côté de chez Fred - 09/10/1989 - 01min54s Renaud parle de ses parents, ce qu'ils lui ont laissé en héritage, essentiellement de l'amour, de la rébellion. De son éducation prolétaire, protestante, il a gardé le côté humaniste, tolérant et révolté aussi. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Hermant, Michel participant : Renaud présentateur : Mitterrand, Frédéric article original
    • Olivier Séchan
    • Vie Famille
  • 9 octobre 1989, La langue de Renaud Du côté de chez Fred - 09/10/1989 - 01min38s Renaud a des difficultés pour analyser son langage, il a été influencé par Prévert, Aristide Bruant, bercé par les chansons de Brassens... Puis, il a eu enfin envie d'écrire avec son langage, celui qu'il parlait à l'époque dans la rue. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Hermant, Michel participant : Renaud présentateur : Mitterrand, Frédéric article original
    • Aristide Bruant
    • Georges Brassens
    • Jacques Prévert
  • 15 avril 1996, Renaud parle de Georges Brassens La chance aux chansons - 15/04/1996 - 02min57s Pascal SEVRAN s'entretient avec RENAUD à l'occasion de la sortie du disque "Renaud chante Brassens". RENAUD dit son admiration pour Georges BRASSENS puis raconte sa première rencontre avec lui. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Marchadier, Gérard participant : Renaud-chanteur présentateur : Sevran, Pascal article original
    • Album Renaud chante Brassens
    • Télévision Pascal Sevran
  • 17 février 2001, Victoire d'honneur pour Renaud Les victoires de la musique - 17/02/2001 - 01min59s Présentation de Jean Luc Delarue et Frédérique Bedos, Doc Gynéco remet une victoire d'honneur à Renaud. Renaud très ému, fait un petit discours. Production producteur ou co-producteur : Association les victoires de la musique , Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Revon, Jérôme participant : Renaud-chanteur ; Doc Gynéco-chanteur présentateur : Delarue, Jean Luc ; Bedos, Frédérique Retrouvez ce média sur www.ina.fr article original
    • Victoires de la Musique
  • 9 juin 2002, Le retour de Renaud Thé ou café - 09/06/2002 - 04min53s Renaud parle de son nouvel album après sept ans d'absence. Il parle de cette absence, de son auto-destruction, de la nostalgie de son enfance, nostalgie du temps perdu, de sa famille, de sa jeunesse, . Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique participant : Renaud-chanteur présentateur : Ceylac, Catherine article original
    • Album Boucan d'Enfer
  • 9 juin 2002, Victoire de la musique de Renaud Thé ou café - 09/06/2002 - 02min09s Renaud parle de la remise de sa victoire de la musique (victoire d'honneur) alors qu'il était au fond du trou et qu'il estimait immérité. L'image que lui renvoyait l'écran de contrôle le terrifiait, bouffi d'alcool. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique participant : Renaud-chanteur présentateur : Ceylac, Catherine article original
    • Victoires de la Musique
  • 9 juin 2002, Docteur Renaud, Mister Renard Thé ou café - 09/06/2002 - 02min02s Interview de Renaud par Catherine Ceylac sur son mal être, l'aide de ses amis et de sa famille lorsqu'il a traversé une mauvaise passe de dépression nerveuse, d'alcoolisme, lorsqu'il était Mister Renard. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique interprète : Renaud-chanteur présentateur : Ceylac, Catherine article original
    • Vie Alcool
  • 9 juin 2002, Renaud et l'amour Thé ou café - 09/06/2002 - 03min01s Catherine Ceylac reçoit Renaud, il explique comment il sait dire "je t'aime", à ses proches, amis, à sa famille et surtout à sa fille pour qui il éprouve un immense amour. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique participant : Renaud-chanteur présentateur : Ceylac, Catherine article original
    • Lolita
    • Vie Famille
  • 15 février 2003, Renaud Victoire de l'album de l'année Jean Luc Delarue et Michel Drucker remettent la victoire de l'album de l'année à Renaud pour "Boucan d'enfer". Renaud monte sur scène pour recevoir sa récompense. Renaud est ovationné, il fait un discours de remerciements, Jean Pierre Bucolo et Alain Lanty (dans le public), sa victoire est une victoire sur la dépression et l'alcool, il évoque sa victoire de 98 qu'il prenait pour une victoire posthume. Il dédie sa victoire à ses parents et leur dit qu'il les aime. Production producteur ou co-producteur : ACT 4 PRODUCTIONS , Association les victoires de la musique , Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Revon, Jérôme participant : Renaud-chanteur ; Bucolo, Jean Pierre ; Lanty, Alain présentateur : Drucker, Michel ; Ness Retrouvez ce média sur www.ina.fr article original
    • Victoires de la Musique
  • 15 février 2003, Renaud et Axelle Red Victoire de la chanson originale Les victoires de la musique - 15/02/2003 - 04min45s Jean Luc Delarue et Michel Drucker remettent le trophée de la victoire de la chanson originale à Renaud. Il monte sur la scène avec Axelle Rel. Discours de remerciements de Renaud, pour Jean Pierre Bucolo, il explique pourquoi il a choisi Axelle Red, son artiste féminine francophone préférée. Axelle Red remercie Renaud pour sa chanson. Renaud reprend la parole pour continuer la liste des remerciements, terminant par Ben Laden et Bush qui par leurs crimes ont inspiré cette chanson. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : ACT 4 PRODUCTIONS , Association les victoires de la musique , Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Revon, Jérôme participant : Renaud-chanteur ; Red, Axelle ; Bucolo, Jean Pierre présentateur : Drucker, Michel ; Delarue, Jean Luc article original
    • Alain Lanty
    • Axelle Red
    • Jean-Pierre Bucolo
    • Victoires de la Musique
  • 15 février 2003, Renaud Victoire de l'artiste masculin Les victoires de la musique - 15/02/2003 - 04min18s Jean Luc Delarue et Michel Drucker remettent la victoire de l'artiste masculin à Renaud. Il monte triomphalement sur la scène après avoir embrassé Lola et Dominique. Il remercie à nouveau son public, la profession, sa femme et sa fille. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : ACT 4 PRODUCTIONS , Association les victoires de la musique , Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Revon, Jérôme participant : Renaud-chanteur présentateur : Drucker, Michel ; Delarue, Jean Luc article original
    • Victoires de la Musique

18 octobre 2009

INA
  • 12 août 1978, Renaud « Mélusine » Numéro un - 12/08/1978 - 01min49s RENAUD, s'accompagnant à la guitare, chante en direct "Mélusine". Il est accompagné de deux guitaristes. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Rossolin, Pierre producteur : Carpentier, Maritie ; Carpentier, Gilbert interprète : Renaud-chanteur article original
    • Chanson Mélusine
  • 11 mars 1980, Renaud à Soir 3 SOIR 3 - 11/03/1980 - 02min13s Lors d'une séance d'enregistrement, Renaud chante un extrait de "Marche à l'ombre". Affiche du spectacle de Renaud à Bobino. Jean Jacques PEYRAUD le présente. Lors de la séance d'enregistrement, Renaud chante un extrait de "It is not because you are". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France Régions 3 article original
    • Chanson It is not because you are
    • Chanson Marche à l'Ombre
    • Salle Bobino
  • 24 mai 1980, Renaud « Mimi l'ennui » Numéro un - 24/05/1980 - 03min29s RENAUD chante "Mimi l'ennui" accompagné par l'orchestre de l'émission. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Fournier Bidoz, Pierre ; Sarraut, Marion producteur : Carpentier, Maritie ; Carpentier, Gilbert interprète : Renaud-chanteur article original
    • Chanson Mimi l'ennui
  • 24 mai 1980, Annie Cordy et Renaud « Tel qu'il est il me plaît » Numéro un - 24/05/1980 - 02min17s RENAUD et Annie CORDY chantent "Tel qu'il est il me plaît", version RENAUD : "Telle qu'elle est elle me plaît", accompagnés par un accordéon. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Fournier Bidoz, Pierre ; Sarraut, Marion producteur : Carpentier, Maritie ; Carpentier, Gilbert interprète : Renaud-chanteur ; Cordy, Annie article original
    • Annie Cordy
    • Chanson Tel qu'il est il me plaît
  • 29 décembre 1981, Renaud et ses débuts Midi première - 29/12/1981 - 01min12s Interview de RENAUD par DANIELE GILBERT. Il évoque ses débuts dans Midi première. Après un jeu de mots sur sa pilosité, il fredonne la chanson qu'il chantait à l'époque "Camarade Bourgeois". Ils se souviennent d'un autre passage dans Midi première, DANIELE GILBERT annonce son passage à l'Olympia. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Pierre, Jacques interprète : Renaud-chanteur présentateur : Gilbert, Danièle article original
    • Chanson Camarade Bourgeois
    • Salle Olympia
  • 20 novembre 1982, Renaud et la mer, interview Champs Élysées - 20/11/1982 - 01min18s Interview de RENAUD par MICHEL DRUCKER : il parle plus de bateau que de chansons (il est allé rencontrer d'autres requins). Il part dès qu'il peut, il revient travailler un petit peu, le moins possible. Il va repartir bientôt en mer, (jeu de mots avec sa mère), sans être un vieux loup de mer, il aime. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Brialy, Jacques interprète : Renaud-chanteur présentateur : Drucker, Michel article original
    • Télévision Michel Drucker
  • 14 janvier 1984, Renaud, prochain spectacle au Zénith Champs Elysées - 14/01/1984 - 02min15s Interview de RENAUD par MICHEL DRUCKER. Il parle de son prochain spectacle dans la nouvelle salle de la Villette, le Zénith. Humour sur leurs looks respectifs. Il parle de sa poignée de main avec Mitterrand, "Monsieur le Président, il fait peur...", il raconte son trac lors de cette rencontre, "c'était sympa". Puis retour du sujet sur la salle du Zénith pour trois semaines de spectacle. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Brialy, Jacques participant : Renaud-chanteur présentateur : Drucker, Michel article original
    • Télévision Michel Drucker
    • Zénith
  • 18 janvier 1984, Renaud, souvenir de petit vol MOI JE - 18/01/1984 - 01min56s RENAUD raconte un larcin commis dans sa jeunesse. Il a volé une montre dans une veste posée dans la chambre d'un couple qui dormait. "Il fallait que j'ai volé une fois quelque chose dans un casse... J'ai volé un pauvre pour donner à un riche... toute ma vie, j'ai eu honte...". Il raconte cette histoire avec humour et beaucoup de sentiments. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Gesbert, Bernard ; Waysman, Chantal interprète : Renaud-chanteur article original
  • 14 février 1986, Renaud, livre « Mistral gagnant » Apostrophes - 14/02/1986 - 07min43s RENAUD présente son livre de recueil de textes, Mistral gagnant : chansons et dessins, préface de San-Antonio. Il raconte comment il a commencé à faire des chansons. Adolescent, il lisait peu mais adorait Prévert. Ses maîtres sont Brassens, Bruand, Bobby Lapointe... Quant à son vocabulaire, entre les mots modernes tirés de la tradition de rue et les vieux mots de la tradition française, le mélange donne un ton assez inouï à ses chansons. BERNARD PIVOT souligne qu'il sait être un grand sentimental comme dans "En cloque". Ses dessins illustrent le livre (DP des dessins de Renaud). Préface de San-Antonio qui l'appelle son fils, plus bel hommage qu'il ait reçu dans sa vie. Renaud a toujours craqué devant l'intelligence et la bonté de Frédéric Dard. Il déclare que ce n'est pas son livre, ce sont les éditeurs qui ont voulu sortir ses textes, il ne s'agit pas d'une démarche personnelle. BERNARD PIVOT lit quelques extraits croustillants des chansons, RENAUD raconte la naissance de certaines chansons avec la volonté de rester chanteur réaliste. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Cazenave, Jean participant : Renaud-chanteur présentateur : Pivot, Bernard article original
    • Frédéric Dard
    • Livre Mistral Gagnant
  • 22 novembre 1986, Renaud, maître de cérémonie LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE - 22/11/1986 - 03min53s RENAUD présente les deuxièmes victoires de la musique. Il semble fort ému mais garde son humour caustique en racontant quelques souvenirs, puis appelle le président de la soirée , GILBERT BECAUD. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique réalisateur : Cap, Jean Louis présentateur : Renaud-chanteur ; Bécaud, Gilbert article original
    • Gilbert Bécaud
    • Victoires de la Musique
  • 25 avril 1987, Renaud, rencontre avec Johnny Clegg Les enfants du rock - 25/04/1987 - 02min46s Une rencontre importante pour Renaud, Johnny Clegg. Il visite Joannesburgh avec lui, il lui parle de la danse Zulu. (off "Miss Maggie" version anglaise) Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur d'origine : Producteur, Neuilly sur Seine : PRV producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 , Institut national de l'audiovisuel Générique réalisateur : Glasberg, Jimmy producteur : Soule, Béatrice article original
    • Johnny Clegg
  • 14 octobre 1989, Renaud et Michel Sardou Champs-Élysées - 14/10/1989 - 01min51s Interview de RENAUD et de MICHEL SARDOU par MICHEL DRUCKER. Chacun parle de l'autre, et dit l'estime qu'ils ont l'un pour l'autre. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 , DANY ET MICHEL DRUCKER PRODUCTIONS Générique réalisateur : Boulain, Françoise participant : Renaud-chanteur ; Sardou, Michel présentateur : Drucker, Michel article original
    • Michel Sardou
    • Télévision Michel Drucker
  • 22 mars 1992, Renaud et l'amour de ses parents A VOS AMOURS - 22/03/1992 - 45s Interview de RENAUD par CAROLINE TRESCA (présence de son chien Toto). Il parle de l'amour de ses parents lorsqu'il était enfant. "Pourri d'amour...". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France Régions 3 , Producteur, Boulogne Billancourt : Les Films du Sabre Générique réalisateur : Orabona, Jean Luc participant : Renaud-chanteur présentateur : Tresca, Caroline article original
    • Olivier Séchan
  • 22 mars 1992, Renaud, le mariage et la famille A VOS AMOURS - 22/03/1992 - 03min07s RENAUD (avec Toto, son chien) réagit sur la soi disant valeur bourgeoise du mariage, l'image de "la gonzesse", la recherche de l'amour et de la fraternité (la bande) avant de trouver sa vraie famille. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France Régions 3 , Producteur, Boulogne Billancourt : Les Films du Sabre Générique réalisateur : Orabona, Jean Luc participant : Renaud-chanteur présentateur : Tresca, Caroline article original
    • Vie Amour
    • Vie Famille
  • 22 mars 1992, Renaud, prochain et premier film « Germinal » A VOS AMOURS - 22/03/1992 - 01min11s RENAUD parle du projet de CLAUDE BERRI, "Germinal" dans lequel il jouera le premier rôle. Il débute au cinéma, il a accepté par admiration pour Berri, grandeur du rôle, raisons de racine, la mine fait partie de sa culture. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France Régions 3 , Producteur, Boulogne Billancourt : Les Films du Sabre Générique réalisateur : Orabona, Jean Luc participant : Renaud-chanteur ; Tresca, Caroline présentateur : Tresca, Caroline article original
  • 1er mai 1993, Renaud dans Germinal 01/05/1993 - 02min08s Reportage sur le tournage de "Germinal", il chantonne "Lampiste" avec les mineurs. Interview sur son personnage et son affection pour les mineurs. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Agence, Paris : France 3 article original
  • 1er août 1993, Renaud, album en patois 01/08/1993 - 35s Interview de RENAUD, il explique combien lui tenait à coeur de faire un album de chansons du Nord entièrement en patois. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Lille : France 3 Lille Nord-Pas de Calais Générique réalisateur : Pradines, Roger interprète : Renaud-chanteur participant : Renaud-chanteur article original
    • Album Renaud cante el' norte
  • 9 octobre 1994, Renaud, rassemblement au Musée du Désert PRESENCE PROTESTANTE. LE MAGAZINE - 09/10/1994 - 36s Rassemblement protestant au Musée du Désert dans les Cévennes chaque année à Mialé. Interview de RENAUD sur la fraternité de la communauté protestante, les valeurs auxquelles il est attaché. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique réalisateur : Charnay, Jean Claude participant : Renaud-chanteur article original
    • Religion Protestantisme
  • 22 novembre 1994, Disque Renaud JA2 20H - 22/11/1994 - 02min18s Renaud prépare son nouvel album. - PE HLM et stand (c'est le décor de la nouvelle chanson de Renaud "C'est quand qu'on va où". - Interview de Renaud. - Renaud lors du tournage du clip / OFF Renaud chantant. - Renaud marchant dans la cité HLM et fumant une cigarette. - suite Interview de Renaud :"J'ai enregistré pendant la période scolaire...je ne pouvais pas laisser ma femme et ma fille se payer la corvée...". - DP pochettes avec les titres des ses nouvelles chansons :"Willy brouillard" ... - Suite de l'interview de Renaud relatant ses souvenirs d'enfance. / En off chanson / Pe camera / pochette et Renaud fumant sa cigarette. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Bonnot, Marie Hélène article original
    • Album A la Belle de Mai
  • 1er mai 1995, Chanson Renaud JA2 20H - 01/05/1995 - 55s Le chanteur Renaud donne une série de concerts à la Mutualité à Paris. - PE musiciens sur scène. PR RENAUD chantant une chanson de son dernier album : "A la Belle de Mai". DPR musiciens (trompettiste, violoniste ...). Ralenti PR RENAUD. BRUNO MASURE reçoit RENAUD en direct depuis le Palais de la Mutualité où il donne une série de concerts. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Générique journaliste : Masure, Bruno interprète : Renaud-chanteur article original
    • Salle de la Mutualité
  • 17 juillet 1995, Fête à Renaud JA2 20H - 13/07/1995 - 02min27s RENAUD a fait l'ouverture des 11ème Francofolies de La Rochelle hier soir. - PA de RENAUD montrant ses muscles / PR musiciens / orchestre de cuivres avec les cordes à l'arrière-plan / CPL RENAUD à l'arrière plan / tribunes provisoires sur un parking / ITW RENAUD sur l'ambiance vacances. - De nuit : RENAUD, à la guitare, chantant "Dés que le vent soufflera..." / GP spectatrice / public reprenant en coeur le refrain. - Chanteurs d'un groupe polyphonique corse / ITW RENAUD explique que les chanteurs corse n'ont pas leur place dans les media. - De nuit : suite du concert de RENAUD, il chante "Dans mon HLM" / public mains levées. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Perrin, Eric interprète : Renaud-chanteur participant : Renaud-chanteur article original
    • Festival Francofolies
  • 1er mai 1995, Duplex Renaud à la Mutualité JA2 20H - 01/05/1995 - 04min22s Interview du chanteur RENAUD, en direct de sa loge à la Mutualité à Paris, où il donne une série de concerts. - ITW RENAUD : "Je regretterai Mitterrand personnellement. Je vais être fidèle aux socialistes... La Mutualité est un endroit superbe. La salle a été restaurée. Le mois de mai m'a toujours marqué : mai 68, mai 81, mai 88, je suis né au mois de mai. C'est pour cela que j'ai appelé mon album "Belle de Mai". Le Ché, c'est la résistance". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Masure, Bruno participant : Renaud présentateur : Masure, Bruno article original
    • Album A la Belle de Mai
    • Salle de la Mutualité
  • 27 octobre 1995, Renaud et son public 19/20 - 27/10/1995 - 02min30s Le chanteur RENAUD a décidé de fêter ses 20 ans de chanson par une tournée en province, la première depuis 7 ans. Son public est souvent jeune et enthousiaste. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Agence, Paris : France 3 Générique journaliste : Stampfler, Thierry article original
    • Fans de Renaud
  • 21 avril 1996, Printemps de Bourges JA2 20H - 21/04/1996 - 01min53s Dernier jour pour la 20ème édition du Printemps de BOURGES. - GP Jacques HIGELIN, chantant a cappella. Joan BAEZ chantant a cappella un extrait de "Pauvre Rutebeuf" en français. - Rues de BOURGES. Passante avec chapeau à mi-chemin entre la tranche napolitaine et la folie. Photographes. - PANO BH sur le chanteur RENAUD. RENAUD répétant son spectacle au cours duquel il interprète des chansons de Georges BRASSENS. ITW : "Incohérent les gens qui viennent m'écouter et n'aiment pas BRASSENS. RENAUD en répétition. - VA BOURGES. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Carzou, Louis article original
    • Festival du Printemps de Bourges
Berry républicain
  • 13 octobre 2009, « Molly Malone-Balade irlandaise » de Renaud sortira le 23 novembre prochain (Relaxnews) - Le chanteur populaire Renaud fait son retour, le 23 novembre prochain, avec un nouvel album studio baptisé Molly Malone-Balade irlandaise. Passionné de l'île britannique, il reprend ici de grands classiques irlandais adaptés en français. Molly Malone est l'hymne officieux de la ville de Dublin, narrant l'histoire d'une belle poissonnière qui travaillait dans les rues de la ville. Molly Malone est composé de treize chansons dont le premier extrait est Vagabonds. Renaud avait déjà montré son affection pour l'Irlande à travers un single sorti en 1991 et baptisé La ballade nord-irlandaise. Il aura fallu deux ans de travail pour que le chanteur parvienne à adapter ces classiques irlandais en langue française revus à sa manière. Le dernier opus de Renaud, Rouge Sang, s'était écoulé à 700 000 exemplaires. Le chanteur s'est fait connaître à la fin des années 70 avec sa chanson Hexagone où il se gausse de la France d'alors. Ses titres les plus connus sont notamment Ma gonzesse, Marche à l'ombre, Dans mon H.L.M., Manu, Mon beauf', Mistral Gagnant ou encore Morgane de Toi. Site : www.renaud-lesite.fr article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Vagabonds

16 octobre 2009

Voici
La Libre Belgique
INA
  • 16 avril 1978, Chanteur Renaud JA2 20H - 16/04/1978 - 02min32s Le chanteur Renaud sur sa moto dans les rues de Meudon ; trav. moto ; off Renaud chantant "laisse béton "; int. du chanteur : vit dans les bistrots ; Renaud entrant dans un café retrouve des copains et chantent ensemble Boris VIAN. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Begou, Georges article original
    • Chanson Laisse Béton
    • Vie Famille
  • 1er janvier 1980, Chanson Renaud MIDI 2 - 01/01/1980 - 06min03s Edmond MAIRE a voulu rencontrer Renaud. Il l'interroge sur cette chanson qui parle de beaucoup de jeunes, de sa provocation dans son habillement, de son désir de choquer. Renaud avoue sans hésitation son désir de choquer et après s'être inquiété de savoir s'il pouvait tout dire, Renaud s'exprime sur ce qu'il veut changer, en passant par une phase de destruction du pouvoir, de l'état, des "flics". Il explique la distinction qu'il fait entre la droite et la gauche et l'importance du syndicat et reconnaît que s'il exprime sa révolte, il n'apporte pas de solution. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Merlin, Dominique interprète : Renaud-chanteur participant : Renaud-chanteur ; Maire, Edmond article original
  • 3 août 1981, Le bateau de Renaud MIDI 2 - 03/08/1981 - 02min26s Renaud présenté son bateau, puis on le voit avec des copains s'activant à l'intérieur du bateau qui est loin d'être fini. différents détails à l'intérieur du bateau. Renaud détaille intérieur de son bateau puis avoue qu'il n'a jamais navigué. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 article original
  • 2 janvier 1982, Renaud coup de gueule Droit de réponse - 02/01/1982 - 01min28s Renaud entouré de Gainsbourg et Cavanna, lance un coup de gueule contre les nouvelles générations, et propose de lancer l'expression "parents de cons", puis s'exprime sur la liberté d'expression et la défense de "Charlie Hebdo". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Boulogne : Télévision Française 1 Générique réalisateur : Dugowson, Maurice interprète : Renaud-chanteur participant : Gainsbourg, Serge ; Cavanna, François présentateur : Polac, Michel article original
    • Cavanna
    • Serge Gainsbourg
  • 4 avril 1984, Renaud à la Villette MIDI 2 - 04/01/1984 - 02min24s Renaud visite le chantier de construction de la future salle de la Villette, (off Renaud chante "loulou"). Un ouvrier avec un marteau-piqueur, (gros plan) visage de Renaud regardant le chantier, (différents plans) ouvriers au travail, Renaud allume une cigarette tout en se promenant au milieu du chantier. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Puissesseau, Bernard interprète : Renaud-chanteur article original
    • Salle de la Villette
  • 4 janvier 1984, Plateau Renaud MIDI 2 - 04/01/1984 - 04min09s Renaud sera le premier artiste français à se produire dans la nouvelle salle de la Villette le 17 janvier. Il avoue avoir aussi peur que pour les autres spectacles, de plus ce sera sa rentrée parisienne dans une immense salle. Il va penser son spectacle en misant sur le décor, la lumière, un plus grand cercle de musiciens dont un quatuor à cordes. Il parle de son dernier titre "Dès que le vent soufflera", de ses passions (plusieurs : musique, mer, famille, copains...). Noël Mamère l'interroge sur les valeurs auxquelles il tient. Par contre il remet en cause par sa chanson "Le déserteur" la politique militaire, en plus d'un hommage à Boris Vian c'est une façon d'apporter sa pierre au grand mouvement pacifiste international. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur: Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Mamère, Noël ; Cornuz Langlois, Nicole participant : Renaud-chanteur article original
    • Salle de la Villette
  • 11 janvier 1986, Plateau Renaud MIDI 2 - 11/01/1986 - 05min51s Renaud intervient dans le débat avec Georgina Dufoix en duplex, pour expliquer comment il s'occupe de sa fille, Lolita. Georgina Dufoix apprécie énormément la chanson "Morgane de toi". Renaud va peut-être s'arrêter à deux enfants, lui voudrait adopter, sa femme voudrait le faire. Renaud donne son avis sur la garde des enfants en cas de divorce Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Mamère, Noël participant : Renaud-chanteur ; Dufoix, Georgina article original
    • Chanson Morgane de toi
    • Lolita
    • Vie Famille
  • 22 février 1986, Plateau : Renaud ET Louis-Jean Calvet MIDI 2 - 22/02/1986 - 13min03s Carte blanche au chanteur Renaud qui a choisi comme invité Louis Jean CALVET, professeur de linguistique à la Sorbonne, spécialiste de lexicologie et auteur d'un article sur l'écriture de Renaud. Renaud parle essentiellement d'écologie : il raconte son engagement dans le mouvement Greenpeace puis son abandon à la suite de dissensions internes ; il parle de l'association écologiste "Robin des bois" (cf reportage) et commente l'intérêt écolo de l'implantation du jojoba défendue par ce groupe ; il explique que les écolos ne sont pas des "babas idéalistes". Louis Jean CALVET parle de la jeunesse de la langue employée par Renaud dans ses chansons et s'insurge contre la parano anti-anglo-saxone qui règne actuellement. Renaud cite quelques-unes unes des ses rimes de franglais ; il raconte comment il récupère des mots d'enfants et comment il écrit ses textes. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur: Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Mamère, Noël participant : Renaud-chanteur ; Calvet, Louis Jean article original
    • Politique Ecologie
  • 9 juillet 1992, Renaud concert MIDI 2 - 09/07/1992 - 02min08s Le concert organisé par le chanteur RENAUD à BIARRITZ pour défendre la cause des ours des Pyrénées menacés par le projet d'un tunnel sous le col du SOMPORT, entre la vallée d'ASPE et l'ESPAGNE, et celle des jeunes insoumis basques , n'a pas connu le succès escompté. Petit reportage sur place auprès de RENAUD et ses potes, dont le chanteur Francis CABREL qui a rejoint la cause. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Antenne 2 Générique journaliste : Marinet, Gilles participant : Laborde, Christian ; Renaud-chanteur ; Cabrel, Francis article original
    • Ours des Pyrénées
  • 30 mai 1993, Renaud JA2 20H - 30/05/1993 - 02min28s Sur le tournage du film "Germinal" de CLAUDE BERRI, RENAUD a appris le ch'timi, le patois du Nord, en écoutant les figurants chanter. Aujourd'hui, RENAUD sort un album de douze chansons, en ch'timi dans le texte. Il s'est également produit à Wazemmes, près de Lille. - RENAUD sur scène chantant en ch'timi. ITW CLAUDE BERRI (réalisateur) a su que RENAUD avait appris le ch'timi sur le tournage de "Germinal". RENAUD chantant. Public applaudissant. ITW spectateurs. RENAUD serrant mains des figurants du film. RENAUD sur scène. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Dolle, Nathalie article original
  • 27 mai 2002, Le retour de Renaud 20 heures le journal - 27/05/2002 - 02min23s Reportage. Après sept ans d'absence, sortie du nouvel album "Boucan d'enfer" de RENAUD. En alternance, commentaire sur images factuelles puis interview de RENAUD. (Source : Prompteur France 2) MUSIQUE... Avec le retour de RENAUD... Après sept ans d'absence, le chanteur vedette des années 70 : "Marche à l'ombre" "Laisse béton" sort demain "Boucan d'enfer", un album personnel... Il évoque son naufrage : dépression, alcoolisme, divorce et le retour de l'inspiration... Il s'est confié à Marie-Hélène BONNOT et Laurent CIRON... --PIED-- La rentrée sur scène de Renaud est prévue du 19 au 23 décembre, avant d'entamer une tournée début 2003.. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur: Annonceur, Paris : France 2 Générique journaliste : Bonnot, Marie Hélène journaliste reporter d'images : Ciron, Laurent monteur : Goldmann, Philippe participant : Renaud-chanteur article original
    • Album Boucan d'Enfer
  • 8 juin 2002, Le retour de Renaud Le retour de Renaud 19 20. Édition nationale - 08/06/2002 - 02min08s Reportage. Présentation de "Boucan d'enfer", nouvel album du chanteur RENAUD après sept ans d'absence et dont la sortie a eu lieu le 28 mai 2002. Un commentaire sur des images d'illustration et des images factuelles de l'enregistrement du disque alterne avec un extrait du vidéoclip du titre "Boucan d'enfer" et des images d'archives. (Source : documentation France 3) Ce soir, Renaud est l'invité du 19/20 à l'occasion de la sortie de son nouvel album nommé "Boucan d'enfer", le 28 mai 2002. Le chanteur absent pendant sept ans revient avec des chansons bouleversantes où il parle surtout de sa propre souffrance. Renaud nous explique les raisons de son absence : la dépression, le manque d'inspiration, une rupture conjugale, le mal de vivre, l'âge et l'alcool... Renaud a retrouvé un réconfort et un soutien moral grâce à ses proches... Renaud a vécu une période de dépression mais relativise. Le déclic : l'écriture d'une chanson, un défi qu'il a relevé... puis 13 autres...en diminuant le tabac et stoppant l'alcool. Ce défi l'a sauvé. Citant Prévert "on reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va"...son bonheur à lui (sa femme) quand il est parti, ça fait un "boucan d'enfer"... Cet album est une forme de thérapie... Renaud ne renonce pas pour autant aux chansons engagées... Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Agence, Paris : France 3 Générique journaliste : Gorny, Sabine ; Febvre, Roselyne article original
    • Album Boucan d'Enfer
  • 8 juin 2002, Plateau invité : Renaud 19-20. Édition nationale - 08/06/2002 - 04min03s Interview. Après sept ans d'absence, le chanteur Renaud est l'invité du 19/20 à l'occasion de la sortie récente de son nouvel album "Boucan d'enfer", composé de chansons bouleversantes où il parle surtout de sa propre souffrance. Renaud revient sur les raisons de sa traversée du désert : la dépression, le manque d'inspiration, une rupture conjugale, le mal de vivre, l'âge et l'alcool. L'interview est illustrée d'extraits de trois chansons, "Coeur perdu", "Boucan d'enfer" et "Manhattan Kaboul". Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Agence, Paris : France 3 Générique participant : Renaud-chanteur article original
    • Album Boucan d'Enfer

15 octobre 2009

L'Humanité
  • 17 mars 1992, Libérez Casabonne ! Arrêté le 6 juillet 1987 à Torremolinos, et condamné par l'Espagne à six ans et un jour de prison, après un simulacre de procès, Jean-Philippe Casabonne, étudiant palois, purge sa peine dans le terrible pénitencier de Herrera de la Mancha. Au regard du droit espagnol, Jean-Philippe Casabonne, qui a accompli les deux tiers de sa peine, est libérable. Renaud, Mgr Jacques Gaillot et Christian Laborde, qui soutiennent Casabonne depuis le début, ont écrit à François Mitterrand pour exiger sa libération. Voici le texte intégral de cette missive. « Un évêque, un chanteur, un écrivain : c'est le trio qui aujourd'hui vous écrit de Pau, à quelques kilomètres de la vallée d'Aspe où sont les truites, le gypaète barbu, le desman, les ruines d'un fort dans lequel Lamartine, alors jeune officier du 55e de ligne, écrivit « Dolorida », et les ours. Les ours, Monsieur le Président ! Ils vont les liquider au nom de l'E7, ce projet valléicide conçu par les valets de l'Europe des marchandises. Un soir, Monsieur le Président, nous ferons toc-toc à votre porte, vous ouvrirez, et nous vous parlerons des ours... « Cette lettre, nous la rédigeons à Pau, où vécut Vladimir Nabokov, et où les Lolitas ont des tee-shirts qui disent « Libérez Casabonne ! » Jean-Philippe Casabonne est un prisonnier d'opinion. Il a été arrêté le 6 juillet 1987, en Espagne, à Torremolinos, alors qu'il s'apprêtait à héberger un homme et une femme qui lui avaient été présentés - et nous citons M. Roland Dumas - comme étant « des réfugiés politiques ». Les réfugiés politiques étaient membres de l'ETA... Casabonne l'ignorait, mais Casabonne s'est déclaré « solidaire du peuple basque ». La justice espagnole l'a condamné à six ans et un jour de prison. Jean-Philippe Casabonne purge sa peine dans le terrible pénitencier de Herrera de la Mancha. « Casabonne voulait faire en Espagne ce que le curé d'Espelette faisait dans son presbytère : héberger, non Paul Touvier, mais des réfugiés politiques. Casabonne signifie, en gascon, « bonne maison ». Casabonne voulait, en Espagne, habiter son nom. Casabonne, qui a refusé de demander sa grâce au roi d'Espagne, a accompli les deux tiers de sa peine. Il est, au regard du droit espagnol, libérable. La décision de libérer Casabonne, Monsieur le Président, est politique. C'est pourquoi, nous vous demandons d'intervenir auprès de Felipe Gonzalez. « Personne en France ne parle de Casabonne, et partout en France des affiches nous invitent à voter. Peut-on voter pour ceux et celles que le sort d'un prisonnier d'opinion laisse indifférents ? Quel crédit accorder à des politiciens qui nous parlent du prix du beurre, alors qu'un homme, solidaire d'un peuple que le cadastre nie, purge encore sa peine honteuse ? Exigez, Monsieur le Président, la libération de Jean-Philippe ! Ce faisant, vous rappellerez à nos concitoyens qu'héberger, verbe du premier groupe, est français, et que Voltaire chez nous se porte bien. Héberger, Voltaire, et liberté d'opinion : agissez, Monsieur le Président, au nom de l'essentiel ! Lui seul peut nous mobiliser ! » Jacques Gaillot, évêque d'Évreux. Renaud, chanteur. Christian Laborde, écrivain. article original
    • Jean-Philippe Casabonne
    • Pays Basque
Nouvel Observateur
  • 15 octobre 2009, Les sorties de disques de la semaine Le nouvel album de Renaud, "Molly Malone - Balade irlandaise", sortira le 23 novembre chez EMI. Le chanteur reprend de grands classiques irlandais adaptés en français. "Molly Malone" est l'hymne officieux de la ville de Dublin. La chanson raconte l'histoire d'une belle poissonnière qui travaillait dans les rues de la ville. L'album compte 13 chansons, dont "Vagabonds" est le premier extrait. En 1991, Renaud avait déjà montré son intérêt pour l'Irlande. Il avait publié le titre "La ballade nord-irlandaise". article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Vagabonds
INA
  • 11 février 1987, Museum : Renaud JA2 20H - 11/02/1987 - 01min45s Le chanteur RENAUD finance un spectacle son et lumières, "Fauve qui peut", qui se tiendra dans les galeries du muséum d'histoire naturelle avant la réfection de celles-ci. - Dans la pénombre du muséum, groupe de girafes empaillées sur fond de squelettes de dinosaures - interview de Renaud dans un grenier aménagé :"J'étais désolé de voir la galerie que j'avais connu quand j'étais petit dans cet état de délabrement (.)". - Différents plans d'animaux naturalisés, dont un lion attaquant un zèbre. Retrouvez ce média sur www.ina.fr Production producteur ou co-producteur : Annonceur, Paris : Antenne 2 Générique journaliste : Dufour, Jean Jacques participant : Renaud-chanteur article original

14 octobre 2009

Merci à Marie pour ce premier article sur le nouvel album.

Première
  • 14 octobre 2009, Renaud vagabonde sur des balades Renaud a dévoilé Vagabonds, premier single de l'album Molly Malone - Balade irlandaise, sur son site internet. Plus d'un mois avant la parution de son nouvel opus, le chanteur révèle donc à son public qu'il vise la balade plutôt que la chanson engagée. Malheureusement, l'ancien anar tend à se caricaturer dans ce premier extrait. La petite mélodie à la guitare et à la flûte paraît trop éloignée de son timbre de voix pour donner un alliage satisfaisant. Heureusement, des ch?urs viennent le soutenir sur le refrain, et là, on se surprend à tapoter du doigt. Vagabonds est en écoute sur le site de Renaud, et disponible sur les plateformes de téléchargement légal, tandis que l'album Molly Malone - Balade irlandaise est attendu pour le 23 novembre. Le site internet de Renaud article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Vagabonds
Le Parisien
  • 27 août 2009, Renaud va chanter l'Irlande Il réalise un vieux rêve. Après trois ans d'absence, Renaud reviendra, dans quelques semaines, avec un album pas comme les autres. Le chanteur va reprendre treize chansons traditionnelles irlandaises dans un disque intitulé « Molly Malone », titre immortalisé par les Dubliners. Un clin d'?il aussi à son fils Malone, désormais âgé de 3 ans, qu'il a eu avec sa compagne Romane Serda. Pour ce projet attendu dans le commerce le 23 novembre, l'artiste a renoué avec les ambiances de sa « Ballade nord-irlandaise », sortie en 1991 dans l'album « Marchand de cailloux », chanson pacifiste dans un pays alors déchiré par la guerre civile. En 1997, Renaud avait effectué là-bas une tournée discrète, sans promotion, où il jouait dans des pubs. L'histoire raconte même que le patron d'un bar de Limerick avait affiché sur sa vitrine : « Ce soir, Renaud, troubadour politique franco-manouche » ! Depuis 2007, il s'était fait discret Au printemps 2008, le « chanteur énervant » est donc parti en studio à Dublin avec dans ses valises les adaptations en français, libres ou fidèles selon les cas, de vieux standards irlandais chantés en leur temps par les Chieftains ou les Dubliners. Il y a enregistré treize titres, dont « Belfast Mill », « Willie McBride », « Adieu à Rhondda » ou encore « Johnston's Motor Car », avec des musiciens du cru dont Terry Woods, le guitariste historique des Pogues. Ce sera le premier album de Renaud depuis « Rouge sang », paru en octobre 2006 et vendu à l'époque à plus de cinq cent mille exemplaires. L'année suivante, la tournée l'avait conduit un peu partout en France avec, en prime, plusieurs soirées à Paris-Bercy. Depuis, le chanteur s'est fait discret. Soutien précieux d'Ingrid Betancourt pendant ses années de détention en Colombie, il ne s'était, par exemple, pas montré lors de sa libération, le 2 juillet 2008. « Molly Malone » scellera ainsi ses retrouvailles avec le public, même si, pour l'instant, son agent précise « qu'aucune tournée n'est à l'ordre du jour ».
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
PurePeople.com
  • 27 août 2009, Renaud : un nouvel album pour l'amour de son fils... et de l'Irlande ! Il y a 18 ans, il voulait "planter un oranger"... Dans quelques semaines, Renaud verra germer un nouvel album, comme enraciné dans la Ballade Nord-Irlandaise parue en 1991 sur l'album Marchand de Cailloux. Si Rouge Sang, album militant de 2006 qui s'était écoulé à plus de 500 000 exemplaires (pas mal après le raz-de-marée Boucan d'enfer), incluait une chanson éponyme dédiée à Malone, le fils que son épouse et muse Romane Serda lui a donné le 14 juillet 2006, son successeur, intitulé Molly Malone, conjugue l'amour de Renaud pour son fils et pour les chansons traditionnelles irlandaises. Il est aussi toujours très présent pour sa fille Lolita qui vient d'épouser le chanteur talentueux Renan Luce . Bercé de longue date par le doublon Hugues Aufray/Bob Dylan (entre pure folk et protest songs), on se souvient que Renaud avait enregistré, en pleine Guerre du Golfe ("leur sale guerre"), l'album pacifiste Marchand de Cailloux en Irlande. C'est là qu'il est retourné pour Molly Malone, dont Le Parisien dévoile la genèse... irlandaise, donc, rappelant que docteur Renaud y avait effectué en 1997 une tournée discrète - "l'histoire raconte même que le patron d'un bar de Limeweck avait affiché sur sa vitrine : 'Ce soir, Renaud, troubadour politique franco-manouche' !" ""Au printemps 2008, relate le quotidien francilien, le 'chanteur énervant' est donc parti en studio à Dublin avec dans ses valises les adaptations en français, libres ou fidèles selon les cas, de vieux standards irlandais chantés en leur temps par les Chieftains ou les Dubliners. Il y a enregistré treize titres, dont 'Belfast Mill', 'Willie McBride', 'Adieu Rhondda' ou encore 'Johnston's Motor Car', avec des musiciens du cru dont Terry Woods, le guitariste historique des Pogues". A découvrir le 23 novembre article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
RTL2
  • 2 septembre 2009, Renaud, un nouvel album original Bonjour à tous! Pour cette rentrée, Adieu bandana et "tin tin tin"... Bienvenue au pub avec bière rousse et whiskey paddy! A partir du 23 novembre, Renaud va une nouvelle fois nous surprendre : 13 chansons traditionnelles irlandaises adaptées en français . L'album va s'intituler "molly malone", titre crée par the Dubliners et clin d'½il au fiston de Renaud (Malone Séchan 3 ans ) et a été enregistré en partie à Dublin avec des musiciens irlandais comme Terry woods des Pogues... Renaud s'était déjà frotté à ce style de musique en 1991 avec "la ballade nord-irlandaise". Alors, bonne idée ? Rendez-vous à la sortie de l'album pour vos réactions ... article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Le Point
  • 13 octobre 2009, Le retour de Renaud à l'automne Le chanteur populaire Renaud fait son come-back et renoue avec sa passion irlandaise avec son album studio "Molly Malone-Balade irlandaise". Sortie le 23 novembre.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Voici
EVous.fr
  • 13 octobre 2009, 'Vagabonds', le nouveau single de Renaud En attendant la sortie de son nouvel album Molly Malone - Balade irlandaise, Renaud propose le single Vagabonds, à l'écoute sur son site officiel depuis le 12 octobre et disponible sur les plateformes de téléchargement légal dès le lendemain. Une adaptation d'un classique de la musique celte qui succède au single La ballade Nord-irlandaise paru en 1991. Renaud Séchan dit Renaud est un auteur, compositeur et interprète français né à Paris le 11 mai 1952. Le succès débute dès la fin des années 70 avec la chanson Hexagone, qui brocarde la France d'alors en la comparant à la gangrène qui sévit à Santiago comme à Paris. Il sort son deuxième album Laisse béton en 1977 où il abandonne son image de titi parisien qu'il trouve trop folklorique pour celle du gentil loubard au blouson de cuir. Puis les tubes s'enchaînent avec les albums suivants : Ma gonzesse, Marche à l'ombre, Les aventures de Gérard Lambert, Dans mon H.L.M., Manu, Mon beauf'... Si les années 1990 sont difficiles pour Renaud, il opère un come-back magistral en 2002 avec l'album Boucan d'enfer qui s'arrache à deux millions d'exemplaires, porté par les tubes Docteur Renaud, Mister Renard, Coeur perdu, Petit PD, et surtout Manhattan-Kaboul en duo avec Axelle Red. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 13 octobre 2009, Renaud revisite l'Irlande sur l'album 'Molly Malone' Après le single La ballade Nord-irlandaise sorti en 1991, Renaud a décidé de consacrer un album entier à ses amours celtiques. Son prochain album intitulé Molly Malone - Balade irlandaise rendra ainsi hommage au patrimoine musical de l'île britannique au travers de 13 chansons populaires irlandaises adaptées en français. Cet opus fait suite à Rouge sang, paru en 2006 et écoulé à plus de 700 000 exemplaires. En attendant, le premier single, Vagabonds, est déjà disponible sur les plates-formes de téléchargement légal. Sortie le 23 novembre 2009. Renaud Séchan dit Renaud est un auteur, compositeur et interprète français né à Paris le 11 mai 1952. Le succès débute dès la fin des années 70 avec la chanson Hexagone, qui brocarde la France d'alors en la comparant à la gangrène qui sévit à Santiago comme à Paris. Il sort son deuxième album Laisse béton en 1977 où il abandonne son image de titi parisien qu'il trouve trop folklorique pour celle du gentil loubard au blouson de cuir. Puis les tubes s'enchaînent avec les albums suivants : Ma gonzesse, Marche à l'ombre, Les aventures de Gérard Lambert, Dans mon H.L.M., Manu, Mon beauf'... Si les années 1990 sont difficiles pour Renaud, il opère un come-back magistral en 2002 avec l'album Boucan d'enfer qui s'arrache à deux millions d'exemplaires, porté par les tubes Docteur Renaud, Mister Renard, C?ur perdu, Petit PD, et surtout Manhattan-Kaboul en duo avec Axelle Red. article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
  • 24 octobre 2007, Tournée Rouge Sang - Paris-Bercy Hexagone - Renaud Alors que les concerts de Renaud se sont achevés en septembre, les fans pourront bientôt revivre les meilleurs moments de la tournée Rouge sang dans leur salon. Un double album live intitulé Tournée Rouge Sang - Paris-Bercy Hexagone sortira le 19 novembre, suivi le 3 décembre par un DVD. Ils ont tous deux été enregistrés lors des concerts donnés au Palais omnisports de Paris-Bercy au mois de mars. Le titre Hexagone en sera le premier extrait. Il s'agit d'une chanson interdite de diffusion à sa sortie en 1980, en raison de ses paroles jugées anti-patriotiques.
    • Album DVD Tournée d'Enfer
    • Tournée Rouge Sang
  • 24 octobre 2007, Renaud relance la polémique avec ‘Hexagone' Alors que les concerts de Renaud se sont achevés en septembre, les fans pourront bientôt revivre les meilleurs moments de la tournée Rouge sang dans leur salon. Un double album live sortira le 19 novembre, suivi le 3 décembre par un DVD. Ils ont tous deux été enregistrés lors des concerts donnés au Palais omnisports de Paris-Bercy au mois de mars. Le titre Hexagone en sera le premier extrait. Il s'agit d'une chanson interdite de diffusion à sa sortie en 1980, en raison de ses paroles jugées anti-patriotiques. 17 ans après, Renaud propose à nouveau ce titre polémique aux médias. En voici quelques paroles : Être né sous l'signe de l'hexagone, c'est vraiment pas une sinécure, et le roi des cons, sur son trône, il est français, ça j'en suis sûr. Finies les vendanges en octobre, le raisin fermente en tonneaux, ils sont très fiers de leurs vignobles, leurs "Côtes-du-Rhône" et leurs "Bordeaux", ils exportent le sang de la terre un peu partout à l'étranger, leur pinard et leur camembert c'est leur seule gloire à ces tarés article original
    • Album DVD Tournée d'Enfer
    • Chanson Hexagone
  • 14 août 2007, Visionnez le clip anti-corrida censuré de Renaud La corrida, sujet d'éternelle polémique, a été l'objet d'un nouveau spot réalisé par la SPA (Société protectrice des animaux), dénonçant la violance de cette tradition. Sensibilisé à ce sujet, le chanteur Renaud a décidé de s'engager et de prêter sa voix au spot : Nous souhaitons dénoncer la souffrance infligée à un animal, la persistance de cette tradition intolérable dans un pays moderne, la nécessaire prise en compte de l'intérêt supérieur de l'animal face aux traditions archaïques. Prévu pour passer sur nos écrans de télévision, le clip a été sanctionné par le Bureau de vérification de la publicité (BVP) qui n'a pas validé sa diffusion en raison de sa "nature à choquer le public et à porter préjudice à l'ensemble des intervenants du secteur". La patineuse Surya Bonaly ou encore l'acteur américain Jean-Claude Van Damme, se sont joints au chanteur pour protester contre cette décision. Ils ont écrit au président de la République, Nicolas Sarkozy, pour lui demander d'intervenir en leur faveur. Le BVP rappelle que, même s'il formule un avis négatif sur un spot, les chaînes ne sont pas obligées de le suivre. Voici la vidéo en question, déjà vue près de 55 000 fois sur Dailymotion. Spot contre la corrida - Renaudpar SPA75
    • Corrida
Le Voir
  • 12 octobre 2009, Renaud en Irlande «Rouge sang», le dernier album original de Renaud remonte à 2006. Voici qu'on annonce déjà un nouvel opus pour le 23 novembre en France et le lendemain au Québec. Il va s'appeler «Molly Malone - Balade irlandaise» et sera constitué d'adaptations de chansons irlandaises. En français dans le texte bien évidemment. Si on se fie à Vagabonds, le premier extrait, ça semble prometteur. Musicalement, en tout cas, c'est très joli. Par contre, Renaud peine à chanter, un phénomène qui s'aggrave depuis dix ans au moins. D'accord, il n'a jamais eu une grande voix, mais il en avait tout de même une. Mais là, elle a de la difficulté à suivre... Ça sera peut-être la première fois en vingt ans où on écoutera Renaud d'abord et avant tout pour sa musique... N'empêche. Ceux qui aiment Renaud et La ballade nord-irlandaise (déjà une adaptation en 1991) seront bien heureux d'en découvrir d'autres. Ça ouvre l'appétit.
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
Charts in France
  • 12 octobre 2009, Renaud signe son retour avec « Vagabonds » Le nouvel album de Renaud est enfin annoncé officiellement pour le 23 novembre prochain ! "Molly Malone - Balade irlandaise" (avec le prénom de son second enfant, Malone) succédera ainsi à l'opus précédent, "Rouge sang", paru il y a trois ans (Top 1 en 2006). Depuis de nombreuses années, le chanteur ne cachait pas son envie de rendre hommage aux grandes mélodies de ce pays, à travers un album tout entier. Déjà, il y a dix-sept ans, Renaud avait proposé le single "La ballade Nord-irlandaise", sur ce même thème (Top 44 en 1992). Son rêve se concrétise donc aujourd'hui, avec un album composé de treize titres adaptés de classiques irlandais. Les chansons ont donc été adaptées dans notre langue, revues à sa manière, et actuellement portées en radios par un premier single : "Vagabonds". Écoutez un extrait du titre : N'omettons pas de signaler que Renaud avait réalisé avec son dernier album "Rouge sang", la meilleure vente cette année là en tant que n°1 du Top sur une première semaine d'exploitation, avec environ 180 000 opus écoulés. À suivre donc... Par ailleurs, au printemps 2008, Renaud avait annoncé qu'il réalisait là son ultime tournée. Très prolifique depuis son retour au début des années 2000, produisant en plus de ses propres albums, ceux de sa femme Romane Cerda, et celui de son petit protégé, Benoît Dorémus, le chanteur avait décidé de lever le pied lors des années à venir. Alors, annonce marketing destinée à attirer plus de monde dans les salles, ou honnête aveu ? Nous le saurons très bientôt... --- Pour en savoir plus, visitez renaud-lesite.fr. Visionnez le clip de Renaud, "La ballade Nord-irlandaise" (1991) : La Ballade Nord Irlandaisepar Akira_s_back
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise

13 octobre 2009

Web-libre.org
  • 13 octobre 2009, Renaud, va sortir un nouvel album « Molly Malone-Balade irlandaise » Qui ne connaît pas encore Renaud Séchan ? Après avoir sorti un album en 2006, « Rouge Sang », qui s'était vendu à 700.000 exemplaires. Renaud revient cette fois ci, en 2009, avec l'album intitulé « Molly Malone-Balade irlandaise », un opus composé de sonorité irlandaise, le premier titre et single de cet album, porte le nom de « Vagabonds ». Renaud reprend des chansons irlandaises en les accommodant au français et à sa sauce personnelle. Renaud aime l'Irlande, il avait d'ailleurs sorti un single en 1991, appelé « La ballade nord-irlandaise ». A noter que Molly Malone, est le premier titre de ce nouvel album, en passant Malone est le prénom du fils de Renaud et de Romane Cerda, Malone a maintenant 3 ans. Cet album sortira le 23 novembre 2009 et sera composé de 13 titres, qui sont chantés depuis la nuit des temps dans les pubs irlandais. Sachez que le titre « Vagabonds », vous pouvez déjà le télécharger sur les plates-formes de téléchargement légales. Rappel, Renaud c'est de sa véritable identité Renaud, Pierre, Manuel Séchan, il est né à Paris, le 11 mai 1952. Renaud, c'est toute une époque, et beaucoup de titres qui restent dans la mémoire, comme, Ma gonzesse, Dans mon H.L.M., Manu, Mon beauf', Marche à l'ombre, Mistral Gagnant, Morgan de Toi, un titre dédié à sa fille Lolita, qui est maintenant mariée avec le chanteur Renan Luce. Les fans de Mister Renard, vont être contents de retrouver Renaud et son nouvel album, « Molly Malone-Balade irlandaise ». article original
    • Album Molly Malone-Balade irlandaise
    • Chanson Vagabonds
    • Pays Irlande

13 mai 2009

Radio Suisse Romande
  • 10 mai 2009, Renaud Fils de prof et pas scolaire pour autant, Renaud veut d'abord devenir comédien. Pour gagner des ronds, il fait la manche... Jusqu'au jour où on l'entraîne dans un studio. Dès le deuxième album, bingo !

20 janvier 2009

L'Express
  • 18 décembre 2003, Patricia Kaas : « Les textes sont directs, comme la musique » Nouvel album pour Mademoiselle Patricia, plus débridée, plus sexy, mais toujours guettée par le doute. Frêle et délicate, mais poids lourd de la chanson française - 15 millions d'albums vendus - Patricia Kaas a chanté le blues, rassemblé 3 millions de spectateurs en quinze ans et battu des records hors des frontières. A 37 ans, la chanteuse, installée à Zurich, amorce un virage avec Sexe fort (Columbia/Sony), un septième disque plus électrique. Kaas se raconte dans le bar d'un hôtel parisien en courant après sa chienne, Tequila. Elle a une hernie discale, mais il fait beau et George Clooney, dont elle est fan, se trouve dans les parages.
    • Patricia Kaas

Voir les archives des articles publiés dans le kiosque les années précédentes :