Sortie de nouvel album PurePeople.com, le par fr.
Mis en ligne dans le kiosque le 9 mai 2016.

Renaud chante ''Toujours debout'' : Un single conquérant, une voix retapée !

La voix de Renaud est retrouvée dans ce single attendu.

Toujours vivant, rassurez-vous. Toujours la banane, toujours debout..., chante Renaud dans le premier single, Toujours debout, extrait de son album éponyme attendu début avril. La voix du chanteur est retapée, presque incomparable à celle qu'il donnait à entendre dans Ta batterie parue cet automne sur l'album de Grand Corps Malade.

Toujours debout marque le grand retour de Renaud. Et plutôt qu'une chanson triste sur les années noires traversées, Renaud manie l'humour dans lequel vient se nicher l'émotion. Tous ceux qui tombent autour de moi, c'est l'hécatombe, c'est Guernica. Et moi je suis toujours là, chante l'artiste. Il est pas né ou mal barré, le crétin qui voudra m'enterrer. Puis le ton se durcit quand il chante les ragots parus sur sa santé, par exemple, avant de rendre hommage à ses admirateurs. C'est une chanson de conquérant et pas seulement de survivant.

Pour célébrer ce mardi 26 janvier cette sortie événement, Renaud, qui chantait dernièrement place de la République en hommage aux victimes des attentats, a accordé une interview exclusive à France Inter. Le chanteur de 63 ans s'est confié à Didier Varrod. Comment ça va ? Mieux, ce serait indécent, commence Renaud. Je ne peux pas aller mieux que moi. Je me lève à pas d'heure, très, très tôt le matin, à 3h du matin. Je rattrape le temps perdu de ses années noires durant lesquelles je n'ai pas lu un livre. Je lis, tout en fumant cigarette sur cigarette malheureusement.

Le pire qu'on m'ait fait, c'est Un jour, un destin, comme si j'étais déjà mort

Dans Toujours debout, je dis mes colères. C'est une chanson contre qui finit par un hommage à mes fans et à mon public d'amour que j'aime énormément et qui m'aiment et me l'ont prouvé durant toutes ces années où j'étais loin de Paris à l'Isle-sur-la-Sorgue. Renaud raconte que de nombreux fans venaient le voir alors qu'il passait ses journées, été comme hiver, en terrasse des cafés. Ils me demandaient des nouvelles de ma santé, de mon moral. Ils me demandaient quand je remonterais sur scène et un nouveau disque. Et j'avais tendance à répondre, je ne chanterai plus. Je ne ferai pas de nouveau disque, j'ai plus d'idée. Et puis un jour en rentrant à Paris, j'ai rencontré Grand Corps Malade qui m'a fait enregistrer un texte, Ta Batterie (une chanson pour son fils Malone, NDLR), sur une musique à lui. Tout le monde a trouvé ça émouvant, paraît-il. Donc ça m'a redonné le goût de l'écriture. Le dragon qui sommeille en moi s'est réveillé.

Sur France Inter, Renaud n'est pas tendre avec les médias, notamment la télévision : Le pire qu'on m'ai fait, c'est Un jour, un destin, comme si j'étais déjà mort. La veille, ils avaient fait Edith Piaf. Il explique que d'avoir arrêté de boire depuis 128 jours lui a rendu sa voix. Au bout de huit jours, il a pu recommencer à chanter. Chaque semaine, elle s'améliorait.

Renaud résume ainsi son état d'esprit : J'étais un chanteur qui buvait, maintenant je suis un buveur qui chante. La sortie de l'album Toujours debout sera suivie d'une grande tournée entre la France, la Belgique et le Québec, qui l'occupera au moins jusqu'au printemps 2017.

Article original

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter !


(ne sera pas publié)